Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 Nouveaux redéploiements police-gendarmerie en 2013_Puis d'autres jusqu'en 2017 ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
clint
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2145
Localisation : Rhône-Alpes
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 13/09/2007

MessageSujet: Nouveaux redéploiements police-gendarmerie en 2013_Puis d'autres jusqu'en 2017 ?   Mar 29 Jan 2013 - 17:21

Rappel du premier message :

" [.......] Le ministre de l'intérieur va procéder à un redéploiement des policiers et des gendarmes.
Selon les informations du Monde, 7 circonscriptions de police, représentant quinze communes et 123 000 habitants, devraient basculer en zone gendarmerie, et 17 communes couvertes par les gendarmes (114 000 habitants au total) devraient passer en zone police.
En cas de réussite de l'opération, d'autres mouvements pourraient avoir lieu chaque année jusqu'en 2017.
[..................]

Parmi les commissariats qui vont être remplacés par des brigades, 6 circonscriptions de police isolées en zone gendarmerie, de petite taille, dont l'existence est contestée depuis des années: Castelnaudary (Aude), Dinan (Côtes-d'Armor), Romorantin-Lanthenay (Loir-et-Cher), Guebwiller (Haut-Rhin), Thouars (Deux-Sèvres) et Capesterre-Belle-Eau (Guadeloupe).
Comme, pour fonctionner, un commissariat ne peut descendre au-dessous du seuil des 40 fonctionnaires, quelle que soit la population de sa zone, ces petites villes se trouvent souvent surdotées en effectifs. A chaque fois, entre 40 et 50 policiers y protègent à peine plus de 10 000 habitants.

Les communes qui vont basculer en zone police sont, elles, majoritairement situées à la périphérie de villes qui sont en voie de les absorber.
Malemort-sur-Corrèze abrite l'une des grandes zones commerciales et d'activité de Brive-la-Gaillarde (Corrèze), Cesson-Sévigné (Ille-et-Vilaine) est devenu une banlieue de Rennes, etc.

Enfin, le redéploiement doit permettre de réorganiser en profondeur les forces de l'ordre dans le Val-d'Oise.
Le commissariat de Persan, seul au nord du département, doit fermer. Il regroupe une centaine de policiers, pour 6 communes et un total de 38 000 habitants.
Au sud du Val-d'Oise, dans ce qui est aujourd'hui la banlieue parisienne, trois brigades de gendarmerie doivent disparaître, pour rendre la zone police homogène et suivre l'avancée de l'urbanisation.

Le redéploiement entre les deux forces va permettre de dégager des effectifs pour les zones de sécurité prioritaires (ZSP) : à Mulhouse, avec la fermeture de Guebwiller, à Pointe-à-Pitre, avec celle de Capesterre, et surtout dans le Val-d'Oise, où trois ZSP ont été annoncées en novembre 2012.
Un peu plus de 380 policiers sont concernés par les fermetures. C'est peu sur les 140 000 policiers français, mais ce n'est pas si mal, ramené aux 288 créations de postes annoncées pour 2013...
[........................] "


La suite, dans cet article bien documenté, et avec une carte :
http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/01/29/manuel-valls-retouche-les-zones-police-gendarmerie_1823902_3224.html


Voir aussi :
http://www.rtl.fr/actualites/info/article/valls-veut-redeployer-policiers-et-gendarmes-avec-fermetures-de-commissariats-et-casernes-a-la-cle-7757437530

http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/val-d-oise-le-redeploiement-police-gendarmerie-fait-des-vagues-29-01-2013-2522401.php


Dernière édition par clint le Ven 12 Avr 2013 - 18:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 71
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Nouveaux redéploiements police-gendarmerie en 2013_Puis d'autres jusqu'en 2017 ?   Mar 19 Fév 2013 - 11:56

Et bla-bla-bla, le seul problème c'est que la police peut occuper le terrain médiatique sans vergogne alors que du côté gendarmerie, à part quelques rares associations ou sites, c'est toujours la grande muette qui prévaut.
Quand je dis quelques rares associations qui parlent j'en exclus celles qui vont petit-déjeuner chez les ministres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Arrêtons de fermer des commissariats ou des gendarmeries !!!   Sam 23 Fév 2013 - 18:25

Secrétaire Général du Syndicat majoritaires des cadres de la Sécurité Intérieure (SCSI), Jean-Marc Bailleul s'inquiète de l'obstination à redéployer. Un "redéploiement" qui consiste le plus souvent en la fermeture des commissariats et gendarmeries.

Si les élus des collectivités territoriales de DINAN, de CASTELNAUDARY, SAINT-GAUDENS, PLERIN… et j’en passe, qu’ils soient de droite ou de gauche, interviennent en ce moment avec détermination auprès du ministère de l’intérieur pour éviter la fermeture de leurs commissariats ou de leurs gendarmeries, ce n’est sans doute pas sans raison.


Sortons de cette impasse idéologique qui consiste à laisser croire à la population que l’offre de sécurité sera meilleure après ces opérations appelées technocratiquement « redéploiement ». Mais redéployer quoi puisque depuis 2009 les gendarmes et policiers sont parties intégrantes du Ministère de l’Intérieur. Croyez vous que la population de LIBOURNE qui a vu partir les policiers en 2011 pour soit disant une « délinquance de type rural », a senti au quotidien un changement fondamental si ce n’est son passage, un an plus tard en zone de sécurité prioritaire, reconnaissance qu’elle n’aurait jamais eue si elle était restée dans le giron de la police nationale.


Il est temps de changer de grille de lecture et de l’adapter à la sécurité dont la France a besoin.


La France change, les données démographiques évoluent, la délinquance se transforme. Ne rien bouger serait une grave erreur, persister dans le même paradigme, une faute, mais le concept de redéploiement est désuet, dispendieux, il est le maquillage d’une partition sécuritaire duale vieillissante, une partition qui sonne faux et dont les flonflons des traditions masquent de plus en plus mal les fausses notes de son déficit d’efficacité.


Alors pourquoi cette obstination à redéployer ? Pour qui ? Pour améliorer la cohérence de zones de compétences ? Le choix des villes concernées démontre tout le contraire. En effet, les précédentes opérations ont démontré que les effectifs ne demandaient pas forcément à être affectés dans les zones où des besoins étaient identifiés. Ainsi, ces mouvements vont accentuer encore davantage certains déséquilibres, mettant en surplus des personnels dans des zones qui ne sont certainement pas celles qui en ont le plus besoin ou créant des tensions dans des villes qui devront gérer des territoires plus grands sans renfort avec les frais qui en découlent (essence, usure des véhicules…).


Les transferts en gendarmerie accentueront la désertification de la sécurité dans certaines communes rurales limitrophes des villes ainsi récupérées car les renforts ne sont jamais à la hauteur de l’augmentation des missions. Ce sera vraisemblablement le cas pour les communes situées aux environs de PERSAN-BEAUMONT dans le Val d’Oise qui comptent pourtant plus de 35 000 habitants alors que jusque là le seuil règlementaire déterminant des transferts était de 20 000 habitants.


La plupart des autres villes sont plus proches des 15 000 habitants avec une délinquance maitrisée par les effectifs en place, mais pour autant malgré l’excellence du travail effectuée, les policiers seraient condamnés à n’exercer que dans les zones les plus difficiles, alors que les gendarmes n’auraient que les zones les plus calmes ?


Il est proposé aux policiers et aux gendarmes qui le souhaitent de pouvoir changer d’uniforme après une formation appropriée afin de pouvoir rester dans la même ville. C’est novateur mais, il faut l’affirmer ici, si les statuts étaient identiques, les règles de l’usage de l’arme étaient équivalentes, il ne serait pas nécessaire de mettre tout cela en place.


Alors fermer tel commissariat ou telle gendarmerie, pour réaliser des économies ; mais lesquelles ? Primes, déménagements, rénovations, travaux, constructions nouvelles vont alourdir les budgets et peser sur les finances exsangues des collectivités locales puis plus tard le budget d’investissement de la gendarmerie nationale qui devra rembourser les emprunts contractés pour la construction des logements des militaires puisqu’il faut le rappeler ici, les policiers ne sont pas logés alors qu’ils sont rappelables eux aussi à tout moment.. On ne parle pas de l’impact social, de la démotivation des personnels, de phases transitoires longues …


A ce jour, aucune évaluation des précédents redéploiements n’a été effectuée, ni financière ni opérationnelle. La cour des comptes le regrette et dans son rapport dédié à ce sujet en 2011, elle reste très sceptique sur l’efficacité du dispositif. Concernant d’éventuelles économies sur le long terme, personne n’est capable de les démontrer et encore moins de les chiffrer alors que des redéploiements similaires ont eu lieu il y a déjà plus de 10 ans. .


Le citoyen va-t-il se voir offrir une meilleure offre de sécurité ? 24H00/24H00 ? A moins que finalement ce concept ne serve juste à faire joli sur les cartes de certains états- majors ou à justifier l’existence d’obscurs conseillers.


Répartition de marchands de tapis, lutte d’influence entre police et gendarmerie, quelle perte de temps et d’énergie pour un résultat onirique. Situation ubuesque où au sein d’un même ministère des hommes et des femmes luttent encore contre les délinquants dans le cadre de doublons coûteux ou de concurrences néfastes. Coordination de façade, coût financier important, combien de temps encore allons nous laisser le lobbying de stratégies éculées influencer le politique, combien de temps encore laisserons nous le citoyen payer au prix fort sa sécurité ?


Cette obstination est d’autant plus surprenante que dans le même temps, on expérimente à GUERET, préfecture de département de 14 000 habitants, le rapprochement entre police et gendarmerie afin d’optimiser les actions communes sans fermer le moindre service. Objectif visé, une « police d’état mutualisée » garantissant une efficacité renforcée grâce à une unité d’action et de processus techniques et humains, bien éloignée de la mythique guerre des polices.

L’hypocrisie a assez duré, si on veut répartir, équilibrer, compenser entre police et gendarmerie, c’est bien parce qu’il y a deux forces dans ce pays, avec l’une de statut civil, l’autre de statut militaire alors que les activités militaires des gendarmes ne représentent qu’à peine 3 % de leur activité totale.

Arrêtons de redéployer gendarmeries et commissariats, redéployons plutôt les idées et construisons une seule force de sécurité plus forte, plus cohérente, une force républicaine au service de tous, dans toutes les villes, quartiers et villages de France. Construisons une seule force de sécurité plus unie, plus cohérente comme c’est le cas dans la quasi-totalité des pays européens, sans pour autant que la démocratie soit mise en danger. C’est certes une démarche nouvelle, une manière différente de penser qui doit se mettre en place maintenant sans opposer les uns aux autres, sans polémique. Gageons que le ministre, attaché au dialogue social et au pragmatisme, portera cette nouvelle vision au service de la sécurité des français.


http://www.marianne.net/Arretons-de-fermer-des-commissariats-ou-des-gendarmeries-redeployons-les-idees-_a226757.html

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 71
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Nouveaux redéploiements police-gendarmerie en 2013_Puis d'autres jusqu'en 2017 ?   Sam 23 Fév 2013 - 19:58

Il représente combien de bonhommes ce syndicat ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Nouveaux redéploiements police-gendarmerie en 2013_Puis d'autres jusqu'en 2017 ?   Sam 23 Fév 2013 - 20:13

Le SNOP évolue et devient le SCSI, Syndicat des Cadres de la Sécurité Intérieure.

Dernières élections pro:


Snop : 53,19% : 5 siéges
Autres organisations*: 46,81% (4 sièges)
Au terme d'une campagne difficile et déloyale à notre encontre, le Snop/Unsa qui totalise 53,19% des suffrages exprimés maintien sa position de syndicat majoritaire du Corps de Commandement de la Police Nationale.
Confirmant sa place d'organisation responsable et incontournable au sein du Ministére de l'intérieur, il sera toujours le Syndicat majoritaire défendant l'intérêt des Officiers de Police et ce, dans tous les colléges de la Commission Administrative Paritaire Nationale.
http://www.scsi-pn.fr/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 71
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Nouveaux redéploiements police-gendarmerie en 2013_Puis d'autres jusqu'en 2017 ?   Sam 23 Fév 2013 - 20:29

Merci Marsouin,
Ce sont nos amis du SNOP rebaptisés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VCE
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 227
Date d'inscription : 01/11/2011

MessageSujet: Re: Nouveaux redéploiements police-gendarmerie en 2013_Puis d'autres jusqu'en 2017 ?   Sam 23 Fév 2013 - 22:08

ce syndicat, ancien SARKO-SNOP a adressé une lettre assez vive l'adresse de l'UNPRG où il reprend la même rengaine. Ils veulent une seule force de police et de ce fait ne voient pas l'intérêt de faire des redéploiements.
Leur position est cohérente au moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djack
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 438
Age : 57
Localisation : Voir mon avatar
Emploi : la maison en face, et syndicaliste.
Date d'inscription : 21/02/2011

MessageSujet: Re: Nouveaux redéploiements police-gendarmerie en 2013_Puis d'autres jusqu'en 2017 ?   Dim 24 Fév 2013 - 11:52

cti 41 a écrit:
Merci Marsouin,
Ce sont nos amis du SNOP rebaptisés.

Bonjour Christian et oui rebaptisés pour pouvoir accueillir les officiers de gendarmerie (le jour ou ils en auront le droit).
L'ambition de ce syndicat d'officier est de créer un seul corps de cadres dans la police nationale, c'est à dire, commencer une carrière lieutenant pour finir commissaire divisionnaire voire j'exagère à peine...Inspecteur général.
Ils revendiquent une même formation que les commissaires le tout sur un même site.
Ne plus se nommer syndicat des off....police Nationale mais de la sécurité intérieure leur permettra d'intégrer tous les officiers de la "police unique" y compris les vôtres (qui sont d'ailleurs leur meilleure source d'inspiration) qu'ils espèrent créer ...!

Maintenant pour en revenir au sujet de ce topic, l'analyse n'est pas mal faite non plus...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Commissariat de Romorantin : réaction d'un gendarme retraité !   Ven 15 Mar 2013 - 11:49

Suite aux déclarations du représentant du syndicat de police Alliance, le 6 mars dernier dans nos colonnes, Christian Contini, major à la retraite et président de l'association Gendarmes et Citoyens, a tenu à apporter son commentaire au sujet du redéploiement police - gendarmerie et la fermeture prévisible du commissariat de Romorantin. Rappelons que le préfet doit rendre son avis sur le projet de redéploiement auprès du ministère de l'Intérieur, ce vendredi 15 mars.

« Comme la gendarmerie ne répond jamais à ce genre d'attaque en raison de son obligation de réserve, étant un ancien de la gendarmerie, ayant servi dans le département, je me permets de le faire.

S'agissant du remplacement des policiers par les gendarmes, les chiffres n'ont aucun intérêt puisque ces derniers ont pour habitude de faire leur travail en tout temps et en tous lieux. C'est bien ce délégué qui dit qu'un gendarme remplace deux policiers, ce qui démontre que l'effectif prévu à Romorantin permettra d'assurer la sécurité de la ville. Je rappelle quand même à ce syndicaliste que, lorsque des troubles sont survenus sur la fête foraine de Vendôme, ce sont bien les gendarmes qui sont venus rétablir l'ordre, car la police était défaillante. Pourtant, la brigade locale avait été dissoute en 2010, ce qui n'a pas empêché les gendarmes de faire face. Ce cas est loin d'être unique.

Inutile d'évoquer les délais d'intervention ! Avec suffisamment de personnel sur place, ils seront les mêmes sinon plus courts.

S'agissant du PSIG et de la BR, ils sont immédiatement disponibles, contrairement à ce qui se passe en police où il faut attendre des enquêteurs ou des renforts de l'extérieur pour rétablir l'ordre ou procéder aux constatations.
Inutile de se gargariser au sujet de la surveillance, car il n'y a souvent qu'un équipage qui patrouille sur un commissariat comme Romorantin et, s'il est occupé sur un accident, les victimes d'un autre accident doivent souvent attendre qu'il soit disponible pour le voir arriver.

Dire que les plaintes sont prises 24 heures sur 24, c'est possible sauf quand le commissariat renvoie les gens vers leurs brigades de domicile pour déposer plainte sur des faits commis dans la ville. Les cas se comptent par dizaine. En gendarmerie aussi il y a du personnel disponible 24 heures sur 24 pour prendre les plaintes.
Je reconnais que la main courante n'existe pas en gendarmerie, il suffit de savoir que toutes les infractions signalées font l'objet de procédures et ne sont pas " enterrées " dans cette main courante.

Il fallait bien que ce syndicaliste évoque le cheval de bataille de son organisation « les gendarmes sont logés aux frais de l'État », Je lui souhaite d'être logé dans les mêmes conditions et de payer le même prix que les gendarmes. Ce prix s'appelle disponibilité sans faille et coûte très cher en liberté pour le militaire et sa famille. De plus, c'est un avantage pour la ville en terme de nombre d'habitants puisqu'ils sont tous logés sur place. »

http://www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2013/03/15/Commissariat-de-Romorantin-reaction-d-un-gendarme-retraite-1371082
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bradivx
1 étoile
1 étoile


Nombre de messages : 47
Localisation : IDF 95
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Nouveaux redéploiements police-gendarmerie en 2013_Puis d'autres jusqu'en 2017 ?   Sam 16 Mar 2013 - 10:48



Et je ne vous parle pas des prospectus de déménageurs dans nos boîtes aux lettres 2h avant l'annonce.... affligeant!!!


Dernière édition par bradivx le Sam 16 Mar 2013 - 19:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djack
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 438
Age : 57
Localisation : Voir mon avatar
Emploi : la maison en face, et syndicaliste.
Date d'inscription : 21/02/2011

MessageSujet: Re: Nouveaux redéploiements police-gendarmerie en 2013_Puis d'autres jusqu'en 2017 ?   Sam 16 Mar 2013 - 14:23

Une info de vos cousins...!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
du fin fond du froid
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2686
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: Nouveaux redéploiements police-gendarmerie en 2013_Puis d'autres jusqu'en 2017 ?   Sam 16 Mar 2013 - 20:07

MARSOUIN 26 a écrit:
Suite aux déclarations du représentant du syndicat de police Alliance, le 6 mars dernier dans nos colonnes, Christian Contini, major à la retraite et président de l'association Gendarmes et Citoyens, a tenu à apporter son commentaire au sujet du redéploiement police - gendarmerie et la fermeture prévisible du commissariat de Romorantin. Rappelons que le préfet doit rendre son avis sur le projet de redéploiement auprès du ministère de l'Intérieur, ce vendredi 15 mars.

« Comme la gendarmerie ne répond jamais à ce genre d'attaque en raison de son obligation de réserve, étant un ancien de la gendarmerie, ayant servi dans le département, je me permets de le faire.

S'agissant du remplacement des policiers par les gendarmes, les chiffres n'ont aucun intérêt puisque ces derniers ont pour habitude de faire leur travail en tout temps et en tous lieux. C'est bien ce délégué qui dit qu'un gendarme remplace deux policiers, ce qui démontre que l'effectif prévu à Romorantin permettra d'assurer la sécurité de la ville. Je rappelle quand même à ce syndicaliste que, lorsque des troubles sont survenus sur la fête foraine de Vendôme, ce sont bien les gendarmes qui sont venus rétablir l'ordre, car la police était défaillante. Pourtant, la brigade locale avait été dissoute en 2010, ce qui n'a pas empêché les gendarmes de faire face. Ce cas est loin d'être unique.

Inutile d'évoquer les délais d'intervention ! Avec suffisamment de personnel sur place, ils seront les mêmes sinon plus courts.

S'agissant du PSIG et de la BR, ils sont immédiatement disponibles, contrairement à ce qui se passe en police où il faut attendre des enquêteurs ou des renforts de l'extérieur pour rétablir l'ordre ou procéder aux constatations.
Inutile de se gargariser au sujet de la surveillance, car il n'y a souvent qu'un équipage qui patrouille sur un commissariat comme Romorantin et, s'il est occupé sur un accident, les victimes d'un autre accident doivent souvent attendre qu'il soit disponible pour le voir arriver.

Dire que les plaintes sont prises 24 heures sur 24, c'est possible sauf quand le commissariat renvoie les gens vers leurs brigades de domicile pour déposer plainte sur des faits commis dans la ville. Les cas se comptent par dizaine. En gendarmerie aussi il y a du personnel disponible 24 heures sur 24 pour prendre les plaintes.
Je reconnais que la main courante n'existe pas en gendarmerie, il suffit de savoir que toutes les infractions signalées font l'objet de procédures et ne sont pas " enterrées " dans cette main courante.

Il fallait bien que ce syndicaliste évoque le cheval de bataille de son organisation « les gendarmes sont logés aux frais de l'État », Je lui souhaite d'être logé dans les mêmes conditions et de payer le même prix que les gendarmes. Ce prix s'appelle disponibilité sans faille et coûte très cher en liberté pour le militaire et sa famille. De plus, c'est un avantage pour la ville en terme de nombre d'habitants puisqu'ils sont tous logés sur place. »

http://www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2013/03/15/Commissariat-de-Romorantin-reaction-d-un-gendarme-retraite-1371082

à un moment j'ai cru que c'était une réponse de la DG aux attaques de nos "amis" les syndicats.
En fait juste un retraité aigri et déconnecté... Manque plus que un ou deux blaireaux sans envergures, des mousquetaires et on se croirait en 2007 !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Côtes-d'Armor. Les gendarmes stoïques face au redéploiement !   Jeu 28 Mar 2013 - 11:02

Présenté en janvier par le ministère de l'Intérieur, le projet de redéploiement des forces de sécurité n'en finit pas de susciter la polémique dans les Côtes-d'Armor. Surtout à Dinan. Actuellement dans le giron de la police, la ville pourrait tomber dans l'escarcelle des gendarmes. Reportage.
Devoir de réserve oblige, les gendarmes n'ont pas pour habitude de commenter l'actualité. Même quand cette dernière les concerne au premier chef. Or, depuis l'annonce du projet de redéploiement des forces de sécurité dans les Côtes-d'Armor, les militaires sont dans l'oeil du cyclone. Notamment les 30 hommes de la communauté de brigades (Cob) de Dinan, Évran et Plélan-Le-Petit, susceptible de « récupérer » la ville sous-préfecture du maire René Benoît, actuellement en zone police. Une pastille blanche de moins de 4 km² abritant 11.000 habitants, perdue au beau milieu d'un océan bleu... La Cob Dinan couvre, en effet, à elle seule, 33 communes alentours, soit 42.377 habitants !

« On travaille différemment »

Vendredi, 8 h. Dans les couloirs de la gendarmerie, située à deux pas du centre-ville, les discussions vont bon train. Une fois n'est pas coutume, c'est le projet de redéploiement qui est évoqué. Avec un flegme surprenant. Stoïques face aux manifestations de soutien de la population dinannaise, qui souhaite conserver son commissariat, les gendarmes de la Cob le sont également à la lecture des articles de presse évoquant le sujet. Découpés quotidiennement, ils sont placardés partout. Une affiche a même été collée sur la porte du bureau du commandant de compagnie : « Contre la fermeture du commissariat de Dinan », est-il écrit. Une petite blague, histoire de détendre l'atmosphère ! Car dans l'ensemble, les gendarmes s'estiment injustement traités. À défaut de pouvoir répondre, ils font donc dans la pédagogie. « On essaye de comparer des systèmes qui ne sont pas comparables. Nous ne sommes ni meilleurs ni plus mauvais que les policiers. Nous travaillons différemment, c'est tout. Notre mode de fonctionnement est pyramidal, ce qui nous permet de faire monter les effectifs en puissance extrêmement rapidement, 24 heures sur 24. Des effectifs polyvalents, capables de tout faire. De la police de la route, bien sûr, mais pas seulement. 50 % de notre activité est judiciaire et 40 % consiste à faire du secours aux personnes et de la surveillance », explique le commandant Nicolas Catroux.

Police : zone de compétence restreinte

9 h. L'équipe PAM (premiers à marcher) entame sa patrouille. Sa mission : surveillance générale. Au volant de la fourgonnette, le gendarme Julien Haute, 33 ans, dont 14 dans la maréchaussée, et le maréchal-des-logis-chef Patrick Lecuyer, 48 ans, dont 27 sous l'uniforme. D'astreinte jusqu'à samedi 8 h, ils seront les premiers à intervenir si le planton, à la brigade, ou le centre d'opérations et de renseignements de la gendarmerie (CORG), qui reçoit tous les appels passés au 17, les active. Une autre équipe baptisée SAM (seconds à marcher) est aussi d'astreinte. Elle prendra le relais en cas d'événements concomitants. 10 h. Saint-Hélen, Lanvallay, Léhon, Quévert... La patrouille arpente les communes satellites de Dinan. Les deux hommes connaissent le secteur comme leur poche. Les yeux partout, ils n'ont pourtant comme seule ambition que de se montrer, ce matin. La routine. 11 h 20. Appel. Démarrage en trombe, gyrophare allumé, sirène hurlante. Un homme âgé de 46 ans vient de s'enfuir de l'hôpital où il avait été admis en fin de nuit. Alertés, les policiers croient savoir qu'il ferait du stop, mais en dehors de leur zone de compétence... Anecdotique mais révélateur des problèmes de compétence qui se posent à Dinan, même si c'est aussi la preuve que policiers et gendarmes savent travailler ensemble. Le « fuyard » est finalement récupéré au PMU de son village, vingt minutes plus tard. À la radio, on apprend que les SAM sont intervenus au même moment à La Poste d'Évran pour des violences. Il y a eu une interpellation.

Les gendarmes ne dorment jamais

À l'image des précédentes, cette journée est très calme. Seul un accident du travail au Brico Dépôt de Plouër-sur-Rance vient ponctuer l'après-midi de Patrick et Julien, qui en profitent pour avancer leurs dossiers. Détendus, les deux hommes expliquent qu'ils comprennent le désarroi des policiers. « Ils défendent leur bifteck, c'est normal. Maintenant, on est tout à fait capable, si on nous le demande, de prendre Dinan. C'est quelque chose qui s'est déjà fait à Pontivy (56) ou Guingamp. Pourquoi pas ici ? Et puis on y passe déjà tous les jours... ». Minuit. Après quelques heures de repos, le téléphone à portée de main, les deux militaires repartent en patrouille. Jusqu'à 4 h. Fermeture des bars, contrôles d'identité, d'alcoolémie, surveillance des zones commerciales et artisanales. Ils ne chôment pas. Mais ne sont pas les seuls. Pour preuve, à la radio, les échanges entre le CORG et toutes les équipes d'astreinte du département sont nombreux. Samedi, 4 h. Fin de patrouille. Direction le logement de fonction pour un petit somme. Les SAM prennent le relais jusqu'à 8 h. C'est la force de la gendarmerie, qui ne dort jamais. De jour comme de nuit, il y a une patrouille en alerte.

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/cotesarmor/redeploiement-les-gendarmes-stoiques-28-03-2013-2049956.php

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Si-la-police-remplacait-les-gendarmes-il-y-aurait-peu-de-renfort...-_22187-avd-20130326-64828009_actuLocale.Htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bradivx
1 étoile
1 étoile


Nombre de messages : 47
Localisation : IDF 95
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Nouveaux redéploiements police-gendarmerie en 2013_Puis d'autres jusqu'en 2017 ?   Ven 29 Mar 2013 - 20:27

Une réponse définitive concernant la fermeture de notre BTA à ROISSY EN FRANCE devait être annoncée pour le 15 mars dernier.

Depuis, rien ne filtre et nous ne savons toujours pas où nous allons...
Ca sent le passage en force d'ici l'été et annoncé au dernier moment (après que les CSA eut été validé) pour nous restreindre nos choix de mutation.

Donc, merci pour nos femmes et nos enfants!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Police-gendarmerie. L'échange Plérin-Dinan déjà entériné !   Sam 6 Avr 2013 - 12:12

La phase de concertation n'est pas officiellement achevée. Et pourtant... Il semble que tout soit déjà joué dans le projet de redéploiement entre la police et la gendarmerie à Dinan et Plérin. Un appel à mutation a même été lancé auprès des fonctionnaires.

De mémoire de policier, c'est une liste sur laquelle Saint-Brieuc n'a figuré qu'une seule fois depuis vingt ans. C'était en 2005, lorsque les gendarmes ont hérité de Guingamp et les policiers des communes de Ploufragan, Trégueux et Langueux... Mercredi dernier, l'administration centrale de police a publié le nom des villes ouvertes aux mutations au 1er septembre prochain. Une liste sur laquelle figure Saint-Brieuc pour des postes de gardiens de la paix (*). Alors même que le commissariat briochin est en sureffectif, selon la hiérarchie policière.

« Manque de respect envers les gendarmes »

En pleine phase de concertation sur le très sensible projet de redéploiement police-gendarmerie entre Plérin et Dinan, l'annonce a de quoi surprendre. Le timing encore plus. « Les dés sont pipés avant même l'annonce officielle du ministère de l'Intérieur. Cette ouverture à mutations pour Saint-Brieuc signifie que nous allons récupérer Plérin en zone police. C'est quand même un manque de respect vis-à-vis des gendarmes », déplore Didier Wallerand, le responsable départemental du syndicat SGP-Unité Police. « Nous ne comprenons pas trop ce qui se passe, commente, pour sa part, Pascal Boulin du syndicat Alliance. Ces deux postes de gardiens de la paix ne correspondent à rien du tout ». Ce sentiment que tout est joué d'avance, les policiers le ressentent également en raison d'une visite programmée le 11 avril prochain. Ce jour-là, deux émissaires de leur direction centrale vont se déplacer à Dinan pour y rencontrer les fonctionnaires locaux.

Des fiches de voeux à Dinan

« Selon toute vraisemblance, ils vont nous distribuer des fiches de voeux. Ça s'est déjà passé comme ça dans des commissariats concernés par un redéploiement et menacés de fermeture, comme à Romorantin (Loir-et-Cher), Guebwiller (Haut-Rhin) et dans le Val-d'Oise », prévoit le policier dinannais, Michel Ogier, membre lui aussi d'Unité SGP Police. Mais le policier prévient d'ores et déjà : « Aucun fonctionnaire ne remplira sa fiche de voeux. La décision officielle n'est pas encore tombée. Il faut quand même être cohérent ». Interrogée à ce sujet, la préfecture des Côtes-d'Armor, qui a été chargée de mener la concertation autour de ce projet, n'a pas donné suite à nos demandes d'explications.

* Tous les policiers de France peuvent postuler à ces postes dont le nombre exact n'est pas encore connu.

Deux selon le syndicat Alliance.

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/cotesarmor/police-gendarmerie-l-echange-plerin-dinan-deja-enterine-05-04-2013-2059129.php?xtmc=police gendarmerie&xtcr=5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Redéploiement police-gendarmerie. L’échange Plérin-Dinan aura bien lieu !   Mer 10 Avr 2013 - 12:32

Le ministre Manuel Vals a tranché : les deux projets de redéploiement police gendarmerie entre Dinan et Plérin vont se faire. Des gendarmes remplaceront les policiers dinanais et des policiers prendront le relais des gendarmes à Plérin. C’est la préfecture qui l’a annoncé ce matin.

Demain jeudi, une manifestation pour le maintien du commissariat doit avoir lieu à l’occasion de la venue de hauts fonctionnaires de la Police nationale. Une visite, qui selon les policiers dinannais est en lien direct avec le projet de redéploiement police gendarmerie. Mais comme le craignaient les syndicats Alliance et SGP Unité ce redéploiement semble déjà acté.

http://www.saint-brieuc.maville.com/actu/actudet_-Redeploiement-police-gendarmerie.-L-echange-Plerin-Dinan-aura-bien-lieu_fil-2321318_actu.Htm

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mange du grain
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1376
Age : 54
Localisation : dans le 17, en SAINTONGE
Emploi : perfide chasseur de statistiues
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Nouveau redéploiement police-gendarmerie en 2013_ Puis d'autres jusqu'en 2017 ?   Mer 10 Avr 2013 - 14:49

de toute façon comme d'hab les syndicats de police vont gueuler et la gie fera le redéploiement. voir ce qu'il s'est passé avec les CRS
mange du grain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bradivx
1 étoile
1 étoile


Nombre de messages : 47
Localisation : IDF 95
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Nouveaux redéploiements police-gendarmerie en 2013_Puis d'autres jusqu'en 2017 ?   Mer 10 Avr 2013 - 18:59

Suite à la visite de Mr VALLS, voici les dernières news concernant la BTA de ROISSY EN FRANCE :

http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/roissy-en-france-garde-sa-brigade-de-gendarmerie-10-04-2013-2714057.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djack
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 438
Age : 57
Localisation : Voir mon avatar
Emploi : la maison en face, et syndicaliste.
Date d'inscription : 21/02/2011

MessageSujet: Re: Nouveaux redéploiements police-gendarmerie en 2013_Puis d'autres jusqu'en 2017 ?   Jeu 11 Avr 2013 - 9:18


TOULOUSE, le 11 Avril 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE
UNITE SGP POLICE-FO exprime sa satisfaction après l'annonce de la préservation du Commissariat de Police de Saint-Gaudens, communiquée officiellement hier soir, 10 avril, vers 23h en direct à nos collègues au Commissariat par Monsieur le Maire.
UNITE SGP POLICE qualifie de juste et sage cette décision qui avait suscité une vaste polémique et ce matin la joie et le soulagement de nos collègues étaient bien palpables et réels.
Ce combat d'opposition nous l'avons mené de front depuis plusieurs semaines, avec des actions multipliées et une implication sans faille des personnels, de leurs familles, des élus et de l'ensemble de la population. Unité SGP Police FO remercie tous les acteurs de cette lutte sans merci, aujourd'hui couronnée de succès.
Pour autant, la vigilance demeure essentielle et plus que jamais nous poursuivons notre travail d'argumentation et de mise en condition de toutes les options et critères qui garantiront au Commissariat de Saint-Gaudens de pérenniser.

Didier MARTINEZ Secrétaire régional UNITE SGP POLICE FO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djack
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 438
Age : 57
Localisation : Voir mon avatar
Emploi : la maison en face, et syndicaliste.
Date d'inscription : 21/02/2011

MessageSujet: Re: Nouveaux redéploiements police-gendarmerie en 2013_Puis d'autres jusqu'en 2017 ?   Jeu 11 Avr 2013 - 20:47

TRANSFERT DE COMPÉTENCES PN/GN : 5 CONDAMNATIONS ET 3 SURSIS !

Le 11/04/2013

Ce jour, le Directeur Général a annoncé aux organisations syndicales, la décision du Ministre de l’Intérieur : - Fermeture de 5 commissariats de police confirmée : Castelnaudary (Aude), Guebwiller (Haut-Rhin), Dinan (Côtes d’Armor), Romorantin (Loir-et-Cher), Persan-Beaumont (Val-d’Oise). - 3 commissariats en attente : Thouars (Deux-Sèvres), Saint-Gaudens (Haute-Garonne) et Capesterre-Belle-Eau (Guadeloupe)... UNITÉ SGP POLICE - Force Ouvrière s’est toujours opposé à la fermeture des services de police et ne cautionne pas la poursuite d’une «politique» qui perdure depuis 2002.
SGP/Unité-FO.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pogues
1er flocon
1er flocon


Nombre de messages : 24
Localisation : Plus jamais Kerfank
Date d'inscription : 28/11/2007

MessageSujet: Re: Nouveaux redéploiements police-gendarmerie en 2013_Puis d'autres jusqu'en 2017 ?   Jeu 11 Avr 2013 - 21:44

Cette vidéo montre qu'ils ne sont pas content du tout, mais alors pas du tout, les syndicats de Police à DINAN :

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Dinan.-Les-policiers-bloquent-le-commissariat_40771-2182539-pere-bre_filDMA.Htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djack
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 438
Age : 57
Localisation : Voir mon avatar
Emploi : la maison en face, et syndicaliste.
Date d'inscription : 21/02/2011

MessageSujet: Re: Nouveaux redéploiements police-gendarmerie en 2013_Puis d'autres jusqu'en 2017 ?   Jeu 11 Avr 2013 - 22:28

Bonsoir à toutes et tous.
Poques si je met ces documents en ligne c'est pour info, uniquement....!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: La liste des fermetures de commissariats et gendarmeries provoque la colère !!!   Ven 12 Avr 2013 - 13:22

Les directions de la gendarmerie et de la police ont arrêté jeudi la liste des fermetures de commissariats et de brigades de gendarmerie programmées dans le cadre de redéploiements, ce qui a suscité vendredi la « colère » des syndicats de police.Les principales organisations de gardiens de la paix ont exprimé vendredi matin leur opposition à la fermeture envisagée par le ministère de l’Intérieur de cinq commissariats après l’avoir apprise officiellement jeudi lors d’une réunion à la direction générale de la police nationale (DGPN).Les commissariats de police de Dinan (Côtes d’Armor), Guebwiller (Haut-Rhin), Castelnaudary (Aude), Romorantin (Loir-et-Cher) et Persan-Beaumont (Val d’Oise) devraient être fermés et ces communes passer en zone de gendarmerie dans le cadre de redéploiements.En janvier un nouveau projet de redéploiement et de redécoupage police/gendarmerie avait été rendu public par l’Intérieur se traduisant par des fermetures de commissariats et de brigades de gendarmerie. Huit circonscriptions de police couvrant 19 communes – dont celles retenues jeudi – devaient passer en zone de gendarmerie. À l’inverse, neuf brigades de gendarmerie couvrant 17 communes passaient en zone police.L’intérieur avait évoqué un « gage d’efficacité opérationnelle » et précisé que ce redéploiement devait être soumis à la concertation des élus et des partenaires sociaux.Les cas des commissariats de Thouars (Deux-Sèvres) et Saint-Gaudens (Haute-Garonne), qui initialement devaient fermer en janvier, sont « à l’étude », selon la liste rendue publique jeudi. De même certaines brigades devaint fermer n’ont pas été retenues jeudi, a-t-on appris.« Nous sommes opposés à ces fermetures », a déclaré Nicolas Comte, porte-parole d’Unité-police SGP-FO (premier syndicat). « Cela ne règle en rien les économies d’effectifs et de budget » invoquées, selon lui, par l’Intérieur. Alliance (2e syndicat) s’est déclaré « en colère » et appelle à la « mobilisation » indiquant qu’il allait « durcir son combat » si ces fermetures étaient maintenues. L’Unsa-police (3e syndicat) a également fait part de son opposition.Ces annonces de fermetures ont entraîné localement des mouvements et pétitions d’élus en liaison souvent avec les syndicats de police.Jeudi, à Dinan, une manifestation des syndicats et d’élus a ressemblé quelque 200 personnes après une première manifestation de 500 personnes en mars.AFP

http://www.bienpublic.com/actualite/2013/04/12/la-liste-des-fermetures-de-commissariats-et-gendarmeries-provoque-la-colere-des-syndicats
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen calme
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 282
Localisation : Là ou il fallait pas !!!!
Date d'inscription : 15/05/2012

MessageSujet: Re: Nouveaux redéploiements police-gendarmerie en 2013_Puis d'autres jusqu'en 2017 ?   Ven 12 Avr 2013 - 14:02

bradivx a écrit:
Suite à la visite de Mr VALLS, voici les dernières news concernant la BTA de ROISSY EN FRANCE :

http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/roissy-en-france-garde-sa-brigade-de-gendarmerie-10-04-2013-2714057.php


En complément :

http://www.leparisien.fr/espace-premium/val-d-oise-95/roissy-en-france-garde-ses-gendarmes-11-04-2013-2715865.php


«Je confirme que la gendarmerie reste bien à Roissy. » Venu féliciter les gendarmes hier matin à la brigade après une saisie d’armes, Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur, a rassuré et soulagé les militaires locaux.

Le redéploiement police gendarmerie à l’étude dans le Val-d’Oise ne concernera pas ce secteur du département. Les 7 000 habitants de Roissy-en-France, le Thillay et Vaudherland, qui devaient passer sous la responsabilité du commissariat de police de Gonesse en septembre prochain, resteront gérés par la gendarmerie. Manuel Valls a évoqué, à l’appui de sa décision, la mise en œuvre de la ZSP (zone de sécurité prioritaire) à Louvres et le travail « exceptionnel dans la lutte contre le trafic d’armes » des gendarmes.

Le redéploiement aura lieu à Persan et à Jouy-le-Moutier

Les élus ont été nombreux à protester contre le redéploiement. Le maire du Thillay avait lancé une pétition. Et le président de la communauté d’agglomération Roissy-Portes-de-France, Patrick Renaud, affichait un large sourire hier. « C’est une excellente nouvelle. Nous nous étions mobilisés pour dire tout l’attachement que nous portons à la gendarmerie. »

La brigade de Roissy conservée, avec ses 50 logements neufs, place aux projets : « Nous allons travailler désormais à la reconstruction de la brigade de Fosses. Nous cherchons les solutions de financement. Il faut compter 10 M€. Les maires sont déjà d’accord pour qu’elle soit implantée à Survilliers. Cela permettra aux gendarmes d’intervenir plus facilement. Ils sont un peu enclavés à Fosses. » Pour Jean-Pierre Blazy, député-maire PS de Gonesse, le redéploiement à Roissy n’était « pas urgent », au contraire de la reconstruction de Fosses.

Si le ministre de l’Intérieur n’a pas évoqué le dossier, il est acquis que le redéploiement aura bien lieu à Persan et à Jouy-le-Moutier. Les policiers auront l’entière responsabilité de l’agglomération de Cergy-Pontoise, récupérant Jouy-le-Moutier, Vauréal, Courdimanche, Neuville-sur-Oise, Boisemont, Menucourt et Puiseux-Pontoise, soit près de 48 000 habitants. En échange, les gendarmes vont gérer la circonscription de Persan. Cela concerne 40 000 habitants à Persan, Beaumont, Nointel, Mours, L’Isle-Adam et Presles. Question locaux, la police va récupérer la brigade de Jouy-le-Moutier et les gendarmes s’installer dans le commissariat de Persan.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clint
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2145
Localisation : Rhône-Alpes
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 13/09/2007

MessageSujet: Re: Nouveaux redéploiements police-gendarmerie en 2013_Puis d'autres jusqu'en 2017 ?   Ven 12 Avr 2013 - 18:40

Citoyen calme a écrit:

..............................................
Si le ministre de l’Intérieur n’a pas évoqué le dossier, il est acquis que le redéploiement aura bien lieu à Persan et à Jouy-le-Moutier.
Les policiers auront l’entière responsabilité de l’agglomération de Cergy-Pontoise, récupérant Jouy-le-Moutier, Vauréal, Courdimanche, Neuville-sur-Oise, Boisemont, Menucourt et Puiseux-Pontoise, soit près de 48 000 habitants.
En échange, les gendarmes vont gérer la circonscription de Persan. Cela concerne 40 000 habitants à Persan, Beaumont, Nointel, Mours, L’Isle-Adam et Presles.
Question locaux, la police va récupérer la brigade de Jouy-le-Moutier et les gendarmes s’installer dans le commissariat de Persan.


Tous ces redéploiements sont bien jolis… sur le papier et sur des cartes !

Certains sont probablement nécessaires dans le cadre d’un meilleur emploi des différentes forces de sécurité,
et il serait malvenu de vouloir tout critiquer.

Mais dans certains cas, comme à Jouy-le-Moutier, il faut regretter des décisions politiques qui se contredisent depuis une vingtaine d‘années.
En effet, ce secteur, après avoir connu un renforcement considérable de la gendarmerie, va prochainement repasser en zone de police, avec pour conséquences :
- au plan humain (mutations, réinstallations, emplois des conjoints, scolarité des enfants, etc…),
- au plan budgétaire (loyers supplémentaires à la charge de l’Etat, coûts immobiliers imposés aux communes, etc…).

Ainsi, en restant sur l’exemple de Jouy-le-Moutier, il est assez évident que la police n’aura que faire des logements LCNAS des militaires, tandis qu’à Persan, les gendarmes ne pourront habiter dans les locaux administratifs du futur ex-commissariat !
Et si la gendarmerie doit loger la plupart de ses militaires, hors caserne, en secteur privé, cela se traduira obligatoirement par un alourdissement de la charge des loyers.

Ce qui, dans un budget global " particulièrement contraint " , ne pourra se faire qu’au détriment d’autres postes de dépense… scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'idiot utile
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 973
Age : 37
Localisation : île de france
Emploi : Changeur de couche, emmerdeur de voie public
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: Nouveaux redéploiements police-gendarmerie en 2013_Puis d'autres jusqu'en 2017 ?   Sam 13 Avr 2013 - 11:21

Te fatiques pas, Clint!

On préfère nous "emm....." sur la consommation d'essence des véhicules et la consommation de papier, alorsqu'on perd un pognon pas possible à déplacer des gars du point A au point B pour le envoyer au point C 5 ans après!

Heureusement que ces questions sont gérées "par des personnes qualifiées, qui connaissent le problème" à la DG. C'est très rassurant pour le budget de la maison, ce genre de nouvelles!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djack
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 438
Age : 57
Localisation : Voir mon avatar
Emploi : la maison en face, et syndicaliste.
Date d'inscription : 21/02/2011

MessageSujet: Re: Nouveaux redéploiements police-gendarmerie en 2013_Puis d'autres jusqu'en 2017 ?   Sam 13 Avr 2013 - 11:58

Unité-SGP-FO.

« Ça va remonter jusqu’à Paris cette histoire». Cette réflexion faite hier après-midi, par un policier de Dinan, illustre, à elle seule, le caractère exceptionnel du baroud d’honneur qu’ont réservé quelque 200 manifestants à leur hiérarchie.
Le commissariat étant condamné à fermer ses portes dans le cadre du plan de redéploiement des forces de sécurité dans le département (Le Télégramme d’hier), voulu par le ministère de l’Intérieur, deux agents de la DRCPN (service de ressources humaines de ta police), se sont rendus hier sur place, accompagnés par le directeur départemental de la sécurité publique, le commissaire principal Laurent Dufour.
Venu enregistrer les vœux de mutation des fonctionnaires locaux, ces hauts responsables se sont vu interdire l’accès du commissariat par des policiers très remontés qui n’ont pas hésité à lancer de nombreux pétards.
Après de longues minutes au téléphone, c’est à pied qu’ils ont ou quitter la cour du commissariat sous tes huées des manifestants, en laissant leur véhicule derrière eux.
Un véhicule qu’ils sont revenus chercher plusieurs dizaines de minutes plus tard, une fois la tension retombée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christian
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 5419
Age : 65
Localisation : Var La Crau
Emploi : Matricule 113217X
Date d'inscription : 06/12/2008

MessageSujet: Re: Nouveaux redéploiements police-gendarmerie en 2013_Puis d'autres jusqu'en 2017 ?   Sam 13 Avr 2013 - 12:51

Ces réactions épidermiques bien que légitimes, sont mal venues vis à vis de personnes qui n'en peuvent !!

Bizarrement, lorsque une Gie passent sous la houlette d'un Ciat, cela est tout à fait normal, il y a vraiment quelque chose qui cloche dans les raisonnements quelque part scratch

_________________
La liberté peut être définie de manière positive comme l'autonomie et la spontanéité
d'une personne douée de raison. La liberté est la possibilité de
pouvoir agir selon sa propre volonté, dans le cadre d'un système
politique ou social, dans la mesure où l'on ne porte pas atteinte aux
droits des autres
et à la sécurité publique.



Etre et durer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djack
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 438
Age : 57
Localisation : Voir mon avatar
Emploi : la maison en face, et syndicaliste.
Date d'inscription : 21/02/2011

MessageSujet: Re: Nouveaux redéploiements police-gendarmerie en 2013_Puis d'autres jusqu'en 2017 ?   Sam 13 Avr 2013 - 13:39

Eux non plus ne peuvent......!
Rien chez nous n'autorise ces agissements, mais il y a surement de la souffrance et elle suffit à pousser au delà de la ligne jaune...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
interceptor
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2306
Emploi : CBTA
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: Nouveaux redéploiements police-gendarmerie en 2013_Puis d'autres jusqu'en 2017 ?   Sam 13 Avr 2013 - 14:58

La souffrance ... elle n'a pas d'odeur ni de couleur ...
par contre elle n'autorise pas à tous les excès /// et quand les syndicats tiennent des propos diffamatoires, outranciers envers les gendarmes, ce n'est pas supportable.

Alors pour la fermeture de vos maisons de retraite de vos commissariats de province, je ne vous apporterai aucun soutien ... alors que pour vos conditions de travail par ailleurs je suis prêt à vous apporter un soutien inconditionnel... et comme pour bien d'autres sujets d'ailleurs.

Bien cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Romorantin - Vineuil : redéploiement enfin officiel !   Sam 13 Avr 2013 - 22:01

Enfin, c'est fait ! Gilles Lagarde l'a annoncé hier en préfecture : « Le ministre de l'Intérieur a décidé d'opérer le redéploiement police - gendarmerie au niveau national, avec pour conséquence dans le département le transfert de Romorantin en zone gendarmerie et l'extension de la compétence police de Blois à la commune de Vineuil. »

Traduction : le 2 septembre, le commissariat de Romorantin passe dans le giron de la gendarmerie et la brigade de Vineuil est dissoute au profit de la police.

Sans revenir sur cette décision largement commentée dans nos colonnes par les intéressés, au premier rang desquels les élus, les syndicats et les populations, l'officialisation de ces transferts va surtout permettre aux militaires et fonctionnaires concernés – et à leurs familles – de pouvoir se projeter et de s'organiser pour la rentrée prochaine.

« L'objectif n'est pas de supprimer des postes ou de faire des économies sur les effectifs, assure Gilles Lagarde. Pas plus qu'il ne s'agit de remettre en cause la qualité du service rendu à la population. Le commissariat de police de Romorantin a fait et fait encore un excellent travail et c'est la même chose pour la brigade de Vineuil, où les militaires sont très appréciés. L'engagement de l'État, c'est de fournir un même niveau de sécurité. »

34 gendarmes et 22 policiers de plus

« La dissolution de la brigade de Vineuil va entraîner le redéploiement des treize gendarmes concernés. Huit rejoindront la communauté de brigade Bracieux - Cour-Cheverny. Parallèlement, la brigade territoriale autonome de Romorantin sera créée avec un effectif de 25 militaires, dans les locaux mêmes du commissariat. Dans le même temps, le Psig (peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie) de Romorantin passera de 12 à 20 hommes et la brigade de recherche sera également renforcée, tout comme le commandement », détaille le commandant du groupement de Loir-et-Cher Jean-François Valynseele.

Saluant « jusqu'au bout », le travail des 47 fonctionnaires du commissariat de Romorantin, le directeur départemental de la sécurité publique Frank Perrault, assure que l'extension de la circonscription blésoise n'entraînera pas de moins-value pour les autres communes que sont Saint-Gervais et La Chaussée. « J'ai exprimé le besoin de 22 fonctionnaires de police supplémen- taires pour faire face au nouveau périmètre. »

Fort des très bonnes relations police - gendarmerie, le colonel Valynseele et le commissaire Perrault devraient opérer les transferts progressifs de compétences courant août, via vraisemblablement des patrouilles communes. Et surtout, en partageant les expériences réciproques des uns et des autres.

Concrètement, le Loir-et-Cher va compter, le 2 septembre prochain, 34 gendarmes de plus et 20 à 22 policiers supplémentaires.

http://www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/communes/Romorantin-Lanthenay/n/Contenus/Articles/2013/04/13/Romorantin-Vineuil-redeploiement-enfin-officiel-1409410
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouveaux redéploiements police-gendarmerie en 2013_Puis d'autres jusqu'en 2017 ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouveaux redéploiements police-gendarmerie en 2013_Puis d'autres jusqu'en 2017 ?
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL-
Sauter vers: