Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 Dompierre-les-Ormes (71) - Cour d’appel : les gendarmes dans le viseur !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles


Nombre de messages : 12531
Age : 63
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Dompierre-les-Ormes (71) - Cour d’appel : les gendarmes dans le viseur !   Lun 11 Mar 2013 - 10:57

Le 12 septembre 2012, pour dénonciation calomnieuse, le tribunal correctionnel de Mâcon condamne Mme B. à 1 mois d’emprisonnement avec sursis ainsi qu’à une amende de 2000 euros. Tout commence en 1998, année au cours de laquelle, Mme B. et son époux (avocat international à Istanbul) s’installent dans un château sis sur le territoire de la commune de Dompierre-les-Ormes.

Que se passe-t-il ensuite ? De longues et très longues procédures judiciaires sont ouvertes, sollicitant tous les niveaux de la justice de notre pays.

Différentes plaintes

Tribunaux correctionnels, cours d’appel, cour de cassation, sont ainsi saisis par la famille B. À chaque fois, les plaignants mettent en cause les services de gendarmerie, lesquels n’exerceraient pas de manière impartiale leurs missions, voire feraient preuve de dérives professionnelles répréhensibles. Il s’agirait notamment de violation de domicile, de complicité de vol, et de harcèlement téléphonique.

Après avoir saisi toutes les autorités localement compétentes, les époux B. qui n’auraient pas obtenu de réponses satisfaisantes ont finalement adressé une plainte au ministre de l’intérieur. Ce dernier, via le plus haut responsable de la gendarmerie, a ordonné une enquête. Au terme de celle-ci, il a été conclu qu’aucun des faits dénoncés n’avait de réalité. Parfaitement « blanchis », les gendarmes nommément mis en cause dans la lettre, ont alors décidé de porter plainte pour dénonciation calomnieuse.

Aujourd’hui, Mme B. poursuit son combat judiciaire, puisqu’elle a interjeté appel de sa condamnation infligée par le tribunal de Mâcon.

Si au cours de l’audience de la chambre correctionnelle, on mesure toute l’étendue du dossier, on apprend aussi que les différentes plaintes déposées ont quasiment toutes connu le même sort. Soit elles n’ont pas été instruites, soit elles ont fait l’objet d’ordonnances de non-lieu. À noter également que la cour de cassation a rejeté un pourvoi dont elle avait été saisie.

L’avocat des gendarmes a ainsi pu soutenir le bien fondé de la qualification des faits, à savoir une dénonciation calomnieuse.

Les époux B. savaient pertinemment en écrivant la lettre que les faits dénoncés étaient faux, et qu’ils allaient porter préjudice aux militaires mis en cause.

Jugement en délibéré

L’ avocat général n’a pas dit autre chose, demandant à la Cour de confirmer le jugement de première instance.
Quant à l’avocate assurant la défense de la prévenue, elle a dénoncé le classement sans suite systématique des plaintes par celui qui, à l’époque des faits, était procureur de la république à Mâcon.

Elle a également évoqué les intérêts des élus locaux cherchant à réaliser des projets immobiliers autour du château de sa cliente, laquelle était gênante.

Selon elle, en exerçant une pression constante contre celle-ci, les gendarmes participaient à la faire « craquer ».
L’avocate a conclu en plaidant la relaxe qu’elle a justifiée dans le cadre du respect du droit des citoyens à saisir la justice. Les juges de la cour se sont accordé un temps de réflexion, puisque le jugement a été mis en délibéré. Il sera rendu le jeudi 18 avril prochain. Quant à savoir si ce nouvel épisode judiciaire apportera l’apaisement souhaité, c’est une autre histoire…

http://www.bienpublic.com/cote-d-or/2013/03/11/cour-d-appel-les-gendarmes-dans-le-viseur


Dernière édition par MARSOUIN 26 le Lun 11 Mar 2013 - 11:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sable
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 619
Localisation : Dans une BT au service des services et des administrations diverses
Emploi : GD noyé sous l'accumulation des missions et des PV
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Dompierre-les-Ormes (71) - Cour d’appel : les gendarmes dans le viseur !   Lun 11 Mar 2013 - 11:04

Encore un titre bien racoleur des journalistes.... Ce titre donne à penser que les gendarmes sont coupables...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles


Nombre de messages : 12531
Age : 63
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Le propriétaire du château condamné pour diffamation !   Ven 26 Avr 2013 - 12:13

Taner B., propriétaire du château d’Audour, avait déjà été reconnu coupable en septembre de dénonciations calomnieuses envers des gendarmes et le maire de sa commune. Condamné en son absence, il avait demandé à être rejugé en janvier.
Il veut clairement se payer les gendarmes. » Le parquet s’est ainsi prononcé pour le maintien de la peine prononcée en septembre, à savoir un mois avec sursis et 2 000 € d’amende.
À la barre, M. B. et son avocate ont nié en bloc toutes les accusations de diffamation, réitérant leur théorie de complot raciste et d’acharnement judiciaire. C’est ainsi sans surprise que le juge a confirmé le premier jugement, en octroyant aux gendarmes 2 500 € chacun pour leur préjudice."""""

http://www.lejsl.com/edition-de-macon/2013/04/26/le-proprietaire-du-chateau-condamne-pour-diffamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dompierre-les-Ormes (71) - Cour d’appel : les gendarmes dans le viseur !   Aujourd'hui à 10:58

Revenir en haut Aller en bas
 
Dompierre-les-Ormes (71) - Cour d’appel : les gendarmes dans le viseur !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL :: Les forces de l'ordre victimes de leur devoir ou les risques du métier-
Sauter vers: