Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 Armée : coup de gueule des jeunes officiers !!!

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Armée : coup de gueule des jeunes officiers !!!   Mer 6 Mar 2013 - 18:36

Rappel du premier message :

De jeunes officiers dénoncent une gabegie au sein de l'armée !

"Nous, jeunes officiers du mouvement Marc Bloch". Mercredi 6 mars, francetv info
publie une tribune dans laquelle plusieurs officiers de l’armée française, normalement soumis au devoir de réserve, épinglent sévèrement la gestion de la Grande Muette. Explications.

Qui sont-ils ?

Une dizaine de jeunes lieutenants de l’armée française, issus de divers recrutements et appartenant à différents corps. Ils restent anonymes, car parler de leur métier et de l’armée leur est interdit, devoir de réserve oblige. Mais ils souhaitent interpeller sur "l’état critique de l’armée française", qu’ils ont intégrée il y a en moyenne trois ans.

Ils se réclament de Marc Bloch, historien et gradé de l’armée française qui a écrit en 1940 L’Etrange Défaite, où il décortique les raisons de l’échec français durant la Seconde Guerre mondiale. Défaite qu’il impute à des dysfonctionnements au plus haut niveau de l’armée.

Que dénoncent-ils ?

De mauvais choix budgétaires

"Aujourd’hui, l’armée française est menacée de déclin", attaquent d’emblée ces jeunes officiers dans leur tribune. Ils pointent particulièrement la négligence de l’équipement individuel des soldats au profit de grands programmes d’armement. Et de citer le programme Félin, "censé faire du soldat une sorte de Robocop ou d’inspecteur Gadget", mais qui a "alourdi d’une dizaine de kilos" les équipements. "Un parachutiste dépense en moyenne 1 600 euros pour son équipement individuel, c’est près d’un mois de salaire",confient-ils à francetv info pour appuyer leur propos. Car le matériel de base fourni par l’armée est loin d’être optimal, comme le révèle ce témoignage publié sur le blog Secret défense. Mais ils épinglent aussi le lobby "du complexe militaro-industriel", qu'ils accusent d'être responsable de certaines des orientations budgétaires qu'ils dénoncent, et auquel le Parlement doit "imposer des choix stratégiques".

La "gabegie du pyramidage des officiers"

"Des officiers supérieurs sont entretenus dans une inactivité de petits fours", assène le mouvement Marc Bloch. Dans le viseur : 5 500 généraux officiellement à la retraite, mais maintenus en "2e section". Mobilisables par l’armée, ils perçoivent à ce titre "une solde de réserve, dont le montant est équivalent à celui de la pension de retraite, mais qui est fiscalement considérée comme un revenu d'activité". Ce qui permet notamment de bénéficier de la déduction de 10% pour frais professionnels dans le calcul de l'impôt sur le revenu selon la loi.
Seule une petite centaine sont rappelés chaque année, tandis que les autres "sont jamais à la retraite, mais tranquilles", note Rue89, qui rappelle que la solde moyenne de ces généraux, hors prime, est de 5 850 euros mensuels.

De plus, nombre d’entre eux se reconvertissent dans le privé, et l’Association de défense des droits des militaires dénonçait déjà en 2008 le fait qu’"au mépris de la règlementation et à l’heure des restrictions budgétaires, des généraux cumulent soldes de réserve et solde d’activité". "Dans le même temps, 35 000 emplois de militaires et sous-officiers sont supprimés, et aucun d’officier", déplorent les signataires de la tribune. Selon une étude de la Cour des comptes reprise par la Fondation iFrap (un think tank français ultralibéral), sur les 22 000 postes supprimés entre 2008 et 2011, seulement six postes d’officiers généraux (toutes armées confondues) étaient concernés. Ils épinglent également le système de primes, notamment attribuées aux parachutistes, mais dont l’organisation est en passe d’être revue.

Pourquoi parlent-ils ?

S’ils manquent à leur devoir de réserve, "c’est parce que la hiérarchie n’a pas intérêt à dénoncer les abus dont elle bénéficie", confient-ils à francetv info. Ils assurent dénoncer uniquement des faits qui sont dans le "domaine public", mais sur lesquels l’attention n’est, à leur sens, pas assez portée. Ils s’appuient notamment sur des chiffres de la Cour des comptes, du Conseil supérieur de la fonction militaire ou encore des données largement relayées sur les blogs et forum militaires. Par cette tribune, publiée avant la sortie du Livre blanc de la Défense pour 2014-2019, qui doit être rendu fin mars ou début avril, selon Marianne, ils souhaitent "interpeller l’opinion publique pour éviter que le recueil ne se trompe, délibérément ou non, de constat". "Ce sont des faits qui scandalisent toute l’armée", soulignent ces jeunes chefs qui se veulent porte-paroles de leurs troupes.

Que veulent-ils ?

Attirer l’attention de l’opinion publique

"Nous n’avons pas la prétention de tout bouleverser ", affirment-ils. Mais ils cherchent à prendre toute leur place dans un "débat national" qu’ils jugent nécessaire. Le mouvement Marc Bloch réclame également la création d’une commission parlementaire indépendante afin de réfléchir à toutes les questions qu’il soulève et notamment à révision des primes et indemnités des militaires.

En guise de signal d’alarme, ils rappellent que le moral de l’armée "est en seuil d’alerte", selon les mots du chef d’état-major des armées, l’amiral Edouard Guillaud, le 11 juillet 2012.

Montrer que les efforts peuvent venir de l’intérieur

Ils aimeraient "que les pouvoirs publics montrent qu’ils s’intéressent à l’armée en augmentant son budget et en s’occupant de ceux qui la plombent de l’intérieur". Car l’autre objectif de ces jeunes cadres de l’armée est de "montrer que des efforts de l’intérieur sont également possibles".

En effet, au-delà du "manque de moyens donnés à l’armée par l’Etat", ils souhaitent mettre en lumière "le conservatisme des officiers qui empêchent toute réforme d’ampleur".

http://www.francetvinfo.fr/info-francetv-info-de-jeunes-officiers-sortent-de-leur-silence-et-denoncent-une-gabegie-au-sein-de-l-armee_274945.html

http://www.francetvinfo.fr/nous-jeunes-officiers-sommes-inquiets-des-gaspillages-et-des-coupes-budgetaires-commis-au-detriment-de-la-capacite-operationnelle_274895.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
Lareran
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 304
Localisation : Picardie
Emploi : U.R.
Date d'inscription : 16/06/2009

MessageSujet: Re: Armée : coup de gueule des jeunes officiers !!!   Mar 12 Mar 2013 - 22:39

cher gendstats,

ma réplique n'était pas plus pour vous que pour le sir Hal 9000.

Cependant je notes que vous êtes le seul à bien avoir voulu répondre ce qui prouve un certain respect par rapport à d'autres.

pour en revenir au sujet : c'est toujours les remarques dérangeantes qui font réagir le plus..

La preuve, un général se sent obligé de répliquer alors que d'habitude pour des rumeurs pareilles il n'y a pas un mot ....

La vérité dérange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GENDSTAS
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2257
Age : 67
Emploi : retraité
Date d'inscription : 25/04/2010

MessageSujet: Re: Armée : coup de gueule des jeunes officiers !!!   Mar 12 Mar 2013 - 23:56

Bonsoir,
Cela me convient très bien et cela confirme que j'ai fait le bon choix en ne suivant pas ceux qui n'ont ni honneur ni honnêteté.
Bonne nuit J.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bilboquet
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 1699
Age : 60
Date d'inscription : 04/02/2011

MessageSujet: Re: Armée : coup de gueule des jeunes officiers !!!   Mer 13 Mar 2013 - 0:42

Il est temps que le Doc Bleu refasse surface.
Il y a une épidémie d'oedèmes de " moi je... "
Et c'est contagieux à ce que je peux voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: A propos de la réponse du Mindef concernant la tribune des lieutenants !   Mer 13 Mar 2013 - 11:07

Par Roland Pietrini

Le général Martin Klotz, porte-parole du ministère de la défense répond sur francetv info à la tribune des jeunes officiers. Cette tribune, qui a fait le buzz dans le petit monde médiatique des inconscients qui osent s’intéresser à la défense de la France, méritait donc une réponse. Loin de moi l’idée de vouloir polémiquer avec un interlocuteur d’un tel niveau.. Je retiendrais seulement une ou deux idées développées par le général. …
Lire la suite de cet article sur le site ATHENA-DEFENSE en cliquant [ICI]

http://www.athena-vostok.com/blog/lire-article-276653-9800929-a_propos_de_la_reponse_du_mindef__concernant_la_tr.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GLAIVE
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1016
Age : 69
Localisation : PICARDIE
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Armée : coup de gueule des jeunes officiers !!!   Mer 13 Mar 2013 - 12:09

L'article est sensé, mais il est affligé de quelques fautes d'orthographe bien visibles..... Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdesherauts.com
L'idiot utile
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 973
Age : 37
Localisation : île de france
Emploi : Changeur de couche, emmerdeur de voie public
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: Armée : coup de gueule des jeunes officiers !!!   Mer 13 Mar 2013 - 13:57

Au delà des fautes d'orthographes, je costate moi une réalité qui était déjà la mienne quand je servais sous le pavillon de mon bataillon d'infanterie:

- Les moyens vont en s'amenuisant, on en est réduit à démonter 2 AMX pour avoir les pièces nécessires à en faire rouler un qui va partir en opération. La sécurité des matériaux et la réserve opérationelle est où dans ce genre de cas, mon général?

- On a fait l'étalage dans les médias télé du coût journalier du conflit en Lybie, en Afghanistan, au Mali... en omettant (volontairement, j'en suis persuadé...) de préciser dans quelles conditions "vivent" nos soldats envoyés sur place. Certains moralisateurs seraient étonnés des conditions d'hébergement de "LEURS" soldats!

- On nous promettais déjà à l'époque les nouveaux fusils, transport de troupes, qui devaient mettre au rebut du matériel déjà vieux et usé jusqu'à la corde... A part au défilé du 14 juillet de cette année, les nouveaux transport, je ne les ai pas vu sur les théâtres d'opérations! Sont-ils seuleument arrivés aux unités qui devaient en être doter?

Cette phrase enfin, exprime bien tout le mépris et l'incohérence des "élites" chargés justement de veiller à la bonne marche de l'armée dont ils sont les chefs:

Citation :
" L'armée n'a pas à se fier à se qui sort partout dans les médias, sur des blogs ou à ce qui est écrit par n'importe quel groupe. Des personnes qualifiées sont chargées de réfléchir à ces problématiques."

Nous parlons des mêmes qui ont imaginés le système FELIN, qui vous alourdit un fantassin de base de 10 kilos d'électronique et de kevlar, mais sans prendre en compte que dessus se greffe les rations, l'eau, le couchage...?

Les mêmes aussi qui ont validé le système de paiement LOUVOIS, malgré un avis ô combien défavorable de ses premiers utilisateurs, et dont on a constaté ses derniers temps tout le mal dont il a été responsable?

Mon général, si les personnes qualifiées avaient suffisament réfléchies à ces problématiques et y avait apportés les réponses les plus à même de servir leurs armes, leurs hommes et la patrie qu'ils servent, un groupe de jeunes officiers n'en seraient peut-être pas venu à devoir outrepasser leur devoir de réserve...

Je constate juste qu'ils l'ont fait non pas dans leur petit intérêt personnel, mais bien dans celui des soldats placés sous leur commandement et de la nation qu'ils ont eux aussi jurés de servir... Cela mérite davantage de remerciements et de considérations que le mépris dont vous et ceux qui vous "commandent" font preuve face à leur plaidoyer!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MO PATCH
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1529
Localisation : MOLSHEIM
Date d'inscription : 25/03/2011

MessageSujet: Re: Armée : coup de gueule des jeunes officiers !!!   Mer 13 Mar 2013 - 14:45

L'idiot utile a écrit:
Au delà des fautes d'orthographes, je costate moi une réalité qui était déjà la mienne quand je servais sous le pavillon de mon bataillon d'infanterie:

- Les moyens vont en s'amenuisant, on en est réduit à démonter 2 AMX pour avoir les pièces nécessires à en faire rouler un qui va partir en opération. La sécurité des matériaux et la réserve opérationelle est où dans ce genre de cas, mon général?

- On a fait l'étalage dans les médias télé du coût journalier du conflit en Lybie, en Afghanistan, au Mali... en omettant (volontairement, j'en suis persuadé...) de préciser dans quelles conditions "vivent" nos soldats envoyés sur place. Certains moralisateurs seraient étonnés des conditions d'hébergement de "LEURS" soldats!

- On nous promettais déjà à l'époque les nouveaux fusils, transport de troupes, qui devaient mettre au rebut du matériel déjà vieux et usé jusqu'à la corde... A part au défilé du 14 juillet de cette année, les nouveaux transport, je ne les ai pas vu sur les théâtres d'opérations! Sont-ils seuleument arrivés aux unités qui devaient en être doter?

Cette phrase enfin, exprime bien tout le mépris et l'incohérence des "élites" chargés justement de veiller à la bonne marche de l'armée dont ils sont les chefs:

Citation :
" L'armée n'a pas à se fier à se qui sort partout dans les médias, sur des blogs ou à ce qui est écrit par n'importe quel groupe. Des personnes qualifiées sont chargées de réfléchir à ces problématiques."

Nous parlons des mêmes qui ont imaginés le système FELIN, qui vous alourdit un fantassin de base de 10 kilos d'électronique et de kevlar, mais sans prendre en compte que dessus se greffe les rations, l'eau, le couchage...?

Les mêmes aussi qui ont validé le système de paiement LOUVOIS, malgré un avis ô combien défavorable de ses premiers utilisateurs, et dont on a constaté ses derniers temps tout le mal dont il a été responsable?

Mon général, si les personnes qualifiées avaient suffisament réfléchies à ces problématiques et y avait apportés les réponses les plus à même de servir leurs armes, leurs hommes et la patrie qu'ils servent, un groupe de jeunes officiers n'en seraient peut-être pas venu à devoir outrepasser leur devoir de réserve...

Je constate juste qu'ils l'ont fait non pas dans leur petit intérêt personnel, mais bien dans celui des soldats placés sous leur commandement et de la nation qu'ils ont eux aussi jurés de servir... Cela mérite davantage de remerciements et de considérations que le mépris dont vous et ceux qui vous "commandent" font preuve face à leur plaidoyer!













Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GENDSTAS
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2257
Age : 67
Emploi : retraité
Date d'inscription : 25/04/2010

MessageSujet: Re: Armée : coup de gueule des jeunes officiers !!!   Mer 13 Mar 2013 - 20:15

MARSOUIN 26 a écrit:
Par Roland Pietrini

Le général Martin Klotz, porte-parole du ministère de la défense répond sur francetv info à la tribune des jeunes officiers. Cette tribune, qui a fait le buzz dans le petit monde médiatique des inconscients qui osent s’intéresser à la défense de la France, méritait donc une réponse. Loin de moi l’idée de vouloir polémiquer avec un interlocuteur d’un tel niveau.. Je retiendrais seulement une ou deux idées développées par le général. …
Lire la suite de cet article sur le site ATHENA-DEFENSE en cliquant [ICI]

http://www.athena-vostok.com/blog/lire-article-276653-9800929-a_propos_de_la_reponse_du_mindef__concernant_la_tr.html

Bonjour,
L'auteur de l'article dit qu'il n'y a pas de lutte des classes, pas si sûr, mais il y a au moins de forts clivages selon les unités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
du fin fond du froid
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2686
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: Armée : coup de gueule des jeunes officiers !!!   Mer 13 Mar 2013 - 20:39

pas mieux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
angell
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 03/11/2010

MessageSujet: Re: Armée : coup de gueule des jeunes officiers !!!   Mer 13 Mar 2013 - 21:26

http://www.marianne.net/blogsecretdefense/ Un excellent article qui permet, malgré les restrictions en tout genre, de se rendre compte du haut niveau des armées Françaises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
du fin fond du froid
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2686
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: Armée : coup de gueule des jeunes officiers !!!   Mer 13 Mar 2013 - 21:32

Voila : c'est un bon militaire et un bon chef :
Il fait bien la guerre et fait fermer sa gueule aux sous fifres, un bon quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
angell
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 03/11/2010

MessageSujet: Re: Armée : coup de gueule des jeunes officiers !!!   Mer 13 Mar 2013 - 23:12

Un bon chef, mais surtout des militaires pros qui font un "sans faute". Un chef ne vaut que si ses subordonnés sont bons. Alors, oui, bravo, ils font un excellent boulot. Il y a pleins de choses à améliorer ou à changer, c'est vrai, c'est pourquoi nos politiques doivent voter les crédits nécessaires pour que les Armées continuent à défendre les intérêts de la France
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
du fin fond du froid
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2686
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: Armée : coup de gueule des jeunes officiers !!!   Jeu 14 Mar 2013 - 5:37

angell a écrit:
Un bon chef, mais surtout des militaires pros qui font un "sans faute". Un chef ne vaut que si ses subordonnés sont bons. Alors, oui, bravo, ils font un excellent boulot. Il y a pleins de choses à améliorer ou à changer, c'est vrai, c'est pourquoi nos politiques doivent voter les crédits nécessaires pour que les Armées continuent à défendre les intérêts de la France

et qui va s'occuper d'éclairer les politiques sur les bons choix à faire ? La voix unique du bon militaire, ou on va permettre à d'autres de s'exprimer ? Une pluralité de choix qui permet aux politiques d'en faire, des choix. C'est un peu ce qui caractérise une démocratie.
Sauf que "y en a qui ne sont pas autorisé à l'ouvrir", savent pas, comprennent rien, vaut mieux qu'ils la ferment.
Il me semble que c'est un peu le message envoyé à ces jeunes lieuts par le CEMA. Et vu qu'il est bon et qu'il a pas perdu de batailles il a raison...

J'en connais un qu'en a pas perdu beaucoup de batailles, et il adorait la démocratie : Ph. PETAIN....
ATTENTION, je ne compare pas les deux, je rappelle juste le nom d'un illustre militaire qui était bon aussi avant de se mêler de politique, je ne fais aucun lien entre le CEMA et le PETAIN, qu'on soit bien d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Vers une apocalypse budgétaire pour les armées ???   Jeu 14 Mar 2013 - 5:42

Les armées se préparent en secret à une apocalypse budgétaire. Avant même la publication du Livre blanc sur la défense qui doit intervenir dans quelques semaines, il n'existe qu'un sujet de préoccupation au ministère de la Défense : les options budgétaires de la future loi de programmation militaire. Pour simplifier, on peut dire que le Livre blanc définit une perspective stratégique globale, quand la loi de programmation militaire qui sera discutée ensuite, durant l'été, en tire les conclusions budgétaires. Or après des mois de tergiversations, François Hollande, chef des armées, annoncera ses choix financiers le 19 mars prochain lors d'un conseil de défense, avant de les préciser le 26 mars.

Le scénario noir prévoit la vente du Charles de Gaulle, la suppression de 30 régiments, l'arrêt des chaînes du Rafale et l'abandon de l'A400M. Une débâcle !

La suite .... Par Jean Guisnel

http://www.lepoint.fr/editos-du-point/jean-guisnel/exclusif-vers-une-apocalypse-budgetaire-pour-les-armees-13-03-2013-1639658_53.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chorus
Nouveau membre
Nouveau membre
avatar

Nombre de messages : 4
Localisation : Centrale
Emploi : Encore pour un moment.
Date d'inscription : 21/11/2012

MessageSujet: Re: Armée : coup de gueule des jeunes officiers !!!   Jeu 14 Mar 2013 - 11:13

Face à l'énormité de ces hypothèses, je ne suis pratiquement certain qu'il s'agit d'un coup médiatique de nos très chers amis journalistes...
La vente du Charles de Gaulle, qui peut un instant croire cela ? L'abandon de l'A 400 M ?
Supprimons un tiers des officiers généraux pour commencer, ensuite on fait le point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lou93
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 23/09/2008

MessageSujet: Re: Armée : coup de gueule des jeunes officiers !!!   Ven 15 Mar 2013 - 12:00

Oui, il y a des raisons de s'inquiéter!
Ce matin, sur France Info, il est fortement question de la vente du Charles de Gaulle, de l'abandon de programmes d'armement comme les futurs blindés d'infanterie, la fermeture d'usines d'armement, enfin pour résumer la mise au chômage de 50000 personnes eniron; Peugeot à côté ne serait qu'un aimable licenciement.
Moi j'espère fortement que tous ces personnels descendront dans la rue; je suis de tout cœur avec eux et marcherai volontiers à leur côté.
Il va être temps de s'interroger sérieusement sur la capacité de ce gouvernement à mettre en œuvre la politique de notre pays en le livrant sans défense à un ennemi qu'on verra, comme d'habitude, arriver trop tard.
L'intervention au Mali, qu'on peut qualifier de courageuse, masque sans doute de plus funestes horizons pour nos armées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hal 9000
1 étoile
1 étoile
avatar

Nombre de messages : 93
Emploi : Informatique
Date d'inscription : 17/03/2012

MessageSujet: Re: Armée : coup de gueule des jeunes officiers !!!   Ven 15 Mar 2013 - 23:34

Lou93 a écrit:
Il va être temps de s'interroger sérieusement sur la capacité de ce gouvernement à mettre en œuvre la politique de notre pays en le livrant sans défense à un ennemi qu'on verra, comme d'habitude, arriver trop tard.
Oui oui ! C'est ce que dit la droite et sa presse à la botte.

Qui a raison ? Chorus ou Lou93.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Défense : l'Elysée proche d'accorder 30 milliards d'euros par an aux militaires!   Sam 16 Mar 2013 - 0:02

"""Peut-être cette hypothèse"" ???

Selon nos informations, l'Elysée pencherait pour un seuil symbolique de 30 milliards d'euros de dépenses militaires par an tout au long de la prochaine Loi de programmation militaire (2014-2018). Soit 1,5 % du PIB. Ce qui serait un moindre mal tant les échos de ces dernières semaines étaient très, très pessimistes pour le budget de la défense, tel que le voulait Bercy, c'est-à-dire au plancher des vaches. La baisse serait toutefois de 4 % pour descendre de 1,56 % du PIB à 1,5 %, comme l'a rappelé mercredi le président socialiste de la commission des affaires étrangères et de la défense au Sénat, Jean-Louis Carrère. Soit une perte sèche pour les militaires de 1,2 milliard d'euros. Reste à savoir si ces 30 milliards d'euros seront atteints avec ou sans recettes exceptionnelles. Les sénateurs préconisent d'abonder le budget de la défense des produits de cessions de participations dans des groupes de défense publics et privés (soit 12 milliards au total, selon le sénateur UMP Jacques Gautier).

C'est donc lors du prochain conseil de défense, qui doit se tenir selon des sources concordantes le 19 mars, que le président François Hollande devrait trancher entre Bercy et le ministère de la Défense, qui défend logiquement des coupes modérées dans son budget. Jean-Yves Le Drian estime que "la défense doit contribuer au redressement des comptes publics, ni plus, ni moins". Et ne pas être une variable d'ajustement comme certains au gouvernement le souhaitent. Le ministre de la Défense cherche ainsi à obtenir, selon nos informations, une variante de la trajectoire dite "Y", - la trajectoire la plus modérée mais qui conduit toutefois à des sacrifices (pertes nettes d'emplois) dans l'industrie de défense - plus 1 milliard d'euros de ressources exceptionnelles. Et le ministre a reçu dans son combat l'appui de l'Agence des participations de l'Etat (APE), très inquiète d'une éventuelle casse industrielle. Selon nos informations, l'APE a même monté un dossier, qui aboutit au même conclusion que celui de la direction générale de l'armement (DGA) : si on descend en dessous de la trajectoire « Y », plusieurs dizaine de milliers d'emplois seront détruits. L'APE serait donc "partante pour vendre des participations dans des entreprises de défense pour apporter ces fameuses recettes exceptionnelles", explique-t-on à La Tribune. Bercy devra trouver d'autres économies. Mais comme le rappelle l'ancien chef d'état-major des armées (2006-2010), le général Jean-Louis Georgelin, "la dépense publique, en France, représente 56 % du PIB. Quand on enlève 1,5 % pour la défense, il reste 54,5 %. Sans doute y a-t-il, dans cette masse, des marges de manoeuvre à explorer" (voir schémas de l'INSEE).
La suite ...

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20130314trib000754029/defense-l-elysee-proche-d-accorder-30-milliards-d-euros-par-an-aux-militaires.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GLAIVE
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1016
Age : 69
Localisation : PICARDIE
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Armée : coup de gueule des jeunes officiers !!!   Sam 16 Mar 2013 - 0:13

Nous devrions pouvoir faire face à une offensive de la République de Saint Marin, ou des gardes pontificaux. En cas d'agression par le Luxembourg, je suis plus réservé....... Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdesherauts.com
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Dépenses militaires : la décision n'est pas pour tout de suite...    Mer 20 Mar 2013 - 13:31

Il faudra peut être encore attendre quelques semaines avant d'être fixé sur les arbitrages en matière de dépenses militaires. Tout prend du retard... et l'horizon est maintenant plutôt vers la mi-avril. Nous sommes entrés dans un processus de décision beaucoup plus compliqué qu'il n'y parait et les arbitrages ne se feront pas en un seul conseil de défense. Celui qui était prévu mardi a été repoussé, peut-être à vendredi, pour cause de cérémonies d'intronisation du pape à laquelle s'est rendue le Premier ministre.

Le départ de Jérôme Cahuzac du ministère du Budget et surtout son remplacement par Bernard Cazeneuve pourrait également changer la donne, ou au moins l'ambiance ! On sait que Bernard Cazeneuve, longtemps membre respecté de la commission de la défense à l'Assemblée, est très sensible aux questions militaires. Ancien député-maire de Cherbourg, il est un défenseur des crédits d'équipements de la défense, en particulier pour les sous-marins nucléaires.

Comme nous l'expliquions sur ce blog, les arbitrages ne prendront pas seulement la forme d'un niveau de dépense, mais celui d'une trajectoire budgétaire sur plusieurs années. Deux stratégies s'affrontent dans les milieux de la défense : faut-il s'accrocher à tout prix à un pourcentage, par exemple 1,5% du PIB, ou faut-il réduire au maximum la période de vaches maigres (zéro valeur) ?

Rédigé par Jean-Dominique Merchet le Mardi 19 Mars 2013 à 17:30

http://www.marianne.net/blogsecretdefense/Depenses-militaires-la-decision-n-est-pas-pour-tout-de-suite_a987.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Le «Livre blanc» de la Défense remis à Hollande fin avril !   Ven 22 Mar 2013 - 18:05

Mis à jour le 22.03.13 à 15h31
Un conseil de Défense organisé vendredi à l'Elysée a examiné le contenu du futur «Livre blanc» de la Défense, qui devrait être remis au président de la République fin avril, a-t-on appris dans l'entourage de François Hollande. Ce «Livre blanc», qui pose les bases de la stratégie en matière de défense et de sécurité nationale pour la période 2014-2019, fera l'objet d'une deuxième réunion à l'Elysée d'ici là.

«On a fixé les grandes orientations, et il y aura un autre conseil de défense le 10 avril», a déclaré à la presse l'un des participants, le ministre des Outre-mers, Victorin Lurel. Le conseil de vendredi a réuni entre autres autour de François Hollande le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, les ministres de la Défense et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian et Laurent Fabius, le chef d'état-major des armées, l'amiral Edouard Guillard, et le président de la commission du Livre blanc, Jean-Marie Guéhenno.

Selon le ministre de la Défense, une Loi de programmation militaire (LPM) devrait voir le jour à l'automne, alors que des parlementaires et des industriels du secteur l'espéraient avant l'été. Devant l'Assemblée nationale cette semaine, Jean-Yves Le Drian n'a pas caché la difficulté de l'exercice à venir, certains craignant une baisse du budget de la défense en dessous de 1,5% du PIB, son niveau actuel. Des efforts devront être consentis, au moment où l'armée française est engagée au Mali depuis plus de deux mois dans l'opération «Serval», avec 4.000 hommes sur le terrain.

«Nous sommes dans une crise des finances publiques et il faut, pour nous comme pour les autres pays du monde et singulièrement les pays européens, tenir compte des contraintes budgétaires», a dit Jean-Yves le Drian devant les députés. «A chaque fois, c'est toujours difficile, délicat, il y a des arbitrages, d'autant plus difficiles en ce moment que, quand je suis arrivé, j'ai trouvé quatre milliards de différentiel entre ce qui était prévu et ce qui était effectivement mis en œuvre», a-t-il ajouté, en faisant référence aux efforts budgétaires demandés par la LPM en cours (2009-2014). Le budget de la Défense fait partie des dossiers prioritaires du nouveau ministre délégué au Budget, Bernard Cazeneuve, présent à l'Elysée vendredi.

Avec Reuters

http://www.20minutes.fr/ledirect/1123745/20130322-livre-blanc-defense-remis-a-hollande-fin-avril

http://www.lepoint.fr/editos-du-point/jean-guisnel/bercy-et-le-ministere-de-la-defense-en-negociations-22-03-2013-1644376_53.php

http://www.lepoint.fr/editos-du-point/jean-guisnel/l-armee-de-terre-craint-d-etre-le-dindon-de-la-farce-des-reductions-budgetaires-22-03-2013-1644228_53.php

http://www.opex360.com/2013/03/22/budget-de-la-defense-apres-les-senateurs-des-deputes-montent-au-creneau-mais-en-ordre-disperse/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clint
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2145
Localisation : Rhône-Alpes
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 13/09/2007

MessageSujet: Re: Armée : coup de gueule des jeunes officiers !!!   Sam 23 Mar 2013 - 3:24

On entend dire parfois que la France a les ambitions d’une grande puissance,
tout en n’ayant que les moyens d’un pays sous-développé…

Ce jugement est sévère et inexact.
En fait, l’armée de terre française serait plutôt comparable à l’armée suisse !
Plaisanterie ?
Non, car voici ce qu’en dit un ancien Cemat, le général Elrick Irastorza :


" [................] Certains chiffres avancés par l'ancien chef d'état-major sont assez ébouriffants.
Par exemple, quand il compare l'armée de terre suisse, qui ne garde que ses montagnes, et sa voisine française, qui intervient en permanence sur la planète :
L'armée suisse a :
- 21 bataillons d'infanterie, nous 20 (NDLR : le bataillon est le terme international pour l'unité que les Français appellent un régiment) ;
- 224 chars de bataille, nous 254 ;
- 1281 véhicules de combat de la classe VBCI (véhicule blindé de combat d'infanterie, NDLR),
nous bientôt 630 ;
- 224 canons de 155 mm, nous 128.
[................] "

http://www.lepoint.fr/editos-du-point/jean-guisnel/l-armee-de-terre-craint-d-etre-le-dindon-de-la-farce-des-reductions-budgetaires-22-03-2013-1644228_53.php


Ca décoiffe un peu, n’est-il pas ?…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
du fin fond du froid
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2686
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: Armée : coup de gueule des jeunes officiers !!!   Sam 23 Mar 2013 - 4:07

oui mais nous on a des généraux !!!!!!!!!!!! pleins en plus !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'idiot utile
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 973
Age : 37
Localisation : île de france
Emploi : Changeur de couche, emmerdeur de voie public
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: Armée : coup de gueule des jeunes officiers !!!   Sam 23 Mar 2013 - 11:08

Quel est le problème avec l'armée de terre, par rapport à l'armée de l'air et la marine?

La Terrestre souffre aux yeux de "décideurs" politiques d'une méconnaissance complète de son rôle sur un théatre d'opération.

Procédons par ordre: L'armée de l'air est assez peu impactée sur ses personnels volants, parce que former un pilote de Mirage 2000 ou de Rafale, ça ne se fait pas en 6 mois. De plus, le Rafale est une vitrine à l'internationale sur le savoir-faire de la France en matière de haute technologie militaire, et l'action jugée "déterminante" des forces aériennes françaises sur le conflit en Lybie leur a assuré une bonne place dans l'estime des "décideurs".

La marine, avec notre flotte de dissuasion nucléaire sous-marine, et le Charles de Gaulle qui a été aménagé pour les missions à l'internationale (bon d'accord, surtout en renfort des USA...) ne souffrira pas trop de pertes de son personnel flottant...

La terrestre, enfin, fait la promotion du char Leclerc et de ses troupes "spécialisées": chasseurs alpins, commandos marines ou paras... Et la place de ses spécialistes prennent toute la place dans l'esprit des décideurs, qui s'imaginent que les troupes "spécialisés" suffisent sur une zone de conflit...

Ce que nos décideurs oublient, c'est que ce ne sont pas les spécialistes qui tiennent les postes de contrôles et le terrain conquis par l'aviation et l'artillerie. Ce ne sont pas les spécialistes qui organisent les patrouilles et le contact avec les populations, pour la simple raison que ce n'est pas leur mission.

Alors on coupe a la hache dans le gros de la troupe, en oubliant que c'est de la troupe qu'émerge les spécialistes, que c'est la troupe qui forment les futurs mécaniciens des aéronefs ou des navires...

Par souci d'économie, on devient une armée très (trop) spécialisée, ce qui en augmente paradoxalement le coup de fonctionnement. C'est étrange, ca me rappelle quelque chose. Heureusement d'ailleurs que nous sommes en paix avec nos voisins européens, autrement Paris serait occupé rapidement encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: "Notre outil militaire est en faillite" !!!   Dim 24 Mar 2013 - 14:22

Michel Goya (Colonel, directeur d'études à l'Institut de recherche stratégique de l'Ecole militaire)

L'armée de terre dispose de trois fois moins de régiments, de six fois moins de chars de bataille et de pièces d'artillerie, de deux fois moins d'hélicoptères qu'en 1990. Son contrat d'objectif a glissé de Livre blanc en Livre blanc pour se rapprocher des 20 000 hommes projetés. Idem pour l'armée de l'air, dont les composantes de transport et de ravitaillement en vol sont à bout. Malgré la professionnalisation et près de 200 milliards d'euros d'investissement matériel, nous en sommes revenus aux mêmes capacités d'engagement qu'en 1990 pour un potentiel bien moindre. Certes, quand on regarde nos troupes engagées au Mali, on aperçoit des matériels nouveaux, mais en nombre restreint, au milieu d'images qui rappellent celles de la guerre du Golfe de 1991.

Ainsi, les investissements réalisés depuis la fin de la guerre froide ont été insuffisants pour endiguer une perte des capacités. En économie, lorsque les financements nouveaux ne permettent pas d'augmenter la valeur des actifs, on parle de régime de "cavalerie", résultat d'une phase d'optimisme sans vision à long terme.
En France, cette phase, survenue dès 1990, a eu pour nom "dividendes de la paix". Ces "dividendes" avaient pour objet de participer au rétablissement des finances, avec cet immense avantage que l'effort était demandé au seul ministère dont la majorité du personnel est non syndiquée. Le budget de la défense est passé de 36 milliards à 29 milliards d'euros de 1991 à 2002, avant de se stabiliser à 32 milliards hors pensions.

GESTION À COURTE VUE

Cette ponction n'a pas empêché le quadruplement de la dette publique durant la même période. Par son caractère brutal, elle a en revanche placé l'outil de défense dans une situation de tension qui a évolué en crise rampante. On aurait pu s'interroger sur la pertinence d'acquérir ces équipements de haute technologie prévus pour un affrontement bref et paroxysmique sur le sol européen alors que tout indiquait qu'il s'agirait désormais de combattre au loin et longtemps des organisations non étatiques. Cela n'a pas été le cas. On s'est donc retrouvé avec la nécessité de financer avec moins de ressources de nouvelles générations d'équipements au coût d'acquisition et de possession en moyenne quatre fois supérieur à ceux qu'ils remplaçaient.

La gestion à court terme de cette contradiction par réduction et ralentissement des commandes n'a fait qu'aggraver le problème financier en faisant exploser les coûts unitaires et en obligeant à maintenir des matériels anciens dont les coûts d'entretien se sont accrus. A cette gestion à courte vue des programmes industriels se sont ajoutés les coûts imprévus de la professionnalisation et de l'accroissement des opérations extérieures. Les difficultés budgétaires n'ont donc pas cessé, alors que le taux de disponibilité des équipements majeurs diminuait.

L'incapacité à résorber cette "bosse budgétaire" a conduit à ponctionner le budget de fonctionnement par une réduction drastique des effectifs. Celle-ci a certes permis de financer environ 3 % de la loi de programmation mais au prix d'une rationalisation organisationnelle qui a introduit une plus grande rigidité et fragilité des structures de soutien.

Après plus de vingt ans de restriction budgétaire, les armées ne se sont pas encore remises de la ponction brutale des années 1990. On ne peut qu'imaginer les conséquences catastrophiques d'une nouvelle réduction du même ordre sur des capacités opérationnelles au point de rupture mais aussi sur des pans entiers du troisième secteur industriel français. Ne nous leurrons pas, cette faillite budgétaire se doublera d'une crise morale dont on peut percevoir déjà certains signes mais dont on ne peut prédire les manifestations.

Michel Goya (Colonel, directeur d'études à l'Institut de recherche stratégique de l'Ecole militaire)

http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/03/20/notre-outil-militaire-est-en-faillite_1851010_3232.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: En cas de guerre, l'armée de terre n'aura bientôt plus qu'une seule division !    Mar 26 Mar 2013 - 13:43

15.000 hommes, c'est le futur "contrat opérationnel" pour les missions de "coercition".



Sous les batailles de chiffonniers autour des chiffres des futurs budgets de la défense, se cache une réalité : en cas de guerre sérieuse, l'armée de terre n'aura bientôt plus que l'équivalent d'une seule division à aligner ! Soit 15.000 hommes. Eh oui... on en est là.

Expliquons-nous : les Livres blancs définissent un "contrat opérationnel" qui lient les armées et le pouvoir politique. Le texte de 1994 prévoyait que l'armée de terre devait pouvoir fournir une force de 50.000 hommes pouvant agir dans le cadre d'une coalition. Le document suivant, en 2008, a ramené ce chiffre à 30.000 et le prochain, qui devrait être connu en avril, se situera autour de 15.000. Soit l'équivalent de ce que l'on appelait jusqu'en 1999, une "division". Certes, une grosse division bien musclée, mais une seule division quand même...
A cette unité pouvant intervenir dans le cadre de mission de "coercition" - le terme poli pour dire aujourd'hui guerre de haute intensité, s'ajouteraient des forces pouvant opérer sur le territoire national et des éléments plus légers et moins nombreux, susceptibles d'opérations style Mali.

Ce chiffre de 15.000 a été explicitement présenté par le général Ract Madoux, chef d'état-major de l'armée de terre, au cours des travaux de la commission du Livre blanc : il est une conséquence directe de l'application du scénario Y - défendu par le ministère de la défense, contre les coupes encore plus sévères voulues par Bercy.

Au sein des armées, les réalistes font observer que le contrat opérationnel de 2008 ("capacité de projeter en six mois et pour une durée d'un an une force terrestre pouvant atteindre 30.000 hommes") relevait déjà de la pure et simple fiction...

http://www.marianne.net/blogsecretdefense/En-cas-de-guerre-l-armee-de-terre-n-aura-bientot-plus-qu-une-seule-division-_a991.html

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2013/03/26/budget-de-la-defense-le-tocsin-ou-le-glas.html

http://lemamouth.blogspot.fr/2013/03/exclusif-un-membre-de-la-commission-du.html

http://lemamouth.blogspot.fr/2013/03/exclusif-grosse-facherie-pour-la.html

Quelle purge l'armée française peut-elle vraiment encaisser?
http://www.challenges.fr/economie/20130326.CHA7621/defense-a-quoi-l-armee-francaise-peut-elle-vraiment-renoncer.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: La défense va sauver les meubles contre les exigences de Bercy !!!   Mer 27 Mar 2013 - 19:30

Le "scénario Y" a été validé ce matin en conseil de défense.





Un conseil de défense s'est réuni ce matin à l'Elysée (1) au cours duquel un premier arbitrage extrêmement important a été rendu. Le "scénario Y", celui avancé par le ministère de la défense, a été validé. En revanche, l'autre hypothèse, dite scénario Z, défendue par Bercy n'a pas été approuvée comme nous l'évoquions précédemment sur ce blog. Globalement, la défense va donc sauver les meubles, même s'il faut rester prudent. Des coups de théâtres sont possibles, jusqu'à la décision finale sur le Livre balnc qui doit intervenir le 10 avril. Le président de la République pourrait néanmoins évoqué ce sujet lors de son intervention télévisée, demain soir.

Au cours des six prochaines années (2014-19), les crédits de la défense devraient être en moyenne d'environ 30 milliards par an. Une partie de cette somme - de l'ordre de 3 à 5 milliards sur l'ensemble de la période - proviendra de "recettes exceptionnelles", comme cela avait déjà le cas lors de la précédente loi de programmation. Après les fréquences et l'immobilier, on parle aujourd'hui de vendre les participations de l'Etat dans les entreprises de défense.

L'arbitrage de ce matin, qui a été annoncé à plusieurs responsables politiques par le Premier ministre au cours d'un déjeuner à Matignon, met fin (temporairement ?) à un affrontement d'une grande vigueur entre Bercy et la Défense. La semaine dernière avait été marquée par une offensive de Bercy pour réduire le budget de la défense de plusieurs milliards par an. Une rencontre entre Le Drian et Cahuzac - juste avant sa démission - s'était mal passée puis le conseil de défense du vendredi 22 mars avait suscité de vives inquiétudes dans la communauté de défense. Le ban et l'arrière-ban se sont alors mobilisés, avec visiblement un certain succès.

La bataille n'est pas pour autant terminée. Comme le résumait le général Georgelin, ancien chef d'état-major des armées : "la Défense gagne en général les batailles stratégiques contre Bercy, mais elle perd ensuite tous les combats tactiques".

(1) Et non mardi comme avancé dans la presse.

http://www.marianne.net/blogsecretdefense/Exclusif-la-defense-va-sauver-les-meubles-contre-les-exigences-de-Bercy_a993.html

France-Vers un "Livre blanc" de la défense gris foncé
http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRPAE92Q03W20130327
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Il n'y aura pas de baisse de crédits militaires, annonce François Hollande !   Ven 29 Mar 2013 - 6:12

Le chef de l'Etat a tranché : "il faut maintenir" l'effort de défense, a-t-il assuré ce soir lors de son intervention sur France 2. François Hollande siffle ainsi la fin des discussions sur les réductions drastiques des crédits militaires. "J'ai pu apprécié la qualité de notre outil" militaire, a-t-il déclaré et "je sais ce que c'est l'indépendance nationale" a-t-il expliqué avant d'assurer que "nous dépenserons en 2014 le même montant qu'en 2013" et que, "après, ce sera la même chose".

Selon nos informations, la décision a été prise mercredi matin lors d'un entretien à l'Elysée entre le chef de l'Etat et le ministre de la Défense (et non lors d'un conseil de défense comme nous le disions hier par erreur). Le scénario retenu est le suivant : en 2014 et 2015, les crédits actuels, soit 31,4 milliards, seront reconduits - c'est le "zéro valeur", ce qui signifie qu'ils seront néanmoins rognés par l'inflation. En 2016 et 2017, nous passerons en "zéro volume", c'est à dire 31,4 milliards plus l'inflation. Enfin, pour les deux dernières années de la loi de programmation, il y aura une hausse de 1% par an, en plus de l'inflation. C'est donc mieux que le scénario Y. Ou plus exactement un scénario Y +. La défense devient ainsi un ministère prioritaire, dont le budget est de facto sanctuarisé.

Belle victoire, en tout cas, pour Jean-Yves Le Drian qui a su plaider la cause de la Défense, et activer quelques réseaux... Très proche de François Hollande, le ministre de la Défense a manifestement l'oreille du Président. Celui-ci semble particulièrement sensible à la chose militaire. Le Mali est passé par là, mais pas seulement. Ainsi sur la dissuasion, "nous avons une arme nucléaire, c'est notre garantie" a-t-il déclaré sur France 2. "Il faut la conserver et la moderniser".

http://www.marianne.net/blogsecretdefense/Il-n-y-aura-pas-de-baisse-de-credits-militaires-annonce-Francois-Hollande_a997.html

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2013/03/28/budget-de-la-defense.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Défense : les promesses pipées de François Hollande !   Dim 31 Mar 2013 - 17:54

En maintenant pour 6 ans le budget des armées, François Hollande évite l’apocalypse annoncée, mais ménage moins les militaires qu’il n’y paraît.« Bercy dramatise volontairement. Du coup, si on ne perd qu’un bras, Hollande pourra dire qu’il a sauvé l’essentiel. » C’est la réaction prémonitoire de Jacques Gautier, sénateur UMP, vice-président de la commission de la Défense et l’un des parlementaires les plus affûtés sur la chose militaire, après les révélations du Point.fr annonçant une apocalypse budgétaire pour les armées : vente du porte-avions Charles de Gaulle, suppression de trente régiments de l’armée de terre, abandon du gros porteur A400M.

Le président de la République, dans son interview à David Pujadas, lui a donné raison. Et a fait en sorte de calmer les alarmes des militaires, qui en dépit de leur devoir de réserve commençaient à crier « au loup ». Manifestement impressionné par l’efficacité avec laquelle nos soldats ont mis en musique, sur le terrain, au Mali, en quelques heures, la décision politique qu’il avait prise de stopper le danger que les djihadistes faisaient courir au pays, François Hollande, rappelant avec une pointe de coquetterie son titre de chef des armées, s’est voulu rassurant : « Comme nous avons été bien défendus en 2013, nous serons bien défendus en 2014 et dépenserons en 2014 exactement le même montant qu’en 2013. Il faut maintenir », a-t-il précisé d’un ton martial.

Rabot dû à l’inflation

Fausse promesse et demi-vérité ! Car si François Hollande, faisant mine de tordre le bras à Bercy, maintient à son niveau actuel de 31 milliards d’euros le budget de la défense jusqu’à la fin de la loi de programmation militaire, c’est-à-dire jusqu’en 2019, il rabote sérieusement, du fait même de l’inflation, la dotation des armées. Et cela sans réduire ses missions :…

Lire la suite sur le site lepoint.fr en cliquant [ICI]
Par MICHEL COLOMÈS

http://www.lepoint.fr/editos-du-point/michel-colomes/defense-les-promesses-pipees-de-francois-hollande-29-03-2013-1647683_55.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: La Cour des comptes suggère à l'Etat de mieux défendre ses intérêts !   Mar 9 Avr 2013 - 16:56

L'Etat détient 100% de Nexter, 64% du constructeur naval DCNS, 27% des équipementiers Thales et de Safran, ainsi que 12% dans le groupe européen EADS, la maison-mère d'Airbus. C'est ce que rappelle la Cour des comptes dans le rapport rendu public ce matin sur "les faiblesses de l’État actionnaire d’entreprises industrielles de défense".Dans son introduction, Didier Migaud a précisé que:

"notre pays est engagé sur une trajectoire de retour à l’équilibre de ses comptes, et que l’effort doit désormais passer par des économies sur la dépense. Le secteur de la défense a déjà consenti un effort important au cours des dernières années, avec une diminution de 54 000 postes, ce qui représente 17 % des effectifs, soit davantage que la plupart des autres acteurs de la dépense publique. Mais il ne peut être exempté de l’effort encore à venir. La Cour a d'ailleurs mis en évidence, dans son rapport du juillet 2012 sur le bilan à mi-parcours de la loi de programmation militaire, des pistes d’économie de l’ordre d’1 Md€ qui ne portent pas atteinte aux capacités des forces, en se concentrant notamment sur les dépenses d’encadrement supérieur, de communication et de formation, ainsi que d’achats et d’infrastructures. Néanmoins, ces pistes ne suffiront vraisemblablement pas à empêcher que le nécessaire effort sur la dépense puisse avoir un impact négatif sur le volume de commandes de matériel militaire et le lancement de nouveaux programmes d’armement, dans des proportions qu’il n’appartient pas à la Cour de recommander. Mais il convient que l’État, dans son rôle d’actionnaire de l’industrie de défense, prépare et accompagne celle-ci compte tenu de ce nouveau contexte." (c'est moi qui souligne).

Pour Didier Migaud, l’État fait preuve de faiblesses dans le domaine des entreprises de défense:

- la première est que l'État s'est parfois placé en risque de perdre le contrôle de certaines activités industrielles,
- la deuxième forme de faiblesse est que l’État a accepté de diluer son pouvoir d’actionnaire sans obtenir de ses partenaires de réelles contreparties,
- une troisième forme de faiblesse est que l’État a éprouvé des difficultés à s’exprimer d’une seule voix à travers ses représentants dans les conseils d’administration. Il s’agit pour lui d’être en mesure d’arbitrer entre ses intérêts stratégiques, ses besoins de client, – intérêts traditionnellement défendus par la direction générale de l’armement, la DGA –, et ses exigences d’actionnaire, défendues par l’Agence des participations de l’État au ministère de l’économie et des finances,
- enfin, la dernière forme de faiblesse est que l'État n'a souvent pas été en mesure de faire appliquer ses décisions, même dans les entreprises sous son contrôle, lorsqu'il a tenté d’impulser des réorganisations allant dans le sens des intérêts stratégiques et industriels du pays.

Pour lire le discours de Didier Migaud et accéder à l'intégralité du rapport, cliquer ici.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2013/04/09/la-cour-des-comptes-suggere-a-l-etat-de-mieux-defendre-ses-i.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armée : coup de gueule des jeunes officiers !!!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Armée : coup de gueule des jeunes officiers !!!
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL-
Sauter vers: