Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 SUICIDE en gendarmerie qui peut répondre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: SUICIDE en gendarmerie qui peut répondre   Mer 28 Déc 2011 - 1:25

Rappel du premier message :

Bonsoir,

Ma fille voudrait entrer dans la gendarmerie et a parcouru ce forum mais m a posé une question!

Pourquoi y a t il autant de suicide dans la gendarmerie .

je ne suis pas compétent pour réponse a une question aussi grave , qui pourrait répondre ?



PS SVP évité les réponses cynique on parle de morts
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 70
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: SUICIDE en gendarmerie qui peut répondre   Mar 3 Jan 2012 - 12:30

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
interceptor
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2306
Emploi : CBTA
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: SUICIDE en gendarmerie qui peut répondre   Mar 3 Jan 2012 - 15:15

s'il y a un sujet sur lequel je ne veux pas discuter sur un forum, c'est bien le suicide.
Il ne peut être traité de la même façon que n'importe quel autre sujet car il touche à l'être humain mais avec trop d'inconnues et de souffrance personnelle.
En Gendarmerie, puisqu'il s'agit du sujet, il y a déjà des pistes qui ont été ouvertes et jamais suivies :

- jamais suivies par la gendarmerie par la mise en place EFFECTIVE de psy jusqu'au niveau groupement et surtout lors de la VSA d'une consultation obligatoire avec un questionnaire issu du milieu civil et traité par le milieu civil en direct avec le militaire et une garantie inviolable de confidentialité sauf problème avéré .....

- jamais suivies non plus par qui que ce soit (à ma connaissance ...) ; que ce soit sur ce forum par exemple, sur gendcom, le CFMG ...

sur ce forum par exemple, à part dénoncer (ce qui est déjà quelque chose quand même ...) dénigrer ou insulter.... est-ce comme cela que nous allons avancer ???
Je ne donne aucune leçon à personne et tout ce qui peut être fait va dans le bon sens, l'article de CTI en fait parti. Mais je crois que ce sujet doit faire l'objet d'un combat quotidien du CFMG, par exemple, par le suivi de la mise ne place d'un centre d'écoute et l'amélioration de la VSA ...
Un exemple, nos TICs, ceux qui "bouffent" du cadavre au quotidien .... comment sont-ils évalués au niveau "overdose"

Je pense que pour éviter de nombreux drames, pas tous malheureusement car tous ne sont pas liés au boulot, le Gendarme doit avoir un lieu d'écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soldat Louis
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2371
Age : 60
Localisation : AUVERGNE
Emploi : Gendarme en retraite.
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: SUICIDE en gendarmerie qui peut répondre   Mar 3 Jan 2012 - 17:00

Interceptor, je pense qu'avec tes propositions on ne verra jamais le bout du tunnel. Ne pas en parler !!! Garder ça "intra muros" !!!

Les projecteurs des médias ne sont pas braqués sur la Gendarmerie comme ce fut le cas, en son temps, pour France Télécom. De nouveaux suicides viennent s’ajouter à une liste déjà longue, trop longue, de collègues qui en arrivent à cette extrémité. Sans compter toutes celles et tous ceux dont la tentative a échoué.

Pourquoi en est-on là ? Parce qu'une chape de plomb militaire empêche d'agir.

Il est temps de dénoncer les pressions engendrées par les restructurations permanentes, les réorganisations en série, les suppressions d'emplois décidés au nom de la rentabilité.

Il est temps de dénoncer les perversions du management imposé à la Gendarmerie.

Il est temps de dénoncer toutes les pressions hiérarchiques inadmissibles pour obtenir les résultats escomptés.

Sanctions les plus utilisées par la hiérarchie pour régler ses comptes avec le personnel : baisses de notes, dénonciations, reproches, mauvaises appréciations, avertissements, redoublements de stages, etc...

Le harcèlement est une pratique courante, mais jamais dénoncée, dans la Gendarmerie.

Partout, parce qu’il manque du personnel, des tâches supplémentaires sont imposées à chacun. Les tâches ne sont plus définies, ce qui laisse toute liberté aux chefs d’en imposer toujours de nouvelles. Les Gendarmes sont pressés comme des citrons et deviennent les bonnes à tout faire, pour ne pas dire les esclaves, de tous.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
interceptor
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2306
Emploi : CBTA
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: SUICIDE en gendarmerie qui peut répondre   Mar 3 Jan 2012 - 17:44

je n'ai pas su m'expliquer ou tu as mal compris.
Je dis juste que le premier endroit où un militaire de la Gendarmerie doit pouvoir trouver une écoute est bien déjà là où il se trouve ...
je n'ai jamais dit qu'il fallait taire ou cacher, relis bien ....

quand une personne commence à se dire que la seule solution pour elle est de mettre fin à ses jours, c'est que le mal est déjà fait .... il faut lui permettre de pouvoir parler, d'où la nécessité des Psy ; mais d'anticiper également, d'où pour moi, la nécessité d'une véritable VSA... car l'aptitude au service se mesure aussi à notre capacité à faire face. Et cette "écoute" ne peut être réalisée par un proche un ami ou un camarade de travail ...
J'ai donné l'exemple d'un TIC, mais cela vaut pour tout, même pour le militaire confronté à une simple "mauvaise ambiance" et qui se retrouve isolé ... pour peu que son couple ou sa vie privée soit bancale .... bref.
On s'en fou royal des chiffres et autres stats dans ce domaine, pourquoi ? et bien pour la simple et seule raison qu'un n'est pas acceptable !

enfin, ce ne sont pas mes propositions, ces propositions ont déjà été faites et étudiées .... il faut juste les mettre en place ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 70
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: SUICIDE en gendarmerie qui peut répondre   Mar 3 Jan 2012 - 17:53

Le CFMG a bon dos, quand je lis:
""Mais je crois que ce sujet doit faire l'objet d'un combat quotidien du CFMG, par exemple, par le suivi de la mise ne place d'un centre d'écoute et l'amélioration de la VSA ...""
Il faut se réveiller, quels sont les pouvoirs du CFMG en la matière ? je pense que l'un de ses membres va pouvoir répondre ici.
CFMG c'est une force de ......propositions ce qui ne veut pas dire qu'il sera écouté.

Je pense que la médiatisation est primordiale et un jour ou l'autre elle provoquera le débat.

Un petit rappel: claude Guéant ministre de l'Intérieur a évoqué les suicides devant un syndicat de police à qui il présentait ses voeux.
Pendant les 90 minutes généreusement accordées aux associations Gendarmerie "reconnues" par la DG et son ministère, en-a-t-il parlé? ce problème du suicide a-t-il seulement été évoqué?, je n'ai rien lu à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
interceptor
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2306
Emploi : CBTA
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: SUICIDE en gendarmerie qui peut répondre   Mar 3 Jan 2012 - 18:07

cti 41 a écrit:
Le CFMG a bon dos, quand je lis:
""Mais je crois que ce sujet doit faire l'objet d'un combat quotidien du CFMG, par exemple, par le suivi de la mise ne place d'un centre d'écoute et l'amélioration de la VSA ...""
Il faut se réveiller, quels sont les pouvoirs du CFMG en la matière ? je pense que l'un de ses membres va pouvoir répondre ici.
CFMG c'est une force de ......propositions ce qui ne veut pas dire qu'il sera écouté.

Je pense que la médiatisation est primordiale et un jour ou l'autre elle provoquera le débat.

Un petit rappel: claude Guéant ministre de l'Intérieur a évoqué les suicides devant un syndicat de police à qui il présentait ses voeux.
Pendant les 90 minutes généreusement accordées aux associations Gendarmerie "reconnues" par la DG et son ministère, en-a-t-il parlé? ce problème du suicide a-t-il seulement été évoqué?, je n'ai rien lu à ce sujet.

Le cfmg n'a as bon dos, ll est LE PORTE VOIX DES GENDARMES
et puis,je le répète, dans ce domaine, point de polémique ni de concurrence ..... tout est bon pour faire évoluer, à condition de rester digne ... et respectueux
Enfin, ce problème ne se règlera pas au cours d'une simple réunion ou discussion ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 70
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: SUICIDE en gendarmerie qui peut répondre   Mar 3 Jan 2012 - 19:59

Enfin, ce problème ne se règlera pas au cours d'une simple réunion ou discussion ...
Surtout qu'il semble bien qu'il n'a même pas été évoqué contrairement à ce qui s'est dit avec la police. D'un autre côté devant le syndicat le ministre à dit que le nombre des suicides était en baisse en 2011 alors........pfffffff
Quant au CFMG porte voix des gendarmes on ne doit pas avoir la même oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucasgend60
1er flocon
1er flocon


Nombre de messages : 29
Age : 41
Localisation : beauvais (oise)
Emploi : motocycliste
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: caractère fort !!!   Mar 3 Jan 2012 - 20:34

Bonjour, le nombre important de suicides dans notre institution provient de plusieurs facteurs. Un gendarme voit beaucoup d'horreurs dans son travail, le gendarme n'a pas d'horaires fixes et ne récupère pas bien physiquement ( cela a des effets pervers sur la santé), il est souvent entraîné dans la spirale du toujours plus ( statistiques ). Il doit régler les problèmes des autres et les siens. il n'est pas soutenu et la hiérarchie a une manière très rigoureuse d'exercer son autorité. Il faut que le gendarme soit malléable, il n'a pas le droit de penser et surtout le devoir d'obéir. C'est le système militaire qui veut cela.

Beaucoup de mes camarades ont choisi de partir, de fuir et la seule issue pour eux était le suicide. Et cela, toutes les hautes instances s'en moquent. Le suicide est tabou chez nous, il y aura toujours un autre motif que celui du mal-être du au stress avec un supérieur ou de la charge de travail. Et personne n'y pourra rien car c'est comme ça. On pleurera encore et encore nos camarades disparus, mais rien ne changera.

Un conseil si votre fille n'a pas un tempérament fort, qu'elle laisse tomber la Gendarmerie. Il faut qu'elle puisse encaisser beaucoup de choses et régler ses problèmes personnels. Voilà si elle s'en sent capable, elle trouvera malgré tout un métier riche et intéressant, j'espère avoir pu vous éclairer.

Cordialement Lucas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: réponse a Lucas   Mar 3 Jan 2012 - 20:58

Personnellement je me suis fait une opinion et en ce qui concerne ma fille je ne crois pas quelle ai la vocation elle trouvera bien une autre voie et pourquoi pas femme de gendarme car en fait sa principale motivation est ......enfin elle a le droit de l aimer son gendarme
Revenir en haut Aller en bas
interceptor
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2306
Emploi : CBTA
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: SUICIDE en gendarmerie qui peut répondre   Mar 3 Jan 2012 - 21:04

cti 41 a écrit:
Enfin, ce problème ne se règlera pas au cours d'une simple réunion ou discussion ...
Surtout qu'il semble bien qu'il n'a même pas été évoqué contrairement à ce qui s'est dit avec la police. D'un autre côté devant le syndicat le ministre à dit que le nombre des suicides était en baisse en 2011 alors........pfffffff
Quant au CFMG porte voix des gendarmes on ne doit pas avoir la même oreille.

pour le CFMG, tes oreilles sont plus âgées que les miennes, cela doit être pour ça ... humour emprunt de respect

plus sérieusement, nous ne sommes pas dans la même posture sur le sujet. Je ne cherche que les solutions ... je l'ai écrit plus haut, à quoi cela rime de batailler sur le nombres de suicides ?????? il aurait donc un seuil acceptable ?
bien sur que non !
Je laisse les ronds de cuir et autres et je ne cherche pas à montrer du doigt qui que ce soit pur lui attribuer une part de responsabilité. Je veux juste que les outils pour tenter d'éviter ces drames se mettent en place.
Tiens dans votre revue, pourquoi ne pas faire un dossier permanent sur ce sujet mais sans aucune polémique,juste en faisant le point mois par mois sur ce qui est fait et les progrès en cours...

J'insiste lourdement avec ça, mais cela commence par notre VSA et un passage obligé avec un Psy indépendant ... le métier laisse des traces et il faut être solide et bien entouré pour gérer ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 70
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: SUICIDE en gendarmerie qui peut répondre   Mar 3 Jan 2012 - 23:20

Tiens dans votre revue, pourquoi ne pas faire un dossier permanent sur ce sujet mais sans aucune polémique,juste en faisant le point mois par mois sur ce qui est fait et les progrès en cours...

Je pense que tu lis le magazine en diagonale car chaque mois nous gardons une ou plusieurs pages sur ce problème des suicides, nous avons déjà parlé des solutions possibles, nous relayons les témoignages et nous sommes prêts à publier tous les progrès que peut faire l'institution sur le sujet....
Juste une question: Ils sont où les progrès ??? actuellement l'impression que nous laisse le comportement de la hiérarchie peut se traduire par "pas de bruit pas de vagues avec les suicides"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
interceptor
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2306
Emploi : CBTA
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: SUICIDE en gendarmerie qui peut répondre   Mer 4 Jan 2012 - 0:18

"la hiérarchie" cela ne veut absolument rien dire pour ce genre de situation.
Je vais arrêter là pour l'instant car, manifestement, cet échange va se pourrir, et pas question pur moi de partir en vrille avec ce thème
Cdlt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SUICIDE en gendarmerie qui peut répondre   

Revenir en haut Aller en bas
 
SUICIDE en gendarmerie qui peut répondre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL :: Les forces de l'ordre victimes de leur devoir ou les risques du métier-
Sauter vers: