Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 Pourquoi la gestion de l'armée inquiète

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Pourquoi la gestion de l'armée inquiète    Mer 11 Juil 2012 - 22:52

Rappel du premier message :

La Cour des comptes estime que ni les objectifs financiers, ni les objectifs militaires, ne seront tenus.

L'état de l'armée française inquiète la Cour des comptes, qui craint de la voir subir des difficultés à accomplir certaines de ses missions. Soumise à des économies drastiques dans le cadre d'une loi de programmation militaire (LPM) sur la période 2009-2014, son fonctionnement aurait baissé en qualité. Et le tour de vice budgétaire pourrait encore se serrer, car les objectifs de cette loi ne sont pas tenus, selon le bilan à mi-parcours de cette LPM présenté mercredi par la Cour des comptes.

Que prévoit la LPM ? Il s'agit de se servir de l'armée comme variable d'ajustement pour faire des économies et réduire les déficits publics. Comment ? La LPM programme la suppression de 54.000 emplois, soit 17% des effectifs de la défense, dans la période 2008-2015. Pour la masse salariale, "une économie nette cumulée de 1,1 milliard d'euros" était ainsi attendue entre 2008 et 2011.

La commission de la Défense du Sénat évalue dans un rapport à 6,6 milliards d'euros les économies globales attendues de la réforme sur la période 2008-2014.

Pourquoi cela n'est pas suffisant financièrement ? La masse salariale du ministère de la Défense a continué d'augmenter depuis 2009, malgré les importantes réductions d'effectifs.

"Il apparaît que si le ministère tient jusqu'à présent les objectifs en termes de réduction des effectifs, avec plus de 29.000 emplois supprimés" fin 2011, "la masse salariale continue sa progression, avec une augmentation de 1 milliard d'euros entre 2008 et 2011", note la Cour.

La Cour épingle notamment "l'augmentation continue de l'encadrement supérieur" des armées, en particulier du nombre d'officiers supérieurs, qui n'est pas en cohérence avec la diminution des effectifs.......

http://www.europe1.fr/France/Pourquoi-la-gestion-de-l-armee-inquiete-1166331

http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/Il-y-a-lieu-de-s-interroger-sur-le-nombre-d-officiers-generaux_a688.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 71
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi la gestion de l'armée inquiète    Jeu 26 Juil 2012 - 13:20

pas de problème
https://sites.google.com/site/assogendarmesetcitoyens/COMMUNIQUES/lesgendarmesdelaviennepriesdereduireleurbudgetessence

Les gendarmes de la Vienne priés de réduire leur budget essence. publié le il y a une heure par gendarmes citoyens
Une note du 24 avril signée du commandant du groupement de gendarmerie de la Vienne (révélée le 21 juillet par le Courrier de l’Ouest) invite les gendarmes à rentabiliser les déplacements,.................



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Défense : le Sénat s'inquiète de coupes trop drastiques !   Jeu 26 Juil 2012 - 23:17

La commission défense du Sénat, présidée par Jean-Louis Carrère, estime que l'effort de défense de la France ne doit pas tomber sous le seuil de 1,5% du PIB pour préserver le format et les missions des armées.



Dans un rapport qui représente sa contribution au futur livre blanc de la défense et de la sécurité nationale, la commission défense du Sénat estime «nécessaire de préserver un effort somme toute modeste de 1,5% du PIB pendant la période de crise» quitte à le relever «une fois la crise passée».

Présidée par Jean-Louis Carrère (PS), la commission juge ce seuil de 1,5% du PIB «incompressible». En deçà, «ce sont les ambitions de notre pays dans le monde qu'il conviendrait de réexaminer».

Déjà à près de 2% du PIB, l'effort de défense de la France ne comble pas certaines lacunes de nos armées, que ce soit en termes de capacité à remplir ses contrats ou d'équipements. L'armée de terre, par exemple, soulignait la Cour des comptes dans un récent rapport, «est incapable de déployer 30 000 hommes pendant un an à 7 000 km de ses bases».

La France, ainsi que les pays partenaires du programme, manque de moyens de transport de troupes et de matériels en raison du décalage du programme de l'Airbus militaire A400M. L'appareil, financé par sept pays (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Grande-Bretagne, Luxembourg et Turquie) a connu quatre ans de retard et des surcoûts de près de 6,2 milliards d'euros. Le premier appareil doit entrer en service dans l'armée de l'air au premier trimestre 2013.

«Une armée de poche performante mais vulnérable»


De même, la France, comme le reste de l'Europe, n'est pas encore autonome en matière de drones de surveillance, devenus incontournables dans les conflits d'aujourd'hui.

La commission de la défense du Sénat dénonce un «syndrome du paraître», un «effet Potemkine», qui, selon elle, «masquerait» le fait que «nos armées sont au bord du point de rupture». «La tendance au surcoût des équipements conduit à avoir une armée échantillonnaire» dotée de «quelques capacités polyvalentes». Elle poursuit son verdict en qualifiant nos troupes «d'armée de poche» certes performante, comme l'ont montré les succès en Libye ou en Côte d'Ivoire, mais «vulnérable». Le format de nos armées est en résumé tout juste suffisant.

Réduire le budget de la défense aurait donc des conséquences lourdes. D'autant que la marge de manœuvre est plus qu'étroite. Le nucléaire est sanctuarisé avec le maintien de ses deux composantes (aérienne et sous-marine). À cela s'ajoute «la nécessité de développer les moyens de renseignements, notamment depuis l'espace», note la commission du Sénat.

Ce sont donc les programmes non encore engagés qui sont menacés. Et au premier chef Scorpion, le programme de modernisation de l'armée de terre. Mais attention, soulignent les sénateurs, toute capacité abandonnée est définitivement perdue «sauf à accepter des surcoûts exorbitants et des délais insupportables».

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/07/26/20002-20120726ARTFIG00482-defense-le-senat-s-inquiete-de-coupes-trop-drastiques.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Défense : 6 milliards de report de commandes !   Jeu 2 Aoû 2012 - 6:14

Afin de rester dans l'épure d'un budget «zéro valeur», le ministère de la Défense devra reporter des commandes, des livraisons et des paiements.

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/08/01/20002-20120801ARTFIG00389-defense-6-milliards-de-report-de-commandes.php

http://www.lalsace.fr/actualite/2012/08/02/francois-hollande-a-engage-la-bataille-de-l-avenir-des-armees
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: VU D'AILLEURS - Le blues des casernes !   Lun 20 Aoû 2012 - 5:42

François Hollande a beau s'efforcer de rassurer l'état-major en indiquant que l'armée ne sera pas une variable d'ajustement - de fait, le budget de la Défense devrait rester stable en 2013 - il n'empêche, remarque Jeune Afrique, dans les casernes on s'inquiète. Récemment, le général Bertrand Ract-Madoux, chef d'état-major de l'armée de terre, confiait : « Nous agissons sous contrainte budgétaire depuis des années, mais là nous arrivons à un plancher. » Certes, précisait le militaire, l'armée française est « réactive », « polyvalente » et « endurante » mais on lui en demande trop : « Certaines capacités nous font défaut, d'autres sont insuffisantes. » Le général songeait évidemment à l'absence de drones, mais aussi à l'incapacité de l'armée française à annihiler les défenses antiaériennes ennemies, et même à sa puissance de feu somme toute limitée, comme l'a démontré la récente campagne libyenne, au cours de laquelle le renfort américain a été nécessaire.

Du coup, le moral des troupes est « au seuil d'alerte », estime Jeune Afrique qui ajoute :« La plupart des soldats sont plus jeunes que les véhicules qu'ils pilotent et les privilèges dont jouissait la profession sont rognés au fil du temps. »

http://www.lavoixdunord.fr/france-monde/vu-d-ailleurs-le-blues-des-casernes-ia0b0n637883
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Louvois : dix mois plus tard, les bugs continuent !   Lun 27 Aoû 2012 - 22:34

Le reglement de la solde des militaires de l'armée de terre se fait toujours dans la douleur. Dix mois après la mise en place du nouveau système Louvois, de nouveaux bugs surgissent. Ainsi, ce mois-ci, 5000 personnels ont vu leur cotisation pour la CSG tout simplement doubler ! Un manque à gagner de quelques centaines d'euros, sans cause apparente... et qui devra être rattrappé dans les soldes à venir.

Désormais, les militaires ont pris l'habitude de scruter en détail leur feuille de paye pour y détecter d'éventuels problèmes. Selon des sources proches du dossier, il faudra sans doute encore près de deux ans pour que tout rentre dans l'ordre.
Le problème semble particulier à l'armée de terre, car il semblerait que le passage à Louvois se soit déroulé sans difficulté dans la Marine. L'armée de l'air devrait basculer à l'automne.

http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/Louvois-dix-mois-plus-tard-les-bugs-continuent-_a719.html

Soldes : l'armée de l'air repousse la date du passage à Louvois

http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/Soldes-l-armee-de-l-air-repousse-la-date-du-passage-a-Louvois_a721.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'idiot utile
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 973
Age : 37
Localisation : île de france
Emploi : Changeur de couche, emmerdeur de voie public
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi la gestion de l'armée inquiète    Lun 27 Aoû 2012 - 23:13

Et on a osé parler de "professionalisation" de l'armée en 1995...

Heureusement que les "hommes" ont (encore) la volonté, mais si les moyens persistent à ne pas suivre, ça risque de ne pas durer, et là, ce sera VRAIMENT foutu!

Faudra pas venir pleurer quand on cherchera les hommes charger de défendre la nation, alors qu'on aura casser la défense national!

La dissuasion nucléaire N'EST PAS la SEULE arme à entretenir, ce n'est QUE notre DERNIER RECOURS!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Défense : un tiers des tableaux d'avancement supprimés pour 2013 !    Jeu 6 Sep 2012 - 21:55

Discrètement, Bercy a fait passer à la trappe le tiers des avancements militaires. Au nom de la "dépyramidation". Séisme annoncé !

La lettre de cadrage budgétaire envoyée le 31 juillet dernier aux ministres par le chef du gouvernement Jean-Marc Ayrault contenait une bombe à retardement. Les états-majors planchent depuis début septembre sur les annexes non publiées de ce document. Une mesure imposée par Bercy risque de provoquer un séisme parmi l'ensemble du personnel : dans l'annexe de sa lettre de cadrage, Matignon annonce une suppression de 30 % des avancements au choix prévus en 2013, au risque de jeter cul par-dessus tête le fragile édifice des carrières militaires. C'est-à-dire que le tiers des promotions au grade supérieur - à tout le moins celles qui ne dépendent pas mécaniquement de l'ancienneté - ne se produiront pas. Une explication s'impose : on sait que les années Sarkozy avaient été marquées pour les armées par un plan considérable de suppression de postes, s'élevant au total à 54 000 emplois entre 2009 et 2015. Poursuivant sur sa lancée, la défense perdra effectivement dans ce cadre 7 234 postes en 2013 (ce chiffre tient compte de la création de 95 postes à la DGSE et de 69 dans la cyberdéfense, essentiellement à l'Anssi, Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information. En 2014, 7 880 suppressions sont prévues, malgré 45 créations de postes pour la DGSE et 99 dans la cyberdéfense).

Engagements non tenus


Mais les engagements de l'État étaient très clairs et ont été répétés à maintes reprises. Cette diminution d'effectifs devait permettre de "revaloriser" la condition militaire. En clair : augmenter les soldes de bas en haut de l'échelle hiérarchique en affectant à ce mouvement environ la moitié des sommes économisées par les suppressions d'effectifs. En 2010, par exemple, 186 millions d'euros d'économies avaient permis d'affecter 100 millions à la revalorisation de la condition militaire. À cette mesure salariale s'ajoutait une "repyramidation" des carrières, à savoir une accélération des promotions, une élévation du taux d'encadrement, avec davantage d'officiers, de sous officiers et de "petits gradés" chez les engagés volontaires.

"Dépyramidage"


Jean-Marc Ayrault est explicite. Ce mouvement de "repyramidage" est stoppé et repart en marche arrière vers un "dépyramidage", donc une réduction du taux d'encadrement. Crûment, il s'agit d'un blocage du tableau d'avancement dans toutes les armées. Citation de la lettre de cadrage, qui annonce explicitement qu'il s'agit d'un début : "Afin de dépyramider la structure de ses effectifs, le ministère de la Défense réduira de 30 % les volumes d'avancement au choix de ses personnels militaires en 2013. Le ministère de la Défense et le ministère chargé du budget travailleront de concert sur le dépyramidage sur la période 2013-2015." Le document précise que le GVT (glissement vieillesse technicité) doit s'élever à zéro euro sur la période 2013-2015. Est-ce tenable ?

http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/jean-guisnel/un-tiers-des-tableaux-d-avancement-supprimes-pour-2013-06-09-2012-1503186_53.php

http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/Armees-un-avancement-sur-trois-pourrait-etre-annule-en-2013_a739.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Jean-Yves Le Drian sur les soldes : "Le système ne fonctionne pas !"   Mer 26 Sep 2012 - 11:06

Visite surprise du ministre de la défense ce matin à Nancy chez les gestionnaires du système Louvois où il a annoncé un plan de bataille pour sortir de l'ornière.

http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/Jean-Yves-Le-Drian-sur-les-soldes-Le-systeme-ne-fonctionne-pas-_a765.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
interceptor
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2306
Emploi : CBTA
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: Pourquoi la gestion de l'armée inquiète    Mer 26 Sep 2012 - 16:28

sortir de l'ornière ???????!!!!!!!!!!

dis comme ça, cela voudrait dire que le seul problème des Armées serait LOUVOIS ......

INTERRESSEZ VOUS AU NOMBRE DE POSTES QUI VONT DISPARAITRE CETTE ANNEE DANS L ARMEE DE TERRE PAR EXEMPLE .... A METTRE EN PARALELLE AVEC LE RECRUTEMENT AU SEIN DU MAMMOUTH ....

bientôt, il y aura plus de civils dans l'Armée de terre que de véritables soldats .....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Begood
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 526
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi la gestion de l'armée inquiète    Mer 26 Sep 2012 - 20:56

interceptor a écrit:
sortir de l'ornière ???????!!!!!!!!!!

dis comme ça, cela voudrait dire que le seul problème des Armées serait LOUVOIS ......

INTERRESSEZ VOUS AU NOMBRE DE POSTES QUI VONT DISPARAITRE CETTE ANNEE DANS L ARMEE DE TERRE PAR EXEMPLE .... A METTRE EN PARALELLE AVEC LE RECRUTEMENT AU SEIN DU MAMMOUTH ....

bientôt, il y aura plus de civils dans l'Armée de terre que de véritables soldats .....

Pas grave, on les enverra en première ligne.
ok je sors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Budget 2013 : 60% des postes supprimés le sont dans la Défense    Ven 28 Sep 2012 - 18:56

Selon les chiffres communiqués ce matin par le ministère du Budget, 7234 postes seront supprimés l'an prochain au ministère de la Défense, sur un total de 12 298.
La défense va donc supporter à elle seule 58,8% de l'effort de réduction, alors que ses personnels civils et militaires (env. 290.000) ne représente que 12% des effectifs totaux de l'Etat. Dans le même temps, 11 011 emplois publics nouveaux seront créés dont 10 011 dans l'Education et 1 000 dans la sécurité (Police, Gendarmerie et Justice).

http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/Budget-2013-60-des-postes-supprimes-le-sont-dans-la-Defense_a770.html

http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/09/28/defense-un-budget-d-attente-avant-une-revision-a-la-baisse-des-ambitions_1767514_3234.html

http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/La-defense-entre-les-elections-et-le-Livre-blanc_a769.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vilain canard
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 188
Localisation : par là
Date d'inscription : 29/03/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi la gestion de l'armée inquiète    Ven 28 Sep 2012 - 20:40

En lisant tous les messages qui ont été envoyé sur ce sujet il m'est venu une remarque qui m'a désolé:

Il est vrai que depuis plusieurs années tous les politiques qui se sont succédés ont tapé sur l'armée pour se récupérer de l'argent.
C'est normal il n'iront jamais prendre un fusils et un sac à dos pour aller au front..........
Hélas la France a déjà connu une telle période , certes moins catastrophique qu'à l'heure actuelle mais quand même.C'était dans les années trente, non????? scratch

Oui je sais autre temps autre moeurs, et les ennemis d'alors étaient nos voisins . Mais quand même .... Et nous savons ce qu'il est advenu en 40 pour l'armée française.

Pourquoi cette remarque? eh bien c'est simple tant qu'il n'y aura pas de grand perils qui risque de rogner les intérêts de nos gouvernants, voire même de sang de versés, cette descente vertigineuse ne s'arrêtera pas ......... Hélas trois fois helas.


No A la fameuse tour d'ivoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Begood
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 526
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi la gestion de l'armée inquiète    Ven 28 Sep 2012 - 21:45

vilain canard a écrit:
En lisant tous les messages qui ont été envoyé sur ce sujet il m'est venu une remarque qui m'a désolé:

Il est vrai que depuis plusieurs années tous les politiques qui se sont succédés ont tapé sur l'armée pour se récupérer de l'argent.
C'est normal il n'iront jamais prendre un fusils et un sac à dos pour aller au front..........
Hélas la France a déjà connu une telle période , certes moins catastrophique qu'à l'heure actuelle mais quand même.C'était dans les années trente, non????? scratch

Oui je sais autre temps autre moeurs, et les ennemis d'alors étaient nos voisins . Mais quand même .... Et nous savons ce qu'il est advenu en 40 pour l'armée française.

Pourquoi cette remarque? eh bien c'est simple tant qu'il n'y aura pas de grand perils qui risque de rogner les intérêts de nos gouvernants, voire même de sang de versés, cette descente vertigineuse ne s'arrêtera pas ......... Hélas trois fois helas.


No A la fameuse tour d'ivoire

J'ai la même réflexion que toi, mais nous ne sommes pas des politiciens ni des responsables militaires de haut rang qui ont par nature toujours raison même quand ils ont tord.Nous sommes dans un pays comprenant trop de dirigeants et une armée de type mexicaine lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Komugi chan
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 6162
Age : 65
Localisation : Deux Sevres
Emploi : Infirmière psy
Date d'inscription : 09/11/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi la gestion de l'armée inquiète    Dim 30 Sep 2012 - 15:53

EDF-Chine : révélations sur des négociations atomiques

http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20120925.OBS3472/info-obs-edf-chine-revelations-sur-des-negociations-atomiques.html

VIDEO. Un projet d'accord, que "le Nouvel Obs" s'est procuré, montre que l'électricien était prêt à partager avec son partenaire chinois les secrets de l'industrie nucléaire française.

"Le Nouvel Observateur" s’est procuré un "accord cadre" qu’EDF était prêt à conclure en secret avec l’électricien chinois CGNPC (China Guangdong Nuclear Power Holding) au printemps dernier. Dans ce document en anglais très détaillé de 23 pages, le groupe français envisage de concevoir conjointement avec CGNPC un réacteur de 1000 mégawatts (moins puissant que l’EPR et ses 1600 MW), en concurrence directe avec l’Atmea mis au point par Areva et le japonais Mitsubishi. L’électricien français se dit aussi prêt à aider son partenaire CGNPC à devenir l’un de ses fournisseurs de "gros composants" (pour des éléments aussi stratégiques que les générateurs de vapeur ou les systèmes de commande), de "maintenance" et d’ "ingénierie", créneaux sur lesquels est aussi positionné Areva.


  • Fac-similés du document confidentiel qui dévoile l'ampleur des concessions au chinois CGNPC envisagées par EDF :



"Un français –EDF - est prêt à aider un groupe étatique chinois – CGNPC – à venir concurrencer un autre français – Areva – sur son marché domestique !", s’étrangle un expert du secteur. "C’est de la trahison pure et simple", ajoute-il. L’initiative est d’autant plus surprenante que, parallèlement, d’autre négociations, officielles celles-là, étaient menées entre EDF, CGNPC et Areva, sous l’égide du Commissariat à l’énergie atomique, pour la mise au point d’un réacteur de 1000 MW répondant aux derniers standards de sécurité. Qu’est-ce qui a pu pousser EDF à mener ainsi double jeu ?

"Ce projet d’accord a été présenté à nos administrateurs en avril 2012 mais il a été retoqué", réplique aujourd’hui EDF. La révélation de ces négociations secrètes devrait cependant intéresser le Conseil de politique nucléaire qui doit se tenir vendredi 28 septembre. Selon nos informations, il est en effet prévu qu’il examine le fameux accord tripartite conclu entre EDF, Areva et CGNPC.


EDF-Chine : nouvelles révélations sur des... par LeNouvelObservateur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Avancement : "ce n'est pas un enjeu budgétaire" pour le ministère    Jeu 4 Oct 2012 - 22:09

Le "ralentissement du rythme des avancements", qui pourrait se traduire par un report de 30% des promotions l'an prochain, "n'est pas un enjeu sur les masses budgétaires", a reconnu Hugues Bied-Charreton, directeur des affaires financières du ministère de la défense, lors de la présentation du projet de loi de finances 2013 à la presse. L'affaire ne porte que sur "quelques millions d'euros" a-t-il assuré. Un chiffre à rapporter au 11 milliards de la masse salariale totale du ministère. Il s'agit, en revanche, d'engager un "repyramidage" sur le long terme, c'est-à-dire de diminuer la proportion des grades supérieurs par rapports inférieurs. Quitte, au passage, à susciter la grogne dans les rangs.

http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/Avancement-ce-n-est-pas-un-enjeu-budgetaire-pour-le-ministere_a779.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Istres - Mouvement de grogne chez les commandos de l'Air !   Ven 5 Oct 2012 - 14:27

Les fusiliers-commandos de l'air de la base d'Istres (13) en ont eu ras le bol et ils l'ont fait savoir à leur manière : directe ! Le lundi 24 septembre, plusieurs dizaines d'entre eux (80, selon une source), se sont présentés à l'infirmerie de la base pour faire constater qu'ils n'étaient pas en état de prendre leur service de garde, alors qu'ils devaient relever leurs camarades. En clair, ils souhaitaient se faire "porter pâle"... comme ils l'avaient décidé d'un commun accord.

Cette "manifestation du personnel qui n'était pas purement médicale", selon les mots d'un officier, traduisait "les doutes" et la "lassitude" des cocoyes de l'escadron de protection 1G/125 face au nouveau système d'organisation du travail.
Un "système expérimental", explique l'armée de l'air, qui confirme qu'il a été aussitôt "abandonné" pour revenir à l'ancien. Ce système mis en place dans le courant de l'été modifiait les horaires des cocoyes. Traditionnellement ceux-ci alternent les gardes de 24 heures et 24 heures de repos. Ils commencent leur journée à 8 heures, jusqu'à la même heure le lendemain matin. Avec la nouvelle organisation, ils devaient rester jusqu'à 14 heures (repas compris) et consacrer leur matinée à leur formation et entrainement.

L'armée de l'air insiste sur la nécessité de "beaucoup de dialogue" et aucune sanction n'a été prise. L'état-major rappelle que la protection de la base n'a, à acun moment, cessé d'être assurée par l'EP. Il valait mieux : Istres est une base nucléaire...

http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/Mouvement-de-grogne-chez-les-cocoyes-d-Istres_a782.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Alès - Bug sur la paye des militaires : un sous-officier de la Légion témoigne   Ven 12 Oct 2012 - 18:50

Il est rare qu’un militaire brise la loi du silence qui gouverne sans faille la “Grande Muette”. Se présentant à visage découvert, qui plus est en tenue militaire. Venant d’un sous-officier de la Légion étrangère, le geste se veut encore plus solennel. L’adjudant Pierre-Henry Tuvignon a conscience "de briser un tabou". Mais il assume. "Entre sanction et faire manger ma famille, j’ai choisi."
Depuis un an et demi, ce militaire père de quatre enfants se bat contre un bug informatique qui lui pourrit la vie. Et le terme est faible. Le nouveau logiciel LOUVOIS, mis en place par l’armée, connaît de graves dysfonctionnements à répétition, provoquant des payes tronquées, voire ridicules, des oublis de primes à tour de bras.


"Mon banquier me prend pour un mythomane"
Adjudant Tuvignon


Le retard pour l’adjudant Tuvignon est de 10 000 €, soit un tiers de son revenu annuel. Il se retrouve donc dans une grave situation financière. "J’ai calculé que les frais bancaires qui m’ont été imputés depuis un an et demi correspondent à un mois de solde. Mon banquier a failli me placer en interdit bancaire et il me prenait pour un mythomane", explique l’Alésien. Aujourd’hui, sa banque lui a accordé un crédit revolving lui permettant de tenir un peu. Mais à quel prix.

22 ans d’armée, dont 20 ans de Légion étrangère

Après avoir tapé en vain à de nombreuses portes, attendu sagement une régularisation qui ne vient toujours pas, l’Alésien ne cache plus son écœurement. "Je me sens complètement broyé par le système administratif", confie Pierre-Henry Tuvignon. "C’est ma famille qui est en péril. " Il avoue même être bien plus stressé aujourd’hui que durant toute sa carrière.

Pourtant, l’homme a de la bouteille, avec 22 ans d’armée, dont 20 ans de Légion étrangère, une spécialité pointue dans une unité d’élite, comme plongeur au Détachement d’intervention nautique opérationnelle. Un engagement sur de nombreux théâtres militaires à l’étranger. Et tout dernièrement une période de six mois en Afghanistan pour l’encadrement des forces locales. Une mission au cours de laquelle Pierre-Henry Tuvignon a été blessé. Ce qui devrait mettre un terme à sa carrière.

"Je reçois des appels tous les jours"

L’homme ne manque pas de souligner son attachement à l’institution et le soutien apporté par la Légion étrangère. Soutien financier par un prêt à taux 0, mais aussi moral. "Je reçois des appels tous les jours", explique le militaire. Mais il ne cache pas son amertume. "J’étais volontaire pour faire mon devoir pendant 22 ans. Mais j’aurais aimé qu’aujourd’hui les choses soient faites normalement", explique le Gardois, très critique sur ce bug informatique qui n’en finit plus. Laissant chaque mois le doute sur une paye qui peut-être n’arrivera même pas.

http://www.midilibre.fr/2012/10/11/un-bug-sur-la-paye-plombe-le-moral-des-militaires,576523.php

http://lemamouth.blogspot.fr/2012/10/le-comite-louvois-installe-le-23-octobre.html

http://www.athena-vostok.com/blog/lire-article-276653-9576378-sos_soldes_et_comite_louvois__et_autres_broutilles.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ASSOCIATION G&C
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 431
Date d'inscription : 02/04/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi la gestion de l'armée inquiète    Dim 14 Oct 2012 - 15:52

Utilisez ce logiciel dans d'autres ministères ou pour nos gouvernants et parlementaires, ça changera rapidement.

https://sites.google.com/site/assogendarmesetcitoyens/COMMUNIQUES/louvoiscabugauministeredeladefense
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Le ministre de la Défense s’explique au sujet du blocage des tableaux d’avanceme   Mar 16 Oct 2012 - 19:36

La révélation par voie de presse du blocage d’un tiers des tableaux d’avancement a suscité de vives réactions au sein des militaires. Et pour cause : la promotion sociale est l’un des fondements des armées, au point qu’elle est souvent mise en avant dans les argumentaires des centres de recrutement.

En outre, cette mesure, qui fait partie de la lettre de cadrage envoyée par le chef du gouvernement, Jean-Marc Ayrault, au ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, donne le sentiment chez beaucoup qu’il est plus facile, à tort ou à raison, de trouver des économies du côté des militaires que dans les autres administrations.

Cela étant, Jean-Yves Le Drian a abordé cette question lors de son audition devant la commission de la Défense et des Forces armées de l’Assemblée nationale, dans le cadre des débats concernant le projet de loi de finances 2013.

“Ces dernières années, on a assisté à un renforcement des grades les plus élevés aux dépens des autres. Nous ne pouvons continuer dans cette voie, car nous prendrions alors le risque de ne plus disposer de militaires du rang en nombre suffisant” a ainsi expliqué le ministre de la Défense. Qui plus est, a-t-il rappelé, en faisant référence à un rapport de la Cour des comptes publié en juillet dernier, “la diminution des effectifs ne s’accompagne pas d’une diminution équivalente de la masse salariale.”

D’où la décision de “dépyramider” la structure des effectifs en bloquant une partie des promotions à un rang supérieur. “On ne saurait en effet s’attaquer à la question du repyramidage sans s’attaquer à celle des avancements” a en effet avancé Jean-Yves Le Drian.

Quant aux 30% des avancements bloqués, le ministre a indiqué que cela ne concernerait que “certains grades uniquement”. “Un effort particulier en ce sens est prévu pour 2013. Il sera moindre après” a-t-il précisé. Lesquels exactement? Jean-Yves Le Drian n’a pas donné d’indication à ce sujet.

Par ailleurs, la masse salariale (hors pensions et hors OPEX) devrait diminuer de 0,7% en 2013, selon Jean-Yves Le Drian, qui a également tenu à souligner que les 7.234 suppressions d’emplois au ministère de la Défense “entrent dans le cadre de la baisse des effectifs décidée dans la loi de programmation encore en vigueur – 54 923 suppressions en tout.” Et d’ajouter : “Je me tiendrai à ce chiffre à l’unité près.”

Même si la Défense va supprimer des postes, elle va toutefois recruter 22.000 “personnels”, et cela dans “le cadre du renouvellement de son fonctionnement.” Parmi ces recrues, 164 (3/4 civiles et 1/4 militaires) seront affectées à la cyberdéfense et au renseignement.

http://www.opex360.com/2012/10/16/le-ministre-de-la-defense-sexplique-au-sujet-du-blocage-des-tableaux-davancement/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GLAIVE
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1016
Age : 69
Localisation : PICARDIE
Date d'inscription : 09/12/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi la gestion de l'armée inquiète    Mar 16 Oct 2012 - 20:33

Si on clique sur ce lien, on a en dessous de l'article une publicité :"Devenez gendarme"!
Sûr qu'avec des arguments comme ça, elle va porter, la publicité....... Rolling Eyes scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdesherauts.com
Begood
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 526
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi la gestion de l'armée inquiète    Mar 16 Oct 2012 - 20:55

MARSOUIN 26 a écrit:
La révélation par voie de presse du blocage d’un tiers des tableaux d’avancement a suscité de vives réactions au sein des militaires. Et pour cause : la promotion sociale est l’un des fondements des armées, au point qu’elle est souvent mise en avant dans les argumentaires des centres de recrutement.

En outre, cette mesure, qui fait partie de la lettre de cadrage envoyée par le chef du gouvernement, Jean-Marc Ayrault, au ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, donne le sentiment chez beaucoup qu’il est plus facile, à tort ou à raison, de trouver des économies du côté des militaires que dans les autres administrations.

Cela étant, Jean-Yves Le Drian a abordé cette question lors de son audition devant la commission de la Défense et des Forces armées de l’Assemblée nationale, dans le cadre des débats concernant le projet de loi de finances 2013.

“Ces dernières années, on a assisté à un renforcement des grades les plus élevés aux dépens des autres. Nous ne pouvons continuer dans cette voie, car nous prendrions alors le risque de ne plus disposer de militaires du rang en nombre suffisant” a ainsi expliqué le ministre de la Défense. Qui plus est, a-t-il rappelé, en faisant référence à un rapport de la Cour des comptes publié en juillet dernier, “la diminution des effectifs ne s’accompagne pas d’une diminution équivalente de la masse salariale.”

D’où la décision de “dépyramider” la structure des effectifs en bloquant une partie des promotions à un rang supérieur. “On ne saurait en effet s’attaquer à la question du repyramidage sans s’attaquer à celle des avancements” a en effet avancé Jean-Yves Le Drian.

Quant aux 30% des avancements bloqués, le ministre a indiqué que cela ne concernerait que “certains grades uniquement”. “Un effort particulier en ce sens est prévu pour 2013. Il sera moindre après” a-t-il précisé. Lesquels exactement? Jean-Yves Le Drian n’a pas donné d’indication à ce sujet.

Par ailleurs, la masse salariale (hors pensions et hors OPEX) devrait diminuer de 0,7% en 2013, selon Jean-Yves Le Drian, qui a également tenu à souligner que les 7.234 suppressions d’emplois au ministère de la Défense “entrent dans le cadre de la baisse des effectifs décidée dans la loi de programmation encore en vigueur – 54 923 suppressions en tout.” Et d’ajouter : “Je me tiendrai à ce chiffre à l’unité près.”

Même si la Défense va supprimer des postes, elle va toutefois recruter 22.000 “personnels”, et cela dans “le cadre du renouvellement de son fonctionnement.” Parmi ces recrues, 164 (3/4 civiles et 1/4 militaires) seront affectées à la cyberdéfense et au renseignement.

http://www.opex360.com/2012/10/16/le-ministre-de-la-defense-sexplique-au-sujet-du-blocage-des-tableaux-davancement/

C'est pour quand en Gendarmerie............Nous pouvons attendre que les problèmes soient résolus, sinon cela va "mettre le feu à la boutique" qui est déjà au bord de l'explosion. Je plaisante quoi que.......... Les drôles d'économies ........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Extrêmement déçus, mais toujours déterminés !   Ven 19 Oct 2012 - 16:06

(Par Jacques BESSY, Président de l’Adefdromil)

Six mois après le changement de majorité et l’élection de M. François Hollande, Président de la République et nouveau chef des armées, quel bilan peut-on tirer sur le sujet de la condition militaire qui nous préoccupe tant ?

Le seul mot qui vient hélas à l’esprit est : Déception !

Déception tout d’abord en ce qui concerne le programme d’action du ministre et de son équipe. C’est simple, il n’y en a pas. On pilote le bateau à vue, au point qu’on se demande si le vrai ministre ne se trouve pas à Matignon ou à Bercy, puisque ce sont ces autorités qui décident des réductions des tableaux d’avancement, négociées ensuite par le ministre.

Déception ensuite dans le domaine de la concertation. Nous pensions, comme dans le patinage artistique, avoir réussi les figures imposées : audience avec M. Jean Yves Le Drian en mars dernier au cours de laquelle nous avions suggéré qu’un mode communication soit établi de manière pérenne avec le cabinet, échange avec son chef de cabinet en juin qui nous avait indiqué que la conseillère aux affaires sociales allait prendre contact – nous attendons toujours son appel - , omission de nous inviter aux cérémonies du 14 juillet, demande d’audience auprès de la nouvelle présidente de la Commission de la Défense nationale à l’Assemblée nationale -rencontrée lorsqu’elle militait dans l’opposition- qui a renvoyé la réception de l’Adefdromil à …plus tard, tant elle est occupée à voyager, à rouler carrosse et à jouer son rôle au théâtre du Palais Bourbon.

La suite, cliquer sur le lien ...

http://adefdromil.org/22390
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Erreurs dans la paie des militaires : Le Drian tape du poing sur la table !   Ven 19 Oct 2012 - 16:16

Louvois, le système d’information de gestion de paie de la solde des militaires, n’est toujours pas au point, comme l’a constaté le ministre de la Défense, qui promet de régler “le plus gros” du problème avant Noël.


Ce que nous constatons est indigne d’un pays comme la France.” Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a poussé un coup de gueule le 17 octobre en visitant le centre d’appels mis en place début octobre à Rambouillet (Yvelines) pour recueillir les appels des militaires et de leurs familles qui constatent des erreurs dans le versement des soldes. Les problèmes de retard et les dysfonctionnements s’accumulent depuis plus d’un an.

La mise en place du centre d’appels fait partie d’un plan de bataille plus vaste, annoncé le 25 septembre dernier, lors de la visite du ministre à Nancy, au Centre expert des ressources humaines et de la solde (CERHS), l’établissement qui sert d’interface entre les systèmes Concerto (l’armée de terre) et Louvois (DRH du ministère). Depuis le basculement en octobre 2011 des 130 000 bulletins de solde de l’armée de terre sur le nouveau logiciel des armées Louvois (pour “logiciel unique à vocation interarmées de la solde”), des dizaines de milliers d’erreurs de paiement se sont produites. 129 000 cas ont déjà été réglés, selon le ministère. Mais les difficultés persistent sans que les services de la défense ne soient en mesure de régler le problème.

Les “Opex” sont les plus lésés

Le numéro vert mis à la disposition des militaires a recueilli plus de 5 000 appels depuis le 1er octobre. Et 2 500 dossiers ont été ouverts pour tenter de régler des situations personnelles. Après des pointes à 500 appels quotidiens début octobre, les 33 opérateurs de la cellule “Solde Assistance” répondent encore à 250 appels par jour. “Je considère que c’est un vraie crise, il faut la gérer comme telle”, a affirmé Jean-Yves Le Drian lors de sa visite. Les dysfonctionnements se sont en fait produits en cascade depuis le raccordement de l’armée de terre, puis de la Marine, en mars, au système Louvois.

Des erreurs liées notamment à….

Lire la suite sur le site acteurspublics.com en cliquant ]ICI]

http://adefdromil.org/22398
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Louvois et solution pour se dérider un peu.   Sam 20 Oct 2012 - 11:07



Puisque le système d'information de gestion de paie est défaillant et que les dirigeants ne semblent pas pressés de régulariser, voici un exemple de
récupération de fonds "égarés" (pas pour tout le monde) mais qui ne se passe pas comme on aurait pu l'escompter.


Un gars se balade dans la rue et se fait arrêter par un voleur masqué et armé.

> - Hé, toi. File-moi ta montre.

> Le gars lui donne sa montre, une Rolex contrefaite.


> Le voleur se plaint:

> - C'est quoi ça ? Une contrefaçon ? Quelle merde. File-moi ton porte-monnaie.

> Le gars lui donne son porte-monnaie en plastique, imitation Pierre Cardin
avec 3 tickets de métro, une photo d'identité et deux centimes d'euro.

> Le voleur s'énerve:

> - file moi les clés de ta caisse !!!!

> Le gars lui tends les clés d'une AX pourrie ancien modèle en location.

> - Qu'est que c'est toute cette merde ! Ta veste de costard est très usée,
ton portable est préhistorique...

> T'es encore plus mal que moi. C'est quoi ton job ?

> Le mec répond :

> - Je suis S/OFF dans l'armée de terre à 70 h/semaine non récupérables, non payées par Louvois.

> Le voleur, en enlevant son masque demande:

> - Ah merde ! T'es de quel Régiment, toi ?


Revenir en haut Aller en bas
Le Crotale
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1333
Age : 48
Localisation : de l'autre côté du miroir...
Emploi : à...long terme !!
Date d'inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi la gestion de l'armée inquiète    Sam 20 Oct 2012 - 12:56

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Louvois : Un militaire et sa famille menacés d’expulsion à Agen   Sam 20 Oct 2012 - 17:02

Les incidents concernant le paiement des soldes causés par le raccordement du système de gestion des ressources humaines de l’armée de Terre au Logiciel Unique à Vocation Interarmées de la Solde (LOUVOIS) donnent lieu, pour certains militaires, à des situations pour le moins dramatiques .

Et ces dernières bénéficient d’une couverture médiatique de plus en plus importante depuis que le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a décidé de prendre fermement le dossier en main pour tenter de le régler définitivement.

Après le témoignage, dans les colonnes du Midi Libre, d’un sous-officier de la Légion étrangère aux prises avec des problèmes financiers impossibles, le quotidien La Dépêche a relaté le cas de l’épouse d’un militaire du 48ème Régiment de Transmissions, implanté à Agen.

Et là encore, les problèmes de soldes sont aussi nombreux que dans d’autres régiments. “Nous, nous estimons notre préjudice à environ 3 000 € depuis un an et demi” a d’abord indiqué cette femme. “Évidemment, nous ne mettons pas en cause les unités, et d’ailleurs officiers, sous-officiers comme le simple soldat sont logés à la même enseigne. Mais pour ceux qui ont les soldes les plus petites, le préjudice financier est terrible” a-t-elle ajouté.

Après avoir expliqué que les premiers incidents ont eu lieu quand son mari était en opération extérieure, avec deux mois “payés moitié prix” et qui n’ont pas toujours été régularisés depuis, ce sont maintenant “des soldes qui ont été incomplètes de quelques centaines d’euros.” Et à force, cela s’ajoute aux difficultés financières et, les impayés s’accumulant, “l’on se retrouve au tribunal…”

Car le couple fait l’objet d’une procédure d’expulsion de son logement, faute de pouvoir honorer ses loyers. Pour le moment, l’affaire, examinée par le tribunal d’Agen, a été renvoyée à la mi-novembre.

Quant à l’initiative de créer un centre d’appels pour tenter de régulariser ces incidents de soldes, cette épouse de militaire est plutôt dubitative. “L’armée a mis en place un numéro vert, ça oui on peut parler mais l’argent, lui, on ne le voit toujours pas…” a-t-elle affirmé.

Et comme l’on peut se l’imaginer, cette situation peut avoir des effets désastreux sur le milieu familiale des militaires victimes de ces incidents. “La vie quotidienne est pourrie par le risque qui plane sur chaque fin de mois. Comme une épée de Damoclès. Quand on est seule avec ses enfants, que le mari se bat au loin, on se sent abandonnée. Et même quand le couple est uni, les prises de bec sont fréquentes. On est tous sous tension” explique l’épouse de ce soldat du 48ème RT. “Il faut que cela cesse” a-t-elle imploré.

Ces difficultés rencontrées par ces familles seront très certainement abordée lors du premier comité d’utilisateur qui aura lieu le 23 octobre prochain, dans le cadre du plan d’action lancé par le ministre pour règler ces problèmes de soldes. Au moins 3 épouses de militaires y seront conviées.

“Pour pallier les dysfonctionnements de LOUVOIS, il faudrait en effet utiliser les dispositifs liés à l’action sociale” a affirmé Jean-Paul Bodin, le secrétaire général pour l’administration du ministère de la Défense, lors de son audition par la commission Défense de l’Assemblée nationale.

Qui plus est, outre les problèmes des soldes tronquées, M. Bodin a fait état de “sommes trop versées, certaines indemnités ayant été payées deux fois”, ce qui pourrait poser des problèmes au moment de remplir les déclarations d’impôt… Enfin, vaut mieux avoir un trop perçu que de ne rien percevoir… “J’espère que le fait que l’affaire prenne de l’ampleur permettra à tous de se mobiliser à la recherche de solutions” a conclu le SGA, qui avait auparavant admis l’existence de “très grosses inquiétudes” avant le passage à Louvois de l’armée de Terre.


http://www.opex360.com/2012/10/20/louvois-un-militaire-et-sa-famille-menaces-dexpulsion-a-agen/

http://www.ladepeche.fr/article/2012/10/19/1469076-a-agen-un-militaire-menace-d-expulsion.html

http://www.ladepeche.fr/article/2012/10/19/1469073-bug-brother.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Quand l'armée française ne paie plus ses soldats...    Dim 21 Oct 2012 - 18:56

À cause d’un nouveau logiciel de paiement défectueux, des milliers de soldats de l’armée de Terre font face à des retards de paiement de leur solde depuis octobre 2011. Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, dénonce une situation "indigne".

Il est quelque peu sorti de ses gonds. Mercredi 17 octobre, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, en déplacement à Rambouillet, dans les Yvelines, n’a pas vraiment dissimulé sa colère. "Je ne lâcherai pas le morceau. Ce que je constate est indigne d’un pays comme la France", a-t-il déclaré, visiblement remonté.

Et pour cause : depuis le mois d’octobre 2011, quelques milliers de soldats français de l’armée de Terre ne reçoivent plus leurs soldes ! Ou ne la reçoivent que partiellement. Selon les chiffres du ministère de la Défense, 60 % des cas concernent directement des militaires en opérations extérieures (Opex), comme par exemple en Afghanistan. Le coupable : un bug informatique nommé Louvois (Logiciel unique à vocation interarmées de la solde), un logiciel chargé de centraliser le système de paie des armées françaises. À l'automne dernier, l’armée de Terre (environ 125 000 hommes) et le service de santé des Armées avaient ouvert la voie à la Marine et à l’armée de l’Air en testant ce nouveau logiciel.

"À ce jour, nous avons recensé quelque 10 000 soldats concernés par ce bug. Nous faisons notre possible pour que tout rentre dans l'ordre au plus vite", confie un conseiller du ministre contacté par FRANCE 24. À la question de savoir qui s'occuperait de régler les pénalités bancaires et les agios des militaires touchés, le diplomate botte en touche : "on verra, la question n'est pas encore à l'ordre du jour".

Aujourd'hui, cela fait près d’un an que les dégâts de Louvois sont constatés. Une situation aussi ubuesque qu’inacceptable. "Depuis quasiment 10 ou 11 mois, certains soldats ne reçoivent que 500 des 1 500 euros qu’ils devraient toucher mensuellement", confie sous couvert d’anonymat un soldat contacté par FRANCE 24, avant d'ajouter : "Déjà que ces petits gradés ne gagnent pas des mille et des cents, c’est proprement scandaleux !".

"Si les soldats ne peuvent descendre dans la rue, je le ferai pour eux !"

Si la situation devient électrique dans certaines casernes françaises, il reste impossible, pour la "Grande muette", d’exprimer son ras-le-bol. Du fait de leur "droit de réserve", les militaires n’ont, en théorie, ni le droit de manifester, ni de parler aux médias, ni de faire grève. Qu’à cela ne tienne : Jean-Yves Le Drian assure qu’il montera au front pour eux. "Je viens d’arriver, je constate les dégâts et je ne supporte pas ce dysfonctionnement de très grande ampleur qui perdure. Si les soldats ne peuvent descendre dans la rue, je le ferai pour eux", a-t-il encore asséné. Une méthode à laquelle ont déjà eu recours, en vain, de nombreuses compagnes de soldats - qui peuvent, elles, s’exprimer sans contrainte - pour tenter d’alerter sur leurs situations financières dramatiques.

Pour tenter de parer au plus pressé, le ministre a annoncé la mise en place d’un plan d’action, le 25 septembre dernier. Depuis le 1er octobre, une plateforme téléphonique "Solde assistance" a vu le jour. Preuve de sa nécessité, elle traite jusqu’à 550 appels par jour ! Si certaines situations peuvent être réglées par un simple appel, d’autres dossiers plus complexes nécessitent, en revanche, plus d’attention et sont transmis au centre des ressources humaines de l’armée de Terre, à Nancy, pour y être traités.

Le ministre se donne jusqu’au mois de décembre pour régler le problème. "L’idéal serait que tout soit fini avant Noël", a-t-il déclaré. "Ce serait un beau cadeau pour que ces soldats ne se serrent pas une nouvelle fois la ceinture en période de fêtes", conclut le soldat contacté par FRANCE 24.

http://www.france24.com/fr/20121018-france-armee-terre-paiement-soldats-soldes-logiciel-louvois-retard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tassin
1 étoile
1 étoile


Nombre de messages : 46
Age : 63
Localisation : Sud Ardèche
Emploi : Commerce
Date d'inscription : 15/04/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi la gestion de l'armée inquiète    Dim 21 Oct 2012 - 20:48

Il serait intéressant de savoir combien d'officiers généraux ou supérieurs ont connu des déboires avec louvois ????????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Komugi chan
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 6162
Age : 65
Localisation : Deux Sevres
Emploi : Infirmière psy
Date d'inscription : 09/11/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi la gestion de l'armée inquiète    Dim 21 Oct 2012 - 23:51

Devinez ce que je trouve sur le logiciel Louvois :

1. http://www.acteurspublics.com/2012/05/04/grandes-manoeuvres-informatiques-a-la-defense

Grandes manœuvres informatiques à la Défense





Le ministère de la Défense vient d’attribuer le marché pour la refonte de ses systèmes d’information de gestion des ressources humaines. L’enjeu : traiter sous un seul système informatique la gestion des carrières de 300 000 personnes.

1. Supprimer le “maquis” des systèmes d’information
2. Organiser le plan de bataille
3. Atteindre la cible


1. Supprimer le “maquis” des systèmes d’information

Concerto, pour l’armée de terre, Arhmonie pour le service de santé des armées, Rhapsodie pour la Marine, Orchestra pour l’armée de l’air, sans oublier Alliance pour le civil. En tout, ce sont 5 systèmes d’information aux intitulés mélodieux qui ont été mis en place ces dernières années dans les services du personnel du ministère de la Défense. Jalouses de leur pré carré, les armées, à l’appui des systèmes d’information, ont mis en place des centres de compétences distincts pour les gérer : à Tours pour l’armée de l’air, à Toulon pour la Marine, à Vincennes pour le service de santé des armées et à Paris pour l’armée de terre et les civils.

Cinq systèmes d’information de gestion des ressources humaines (SIRH), quatre centres de gestion : le système s’est largement complexifié au fil des ans. Aujourd’hui, on compte pas moins de 1 300 formulaires administratifs et quelque 130 processus ressources humaines distincts (formation, sanction, droits individuels financiers, etc.) à la disposition des responsables des ressources humaines. Cloisonné, complexe, le système RH est une vaste usine à gaz, synonyme de coûts excessifs, de perte de temps et mobilisant près de 18 000 agents.

Malgré l’informatisation en cours dans l’administration, la “paperasse” n’a pas reculé à due proportion. Pour certaines demandes, les militaires doivent encore remplir trois exemplaires papier et attendre la validation par deux ou trois niveaux de hiérarchie. Autre exemple : les indemnités de services en campagne ne sont pas versées au fil de l’eau, mais en novembre ou en mai afin de laisser le temps aux services de saisir les dossiers ! Ces lourdeurs, les gestionnaires des bases de défense y sont eux-mêmes confrontés, alors même que ces “BDD” étaient l’exemple type de la mutualisation menée par la défense. La rationalisation a malheureusement buté sur le cloisonnement et la juxtaposition des systèmes, comme sur ceux des corps d’armées.



2. Organiser le plan de bataille

Avant de lancer le programme de système d’information de gestion des ressources humaines (SIRH) commun aux militaires et aux civils, baptisé Source, le ministère de la Défense s’est lancé dans un vaste mouvement de recensement de ses processus. Une opération qui est l’œuvre d’une cellule spécifique au sein du ministère. Forte de 200 agents, réunissant les représentants de chaque armée, directions et services, cette mission a fait travailler les états-majors depuis fin 2009, non sans résistances, pour “répertorier l’ensemble de leurs processus et réfléchir à la manière de les harmoniser pour parvenir à établir un guide commun des référentiels RH”, ainsi que l’expose Guillaume Blot, le chef de la mission.

À l’arrivée, la mission a permis de se mettre d’accord autour de 66 processus, soit moitié moins que ce qui existe aujourd’hui. Ce programme de travail, faisant office de cahier des charges, a permis de lancer le dialogue compétitif avec le prestataire, en l’occurrence le consortium Logica-Atos, dans de bonnes conditions. “Le fait que le ministère ait eu bien avant le lancement de l’appel d’offres une idée cible de l’harmonisation de ses processus est un gage de succès futur pour le projet”, souligne Thierry Saliot, chef de projet chez Logica, l’entreprise de conseil qui s’est vu notifier le marché à l’automne dernier.

Les équipes de la mission SIRH et le prestataire ont enrichi le programme au fur et à mesure en corrigeant certaines fonctionnalités. Logica a pris le temps nécessaire, environ trois mois, avant de se lancer dans la conception proprement dite. Ce n’est qu’en février dernier que la conception a réellement débuté, le temps de monter les équipes projet. Cette phase devrait durer jusqu’en août, le temps de poursuivre le raccordement parallèle des SIRH existants au système Louvois, le logiciel de paie qui a tant fait parler de lui en fin d’année, après les couacs survenus dans le paiement de la solde des militaires de l’armée de terre.

Aujourd’hui, les dysfonctionnements sont en passe d’être corrigés, assure-t-on au ministère. Le raccordement à la Marine en mars s’est passé sans problème notable, tout comme celui du service de santé. Mais cet épisode pour le moins fâcheux – même si selon les spécialistes, ce n’est pas le logiciel qui est directement en cause – conduira le prestataire à faire un retour d’expérience sur ce qui aura fonctionné ou non sur Louvois. Une fois ce système étendu aux personnels civils en 2015, il ne restera plus qu’à raccorder Source à l’Opérateur national de paie en cours d’élaboration. In fine, cet ultime raccordement devrait avoir lieu en 2016.



3. Atteindre la cible

Après une période de test et de validation en 2013, le système Source devrait commencer à tourner à partir de 2014. Un exercice à haut risque, à fort enjeu technique, mais qui à l’arrivée devrait simplifier la vie des gestionnaires des ressources humaines. Il leur permettra de “travailler sur la base d’un outil commun et d’avoir des modes de travail harmonisés entre les armées, directions et services”, fait-on valoir du côté de la mission SIRH du ministère. Ainsi, toutes les informations “paie” autrefois traitées par les SIRH seront envoyées à Louvois, lequel procédera au paiement de la solde des militaires.

Le SIRH unique Source s’appuiera sur l’harmonisation des procédures et des formulaires, gage de rapidité. L’avantage pour les personnels ne sera pas neutre. La gestion de l’ensemble des épisodes qui scandent une carrière – formation, avancement, retraite – sera plus commode et les demandes plus rapidement satisfaites, y compris pour les militaires en opération. Quelle que soit la couleur de l’uniforme, un remboursement de frais, un formulaire de mutation ou le paiement de la solde sont des actes administratifs qui recèlent effectivement de profondes similitudes. Mais simplification ne signifie nullement uniformisation. Les processus de recrutement, d’avancement ou de formation ne sont pas et ne peuvent pas être similaires pour tous les militaires. La rationalisation a ses limites, que Source ne pourra pas toujours franchir.

[email=%20xsidaner@acteurspublics.com]Xavier Sidaner[/email]



Jacques Roudière, directeur des ressources humaines du ministère de la Défense
“Une nouvelle phase de restructuration de la fonction RH”
Le SIRH [système d’information de gestion des ressources humaines, ndlr] unique de la défense vise à rassembler les 5 SIRH majeurs existants. Cette intégration se fera par vagues avant un raccordement final à l’Opérateur national de paye, normalement prévu début 2017. À terme, nous n’aurons plus qu’un seul système d’information pour gérer la carrière de nos personnels et payer les soldes des salariés. Cette rationalisation dans le pilotage RH représente un sérieux gain de temps et simplifiera la tâche des responsables RH dans les unités, qui n’auront plus besoin de saisir autant de formulaires papier ou de procéder à des compilations de données émanant des divers corps d’armées. Les effectifs employés sur les différentes unités seront précisément connus, ce qui permettra au ministère d’affecter au mieux les effectifs en fonction des besoins. En même temps, cet outil nous permet de tenir nos objectifs de déflation des effectifs, puisque nous pouvons escompter économiser quelque 6 000 ETP d’ici 2016 sur la fonction RH. Nous allons également fermer des centres de traitement administratif et regrouper l’ensemble des SIRH à Tours. Avec le SIRH unique, nous entrons désormais dans une nouvelle phase de restructuration de la fonction RH impulsée par la Lolf et la RGPP, qui nous permettra de gérer au mieux la carrière de 300 000 personnes.”

En bref
17 millions d’euros : coût de la première tranche de conception du SIRH sur trois ans
6 000 emplois économisés
2016 : date du raccordement à l’Opérateur national de paie
66 processus RH

2. http://www.easybourse.com/bourse/marches/valeurs/communique-presse/850788/atos-origin-les-clients-datos-origin-casino-information-technology-et-le-service-de-sante-des-armees-laureats-des-silver-et-bronze-sap-quality-awards-france-2010.html

ATOS ORIGIN : Les clients d'Atos Origin, Casino Information Technology et le Service de Santé des Armées, lauréats des Silver et Bronze SAP Quality Awards France 2010 Publié le 29 Juin 2010 Copyright © 2010 Thomson Reuters ONE

- Sap récompense la qualité de projets opérés par Atos Origin - Paris, le 29 Juin 2010 - Atos Origin, société internationale de services informatiques, se réjouit que ses clients Casino Information Technology (Filiale Informatique du Groupe Casino) et Le Service de Santé des Armées aientremporté les trophées Silver et Bronze de l'édition 2010 des SAP Quality Awards France, preuve d'excellence de leur démarche qualité. Clé de voûte du programme Qualité de SAP, les Quality Awards ont pour but de récompenser les clients qui se servent des outils qualité (SAP ou autres) pourgérer efficacement les mises en oeuvre logicielles avec des exigences complexes en matière de processus techniques et commerciaux.

" Nous sommes très heureux que notre travail soit distingué par notre partenaire SAP, à la fois dans le secteur public et privé ", déclare Olivier Mignen, Directeur de la Delivery Line SAP d'Atos Origin en France. " Ces récompenses soulignent l'ampleur de notre expertise SAP et reconnaissent notre capacité à réaliser dans les délais et les budgets impartis des projets de transformation opérationnelle et technologique apportant une forte valeur ajoutée à nos clients. "

Casino Information Technology - Silver SAP Quality Awards France 2010

Présent dans 9 pays avec 11.000 magasins, le Groupe Casino est un des leaders mondiaux du commerce alimentaire. Afin d'accompagner son développement, Casino Information Technology (filiale informatique du Groupe) a souhaité rationnaliser ses processus d'approvisionnement de biens et services généraux. Pour réduire les délais et les coûts de traitement de ses factures fournisseurs et renforcer leur contrôle en interne, C.I.T. a chargé Atos Origin d'implémenter SAP Invoice Management ainsi queson reporting associé et de réaliser son intégration avec SAP SRM.

La réussite du projet tient au fait que sa progression était subordonnée à l'implémentation du projet global SAP SRM mais qu'il devait pourtant être mis à disposition dans les mêmes délais. Compte tenu de la vaste réorganisation induite, la mise en place d'indicateurs clés détaillés pour mesurer la performance du processus d'implémentation a constitué un élément important du succès du projet.

Service de Santé des Armées - Bronze SAP Quality Awards France 2010

Dans le cadre de la Réforme de l'Etat, leService de Santé des Armées (SSA) a confié à Atos Origin la construction de son SIRH, ARHMONIE, basé sur SAP. ARHMONIE a été conçu pour gérer l'ensemble des fonctions de gestion des Ressources Humaines des personnels d'active et de réserve de SSA, soit près de 13.000 personnes, et pour alimenter le futur système interarmées de la solde, Louvois. Atos Origin assure également le maintien en condition opérationnelle et les évolutions d'ARHMONIE.

ARHMONIE a gagné le Bronze Quality Awards France 2010 de SAP car le SSA et Atos Origin ont su mettre en oeuvre des normes et des processus vérifiés tout au long du projet par SAP et qui ont permis sa mise en production dans les délais et le budget impartis.

Atos Origin bénéficie de plus de 25 ans d'expérience dans les applications SAP. Le Groupe est à la fois SAP Global Services Partner, SAP Global Hosting Partner, certifiéSAP Applications Management Services ainsi que membre du programme Enterprise SOA adoption. Partenaire de longue date de SAP, Atos Origin met sa connaissance approfondie des produits et solutions certifiées SAP et son équipe de 5.000 experts dédiés à la disposition de ses clients pour leur offrir des services sur-mesure de conseil, de mises en oeuvre et d'infogérance.

A propos de Casino Information Technology

Casino Information Technology est la filiale informatique du Groupe Casino, un des leaders mondiaux du commerce alimentaire.

Fort d'une relation de proximité à la fois géographique et relationnelle avec ses clients, le Groupe Casino répond aux besoins de chacun en particulier, dans ses aspirations, ses différences et ses modes de vie.
A travers ses différentes enseignes, " Géant Casino ", " Casino supermarché ", " Franprix ", " Leader Price ", " Monoprix ", " Petit Casino ", " Spar " ou " Vival ", le groupe Casino opère 9364 magasins en France.
Le groupe Casino est également implanté dans une dizaine de pays avec plus de 1600 magasins, notamment en Thaïlande et au Brésil où il est le leader.
En 2009, le groupe Casino a réalisé un chiffre d'affairesconsolidé de 26.7 milliards d'euros. Il emploie près de 200 000 personnes à travers le monde.

A propos du Service de Santé des Armées

Le service de santé des armées (SSA) est la structure médicale des forces armées françaises, dont la direction centrale est placée sous l'autorité directe du chef d'état-major des armées. En toutes circonstances, il assure le soutien médical et sanitaire des forces armées françaises et des organismes placés sous l'autorité du ministre de la Défense. Son organisation sur le territoire national lui permet d'assurer un soutien sanitaire adapté lors de la projection des forces armées sur les théâtres d'opération. Il est compétent en matière de soins, d'aptitude médicale et d'expertise, de prévention, d'enseignement et de recherche dans les domaines médical, paramédical, odontologique, pharmaceutique et vétérinaire.

A proposd'Atos Origin

Atos Origin est l'un des principaux acteurs internationaux du secteur des services informatiques. Sa mission est
de traduire la vision stratégique de ses clients en résultats par une meilleure utilisation de solutions de Conseil, Intégration de Systèmes et Infogérance. Atos Origin réalise un chiffre d'affaires annuel de 5,1 milliards d'euros et emploie 49 000 personnes dans le monde. Atos Origin est le partenaire informatique mondial des Jeux Olympiques et le Groupe compte parmi ses clients de grands comptes internationaux dans tous les secteurs d'activité. Atos Origin est coté sur le marché Eurolist de Paris et exerce ses activités sous les noms d'Atos Origin, Atos Worldline et Atos Consulting.
Contact presse:
Anne de Beaumont - Tél. : +33 (0)1 55 91 24 15 - anne.debeaumont@atosorigin.com
Copyright Hugin
Ce communiqué de presse est diffusé par Hugin. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.
[CN#167818]
Hugin

3. http://www.defense.gouv.fr/actualites/articles/louvois-harmoniser-la-solde-des-militaires

Louvois : harmoniser la solde des militaires

Mise à jour : 12/03/2012 10:33



Moderniser et harmoniser les procédures de paiement des soldes des personnels des armées, tels sont les objectifs de Louvois (Logiciel Unique à Vocation Interarmées de la Solde), un calculateur directement connecté sur les systèmes d’information des ressources humaines du ministère. Après le service de santé des armées et l’armée de terre déjà raccordés à Louvois, le déploiement se poursuivra en 2012 pour la marine nationale et l’armée de l’air.


Comment Louvois s’inscrit-il dans la réforme globale du Ministère ?


Pour répondre à la volonté du ministère de la Défense d’harmoniser et de simplifier sa gestion des ressources humaines, une réforme globale est en cours. Celle-ci nécessite le passage vers un Système d'Information des Ressources Humaines unique dénommé SOURCE.
Pour mener à bien cette réforme d'envergure, la Direction des ressources humaines du ministère de la Défense a créé la Mission SI-RH qui est chargée de la modernisation de la gestion des ressources humaines par la mise en place :


  • De processus RH harmonisés et simplifiés ;
  • D'un SIRH ministériel unique ;
  • D'une nouvelle organisation RH ;
  • D'une intégration optimisée de la solde et de la paye dans les RH en vue de raccordement à l'opérateur nation de paye (ONP) à l'horizon 2016.

Qu’est-ce que LOUVOIS ?


Louvois (LOgiciel Unique à VOcation Interarmées de la Solde) est un logiciel permettant de calculer une solde sur la base des éléments fournis par un Système d’Information des Ressources Humaines (SIRH). Ce logiciel interarmées garantit l'unicité des pratiques et des calculs réglementaires de la solde.

Qu’est-ce qu’un SIRH ?


Un SIRH est un système d’information qui permet la gestion et l'administration du personnel d'une entité. Actuellement, et dans l'attente de SOURCE futur SIRH unique du ministère, 5 SIRH sont mis en oeuvre au sein du ministère de la défense et des anciens combattants :


  • ALLIANCE au profit du personnel civil et du personnel militaire de la DGA et du CGA ;
  • CONCERTO au profit de l'armée de terre ;
  • ARHMONIE au profit du service de santé des armées ;
  • RHAPSODIE au profit de la marine nationale ;
  • ORCHESTRA au profit de l'armée de l'air.

La paye ou la solde de chaque administré est calculée à partir des évènements RH saisis dans les SIRH.

Qu’est-ce que le programme RH-solde de la Mission SI-RH ?


Placée sous l'autorité de la Direction des ressources humaines du ministère de la Défense, la Mission SI-RH est chargée de la modernisation de la gestion des ressources humaines du ministère.
Le programme RH-solde, un des piliers de la Mission SI-RH, désigne l'organisation qui pilote le raccordement des SIRH d’armées et des services à Louvois.
Le programme RH-solde est composé de 4 chantiers :


  • Un chantier développement technique ;
  • Un chantier référentiel ;
  • Un chantier fonctionnel ;
  • Un chantier recette.

Quels avantages de Louvois pour les administrés ?


Une meilleure qualité de service rendu à l’administré :


  • Les activités des personnels seront prises en compte plus rapidement, leur assurant ainsi une solde au plus près de leurs droits réels. En effet, le couple SIRH-Louvois permet de valoriser et de déterminer la solde au fil de l'eau sur la base des événements RH saisis quotidiennement dans les SIRH. La date de clôture de paye ayant été reculée, la prise en compte des évènements RH pour le mois en cours est donc plus importante permettant ainsi une meilleure réactivité de la chaîne pour tous les administrés.
  • Harmonisation des traitements individuels (mise en preuve d’une réglementation unique et partagée) en assurant une gestion de proximité.
  • Accroissement de la qualité des données grâce à une saisie unique et plus fiable, au plus près de l’administré.

Quel est le calendrier de raccordement des SIRH à Louvois ?


Le service de santé des armées est raccordé à Louvois depuis avril 2011 et l'armée de terre depuis octobre 2011.
La marine nationale sera raccordée au printemps 2012 et l'armée de l'air en automne 2012.
L'année 2013 verra le raccordement de la gendarmerie nationale.
Pour permettre aux administrés de suivre les étapes du raccordement de leur SIRH à Louvois, chaque armée et service réalise et met en oeuvre un plan de communication utilisant tous les moyens qui sont à sa disposition.

Quel est le processus de prise de décision de raccordement d'un SIRH à Louvois ?


Le raccordement d'un SIRH à Louvois est préparé, en étroite collaboration, par les équipes du programme RH-solde et les armées. L'ensemble des parties prenantes s'assure de la réunion des conditions nécessaires à la réussite du déploiement qui sont fixées par des critères de qualité définis en amont. Lors des mois précédents la bascule effective un véritable plan de tests est mis en oeuvre comprenant :


  • Des opérations de « solde en double » sont menées afin de vérifier la concordance des soldes entre les deux systèmes (Ancien système et SIRH-Louvois) ;
  • Des répétitions générales du raccordement ont lieu afin de garantir une maîtrise parfaite du processus de bout en bout de la chaîne RH-solde.

La prise de décision finale de bascule de l'ancien système vers le nouveau système, ne s'effectue que si toutes les étapes du calcul de la solde sont conformes aux exigences fixées par les critères qualité. Ces critères sont déterminés par chaque armées ou service pour répondre au mieux à leurs spécificités et garantir la qualité de service aux administrés.

Que se passe-t-il en cas d’écarts de solde pour les administrés ?


La décision de solder les administrés par Louvois s’accompagne de la mise en place d’un dispositif de soutien spécifique à chaque armée ou service visant à assurer à l’administré un service de qualité dans cette période transitoire.
Pour toute question ou difficulté, l’administré est invité à se rapprocher de son correspondant RH habituel qui, si nécessaire, mettra en oeuvre cette chaine de soutien.
Pour remédier à un dysfonctionnement constaté, la chaine de soutien dispose d'une panoplie complète d'outils permettant de verser un rattrapage de solde dans les délais les plus brefs.

Qu’est-ce qu’un PAIDI ?


Il s’agit d’une somme forfaitaire versée pour ne pas impacter lourdement l’administré, en attendant que son dossier soit régularisé et qu'ainsi l'indemnité due lui soit payée intégralement. Un PAIDI n’est effectué que si l’écart de solde est avéré en fonction de critères RH et indemnitaires précis. Comme le PAIDI est un paiement compensatoire versée en attendant la régularisation, il faut bien comprendre qu’il sera repris le mois suivant afin d’éviter une double perception suite à la régularisation.

En cas de difficultés financières liées à la mise en place de Louvois, des dispositifs sont-ils prévus ?


Bien entendu, le ministère de la Défense met tout en oeuvre afin de permettre aux militaires concernés de faire face à une situation difficile.
Tout militaire qui rencontrerait des difficultés dans le paiement de sa solde doit se rapprocher de son unité qui dispose d’un lien direct avec la cellule dédiée au traitement des situations anormales signalées. En cas de difficultés liées à un déséquilibre du budget causé par l'administration, le réseau de l'action sociale du ministère de la Défense peut accorder une aide sous forme de prêts ou de sommes forfaitaires pour compenser les coûts induits.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: L'armée française peine à recruter et fidéliser ses troupes !   Mar 23 Oct 2012 - 15:51

L'armée doit mieux traiter sa troupe si elle veut continuer à attirer des jeunes. L'alerte vient d'un organisme indépendant, le Haut comité d'évaluation de la condition militaire. Le sort des 89 000 "militaires du rang", ces soldats, matelots et autres caporaux sous contrat à durée déterminée, qui forment le gros des effectifs, n'est pas des plus enviables, explique le Haut comité dans son sixième rapport annuel, mis en ligne mardi 23 octobre.


Ce document touffu, étayé de nombreux chiffres, est une mine pour la sociologie militaire. Il est aussi un guide précieux pour qui voudra peser les avantages du métier des armes parmi ceux des autres agents de l'Etat. L'on y découvre ainsi qu'un ménage dont l'un des conjoints est militaire possède un niveau de vie moyen de 18 % inférieur au couple d'un fonctionnaire civil, à catégorie socio-professionnelle équivalente, et ce, quelque soit le grade.....

Le comité propose un contrat de huit ans, qui respecterait la nécessité d'avoir une armée jeune et en bonne condition. Cela permettrait, de plus, de faire des économies dans l'énorme machinerie déployée par l'armée pour recruter, former et fidéliser ses troupes. Chaque année, il faut gérer ainsi 13 800 embauches et 16 300 départs de soldats. Une gageure dont témoignent les délais de recrutement, six à huit mois, jugés "beaucoup trop longs" malgré la prime d'engagement. Deux défis surgissent : dans l'armée de terre, on ne trouve plus qu'1,5 candidat pour 1 poste, "des chiffres préoccupants" selon le Haut comité d'évaluation.

http://www.lemonde.fr/international/article/2012/10/23/l-armee-francaise-peine-a-recruter-et-fideliser-ses-troupes_1779430_3210.html

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/armees-un-rapport-preconise-de-mieux-fideliser-les-soldats_1178204.html

http://www.opex360.com/2012/10/23/des-militaires-du-rang-en-manque-de-reconnaissance/

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2012/10/23/evaluation-de-la-condition-militaire-le-6e-rapport-est-en-li.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourquoi la gestion de l'armée inquiète    

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi la gestion de l'armée inquiète
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL-
Sauter vers: