Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 Nice - Un policier reçoit un tir de plombs sur son gilet pare-balles !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles


Nombre de messages : 12531
Age : 63
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Nice - Un policier reçoit un tir de plombs sur son gilet pare-balles !   Ven 28 Déc 2012 - 23:36

Un policier a reçu un tir de plombs au niveau de son gilet pare-balles, près du cou, alors qu'il était en intervention ce vendredi après-midi boulevard Louis-Braille, à Nice-Est.

Le fonctionnaire n'est pas blessé, mais choqué. A défaut de pouvoir tuer, un plomb peut crever un oeil.

La police a aussitôt investi la barre d'immeubles HLM d'où proviendrait le tir. Vers 17 h 30, elle a interpellé deux suspects dans un appartement au cinquième étage, ainsi qu'un fusil à plombs.

Le député-maire de Nice, Christian Estrosi, a déjà dénoncé cette nouvelle agression contre les forces de l'ordre tout comme le syndicat Unité SGP-Police. "Trop c'est trop", a indiqué le syndicat dans un communiqué. "Les policiers nationaux de notre département ne tolèrent plus ces actes criminels gratuits à leur encontre. Les délinquants de tout genre doivent savoir qu’ils ne peuvent agir impunément contre les forces de l’ordre."

Dans nos éditions de ce jour, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, s'inquiétait de la répétition de tels faits sur la Côte d'Azur, après la violente agression d'un adjoint de sécurité, mardi dernier à Nice.

http://www.nicematin.com/nice/a-nice-un-policier-recoit-un-tir-de-plombs-sur-son-gilet-pare-balles.1096050.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles


Nombre de messages : 12531
Age : 63
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Tir à la carabine sur un policier niçois: un an de prison !   Mer 6 Fév 2013 - 13:33

Des cris, des applaudissements, des « On t’aime Mickaël ». L’énoncé du jugement à l’encontre de Mickaël Lemal, 22 ans, coupable de violences avec arme, a été accueilli dans un certain tumulte, lundi, au tribunal correctionnel de Nice.
Les magistrats l’ont condamné à un an de prison ferme avec maintien en détention. Il devra verser 2 .000 euros de dommages et intérêts à sa victime.


L’affaire remonte au 28 décembre dernier, devant une barre HLM au 16, boulevard Louis-Braille à Nice-Est.

Trois patrouilles de police sont appelées pour intervenir sur une bagarre. À l’origine du différend, des tirs provenant du 5e étage. Un voisin s’en est ému. Il a été pris à partie, gazé et frappé par plusieurs jeunes de ce quartier sensible. L’un des agresseurs présumés, Nicolas C., 19 ans, est également traduit devant le tribunal pour « violence en réunion » (il écopera de 6 mois avec sursis et 2 ans de mise à l’épreuve).

Tir aux pigeons

Dès leur arrivée sur place, les policiers essuient un premier tir. Un projectile atteint un rétroviseur. Yoann Catala, jeune agent de police secours, grimpe l’escalier quatre à quatre pour accéder au parvis du 20 boulevard Braille. Une nouvelle détonation retentit. Une ogive de plomb vient se ficher dans son gilet pare-balles, près de la clavicule gauche.
« À 1,5 cm près, le plomb atteignait le cou du policier », souligne Me Catherine Cottray-Lanfranchi, avocate de la partie civile. « Je voulais tirer sur un pigeon », se défend mollement le jeune prévenu. « Sauf que le pigeon, c’est le policier », tance le procureur Norbert Dornier, qui requiert une peine de 18 mois de prison dont un an ferme et 6 mois de mise à l’épreuve.
« On ne peut tolérer cette volonté de remettre en cause l’autorité des forces de l’ordre. ça commence par le jet des poubelles, puis par des tirs à plombs puis des Kalachnikov... », s’insurge le magistrat.

Me Johannes Lestrade, pour la défense, redoute « les excès de la justice », dans un dossier hautement sensible. L’avocat plaide la relaxe. Il cherche à démontrer que son client, ouvrier intérimaire sur le chantier du grand stade, n’était pas rentré à son domicile, lors de la première salve sur la voiture de police. Et qu’il n’avait pas l’intention de tirer sur la victime dont il ignorait, vu la distance, qu’il était policier.

« Il n’est pas poursuivi pour cette circonstance aggravante », lui fait remarquer sèchement la présidente Bernadette Rivière-Caston. Le tribunal a relaxé le prévenu pour le premier tir. Il a été inflexible pour le second.
http://www.nicematin.com/nice/tir-a-la-carabine-sur-un-policier-nicois-un-an-de-prison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nice - Un policier reçoit un tir de plombs sur son gilet pare-balles !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL :: Les forces de l'ordre victimes de leur devoir ou les risques du métier-
Sauter vers: