Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Jeu 20 Déc 2012 - 17:17

Délinquance : derrière l'augmentation des chiffres, les pratiques des gendarmes

Par Laurent Borredon

La délinquance augmente. Elle explose, même. Et particulièrement depuis mai, le mois de l'élection de François Hollande à la présidence de la République. Pour la droite, c'est une aubaine, une occasion de déstabiliser le ministre le plus populaire, Manuel Valls. Un joli scénario - un peu trop joli pour être vrai, à en lire les deux derniers bulletins mensuels de l'Observatoire national de la délinquance et de la réponse pénale (ONDRP), parus les 6 et 20 décembre.


Selon l'ONDRP, Pulsar, le nouveau logiciel informatique de la gendarmerie, serait très largement responsable de l'"explosion des crimes et délits" dénoncée, à nouveau, le 18 décembre, par Le Figaro. La publication de chiffres partiels du mois d'octobre par le quotidien, le 13 novembre, avait provoqué une polémique jusqu'à l'Assemblée nationale, où le ministre de l'intérieur, mis en cause par la droite, s'était emporté en répondant : "Le retour du terrorisme dans ce pays, c'est vous."

Beaucoup de bruit pour rien, selon l'ONDRP. Et la démonstration est implacable. L'Observatoire a d'abord relevé deux faits : la hausse de la délinquance, sensible depuis janvier, ne concerne que la zone couverte par la gendarmerie ; et elle s'est accélérée depuis juin. "Entre juin et octobre 2012, les gendarmes ont enregistré 50 496 atteintes volontaires à l'intégrité physique, soit 24,3 % de plus qu'entre juin et octobre 2011 (+ 9 859 faits constatés). Or, au cours des mêmes mois, la hausse des faits constatés de ce type n'a pas dépassé 2 % en zone police (soit + 2 974 faits constatés)", note l'ONDRP. Pour la première fois de son existence, le gardien des statistiques de la délinquance a donc décidé, "mesure conservatoire", de considérer séparément les chiffres de la police et ceux de la gendarmerie, devenus beaucoup trop divergents.

Puis l'ONDRP a mené "un raisonnement par l'absurde", en s'interrogeant sur les raisons qui pourraient expliquer certaines hausses spectaculaires, notamment les infractions concernant des violences sur mineurs. Sur douze mois, les "violences, mauvais traitements et abandons d'enfants" ont grimpé de 114,5 % et les "harcèlements sexuels et autres agressions sexuelles contre des mineur(e)s" de 73 % (côté police, ils sont stables).

D'autres indicateurs très divers subissent de fortes augmentations perceptibles uniquement chez les gendarmes : "destructions et dégradations de véhicules privés" (+55,9 %), "harcèlements sexuels et autres agressions sexuelles contre des majeur(e)s" (+42,3 %), "falsification et usages de chèques volés" (+48,3 %), "viols sur des mineurs" (+20,2 %), "menaces ou chantages" (+17 %).

Et encore, il ne s'agit que de moyennes sur l'ensemble du territoire couvert par les gendarmes. Dans certaines zones, l'augmentation est beaucoup plus forte - et d'autant plus irrationnelle. A moins d'imaginer que certains Français aient subitement décidé de s'en prendre sexuellement (et violemment) aux enfants, ou de les abandonner, non sans avoir d'abord brûlé quelques voitures et scooters avec de l'essence acquise grâce à un chéquier volé - une explosion de violences qui pourrait, après tout, expliquer que ces mêmes habitants se menacent et usent de chantage -, force est de conclure qu'il y a un loup.

L'Observatoire n'a pu que constater la coïncidence entre la mise en place du système Pulsar, en janvier, et ces aberrations statistiques. Il "envisage même que cet effet en soit l'explication principale". Car derrière le changement technique, il y a une évolution de fond. Au contraire des commissariats, les brigades de gendarmerie n'ont pas de main courante informatisée, ce système qui permet d'enregistrer toutes les déclarations d'usagers qui ne sont pas immédiatement assimilables à un crime ou un délit, ou qui ne donnent pas lieu à un dépôt de plainte : tapages, différends, dégradations, affaires de moeurs, etc.

"L'INFORMATIQUE NE PEUT PAS TOUT EXPLIQUER"

Il existait donc une zone grise chez les gendarmes, aujourd'hui interdite par Pulsar qui oblige d'enregistrer tous les faits. A partir de son entrée en vigueur en janvier, les gendarmes auraient non seulement enregistré ces faits lorsqu'ils se produisaient, mais aussi enregistré les affaires en suspens - souvent, justement, les dossiers complexes qui touchent les mineurs - qui ne pouvaient rester indéfiniment hors de leur système informatique. Ils écoulent leur stock, en quelque sorte.

L'Observatoire souhaite donc poursuivre, avec la direction de la gendarmerie (DGGN), ses recherches sur l'"éventuel impact du système Pulsar" sur la hausse depuis janvier. Mais l'ONDRP aimerait également comprendre pourquoi cette hausse s'est spectaculairement aggravée depuis juin. Une hypothèse pourrait être une mise en place progressive de Pulsar, pleinement opérationnel en mai-juin. Mais cela heurte la version officielle de la DGGN : selon elle, le système a démarré dans toutes les brigades au même moment, le 1er janvier. Un miracle administratif.

Les certitudes des gendarmes laissent l'entourage de M. Valls dubitatif, même si l'on reconnaît Place Beauvau que "l'informatique ne peut pas tout expliquer". Dans un entretien au Figaro, mardi, le ministre cite ainsi sa décision, dès mai, de mettre fin à la course au chiffre et "aux tentations d'arranger les statistiques".

Depuis début novembre, la DGGN se hâte lentement dans ses investigations : la recherche à l'échelon local des causes des hausses d'aujourd'hui pourrait révéler les petits arrangements d'hier. Avant la campagne, en septembre 2011, le patron des gendarmes lui-même avait recommandé, dans une note révélée par Le Monde, que ses troupes lèvent le pied sur les plaintes afin de "viser un bilan favorable de l'évolution de la délinquance en 2011". Mais François Hollande a été élu. Le retour de bâton, c'est maintenant.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/12/20/delinquance-derriere-l-augmentation-des-chiffres-les-pratiques-des-gendarmes_1808958_3224.html

http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/12/20/delinquance-une-hausse-politiquement-delicate-pour-m-valls_1808959_3224.html?xtmc=delinquance&xtcr=2

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/12/20/01016-20121220ARTFIG00535-manuel-valls-veut-plus-de-policiers-sur-le-terrain.php

http://www.atlantico.fr/decryptage/manuel-valls-veut-thermometre-fiable-comment-mesurer-efficacement-delinquance-christophe-soullez-581691.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Crotale
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1333
Age : 48
Localisation : de l'autre côté du miroir...
Emploi : à...long terme !!
Date d'inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Jeu 20 Déc 2012 - 20:54

MARSOUIN 26 a écrit:
Délinquance : derrière l'augmentation des chiffres, les pratiques des gendarmes

Avant la campagne, en septembre 2011, le patron des gendarmes lui-même avait recommandé, dans une note révélée par Le Monde, que ses troupes lèvent le pied sur les plaintes afin de "viser un bilan favorable de l'évolution de la délinquance en 2011". Mais François Hollande a été élu. Le retour de bâton, c'est maintenant.[/b]

Quelle honte !!!! C'est écrit, là, comme ça...tout simplement...

Je pense qu'il faut envisager une demande de sanction, Mon Général...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 71
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Jeu 20 Déc 2012 - 21:07

Difficile de sanctionner le journaliste c'était dans une circulaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
interceptor
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2306
Emploi : CBTA
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Jeu 20 Déc 2012 - 21:44

je suis commandant de brigade et bien évidemment j'utilise PULSAR chaque jour ... la machine à nourrir Ste statistique.

et bien, je vais vous dire .... je suis heureux de l'arrivée de PULSAR, car, à mon humble niveau, nous disons la vérité ...
en vieux commandant de brigade rompu aux statistiques ... même celles d'une époque révolue ( celle des 106, 107 et BS ...les connaisseurs apprécieront ) et je peux vous dire que j'ai essayé de "tronquer" certaines affaires qui m'étaient favorables. J'en ai été empêché suite au contrôle de la BDRIJ qui a fait son boulot de filtre ...

Alors je ne suis pas un lapin de 6 semaines et, mêmesi je suis lent d'esprit, je n'en suis pas pour autant naïf ni crédule. PULSAR est une bonne chose. Je me reconnais dans les chiffres donnés,particulièrement ceux relatifs aux violences....

NON NON MESSIEURS ne cherchez pas à trouver des justifications pour diluer le problème ... nous touchons à la réalité. OUI ça explose et ce n'est pas fini ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cougar89
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 555
Age : 43
Localisation : ex-moblo muté chez les cassos
Emploi : taxi, garde du corps, employé de la DDE, vigil, assistante social et plus si affinité.
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Jeu 20 Déc 2012 - 21:53

interceptor a écrit:
je suis commandant de brigade et bien évidemment j'utilise PULSAR chaque jour ... la machine à nourrir Ste statistique.

et bien, je vais vous dire .... je suis heureux de l'arrivée de PULSAR, car, à mon humble niveau, nous disons la vérité ...
en vieux commandant de brigade rompu aux statistiques ... même celles d'une époque révolue ( celle des 106, 107 et BS ...les connaisseurs apprécieront ) et je peux vous dire que j'ai essayé de "tronquer" certaines affaires qui m'étaient favorables. J'en ai été empêché suite au contrôle de la BDRIJ qui a fait son boulot de filtre ...

Alors je ne suis pas un lapin de 6 semaines et, mêmesi je suis lent d'esprit, je n'en suis pas pour autant naïf ni crédule. PULSAR est une bonne chose. Je me reconnais dans les chiffres donnés,particulièrement ceux relatifs aux violences....

NON NON MESSIEURS ne cherchez pas à trouver des justifications pour diluer le problème ... nous touchons à la réalité. OUI ça explose et ce n'est pas fini ...

+1 interceptor, un chat est un chat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Groschat
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 149
Emploi : Mdl/Chef OPJ BTP
Date d'inscription : 06/11/2009

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Ven 21 Déc 2012 - 0:29

Et oui, les chiffres se sont affinés, ils se rapprochent de la réalité, tout simplement. Mais bon la droite va utiliser les chiffres pour dire que Hollande ne fait rien, la gauche va expliquer qu'elle subit les mauvaises années Sarko; et pendant ce temps là, le bateau coule normalement....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SERBOT
Nouveau membre
Nouveau membre
avatar

Nombre de messages : 5
Localisation : CENTRE
Emploi : retraité
Date d'inscription : 23/10/2012

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Ven 21 Déc 2012 - 2:09

Enfin une base de données universelle ??? entre la BDD (au plus près - et encore...) et les stats mensuelles nationales corrigées. J'aime la notion du "pour de vrai". Le ressenti des hommes de terrain me plait beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
drapeaublanc
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1804
Localisation : blue planet
Emploi : gendarme pousse cailloux
Date d'inscription : 17/03/2009

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Ven 21 Déc 2012 - 9:39

Au niveau du groupement déjà on parle de stats officielles dixit un gars de la Bdrij donc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Partisan 22
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 339
Age : 57
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 09/04/2010

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Ven 21 Déc 2012 - 10:52

Mauvais titre : c'est grâce à PULSAR et non à cause de PULSAR.[u]

Enfin un outil qui va permettre à nos chefs de découvrir l'ampleur des dégâts, sans aucune manipulation "hasardeuse" et non voulue bien sur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'idiot utile
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 973
Age : 37
Localisation : île de france
Emploi : Changeur de couche, emmerdeur de voie public
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Ven 21 Déc 2012 - 11:36

Partisan 22 a écrit:
Mauvais titre : c'est grâce à PULSAR et non à cause de PULSAR.[u]

Enfin un outil qui va permettre à nos chefs de découvrir l'ampleur des dégâts, sans aucune manipulation "hasardeuse" et non voulue bien sur !

Je suis plut^to de l'avis de drapeau blanc: On va pas rester longtemps sans une tentative de "bidouillage" de nos chiffres par les échelons supérieurs.

Ils cherchent déjà comment faire sur ma Cie: les chiffres des cambriolages et vols à la roulotte ont EXPLOSES en 3 mois, ce qui ne plaît à personne là-haut!

C'est moche, une soudaine vision de la réalité sans les filtres, hein, patron?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KORRIGAN29
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 2261
Localisation : Trop loin des terres de la Duchesse Anne
Emploi : An archerien gast !!!!!!
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Ven 21 Déc 2012 - 12:38

Enfin les vrais chiffres qui explosent à la tronche de nos dirigeants. Bravo Puls@r

Et encore, cela reste des statistiques sorties par la gendarmerie et non une autorité indépendante, je vous laisse imaginer ......

_________________
"""Va lentement. Ne te hâte pas. Chaque pas t'amène au meilleur instant de ta vie : l'instant présent."""
(Paroles de sagesse Thich Nhat Hanh)
"""It's nice to be important, but it's more important to be nice"""
(Hans Peter Geerdes dit HP Baxxter - groupe SCOOTER)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
diogene
1 étoile
1 étoile


Nombre de messages : 35
Localisation : outre-mer
Date d'inscription : 19/05/2008

MessageSujet: pratique chinoise ? triche institutionnelle ?   Ven 21 Déc 2012 - 18:02

interceptor a écrit:
je suis commandant de brigade et bien évidemment j'utilise PULSAR chaque jour ... la machine à nourrir Ste statistique.

et bien, je vais vous dire .... je suis heureux de l'arrivée de PULSAR, car, à mon humble niveau, nous disons la vérité ...
en vieux commandant de brigade rompu aux statistiques ... même celles d'une époque révolue ( celle des 106, 107 et BS ...les connaisseurs apprécieront ) et je peux vous dire que j'ai essayé de "tronquer" certaines affaires qui m'étaient favorables. J'en ai été empêché suite au contrôle de la BDRIJ qui a fait son boulot de filtre ...

Alors je ne suis pas un lapin de 6 semaines et, mêmesi je suis lent d'esprit, je n'en suis pas pour autant naïf ni crédule. PULSAR est une bonne chose. Je me reconnais dans les chiffres donnés,particulièrement ceux relatifs aux violences....

NON NON MESSIEURS ne cherchez pas à trouver des justifications pour diluer le problème ... nous touchons à la réalité. OUI ça explose et ce n'est pas fini ...

Bien vu, Interceptor !
Cela dit, attention, l'ONDRP revient à la pratique des anciens empereurs chinois : en cas de mauvaise nouvelle, on commence par décapiter le messager ! la délinquance augmente ? c'est forcément les chiffres qui mentent... quelles buses, ces gendarmes !
mais enfin, pourquoi la délinquance ne devrait-elle pas augmenter ? ce postulat me paraît sociologiquement étrange et il en découle manifestement un raisonnement erroné bien que politiquement correct.
En revanche, personne ne se demande si les chiffres si rassurants de la police nationale sont bien fiables... Saint Code Q, priez pour nous, Sainte MCI camouflez-nous et Saint Guichet Unique, sauvez-nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baptiste 59
1er flocon
1er flocon


Nombre de messages : 28
Localisation : 59
Emploi : retraité
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Ven 21 Déc 2012 - 19:28

Bonjour à tous:

Pour faire baisser les chiffres, vont bien penser à mettre une main courante en gendarmerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Crotale
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1333
Age : 48
Localisation : de l'autre côté du miroir...
Emploi : à...long terme !!
Date d'inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Ven 21 Déc 2012 - 19:44

cti 41 a écrit:
Difficile de sanctionner le journaliste c'était dans une circulaire.

Je me suis mal exprimé mais je parlais d'une sanction à l'encontre du ...Général !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clint
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2145
Localisation : Rhône-Alpes
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 13/09/2007

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Sam 22 Déc 2012 - 0:39

La faute à PULSAR ?
Des chiffres en folie...
Des statisticiens qui "s'arrachent les cheveux",
et qui, comme dans un mauvais jeu, commencent à se défausser, à titre préventif...

http://www.europe1.fr/Faits-divers/Delinquance-les-chiffres-deviennent-fous-1355483/

" Délinquance : les chiffres deviennent fous.
Entre police et gendarmerie, les statistiques déraillent, sans raison apparente.


A l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), on s'arrache les cheveux.
Les statisticiens qui analysent les chiffres fournis par la police et la gendarmerie ne comprennent plus l'évolution des courbes.
Pour des raisons inexpliquées, certains crimes et délits explosent en zone gendarmerie - plutôt rurales - alors qu'ils restent stables dans les zones contrôlées par la police - plutôt urbaines.
[................]

Conséquence inattendue de "la rapidité avec laquelle ces augmentations apparaissent et de leur intensité, dans des volumes qui n'ont jamais été constatés depuis vingt ans", l'ONDRP a décidé de séparer les chiffres de la gendarmerie et ceux de la police.
Comme le mois dernier, il ne publiera donc pas de chiffres globaux de la délinquance
comme il le faisait depuis sa création il y a six ans.

Mais l'affaire complique également la donne pour la publication des statistiques annuelles de la délinquance, habituellement rendues publiques en janvier.
L'ONDRP a d'ores et déjà prévenu qu'il ne disposera pas d'éléments fiables pour établir le bilan global.

"Pour la première fois, on risque d'avoir un bilan annuel coupé en deux. Sauf si on trouve des explications qui nous permettraient de revenir à une addition des deux zones, ce qui pour le moment est loin d'être le cas", prévient Christophe Soullez. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 71
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Sam 22 Déc 2012 - 0:44

Qu'ils sortent le nez de leur paperasse et qu'ils se rendent sur le terrain ils comprendront tous ces gratte-papier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
drapeaublanc
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1804
Localisation : blue planet
Emploi : gendarme pousse cailloux
Date d'inscription : 17/03/2009

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Sam 22 Déc 2012 - 1:50

le problème en gendarmerie c'est que nous sommes les meilleurs mais jamais dans les bonnes "branches"

cela me fait penser aux envolées quasi lyriques de notre Lieutenant s'enthousiasmant lorsque nous avions atteint pour le troisième mois consécutif nos objectifs...........................................de limitation de gaspillage de carburant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'idiot utile
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 973
Age : 37
Localisation : île de france
Emploi : Changeur de couche, emmerdeur de voie public
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Sam 22 Déc 2012 - 11:34

Ou on peut comme toujours prendre le (mauvais) exemple des States, ce qui est visiblement déjà en cours...

http://www.mediapart.fr/journal/international/191212/compstat-quand-la-police-parisienne-sinspire-des-etats-unis

Compstat: quand la police parisienne s'inspire des Etats-Unis

20 décembre 2012 | Par Louise Fessard


À la préfecture de police de Paris, la politique du chiffre a un nom : Compstat. C'est un outil statistique qui permet d’évaluer et de mettre en concurrence les commissaires, arrondissement par arrondissement, secteur par secteur. Compstat (pour « COMPuterized STATistics ») a été importé des États-Unis en 2001 par le préfet Jean-Paul Proust, un homme de gauche, ancien directeur de cabinet du ministre de l’intérieur Jean-Pierre Chevènement*.

*Les premiers objectifs en matière de sécurité intérieure ont d’ailleurs été définis la même année sous le gouvernement Jospin, par la loi organique relative aux lois de finances (LOLF) du 1er août 2001.

Cet outil a été mis au point à New York dans les années 1990 par William Bratton, le préfet de police (« police commissionner ») du maire républicain Rudolph Giuliani. À l'époque, les observateurs crient au miracle new-yorkais : en trois ans, le nombre de meurtres chute de plus de 40 % (passant de 1 927 meurtres en 1993 à 986 en 1996*).

*À l'inverse du reste des États-Unis, cette baisse s'est poursuivie à New York dans les années 2000, atteignant 515 morts en 2011. Le 26 novembre 2012, NY a même connu sa première journée sans meurtre. Pour autant, le taux d'homicides dans la ville s’élève à plus de 6 pour 100 000 personnes, un taux sans commune mesure avec celui des villes françaises. « Le taux national d’homicide en France est de 1,5 pour 100 000 personnes, et de 2,9 dans les Bouches-du-Rhône, de 1,9 à Paris et de 2,2 dans le 93 (département de Sevran) », rappelle le sociologue Antoine Bevort sur son blog.

Compstat a aidé les policiers américains à mieux cerner la délinquance en temps réel, grâce à l'usage massif de statistiques et de la cartographie. Un commissaire peut ainsi identifier les zones, dites « hot spots », les plus touchées par la délinquance et réagir rapidement. Cette méthode a depuis été déclinée dans plusieurs grandes villes américaines.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=oPA_PHW13A4

Mais il s'agit surtout d'un redoutable outil de contrôle et de management de la police elle-même, à travers des séances d'évaluation très ritualisées. La série « The Wire » (Sur écoute) décrit bien le fonctionnement de ce système à Baltimore, sans rien cacher de ses effets pervers (dans la réalité, la ville a adopté ce logiciel sous le nom de citystat).

« Compstat s'inscrit clairement dans une logique néolibérale (...), qui place chaque commissaire, comme un chef d’entreprise face à ses actionnaires, dans la situation de faire la preuve de sa propre valeur ajoutée à l'objectif de lutte contre l'insécurité », écrit le sociologue Emmanuel Didier, chargé de recherches au CNRS et enseignant à l'École des hautes études en sciences sociales.

Au cours d’un travail de terrain mené en 2004-2005 puis en 2010, Emmanuel Didier a pu observer le fonctionnement de cet outil des deux côtés de l’Atlantique. Sauf mention contraire, les photos ou documents des deux diaporamas qui suivent proviennent de cette étude.

http://www.mediapart.fr/diaporama.php?d=LF122012Compstat_NY&t=6b27211d55f7ed587f3300e81063ac90

http://www.mediapart.fr/diaporama.php?d=LF122012Compstat_Paris&t=358562adabb763b4112087a541a20526

On remarque au passage que la préfecture de police semble disposer, au moins pour 2003-2004, de statistiques très précises sur le nombre de contrôles d'identité réalisés par chaque patrouille...

Quels effets a cet outil de management sur la façon de faire de la police ?

Emmanuel Didier : Il y a deux types d’effets tout à fait notables. D’une part, cela masque une partie des crimes les plus graves qui sont “downgraded” (requalifiés, par exemple un crime sera enregistré comme un simple délit - ndlr). Il y a eu un cas très identifié d’un violeur. À chaque fois que des femmes venaient déposer plainte contre lui, ces plaintes étaient transformées en simple dépôt de main courante. Il a finalement été arrêté. Un policier a fait une enquête rétrospective et a trouvé qu’il avait commis sept viols qui, à chaque fois, n’avaient pas été comptés comme viols.

L’autre problème est l’augmentation de l’activité de la police. Car il faut faire baisser les crimes mais aussi montrer qu’une grande activité est déployée : faire des patrouilles, faire des contrôles d’identité. Depuis que Compstat a été mis en place le nombre de contrôles d’identité à New York a explosé. (En 2011, la police new-yorkaise a contrôlé 683 724 personnes, soit une augmentation de 600 % depuis l’arrivée en 2002 du nouveau maire Michael Bloomberg - ndlr.)

Aux États-Unis, il existe des règles très précises sur les contrôles d’identité (« stop and frisk ») mais on peut penser qu’elles sont largement contournées. Par exemple en 2011, les policiers ont contrôlé plus de jeunes hommes noirs que la ville n’en compte (168 126 jeunes hommes noirs contrôlés pour 158 406 recensés à New York). Cela veut dire que la plupart des jeunes hommes noirs new-yorkais se sont probablement fait contrôler au moins une fois en 2011.

Vous montrez que les policiers, notamment les commissaires, manient énormément de chiffres. Sont-ils formés pour cela ?

Il n'y a pas de formation statistique. Quand les commissaires prennent un nouveau poste, ils sont confrontés à une telle masse de données qu'il leur est très difficile d'en prendre possession. À la direction générale de la police nationale (DGPN), il existe un petit bureau, composé d'une dizaine de hauts gradés qui effectuent des audits à l'arrivée de chaque commissaire. Donc ils l'aident à s'approprier la masse de données reçues. C'est une sorte de formation sur le tas, aux statistiques locales.

Quel est l'impact de cette politique du chiffre sur les policiers ?

Avec le développement des statistiques et de Compstat, les policiers se plaignent de plus en plus de la pression. La hiérarchie policière craint les vagues de suicides. Depuis 1996, un service de soutien psychologique opérationnel (SSPO) a été créé par la psychologue Eliane Theillaumas pour les éviter.

Le SSPO reçoit de plus en plus d'appels de policiers. À l'époque de sa création, le service ne comprenait qu'une personne, aujourd'hui il y a soixante employés. Cela fait partie de ce que j'appelle le surrégime. C'est-à-dire que la machine emporte avec elle tellement de défauts, qu'il faut boucher les trous avec de nouvelles statistiques, avec des psychologues, etc.

La directrice de ce service, Eliane Theillaumas, est elle-même prise dans cette logique. Il faut qu'elle prouve son efficacité. Donc elle a trouvé l'idée… de faire des statistiques. Elle a quantifié le nombre d'actions post-traumatiques, par exemple des séances de débriefings suite à des coups de feu. Et d'autre part, le nombre d'appels reçus et le nombre d'entretiens organisés. L'un et l'autre sont en augmentation. Il y a deux interprétations : l'une est de dire que la police accepte de plus en plus une aide psychologique, l'autre de dire que l'état psychologique de la police va de pire en pire.

Il s'agissait pourtant à l'origine d'une volonté de mieux cerner la réalité de la criminalité pour mieux la contrer ?

En fait, c'est une haine de la bureaucratie qui a engendré toutes ces technologies de management. À juste titre, la bureaucratie que nous connaissions dans les années 1980 étant vraiment trop lourde. À l'époque, on a dit : « Il faut que la bureaucratie réagisse mieux à la réalité. » Le terme fétiche dans la police était qu'elle soit « proactive », qu'elle aille vers le réel, vers les gens. Que ce ne soit pas la structure lourde de la bureaucratie qui impose sa loi, mais la réalité.

Compstat a été inventé dans l'idée de donner des objectifs aux policiers pour les rendre plus proactifs. Le problème est : qu'est-ce que la réalité ? Les statistiques sont chargées de décrire la délinquance, mais on n'arrive jamais à ce qu'elles ne décrivent que la délinquance. Elles sont elles-mêmes toujours un reflet des décisions de l'administration.

Le préfet de police peut décider que la priorité n'est plus la lutte contre le racolage, mais la lutte contre les sans-papiers. Ces objectifs à atteindre deviennent eux la réalité, alors qu'ils sont décidés par une toute petite élite pour des raisons politiques. Il n'y a plus de stabilité de la réalité. Ne serait-ce que parce que si on met l'accent sur une infraction, mécaniquement elle risque d'augmenter. Nous nageons en plein paradoxe : nous sommes tout le temps en train de courir derrière des changements, sans savoir s'ils sont réels ou produits par l'administration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Délinquance : le thermomètre que va proposer Valls !   Lun 7 Jan 2013 - 23:04

Le ministre de l'Intérieur prépare une réorganisation de l'Observatoire national de la délinquance et remanie la statistique officielle des services.



Manuel Valls doit dévoiler le 18 janvier prochain son nouveau thermomètre de la délinquance. Il le fera en même temps que la présentation du bilan annuel de ses services pour l'année écoulée. Selon son cabinet, sa réforme vise un double objectif. D'abord, «plus de rigueur» dans la présentation des chiffres. Ensuite, «plus d'indépendance» dans l'analyse, avec une redéfinition du fonctionnement de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), où l'Insee monterait en puissance. Voici les points clés du projet Valls:

• Des logiciels qui empêchent la triche


L'arrivée de nouveaux logiciels de saisie et rédaction de procédure conçus sous Nicolas Sarkozy doit révolutionner la comptabilisation des faits qui ne pourront plus disparaître subrepticement une fois enregistrés. Les gendarmes ont essuyé les plâtres de cette politique en 2012 avec l'arrivée du logiciel Pulsar qui fait remonter instantanément au niveau central toute infraction signalée. Résultat: des augmentations de 10 à 20 % des faits, particulièrement depuis six mois. Est-ce une hausse objective, un stock qu'on résorbe ou un flux qui apparaît désormais sans pertes en ligne? Devant de tels écarts, l'ONDRP a préféré dissocier, dans ses propres bilans, les chiffres de la gendarmerie et de la police nationale. Cette dernière se mettra à l'automatisation à la fin de 2014.

• Quatre nouvelles familles d'infractions mises en avant


Après avoir consulté l'ONDRP, la Place Beauvau veut promouvoir quatre nouveaux agrégats. Il s'agit d'associer divers délits de l'«état 4001», ce grand registre statistique des services créé en 1972, pour rendre compte des évolutions dans quatre familles d'infractions: grande criminalité, atteintes à l'environnement et la santé, atteintes à la tranquillité publique, et infractions à la réglementation (comme la police des étrangers). Le directeur de l'ONDRP, Christophe Soullez, explique cependant qu'«il faudra attendre avant que les outils informatiques à disposition des services ne permettent d'isoler de façon systématique des familles d'infractions comme les violences intrafamiliales ou la cybercriminalité».

• Déploiement de la préplainte en ligne


Ce système créé là aussi sous Nicolas Sarkozy permet un signalement immédiat des atteintes aux biens (vols, dégradations). Il vise aussi à réduire le temps d'attente lors d'un dépôt de plainte, le PV étant en partie prérédigé grâce aux informations transmissions par la victime via Internet avant son rendez-vous. Expérimental jusque-là, le dispositif va s'étendre à l'ensemble du territoire d'ici à mars prochain. Selon l'équipe Valls, le précédent gouvernement l'avait retardé par crainte d'une explosion statistique en pleine élection présidentielle.

• Création possible d'un service de la statistique au ministère


Beauvau caresse également l'idée de constituer en son sein un service spécifiquement dédié à la collecte et à l'analyse des chiffres de la police et de la gendarmerie, comme cela existe au ministère de la Justice. Pour l'heure, c'est la Direction centrale de la Police judiciaire qui joue ce rôle. Un rapport du député PS du Val-de-Marne Jean-Yves Le Bouillonnec doit faire des propositions en mars sur toutes ces questions statistiques.

• Rénovation des indicateurs de pilotage des services


L'Intérieur veut donner une vision plus claire de l'activité de ses services. En précisant les trois phases de l'élucidation (identification, interpellation, déferrement), en ajoutant à ses tableaux de bord des éléments puisés dans la main courante informatisée, l'état des contraventions, les avoirs criminels saisis, la drogue. Il indiquera aussi le poids des charges «indues»: transferts de détenus, gardes statiques. Et, à terme, le taux de présence policière sur la voie publique.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/01/07/01016-20130107ARTFIG00539-delinquance-le-thermometre-que-va-proposer-valls.php

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/01/07/01016-20130107ARTFIG00554-selon-la-droite-valls-veut-masquer-son-pietre-bilan.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MISTERCAMPING
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 416
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Lun 7 Jan 2013 - 23:34

interceptor a écrit:
je suis commandant de brigade et bien évidemment j'utilise PULSAR chaque jour ... la machine à nourrir Ste statistique.

et bien, je vais vous dire .... je suis heureux de l'arrivée de PULSAR, car, à mon humble niveau, nous disons la vérité ...
en vieux commandant de brigade rompu aux statistiques ... même celles d'une époque révolue ( celle des 106, 107 et BS ...les connaisseurs apprécieront ) et je peux vous dire que j'ai essayé de "tronquer" certaines affaires qui m'étaient favorables. J'en ai été empêché suite au contrôle de la BDRIJ qui a fait son boulot de filtre ...

Alors je ne suis pas un lapin de 6 semaines et, mêmesi je suis lent d'esprit, je n'en suis pas pour autant naïf ni crédule. PULSAR est une bonne chose. Je me reconnais dans les chiffres donnés,particulièrement ceux relatifs aux violences....

NON NON MESSIEURS ne cherchez pas à trouver des justifications pour diluer le problème ... nous touchons à la réalité. OUI ça explose et ce n'est pas fini ...

Et qu'est ce qui t'empêche de qualifier dans PULSAR une tentative de cambriolage (délit) en C/5 (dégradations volontaires) lorsque rien n'a été volé ???? rien..... je le sais car certains le font encore, histoire de ne pas alourdir le nombre de cambrios....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
davidoche
PPM, Référent, Conseiller
PPM, Référent, Conseiller
avatar

Nombre de messages : 82
Localisation : 89
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Mar 8 Jan 2013 - 0:01

et les faits qui se passent sur internet, transformés en RJ....
et maintenant les escroqueries par le net qui ne sont plus prises "parce que c'est la banque la victime et c'est à elle de déposer plainte"....Foutaise !
Vivement la retraite que je sois escroc sur le net....on va me chercher longtemps ! ;-))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MISTERCAMPING
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 416
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Mar 8 Jan 2013 - 0:03

davidoche a écrit:
et les faits qui se passent sur internet, transformés en RJ....
et maintenant les escroqueries par le net qui ne sont plus prises "parce que c'est la banque la victime et c'est à elle de déposer plainte"....Foutaise !
Vivement la retraite que je sois escroc sur le net....on va me chercher longtemps ! ;-))

idem pour les plaintes pour les "grivelleries" notamment sur l'autoroute.... un bon vieux RJ (litige commercial/ départ sans payer) = 0 délit constaté = tout bon pour les stats !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GLAIVE
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1016
Age : 69
Localisation : PICARDIE
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Mar 8 Jan 2013 - 0:31

Définition de la grivèlerie : se soustraire à l'addition ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdesherauts.com
interceptor
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2306
Emploi : CBTA
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Mar 8 Jan 2013 - 2:51

MISTERCAMPING a écrit:
interceptor a écrit:
je suis commandant de brigade et bien évidemment j'utilise PULSAR chaque jour ... la machine à nourrir Ste statistique.

et bien, je vais vous dire .... je suis heureux de l'arrivée de PULSAR, car, à mon humble niveau, nous disons la vérité ...
en vieux commandant de brigade rompu aux statistiques ... même celles d'une époque révolue ( celle des 106, 107 et BS ...les connaisseurs apprécieront ) et je peux vous dire que j'ai essayé de "tronquer" certaines affaires qui m'étaient favorables. J'en ai été empêché suite au contrôle de la BDRIJ qui a fait son boulot de filtre ...

Alors je ne suis pas un lapin de 6 semaines et, mêmesi je suis lent d'esprit, je n'en suis pas pour autant naïf ni crédule. PULSAR est une bonne chose. Je me reconnais dans les chiffres donnés,particulièrement ceux relatifs aux violences....

NON NON MESSIEURS ne cherchez pas à trouver des justifications pour diluer le problème ... nous touchons à la réalité. OUI ça explose et ce n'est pas fini ...

Et qu'est ce qui t'empêche de qualifier dans PULSAR une tentative de cambriolage (délit) en C/5 (dégradations volontaires) lorsque rien n'a été volé ???? rien..... je le sais car certains le font encore, histoire de ne pas alourdir le nombre de cambrios....

la morale !
et que dit la victime quand tu lui remets son attestation de dépôt de plainte ? même si rien n'a été volé, les dégradations sont là donc susceptibles d'être prises en charge par l'assurance.
Mais celui qui veut tricher peu toujours le faire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MISTERCAMPING
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 416
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Mar 8 Jan 2013 - 14:27

interceptor a écrit:
MISTERCAMPING a écrit:
interceptor a écrit:
je suis commandant de brigade et bien évidemment j'utilise PULSAR chaque jour ... la machine à nourrir Ste statistique.

et bien, je vais vous dire .... je suis heureux de l'arrivée de PULSAR, car, à mon humble niveau, nous disons la vérité ...
en vieux commandant de brigade rompu aux statistiques ... même celles d'une époque révolue ( celle des 106, 107 et BS ...les connaisseurs apprécieront ) et je peux vous dire que j'ai essayé de "tronquer" certaines affaires qui m'étaient favorables. J'en ai été empêché suite au contrôle de la BDRIJ qui a fait son boulot de filtre ...

Alors je ne suis pas un lapin de 6 semaines et, mêmesi je suis lent d'esprit, je n'en suis pas pour autant naïf ni crédule. PULSAR est une bonne chose. Je me reconnais dans les chiffres donnés,particulièrement ceux relatifs aux violences....

NON NON MESSIEURS ne cherchez pas à trouver des justifications pour diluer le problème ... nous touchons à la réalité. OUI ça explose et ce n'est pas fini ...

Et qu'est ce qui t'empêche de qualifier dans PULSAR une tentative de cambriolage (délit) en C/5 (dégradations volontaires) lorsque rien n'a été volé ???? rien..... je le sais car certains le font encore, histoire de ne pas alourdir le nombre de cambrios....

la morale !
et que dit la victime quand tu lui remets son attestation de dépôt de plainte ? même si rien n'a été volé, les dégradations sont là donc susceptibles d'être prises en charge par l'assurance.
Mais celui qui veut tricher peu toujours le faire.


Quel rapport entre l'attestation de dépôt de plainte sur laquelle tu peux faire figurer la réalité des faits càd "tentative de vol avec effraction" et PULSAR sur lequel tu peux aisément entrer une dégradation pour les stats ???
Les magouilles existent et existeront toujours... pour les stats... je suis bien entendu contre ces manières de faire, comme toi, mais sache que PULSAR n'a rien réglé contrairement à ce que tu penses, comme je viens de te le démontrer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
one ten kks
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 271
Localisation : limousin
Emploi : GD APJ
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Mar 8 Jan 2013 - 20:15

Et SI PULSAR avait tout simplement été mis en place pour JUSTEMENT crouler la Gendarmerie??......

mais c'est vrai avec des SI on refait le monde..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
interceptor
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2306
Emploi : CBTA
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Mar 8 Jan 2013 - 21:06

MISTERCAMPING a écrit:
interceptor a écrit:
MISTERCAMPING a écrit:
interceptor a écrit:
je suis commandant de brigade et bien évidemment j'utilise PULSAR chaque jour ... la machine à nourrir Ste statistique.

et bien, je vais vous dire .... je suis heureux de l'arrivée de PULSAR, car, à mon humble niveau, nous disons la vérité ...
en vieux commandant de brigade rompu aux statistiques ... même celles d'une époque révolue ( celle des 106, 107 et BS ...les connaisseurs apprécieront ) et je peux vous dire que j'ai essayé de "tronquer" certaines affaires qui m'étaient favorables. J'en ai été empêché suite au contrôle de la BDRIJ qui a fait son boulot de filtre ...

Alors je ne suis pas un lapin de 6 semaines et, mêmesi je suis lent d'esprit, je n'en suis pas pour autant naïf ni crédule. PULSAR est une bonne chose. Je me reconnais dans les chiffres donnés,particulièrement ceux relatifs aux violences....

NON NON MESSIEURS ne cherchez pas à trouver des justifications pour diluer le problème ... nous touchons à la réalité. OUI ça explose et ce n'est pas fini ...

Et qu'est ce qui t'empêche de qualifier dans PULSAR une tentative de cambriolage (délit) en C/5 (dégradations volontaires) lorsque rien n'a été volé ???? rien..... je le sais car certains le font encore, histoire de ne pas alourdir le nombre de cambrios....

la morale !
et que dit la victime quand tu lui remets son attestation de dépôt de plainte ? même si rien n'a été volé, les dégradations sont là donc susceptibles d'être prises en charge par l'assurance.
Mais celui qui veut tricher peu toujours le faire.


Quel rapport entre l'attestation de dépôt de plainte sur laquelle tu peux faire figurer la réalité des faits càd "tentative de vol avec effraction" et PULSAR sur lequel tu peux aisément entrer une dégradation pour les stats ???
Les magouilles existent et existeront toujours... pour les stats... je suis bien entendu contre ces manières de faire, comme toi, mais sache que PULSAR n'a rien réglé contrairement à ce que tu penses, comme je viens de te le démontrer !

PULSAR ou quoi que ce soit d'autre ne peut empêcher un Gendarme de mentir ou tricher. Mais maintenant, il faut arrêter la farce. Si un gendarme dans son bureau fait ce que tu viens de décrire, cela ne concerne que lui et personne d'autre.
Vous êtes nombreux à venir ici sur ce forum en taxant la hiérarchie et les gradés de tous les maux ... je ne vois pas comment ont peu contraindre un Gendarme qui a des couilles à se parjurer comme tu peux le décrire !
il n'y a rien de perso envers toi ... mon propos est de portée générale.

Une fois que la plainte est enregistrée et la procédure générée, la seule solution pour supprimer un MIS est de passer par la BDRIJ. Il y a un suivi sous info BIRT du nombre de MIS supprimés pour justement déceler ce système ... alors je vois mal un CCB ou CBTA faire trop de demandes de ce type.
Maintenant ici, on peu balancer tout ce que l'on veut ... mais on ne peu nier ce que je viens d'écrire car c'est ainsi.
Alors oui PULSAR est une avancée .... et pour revenir au sujet de ce post ... la délinquance était là ... elle ne demande qu'à être révélée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MISTERCAMPING
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 416
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Mar 8 Jan 2013 - 21:53

interceptor a écrit:
MISTERCAMPING a écrit:
interceptor a écrit:
MISTERCAMPING a écrit:
interceptor a écrit:
je suis commandant de brigade et bien évidemment j'utilise PULSAR chaque jour ... la machine à nourrir Ste statistique.

et bien, je vais vous dire .... je suis heureux de l'arrivée de PULSAR, car, à mon humble niveau, nous disons la vérité ...
en vieux commandant de brigade rompu aux statistiques ... même celles d'une époque révolue ( celle des 106, 107 et BS ...les connaisseurs apprécieront ) et je peux vous dire que j'ai essayé de "tronquer" certaines affaires qui m'étaient favorables. J'en ai été empêché suite au contrôle de la BDRIJ qui a fait son boulot de filtre ...

Alors je ne suis pas un lapin de 6 semaines et, mêmesi je suis lent d'esprit, je n'en suis pas pour autant naïf ni crédule. PULSAR est une bonne chose. Je me reconnais dans les chiffres donnés,particulièrement ceux relatifs aux violences....

NON NON MESSIEURS ne cherchez pas à trouver des justifications pour diluer le problème ... nous touchons à la réalité. OUI ça explose et ce n'est pas fini ...

Et qu'est ce qui t'empêche de qualifier dans PULSAR une tentative de cambriolage (délit) en C/5 (dégradations volontaires) lorsque rien n'a été volé ???? rien..... je le sais car certains le font encore, histoire de ne pas alourdir le nombre de cambrios....

la morale !
et que dit la victime quand tu lui remets son attestation de dépôt de plainte ? même si rien n'a été volé, les dégradations sont là donc susceptibles d'être prises en charge par l'assurance.
Mais celui qui veut tricher peu toujours le faire.


Quel rapport entre l'attestation de dépôt de plainte sur laquelle tu peux faire figurer la réalité des faits càd "tentative de vol avec effraction" et PULSAR sur lequel tu peux aisément entrer une dégradation pour les stats ???
Les magouilles existent et existeront toujours... pour les stats... je suis bien entendu contre ces manières de faire, comme toi, mais sache que PULSAR n'a rien réglé contrairement à ce que tu penses, comme je viens de te le démontrer !

PULSAR ou quoi que ce soit d'autre ne peut empêcher un Gendarme de mentir ou tricher. Mais maintenant, il faut arrêter la farce. Si un gendarme dans son bureau fait ce que tu viens de décrire, cela ne concerne que lui et personne d'autre.
Vous êtes nombreux à venir ici sur ce forum en taxant la hiérarchie et les gradés de tous les maux ... je ne vois pas comment ont peu contraindre un Gendarme qui a des couilles à se parjurer comme tu peux le décrire !
il n'y a rien de perso envers toi ... mon propos est de portée générale.

Une fois que la plainte est enregistrée et la procédure générée, la seule solution pour supprimer un MIS est de passer par la BDRIJ. Il y a un suivi sous info BIRT du nombre de MIS supprimés pour justement déceler ce système ... alors je vois mal un CCB ou CBTA faire trop de demandes de ce type.
Maintenant ici, on peu balancer tout ce que l'on veut ... mais on ne peu nier ce que je viens d'écrire car c'est ainsi.
Alors oui PULSAR est une avancée .... et pour revenir au sujet de ce post ... la délinquance était là ... elle ne demande qu'à être révélée

Avec la technique que je décris.... pas besoin de contacter la BDRIJ tu l'auras bien compris ! par contre tu es bien naïf lorsque tu parles du gendarme qui se "parjure" lorsqu'il prendrait la plainte sous forme de Délit pour l'enregistrer ensuite en contravention !!!!! Qu'est ce que le gendarme en a à faire de prendre un délit de plus ou une contravention ??? rien car les stats, ils s'en tape plutôt plus que moins..... et si il agit de la sorte c'est qu'il a des directives en ce sens !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BAND of BROTHERS
PPM, Référent, Conseiller
PPM, Référent, Conseiller
avatar

Nombre de messages : 954
Localisation : EN FRANCE
Emploi : GD/ASSISTANT SOCIAL COMME NOUS TOUS
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Mar 8 Jan 2013 - 22:43

Allons allons mesdames,messieurs vous savez tous comme moi, que les stats font la carriére de nos hauts pontes, mais maintenant il est vrai que avec cet outil ben y a des soucis, mais bon y a la BDRIJ qui valide donc ??????????????????????, et oui il y a toujours un plomb dans le disjoncteur,
et qui a le pouvoir de le faire sauter ??????????????????????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ASSOCIATION G&C
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 431
Date d'inscription : 02/04/2008

MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   Mer 9 Jan 2013 - 1:06

Pigeons enfumés.

https://sites.google.com/site/assogendarmesetcitoyens/COMMUNIQUES/voeuxduministredel%E2%80%99interieurauxgendarmesenfumage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gendarmerie - C'est la faute à .........PULSAR !
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL-
Sauter vers: