Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 Tassin-la-demi-lune - 2000 - Un gendarme réchappe à un assassinat !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Age : 64
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Tassin-la-demi-lune - 2000 - Un gendarme réchappe à un assassinat !   Sam 22 Déc 2012 - 21:34

Tout juste de retour d’Alger, ce gendarme nord-isérois de 43 ans est encore tout ému. Il vient de vivre l’épilogue d’une douloureuse affaire et interminable procédure judiciaire. Le 2 juin 2000, il avait été victime d’une tentative d’assassinat dans l’exercice de sa fonction. Les faits s’étaient déroulés sur le parking d’un hôtel de Tassin. Ce 3 juin 2000 lui et ses collègues étaient appelés pour des vols à la roulotte. Il s’était retrouvé face à deux hommes tapis à même le sol. Violemment agressé, la tête fracassée, il avait été laissé pour mort et était resté dix jours dans le coma.

Six mois plus tard, après avoir subi plusieurs chirurgies faciales, il reprendra du service en Isère. Avec l’espoir que justice soit un jour rendue.

Les enquêteurs ont rapidement des éléments : une empreinte digitale retrouvée sur une cannette de bière découverte auprès du corps du gendarme et provenant justement d’un vol à la roulotte. Puis un second élément vient conforter l’enquête : lors d’un transfert à la prison de Saint-Quentin-Fallavier, un détenu dénonce à son escorte l’auteur présumé et ses complices.

Parfaitement identifié, l’agresseur, en libération conditionnelle la nuit de la tentative d’assassinat, a cependant pris la fuite en Algérie. Le 15 février 2008, la cour d’assise de Lyon condamnera par contumace Slimani à 30 ans de réclusion criminelle. Un mandat international sera alors lancé.

Puis c’est par le plus pur des hasards que, le 22 août 2011, le gendarme isérois prend connaissance d’un jugement criminel de la cour d’Oum el Bouaki, innocentant Akim Slimani. « C’était hallucinant, le procès a été mené à décharge. Plus fort, je n’ai jamais été convoqué en tant que partie civile. Fort heureusement, le parquet général avait fait appel et le jugement a finalement été cassé par la Cour suprême d’Algérie ».

Ce mercredi, le procès en appel s’est donc tenu. « Lui avait été interpellé 48 heures auparavant, c’est comme cela en Algérie. Il était en costume cravate. Je l’ai reconnu de suite, malgré ses 12 années de plus. Lui ne m’a jamais regardé pendant le procès ». Après trois heures de débat et pas plus de 20 minutes de délibéré, le verdict est tombé : 10 ans d’emprisonnement pour tentative d’assassinat. « J’ai retenu mes larmes… », a simplement dit le gendarme.

http://www.leprogres.fr/rhone/2012/12/22/un-gendarme-rechappe-a-un-assassinat-l-auteur-condamne-12-ans-plus-tard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tassin-la-demi-lune - 2000 - Un gendarme réchappe à un assassinat !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL :: Les forces de l'ordre victimes de leur devoir ou les risques du métier-
Sauter vers: