Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
interceptor
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2306
Emploi : CBTA
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION   Sam 4 Fév 2012 - 9:48

Rappel du premier message :

notre système de notation est perverse et inadapté :

PERVERSE car il ne permet plus réellement la comparaison et la discussion. Avec la nouvelle méthode, on a jeté un espace de voile opaque uniquement destiné à endormir les militaires. Je ne comprends pas d'ailleurs pourquoi ce système n'est pas plus décrié ...

INADAPTE car à vouloir rendre juste le système il est devenu trop générique trop impersonnel

Le rôle de ce système est de permettre au gestionnaire de gérer au mieux en fonction de ses intérêts et non d'apprécier son personnel avec bienveillance, franchise et équité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
gm78
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1626
Age : 49
Localisation : Versailles-Satory
Emploi : GM
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION   Ven 17 Fév 2012 - 10:45

LERETOURDUGARDIAN a écrit:
Partisan 22 a écrit:

Non, il lui reste l'AVP, donc progression encore possible !



LERETOURDUGARDIAN a écrit:
sebnantes a écrit:
Cette notation est un progrès par rapport à l'ancienne. Par contre, l'hypocrisie continue sur les points forts et les points à améliorer. Certains, parce qu'ils sont gradés n'ont plus de points à améliorer. Moi, je dis il y a toujours une marge de progression et ce pour chaque personnel, du plus bas au plus haut.


Je tiens à apporter un petit plus. Je ne suis pas d'accord quand tu dis il y a toujours une marge de progression. (En fait avec ce que tu avances). Je prends l'exemple d'un pote qui vient de rater pour la 4ème fois l'OPJ, il va se retrouver avec une notation avec mention : Potentiel acquis , donc pour le notateur il n'y aura pus de marge de progression...

Euh L'AVP, certes mais je vois mal un mec qui a échoué quatre fois à l'OPJ en scaahnt que la quatrième fois il y a examen du dossier militaire, se voir proposer à l'AVP, En sachant que pour AVP vous devez faire stage pour obtenir qualification OPJ. Donc j'y crois peu pour ceux qui auront échoué 4 fois.......

C'est justement l'essence même de l'AVP !!! Favoriser les personnels qui ont échoué plusieurs fois à l'OPJ et qui ne peuvent présenter plus de 4 fois cet examen..Sur ce point là, je suis d'accord avec Partisan 22...Le mec qui échoue 4 fois et qui se présente à l'AVP, c'est qu'il en veut sachant qu'un stage de 6 semaines l'attend à Fontainebleau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bibi1059
Nouveau membre
Nouveau membre


Nombre de messages : 2
Age : 44
Date d'inscription : 06/07/2009

MessageSujet: Re: I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION   Ven 17 Fév 2012 - 15:14

bonjour à tous,
dans mon unité c'est la course aux numéros (Bmo oblige). Faut voir le nombre de vacheries que certains font pour juste être le meilleur. Rabaisser les autres pour se valoriser c'est leur devise !! Ils vont jusqu'à te piquer ton PV stup en douce pour monter leur stats, et même pruner leur amis et famille en envoyant le mono-galon faire signer le PVe à leur place !! Je ne raconte pas de conneries, c'est du vécu en direct live !
Aprés, tu passes à la notation et tu ressembles à une m...e comparé à ces gars là, car ils ont un registre PV énorme !! Le top !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LERETOURDUGARDIAN
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 466
Localisation : Au Sud et juteux comme le melon.....
Emploi : en fonction du service
Date d'inscription : 19/07/2011

MessageSujet: Re: I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION   Ven 17 Fév 2012 - 16:08

bibi1059 a écrit:
bonjour à tous,
dans mon unité c'est la course aux numéros (Bmo oblige). Faut voir le nombre de vacheries que certains font pour juste être le meilleur. Rabaisser les autres pour se valoriser c'est leur devise !! Ils vont jusqu'à te piquer ton PV stup en douce pour monter leur stats, et même pruner leur amis et famille en envoyant le mono-galon faire signer le PVe à leur place !! Je ne raconte pas de conneries, c'est du vécu en direct live !
Aprés, tu passes à la notation et tu ressembles à une m...e comparé à ces gars là, car ils ont un registre PV énorme !! Le top !!



Attention a ce que tu dis: "Course aux numéros".......... Ca n'existe pas chez nous!!!!!!!!!!!!! Enfin c'est que l'on nous dit........ mdr.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bibi1059
Nouveau membre
Nouveau membre


Nombre de messages : 2
Age : 44
Date d'inscription : 06/07/2009

MessageSujet: Re: I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION   Sam 18 Fév 2012 - 10:27

Mince !! Je me suis mal exprimé. Ce sont plutôt des objectifs, non chiffré bien sûr. Mais lorsque tu passes à la notation, les chiffres te sont balancés en pleine figure quand même, tout en étant comparé aux autres ( sans se soucier d’éventuels problèmes personnels) !! J'adore cette force humaine lol!
Blague à part, j'adore mon métier, et je reste motivé malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
excelsior
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2441
Localisation : 7.7
Emploi : retraité, citoyen du monde , européen , FRANCAIS AVANT TOUT , francilien, seine et marnais Briard pure race.....enquiquineur public et traqueur de cassoss
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION   Sam 18 Fév 2012 - 12:28

tiens un souvenir :
Il y a quelques lointaines années , un Cdt de Cie n'avair rien touvé de mieux que de faire " comparaitre " devant lui à la notation , les gendarmes avec leurs paquet d'archives de PV de l'année écoulées. Celui qui avait le plus gros tas était "bon" , et il regardait avec dédain les plus petits paquets....

ceci sans tenir compte des arrêts maladies eventuels , des stages ou autres tâches ( à l'époque on était souvent opérateurs cinémomètre en tant que " jeune gendarme " donc pas le temps de faire des procédures )........

Hormis le boulot que cela demandait à tout reclasser ensuite dans les boites d'archives.....

L'année suivante , tout le monde avait des paquets énormes , car le moindre procédure containt moult phococopies de documents plus ou moins inutiles ( merci à l'usine qui nous prêteait gracieusement sa photocopieuse ).....

l'année d'après , il n'a rien demandé.......

Alors la chasse aux nunus c'est pas nouveau.... suffit d'essayer de pas trop tomber dans le piège , mais il faut reconnaitre aussi qu'à cete époque les carottes étaient moins grosses et moins nombreuses...... et la promptitude à virer les personnels était moindre.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Komugi chan
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 6162
Age : 65
Localisation : Deux Sevres
Emploi : Infirmière psy
Date d'inscription : 09/11/2007

MessageSujet: Re: I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION   Sam 18 Fév 2012 - 12:30

interceptor a écrit:
notre système de notation est perverse et inadapté :

PERVERSE car il ne permet plus réellement la comparaison et la discussion. Avec la nouvelle méthode, on a jeté un espace de voile opaque uniquement destiné à endormir les militaires. Je ne comprends pas d'ailleurs pourquoi ce système n'est pas plus décrié ...

INADAPTE car à vouloir rendre juste le système il est devenu trop générique trop impersonnel

Le rôle de ce système est de permettre au gestionnaire de gérer au mieux en fonction de ses intérêts et non d'apprécier son personnel avec bienveillance, franchise et équité.

Bonjour Interceptor,

Deux émisions ce matin qui se recoupent et apportent de l'eau à ton moulin en permettant de mieux comprendre ce qui se passe:
- sur France Culture: Terre à Terre: interview d'Alain Deneault sur son livre "Faire l'économie de la haine" :
enregistrement à http://www.franceculture.fr/emission-terre-a-terre-noir-canada-2012-02-18 , podcast : http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_10867.xml

- sur France inter: "On n'arrête pas l'éco": l'interview de Yann Algan : "La fabrique de la défiance ... et comment s'en sortir" (à la fin de l'émission): http://www.franceinter.fr/emission-on-n-arrete-pas-l-eco-yann-algan-auteur-de-la-fabrique-de-la-defiance-et-comment-s-en-sorti (enregistrement en ligne dans la journée), podcast: http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_11548.xml

Elles ne traitent pas de la notation problement dite, mais permettent de comprendre en quoi le système qui l'a mise en place est, comme tu le dis, pervers et inadapté. Alain Deneault l'analyse au niveau international, et Yann Algan, au niveau national, faisant état du fait que cette perversité et cette inadaptation sont exacerbées dans le contexte français, et que ses conséquences humaines y sont pires qu'ailleurs. Il termine en donnant des portes de sortie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
interceptor
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2306
Emploi : CBTA
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION   Sam 18 Fév 2012 - 18:13

Komugi chan a écrit:
interceptor a écrit:
notre système de notation est perverse et inadapté :

PERVERSE car il ne permet plus réellement la comparaison et la discussion. Avec la nouvelle méthode, on a jeté un espace de voile opaque uniquement destiné à endormir les militaires. Je ne comprends pas d'ailleurs pourquoi ce système n'est pas plus décrié ...

INADAPTE car à vouloir rendre juste le système il est devenu trop générique trop impersonnel

Le rôle de ce système est de permettre au gestionnaire de gérer au mieux en fonction de ses intérêts et non d'apprécier son personnel avec bienveillance, franchise et équité.

Bonjour Interceptor,

Deux émisions ce matin qui se recoupent et apportent de l'eau à ton moulin en permettant de mieux comprendre ce qui se passe:
- sur France Culture: Terre à Terre: interview d'Alain Deneault sur son livre "Faire l'économie de la haine" :
enregistrement à http://www.franceculture.fr/emission-terre-a-terre-noir-canada-2012-02-18 , podcast : http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_10867.xml

- sur France inter: "On n'arrête pas l'éco": l'interview de Yann Algan : "La fabrique de la défiance ... et comment s'en sortir" (à la fin de l'émission): http://www.franceinter.fr/emission-on-n-arrete-pas-l-eco-yann-algan-auteur-de-la-fabrique-de-la-defiance-et-comment-s-en-sorti (enregistrement en ligne dans la journée), podcast: http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_11548.xml

Elles ne traitent pas de la notation problement dite, mais permettent de comprendre en quoi le système qui l'a mise en place est, comme tu le dis, pervers et inadapté. Alain Deneault l'analyse au niveau international, et Yann Algan, au niveau national, faisant état du fait que cette perversité et cette inadaptation sont exacerbées dans le contexte français, et que ses conséquences humaines y sont pires qu'ailleurs. Il termine en donnant des portes de sortie.


bonjour
merci à toi
j'écouterai ...
je suis assez étonné de ce qui se passe avec cette notation, il y a une forme d'anesthésie ... beaucoup de victimes ne se connaissent pas encore. Et beaucoup n'osent pas se plaindre pour diverses raisons.
La notation participe grandement, directement ou indirectement, au mal être de nombreux camarades.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
electron84
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 3445
Age : 48
Localisation : là où il fait bon vivre
Date d'inscription : 18/12/2007

MessageSujet: Re: I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION   Sam 18 Fév 2012 - 21:06

Citation :
je suis assez étonné de ce qui se passe avec cette notation, il y a une forme d'anesthésie ... beaucoup de victimes ne se connaissent pas encore. Et beaucoup n'osent pas se plaindre pour diverses raisons.
La notation participe grandement, directement ou indirectement, au mal être de nombreux camarades.


Effectivement la notation telle qu'elle est formatée , est un maillon fort du système "gendarmique" ,càd inique et injuste ....et ceci est écrit avec le souci de l'objectivité et de la mesure .Il faut simplement se rendre à l'évidence .....et on peut traiter d'autres thèmes comme les mutations , les csa , les suicides .....pour en arriver à la même conclusion!!!y aurait -il pas comme un début d'incendie .........heureusement j'ai mon "arrosoir" ..........si,si,si pale pale pale pale pale pale pale pale pale pale pale Suspect Suspect Suspect confused confused Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
supergigi28
1 étoile
1 étoile
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 57
Localisation : DREUX
Emploi : gendarme territorial
Date d'inscription : 28/10/2007

MessageSujet: La notation   Sam 18 Fév 2012 - 21:41

Cela m'énerve toujours mais celà n'est qu'un fois par an et la nouvelle notation ne reflète toujours pas la réalité du terrain. Il est vrais que les mots ont plus d'importance à chacun de relire et de tout comprendre sachant que dans notre institution un mot peu briser une carrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Komugi chan
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 6162
Age : 65
Localisation : Deux Sevres
Emploi : Infirmière psy
Date d'inscription : 09/11/2007

MessageSujet: Re: I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION   Sam 18 Fév 2012 - 23:34

interceptor a écrit:
[bonjour
merci à toi
j'écouterai ...
je suis assez étonné de ce qui se passe avec cette notation, il y a une forme d'anesthésie ... beaucoup de victimes ne se connaissent pas encore. Et beaucoup n'osent pas se plaindre pour diverses raisons.
La notation participe grandement, directement ou indirectement, au mal être de nombreux camarades.

Ce que tu dis là concernant l'anesthésie recoupe l'émission de France culture de ce matin: A. Deneault analyse les conséquences psychiques de l'idéologie économique: le vocabulaire utilisé engendre un imbroglio conceptuel qui empêche une claire compréhension de ce qui se passe. Le niveau de l'argent crée un écran psychique, engendre une censure infra-consciente qui anesthésie mentalement les gens.
Il y parle d'institutions publiques complètement soumises à la finance internationale, de clauses de confidentialités dans les contrats que signent les instances gouvernementales ou politiques avec les sociétés étrangères, et ces contrats ont valeur de lois au delà des droits constitutionnels votés par lesdites instances gouvernementales et politiques, aboutissant à des Etats de non-droit.
Ce que tu constate concernant la notation dans la gendarmerie dépasse le cadre national: regarde la façon dont se comportent les "agences de notation" vis à vis des pays européens: on a affaire à la même structure de pensée, aux mêmes comportements, à la même perversité et aux mêmes résultats. Ca fonctionne de la même façon que le harcèlement, sauf qu'au lieu que ce soit appliqué au niveau d'individus, c'est appliqué au niveau des peuples. Les "évaluateurs" de ces agences ont les mêmes critères d'évaluation que nos DRH, et ces critères sont incompatibles avec l'Etat de droit, avec les fondements même de la démocratie. Ils sont parfaitement inconstitutionnels.
Il me parait important de réaliser que ce que vous vivez n'est pas propre à la gendarmerie: c'est l'application d'un modèle économique mondialisé qui s'exerce au détriment des peuples.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
electron84
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 3445
Age : 48
Localisation : là où il fait bon vivre
Date d'inscription : 18/12/2007

MessageSujet: Re: I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION   Dim 19 Fév 2012 - 3:04

Citation :
Les "évaluateurs" de ces agences ont les mêmes critères d'évaluation que nos DRH, et ces critères sont incompatibles avec l'Etat de droit, avec les fondements même de la démocratie. Ils sont parfaitement inconstitutionnels.
Du temps de ma période d’apprentissage en école de sous officiers , j'avais été surpris voire circonspect à l'accent mis sur la moralité (qui devait être plus ou moins irréprochable ) et un bémol moindre sur les problèmes de gestion d'argent .
Avec le recul , je comprends mieux cet état de fait à l'aune de ma compréhension actuelle du système mis en place .......... Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Suspect Suspect Suspect Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
silver72
Membre CFMG
Membre CFMG
avatar

Nombre de messages : 687
Age : 49
Localisation : Issy les Moulineaux
Emploi : Acheteur d'ordinateur toujours en panne quand ils ne rament pas...
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION   Dim 19 Fév 2012 - 12:21

Bonjour,

Depuis le début de ce post, nous n'avons que des réflexions négatives... Si nous passions au constructif ?

Si ce système ne convient pas, il serait intéressant de voir quelles seraient les propositions qui permettraient de le réformer.

Moi je verrais bien un système de synthèse entre une autoévaluation, une évaluation par nos pairs et une évaluation par la hiérarchie...

On peut difficilement faire plus complet non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
interceptor
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2306
Emploi : CBTA
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION   Dim 19 Fév 2012 - 19:27

Un grand merci à toi Komugi Chan ... je lie avec attention tes interventions sur tout ce qui touche à l'humain sur ce forum, et c'est toujours instructif

Sylver, il n'y a rien de négatif à souligner la perversité d'un système uniquement destiné à répondre à ses besoins ... Tu as parfaitement raison de faire des propositions mais je crois qu'il est trop tôt.

J'aimerai qu'ici, en dehors des intervenants habituels, beaucoup se manifestent pour exprimer le rejet de ce système. Il sera grand temps ensuite d'en débattre pour proposer autre chose. Mais on peu d'ore et déjà constater que pour devenir objective, il faudrat que la notation abandonne les poucentages de progression annuel et surtout responsabiliser le notateur par une obligation de justification.

A tous ceux qui viennent ici, osez particper à ce débat ... nous ne sommes pas là pour détruire mais construire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
carpa
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 485
Age : 47
Localisation : là où le bonheur est dans le pré : Gers
Emploi : GD, ancien Moblo.
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION   Dim 19 Fév 2012 - 19:37

excelsior a écrit:
tiens un souvenir :
Il y a quelques lointaines années , un Cdt de Cie n'avair rien touvé de mieux que de faire " comparaitre " devant lui à la notation , les gendarmes avec leurs paquet d'archives de PV de l'année écoulées.

Je ne suis pas un vieux gendarme, mais j'ai également connu ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre71
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 104
Age : 70
Localisation : Au pays du meilleur vignoble
Emploi : retraité
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION   Dim 19 Fév 2012 - 20:30

carpa a écrit:
excelsior a écrit:
tiens un souvenir :
Il y a quelques lointaines années , un Cdt de Cie n'avair rien touvé de mieux que de faire " comparaitre " devant lui à la notation , les gendarmes avec leurs paquet d'archives de PV de l'année écoulées.

Je ne suis pas un vieux gendarme, mais j'ai également connu ça


Effectivement, nous nous présentions avec les archives PV et le carnet de déclarations et il comparait les auditions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.association-gendarmesdecoeur.org/
silver72
Membre CFMG
Membre CFMG
avatar

Nombre de messages : 687
Age : 49
Localisation : Issy les Moulineaux
Emploi : Acheteur d'ordinateur toujours en panne quand ils ne rament pas...
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION   Dim 19 Fév 2012 - 20:43

interceptor a écrit:


J'aimerai qu'ici, en dehors des intervenants habituels, beaucoup se manifestent pour exprimer le rejet de ce système. Il sera grand temps ensuite d'en débattre pour proposer autre chose. Mais on peu d'ore et déjà constater que pour devenir objective, il faudrat que la notation abandonne les poucentages de progression annuel et surtout responsabiliser le notateur par une obligation de justification.

A tous ceux qui viennent ici, osez particper à ce débat ... nous ne sommes pas là pour détruire mais construire

Mais justement, je ne rejette pas le système... et si ce post n'est orienté que vers la négation sans possibilité de discussion, il serait temps de le placer dans les sujets stériles et houleux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christi@n
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1018
Age : 48
Localisation : Midi-Pyrénées
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION   Lun 20 Fév 2012 - 0:10

Et bien moi, je suis, pour l'instant, pleinement satisfait de ma notation et de son évolution depuis le début de ma carrière.

Je prends les devants en précisant que je ne fais de lèche à personne, que je ne fais pas la courses aux UNA, que je n'aime pas vraiment la PR (on me le fait remarquer), que je dis les choses que j'ai à dire, avec les formes toutefois mais les messages sont toujours passés ... j'essaie de faire simplement mon taf ... mais c'est pas facile ... mais là, c'est un autre problème.

Oui, je suis satisfait, suis-je le seul dans ce cas-là ???



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Komugi chan
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 6162
Age : 65
Localisation : Deux Sevres
Emploi : Infirmière psy
Date d'inscription : 09/11/2007

MessageSujet: Re: I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION   Lun 20 Fév 2012 - 1:55

interceptor a écrit:
Un grand merci à toi Komugi Chan ... je lie avec attention tes interventions sur tout ce qui touche à l'humain sur ce forum, et c'est toujours instructif


A ton service, Interceptor !

silver72 a écrit:
Mais justement, je ne rejette pas le système... et si ce post n'est orienté que vers la négation sans possibilité de discussion, il serait temps de le placer dans les sujets stériles et houleux...

Bonjour silver72,

Il semblerait que tes critères d'évaluation soit différents de ceux des gens qui s'expriment sur le sujet en ce qui concerne les notions de "négatif" et de "positif".

Personnellement, je tente d'apporter des éléments de compréhension de ce qui se passe actuellement, parce que le gros problème auquel sont confrontés les gens qui pâtissent de la notation, c'est qu'elle repose sur des critères d'évaluation complètement différents de ceux pour lesquels les gens sont entrés dans la gendarmerie et qui leur ont été enseignés auparavant, pour les plus anciens. Pour prendre un exemple: tu arrives dans un milieu où on t'apprends à jouer à la belotte, et en fait on attends de toi que tu joues à la bataille, et on te réprimande si tu n'y joues pas. Il y a comme une incompatibilité. Donc c'est dans l'ordre des choses que les gens cherchent à comprendre. Et dans un pays où il ne passe pas de mois sans que soit annoncé sur ce forum le suicide d'un gendarme ou d'un policier, tu m'excuseras, mais ça vaut quand même le coup de se pencher sur la question, parce que c'est notre santé, notre vie, et le bonheur ou le malheur de notre entourage qui sont en cause ici, autrement dit, ce que nous avons de plus important au monde.

Dans mon milieu professionnel, j'ai vécu la transition entre les changements de critères d'évaluation, entre l'époque où on me demandait de faire un boulot de soignant de qualité, auquel j'avais été formée, au sein d'une équipe soignante motivée, à savoir amener les patients dont nous avions la responsabilité à un état de mieux être et d'autonomie, et une autre époque où on ne me demandait plus cela du tout, mais juste de faire tourner la machine afin d'augmenter la "file active".
Avant ce changement, dans les années quatre-vingt, un ministre de la santé, Ralite, a redonné le pouvoir de décision à la base: il a demandé aux infirmiers de faire des projets avec des objectifs thérapeutiques, et leur a donné les moyens de les réaliser. Pas des moyens financiers, parce que cela ne demandait pas d'argent, mais l'appui de leur hiérarchie médicale et administrative pour les impulser et les réaliser.

Et ça a super bien marché pendant quelques années. Et puis un jour, changement de ministre, "restructurations", changement de critères d'évaluation: d'un seul coup le bien être des patients n'avait plus d'importance. Non seulement ça n'avait plus d'importance, mais il ne fallait plus en parler. Le ministre a démissionné, parce qu'il ne pouvait pas cautionner cette nouvelle orientation. Il fallait soit disant "faire des économies", mais parallèlement la nouvelle orientation a coûté éminemment plus cher que l'ancienne: le nombre de soignants a diminué, et l'administration a augmenté. Les médecins ont été départis de tout pouvoir de consultation et de décision sur les équipes qu'ils dirigeaient et sur les projets à réaliser avec les patients. Sont apparus les programmes informatiques, les "écoles de cadres", les "évaluations", les stats, des tonnes de paperasses à remplir, une multitude de tâches parasites sans rapport avec la fonction soignante, etc. Les surveillants qui travaillaient dans les équipes et avaient un role de formateurs pour les nouveaux arrivants ont été détachés pour devenir des administratifs et des professionnels de l'autorité: alors qu'auparavant tous les membres des équipes travaillaient dans le même sens, ils sont devenus opposés par des rapports de pouvoir, qui n'existaient pas auparavant. Ceux qui s'étaient investis à monter des structures de soins qui marchaient bien, qui étaient formés, ont été balayés: certains, comme moi, ont démissionné, d'autres ont été éjectés par le biais de dénonciations calomnieuses, de harcèlement, beaucoup sont morts, un taux de suicide énorme (j'ai vu mourir 15 collègues sur un effectif d'une centaine d'infirmiers, dont la moitié par suicides.) Aujourd'hui, les infirmiers qui travaillent en psy ne sont plus formés (les études d'infirmiers psy ont été supprimées dans les années quatre-vingt), ils se contentent de donner des médoc, de faire les actes infirmiers techniques, d'assister le médecin et l'anesthésiste lors des électrochocs, de remplir des papiers, et de maîtriser les clients en cas de besoin. Le reste des tâches est réalisé par des aides soignants et agents de service, également non formés en psy. Les structures psy sont incapables de faire face à la souffrance psychique ambiante, à l'intérieur des hôpitaux psy comme à l'extérieur. Officiellement, il y a une pénurie d'infirmiers, mais elle est sciemment provoquée.

Ce dont je parle là est de faits. Sur le plan humain, les résultats sont désastreux. Sur le plan financier, je suppose qu'il est "positif" pour les gens qui en bénéficient : les labos pharmaceutiques, les société de sécurité qui "sécurisent" les établissements, les sociétés d'infogérance, d'audits, les inventeurs de modélisations, les centres de formations, etc. Donc selon les critères d'évaluation de l'évaluateur, la situation peut apparaître comme "négative" ou "positive".

Maintenant pour ce qui est de la méthodologie: si tu veux avancer dans l'étude d'un phénomène quelconque, ce que nous tentons de faire ici concernant la notation, tu dois commencer par analyser ce qui se passe: considérer les faits que tu constates, voir la structure, la nature des relations, des éléments en présence, et chercher à comprendre ce qui se passe exactement. Ca s'appelle, en termes scientifiques, une analyse ou déstructuration. Ensuite seulement à partir de là, tu peux faire une synthèse et reconstruire, ça s'appelle, toujours en termes scientifiques, une restructuration.

Ces mots n'ont pas le même sens selon qu'ils sont employés dans un sens scientifique ou en termes de management, où ils ont été repris avec une signification différente, censée donner un vernis de scientificité à des galimatias, histoire de noyer le poisson. Le mot restructuration n'a rien à voir avec le sens qu'il a en termes de management: dégraissage de mamouth. Pas plus que le terme "évaluation", d'ailleurs. Evaluer, ça veut dire attribuer une valeur, et c'est le propre de tout système nerveux humain normalement constitué. Nous évaluons tout le temps, c'est ce qui nous permet de faire des choix, de prendre une direction plutôt qu'une autre. Quand je fais mes courses, j'évalue les denrées que je veux acheter, et l'endroit où je vais les acheter. Ce n'est d'ailleurs pas réservé à l'espèce humaine: même mon chat évalue quand il choisit de manger la pâté X plutôt que les croquettes Y. Contrairement à l'idée accréditée en management, évaluer n'est nullement le privilège des quelques manipulateurs de symboles qui posséderaient le monopole de l'évaluation, en partant du principe que les autres, le betit bétail d'exécutants,
n'auraient qu'à se conformer à leurs choix.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
silver72
Membre CFMG
Membre CFMG
avatar

Nombre de messages : 687
Age : 49
Localisation : Issy les Moulineaux
Emploi : Acheteur d'ordinateur toujours en panne quand ils ne rament pas...
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION   Lun 20 Fév 2012 - 3:07

Komugi chan a écrit:
interceptor a écrit:
Un grand merci à toi Komugi Chan ... je lie avec attention tes interventions sur tout ce qui touche à l'humain sur ce forum, et c'est toujours instructif


A ton service, Interceptor !

silver72 a écrit:
Mais justement, je ne rejette pas le système... et si ce post n'est orienté que vers la négation sans possibilité de discussion, il serait temps de le placer dans les sujets stériles et houleux...

Bonjour silver72,

Il semblerait que tes critères d'évaluation soit différents de ceux des gens qui s'expriment sur le sujet en ce qui concerne les notions de "négatif" et de "positif".


Bonjour Komugi chan (oh magicienne des cartes), mon post concernait la manière dont était orienté le message d'interceptor.
L'ancien système de notation était totalement à revoir. Comparer cela à un changement de règles global est plutôt facile. Pour moi, ta comparaison va plutôt vers la réforme de la garde à vue qui a modifié complètement les règles de fonctionnement des enquêtes...
Maintenant un nouveau système est en place et il est ce qu'il est. Il me semble qu'il nous rapproche du système déjà en vigueur dans d'autres secteurs du service public. Il a le bénéfice de ne pas voir des personnels arriver au maximum de leur notation et de stagner pendant 10 ans... Il donne une possibilité d'orientation constante...

Maintenant, je suis tout à fait d'accord sur tous les faits relaté dans les posts précédents car je les ai un peu connu aussi. Mais une fois de plus, ce sont de petits tyrans qui n'en font qu'à leur tête plutôt que de respecter ce qui est édicté.
Toute la source du problème est là, et pas seulement pour la notation. Personnellement, I have a dream : Que les petits rois se fasse torcher lorsqu'ils ne respectent pas les ordres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christian
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 5419
Age : 65
Localisation : Var La Crau
Emploi : Matricule 113217X
Date d'inscription : 06/12/2008

MessageSujet: Re: I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION   Lun 20 Fév 2012 - 8:14

Silver à dit

===Toute la source du problème est là, et pas
seulement pour la notation. Personnellement, I have a dream : Que les
petits rois se fasse torcher lorsqu'ils ne respectent pas les ordres.
..===


Cela arrive Silver, cela arrive, j'espère pouvoir en dire plus d'ici peu, crois moi !!

_________________
La liberté peut être définie de manière positive comme l'autonomie et la spontanéité
d'une personne douée de raison. La liberté est la possibilité de
pouvoir agir selon sa propre volonté, dans le cadre d'un système
politique ou social, dans la mesure où l'on ne porte pas atteinte aux
droits des autres
et à la sécurité publique.



Etre et durer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
silver72
Membre CFMG
Membre CFMG
avatar

Nombre de messages : 687
Age : 49
Localisation : Issy les Moulineaux
Emploi : Acheteur d'ordinateur toujours en panne quand ils ne rament pas...
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION   Lun 20 Fév 2012 - 9:32

Christian a écrit:
Silver à dit

===Toute la source du problème est là, et pas
seulement pour la notation. Personnellement, I have a dream : Que les
petits rois se fasse torcher lorsqu'ils ne respectent pas les ordres.
..===


Cela arrive Silver, cela arrive, j'espère pouvoir en dire plus d'ici peu, crois moi !!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Komugi chan
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 6162
Age : 65
Localisation : Deux Sevres
Emploi : Infirmière psy
Date d'inscription : 09/11/2007

MessageSujet: Re: I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION   Lun 20 Fév 2012 - 12:01

silver72 a écrit:

Bonjour Komugi chan (oh magicienne des cartes), mon post concernait la manière dont était orienté le message d'interceptor.
L'ancien système de notation était totalement à revoir. Comparer cela à un changement de règles global est plutôt facile. Pour moi, ta comparaison va plutôt vers la réforme de la garde à vue qui a modifié complètement les règles de fonctionnement des enquêtes...
Maintenant un nouveau système est en place et il est ce qu'il est. Il me semble qu'il nous rapproche du système déjà en vigueur dans d'autres secteurs du service public. Il a le bénéfice de ne pas voir des personnels arriver au maximum de leur notation et de stagner pendant 10 ans... Il donne une possibilité d'orientation constante...

Maintenant, je suis tout à fait d'accord sur tous les faits relaté dans les posts précédents car je les ai un peu connu aussi. Mais une fois de plus, ce sont de petits tyrans qui n'en font qu'à leur tête plutôt que de respecter ce qui est édicté.
Toute la source du problème est là, et pas seulement pour la notation. Personnellement, I have a dream : Que les petits rois se fasse torcher lorsqu'ils ne respectent pas les ordres...

Bonjour Silver,

Merci pour ta précision: je réalise que je me suis mépris sur le sens du mot "système" que tu employais: je l'avais pris dans un sens général, alors que tu en parlais en référence à l'ancien système de notation. (Ben alors, Komugi, on confond les niveaux d'abstraction ? c'est quoi ce travail ?)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
silver72
Membre CFMG
Membre CFMG
avatar

Nombre de messages : 687
Age : 49
Localisation : Issy les Moulineaux
Emploi : Acheteur d'ordinateur toujours en panne quand ils ne rament pas...
Date d'inscription : 08/08/2007

MessageSujet: Re: I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION   Lun 20 Fév 2012 - 15:07

Komugi chan a écrit:
silver72 a écrit:

Bonjour Komugi chan (oh magicienne des cartes), mon post concernait la manière dont était orienté le message d'interceptor.
L'ancien système de notation était totalement à revoir. Comparer cela à un changement de règles global est plutôt facile. Pour moi, ta comparaison va plutôt vers la réforme de la garde à vue qui a modifié complètement les règles de fonctionnement des enquêtes...
Maintenant un nouveau système est en place et il est ce qu'il est. Il me semble qu'il nous rapproche du système déjà en vigueur dans d'autres secteurs du service public. Il a le bénéfice de ne pas voir des personnels arriver au maximum de leur notation et de stagner pendant 10 ans... Il donne une possibilité d'orientation constante...

Maintenant, je suis tout à fait d'accord sur tous les faits relaté dans les posts précédents car je les ai un peu connu aussi. Mais une fois de plus, ce sont de petits tyrans qui n'en font qu'à leur tête plutôt que de respecter ce qui est édicté.
Toute la source du problème est là, et pas seulement pour la notation. Personnellement, I have a dream : Que les petits rois se fasse torcher lorsqu'ils ne respectent pas les ordres...

Bonjour Silver,

Merci pour ta précision: je réalise que je me suis mépris sur le sens du mot "système" que tu employais: je l'avais pris dans un sens général, alors que tu en parlais en référence à l'ancien système de notation. (Ben alors, Komugi, on confond les niveaux d'abstraction ? c'est quoi ce travail ?)

Il n'y a pas de souci et je tiens à te remercier pour les infos dont tu nous fais bénéficier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NARDO
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 5372
Age : 58
Localisation : Gironde - Libourne
Emploi : Gérant de société
Date d'inscription : 03/11/2007

MessageSujet: Re: I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION   Lun 20 Fév 2012 - 15:50

Christian a écrit:
Silver à dit

===Toute la source du problème est là, et pas seulement pour la notation. Personnellement, I have a dream : Que les petits rois se fasse torcher lorsqu'ils ne respectent pas les ordres...===

Cela arrive Silver, cela arrive, j'espère pouvoir en dire plus d'ici peu, crois moi !!
Je confirme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bonpetitsoldat
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 38
Localisation : Nord Pas de Calais
Emploi : Gendarme
Date d'inscription : 28/11/2008

MessageSujet: Re: I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION   Mar 21 Fév 2012 - 14:53

Bonjour,

tout à fait contre ce système de notation !
D'accord avec ceux qui constatent tous les jours que les comportements de nos camarades sont faussés pour obtenir une bonne notation. Mais quel meilleur moyen pour contrôler des ânes que de leur tendre une carotte ???

Pour l'anecdote : J'ai rencontré un CC qui avait inversé deux notations et qui refusait de les modifier, cela a été validé.

Personnellement : J'en ai eu des mauvaises et des bonnes.

Je serai pour synthétiser le travail effectué tout au long de l'année, sans barèmes , ni note..Un récapitulatif des moments forts et faibles.


Arrêtons de rêver, tant que l'on fera des courbettes à tout va et que l'on continuera à se plaindre, sans le dire tout haut, cela ne s’arrêtera jamais. silent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
electron84
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 3445
Age : 48
Localisation : là où il fait bon vivre
Date d'inscription : 18/12/2007

MessageSujet: Re: I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION   Mer 22 Fév 2012 - 7:35

Citation :
Bonjour,

tout à fait contre ce système de notation !
D'accord avec ceux qui constatent tous les jours que les comportements de nos camarades sont faussés pour obtenir une bonne notation. Mais quel meilleur moyen pour contrôler des ânes que de leur tendre une carotte ???

Pour l'anecdote : J'ai rencontré un CC qui avait inversé deux notations et qui refusait de les modifier, cela a été validé.

Personnellement : J'en ai eu des mauvaises et des bonnes.

Je serai pour synthétiser le travail effectué tout au long de l'année, sans barèmes , ni note..Un récapitulatif des moments forts et faibles.


Arrêtons de rêver, tant que l'on fera des courbettes à tout va et que l'on continuera à se plaindre, sans le dire tout haut, cela ne s’arrêtera jamais. silent


Sur l'esprit de ton post , je suis tout a fait d'accord mon bonpetitsoldat !!!!!!!!.Repoooooooosssssss. Twisted Evil Twisted Evil Wink Wink Wink Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
interceptor
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2306
Emploi : CBTA
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION   Lun 17 Sep 2012 - 14:37

je crois qu'il est temps de remonter ce sujet .... qui va apporter sont lot de "souffrance" découlant soit de l'incompréhension, du mensonge, de l'arbitraire ou bien de la mauvaise foi (qui peut se retrouver des deux côtés)

J'ai bien lu Sylver qui souhaiterai pouvoir exposer les aspect positif de notre système ... il est bien évident que cette discussion est ouverte à tous ... car peut être suis je perverti ou corrompu par mes 33 années de service ...
discutons en ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
interceptor
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2306
Emploi : CBTA
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION   Lun 4 Fév 2013 - 9:48

j'espère que la campagne de notation qui s'annonce sera aussi douce que la dernière ... après tout, si cela fonctionne bien c'est tant mieux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PATCAT83
1er flocon
1er flocon
avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Var
Emploi : PIL ou PIM
Date d'inscription : 26/11/2012

MessageSujet: Notation   Mar 5 Fév 2013 - 13:01

Après lecture de tous ces posts et après de nombreuses années de services, 12 cdt de brigade et 12 cdt de compagnie, il semblerait que la notation reste un problème de personne et non pas de système, bonne foi, mauvaise foi de part et d'autre, la carotte pour certains, le bâton pour d'autres c'est notre réalité. Notre travail de tous les jours ne se reflète pas à travers des chiffres mais plutôt sur nos actions, nos choix, nos décisions lors d'interventions qui nous permettent de rentrer le soir chez nous avec le sentiment du devoir accompli et surtout en bonne santé. Mais ce travail là ne peut être quantifié. Notre statut de militaire de carrière est énorme pour nous, bon ou mauvais la paie tombe tous les mois, entre les loups qui ont les dents longues, les petits malins qui savent naviguer au grès de leur carrière et ceux qui font leur travail tout simplement sans faire de vagues, on est le reflet de notre société. Dans le privé je pense que c'est la même chose, peut être pire.
En cette période d'inspection et d'avancement, ne vous rongez pas les ongles, évitez les ulcères et profitez de votre famille, femme, enfants et tout le reste. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Crotale
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1333
Age : 48
Localisation : de l'autre côté du miroir...
Emploi : à...long terme !!
Date d'inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION   Mar 5 Fév 2013 - 13:20

PATCAT83 a écrit:
Après lecture de tous ces posts et après de nombreuses années de services, 12 cdt de brigade et 12 cdt de compagnie, ...
En cette période d'inspection et d'avancement, ne vous rongez pas les ongles, évitez les ulcères et profitez de votre famille, femme, enfants et tout le reste. Wink

Salut PATCAT, tout d'abord je te souhaite la bienvenue sur ce site...

J'ai lu avec attention ton post qui m'a fait réagir (...pour ne pas écrire ...bondir !)

Je note un décalage certain entre les propos que peuvent tenir un commandant de compagnie en activité et un commandant de compagnie en ...retraite !

JAMAIS, j'écris bien, JAMAIS, un Cdt de Cie en activité ne m'a dit de "profiter de ma famille, ma femme, mes enfants et tout le reste", bien au contraire, il ne voulait surtout rien savoir à ce sujet... au demeurant un peu tabou à l'heure d'afficher quelques statistiques !!!

Je ne m'amuserais pas à faire une généralité ou de l'antagonisme primaire, mais force est de constater, qu'aucun officier en charge d'un commandement, ne s'est jamais soucié de ma ...famille !

Bien à toi

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION   

Revenir en haut Aller en bas
 
I HAVE A DREAM ENCORE : LA NOTATION
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL-
Sauter vers: