Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 Meaux : sursis pour la mamie qui tabasse son petit-fils et une policière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles


Nombre de messages : 12531
Age : 63
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Meaux : sursis pour la mamie qui tabasse son petit-fils et une policière   Mer 7 Oct 2015 - 10:22

« Cela fait quinze ans que j’exerce. Je suis au dépôt avec des détenus très stressés. Je n’avais jamais vu ça », a expliqué une policière à la barre du tribunal correctionnel de Meaux, ce mardi.

A quelques pas d’elle, se trouvait la prévenue qui lui a donné un violent coup-de-poing au visage, au sein même du commissariat de Meaux, le 3 mars.


Cette grand-mère de 72 ans était jugée pour des violences -en récidive- sur deux policières ainsi que sur son petit-fils âgé de huit ans.

Le tribunal l’a condamnée à six mois de prison avec sursis mise à l’épreuve, comme l’a requis le substitut du procureur Elsa Valentini, qui a rappelé « la différence entre l’éducation, même à l’ancienne, et la maltraitance, qui conduit à l’humiliation et la brutalité ».

« Ce sont les policiers qui m’ont tapée. Ils m’ont donné des coups de poing et des coups de coude », a martelé la prévenue. Une scène difficile à imaginer. « Pendant le transport, nous ne l’avons pas menottée, vu son âge », a précisé la policière.

Une main sur la hanche, l’autre tripotant ses cheveux, la prévenue était virulente. A tel point que le président Olivier Protard, tout en courtoisie, devait sans cesse la recadrer. Même son avocate Me Moroni lui a sèchement lancé à plusieurs reprises : « Taisez-vous ! »

Le 3 mars, deux témoins avaient vu la dame « taper comme un bonhomme » son petit-fils, devant le local de la Croix-Rouge à Meaux, rue Courteline. Ils ont décrit un enfant tétanisé, recevant des coups de poing et des claques au visage. « Si ce soir tu n’es pas mort, tu as de la chance. Je vais te tuer, petit bâtard », lui aurait lancé sa grand-mère.

Après cette scène, les policiers avaient récupéré le garçon, en pleurs, devant chez sa grand-mère, qui avait alors été interpellée. « Je lui ai mis juste une claque », a-t-elle assuré, en retirant ses lunettes et… en se portant deux claques à elle-même.

Me Lefevre-Krummenacker, l’avocate du petit-fils, par le biais d’une association d’aide aux victimes, a décrit un enfant manipulé par son père qui lui dicte ses déclarations. Me Beaufils, qui défendait les policières, a qualifié la prévenue de « Tatie Danielle ». Un portrait à nuancer pour Me Moroni, qui a décrit sa cliente comme une femme « perturbée, à la vie difficile ».

http://www.leparisien.fr/meaux-77100/meaux-sursis-pour-la-mamie-qui-tabasse-son-petit-fils-et-une-policiere-06-10-2015-5160811.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Meaux : sursis pour la mamie qui tabasse son petit-fils et une policière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL :: Les forces de l'ordre victimes de leur devoir ou les risques du métier-
Sauter vers: