Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

  Brest. Violence sur policiers : "C'est sans foi ni loi"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles


Nombre de messages : 12531
Age : 63
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Brest. Violence sur policiers : "C'est sans foi ni loi"   Jeu 3 Sep 2015 - 16:24

Le syndicat Alliance tire la sonnette d'alarme. Selon Stéphane Andry, son délégué départemental, les policiers sont de plus en plus visés par des violences.


« Toutes les semaines, un policier est blessé légèrement. Et tous les mois, nous déplorons une blessure grave qui nécessite un arrêt de travail. Nous nous inquiétons de cette réelle montée de l'insécurité à Brest. »Après les violences envers les pompiers et les forces de l'ordre dans le quartier de Pontanezen la semaine dernière , Stéphane Andry, délégué départemental Alliance (1), pointe du doigt les agressions dont sont victimes les policiers brestois.« Il y a vraiment, à Brest, un phénomène croissant de violences », détaille-t-il.

Deux arrêts de dix jours

Il s'appuie sur deux récents événements, antérieurs à ceux de Pontanezen. Le premier se déroule le 29 mars, à la limite entre Brest et Le Relecq-Kerhuon, et le second le 29 juin, route de Gouesnou.
Dans les deux cas, des voitures de policiers sont percutées par des automobilistes cherchant à prendre la fuite au moment de leur interpellation. Des agressions « volontaires », estime Stéphane Andry. Des ITT (Incapacité temporaire de travail) de deux, sept et dix jours sont délivrées pour quatre fonctionnaires. L'un d'entre-eux souffre d'une rupture des ligaments de la cheville droite. Son opération est prévue pour bientôt.

UN PARC AUTO VÉTUSTE ?

« Aujourd'hui, c'est sans foi ni loi. L'intégrité physique des policiers, ça ne vaut rien », déplore Stéphane Andry.« On a des situations violentes à gérer par moments, mais ces situations peuvent aussi se croiser à Quimper, ou dans un village, répond Régis Allegri, commissaire central de Brest. Il n'y a aucune spécificité brestoise par rapport au reste du pays en terme de violences faites aux fonctionnaires. Par ailleurs, ceux-ci agissent et ont agi à chaque fois de manière très professionnelle. »

« MATÉRIEL INADAPTÉ »

Le syndicat ne se contente pas de pointer du doigt le comportement de certains Brestois. Il met aussi en avant la « vétusté » du parc automobile de la police. « Dans un des deux cas, les policiers étaient à bord d'un véhicule affichant 200 000 kilomètres au compteur. Les airbags n'ont même pas fonctionné au moment du choc. »
Stéphane Andry parle de « matériel inadapté » et lance : « Avec un véhicule robuste, nos collègues n'auraient pas été blessés. » Un avis que ne partage pas du tout le commissaire central. « À partir du moment où un véhicule en percute un autre, il peut y avoir des dégâts, peu importe la cylindrée », estime Régis Allegri. Il assure : « Les véhicules dégradés étaient systématiquement réparés ou remplacés dans les plus brefs délais ».(1) Classé à droite, le syndicat Alliance est majoritaire dans la police au plan national.

http://www.ouest-france.fr/brest-violence-sur-policiers-cest-sans-foi-ni-loi-3658252
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Brest. Violence sur policiers : "C'est sans foi ni loi"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL :: Les forces de l'ordre victimes de leur devoir ou les risques du métier-
Sauter vers: