Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 1ère historique dans la Gie : une femme nommée au grade de Général

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
MO PATCH
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1529
Localisation : MOLSHEIM
Date d'inscription : 25/03/2011

MessageSujet: UNE PREMIERE EN GENDARMERIE    Mer 27 Mar 2013 - 16:46

Le conseil des ministres a nommé mercredi une femme au grade de général de gendarmerie pour la première fois dans l'histoire multiséculaire de cette institution, a annoncé la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem, saluant une «décision historique».

Isabelle Guion de Méritens, 50 ans, devient ainsi «la première femme générale de gendarmerie de l'histoire de France», a souligné devant la presse la porte-parole du gouvernement et ministre des Droits des femmes, lors de son compte-rendu du Conseil.

Elle prendra prochainement le commandement de la gendarmerie maritime, une institution qui «en sept siècles d'existence n'avait jamais connu de femme aussi haut gradée», a encore relevé Najat Vallaud-Belkacem, rappelant qu'Isabelle Guion de Méritens s'était «déjà illustrée comme première Saint-Cyrienne gendarme» et comme première femme promue au grade de colonel en France, en 2006.

Elle était déjà la première femme à commander en 2007 un groupement de gendarmerie, en l'espèce celui des Yvelines.

La gendarmerie nationale compte une cinquantaine d'officiers généraux.


http://m.20minutes.fr/ledirect/1126721/20130327-premiere-historique-gendarmerie-femme-nommee-generale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pitch
Membre CFMG
Membre CFMG
avatar

Nombre de messages : 325
Age : 37
Localisation : 27
Emploi : MDL/C - BT
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Re: 1ère historique dans la Gie : une femme nommée au grade de Général   Mer 27 Mar 2013 - 16:49

Bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
du fin fond du froid
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2686
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: 1ère historique dans la Gie : une femme nommée au grade de Général   Mer 27 Mar 2013 - 17:25

Et oui, on a trop de généraux mais pas assez de femmes, un paradoxe bien français !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lou gascoun
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 820
Age : 49
Localisation : rarement près de la famille
Emploi : Multi-cartes
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: 1ère historique dans la Gie : une femme nommée au grade de Général   Mer 27 Mar 2013 - 17:34

Une première certe mais quand même pas une surprise, en 25 ans de carrière j'ai toujours entendu dire qu'elle " était la première femme en gendarmerie généralisable". Voilà, c'est fait, félicitations à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Gendarmerie. Une femme nommée générale pour la première fois !   Mer 27 Mar 2013 - 17:50


Isabelle Guion de Méritens est nommée au grade de général de Gendarmerie.
Photo : DR

Autre promotion
Rennes. Alain Giorgis promu général de corps d'armée
http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Rennes.-Alain-Giorgis-promu-general-de-corps-d-armee_44819-2177524_actu.Htm

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Gendarmerie.-Une-femme-nommee-generale-pour-la-premiere-fois_6346-2177488-fils-tous_filDMA.Htm


http://www.liberation.fr/societe/2013/03/27/premiere-historique-une-femme-nommee-generale-dans-la-gendarmerie_891666


Dernière édition par MARSOUIN 26 le Mer 27 Mar 2013 - 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AA52
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 198
Age : 65
Localisation : Chez moi
Emploi : Libéré des obligations militaires
Date d'inscription : 18/02/2010

MessageSujet: Re: 1ère historique dans la Gie : une femme nommée au grade de Général   Mer 27 Mar 2013 - 18:15

patchouly a écrit:
Isabelle Guion de Méritens s'était «déjà illustrée comme première Saint-Cyrienne gendarme» et comme première femme promue au grade de colonel en France, en 2006.

Il faudrait préciser pour son grade de colonel aussi, car c'était bien la première mais en gendarmerie seulement. Le général Valérie André, nommée en 1976, a bien été colonel auparavant de même que l'amiral Chantal Desbordes, nommée en 2002, a été cap de veau (capitaine de vaisseau). Je ne vous donne que ces deux noms, pas la peine de faire un listing qui de plus serait court!

Et je me refuse de féminiser ces grades: pour moi la générale ou la colonelle sont et resteront les épouses du général ou du colonel.

En attendant félicitations à elle mais serait-ce la gendarmerie la plus rétro? Même la marine a élé plus rapide dans les nominations!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Crotale
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1333
Age : 48
Localisation : de l'autre côté du miroir...
Emploi : à...long terme !!
Date d'inscription : 14/02/2010

MessageSujet: 1ère historique dans la Gie : une femme nommée au grade de Général   Mer 27 Mar 2013 - 18:24

http://www.lepoint.fr/societe/premiere-historique-dans-la-gendarmerie-une-femme-nommee-generale-27-03-2013-1646628_23.php

Le conseil des ministres a nommé mercredi une femme au grade de général de gendarmerie pour la première fois dans l'histoire multiséculaire de cette institution, a annoncé la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem, saluant une "décision historique".

Isabelle Guion de Méritens, 50 ans, devient ainsi "la première femme générale de gendarmerie de l'histoire de France", a souligné devant la presse la porte-parole du gouvernement et ministre des Droits des femmes, lors de son compte-rendu du Conseil.

Elle prendra prochainement le commandement de la gendarmerie maritime, une institution qui "en sept siècles d'existence n'avait jamais connu de femme aussi haut gradée", a encore relevé Najat Vallaud-Belkacem, rappelant qu'Isabelle Guion de Méritens s'était "déjà illustrée comme première Saint-Cyrienne gendarme" et comme première femme promue au grade de colonel en France, en 2006.

Elle était déjà la première femme à commander en 2007 un groupement de gendarmerie, en l'espèce celui des Yvelines.

La gendarmerie nationale compte une cinquantaine d'officiers généraux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MO PATCH
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1529
Localisation : MOLSHEIM
Date d'inscription : 25/03/2011

MessageSujet: Re: 1ère historique dans la Gie : une femme nommée au grade de Général   Mer 27 Mar 2013 - 18:51



Tout d abord c est un article , ce n est pas de moi , ensuite c est précisé dans le titre!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flicmar
1er flocon
1er flocon
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 54
Localisation : sur et au bord de la mer
Emploi : OPJ et multitâches
Date d'inscription : 10/11/2011

MessageSujet: UNE PREMIERE EN GENDARMERIE   Mer 27 Mar 2013 - 18:59

"Elle prendra prochainement le commandement de la gendarmerie maritime"
Loupé, Najat!
C'est ma patronne depuis septembre 2012...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lapin 62
1er flocon
1er flocon


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: générale    Mer 27 Mar 2013 - 19:05

Peztite question: Que faisait son papa?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
excelsior
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2441
Localisation : 7.7
Emploi : retraité, citoyen du monde , européen , FRANCAIS AVANT TOUT , francilien, seine et marnais Briard pure race.....enquiquineur public et traqueur de cassoss
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: 1ère historique dans la Gie : une femme nommée au grade de Général   Mer 27 Mar 2013 - 19:30

Comment qu'on dit quand on s'adresse à elle:

" générale "

" Mon général " ( le "mon" ) étant l'abréviation de Monsieur )

" ma générale "


De toutes façons , en général , personne ne sait exactement......

de plus suivant que l'on est militaire ou civil on ne dit pas la meêm chose... quand je croise le commandant de Compagnie à un pot je lui dit " capitaine "...... ( bon de toutes façons c'est une gonzesse ... Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chabal
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1101
Age : 60
Localisation : RHONE ALPES
Emploi : retraité gie actif
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: 1ère historique dans la Gie : une femme nommée au grade de Général   Mer 27 Mar 2013 - 19:43

Comme toute première fois, çà fait mal, ensuite, c'est la routine.... !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pitch
Membre CFMG
Membre CFMG
avatar

Nombre de messages : 325
Age : 37
Localisation : 27
Emploi : MDL/C - BT
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Re: 1ère historique dans la Gie : une femme nommée au grade de Général   Mer 27 Mar 2013 - 20:12

lapin 62 a écrit:
Peztite question: Que faisait son papa?

Pourquoi cette question ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pitch
Membre CFMG
Membre CFMG
avatar

Nombre de messages : 325
Age : 37
Localisation : 27
Emploi : MDL/C - BT
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Re: 1ère historique dans la Gie : une femme nommée au grade de Général   Mer 27 Mar 2013 - 20:14

On dit "générale"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lapin 62
1er flocon
1er flocon


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Générale   Mer 27 Mar 2013 - 20:31

Pour Pitch: Simple curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MO PATCH
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1529
Localisation : MOLSHEIM
Date d'inscription : 25/03/2011

MessageSujet: Re: 1ère historique dans la Gie : une femme nommée au grade de Général   Mer 27 Mar 2013 - 21:28

voila un article qui va assouvir ta curiosité Very Happy :



Premier officier féminin à intégrer la gendarmerie en 1987, Isabelle Guion de Meritens est nommée colonel vingt ans plus tard. Femme de dialogue, elle avoue une prédilection pour l’opérationnel.

À l’heure des choix, certains avaient tenté de la dissuader, parlant même de «défi insurmontable». Mais en 1987, à la sortie de Saint-Cyr, l’idée de devenir la première femme officier de la gendarmerie n’a pas fait trembler Isabelle Guion de Meritens. Vingt ans plus tard, cette battante transforme l’essai : elle vient d’être nommée colonel, première femme de son arme à accéder à ce grade. « Je pense que les officiers de gendarmerie étaient plus perturbés à l’idée qu’une femme surgisse dans leur univers professionnel, que véritablement préoccupés pour moi », sourit cette mère de famille, commandant en second et chef d’état-major de l’École de gendarmerie de Chaumont, dans la Haute-Marne. La réflexion est lancée sur un ton cordial, sans rancoeur. À l’image du personnage, qui a subtilement fait sa place dans son univers professionnel. Si cette fille et soeur d’officier est arrivée jusque-là, c’est parce qu’elle a su « aller au devant des gens », affirme-t-elle.

Comme à ses débuts à Saint-Cyr lorsque, jeune titulaire d’une maîtrise d’histoire, elle a dû s’intégrer dans ce milieu masculin, hostile au premier abord. La « seule étape difficile » de sa carrière, selon elle. Toujours souriante et d’humeur égale, le visage détendu malgré dix heures de travail quotidien en moyenne , le colonel Guion de Meritens a l’estime de ses collaborateurs. « Elle obtient vite l’adhésion, reconnaît l’un de ses collègues, elle sait être à la fois un camarade, un supérieur, un collaborateur. » Être commandé par une femme ? « Ça ne change pas grandchose, si ce n’est qu’elle a une approche plus profonde du métier et des relations de travail. La communication est aussi beaucoup plus facile qu’avec un homme », observe un membre de son état-major. Le colonel Guion de Meritens se rappelle pourtant avoir été confrontée, lors d’une précédente affectation, à «un adjoint silencieux, pour ne pas dire muet», quelque peu « bloqué » par la présence d’une femme dans son environnement professionnel : « Je lui ai demandé de poser cartes sur table et de me dire ce qui n’allait pas. Il se sentait mal à l’aise, car il n’avait jamais travaillé avec une femme auparavant. À partir de là, nos relations sont devenues très bonnes. » Ce sens de l’ouverture, habile et sincère à la fois, se marieavec une solide confiance en soi. Ses décisions, elle les prend « sans détour », affirme un de ses collaborateurs. Les dossiers sont traités rapidement et efficacement. Cette célérité lui permet d’accorder du temps, aussi bien à un élève perturbé psychologiquement, qu’à un incident technique survenu sur un matériel. Tout est passé en revue. Lorsqu’elle échange avec son entourage, ses yeux bleus ne croisent pas les regards : ils les fixent tout en mettant en confiance, à l’image d’une franche poignée de mains. Sortie major de promotion du Collège interarmées de défense (CID), l’ex-École de guerre, le colonel Guion de Meritens est une « tête ». « Derrière, on galope », plaisante son bras-droit, le lieutenant Daniel Kerlau, en poste à l’état-major de Chaumont depuis quatre ans. Pour autant, « le colonel n’est pas le genre de personne à faire valoir son rang hiérarchique. »



Passionnée de sport en général, et de tennis en particulier, qu’elle pratique en compétition, le colonel Guion de Meritens ne se sent jamais aussi bien dans son métier que durant les phases opérationnelles. Son meilleur souvenir reste le commandement qu’elle a effectué à la compagnie départementale de Montmorency, dans le Val-d’Oise. «Je devais sans cesse faire face à des événements nouveaux, prendre des décisions dans l’urgence sans avoir toutes les cartes en main. Ce sont les moments que je préfère, car l’on peut s’exprimer pleinement», avoue cette challenger-née. Elle a choisi la gendarmerie précisément parce qu’elle se sentait en phase avec la « guerre au quotidien » que sont les opérations de police judiciaire. « Le fait d’être en permanence au service de la population est une bataille de tous les jours », poursuit-elle. L’activité incessante ne lui permettait cependant pas toujours de pouvoir prendre le recul nécessaire, qu’elle estime pourtant «essentiel». Aujourd’hui, elle s’investit à Chaumont pour développer la qualité de la formation des gendarmes, qu’elle juge « primordiale pour la bonne évolution de l’institution ». Soucieuse du détail, elle va par exemple, régulièrement sur le terrain, à la rencontre des formateurs, et se montre à leur écoute. Selon elle, « l’adaptation de la gendarmerie aux réalités de la société est une nécessité. ».



Forte de ce principe, elle a décidé très tôt de se pencher sur la question de la condition féminine dans l’institution. Le colonel Guion de Meritens oeuvre en effet depuis longtemps pour l’amélioration des conditions d’intégration des femmes au sein de la gendarmerie. Elle a d’abord rédigé en 1994 un mémoire dressant le bilan des dix premières années de présence féminine dans la gendarmerie. À l’époque, les nombreuses réponses à ses sondages ont témoigné de la pertinence du sujet et l’ont confortée dans sa démarche. Il y a trois ans, elle a également initié avec trois autres officiers féminins, dont «une» membre de l’Observatoire de la féminisation – un organisme interarmées –, un dialogue avec les jeunes femmes officiers qui s’aventurent tout juste dans la gendarmerie.



De femme à femme

Au centre des débats, la conciliation du métier de gendarme, très exigeant en termes de disponibilité, et du rôle de mère de famille. À Chaumont, le colonel prend le temps de parler avec les élèves féminins en début de formation : «Elle nous adresse la parole non pas comme un colonel à un subordonné, mais de femme à femme, sans tabou», approuve une élève en formation. À 44 ans, «Madame» Guion de Meritens, épouse d’un colonel de gendarmerie, sait ce qu’implique d’élever des enfants en menant une carrière militaire. Elle avoue même avoir eu « des difficultés » à concilier ces deux rôles pour ses deux fils. Aux yeux des élèves féminins de Chaumont, «cette expérience la rend crédible ». Si elle devait faire un sacrifice, ce serait malgré tout au profit de sa famille. « Ce qu’on laisse derrière soi, ce sont ses enfants », justifie-t-elle.

Mais la question n’est pas d’actualité. Cet été, la première femme colonel de la gendarmerie sera de nouveau sur le qui-vive, à la tête de la gendarmerie départementale des Yvelines. Un poste opérationnel qui, d’après elle, se veut «la finalité du métier.»



Édouard Prothery

http://www.defense.gouv.fr/defense/articles/journee_de_la_femme/une_pionniere_dans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lapin 62
1er flocon
1er flocon


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 08/06/2010

MessageSujet: Générale.   Mer 27 Mar 2013 - 21:48

Quel grade le papa?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clint
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2145
Localisation : Rhône-Alpes
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 13/09/2007

MessageSujet: Re: 1ère historique dans la Gie : une femme nommée au grade de Général   Mer 27 Mar 2013 - 21:57

Ma Générale ou Mon Général ?...

Bonsoir,

Si l’un d’entre vous devait s’adresser, un jour prochain, à Mme Guion de Méritens,
nouvellement promue parmi les officiers généraux, comment diriez-vous :

- Mon Général ?
Non, puisque « mon » est une abréviation de « monsieur ».

- Ma Générale ?
Non plus, car ce « ma » prête à confusion, et même… à plusieurs confusions !

Ou alors :

- Madame la Générale ?
Guère plus satisfaisant que la version précédente.

- Madame le Général ?
A peine mieux.

- Général ? (sans « e » final).
Oui. Tout simplement.
Ce doit être la meilleure formule, me semble-t-il. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MC
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 164
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: 1ère historique dans la Gie : une femme nommée au grade de Général   Mer 27 Mar 2013 - 22:06

Son mari est également général gendarmerie non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AK47
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 779
Date d'inscription : 10/03/2010

MessageSujet: Re: 1ère historique dans la Gie : une femme nommée au grade de Général   Mer 27 Mar 2013 - 22:13

clint a écrit:
- Général ? (sans « e » final).
Oui. Tout simplement.
Ce doit être la meilleure formule, me semble-t-il. Wink

Et il te semble bien Smile , jamais de "mon" ou de "ma" devant le grade d'une femme quand tu t'adresses à elle et que tu es toi-même militaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MC
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 164
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: 1ère historique dans la Gie : une femme nommée au grade de Général   Mer 27 Mar 2013 - 22:15

Thierry Guion de Méritens est commissaire divisionnaire à Nantes.

Mais tout ça on s'en fou, ça n'enlève rien à cet événement historique et au mérite de ce gendarme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hans87
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1587
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: 1ère historique dans la Gie : une femme nommée au grade de Général   Mer 27 Mar 2013 - 22:42

MC a écrit:
Thierry Guion de Méritens est commissaire divisionnaire à Nantes.

Mais tout ça on s'en fou, ça n'enlève rien à cet événement historique et au mérite de ce gendarme.

C'est pas faux, d'autant que ce n'est pas son mari, car elle porte son nom de jeune fille comme la quasi totalité des gendarmes féminins.
Pour info : elle était lieutenant au GBGM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MC
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 164
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: 1ère historique dans la Gie : une femme nommée au grade de Général   Mer 27 Mar 2013 - 22:53

lafayette a écrit:
MC a écrit:
Thierry Guion de Méritens est commissaire divisionnaire à Nantes.

Mais tout ça on s'en fou, ça n'enlève rien à cet événement historique et au mérite de ce gendarme.

C'est pas faux, d'autant que ce n'est pas son mari, car elle porte son nom de jeune fille comme la quasi totalité des gendarmes féminins.
Pour info : elle était lieutenant au GBGM.

Son mari est général Gie, là il s'agit de son frère ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GLAIVE
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1016
Age : 69
Localisation : PICARDIE
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: 1ère historique dans la Gie : une femme nommée au grade de Général   Jeu 28 Mar 2013 - 0:16

Lorsqu'on s'adresse à une femme titulaire d'un grade militaire, on l'appelle par ce grade, non précédé de "mon" qui n'est pas un possessif (même si parfois certains aimeraient bien..... Very Happy ) mais effectivement une survivance de Monsieur, comme dans l'armée allemande on disait Herr Hauptmann (= monsieur le capitaine) par exemple, mais c'était plus facile, Herr ayant une seule syllabe. Le protocole est le même dans la Marine, traditionnellement : il est d'usage de dire "Amiral" en s'adressant à un amiral, "commandant" lorsqu'on s'adresse à un officier supérieur (qu'il soit capitaine de vaisseau, capitaine de frégate ou capitaine de corvette), voire lorsqu'on s'adresse à un officier supérieur titulaire d'un commandement de petite unité, et dans les autres cas il a longtemps été d'usage de dire "Monsieur" lorsqu'on s'adressait à un officier subalterne, particulièrement lorsqu'on était son supérieur, mais ça a pu changer ces dernières années.....
Ce ne sont pas des propos "vagues"..... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdesherauts.com
GENDSTAS
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2257
Age : 67
Emploi : retraité
Date d'inscription : 25/04/2010

MessageSujet: Re: 1ère historique dans la Gie : une femme nommée au grade de Général   Jeu 28 Mar 2013 - 1:19

Bonsoir,
Il n'y a rien d'anormal à ce qu'elle soit nommée général, elle a suivi le cursus habituel des Saint-cyriens.

L'anomalie, l'injustice, n'est pas de son fait même si elle en a bénéficié, c'est que la première fille qui aurait dû intégrer la gendarmerie n'a pas été prise un an avant elle car il fallait que le premier officier féminin en gendarmerie soit une Saint-cyrienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VCE
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 227
Date d'inscription : 01/11/2011

MessageSujet: Re: 1ère historique dans la Gie : une femme nommée au grade de Général   Jeu 28 Mar 2013 - 1:51

Dommage que le gouvernement insiste sur le fait que ce soit une femme, on pourrait penser que ce sont là tous ses mérites.
C'est assez réducteur à mon sens.
En fait d’âpres ce que je viens de lire, elle est générale parce qu'elle devait l'être - point barre. Moi ça me suffit largement, ensuite que ce soit une femme n'a guère d'importance, mais bon, je suis le seul à penser cela visiblement.

Et le nouveau directeur, toujours pas de nouvelles ????



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rouletabille82
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 401
Localisation : dans la forêt amazonienne
Emploi : Bon à rien - Mauvais en tout - Alors Hamac
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: 1ère historique dans la Gie : une femme nommée au grade de Général   Jeu 28 Mar 2013 - 1:56

SINCERES FELICITATIONS - ENFIN UN GENERAL DE SEXE FEMININ DANS NOTRE ARME.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bleuberry18
1er flocon
1er flocon


Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 05/05/2009

MessageSujet: Ma Générale !   Jeu 28 Mar 2013 - 2:51

Avec un nom pareil... Ça ne peut aller qu'avec un tel grade !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1ère historique dans la Gie : une femme nommée au grade de Général   Jeu 28 Mar 2013 - 9:38

GENDSTAS a écrit:
Bonsoir,
Il n'y a rien d'anormal à ce qu'elle soit nommée général, elle a suivi le cursus habituel des Saint-cyriens.

L'anomalie, l'injustice, n'est pas de son fait même si elle en a bénéficié, c'est que la première fille qui aurait dû intégrer la gendarmerie n'a pas été prise un an avant elle car il fallait que le premier officier féminin en gendarmerie soit une Saint-cyrienne.
VCE a écrit:
Dommage que le gouvernement insiste sur le fait que ce soit une femme, on pourrait penser que ce sont là tous ses mérites.
C'est assez réducteur à mon sens.
En fait d’âpres ce que je viens de lire, elle est générale parce qu'elle devait l'être - point barre. Moi ça me suffit largement, ensuite que ce soit une femme n'a guère d'importance, mais bon, je suis le seul à penser cela visiblement.


Exactement, il n'y a pas d'homme, il n'y a pas de femme, il n'y a que des militaires.
En revanche, comme le souligne GENDSTAS, ce qu'il faut remarquer c'est la mainmise cyrienne sur les postes clés.
Revenir en haut Aller en bas
L'idiot utile
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 973
Age : 37
Localisation : île de france
Emploi : Changeur de couche, emmerdeur de voie public
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: 1ère historique dans la Gie : une femme nommée au grade de Général   Jeu 28 Mar 2013 - 10:03

J'ai croisé la colonelle Guillon de Méritens deux fois dans ma carrière:

- La première fois pendant l'école des sous-officiers de Chaumont, où elle était le commandant en second ( le directeur de l'école étant à l'époque le colonel Senk). J'ai le souvenir d'une femme de poigne mais accessible, qui prenait toujours une petite demi-heure pour parler avec les factionnaires du poste de police de l'entrée, quand les EG assuraient la garde.
J'ai encore en mémoire la "gueulante" qu'elle a poussé envers le commandement de ma compagnie suite au "bivouac" et aux nombreux EG qui en sont revenues avec des engelures et autres joyeusetées!

- La seconde fois, c'était au conseil constitutionnel, où elle participait à une réunion avec d'autres officiers des armées. Ces homologues masculins nous disaient qu'elle serait sous peu "la première femme général de Gendarmerie, et qu'elle le méritait!"

Toute mes félicitations, générale!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1ère historique dans la Gie : une femme nommée au grade de Général   

Revenir en haut Aller en bas
 
1ère historique dans la Gie : une femme nommée au grade de Général
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL-
Sauter vers: