Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 Marseille : une arme de la police entre les mains d'un trafiquant !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Marseille : une arme de la police entre les mains d'un trafiquant !   Lun 15 Avr 2013 - 18:57

Le 8 juin 2012, le Parquet de Marseille et la section de recherches de la gendarmerie avaient convié la presse au lendemain d'une spectaculaire saisie d'armes, dans une villa de Montolivet (12e). L'arsenal venait d'être découvert dans une maison cossue, sous un escalier, derrière une cloison. Deux kalach', des fusils d'assaut, des pistolets mitrailleurs, des armes de poings et 150 kg de munitions avaient alors été présentés aux photographes pour immortaliser cette "prise" exceptionnelle.


Les autorités ne se doutaient pas de la curieuse présence, dans le lot, d'un pistolet automatique Beretta 92 FS. Un des quatre pistolets signalés manquants lors d'un contrôle, en 2010, listant les armes détenues dans la circonscription de la sécurité publique de Marseille.


Au cours d'une audition, en décembre dernier, le trafiquant présumé âgé de 51 ans, interpellé le jour de la saisie, aurait indiqué l'"avoir achetée à une personne pour la somme de 1 700 euros en espèces". Tout en refusant de donner le nom de l'intermédiaire, il aurait déclaré qu'il l'avait rassuré sur "la provenance de l'arme et la qualité du vendeur, qui, a priori, était fonctionnaire". C'était donc pour ça, qu'il l'avait achetée malgré son prix élevé.

Alors, comment ce pistolet appartenant à la police nationale s'est-il retrouvé entre les mains de cet homme, déjà condamné, en février 2012, à 18 mois de prison avec sursis pour détention d'armes ? "C'est ce que l'enquête cherche justement à déterminer, confie Jacques Dallest, le procureur de la République de Marseille. On cherche à savoir quel a été le parcours de cette arme".

En interne, aussi, cette "trouvaille", pour le moins embarrassante pour la police marseillaise secouée ces derniers temps par divers scandales, a suscité quelques réactions. Dont une enquête administrative diligentée voici quelques semaines...

Jusqu'au milieu des années 1990, ces pistolets automatiques, dont le fameux Beretta saisi, étaient utilisés par les policiers du Groupe d'intervention de la police nationale (GIPN) de Marseille. Lors d'un changement d'armement, ils ont été reversés à l'armurerie centrale. Depuis, la trace du Beretta a été perdue... Jusqu'à ce qu'il soit découvert dans cette villa de Montolivet, l'an passé, avec un numéro de série poinçonné de façon à passer "inaperçu".

"Véritable artiste, capable de démonter et de remonter les armes", comme l'avaient souligné les enquêteurs lors de la conférence de presse, le trafiquant supposé, qui se présente comme "un collectionneur", aurait admis avoir procédé à quelques modifications. Selon le procureur de La République, il disposait, chez lui, d'un atelier bien organisé de reconditionnement et de remilitarisation des armes.

http://www.laprovence.com/article/edition-marseille/2311513/une-arme-de-la-police-entre-les-mains-dun-trafiquant.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Marseille : une arme de la police entre les mains d'un trafiquant !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL :: Les forces de l'ordre victimes de leur devoir ou les risques du métier-
Sauter vers: