Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 MONTESCOURT-LIZEROLLES-La famille s'en prend aux gendarmes venus la secourir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: MONTESCOURT-LIZEROLLES-La famille s'en prend aux gendarmes venus la secourir   Lun 30 Juil 2012 - 21:49

MONTESCOURT-LIZEROLLES - Tribunal correctionnel de Saint-Quentin.- Nous sommes le 26 juin dernier. C'est au départ le frère cadet qui appelle les gendarmes : son frère est violent. Mais à l'arrivée des militaires, loin de se calmer, les choses dégénèrent.

Insultes, coups. Le cadet, qui pourtant avait appelé les secours, refuse de voir son frère embarqué. Il le tire par le bras, alors qu'il se trouve dans le fourgon. Ivre, l'aîné des fils frappe un gendarme. Les militaires sortent un taser. Le père revient, une casserole en main. Il menace : « On ne rentre pas chez moi. Quand vous serez en civil avec vos gosses… »

Ce mardi, à la barre du tribunal correctionnel de Saint-Quentin, père et fils restent muets. « J'ai rien à dire, ça s'est passé comme ça », marmonne le plus jeune. L'origine de la rixe, sur fond d'alcool ? « Une histoire de fille. » « Et ça arrive souvent ? » s'étonnent les magistrats. « Oui, mais d'habitude c'est moins pire que ça » (sic).
L'aîné reconnaît les coups. Ils étaient, selon lui, involontaires.

Les deux gendarmes s'approchent à leur tour de la barre. Ils racontent toute la difficulté de leur intervention, précisent que les soucis avec cette famille sont récurrents. Ils demandent, pour l'un 1 000 euros de dommages et intérêts, pour l'autre, 500 euros.
Soupir du procureur Damien Savarzeix. Il tonne, et prévient : « Si vous pensez que je vais accepter de me faire déranger parce que vous appelez les gendarmes au secours, pour ensuite les frapper, vous vous trompez lourdement. Vous êtes passés à deux doigts de la comparution immédiate et de l'incarcération. »

Relative clémence. Une dernière chance pour les trois prévenus. Il demande pour le père trois mois de prison avec sursis et deux ans de mise à l'épreuve, pour le plus jeune fils prévenu 175 heures de sursis - travail d'intérêt général - et pour le plus âgé, quatre mois avec sursis et mise à l'épreuve.
« En état d'ébriété, conclut-il, manifestement vous ne vous contrôlez plus. Je vais maintenant écouter avec grande attention vos dernières paroles. » Rien. Pas un mot d'excuse.

Ce seront donc au final trois mois avec sursis et deux ans de mise à l'épreuve pour le père, 175 heures de sursis-travail d'intérêt général pour le fils aîné, et 140 heures pour le plus jeune. Plus 800 euros de dommages et intérêts à verser aux gendarmes.

http://www.aisnenouvelle.fr/article/faits-divers-%E2%80%93-justice/la-famille-sen-prend-aux-gendarmes-venus-la-secourir

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MONTESCOURT-LIZEROLLES-La famille s'en prend aux gendarmes venus la secourir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL :: Les forces de l'ordre victimes de leur devoir ou les risques du métier-
Sauter vers: