Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 2013 - Tir par méprise d'un policier à Carcassonne : la victime réclame .....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles


Nombre de messages : 12531
Age : 63
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: 2013 - Tir par méprise d'un policier à Carcassonne : la victime réclame .....   Mer 24 Juin 2015 - 17:19

Le 26 février 2013, le fonctionnaire avait tiré à huit reprises sur un véhicule qu'il croyait être conduit par un évadé. Une plainte avait été déposée et un juge saisi...

On se souvient que le 26 février 2013, alors qu'il croyait avoir affaire à un évadé circulant à bord d'une Mercedes C220, un policier de la brigade anticriminalité (Bac) avait fait usage de son arme de service à huit reprises sur le véhicule... Qui était en fait conduite par Horia Ankour, une Carcassonnaise âgée de 33 ans.

Faute de juge d'instruction

Une plainte pour "violence avec arme sans ITT et dégradation de véhicule" a bien évidemment été déposée par la victime. Avant qu'un juge d'instruction soit saisi par le procureur de l'époque, Antoine Leroy... Mais aujourd'hui, plus de deux ans après les faits, force est de constater que l'instruction est au point mort. "En charge du dossier, le juge Luc Dier avait pas mal fait avancer les choses..." se souvient Me Christian de Marion Gaja, qui défend Horia Ankour. "Mais depuis qu'il est parti, il n'a pas été remplacé. Du coup, le dossier n'avance pas, ça dort ! Ils ont tout foutu en l'air en mettant tous les moyens pour le pôle de l'instruction à Narbonne..."

•"Hors de question que je laisse tomber"

De son côté, si elle essaye tant bien que mal de ne pas trop penser à cette affaire, Horia Ankour est bien décidée à ne pas abandonner son combat : "Je savais que ça allait être long, mais je ne suis pas pressée. Il est hors de question que je laisse tomber, d'autant que j'ai appris que celui qui m'a tiré dessus essayait d'inverser les rôles en se faisant passer pour la victime..."

Le policier de la Bac était-il en position de légitime défense ? Une chose est sûre, c'est que le rapport établi par l'inspection générale de la police nationale, il y a plus de deux ans, laisse apparaître une terrible méprise, et un extraordinaire concours de circonstances de nature à expliquer le tir opéré par le policier sur le véhicule de la jeune femme, confondu avec celui d'un délinquant. L'avocat de la victime, quant à lui, estime qu'il y a une responsabilité du policier.


http://www.lindependant.fr/2013/02/26/bavure-policiere-une-automobiliste-essuie-plusieurs-coups-de-feu,1731311.php

http://www.lindependant.fr/2013/03/01/a-bavure-policiere-le-recit-d-une-incroyable-meprise,1731950.php

http://www.lindependant.fr/2015/06/24/tir-par-meprise-d-un-policier-la-victime-reclame-encore-justice,2049211.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
2013 - Tir par méprise d'un policier à Carcassonne : la victime réclame .....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL :: Les forces de l'ordre victimes de leur devoir ou les risques du métier-
Sauter vers: