Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 LES BREVES DE LORRAINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Ne pas cassez les pieds à un français qui petit-déjeune   Mer 5 Mar 2008 - 12:09

Rappel du premier message :

Faut pas emmerder un Français



Un Français prend son petit déjeuner (café, croissants, pain beurre, confiture),
quand un Américain, ruminant son chewing-gum, vient s'asseoir près de lui. Le Français l'ignore, mais l'autre entame la conversation.



L'Américain: ' Vous les Français, vous mangez tout le pain ? '
Le Français (de mauvaise humeur) : ' Bien sur.'

L'Américain : (après avoir fait une grosse bulle)
'Pas nous. Chez nous, on ne mange que l'intérieur. On récupère les croûtes, on les recycle, on les transforme en croissants et on les envoie en France.'
Et il a un sourire plein de suffisance.


Le Français écoute en silence.

L'Américain insiste : ' Vous mangez de la confiture avec le pain ?


Le Français : ' Bien sur. '

L'Américain : (claquant sa gomme entre ses dents)
' Pas nous. Nous mangeons des fruits frais, nous récupérons les épluchures, les pépins, on les recycle en confitures qu'on envoie en France.


Le Français demande alors :
' Et qu'est-ce que vous faites avec les préservatifs usagés ? '

L'Américain : ' On les jette, bien sur. '


Le Français (avec un sourire suave) :
' Pas nous. En France, on les met dans un récipient, on les recycle, on les fait fondre,
on en fait du chewing-gum qu'on envoie aux Américains '.
Faut pas emmerder un Français qui prend son p'tit dej . !!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LES BREVES DE LORRAINE   Dim 27 Juil 2008 - 19:14

WELLINGTON (Reuters) - La justice a autorisé une jeune Néo-Zélandaise baptisée "Talula Does The Hula From Hawaii" ("Talula danse le hula d'Hawaï" en référence au hula, une danse polynésienne) à changer de prénom.
Un juge de New Plymouth, chargé de statuer sur la garde de la fillette, l'a placée sous tutelle judiciaire afin qu'elle puisse modifier un état-civil qu'elle déteste.
La mère de l'enfant n'a pas pensé un seul instant aux implications d'un tel nom pour sa fille, a estimé le juge.

"Dans tous les aspects de la vie, une enfant portant ce nom serait exposée au ridicule et à la suspicion", dit le jugement, rendu en février dernier et qui vient seulement d'être publié.

"Cela ridiculise l'enfant et lui inflige inutilement une infirmité et un handicap social", précise-t-il.

La cour a cité en exemples le cas de jumeaux appelés "Benson et Hedges", ou encore d'enfants prénommés "Chardonnay de Minuit", "Violence" et "Abribus n°16".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LES BREVES DE LORRAINE   Mer 30 Juil 2008 - 14:40

Seulement 5 minutes pour la douche !

HAMBOURG (Reuters) - Les passagers de première classe des Airbus A380 double-pont d'Emirates Airlines pourront se payer le luxe de prendre une douche en plein vol.

Mais ce privilège a tout d'un casse-tête en raison du poids supplémentaire d'eau que cela représente, à l'heure où avionneurs et compagnies aériennes cherchent à réduire la consommation de carburant.

Lors de la cérémonie de livraison, lundi à Hambourg, du premier de ses 58 appareils commandés, le président de la compagnie des Emirats, Tim Clark, a vanté les avantages fournis aux passagers "de haut vol", dont deux salles de bains et un bar "lounge".

Mais le luxe a ses limites, a convenu Clark, qui a prévenu que les douches, régulées par ordinateur, ne pourraient excéder cinq minutes, avec avertissement lumineux adéquat pour ne pas gâcher le plaisir.
Transporter 500 kg d'eau à 43.000 pieds complique la tâche d'Airbus comme celle d'Emirates, à l'heure où les deux entreprises sont engagées dans une réduction de cinq tonnes du poids total de l'avion superjumbo, d'ici 2011-2012.

Cette cure d'amaigrissement est dictée par la flambée des prix du pétrole et la demande croissante d'une réduction des conséquences du transport aérien sur l'environnement.

Parmi les pistes pour "amaigrir" le plus gros avion commercial en activité, Clark a évoqué la masse de papier transporté, "1,8 kg de magazines dans les vide-poches"; rideaux, tapis et équipement de loisir dans les appuie-tête; entre autres réductions "de-ci, de-là" qui pourraient représenter deux tonnes en moins.

"C'est un peu du rabotage. Il n'est pas question de prendre une section (de l'avion) et enlever tout ce qui pèse", a-t-il précisé.
De son côté, Airbus devra encore chercher à faire maigrir l'A380 de trois tonnes supplémentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LES BREVES DE LORRAINE   Lun 18 Aoû 2008 - 13:12

Pour l'humour sans faire de procès sur les intentions !

CANBERRA (Reuters) - Plutôt moche et malheureuse en amour? Bienvenue à Mount Isa, ville minière du fin fond de l'Australie!
Depuis qu'il a lancé son appel aux "femmes désavantagées sur le plan physique", le maire John Molony est sous le feu des critiques mais refuse de présenter des excuses.

Il explique qu'il voulait tout simplement rééquilibrer les statistiques de sa ville, dans le nord-est de l'Etat du Queensland, où l'on dénombre cinq hommes pour une femme.

A Mount Isa, "vous verrez souvent une fille qui n'est pas si attirante que ça marcher dans la rue un sourire aux lèvres sans savoir si c'est parce qu'elle vient de se souvenir d'une chose ou qu'elle en anticipe une autre", a-t-il juré la semaine dernière dans le journal local.

"Celles qui n'y habitent pas encore doivent venir à Mount Isa où le bonheur les attend. La beauté ne fait pas tout. Ne raconte-t-on pas l'histoire d'un vilain petit canard transformé en cygne magnifique", a-t-il insisté.

Les membres du conseil municipal ont rapporté être submergés d'appels téléphoniques - venant d'hommes et de femmes - pour se plaindre des propos de John Molony.

"Je suis un type qui dit les choses. Je respecte les femmes. Si on me dit qu'il y a cinq hommes pour une femme ici, je me dis qu'il est peut-être temps que les femmes solitaires viennent s'installer ici", s'est justifié l'édile.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LES BREVES DE LORRAINE   Lun 18 Aoû 2008 - 15:35

La France championne olympiques des petites phrases

PEKIN (Reuters) - À défaut d'un feu d'artifice de médailles d'or, les petites phrases croustillantes des Français ont égayé les cieux olympiques au cours de ces dix premiers jours de compétition à Pékin.
Dès son arrivée, la joueuse de tennis Alizé Cornet eut cette réflexion à propos des Chinois: "Dans la rue, ils crachent, rotent et pètent mais toujours avec le sourire."

A quelques jours de défiler en tant que porte-drapeau lors de la cérémonie d'ouverture, Tony Estanguet rêvait de pouvoir faire quelques pas en arrière "à la Michael Jackson".

En handball, avant la première rencontre de poule contre le Brésil, le Martiniquais Joël Abati analysait ainsi la complexité de la tâche qui attendait l'équipe de France: "Il est toujours difficile de débuter contre une des meilleures nations du football."

Quand on demanda à Marie-José Pérec de conseiller Alain Bernard afin qu'il devienne champion olympique du 100 m nage libre, "la gazelle" répondit dans un grand éclat de rire: "Qu'il ne fasse pas comme moi à Sydney (en partant avant la fin des Jeux, ndlr)!"

N'ayant vraisemblablement pas envie de répondre aux médias, le pistard Arnaud Tournant mitrailla de réponses monosyllabiques les journalistes qui l'interrogeaient sur sa vie au village olympique.

Lorsqu'un journaliste lui demanda ce qu'il trouvait comme nourriture au restaurant du village, il répondit sur sa lancée du service minimum: "De tout et de rien."
Après sa victoire qui l'amenait en huitièmes de finale, le boxeur mi-mouche Nordine Oubaali avouait: "Au niveau de la stratégie, je dois dire que je n'en avais aucune."

De son côté, le coureur Mehdi Baala expliquait la méthode à appliquer à l'approche d'une grande compétition: "Nous, nous sommes des athlètes, notre métier c'est de courir, pas de penser. Mais, dans un grand championnat, il faut faire appel à une autre muscle, son cerveau."
"QUAND C'EST DUR C'EST VRAIMENT EXCITANT"

Quant à la lanceuse de marteau Manuela Montebrun, elle était ravie d'arriver à Pékin sans avoir de pépin physique à soigner comme lors de ces deux dernières saisons.

Enthousiaste, la Lavalloise lanca: "J'espère bien qu'il ne m'arrivera rien d'ici à mon épreuve. Après, en descendant du podium, je veux bien me casser une jambe, un bras, ou deux jambes et deux bras !"

Interrogé sur son envie de poursuive sa carrière après sa cinquième participation olympique, le pistolier Franck Dumoulin justifia ainsi son désir de continuer: "Quand je me lève le matin, je dis toujours à ma femme que j'ai encore envie de tirer."
A la suite de sa finale olympique à 10 mètres, le tireur Walter Lapeyre eut cette conclusion coquine: "Quand c'est dur, c'est vraiment excitant."
Même la ministre des sports Roselyne Bachelot a contribué à ce festival de petites phrases. Au détour des couloirs du Club France, elle raconta avoir pris un pari avec Marielle Goitschel.

Si la France remporte plus de 40 médailles, l'ex-skieuse s'engage à offrir une paire de "Crocs" rose fluo à la ministre. En retour, cette dernière, toujours très sport, promet haut et fort de les porter lors du premier Conseil des ministres de septembre.
Et dans un élan de fair-play, les Bleus laissent la chute de leur "best of" à une adversaire.

Au fil de sa deuxième manche en 470, une épreuve de voile, la barreuse japonaise Naoko Kamata heurta ses concurrentes italiennes, eut droit à un tour de pénalité de 720 degrés, et termina finalement dix-neuvième. Mais, restant zen, elle s'en sortit avec le commentaire suivant: "Comme le dit le proverbe chinois: un homme bon ne doit pas gagner les premières courses."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LES BREVES DE LORRAINE   Mar 19 Aoû 2008 - 15:03

Ah là là ces petits de maternelle !!!

WELLINGTON (Reuters) - Une après-midi dansante dans un jardin d'enfants a été interrompue en Nouvelle-Zélande après la plainte d'un voisin acariâtre pour tapage, rapporte le quotidien Dominion Post.
La fête battait son plein à 18h30 quand un agent municipal spécialisé dans la mesure des nuisances sonores a sonné à la porte de la crèche One Tree Hill, à Auckland.

"Il avait l'air bien embarrassé (...) Nous envisageons d'encadrer son rapport", raconte la directrice du jardin d'enfants, Lisa Gordon, dans les colonnes du journal.

La boum, qui devait prendre fin à 19h00, n'a été raccourcie que d'une demi-heure.
Service Informations générales
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LES BREVES DE LORRAINE   Mar 19 Aoû 2008 - 15:05

ROME (Reuters) - Près de 60 tortues à peine sorties de l'oeuf ont fait irruption dans un restaurant après s'être perdues au cours du trajet rituel qui devait les conduire à la mer, en Calabre, a indiqué lundi le responsable d'un projet de surveillance de l'espèce.

Les jeunes tortues ont semble-t-il été déroutées par les lumières du restaurant, installé en bordure de plage, a déclaré Antonio Colucci, attaché au WWF, qui a été appelé pour secourir le groupe égaré.
"Les clients se sont d'abord montrés assez curieux (...) puis quelqu'un a appelé les autorités côtières."

Les tortues ont ensuite été remises à l'eau.

Les tortues femelles nichent dans le sable, laissant à leur progéniture le soin de trouver l'eau d'instinct après l'éclosion de leurs oeufs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LES BREVES DE LORRAINE   Sam 23 Aoû 2008 - 14:00

Ce n'est pas pour se moquer, c'est pour ne pas perdre espoir
et persévérer pour sa cause en voulant y croire (pour se donner la force) !

KATMANDOU (Reuters) - Une équipe de sept alpinistes japonais a lancé mercredi une expédition au Népal dans l'espoir d'apercevoir le yéti et de le photographier.

Les sept Japonais, aidés par des sherpas, emmènent avec eux des appareils photo et des longues vues pour tenter d'apercevoir et d'immortaliser l'"abominable homme des neiges".
Ils vont passer une cinquantaine de jours autour du Dhaulagiri IV, sommet qui culmine à 7.661 mètres, pour tenter de recueillir la preuve de l'existence du yéti, a indiqué le chef de l'expédition, Yoshiteru Takahashi, qui a déjà mené des missions du même genre dans la même région en 1994 puis en 2003.

Takahashi affirme que l'un des membres de l'équipe et trois sherpas ont aperçu "quelque chose ressemblant au yéti", à distance, en 2003.
"Nous pensons qu'il s'agissait du yéti", explique Takahashi, employé d'une entreprise de meubles de Tokyo, âgé de 65 ans. "Aussi allons-nous mener des recherches pour la troisième fois. Il nous faut des photos et des vidéos pour prouver son existence. C'est très important".

Les Japonais établiront trois camps, avec deux chercheurs dans chacun, entre 3.400 et 4.300 mètres d'altitude, au-dessus du camp de base.
"J'aimerais lui serrer la main si je le rencontrais", a déclaré T. Onishi, un membre de l'expédition. "Mais c'est très difficile. Ils (les yétis) sont timides, aussi ne voulons-nous que prendre des photos".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LES BREVES DE LORRAINE   Ven 3 Oct 2008 - 11:58

Nous n'en avons pas en France ?
et pourtant nous sommes considérés comme des râleurs invétérés !

Reuters pour le sourire Very Happy

Des choristes grincheux font un tabac en Allemagne


BERLIN (Reuters) - Une chorale composée d'amateurs s'amusant à singer les ronchonnements de tous les jours des Allemands fait un tabac outre-Rhin, où le dénigrement est un sport national.

Cette troupe de 140 musiciens et choristes basée à Cologne sillonne le pays pour dénoncer en chantant les petits et grands tracas de la vie quotidienne - météo pourrie, politiciens véreux, maris infidèles, etc.

Ce choeur des lamentations, comme l'a baptisé la presse, se produit dans les gares et dans les centre-villes. Il s'est même offert le luxe d'une représentation unique donnée à guichets fermés à la Philarmonique de Cologne.

L'idée est née en fait à Birmingham (Angleterre) lorsqu'un groupe de musiciens râleurs d'origine finlandaise a constitué le premier ensemble du genre en 2005.

"Par rapport au reste de l'Europe, notamment méditerranéenne, les Allemands ont une propension exceptionnelle à maugréer et à ronchonner", assure un professeur de psychologie de l'Université libre de Berlin, Dertlev Liepmann.

"Quelle meilleure soupape pour libérer nos frustrations ?", se félicite pour sa part l'hebdomadaire Stern. "Tout le monde en Allemagne adore se plaindre".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LES BREVES DE LORRAINE   Mar 28 Oct 2008 - 12:39

Fait divers

TOKYO (Reuters) - Désespéré à l'idée de devoir se marier, un Japonais de 39 ans a incendié l'hôtel dans lequel devait être célébrée la cérémonie de son union.

"J'ai pensé que si je mettais le feu, la cérémonie serait annulée", a expliqué Tatsuhiko Kawata après son interpellation par la police.

L'homme n'avait pas eu le courage d'avouer à sa future épouse qu'il était déjà marié à une autre femme et avait accepté de participer à tous les préparatifs en gardant son secret.

Quatre-vingts convives étaient invités à la cérémonie. Aucun n'a été blessé.
lol!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LES BREVES DE LORRAINE   Mar 28 Oct 2008 - 12:40

Ne pas perdre espoir !

PEKIN (Reuters) - Un Chinois de 81 ans vient de démontrer qu'il n'y avait pas d'âge pour trouver l'amour sur internet: il a épousé une femme de 23 ans sa cadette rencontrée sur la toile.

Wu Jieqin, ancien professeur d'art, vivant aujourd'hui dans une maison de retraite, "surfait" depuis 1998 et son divorce de sa précédente épouse.

Aidé par un étudiant, il avait "posté" une petite annonce sur un site de rencontre l'année dernière et avait obtenu une cinquantaine de réponses positives, dont certaines en provenance des Etats-Unis, d'Australie et d'Ukraine.

"L'internet n'appartient pas seulement aux jeunes", a expliqué Wu. "Il n'y a rien qui interdit aux vieux de chercher l'amour en ligne."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LES BREVES DE LORRAINE   Dim 14 Déc 2008 - 21:33

Reuters

STRASBOURG (Reuters) - Une collégienne de 12 ans a provoqué une vive émotion vendredi en sortant de son sac un obus de la Première guerre mondiale pour le montrer à son professeur d'histoire, au collège d'Etain (Meuse), près de Verdun, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.
Gardant son sang-froid, l'enseignant a demandé aux élèves de quitter la classe en laissant l'engin sur une table et a alerté les services de déminage qui ont fait évacuer les 330 élèves du collège.

L'explosif, un obus allemand de 7,7 centimètres rempli de billes de métal, était potentiellement mortel dans un périmètre d'un kilomètre, selon un démineur cité samedi par le quotidien Le Républicain lorrain.

Fille d'agriculteurs, la collégienne avait trouvé la munition près de la grange familiale où les démineurs ont découvert d'autres obus stockés par son père en attendant d'avertir leurs services.
"C'est l'habitude des agriculteurs du coin. Les engins qu'ils trouvent quand ils labourent, ils les mettent au bout du champ", a expliqué un officier de la gendarmerie de Verdun.

Il a précisé que les faits s'étaient produits dans la "zone rouge", le secteur autour de Verdun où les combats de la Première guerre mondiale ont été les plus intenses et où les fouilles sont interdites. "Un gigantesque cimetière", a-t-il ajouté.

Et pourtant je suis allée de nombreuses fois dans la région, en particulier à Etain, et j'ignorais totalement "cette habitude des agriculteurs" !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LES BREVES DE LORRAINE   Lun 1 Juin 2009 - 12:48

Quand on appréhende les comportements sociaux, quelques fois il s'agit d'un individu seul qui passe à l'action ! en Chine

Reuters Insolite :http://fr.reuters.com/article/oddlyEnoughNews/idFRPAE54M06420090523

Si tu ne sautes pas, je te pousse

PEKIN (Reuters) - Un Chinois qui menaçait de se suicider a été poussé du haut d'un pont par un passant furieux car la circulation était bloquée depuis cinq heures.
Lai Jiansheng, un militaire à la retraite de 66 ans, a franchi le cordon de police et fait mine de serrer la main à Chen Fuchao, avant de le pousser. Il a été interpellé ensuite, raconte le China Daily.

"Je l'ai poussé parce que les gens comme lui sont très égoïstes. Leur action viole de nombreux intérêts publics", a-t-il expliqué au journal. "Ils n'osent pas vraiment se tuer. Au contraire, ils veulent juste que les autorités concernées remarquent leurs appels."

Chen, un homme endetté à hauteur de quelque 200.000 euros après l'échec d'un projet immobilier, a fait une chute de huit mètres. Il a été blessé au poignet et au dos.

Il est au moins la vingtième personne depuis début avril à menacer de se suicider du même endroit, le pont Haizhu à Guangzhou. Personne n'a sauté et jusqu'ici, personne encore n'avait été poussé.

Suspect scratch
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES BREVES DE LORRAINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
LES BREVES DE LORRAINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Forums annexes :: Divers : TOUT SAUF LE BOULOT !-
Sauter vers: