Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 Violences sur des policiers à Narbonne : 2 ans ferme !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Age : 64
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Violences sur des policiers à Narbonne : 2 ans ferme !!!   Mar 16 Avr 2013 - 17:06

Le dégrisement contraint du prévenu avait dégénéré le 19 mars au commissariat.Ahmed Ould Belkacem peut être gentil et attentionné, les témoignages en attestent. Las ! Il peut être aussi terriblement violent lorsqu’il a bu.

Le 19 mars dernier, il avait bu. "Beaucoup, beaucoup, beaucoup", répond-il au président Fabrice Vétu, devant lequel le quadragénaire narbonnais comparaissait, hier après-midi, prévenu d’ivresse publique manifeste, violences, rébellion, outrages et menaces de mort sur cinq policiers : le commissaire, un commandant, un brigadier-chef et deux adjointes de sécurité.Ce jour-là, Belkacem était convoqué - déjà - pour des menaces de violence sur une conductrice de bus, en juillet 2012. Ayant oublié sa carte de transport, il avait demandé à la jeune femme d’appeler par radio les contrôleurs, pour que, le connaissant, ceux-ci autorisent sa montée à bord. La menaçant, sinon, de lui "casser la gueule".


"Énorme problème avec les interdits"
Le ministère public


C’est finalement une passagère qui paiera 1 € pour prix du billet, évitant que la situation ne dégénère ; une passagère qui, entendue, confirmera point par point le déroulement des faits tel que décrit par la conductrice du bus, en dépit des farouches dénégations du passager irascible.

Le 19 mars, donc, Belkacem était convoqué à 15 h 30 au commissariat pour prendre connaissance de la suite donnée à la procédure. Il s’y rend à 18 h. Ivre et virulent au point que l’adjointe de sécurité à l’accueil appelle le chef de poste en renfort. Transféré en cellule de dégrisement, le quadragénaire donne alors un violent coup de poing au policier et tente de l’étrangler. La défense est immédiate. Belkacem tombe alors sur la jambe d’une adjointe de sécurité, lui fracturant le genou. Lors du menottage au sol, la deuxième adjointe sera plus légèrement blessée à un poignet.

Le prévenu nie les faits

Les cinq policiers qui ont été témoins des faits, dont les trois qui y ont participé directement, livrent un récit identique, auquel s’ajoutent les outrages et menaces.

Belkacem qui, dans un premier temps, ne se souvient de rien, nie désormais en bloc. Demande le visionnage des caméras de surveillance… qui ne filment pas la salle de dégrisement. Met en cause la parole des policiers : "Il y a combien de flics qui tabassent des gens dans les commissariats et qui mettent ça ensuite en rébellion ?", va-t-il même jusqu’à lancer au tribunal.

L'expert psychiatre révèle une extrême dangerosité lorsque le prévenu boit

Le “hic”, si l’on peut dire, c’est que Belkacem a un lourd casier pour des violences, avec ou sans arme, menaces de mort, outrages et rébellion contre des dépositaires de l’autorité publique. L’expert psychiatre qui l’a examiné relève à cet égard des troubles de la personnalité à caractère psycho ou sociopathiques et, en substance, une extrême dangerosité lorsque celui-ci a bu. Et, depuis dix ans qu’il est au chômage, après avoir été animateur puis directeur d’un centre de loisirs de la Ville, Belkacem boit. Beaucoup…

"Le prévenu a un énorme problème avec l’autorité et les interdits", relève le ministère public, choqué par "le culot de Belkacem qui se dit victime de violences policières". Et de requérir la peine plancher, pour ces faits en récidive : 2 ans de prison ferme et maintien en détention.

Au terme d’un bref délibéré, c’est la peine qui a été infligée à Ahmed Ould Belkacem. Celui-ci est reparti en prison. Non sans avoir, au préalable violemment apostrophé son avocate, Me Emmanuelle Mandrou, et Me Frédéric Pinet, avocat des policiers…

http://www.midilibre.fr/2013/04/16/violences-sur-des-policiers-2-ans-ferme,679587.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Violences sur des policiers à Narbonne : 2 ans ferme !!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL :: Les forces de l'ordre victimes de leur devoir ou les risques du métier-
Sauter vers: