Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 Venette : le policier qui avait perdu ses nerfs écope de six mois de sursis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles


Nombre de messages : 12531
Age : 63
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Venette : le policier qui avait perdu ses nerfs écope de six mois de sursis   Lun 8 Juin 2015 - 23:31


Policier depuis dix-huit ans, Jérôme* ne manque pas d’expérience. Un temps CRS, un temps dans une brigade anticriminalité de Seine-Saint-Denis, on comprend mal comment l’homme de 42 ans a perdu ses nerfs, soudainement, le 8 avril dernier à Venette.

Au point de se retrouver pour la première fois, ce lundi, devant un tribunal en tant que prévenu. Et d’être condamné à six mois de prison avec sursis et à devoir indemniser sa victime à plus de 2 000 €. « C’était l’intervention de trop », regrette-t-il à la barre.
Il est environ 11 heures quand il intervient avec ses collègues pour un banal accident de la circulation, dans la zone commerciale de Venette. Tout se déroule d’abord dans le calme. Puis arrive le frère de l’un des accidentés. Le ton monte très vite entre lui et Jérôme, sans raison. Malgré tout, les policiers repartent vers le commissariat, une fois l’intervention terminée. Sauf que Jérôme croit entendre une dernière injure. C’en est trop. Au volant, il fait demi-tour pour embarquer le provocateur au poste. « Il était très excité. Je n’ai pas réussi à l’en dissuader », témoignera l’un de ses collègues.

Dans la voiture, selon les témoignages des policiers, les provocations et les insultes ne cessent de pleuvoir à l’encontre de Jérôme. Dans la cour intérieure du commissariat, l’homme interpellé est expulsé de la voiture. Et tout bascule. Jérôme, qui ne raisonne plus comme un policier, ordonne que les menottes soient retirées à celui qu’il sait déjà être sa future victime. Il s’empare des siennes, s’en sert comme d’un poing américain et frappe à la tête son rival qui s’écroule. Et Jérôme continue de le frapper. L’examen médical révélera des traces sur le nez, le crâne et dans le dos...

«J’ai eu une perte absolue et totale de logique. Notre métier est difficile. Nous sommes en sous-effectif. Nous sommes usés, fatigués... Cet homme n’a été que le déclencheur de ma perte de contrôle », tente d’expliquer Jérôme, sans se dédouaner : « J’ai reconnu les faits dans toute leur horreur ». Depuis, le policier est en arrêt maladie. L’inspection générale de la police nationale n’a pas encore clos la procédure à son encontre.
(*) Le prénom a été changé

http://www.leparisien.fr/compiegne-60200/venette-le-policier-qui-avait-perdu-ses-nerfs-ecope-de-six-mois-de-sursis-08-06-2015-4844775.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Crotale
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 1333
Age : 47
Localisation : de l'autre côté du miroir...
Emploi : à...long terme !!
Date d'inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Venette : le policier qui avait perdu ses nerfs écope de six mois de sursis   Mar 9 Juin 2015 - 13:31

Policier = pas de circonstance atténuante !  

Je sais qu'il n'est pas très à propos de commenter une décision de Justice mais je trouve qu'il y a là une triste et anachronique logique...

Soyons clair, je ne cautionne pas les faits, loin s'en faut, mais je regarde le mea culpa de ce policier qui semble tout-de-même être très sincère et je mets cela en perspective avec sa peine ... 6 mois de prison avec sursis !!! Shocked

Sans compter qu'il va vraisemblablement être révoqué !...

La Justice est très ferme et je demande qu'elle le soit AUSSI au quotidien pour les déclencheurs du "pétage de plomb" de ce policier...

Mais là, j'ai comme un doute...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Venette : le policier qui avait perdu ses nerfs écope de six mois de sursis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL :: Les forces de l'ordre victimes de leur devoir ou les risques du métier-
Sauter vers: