Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 AMBONNAY (Marne). Insultes, les motards en ont ras le casque !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: AMBONNAY (Marne). Insultes, les motards en ont ras le casque !   Jeu 14 Mar 2013 - 15:42

AMBONNAY (Marne). Dimanche lors d'un contrôle, un gendarme du peloton motorisé de Châlons s'est fait vertement insulter par un individu qui visiblement ne supportait pas les hommes en bleu. Il répondra en mai de ses actes devant la justice.
«On ne laissera jamais passer ce type de comportement qui est totalement inadmissible. Ce genre de situation est intolérable, alors nous sommes intraitables ! » Le cas de le dire.

L'adjudant-chef Marc Rocci, adjoint au commandant d'unité du peloton motorisé de Châlons-en-Champagne, donne vite le ton vis-à-vis d'événements qui se sont produits dimanche matin sur le territoire communal d'Ambonnay, à l'occasion d'un simple et banal contrôle de police, comme on le nomme dans le vocable de la gendarmerie nationale.

Le binôme sur place ne se doutait pas un seul instant que les échanges allaient vite déraper. Et pourtant… Tout débute dans la matinée, au cœur même du paisible village marnais. Tout va bien, il est 10 heures exactement.

Deux hommes en bleu font alors tout simplement leur travail. « Deux membres du peloton exerçaient leur mission en contrôlant des véhicules, quand dans une voiture stoppée avec trois personnes à son bord, un passager s'est énervé », explique l'adjudant-chef Marc Rocci, irrité par cette histoire retraçant les tout premiers échanges entre un citoyen très particulier et les forces de l'ordre : « Vous n'avez rien à faire là dans un petit village. Vous faites chier les gens ! » Belle entrée en matière.

Les propos du virulent citoyen auraient pu s'en arrêter là, sauf qu'en sortant de l'habitacle de la voiture, ce passager, un viticulteur (qui comme son épouse avait été verbalisé dans le temps pour des faits mineurs) a littéralement fondu les plombs en s'adressant en particulier à un motard de la gendarmerie : « Gros con. T'es un con ».

Passager vindicatif

Le contrôle a alors vite tourné au vinaigre et les hommes en bleu ont vu rouge. « Ces propos sont tout simplement inadmissibles », expliquent les gendarmes du peloton motorisé, signalant que l'intéressé a été intercepté avant d'être placé en garde à vue puis amené au sein des locaux de la gendarmerie à Châlons.

Au final, le passager un peu trop « communicatif » s'il en est, sera convoqué devant la justice le 13 mai prochain à Reims et devra justifier de son dérapage verbal. Selon le code de procédure pénale, le contrevenant à fleur de peau risque jusqu'à 7 500 € d'amende et six mois d'emprisonnement.

Selon l'adjudant-chef Rocci, 12 ans d'expérience au compteur : il arrive que le ton monte sur le terrain : « Tous nos hommes sont présents pour faire appliquer le code de la route mais également pour effectuer des missions de surveillance dans des zones où les cambriolages sont recensés ». Il a été appelé dimanche matin en renfort au regard de la situation qui dégénérait.

Répression et prévention

« Nous portons secours aux personnes sur l'autoroute mais également sur les routes à caractère prioritaire. Nous sommes toujours disponibles pour nos concitoyens, et là en l'occurrence nous sommes confrontés à un homme qui ne supporte pas la gendarmerie. Quand on circule en règle, on perd quelques minutes lors d'un contrôle puis on repart sans souci », résume l'adjudant-chef choqué et dégoûté par une telle tournure des événements.

Oui, à 10 heures, dans une petite commune de la Marne, des contrôles s'imposent en terme d'alcoolémie, de vitesse ou de vérification des papiers affairant à la conduite d'un véhicule. Oui, un matin, un motard tout de bleu vêtu peut vous contrôler (et une majorité des automobilistes perdra ses moyens sans que ce soit le but recherché par les gendarmes).

Oui, des motards du peloton motorisé de Châlons peuvent vous intercepter (c'est leur travail) sans pour autant qu'ils soient considérés et traités verbalement comme… des « cons ».

http://www.lunion.presse.fr/article/marne/insultes-les-motards-en-ont-ras-le-casque?xtcr=3&xtmc=insultes

http://www.lunion.presse.fr/article/aisne/chauny-insultes-et-caillassage-ils-sen-prennent-aux-gendarmes?xtcr=2&xtmc=insultes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
AMBONNAY (Marne). Insultes, les motards en ont ras le casque !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL :: Les forces de l'ordre victimes de leur devoir ou les risques du métier-
Sauter vers: