Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 REGROUPEMENT DE BRIGADES...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: REGROUPEMENT DE BRIGADES...   Jeu 10 Avr 2008 - 22:52

http://www.rgpp.modernisation.gouv.fr/cmpp4-4-8/pdf/cmpp2secu.pdf

Pour compléter ces premières réformes, il est décidé :
- d'alléger les structures d‘administration centrale, notamment en matière de formation ;
- d’optimiser les fonctions support en développant leurs mutualisations. En matière de formation initiale, en optimisant les ratios d’encadrement, d’appui et d’utilisation des infrastructures. En matière de ressources humaines, la gestion administrative et la fonction de paye des personnels de la police seront intégrées. En matière d’immobilier, l’ensemble de la fonction immobilière de sécurité sera intégrée et professionnalisée au sein du ministère de l’Intérieur. En matière de systèmes d’information et de communication, la gouvernance des systèmes et la stratégie seront développées et unifiées, les moyens matériels seront mutualisés entre la police et la gendarmerie, certaines fonctions de maintenance lourde seront externalisées et l’appui bureautique de l’ensemble sera optimisée ;
- de poursuivre le processus de redéploiement police-gendarmerie. Les zones respectives d’intervention de la police et de la gendarmerie seront adaptées de telle façon que la police puisse exercer ses compétences sur des ensembles urbains plus vastes et cohérents, et la gendarmerie sur les autres espaces. Cette mise en cohérence devra s’inscrire dans une perspective de plus long terme et permettra une présence plus efficace des forces de sécurité ;
- de rechercher de nouvelles modalités d’emploi des forces permettant un accroissement du potentiel opérationnel ;
- de mieux coordonner les forces de police en région parisienne. Le préfet de police de Paris, préfet de zone, coordonnera ainsi les forces de police spécialisées (sécurité et circulation routières, services d’ordre exceptionnels, lutte contre l’immigration irrégulière), dans le respect des prérogatives des préfets de département. Par ailleurs, les effectifs de police de la couronne parisienne seront renforcés, notamment dans la perspective de la mise en place des unités territoriales de quartiers, par une meilleure utilisation du potentiel policier ;
- de poursuivre la logique des groupements de brigades de gendarmerie, en garantissant sur l’ensemble du territoire la présence la plus adaptée aux enjeux de la délinquance ;
- de réduire les missions périphériques de la police et la gendarmerie. Les escortes judiciaires et les gardes statiques immobilisent un potentiel opérationnel trop important dans des tâches à faible valeur ajoutée et seront donc optimisées ;
- de recentrer les forces mobiles sur les missions d’ordre public et de renforcer le rôle des unités territoriales dans les missions de sécurisation. Les forces mobiles seront donc davantage concentrées sur leur coeur de métier, ce qui conduira à des modifications de format, et les missions de sécurisation des unités territoriales seront renforcées ;
- d’alléger certaines sujétions imposées aux forces de sécurité par le code de procédure pénale et de rationaliser les outils de police technique et scientifique, en améliorant la coordination et la complémentarité des laboratoires de la police et de la gendarmerie ;
- d’améliorer l’efficience de la politique de sécurité routière. Les forces de police et de gendarmerie seront réorientées sur les objectifs prioritaires (alcoolémie excessive, usage de stupéfiants, réseau secondaire) et seront, pour ce faire, réorganisées par transfert des forces mobiles spécialisées dans la sécurité routière à la sécurité publique ou à la gendarmerie. Par ailleurs, les conséquences de l’automatisation des contrôles et de la dématérialisation du traitement des contraventions seront tirées.

MODERATION14 : Texte repris dans un format lisible.
Revenir en haut Aller en bas
Adam KADAMON
PPM, Référent, Conseiller
PPM, Référent, Conseiller
avatar

Nombre de messages : 689
Age : 36
Localisation : AUVERGNE
Emploi : MDC - GD
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: REGROUPEMENT DE BRIGADES...   Ven 11 Avr 2008 - 11:46

Citation :
de poursuivre le processus de redéploiement
police-gendarmerie. Les zones respectives d’intervention de la police
et de la gendarmerie seront adaptées de telle façon que la police
puisse exercer ses compétences sur des ensembles urbains plus vastes et
cohérents, et la gendarmerie sur les autres espaces. Cette mise en
cohérence devra s’inscrire dans une perspective de plus long terme et
permettra une présence plus efficace des forces de sécurité

Une mesure selon moi cohérente et nécessaire. Cependant, dans l'attente d'annonces officielles, je reste inquiet sur les critères de sélection. En effet, dans un dossier comme celui là, le préfet dispose d'un pouvoir d'appréciation non négligeable entraînant de fait, des choix d'ordres politiques plutôt que rationnels.


Citation :
de poursuivre la logique des
groupements de brigades de gendarmerie, en garantissant sur
l’ensemble du territoire la présence la plus adaptée
aux enjeux de la délinquance

J'extrapole peut-être un peu mais, à terme, je vois un regroupement géographique des personnels des BTP aux BTPCL, pour au final pallier à ces problèmes d'organisation du service. Les contraintes générées par des Cob à 3 voire 4 BT doivent être solutionnées pour rendre toute son efficience au système des Cob. Nous perdons la proximité géographique, mais la proximité relationnel est déjà bien entérée. Autant aller au bout de la chose.

Citation :
d’alléger certaines sujétions
imposées aux forces de sécurité par le code de
procédure pénale et de rationaliser les outils de
police technique et scientifique, en améliorant la
coordination et la complémentarité des laboratoires de
la police et de la gendarmerie

Je plussoie^^. Même si la première phrase reste pour moi particulièrement obscure.

Bref, les points abordés sont plutôt positifs, les points négatifs ayant été particulièrement évités. Je pense notamment aux réductions d'effectifs qui entraineront inévitablement une surcharge de travail pour les autres. Si l'on ne réduit pas l'éventail de nos missions de manière plus significative, il va falloir revoir certains points d'organisation au niveau local.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
REGROUPEMENT DE BRIGADES...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Archives du forum :: Archives fonctionnement des brigades-
Sauter vers: