Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 L'ESSOR de la gendarmerie n° 478

Aller en bas 
AuteurMessage
GendXXI
Nouveau membre
Nouveau membre
avatar

Nombre de messages : 5
Localisation : Le Plessis Robinson
Emploi : Association Professionnelle Nationale des Militaires de la Gendarmerie
Date d'inscription : 24/01/2015

MessageSujet: L'ESSOR de la gendarmerie n° 478   Ven 30 Jan 2015 - 16:12

DAVANTAGE DE MATERIELS ET DE GENDARMES !

C'est le compte rendu fait par le mensuel L'Essor de la gendarmerie (n°478) du plan d'action d'urgence proposé par GendXXI à la suite des attentats de début janvier.

On retrouvera dans ce numéro avec nombre de témoignages sur les événements, les points de vue de :

Xavier Raufer, criminologue
Jean-Pierre Sueur, sénateur
Jean-Hugues Matelly, pour GendXXI
Gérard Sullet, pour l'UNPRG
Nicolas Dhuicq, député
Daniel Boissière, député
Alain Dumait, directeur de l'Essor

Accéder au sommaire de L'Essor, à l'intervention du président de GendXXI sur notrepage d'accueil (colonne de gauche)
gendxxi.org

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gendxxi.org
bourbon
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 356
Localisation : breihz aussi quoi hein?
Date d'inscription : 24/05/2008

MessageSujet: Re: L'ESSOR de la gendarmerie n° 478   Ven 30 Jan 2015 - 17:18

à mon avis, cela ne va pas assez loin pour que l'on puisse y croire :
-bien sur que si, chaque gendarme peut être doté d'un gilet PB, c'est juste une question de vouloir investir ou pas!
-100 cartouches/gd et/an pour un entrainement de tir : c'est ridicule! ça fait en moyenne un peu moins de 10 cartouches/mois pour faire de la précision et de la riposte?????
-l'entrainement physique par semaine? mais ça a toujours existé mais n'est pratiquement pas appliqué.

Quant à l'effectif, c'est certain, il en faut plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riqueti
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1665
Emploi : Gendarme en retraite
Date d'inscription : 24/09/2008

MessageSujet: Re: L'ESSOR de la gendarmerie n° 478   Ven 30 Jan 2015 - 21:03

Au risque de me faire lyncher, je dirais qu'il est facile d'enfoncer des portes ouvertes. Tout le monde sait faire.

Nous le savons tous et pas depuis seulement janvier 2015, mais depuis très longtemps : il faut d'avantage de gendarmes sur le terrain, davantage de moyens de protection, davantage de séances d'entraînement (au tir ou au sport ou à tout ce qu'on veut), il faut recentrer le travail du gendarme vers les fondamentaux du métier, il faut... il faut.... il faut plus, plus, plus de tout finalement et surtout rapidement hein.....
Mais je serais plus circonspect personnellement.

Plus de ceci ou plus de cela, d'accord, mais ce sera forcément au détriment d'autre chose car les moyens, budgétaires notamment, sont loin, très loin d'être extensibles et quel que soit le gouvernement en place le problème se heurtera toujours à la même quadrature du cercle : où trouver l'argent quand on dépense plus qu'on ne reçoit ?

Ne nous leurrons pas, la santé du budget français est vraiment au plus mal avec ses 2000 milliards de déficit, la France vit depuis très longtemps au dessus de ses moyens.
Depuis Giscard d'Estaing, le déficit budgétaire n'a cessé de s'accroitre jusqu'à aujourd'hui avec 3 pics significatifs en 1992, 2003 et 2008 correspondant à des crises économiques notables. La dette progresse plus vite que le PIB (produit intérieur brut = pour faire au plus simple ==> Recettes - Dépenses mais c'est plus complexe que ça) à plus de 95 % du PIB soit une situation quasiment de cessation de paiement. C'est comme si, arrivé en début de mois, la solde était déjà quasiment dépensée.
La conséquence est donc directe sur les budgets des différents ministères et si le gouvernement actuel martèle tant sur le fait qu'il faut commencer à diminuer le "train de vie de l'Etat" (c'est à dire maitrise des dépenses et pas le seul fonctionnement des institutions) c'est parce que la France devient un mauvais élève au sein de l'UE et que c'est en définitive la quasi-banqueroute (que connait la Grèce actuellement) qui lui pend au nez. La France emprunte à des taux très avantageux, mais les remboursements des seuls intérêts représentent une part de plus en plus importante dans le budget déjà moribond. La France emprunte chaque mois pour seulement pouvoir payer ses fonctionnaires.
Mais voilà, la relance économique n'est pas au rendez vous (la croissance économique est au point plus que mort), donc pas de rentrées supplémentaires dans les caisses de l'état via les TVA et les impôts, moins d'investissements, moins d'embauches, moins de consommation, donc moins de production et on recommence.

Alors oui, il faut plus, plus, plus mais soyons lucides, où serait il possible de trouver l'argent frais pour financer les demandes ou les attentes des personnels de l'état, car, augmenter les moyens de la gendarmerie certes, mais qui va lorgner sur ces augmentations ? Nos camarades de la Police (et à juste titre).

Donc j'en reviens à ce que je disais au départ : oui, il faut plus de ceci et plus de cela, mais on n'a pas les moyens !!!!!!
Et se retrancher derrière la meilleure répartition de ce qui existe déjà ne résoudra nullement le problème puisque tout le "non-travail" des personnels en poste ne pourra pas être fait par d'autres puisqu'ils n'existent pas. Et si on respecte effectivement ce recentrage comme demandé, alors qui fera le travail pendant que les actuels titulaires des postes seront en "formation" ?
Oui bien sûr, remettre les personnels administratifs sur le terrain, c'est une solution possible, mais dans ce cas, qui fera le travail dans les bureaux, que direz vous quand vous n'aurez pas votre solde à temps, quand les indemnités de déplacement ou autres ne seront pas versées, quand les ordres de mutation prendront un retard, quand vous ne recevrez pas les nouveaux équipements commandés, quand les véhicules tomberont systématiquement en panne et prendront des semaines à être réparés et tant d'autres choses? On a commencé un début de résolution avec "l'embauche" des anciens militaires remplaçant des gendarmes dans certains postes non opérationnels, mais comment se fait-il alors qu'on en soit encore au même point ou presque ?
Sans compter que vouloir équiper les personnels (même à hauteur d'un équipement supplémentaire minimum par unité), multiplié par le nombre d'unités, ça change carrément la donne.

Alors on ne fait rien du coup ?
Du tout !! Mais soyons réalistes et avant de formuler des exigences, sachons voir ce qu'il est dans le domaine du possible de faire dans la limite des moyens et ce n'est malheureusement pas en pleurant misère et en disant "Voilà ce qu'on veut, mais débrouillez vous pour trouver les moyens à mettre en place" qu'on va solutionner le problème.

Je l'ai déjà dit très récemment ici même, des idées pour améliorer le boulot fait, perso, j'en ai des cartons entiers, mais ces idées restent dans le domaine de l'idéal car budgétairement non applicables. Et non !! On ne peut pas passer des crédits d'un poste à un autre, d'un ministère à un autre aussi simplement que de le dire car les règles de comptabilité et de finances publiques sont strictes pour une meilleure transparence. Et, au fait, arrêtons aussi de dire de diminuer le train de vie des ministres ou des parlementaires, tant la goutte d'eau que ça représente ne couvrira jamais le déficit actuel.
Enfin qui serait actuellement d'accord pour sacrifier un tas d'avantages divers dans sa vie quotidienne pour améliorer sa vie professionnelle ?

Ça reste simple dans le cheminement mais c'est encore beaucoup plus complexe que que ça.
Je ne défends pas plus les responsables que je ne les accable, je ne me fais pas non plus l'avocat du diable, mais j'essaie de raisonner objectivement. Quand on a une solde de 1500 € mais que dès le premier du mois on en est déjà à 1300 € de découvert, dites moi comment faire pour boucler sereinement les reste du mois ? Il faut faire des choix et résorber ce découvert devient mission quasi impossible. Je me trompe ? Ouais, ben fallait faire gaffe "avant", oui mais voilà c'est pas le cas pour le pays. On traine ce déficit depuis 40 ans ! La différence c'est que premièrement aucun banquier ne permettra un tel découvert, et deuxièmement si on emprunte à des organismes, ça va couter cher et en plus la situation conduira immanquablement à un dossier Banque de France, c'est ce qui se passe avec la Grèce et l'UE, et là, les mesures sont autrement plus drastiques.

Alors oui, davantage de matériels, davantage d'équipements..reste à trouver le moyen de financer tout ça....et y'en a pas !!!
Peut être que l'état devrait jouer à l'euromillion...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bourbon
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 356
Localisation : breihz aussi quoi hein?
Date d'inscription : 24/05/2008

MessageSujet: Re: L'ESSOR de la gendarmerie n° 478   Sam 31 Jan 2015 - 1:24

Ben tout va bien alors! il faut attendre les prochains attentats en disant aux terroristes, qu'ils peuvent continuer de toutes façons on est coincé, on a pas de moyens pour les contrer!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ESSOR de la gendarmerie n° 478   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ESSOR de la gendarmerie n° 478
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL-
Sauter vers: