Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 Trois policiers bléssés à NIMES.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Reguisou
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 945
Age : 63
Localisation : 21
Emploi : Pensionné à vie & chef d'entreprise
Date d'inscription : 06/08/2008

MessageSujet: Trois policiers bléssés à NIMES.   Dim 4 Nov 2012 - 10:46

ACCUEIL > MONDE > NÎMES: UN CHAUFFARD EN FUITE BLESSE TROIS POLICIERS
Nîmes: un chauffard en fuite blesse trois policiers
Créé le 03-11-2012 à 16h31 - Mis à jour à 18h10
PARTAGERRÉAGIR0Abonnez-vous au
Nouvel Observateur
NIMES (Sipa) -- Trois policiers de la brigade anti-criminalité (BAC) de Nîmes ont été blessés vendredi soir dans un accident provoqué par un chauffard poursuivi par une autre patrouille, a-t-on appris de source policière.

Le véhicule des fonctionnaires de la BAC a été percuté "de plein fouet" par celui du fuyard, pris en chasse après avoir refusé de s'arrêter à un contrôle routier vers 22h à proximité de la route de Beaucaire, a précisé samedi à Sipa Gil Andreau, directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) du Gard.

Le chauffard "a tourné brusquement" et les policiers "n'ont pas pu l'éviter". L'absence de trace de freinage et l'état des deux voitures témoigne de la violence du choc: "les blocs moteur ont reculé de 50 centimètres", a-t-il ajouté.

Le conducteur, âgé de 22 ans, et son passager mineur de 17 ans ont été interpellés par la patrouille qui les poursuivait après avoir de nouveau tenté de prendre la fuite. Ils ont été hospitalisé pour des fractures de la mâchoire et du sternum.

Le passager est sorti de l'hôpital et a été placé en garde à vue. Le chauffard, qui conduisait sans permis et sous l'emprise de produits stupéfiants, était encore soigné samedi après-midi.

Les trois policiers de la BAC ont été également été légèrement blessés. Une femme souffre d'une entorse à un genou, un homme d'une fracture des côtes et un autre d'une entorse cervicale.

"On a échappé à un drame. C'est un miracle qu'il n'y ait pas eu de mort", a déclaré Gil Andreau.

"Une fois de plus nos collègues ont été victimes de criminels de la route", s'est insurgé David-Olivier Reverdy, secrétaire zonal adjoint du syndicat Alliance police nationale. "Nous demandons à la justice que ces actes soient considérés comme des homicides volontaires et soient sévèrement punis".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'idiot utile
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 973
Age : 36
Localisation : île de france
Emploi : Changeur de couche, emmerdeur de voie public
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: Trois policiers bléssés à NIMES.   Dim 4 Nov 2012 - 11:17

Citation :
"Une fois de plus nos collègues ont été victimes de criminels de la route", s'est insurgé David-Olivier Reverdy, secrétaire zonal adjoint du syndicat Alliance police nationale. "Nous demandons à la justice que ces actes soient considérés comme des homicides volontaires et soient sévèrement punis".

Tu rêves éveillé, là, mon gars!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
problematix
1 étoile
1 étoile


Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: Re: Trois policiers bléssés à NIMES.   Dim 4 Nov 2012 - 12:54

Réguisou a écrit:
ACCUEIL > MONDE > NÎMES: UN CHAUFFARD EN FUITE BLESSE TROIS POLICIERS


Bah, encore un banal accident de la route (comme celui de Cannes, il y a quelques semaines).
Ce sera un prétexte pour mettre en place un nouveau radar vitesse et/ou un radar feu tricolore à l'endroit de "l'accrochage".

Pour moi, c'est une tentative d'homicide (pas moins) et ça devrait être considéré ainsi, mais..... (je n'ai pas le pouvoir de juger) .....

Prompt rétablissement aux policiers.
Rien à dire de plus




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
El jubilado
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 168
Date d'inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Trois policiers bléssés à NIMES.   Dim 4 Nov 2012 - 13:02

Le pire à été évité : pas de mort du côté des FDE.

Quant à la réaction du délégué du syndicat Alliance, je suis de l'avis général : Faut pas rêver !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles


Nombre de messages : 12531
Age : 63
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: 18 mois ferme pour le chauffard qui avait percuté trois policiers de la BAC !   Mar 20 Nov 2012 - 1:01

Le 2 novembre dernier, Hichem B., 22 ans, est aperçu au volant d’une voiture volée à vive allure dans les rues de Nîmes. Dans sa Clio noire, il remonte la rue d’Alger à toute vitesse. Les policiers le prennent en chasse. Au terme d’une folle course poursuite dans les rues de la ville, le jeune chauffard percute violemment une voiture de la Bac venue en renfort. A l’intérieur, les trois fonctionnaires sont blessés. Hichem, lui, prend la fuite à pied. Rattrapés par les policiers, il était jugé cet après-midi devant le tribunal correctionnel de Nîmes.

A 14 heures, Hichem entre dans le box des accusés. Les mains dans le dos, un gilet noir sur les épaules, le jeune homme parle d’une petite voix. « Je suis à la recherche d’un emploi », répond-il au président qui l’interroge sur sa profession avant de l’entendre – difficilement – revenir sur les faits : « Je ne me suis pas arrêté parce que j’avais peur. J’étais en plein délire. Dans ma tête, je pensais prison, prison, prison ». Hichem avait effectivement des raisons de s’inquiéter. Ce vendredi 2 novembre, vers 21h30, il était au volant d’une voiture déclarée volée, sous l’emprise de cannabis, sans permis de conduire. S’est donc ajouté à son palmarès un refus d’obtempérer et des violences volontaires sous la menace d’une arme, en l’occurrence son véhicule. La partie s’annonce mal pour le jeune nîmois. « Je n’ai pas vu que c’était une voiture de police », jure-t-il. Il poursuit : « C’était la première fois que je conduisais une voiture. En plus, j’étais sous l’emprise de stupéfiants. J’avais pas toute ma tête », tente-t-il d’expliquer. « Vous allez aussi nous dire que c’était la première fois que vous consommiez du cannabis ? », interroge le président. Hichem baisse la tête et concède qu’il a un peu d’expérience en la matière.


« C’est toujours plus clair dans le box que dans la rue »
Pendant l’audience, le président rappelle qu’il y a quelques années, alors qu’il était mineur, Hichem avait imposé une agression sexuelle à un mineur. Depuis ces faits, il devait respecter une mise à l’épreuve et honorer des rendez-vous. Mais depuis janvier 2012, il avait « raté » ces rendez-vous. Ce qu’il n’a pas raté, en revanche, c’est la voiture des policiers de la Bac. Au vu de la violence du choc, les trois fonctionnaires s’en sortent relativement bien, si l’on peut dire. L’arcade ouverte pour l’un, une entorse et des hématomes pour l’autre et deux entorses (au poignet et au genou) pour le troisième. « Vous savez monsieur, signale le président, la police, ce n’est pas qu’un uniforme. Ce sont des hommes et des femmes comme vous et moi. Ils ont des familles ». « C’est clair », répond Hichem. « Le problème c’est que c’est toujours plus clair dans le box que dans la rue », coupe le président.

Maître Laick, qui représente l’Etat Français, s’étonne de l’attitude de l’accusé : « Monsieur, vous ne m’avez pas convaincu avec votre voix de petit bébé. Vous nous dites que ce n’est pas vous. Mais c’est qui alors ? C’est un esprit maléfique ? Ayez au moins le courage d’assumer ». Maître Deveze-Fabre, elle, rappelle ce qu’est devenu le quotidien des policiers : « Défier la police est devenu un sport. La situation est grave dans les rues de Nîmes. C’est un cri d’alarme que je lance aujourd’hui. Et j’aurai aimé entendre un mot de compassion envers les policiers ». L’avocat d’Hichem, Maître Bensakina se lance : « Vous avez affaire à quelqu’un qui est dans le regret sincère. C’est un garçon perturbé dans sa jeunesse et qui a suivi des soins psychiatriques. Ce n’est pas un délinquant d’habitude. C’est la première et la dernière fois que vous le verrez dans un tribunal ».

Après avoir entendu le procureur de la république demander deux ans de prison ferme, le tribunal a décidé de condamner Hichem à trois ans de prison dont la moitié avec sursis. Il devra suivre une obligation de soins, trouver un travail, verser des dommages et intérêts et se verra dans l’impossibilité de conduire pendant deux ans. Le président lance un dernier avertissement : « Monsieur, vous n’avez plus le droit à l’erreur ». La prochaine ferait tomber les 35 mois de sursis qui planent au-dessus de sa tête.

http://www.objectifgard.com/2012/11/19/justice-18-mois-de-prison-ferme-pour-le-chauffard-qui-avait-percute-trois-policiers-de-la-bac/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Trois policiers bléssés à NIMES.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Trois policiers bléssés à NIMES.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL :: Les forces de l'ordre victimes de leur devoir ou les risques du métier-
Sauter vers: