Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
clint
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2145
Localisation : Rhône-Alpes
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 13/09/2007

MessageSujet: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Jeu 17 Mai 2012 - 0:11

Rappel du premier message :

M. Manuel VALLS vient tout juste d'être nommé ministre de l'Intérieur.
Gageons qu'il est déjà au travail.
En attendant de connaître ses prochaines décisions, voici un lien pour découvrir rapidement son parcours, ses idées, ses aspirations :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Manuel_Valls#Biographie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: La police, le respect, les ripoux !   Ven 15 Fév 2013 - 19:54

FRÉDÉRIC MONTIER. Un sondage montre que les policiers n’ont pas une bonne image auprès des Français et qu’ils en souffrent. Comment allez-vous redorer leur blason ?
MANUEL VALLS.
Les policiers ont le sentiment d’être mal-aimés. Ce qui est en cause, c’est la baisse des effectifs, puisque 10000 postes ont été supprimés ces cinq dernières années, marquées aussi par la politique du chiffre pour satisfaire la hiérarchie. Et il y a la violence dont les policiers et les gendarmes sont victimes. Il faut faire face. Nous avons décidé de remplacer tous les départs à la retraite. Nous allons créer en plus 500 postes de gendarmes et de policiers par an sur le quinquennat, dont 280 policiers cette année.
Pour être respectée, la police doit être respectueuse des citoyens. Sur les contrôles d’identité, je n’ai pas pris l’option du récépissé qui ne me paraissait pas adapté à la police française. En revanche, nous avons décidé de refondre le Code de déontologie qui sera commun, pour la première fois, à la police et à la gendarmerie. Le tutoiement y est proscrit. C’est une familiarité insupportable, méprisante. Les palpations, qui font partie des nécessaires contrôles d’identité, doivent être encadrées. Chaque policier, chaque gendarme aura sur son uniforme son numéro de matricule, ce qui permet de l’identifier. Enfin, nous allons expérimenter dans les zones de sécurité prioritaire des petites caméras portatives qui permettront de mieux comprendre ce qui s’est passé et de protéger juridiquement les agents qui peuvent parfois être accusés à tort.

MARC VERSTRAETE. Quelles mesures comptez-vous prendre pour éviter les dérives comme celles de la BAC à Marseille ?
Je ne jette pas la pierre à mes prédécesseurs. Le seul reproche que je peux leur faire, c’est d’avoir fait croire aux Français qu’on pouvait régler les problèmes de délinquance d’un coup de baguette magique. La délinquance est profondément ancrée dans la société, notamment liée au trafic de drogues. Il y a aussi une montée de la violence chez les plus jeunes. La police et la gendarmerie ne peuvent pas à elles seules régler tout. Mais dans cette France qui souffre, qui se recroqueville, ma responsabilité, c’est de protéger. Etre policier, c’est représenter l’Etat. Il ne peut pas y avoir de brebis galeuse dans la police. J’ai dissous la BAC nord de Marseille au vu des accusations portées. Je laisse faire la justice. Mais toute dérive d’un policier ou d’un gendarme doit être sanctionnée avec la plus grande sévérité.

Les ripoux dans la police, ce n’est donc pas une fatalité…
Vous vous rendez compte si je disais l’inverse! L’immense majorité se sent salie par l’attitude de quelques-uns. Nous avons une police de grande qualité, il y a peu de bavures, peu de ripoux. La hiérarchie doit être très attentive à ces comportements. Souvent, les policiers me disent avoir le sentiment d’être un peu seuls sur le terrain : je veux que les officiers, les commissaires soient plus présents.

HÉLÈNE GUINAUDEAU. Sauf que certains commissaires n’ont pas toujours un comportement exemplaire…
Si on pense que tout le monde est malhonnête, cela devient difficile. Mais comprenez bien : le policier et le gendarme sont en butte toute la journée, la nuit, avec la face la plus noire de la société. Ils doivent se prémunir et nous devons les protéger de cette relation à l’argent facile.





http://www.leparisien.fr/politique/manuel-valls-oui-j-ai-des-ambitions-sinon-je-ne-serais-pas-la-15-02-2013-2569985.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Hommage de Valls aux gendarmes tués !   Lun 18 Fév 2013 - 14:57

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a rendu hommage aujourd'hui aux huit gendarmes tués en 2012 dans l'exercice de leur fonction lors d'une cérémonie aux Invalides, en présence des familles des militaires. "Au cours de l'année 2012, huit militaires de la gendarmerie ont payé de leur vie l'accomplissement de leur mission. A leurs familles et à leurs proches, je veux redire ma compassion et mon soutien", a déclaré le ministre de l'Intérieur, en présence des chefs d'état-major des armées.

"La résolution dans l'épreuve et le culte de la mission sont l'héritage qu'ils vous transmettent, ce socle de valeurs qui rend les Français si fiers de leur gendarmerie", a poursuivi le ministre à l'adresse de plusieurs centaines de gendarmes rassemblés dans la cour d'honneur des Invalides, avant que ne retentisse l'appel aux morts. Des cérémonies d'hommage identiques se sont déroulées dans le même temps sur tout le territoire. Le ministre de l'Intérieur a ensuite rencontré les familles des militaires décédés.

En juin, le meurtre d'Alicia Champlon, adjudante de 29 ans, et d'Audrey Bertaut, maréchal des logis-chef de 35 ans, tuées au cours d'une intervention dans un village du Var pour un différend à la suite d'un vol, avait suscité une forte vague d'émotion. Une journée nationale d'hommage aux gendarmes décédés dans l'exercice de leur fonction a été instaurée en 1993 autour du 16 février, jour anniversaire de la promulgation de la loi de 1791 portant création de la gendarmerie nationale.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/02/18/97001-20130218FILWWW00457-hommage-de-valls-aux-gendarmes-tues.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ventura
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 282
Localisation : Cher
Emploi : Maman
Date d'inscription : 19/06/2012

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Lun 18 Fév 2013 - 15:34

La journée nationale d'hommage aux gendarmes décédés dans l'exercice de leur fonction a été instaurée en 1997, d'aprés ce que j'ai lu sur la page des Gendarmes de coeur.

A part ceci:

Hommage à eux et pensées pour leurs familles, proches et collégues.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christian
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 5419
Age : 65
Localisation : Var La Crau
Emploi : Matricule 113217X
Date d'inscription : 06/12/2008

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Lun 18 Fév 2013 - 16:30

Non, c'est bien en 1993 que cela a été instauré.

_________________
La liberté peut être définie de manière positive comme l'autonomie et la spontanéité
d'une personne douée de raison. La liberté est la possibilité de
pouvoir agir selon sa propre volonté, dans le cadre d'un système
politique ou social, dans la mesure où l'on ne porte pas atteinte aux
droits des autres
et à la sécurité publique.



Etre et durer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sable
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 619
Localisation : Dans une BT au service des services et des administrations diverses
Emploi : GD noyé sous l'accumulation des missions et des PV
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Lun 18 Fév 2013 - 16:45

Christian a écrit:
Non, c'est bien en 1993 que cela a été instauré.

Ben pour le coup, je ne sais plus quoi penser. Regardes sur le lien ci dessous. Quelle est la bonne date?
http://www.defense.gouv.fr/actualites/articles/hommage-aux-gendarmes-victimes-du-devoir

L'essentiel est de rendre hommage à nos camarades, mais des dates différentes d'instauration de cette cérémonie, ça laisse pantois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 71
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Lun 18 Fév 2013 - 19:23

Ma mémoire peut me trahir mais tenant compte de mes mutations je pencherais plus pour 1993.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christian
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 5419
Age : 65
Localisation : Var La Crau
Emploi : Matricule 113217X
Date d'inscription : 06/12/2008

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Lun 18 Fév 2013 - 20:04

Je me souviens d'y être allé, à NANCY, avec mon Cdt de Cie et ce CC était en poste avec moi de 89 à avril 93

_________________
La liberté peut être définie de manière positive comme l'autonomie et la spontanéité
d'une personne douée de raison. La liberté est la possibilité de
pouvoir agir selon sa propre volonté, dans le cadre d'un système
politique ou social, dans la mesure où l'on ne porte pas atteinte aux
droits des autres
et à la sécurité publique.



Etre et durer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christian
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 5419
Age : 65
Localisation : Var La Crau
Emploi : Matricule 113217X
Date d'inscription : 06/12/2008

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Lun 18 Fév 2013 - 20:08

Voir ce texte :




L'hommage aux morts

La date du 16 février a été
choisie en 1993 par
le ministre de la défense pour commémorer le souvenir des
morts de la
Gendarmerie Nationale. Elle fait référence à la
loi du 16 février 1791
qui est l'acte de naissance de la Gendarmerie Nationale votée
par
l'Assemblée Nationale Constituante.
« La Maréchaussée portera désormais le
nom de Gendarmerie
Nationale ».

À cette occasion, une prise d'armes est
organisée
dans les unités au cours de laquelle le ministre de la
défense adresse
aux personnels son message. Les militaires sous les armes rendent
hommage à leurs camarades tombés en service au cours de
l'année
écoulée. Après un dépôt de gerbes, il
est procédé à l'appel de leurs
noms suivi de la sonnerie aux morts. Le cérémonial se
termine par une
minute de silence.

Pour cet évènement, toutes les
autorités administratives,
judiciaires et militaires sont conviées. Placé sous le
signe du
recueillement et du souvenir, la gendarmerie rappelle à tous le
lourd
tribut payé chaque année par les hommes et les femmes qui
composent
l'arme pour leur engagement et leur discipline.

Gendarmes officiellement morts en
service commandé
(source
:
livre d'Or de la gendarmerie nationale*) :

1950 : 18| 1951 : 15| 1952 : 29| 1953 : 39|
1954 : 35| 1955 : 54| 1956 : 44| 1957 : 42| 1958 : 41| 1959 :
37| [354]

1960 : 36| 1961 : 40| 1962 : 30| 1963 : 28|
1964 : 27| 1965 : 26| 1966 : 15| 1967 : 12| 1968 : 20| 1969 :
24| [252]

1970 : 20| 1971 : 21| 1972 : 25| 1973 : 17|
1974 : 25| 1975 : 22| 1976 : 14| 1977 : 17| 1978 : 15| 1979 :
22| [198]

1980 : 25| 1981 : 22| 1982 : 18| 1983 : 17|
1984 : 23| 1985 : 22| 1986 : 20| 1987 : 16| 1988 : 18| 1989 :
23| [204]

1990 : 10| 1991 : 08| 1992 : 16| 1993 : 09|
1994 : 12| 1995 : 17| 1996 : 24| 1997 : 17| 1998 : 11| 1999 :
05| [129]

2000 : 10| 2001 : 02| 2002 : 06| 2003 : 07|
2004 : 10| 2005 : 07| 2006 : 14| 2007 : 06| 2008 : 08| 2009 :
11| [81]

2010 : 15| 2011 : 10|

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, le
nombre de
gendarmes morts en service commandé est supérieur
à celui des gendarmes
tués durant la première guerre mondiale (1253 morts
depuis 1950).

* Le livre
d'or de la gendarmerie
nationale à été créé le 17 juin
1912 dans le but de mettre à
l'honneur
l'esprit de courage et de dévouement des militaires de l'arme.
Dans sa
première partie, sont inscrit les noms des personnels ayant
reçu une
citation pour les hauts faits qu'ils ont accomplis, dans
la seconde, on trouve la liste des morts victimes du devoir.

_________________
La liberté peut être définie de manière positive comme l'autonomie et la spontanéité
d'une personne douée de raison. La liberté est la possibilité de
pouvoir agir selon sa propre volonté, dans le cadre d'un système
politique ou social, dans la mesure où l'on ne porte pas atteinte aux
droits des autres
et à la sécurité publique.



Etre et durer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ardechois
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 543
Age : 64
Localisation : ARDECHE - ST GEORGES LES BAINS
Emploi : retraité
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Lun 18 Fév 2013 - 21:37

À cette occasion, une prise d'armes est organisée dans les unités au cours de laquelle le ministre de la défense adresse aux personnels son message

Cette année c'est le MINISTRE DE L'INTERIEUR qui a adressé son message et la date a changé du 16 nous sommes passés le 18 - pourquoi ???
W.E. trop chargé pour nos représentants ????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clint
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2145
Localisation : Rhône-Alpes
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 13/09/2007

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Mar 19 Fév 2013 - 2:02

ardechois a écrit:
...............................
Cette année c'est le MINISTRE DE L'INTERIEUR qui a adressé son message
et la date a changé du 16 nous sommes passés le 18 - pourquoi ???
W.E. trop chargé pour nos représentants ????

Réponse très facile :
Le samedi 16 février, le Minint était à Kaboul, où il était arrivé la veille.
C'est effectivement un ministre très occupé (il communique pratiquement tous les jours !)
et qui ne rechigne pas à se déplacer hors de "l'Intérieur", la preuve !



" Manuel Valls quitte Kaboul après deux jours sur la coopération sécuritaire.
Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a quitté Kaboul samedi après une visite de deux jours ayant pour thème la coopération sécuritaire entre la France et l'Afghanistan, alors que les troupes françaises achèvent leur retrait de ce pays.
L'avion de M. Valls a décollé de l'aéroport civil et militaire de Kaboul vers 16H15 (12H45 GMT), a-t-on appris de source diplomatique.
Le ministre de l'Intérieur était arrivé vendredi à 08H00.
Manuel Valls avait précédemment rencontré samedi le président Hamid Karzaï ainsi que le ministre de l'Intérieur afghan Mujtaba Patang.
La veille, il s'était rendu dans le Wardak, une province instable du sud, où des gendarmes français forment les forces de sécurité afghanes.
"Ma présence démontre, après celles du président de la République et des ministres de la Défense et des Affaires étrangères, notre engagement aux côtés de l'Afghanistan", a affirmé M. Valls dans un court discours.
[.............]
M. Valls était le troisième ministre régalien du gouvernement Hollande à venir à Kaboul, où le chef d'Etat lui-même avait fait un passage peu après son élection.
Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian s'y est rendu à plusieurs reprises pour superviser le retrait des troupes françaises basées en Afghanistan.
Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius y est également venu.
[........................] "


http://www.leparisien.fr/flash-actualite-politique/manuel-valls-quitte-kaboul-apres-deux-jours-sur-la-cooperation-securitaire-16-02-2013-2573159.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GENDSTAS
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2257
Age : 67
Emploi : retraité
Date d'inscription : 25/04/2010

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Mar 19 Fév 2013 - 4:47

Bonjour,
La date du 16 février a été approuvée par le CFMG et les associations de retraités avec application à compter de 1993 avec le principe d'une cérémonie nationale présidée par le ministre de la défense et des cérémonies départementales.
Deux cérémonies nationales en 1993 : une à Versailles et une aux Invalides.
(officialisée par la circulaire 200 DEF/Gend/O.E./Log. du 5 janvier 1993 - class. : 31.02)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Valls : "Il y a une crise de l'autorité dans notre pays" !   Jeu 21 Fév 2013 - 21:26

Sur BFMTV jeudi soir, le ministre de l'Intérieur a promis qu'il ferait tout pour que les auteurs de la collision qui a coûté la vie à deux policiers, jeudi matin à Paris, soient "sévèrement" punis.

"Il est intolérable que l'on s'attaque en permanence au travail de la police." Invité de BFMTV, c'est d'un ton implacable que le ministre de l'Intérieur Manuel Valls s'est exprimé sur la course-poursuite qui a coûté la mort à deux policiers, jeudi matin, sur le périphérique parisien.

"Implacable", c'est d'ailleurs le terme qu'il a employé pour exprimer son souhait de la réponse à apporter. "Il faut que la justice soit implacable, et je ferai tout pour que les sanctions les plus sévères soient apportées", a-t-il promis, visage fermé.


Manuel Valls a ensuite fustigé les actes de violence "permanents" contre "le travail de la police, qui accomplit au quotidien des missions difficiles". "Il y a aujourd'hui une crise de l'autorité dans notre pays, a-t-il noté, et il faut que ça cesse".

"Besoin d'une justice efficace"


D'ailleurs, le ministre de l'Intérieur assure qu'il ne se trompe pas de cible. "Je ne veux pas que l'on oppose la police et la justice", a-t-il affirmé. "Nous avons besoin d'une justice efficace, qui sanctionne au bon moment."

http://www.bfmtv.com/politique/valls-il-y-a-une-crise-lautorite-pays-454788.html

http://www.bfmtv.com/politique/deux-policiers-tues-valls-appelle-a-une-justice-severe-impitoyable-454310.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'idiot utile
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 973
Age : 37
Localisation : île de france
Emploi : Changeur de couche, emmerdeur de voie public
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Jeu 21 Fév 2013 - 22:36

Citation :
D'ailleurs, le ministre de l'Intérieur assure qu'il ne se trompe pas de cible. "Je ne veux pas que l'on oppose la police et la justice", a-t-il affirmé. "Nous avons besoin d'une justice efficace, qui sanctionne au bon moment."

Hum, sauf votre respect, monsieur le ministre... Si vous vous intéressiez un peu aux récents travaux que mène en ce moment votre collègue ministre de la justice, vous comprendriez peut-être mieux la colère et le désabus qui accablent les rangs des FDO comme de la magistrature.

Quel serai le bon moment, d'ailleurs, pour sanctionner? Quel est, selon vous, la définition d'une justice efficace?

Ce sont deux questions qui commencent à devenir réellement problématiques dans notre pays... et c'est grandement à vous d'en prendre toute la mesure!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clint
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2145
Localisation : Rhône-Alpes
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 13/09/2007

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Ven 22 Fév 2013 - 17:25

(Post transféré par mes soins, depuis un autre sujet)

http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/02/21/deux-policiers-tues-dans-le-nord-de-paris-dans-un-accident-de-la-route_1835909_3224.html


" Deux policiers de la brigade anti-criminalité ont été tués et un troisième blessé, jeudi matin, dans un accident survenu dans le nord de Paris sur le périphérique avec un 4 × 4 qui avait été pris en chasse, a annoncé le ministère de l'intérieur.
[………………]
Le conducteur du 4 × 4, connu des services de police, était en état d'ébriété et "en défaut de permis".
Il a déjà été condamné à six reprises pour des délits routiers, dont cinq fois pour conduite sans permis, a-t-on appris de source judiciaire.
L'homme, qui a également déjà été condamné pour conduite en état d'ivresse, n'avait pas de permis de conduire.
Il a été placé en garde à vue pour "homicide volontaire sur personne dépositaire de l'autorité publique".
[……..................……………….]

"Je ne doute pas un seul instant que la justice sera impitoyable" à l'égard de ce type de comportement, a déclaré le ministre de l'intérieur, Manuel Valls, à la presse.
[……………………….] "


******


Belles paroles de circonstance, mais qui ne ramèneront pas à la vie les deux policiers décédés.
M. Valls,
probablement ému par ce qui vient d’arriver à ces policiers parisiens, affirme bien haut sa détermination :
" il ne doute pas un seul instant " de la sévérité de la justice.
Sans doute faut-il comprendre, qu’il veut y croire, qu’il n’ose pas imaginer le contraire…

Mais cela appelle plusieurs observations :

1) Le doute ou la foi ?
- Si M. Valls prétend ne pas douter, beaucoup de citoyens ont perdu la foi, la confiance, qu’ils avaient auparavant en leur pays.
- Et de toute façon, la détermination du Minint n’aura pas d’impact sur le cours de la justice.
- Le chauffard criminel sera jugé par une cour d’assises.
- Qui peut prédire que les jurés ne seront pas sensibles à la plaidoirie d’avocats affirmant par exemple que, pour différentes raisons (…), leur client n’a pas pu éviter le véhicule de police ?

2) La justice impitoyable ?
- Elle l’est parfois, la justice, et pas toujours là où on l‘attendait.
- Mais, souvent, elle ne l’est pas !
- La sévérité n’est plus dans l’air du temps (cf. conférence de consensus sur la récidive, etc…).
- Si l’on s’en tient au pedigree du chauffard : « condamné à six reprises pour des délits routiers, dont cinq fois pour conduite sans permis et une fois pour conduite en état d'ivresse », il ne semble pas que la justice ait été impitoyable avec lui, jusqu'à présent en tout cas...
- D’ailleurs, quel exemple remarquable de délinquant multirécidiviste et continuant à récidiver...
- Quelles belles preuves d’impuissance et de faiblesse de notre société !
- Et après…, passés les premiers moments d’émotion et de compassion pour les victimes,
faudrait-il s’attendre à ce que notre justice renonce à sa tentation d‘adoucir les peines encourues par les délinquants récidivistes ?
- On nous répondra qu’il ne faut pas généraliser à partir d’un cas particulier, même si les exemples de récidive criminelle ou délictueuse sont fort nombreux.

3) Alors, finalement : justice impitoyable, ou implacable ? (selon les mots employés dans différentes ITW)
- Le Minint n’en doute pas un seul instant, à ce qu’il prétend…, du moins pour cette tragique affaire.
- Mais dans la France d’en bas, cette foi proclamée ne soulage pas l’inquiétude des citoyens :
elle soulève plus de questions et de méfiance, qu’elle n’apporte de garanties.
- Chacun sait qu’il ne suffit pas de croire en quelque chose pour que cela soit !…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Valls ne veut pas heurter des policiers à fleur de peau !   Jeu 28 Fév 2013 - 0:14

Il y a eu des larmes, beaucoup, de la colère rentrée et une marche blanche spontanée. Mais, mardi 26 février, jour des obsèques nationales des deux fonctionnaires de la brigade anticriminalité parisienne tués par un chauffard cinq jours auparavant, il n'y a eu aucun dérapage. La stratégie poursuivie par Manuel Valls depuis mai 2012 s'est trouvée renforcée : surtout, ne pas bousculer les policiers.

Dernière mesure à faire les frais de cette volonté d'apaisement, un projet d'arrêté instaurant des contrôles d'alcoolémie et de stupéfiants dans les commissariats. Poussé par la direction générale de la police nationale, il devait être présenté aux syndicats de policiers début mars. Il a été reporté sine die. Parce que sa révélation dans les médias, la veille de la mort des deux policiers, est particulièrement mal tombée. Mais pas seulement. "Les policiers sont à fleur de peau, assure le ministre de l'intérieur. Il y a une phrase qui revient en permanence lorsque je les rencontre : 'Ne nous stigmatisez pas.'"

"CONSTRUIRE LA CONFIANCE"

La mort du brigadier Boris Voelckel, 32 ans, et du brigadier-chef Cyril Genest, 40 ans, percutés, jeudi 21 février, par un jeune homme de 22 ans, déjà condamné à huit reprises, dont cinq pour des délits routiers, allait-elle relancer la guerre police-justice ? Arrivé Place Beauvau quelques semaines seulement après l'affaire de Noisy-le-Sec – des manifestations de policiers, protestant contre la mise en examen de l'un des leurs –, M. Valls a voulu "construire la confiance" entre lui-même et les policiers, mais également avec l'institution judiciaire. Le jour même de sa prise de fonctions, le ministre avait appelé à cesser de critiquer les décisions des magistrats, et s'est imposé cette discipline à lui-même.

Il a tout de même flirté avec la ligne rouge, jeudi, lors de sa visite aux collègues des victimes, dans les locaux de la BAC parisienne, quatre heures après l'accident : "Je ne doute pas que la justice sera sévère, impitoyable." "La phrase était nécessaire, vu la tension. Ils étaient déchirés", justifie-t-il quelques jours après. Et puis, au final, les magistrats ont suivi : le conducteur a été mis en examen pour meurtres aggravés, et son passager pour complicité.

Jusqu'au dernier moment, le ministère de l'intérieur a néanmoins craint que la marche blanche organisée mardi après-midi, après les obsèques nationales présidées par le premier ministre dans la cour du 19-Août de la Préfecture de police, ne dérape. Tous les ingrédients du mouvement de Noisy-le-Sec étaient réunis. Un appel à se réunir anonyme, diffusé par SMS dans les services, mais relayé par quelques hommes proches de l'extrême droite

RÉFORME PÉNALE

C'est finalement tout le contraire qui s'est produit. Le défilé silencieux a réuni plus de 2 000 policiers de la porte Maillot, point de départ de la course-poursuite fatale, jusqu'aux locaux de la BAC, porte Pouchet, dans un calme recueilli. Les deux députés du Front national, Gilbert Collard et Marion Maréchal-Le Pen, qui ont tenté une incursion, ont été priés de quitter les lieux, et ce sont bien les collègues et les proches des victimes qui ont mené la foule.

Aujourd'hui, beaucoup s'interrogent sur la manière dont Manuel Valls va transformer son crédit auprès des policiers, même s'il pense lui-même que "ce n'est pas un problème de donnant-donnant". Il jure qu'il ne cédera pas sur l'imposition du matricule, inscrite dans le futur code de déontologie commun aux policiers et aux gendarmes. Cette identification doit constituer un outil dans la lutte contre les contrôles au faciès, et les syndicats y sont opposés.

Le principal enjeu est désormais la réforme pénale. Le jury de la conférence de consensus sur la prévention de la récidive a rendu au premier ministre ses conclusions, résolument opposées au "tout-carcéral", la veille de la mort des policiers. Mardi, M. Valls a reçu les syndicats pour leur assurer que la réforme ne se traduirait pas par davantage de "laxisme". Il leur a également annoncé qu'ils rencontreraient prochainement la ministre de la justice, Christiane Taubira. Le but : approcher un "consensus". La tâche sera difficile.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/02/27/valls-ne-veut-pas-heurter-des-policiers-a-fleur-de-peau_1839479_3224.html


Dernière édition par MARSOUIN 26 le Sam 2 Mar 2013 - 23:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Valls veut aggraver les peines pour atteintes aux forces de l'ordre !   Sam 2 Mar 2013 - 23:00

Le ministre de l'intérieur Manuel Valls a indiqué samedi 2 mars qu'il voulait proposer à la garde des Sceaux Christiane Taubira "d'aggraver" les peines contre "ceux qui s'en prennent aux forces de l'ordre".

"Je suis venu dire combien il me paraissait indispensable que les peines aggravées soient appliquées à l'égard de ceux qui s'en prennent aux forces de l'ordre, insultes, caillassages et évidemment atteinte à l'intégrité physique", a déclaré le ministre sur les lieux d'un braquage de bijouterie intervenu jeudi dans l'est parisien. "Je proposerai à la garde des Sceaux, dans le cadre des réformes pénales à venir, qu'on aggrave les peines (...) il appartient bien sûr à la justice d'appliquer avec sévérité ces peines", a-t-il ajouté.

"DES INDIVIDUS PARTICULIÈREMENT VIOLENTS"

Jeudi, quatre hommes armés qui s'étaient introduits dans cette bijouterie située rue d'Avron ont été mis en fuite par une équipe de la brigade anti-criminalité (BAC) qui a interpellé un des suspects après des échanges de coups de feu. Dans la nuit de vendredi à samedi à Marseille, un policier de la BAC a été blessé après avoir été violemment heurté par la voiture d'un malfaiteur.

Manuel Valls a raconté avoir téléphoné dans la matinée à ce policier "blessé parce qu'une voiture a foncé sur lui avec sans doute l'intention de le tuer". Il lui avait déjà parlé "il y a déjà quelques semaines" car cet agent avait "failli perdre la vie avec deux de ses collègues" lors de "tirs contre eux".

"Beaucoup de policiers dans notre pays depuis des années sont mis en cause par des des individus particulièrement violents (...); il n'est pas normal que de jeunes individus particulièrement dangereux ne soient pas aujourd'hui en prison et aient uniquement des peines trop légères", a ajouté le ministre appelant à "une prise de conscience de chacun" et à la "sévérité de la justice".

DISCOURS DE GRENOBLE

Le code pénal prévoit déjà des peines aggravées pour des crimes et délits commis contre les "personnes dépositaires de l'autorité publique", ce que le ministre a rappelé, insistant pour qu'elle "soient appliquées et peut-être aggravées".
L'ancien président Nicolas Sarkozy s'était exprimé en faveur de l'aggravation des sanctions contre les agresseurs de policiers, notamment dans son discours de Grenoble de juillet 2010. La loi d'orientation et de programmation sur la sécurité intérieure (Loppsi 2) votée en décembre 2010 avait allongé la période de sûreté à 30 ans pour les meurtriers de personnes dépositaires de l'autorité publique.

En marge de ce déplacement dans le XXe arrondissement, Manuel Valls a évoqué des "fautes" de la DCRI dans l'affaire Merah. "Il y a eu des erreurs, des failles, des fautes, il ne s'agit pas d'accuser, il s'agit tout simplement de savoir ce qui s'est passé", a déclaré le ministre.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/03/02/valls-veut-aggraver-les-peines-pour-atteintes-aux-forces-de-l-ordre_1841936_3224.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Manuel Valls en Guyane !   Mar 5 Mar 2013 - 22:49

Manuel VALLS, ministre de l’Intérieur se rendra en Guyane du jeudi 7 au dimanche 10 mars 2013.

Ce déplacement sera l’occasion de rencontrer les policiers et gendarmes mobilisés sur les deux ZSP de Cayenne et Kourou, villes confrontées à une forte délinquance.
Il rencontrera également le personnel de la Police aux Frontières qui lui présentera sa mission de lutte contre l’immigration irrégulière et le futur dispositif de contrôle qui sera mis en place dans le cadre de l’installation du nouveau pont qui reliera Saint-Georges de l'Oyapock avec le Brésil.

Manuel VALLS se rendra également à Dorlin, sur un site anciennement occupé par les garimpeiros, où il s’entretiendra avec les militaires de la gendarmerie et des Forces Armées de Guyane. Il y a plusieurs mois, deux militaires avaient trouvé la mort et deux gendarmes avaient été blessés par balles lors d’une opération conjointe armée/gendarmerie contre les chercheurs d’or clandestins en Guyane.
Enfin, le ministre se rendra à Camopi dans une brigade de Gendarmerie au cœur du Pars Amazonien de Guyane.

http://www.blada.com/boite-aux-lettres/infos-citoyennes/9085-Manuel_Valls_en_Guyane.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Drogue : Valls veut s'attaquer aux petits consommateurs !!!   Jeu 4 Avr 2013 - 16:04

Le trafic de drogue gangrène nos quartiers, je suis vraiment mobilisé car la violence frappe toujours les plus faibles. Il faut s'attaquer aux trafiquants mais il faut aussi dissuader les acheteurs.» Interrogé sur RMC-BFMTV sur les mesures qui allaient être mises en place pour lutter contre le trafic de drogue dans les cités françaises, le ministre de l'Intérieur, Manuels Valls a annoncé que les consommateurs pris sur le fait, même en possession d'une faible dose de cannabis pour consommation personnelle, devront très prochainement payer une amende immédiatement.

Cette contravention devra être payée sur place. Dans les autres cas, la procédure judiciaire classique s'enclenchera. «A Marseille, on fait ça dans 40 cités,» a ajouté le ministre de l'Intérieur qui qualifie le trafic de drogue de «véritable fléau».


Modifier l'outil qui permet de quantifier la délinquance

Le ministre a également indiqué que de nouvelles zones de sécurité prioritaire (ZSP) allaient être créées dans tous les quartiers à forte délinquance. Manuel Valls avait officiellement lancé en septembre dernier à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) les zones de sécurité prioritaires. Une cinquantaine d'autres devraient voir le jour en 2013. Mercredi soir à Pantin (Seine-Saint-Denis) le ministre avait indiqué que les ZSP «ne sont pas un coup de bluff» en faisant état de «résultats» obtenus.

Manuel Valls souhaite aussi modifier les outils qui permettent de quantifier la délinquance : «Nous souhaitons un outil statistique indépendant sur la délinquance pour que les actions soient les plus efficaces possibles, un rapport parlementaire est en cours. Les chiffres ne sont pas bons, la délinquance continue d'augmenter, en particulier les cambriolages. Des réseaux internationaux sont à l'origine de cette recrudescence. Par ailleurs je veux m'attaquer à la violence faite aux hommes et aux femmes La préplainte en ligne permettra de mieux accueillir les femmes dans les commissariats», selon lui.

http://www.leparisien.fr/politique/drogue-valls-annonce-une-amende-payable-sur-place-pour-les-petits-consommateurs-04-04-2013-2696355.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clint
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2145
Localisation : Rhône-Alpes
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 13/09/2007

MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   Mer 10 Avr 2013 - 19:56

" Hommage appuyé " rendu par Manuel Valls au Général Mignaux.


http://www.leparisien.fr/flash-actualite-politique/le-general-denis-favier-nouveau-patron-des-96-000-gendarmes-francais-10-04-2013-2714321.php

" [...............]
[Le Général Favier] remplace le général d'armée Jacques Mignaux qui quitte son poste, atteint ce mercredi par la limite d'âge de son grade.
Le général Mignaux avait été nommé il y a trois ans directeur de la gendarmerie où il a géré le rattachement, effectif depuis 2009, de la gendarmerie au ministère de l'Intérieur.
Il a également eu la charge de conduire des réformes délicates sous contrainte budgétaire qui ont abouti à de nombreuses restructurations dans les gendarmeries départementale et mobile et dans les écoles.

Dans un communiqué publié en début d'après-midi, le ministre de l'Intérieur a "tenu à rendre un hommage appuyé au général Mignaux, acteur de la modernisation de l'institution, tout en étant le garant de ses traditions et de ses valeurs".
M. Valls a ajouté que le général Mignaux "a été l'une des chevilles ouvrières du rattachement de la gendarmerie au ministère de l'Intérieur et a ainsi largement contribué à son rapprochement avec la police nationale".
[....................] "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Manuel VALLS, nouveau MININT - Parcours, paroles, décisions...
Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL-
Sauter vers: