Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 Les gendarmes toujours plus touchés par les agressions physiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles


Nombre de messages : 12531
Age : 63
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Les gendarmes toujours plus touchés par les agressions physiques   Mer 30 Sep 2015 - 20:34

Barrages forcés, coups de poings, coups de couteau, coups de feu,…les agressions physiques envers les gendarmes sont en forte hausse ces derniers temps. Les exemples d’agressions envers les forces de l’ordre relèvent du quotidien.

Le 17 septembre, lors d’un banal contrôle de gendarmerie à Louvres (Val d’Oise), deux gendarmes sont légèrement blessés en évitant de justesse un choc frontal avec un véhicule dont le conducteur vient de forcer le passage pour s’enfuir. Le commandant de la Gendarmerie départementale du Val d’Oise, le colonel Thomas, confie alors à nos confrères du Parisien qu’ « il ne se passe pas une semaine sans qu’un gendarme soit blessé. »

Le 19 septembre, la situation tourne au drame à Saint-Gein (Landes), près de Mont-de-Marsan, lorsqu’après avoir menacé à plusieurs reprises d’égorger sa mère, un forcené de 35 ans s’en prend à deux gendarmes, blessant l’un d’entre eux avec une machette et menaçant l’autre avec un couteau. L’homme est alors abattu par les gendarmes.

Parfois, les armes blanches cèdent la place aux armes à feu dans les diverses situations auxquelles sont confrontés les gendarmes. En banlieue de Nouméa (Nouvelle-Calédonie), le 17 août, alors que les forces de l’ordre interviennent pour éteindre un début d’incendie en bordure de route, un gendarme est blessé par balle. Un coup de feu a été tiré directement en direction du véhicule.

Les agressions avec arme en hausse de près de 28%

Ces agressions multiples et toujours plus nombreuses nous sont confirmées par les chiffres. En 2014, 5.083 agressions physiques et verbales ont été constatées soit près de 9% de plus que l’année précédente. Cela représente 2.377 agressions physiques et 3.788 agressions verbales. Les agressions avec arme représentent la plus forte hausse : 629 cas avaient été recensés en 2013, 805 en 2014 (+ 28%).

Chiffre également des plus significatifs : le nombre de blessés chez les forces de l’ordre en 2014 est en hausse d’un peu plus de 5% par rapport à 2013, et de plus de 32% depuis 2009 !

Les policiers sont toutefois les plus touchés avec 5.834 blessés en 2014 alors que, la même année, la Gendarmerie a recensé 1.769 blessés dans ses rangs. A savoir que les effectifs de la Police sont de 120.000 personnes, alors que la Gendarmerie compte 95.000 militaires d’active.

http://www.lessor.org/les-gendarmes-toujours-plus-touches-par-les-agressions-physiques/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles


Nombre de messages : 12531
Age : 63
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: En 2014, 5.549 gendarmes ont été agressés   Ven 2 Oct 2015 - 4:03

Comme en 2013, aucun gendarme n’a perdu la vie lors d’une intervention l’année passée. En revanche, le nombre d’agressions commises contre les militaires de la gendarmerie a encore augmenté, si l’on en croit les chiffres constatés par l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP).

Ainsi, en 2014, la Gendarmerie nationale a enregistré 3.765 atteintes commises contre ses personnels et ses biens.

Dans le détails, 1.388 atteintes aux biens de la Gendarmerie ont été constatés (+4%). Il s’agit de vols ou de dégradations de matériels qui touchent essentiellement les véhicules.

En métropole, 13 départements totalisent plus de 20 faits de ce genre, les Bouches-du-Rhônes étant en tête, avec 41 atteintes observées, suivis par l’Isère (38). Outre-Mer, le nombre de dégradations contre les biens de la gendarmerie ont bondi de 122% en Nouvelle-Calédonie et de 57,4% en Guadeloupe et en Guyane.

S’agissant des faits d’agressions physiques contre les gendarmes, la tendance est encore une fois à la hausse, avec un total de 2.377 cas constatés. Soit une augmentation de 2,5% par rapport à 2013. À noter que 68 d’entre-eux concernent des gendarmes qui n’étaient pas en service au moment où ils ont été commis. Mais leur qualité de membre des forces de l’ordre était connue de leurs agresseurs.

Au total, au cours de ces 2.377 cas d’agression, 5.549 gendarmes ont été victimes d’atteintes, soit une hausse de +8,6% par rapport à l’année précédente. Parmi ces militaires, 1.769 ont été blessés (contre 1.706 en 2013, soit +3,6%).

« Depuis 2009, la proportion du nombre de gendarmes blessés ne cesse d’augmenter. Elle était de 33,5% en 2009 (1 008 blessés en 2008 et 1 346 en 2009), a augmenté de 4,6 % en 2010 avec 1408 blessés, puis de 2,2% en 2011 (1 439 blessés). Elle diminue de 6,7% en 2012 (1 342 blessés) et augmente de nouveau en 2013 de 27,1% (1 706 gendarmes blessés) », souligne le rapport de l’ONDRP.

Dans 33,9% des cas, l’usage d’une arme a été constaté (805 cas sur 2.377). « Depuis 2013, le nombre d’atteintes avec armes contribue de façon plus importante au total des faits comptabilisés », relève le rapport.

S’il ne représentent que 2,2% des agressions commises avec une arme, les cas d’usage d’engins incendiaires ou explosifs ont augmenté de 260% entre 2013 et 2014. Cela s’explique par les opérations de maintien de l’ordre contre les « zadistes », aux méthodes particulièrement élaborées.

Une autre évolution inquiétante concerne les agressions par armes à feu, avec une hausse de 68,4% du nombre de cas d’une année sur l’autre.

Pour la métropole, « la gendarmerie indique que 89 atteintes sur les 805 constatées, ont impliqué l’usage d’armes à feu au cours de l’année 2014. Les armes à feu ont été présentes dans 11,1% des faits impliquant une arme ou une arme par destination », précise l’ONDRP.

Les départements où les agressions ont été les plus nombreuses sont quasiment les mêmes où les atteintes aux biens ont été les plus importantes. À la différence que l’Oise occupe la première place (62 faits), comme d’ailleurs en 2013. Ce dernier est suivi par l’Isère (61 cas).

Et 11 départements métropolitains « ont été particulièrement concernés étant donné que plus de 40 agressions y ont été recensées », précise le rapport. Outre-Mer, les atteintes ont été les plus nombreuses en Nouvelle-Calédonie (81 faits), en Guadeloupe (76 faits) et en Guyane (62 faits).

http://www.opex360.com/2015/10/01/en-2014-5-549-gendarmes-ont-ete-agresses/

http://www.inhesj.fr/sites/default/files/files/ondrp_ra-2015/atteintes_gn_cr_0.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les gendarmes toujours plus touchés par les agressions physiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL :: Les forces de l'ordre victimes de leur devoir ou les risques du métier-
Sauter vers: