Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 Malaise chez les policiers dans la circonscription de Thionville.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Age : 64
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Malaise chez les policiers dans la circonscription de Thionville.   Jeu 9 Avr 2015 - 16:32

Il y a un malaise dans la police thionvilloise. Un gros malaise ! Le manque d’effectifs atteint un seuil critique qui a amené un syndicat à dénoncer publiquement une situation jugée dangereuse. En effet, elle affecte gravement les conditions de travail des fonctionnaires et leur présence sur le terrain dans l’ensemble de la circonscription de sécurité publique, qui englobe dix communes (dont Thionville, Yutz Hayange, Serémange-Erzange et Florange). Ce n’est pas nouveau, personne n’ignore que l’érosion continuelle des effectifs rend la situation explosive. Un incident devient désormais prévisible et personne ne pourra prétendre avoir ignoré le risque.

Vingt-neuf policiers en moins

« La police se sent en insécurité », confirme Michaël Philippart, délégué d’Unité-SGP police. C’est tendu sur l’ensemble du département de la Moselle, mais le cas thionvillois est de loin le plus inquiétant. Les chiffres dressent un constat sidérant pour une agglomération de 100 000 habitants : depuis 2009, le nombre de policiers "actifs" est tombé de 176 à 147.

Du coup, englués par les tâches obligatoires multiples et continuelles, les agents n’ont plus aucune marge de manœuvre pour pallier l’imprévu, agir d’initiative ou faire des contrôles pourtant nécessaires. La police de proximité est tombée dans les oubliettes. Bref, les policiers sont coincés dans des rôles bien éloignés de leur propre conception du métier de sécurisation des espaces publics et de prévention auprès de la population.

Patrouilles sans renforts

Des témoignages de fonctionnaires désabusés, démoralisés, se multiplient. L’un d’eux évoque « des patrouilles qui partent en intervention en ayan t conscience de l’absence de possibles renforts ». Ayant dû rogner sur leurs congés pour cause d’absences ou pour remplir des missions de surveillance après les attentats de janvier, ils sont à bout. « On ne va pas bien, le moral est au plus bas, ce qui est confirmé par les chiffres des arrêts maladie ».

Pour le syndicaliste, la situation revêt un caractère d’urgence incontestable. « Il y a une perte de qualité du service public alors que c’est une mission régalienne de l’État, regrette Michaël Philippart. On abandonne le terrain. Il est clair que l’État se désengage. »

Réorganiser Hayange

Il existe des remèdes, choc. Que personne ne semble toutefois prêt à employer. « Les policiers doivent être entendus, réclame Michaël Philippart. Il faut du concret, pas de la câlinothérapie ! » Clairement, il faut soit renforcer les effectifs « d’au minimum trente policier s » pour rétablir la situation, soit restructurer sans délais.

Ce qui renvoie directement au sort réservé au commissariat de Hayange. « Cela s’impose à nous car les décisions n’ont pas été prises », estime Michaël Philippart. « Le souci, c’est que l’on va juste faire de l’arithmétique et subir la réorganisation alors que nous aurions pu prévoir cette évolution. Je suis surpris que les collègues réussissent encore à tenir ! Le système est très fragile. » Maintenir quatre points d’accueil du public à Thionville, Yutz, Florange et Hayange semble d’ailleurs surréaliste quand il manque cruellement de moyens humains pour former de simples patrouilles.

L’appui des élus serait bienvenu. « Qu’ils se mobilisent avec des propositions structurées », espère le syndicaliste, pour accélérer la prise de décisions. Il n’en est pas encore à imaginer une manifestation.

Mais ça gronde, de plus en plus fort…

http://www.republicain-lorrain.fr/moselle/2015/04/09/malaise-chez-les-policiers-il-faut-une-reaction-urgente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Malaise chez les policiers dans la circonscription de Thionville.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL :: Les forces de l'ordre victimes de leur devoir ou les risques du métier-
Sauter vers: