Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 Il serait temps de réglementer les heures supp'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Il serait temps de réglementer les heures supp'   Mer 9 Juil 2008 - 0:49

Rappel du premier message :

Bonsoir,

Il serait temps de réglementer les heures supp' en Gendarmerie.

Ne pas le faire au motif que le statut militaire ne donne pas droit à rémunération ou à rattrapage des heures supp' n'est pas une raison ; c'est un prétexte.

Pourquoi réglementer les heures supp' en Gendarmerie ?

Tout simplement pour rationaliser l'emploi des ressources humaines, et éviter les abus.
Il n'est pas normal que sous prétexte que l'heure supp' effectuée ne coûte rien à l'Etat, on élargisse au maximum les heures de service, lesquels sont déjà susceptibles de s'accroître en raison des inter'.
Il n'est pas normal que sous prétexte que le gendarme est disponible, on rogne sur les effectifs.

Il n'est pas normal qu'un gendarme cohabite avec sa famille, au lieu de vivre avec.
Il n'est pas normal qu'un gendarme accumule les heures à tel point qu'il lui arrive de ne demander qu'une chose, souvent la nuit -- qu'on lui fiche la paix --, à un moment où toute sa lucidité peut être requise lors d'une course poursuite ou l'interpellation d'un individu.

Ce n'est pas normal.

Réglementer les heures supp', ce serait rationaliser l'emploi des ressources humaines.
Et responsabiliser la hiérarchie.

Et comme actuellement ce n'est pas le cas, et que là haut ils considèrent que nous avons souscrit un forfait illimité, c'est la porte ouverte à tous les abus...
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
archangel
Nouveau membre
Nouveau membre


Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Il serait temps de réglementer les heures supp'   Mer 9 Juil 2008 - 21:44

Je sais qu'il existe un logiciel du nom de BB2000 qui calcule l'activité totale d'une unité, ainsi que l'effectif unité, l'effectif disponible, etc...
Mais cela n'explique pas comment la moyenne horaire est calculée. C'était le sens de ma question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il serait temps de réglementer les heures supp'   Mer 9 Juil 2008 - 21:53

Le Foo a écrit:
archangel a écrit:
Bonsoir, j'aurai aimé que quelqu'un éclaire ma lanterne. comment est calculée la moyenne horaire journalière du gendarme?
Merci pour la réponse

Nous avons un logiciel dans les unités, mais quand il nous sort que nous faisons 08h12 en moyenne par jour, on se dit qu'il doit oublier de compter quelques heures...

Laughing

Ouais mais il se remet à zéro une fois par jour (le paramêtrage du logiciel vient de la DG)
Revenir en haut Aller en bas
noquittance
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 394
Localisation : Entre mer et montagne
Emploi : POLIOVALENT
Date d'inscription : 20/11/2007

MessageSujet: Re: Il serait temps de réglementer les heures supp'   Mer 9 Juil 2008 - 21:59

Il me semble qu'à une époque, le test d'un nouveau logiciel avait été fait dans une unité opérationnelle.
Quand les stats sont tombées et aux vues des résultats, nos grands chefs ont laissé tomber ce fameux logiciel.
Raison ? Ce programme prennait en compte les heures de planton, d'astreintes...etc donc explosion des heures gendarmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il serait temps de réglementer les heures supp'   Mer 9 Juil 2008 - 22:14

noquittance a écrit:
Il me semble qu'à une époque, le test d'un nouveau logiciel avait été fait dans une unité opérationnelle.
Quand les stats sont tombées et aux vues des résultats, nos grands chefs ont laissé tomber ce fameux logiciel.
Raison ? Ce programme prennait en compte les heures de planton, d'astreintes...etc donc explosion des heures gendarmes.
j'ai eu le plaisir de le tester... dans les années 97-98 je crois
on arrivait à des journées de 16,17 heures... tout le monde s'était fait la réflexion : ça ne durera pas, ils vont pas laisser passer ça
résultat : et hop !!! supprimé le logiciel : trop honnête pour être adopté...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il serait temps de réglementer les heures supp'   Mer 9 Juil 2008 - 22:31

noquittance a écrit:
Il me semble qu'à une époque, le test d'un nouveau logiciel avait été fait dans une unité opérationnelle.
Quand les stats sont tombées et aux vues des résultats, nos grands chefs ont laissé tomber ce fameux logiciel.
Raison ? Ce programme prennait en compte les heures de planton, d'astreintes...etc donc explosion des heures gendarmes.
je crois que puls@r faisait cela , on a été formé dessus , et apparement ça donnait les heures réelles de travail , ça fait maintenant 2 ans qu on attend , ils on dit qu'il y avait des bugs et qu'il fallait le revoir ( ben oui , il nous faisait des journées de 27 heures ) y avait quelque chose qui clochait.............. No comment
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il serait temps de réglementer les heures supp'   Mer 9 Juil 2008 - 23:58

Tramber a écrit:
Bonjour à tous,

J'en profite aussi pour relancer un vieux débat que j'avais initié, relatif à nos heures de récupération physiologique après un service nocturne. Celles-ci sont d'un autre temps et méritent aussi que l'on s'y attarde de part les dégâts sur l'organisme que cela entraîne :

http://gendarmes-en-colere.forum2discussion.net/questions-gendarmiques-f4/08-heures-de-descendance-ca-vous-suffit-vous-ou-pas-t7156.htm?highlight=descendance

@ ++ camarades Wink

N° 1700 du 14 mars 2000 def/gend/oe/emp/regl



extrait " si les nécessités de service le permettent, leCB peut, au regard de la situation locale, placer les PAM en position d'astreinte à domicile à partir de 16 heures au cours de l'après midi précédant une patrouille de nuit programmée"

signé : Pierre STEINMETZ directeur général de la Gie




N°4290 du 23 juin 2000/def/gend/oe/regl/ops/mops

OBJET : Mise en oeuvre des mesures annoncées par le ministre de la défense au cours de la 21eme session du CFMG

PRIMO
: les mesures développés ci aprés entreront en vigueur dès reception de la présente note express. cependant pour tenir compte des contraintes inhérentes à la saison estivale, celles applicables exclusivement à la GM ne prendront effet qu'à compter du 01/09/2000


" prise de service 08 heures en semaines et 09 heures dimanches et jours fériés"

"débuts des quartiers libres à 18 heures : les QL commencent à 19h00. Toutefois et pour tenir comptes des spécifités locales, notamment en milieur rural, les commadants de GRPT ont la faculté d'accorder, le manière réversible, les QL à compter de 18h, dès lors que cette mesure ne porte pas atteinte à la capacité de présence et de visibilté de le gendarmerie dans le créneau horaire (18h a 19h)"


et le dernier que tout le monde attend

" Repos physiologique (mesure relative à la GD et GM) :

A défaut d'accorder une durée de
10 heures pour la récupération physiologique, il est précisé que celle ci commence à la fin de la mission, c'est à dire lorsque le personnel est libéré de toute
contrainte en service
"

signé pour le ministre de la défense et par délégation le général de corps d'armée riviére major général de la Gie

Que signifie "A DEFAUT"?? la phrase ne veut rien dire, et elle est écrite ainsi sur la note express, je ne l'ai pas sorti du contexte!
Revenir en haut Aller en bas
killman64
Nouveau membre
Nouveau membre


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Il serait temps de réglementer les heures supp'   Jeu 10 Juil 2008 - 3:01

Trodat a écrit:
Tramber a écrit:
Bonjour à tous,

J'en profite aussi pour relancer un vieux débat que j'avais initié, relatif à nos heures de récupération physiologique après un service nocturne. Celles-ci sont d'un autre temps et méritent aussi que l'on s'y attarde de part les dégâts sur l'organisme que cela entraîne :

http://gendarmes-en-colere.forum2discussion.net/questions-gendarmiques-f4/08-heures-de-descendance-ca-vous-suffit-vous-ou-pas-t7156.htm?highlight=descendance

@ ++ camarades Wink

N° 1700 du 14 mars 2000 def/gend/oe/emp/regl



extrait " si les nécessités de service le permettent, leCB peut, au regard de la situation locale, placer les PAM en position d'astreinte à domicile à partir de 16 heures au cours de l'après midi précédant une patrouille de nuit programmée"

signé : Pierre STEINMETZ directeur général de la Gie




N°4290 du 23 juin 2000/def/gend/oe/regl/ops/mops

OBJET : Mise en oeuvre des mesures annoncées par le ministre de la défense au cours de la 21eme session du CFMG

PRIMO
: les mesures développés ci aprés entreront en vigueur dès reception de la présente note express. cependant pour tenir compte des contraintes inhérentes à la saison estivale, celles applicables exclusivement à la GM ne prendront effet qu'à compter du 01/09/2000


" prise de service 08 heures en semaines et 09 heures dimanches et jours fériés"

"débuts des quartiers libres à 18 heures : les QL commencent à 19h00. Toutefois et pour tenir comptes des spécifités locales, notamment en milieur rural, les commadants de GRPT ont la faculté d'accorder, le manière réversible, les QL à compter de 18h, dès lors que cette mesure ne porte pas atteinte à la capacité de présence et de visibilté de le gendarmerie dans le créneau horaire (18h a 19h)"


et le dernier que tout le monde attend

" Repos physiologique (mesure relative à la GD et GM) :

A défaut d'accorder une durée de
10 heures pour la récupération physiologique, il est précisé que celle ci commence à la fin de la mission, c'est à dire lorsque le personnel est libéré de toute
contrainte en service
"

signé pour le ministre de la défense et par délégation le général de corps d'armée riviére major général de la Gie

Que signifie "A DEFAUT"?? la phrase ne veut rien dire, et elle est écrite ainsi sur la note express, je ne l'ai pas sorti du contexte!

A ce sujet, quand doit on considérer la libération de toute contrainte de service : A l'issue du service de nuit ou lorsque le PAM est réellement libéré de sa condition, soit en principe 8h00 du mat' ?
Je rigole, car la question a été posée (à maintes reprises par PSO, représentant CFMG et consort à moultes reprises...) pour accoucher de la première hypothèse alors qu'au minimum c'est à 8h00 que ce termine la "contrainte" CQFD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il serait temps de réglementer les heures supp'   Jeu 10 Juil 2008 - 8:44

RE,

derek a écrit:
Moi je vois les choses comme celà :

- les 35 premières heures travaillées à un taux de base ;
- les heures au-delà considérées en heures supplémentaires payées à un taux supérieur (mes heures sup n'ayant jamais été payées, je ne connais pas la règlementation, sont-elles comptabilisées dans le calcul des impôts ?) ;
- limiter le nombre d'heures travaillées par semaine pour ne pas user les personnels, donc, autoriser la récupération d'une partie des heures supplémentaires.
Par exemple : payer les 15 premières heures supplémentaires et comptabiliser les heures au-delà pour les récupérer plus tard (tout en obligeant une récupération de ces heures en une ou deux années afin d'éviter d'avoir des "compteurs d'heures sup" énormes et d'enchainer les heures sans jamais pouvoir les prendre).
Dans mon exemple, on se retrouverait avec une semaine de travail comprise entre 35 et 50 heures, on a une limite minimum et une limite maximum (les chiffres sont modifiables).
Après, si certains sont prêts à travailler 60 ou 70 heures/semaine, pourquoi pas, autant mettre à profit l'énergie des volontaires, reste à savoir si l'Etat aurait les moyens de payer ces heures ou si le personnel pourrait les récupérer à un moment donné.

La réflexion de Lorraine est judicieuse, comment différencier celui qui fait un travail en 2 heures de celui qui fait le même travail en 10 heures.
C'est peut-être là que les primes au mérite pourraient avoir un rôle à jouer.

+1.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il serait temps de réglementer les heures supp'   Ven 11 Juil 2008 - 11:00

DOBERMAN a écrit:
RE,

derek a écrit:
Moi je vois les choses comme celà :

- les 35 premières heures travaillées à un taux de base ;
- les heures au-delà considérées en heures supplémentaires payées à un taux supérieur (mes heures sup n'ayant jamais été payées, je ne connais pas la règlementation, sont-elles comptabilisées dans le calcul des impôts ?) ;
- limiter le nombre d'heures travaillées par semaine pour ne pas user les personnels, donc, autoriser la récupération d'une partie des heures supplémentaires.
Par exemple : payer les 15 premières heures supplémentaires et comptabiliser les heures au-delà pour les récupérer plus tard (tout en obligeant une récupération de ces heures en une ou deux années afin d'éviter d'avoir des "compteurs d'heures sup" énormes et d'enchainer les heures sans jamais pouvoir les prendre).
Dans mon exemple, on se retrouverait avec une semaine de travail comprise entre 35 et 50 heures, on a une limite minimum et une limite maximum (les chiffres sont modifiables).
Après, si certains sont prêts à travailler 60 ou 70 heures/semaine, pourquoi pas, autant mettre à profit l'énergie des volontaires, reste à savoir si l'Etat aurait les moyens de payer ces heures ou si le personnel pourrait les récupérer à un moment donné.

La réflexion de Lorraine est judicieuse, comment différencier celui qui fait un travail en 2 heures de celui qui fait le même travail en 10 heures.
C'est peut-être là que les primes au mérite pourraient avoir un rôle à jouer
.

+1.

Derek,

Merci d'avoir relever ce détail du Vécu et et de mon expérience, cependant, il est impossible et dangereux de pouvoir mesurer cette différence dans le travail. A chaque fois cette différenciation est utilisée pour :
- diviser les équipes, et l'esprit maison, et le moral individuel (désolidarisation)
- la mesure de ce qui est appelé "rendement" à titre individuel, est utilisée, non pas en faveur, mais au détriment des intéressés
- l'histoire d'une prime au rendement, ou autre est un leurre dangereux et de surcroît nuisible à la qualité du travail et les motivations du travail.

Sur ce dernier point, tu remarqueras, que les individus vont exclusivement travailler pour un salaire/solde/des primes, la motivation d'une équipe disparait et la satisfaction dans la qualité du travail, disparaît aussi.

S'il existe des individus qui produisent moins que d'autres, il faut en tirer des éventualités :
- il n'est pas "utilisé" à sa pleine capacité ou "pas au bon poste"
- il est dégoûté de son job (revenir à ci-dessus)
- las de se décarcasser, alors que le voisin avance mieux !

Il existe d'autres remèdes que la sélection arbitraire et desctructice et de loin préférables.
Perso, ce que j'ai expérimenté et a marché :
à partir de Pourquoi, Comment et Où !
qui tient un peu de l'autogestion, ou de ce que l'on appelle aujourd'hui Responsabilisation !
c'est savoir pourquoi quelqu'un n'est pas heureux dans son job, pourquoi n'a t'il plus de satisfactions autres que son salaire ?
à partir de là, discussions avec l'intéressé, discussions avec les collègues de travail, pour ressouder les équipes et les individus, et faire en sorte qu'il y ait une honnêteté de travail et des satisfactions d'ensemble, dans l'intérêt de tous.
En même temps, il appartient au cadre, de veiller à l'équilibre budgétaire en aménageant les imputations des moyens matériels et des RH.

N'ayant pas la science infuse, je suis persuadée que d'autres solutions sont également possibles, sans pour autant trancher dans le lard !

Pour rappel, nos fondations institutionnelles, l'Etat lui-même, et la société sont basés sur un principe, que l'on appelle Mutaliste (qui date de l'unification de la France, c'est pas tout jeune).

Sans oublier que notre pays vit des tendances contraires :
- Décentralisation sur le pays (pour les charges)
- Centralisation par les réformes (pour les revenus), et centralisation par l'Europe

Tout cela donne non pas un malaise, mais une grande fatigue quant à la cohérence des directions et orientations qui sont prises.

Pardon car là je suis entrée Hors sujet, mais il faut comprendre Pourquoi, en remontant le fleuve en amont
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il serait temps de réglementer les heures supp'   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il serait temps de réglementer les heures supp'
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Archives du forum :: Archives rémunération / grilles indiciaires-
Sauter vers: