Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 Première interview d'un délégué régional GendXXI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Première interview d'un délégué régional GendXXI   Mer 15 Juil 2015 - 14:07

C'est dans LA MONTAGNE :

Auvergne : une autre voix au sein de la gendarmerie


"""""L’association est encore en gestation. Mais elle espère à l’avenir obtenir sa voix au chapitre pour discuter avec la direction générale de la gendarmerie et communiquer avec le grand public


L’armée d’aujourd’hui n’est plus la « Grande muette » qu’elle a été autrefois. Elle le sera encore moins à l’avenir puisque, désormais, en application d’un droit européen, les militaires ont le droit de se structurer en associations professionnelles.

« Ne soyons ni timides, ni hostiles. Ça n’aurait pas de sens »

Alors Gend XXI est-elle un premier syndicat chez les gendarmes, comme elle est souvent présentée?? « Non, surtout pas », répond en substance David Ramos, le délégué régional Auvergne de cette nouvelle association professionnelle chez les gendarmes.

« Le statut même de syndicat ne nous semble pas compatible avec notre statut de militaire. Nous nous interdisons les appels à la grève, le droit de retrait ou l’affichage de banderoles revendicatives. Nous ne voulons pas faire non plus de cogestion. Nous ne discuterons pas l’engagement lui-même, mais nous nous assurerons des conditions de travail. »

Gend XXI ne s’attachera donc pas à batailler pour des causes ou des difficultés personnelles et individuelles, comme un syndicat le ferait pour, par exemple, dénoncer du harcèlement. Non. Le champ d’action de la nouvelle association est national : ses membres veulent participer aux échanges et y faire remonter certaines problématiques. Parmi les chevaux de bataille qu’entrevoit David Ramos : les questions liées à la rémunération, aux moyens et aux conditions de travail.


« Nous n’avons pas vocation à remplacer le dispositif actuel de représentation et de participation, mais à le compléter. Nous serons un outil nouveau de dialogue interne et de communication avec le citoyen », souligne David Ramos.

Encore en phase de gestation

Aujourd’hui, l’association est encore en phase de gestation. Ses statuts ont été déposés en janvier ; Jean-Hugues Matelly en est le président. Il faut néanmoins attendre que la loi de programmation militaire rectificative soit adoptée définitivement, et que ses décrets d’application soient publiés, pour que Gend XXI puisse vraiment avoir une existence officielle. Et le chemin ne s’arrête pas là : pour avoir voix au chapitre, il lui faudra être représentative, c’est-à-dire qu’elle devra regrouper 2 à 5 % du personnel national de la gendarmerie.

« Nous avons déjà en interne une chaîne de représentation très complète, à laquelle viendra se joindre cette nouvelle forme de représentation », explique le colonel Reul. Le commandant de la gendarmerie en Auvergne accueille cette nouvelle venue sans état d’âme particulier. « Ne soyons ni timides, ni timorés, ni hostiles. Ça n’aurait pas de sens », glisse-t-il, tout en attendant de jauger sur pied cette association et la voix dont elle se fera l’écho."""""""""

------------------------------------------------------------------------------------------------
Commentaire Gend XXI


On notera comme souvent une certaine imprécision concernant le journaliste qui pourrait laisser croire que GendXXI ne traiterait pas par exemple des question de harcèlement individuel : il faut bien évidemment comprendre qu'au delà du traitement d'un cas particulier GendXXI agira préférentiellement sur la prise en compte collective (meilleurs dispositifs de détection de ces comportements / meilleure formation des cadres en amont / sanctions plus sévères et donc exemplaires dissuasives contre les supérieurs fautifs etc.


http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2015/07/14/auvergne-une-autre-voix-au-sein-de-la-gendarmerie_11520137.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Première interview d'un délégué régional GendXXI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL :: Espace dédié aux discussions autour de GendXXI-
Sauter vers: