Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 Clichy-sous-Bois : non-lieu pour les deux policiers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles


Nombre de messages : 12531
Age : 63
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Clichy-sous-Bois : non-lieu pour les deux policiers   Mer 27 Avr 2011 - 15:22

La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris a décidé de prononcer un non-lieu. Les deux policiers mis en cause dans la mort en 2005 de deux adolescents à Clichy-sous-Bois n'iront donc pas devant le tribunal correctionnel. Le 27 octobre 2005,Zyed Benna, 17 ans, et Bouna Traoré, 15 ans, étaient morts électrocutés dans un transformateur EDF où ils s'étaient réfugiés après une course-poursuite avec des policiers. Un troisième adolescent, Muhittin Altun, avait en revanche survécu. Ce drame avait provoqué des émeutes sans précédent dans de nombreuses banlieues en France. L'état d'urgence avait même été voté le 9 novembre 2005.

Près de cinq ans après les faits, en octobre 2010, deux policiers avaient été renvoyés par les juges d'instruction chargés de l'enquête devant le tribunal correctionnel pour non assistance à personne en danger. Le parquet de Bobigny, qui avait requis un non-lieu, avait fait appel de cette décision. Cet appel a été examiné en février par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris. A l'époque, le parquet général s'était également prononcé contre le renvoi des policiers en correctionnelle, estimant qu'ils n'avaient pas eu connaissance de la réalité du danger.


"Justice de peur"


"Le dossier a toujours été vide", a dit à l'afp Me Daniel Merchat, l'avocat des deux policiers après la décision rendue à huis-clos par la chambre de l'instruction. "L'affaire de Clichy s'arrête théoriquement aujourd'hui", a-t-il dit, même si, pour les parties civiles, "il reste la possibilité de se pourvoir devant la cour de cassation". Le défenseur des policiers s'est également réjoui qu'après "cinq ans, (ses) clients voient enfin leur honnêteté professionnelle reconnue".

Les familles des deux adolescents vont se pourvoir en cassation après le non-lieu, a annoncé leur avocat Me Jean-Pierre Mignard. "C'est une justice de peur qui a été rendue ce matin", a-t-il affirmé sur France Inter. Mais "nous irons jusqu'au bout", a-t-il ajouté en accusant le parquet de n'être "pas indépendant" et "pas impartial". "C'est un parquet complètement dépendant du pouvoir politique. Le pouvoir politique a toujours une responsabilité dans un dossier ô combien surveillé !", a-t-il dénoncé.

Claude Dilain, maire PS de Clichy-sous-Bois, a déclaré mercredi qu'il regrettait le non-lieu accordé aux policiers. "Dès le premier jour, j'ai réclamé une enquête indépendante puis un débat contradictoire", a rappelé l'élu. "Il n'aura pas lieu et je le regrette, même pour les policiers", a-t-il poursuivi. "Leur non-responsabilité aurait peut-être été plus clairement mise en évidence après ce débat", a-t-il estimé. "J'ai envie de dire: tout ça pour ça. C'est long 5 ans et demi et si c'est pour en arriver là, on aurait pu le faire plus tôt", a-t-il poursuivi. "Avec cette décision, ça va être dur de faire son deuil pour les familles", a souligné l'élu, avant d'ajouter: "On les connaît, elles ne sont pas dans un esprit vengeur mais elles auraient aimé que les responsabilités des uns et des autres soient clairement établies". "On travaille pour que la jeunesse croit en la justice, mais après une décision comme celle-là, c'est dur pour nous", a dit Mohamed Mechmache, président du collectif d'associations AC-Le Feu, à Clichy-sous-Bois. "La justice existe pour une catégorie de personnes: les jeunes qui ont exprimé leur colère en 2005 (lors des émeutes) sont passés en comparution immédiate et ont fait de la prison eux et les policiers ne sont même pas jugés", a-t-il déploré. "Aujourd'hui, on a l'impression que Zyed et Bouna sont morts pour rien", a ajouté M. Mechmache.


http://lci.tf1.fr/france/justice/2011-04/clichy-sous-bois-non-lieu-confirme-pour-les-deux-policiers-6418474.html

http://www.google.fr/url?sa=t&source=news&cd=1&ved=0CDIQqQIwAA&url=http%3A%2F%2Fwww.lefigaro.fr%2Factualite-france%2F2011%2F04%2F27%2F01016-20110427ARTFIG00474-drame-de-clichy-sous-bois-non-lieu-pour-les-policiers.php&ei=ggu4TeveC8Xp4wbh4OkL&usg=AFQjCNGI7N45fjxm-nY3l2OIQ0JCAymfNQ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Partisan 22
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 339
Age : 56
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 09/04/2010

MessageSujet: Re: Clichy-sous-Bois : non-lieu pour les deux policiers   Mer 27 Avr 2011 - 15:32


Justice est enfin rendue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Clichy-sous-Bois : non-lieu pour les deux policiers   Mer 27 Avr 2011 - 20:42

pile poil à l'époque des BBQ......
Revenir en haut Aller en bas
DURAIL
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 305
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: LA MANIPULATION   Mer 22 Juin 2011 - 18:07

Bonjour
Même si parfois le comportement de certains policiers n'est pas toujours exemplaire dans ces banlieiues, considérées comme lointaines, bien, qu'elle soient sur le territoire français, la démesure à leur encontre était flagrante, et leur acquictement restait la seul alternative normale, et justifiée.

Mais dans cette affaire, il reste aussi une inconnue, qui mérite, d'être soulignée.
Le jeunes se sont réfugiés dans une enceinte EDF avec des risques graves en raison de la présence de sources THT.
Dans quel état était les installations de cette enceinte, des mesure de protacction assez draconniennes sont mises en place, et là ces jeunes ont pu pénétrer dasn les zones dangereuses, et deux ont touver la mort par électrocution.
Le troisieme sorti de l'hôpital ne me semblait avoir été très gravement blessé au regard des risques électriques dans telle enceintes, mais, je ne connais pas sa position par rapport aux sources dangereuses..

Même éventuellement, coupables d'incivilités, ce jeunes ne méritaient pas d'en mourrir.
Cette affaire a été montée en épingle par la presse, des associations bien connues, et autres partis politiques.

Dès lendedemain nous avons eu le sceptacle de manifestations dites spontannées, le caractère improvisé m'a semblé très douteux, lorsque j'ai vu des banderoles, et des tee short marqués HALLA est grand, en version originale.
Pour ce pouvoi en cassasssion, la familles des victimes, le peuvent, ils auront l'aide juridictionnelle, le soutien d'assos, et partis politiques impliqués.
J'ai indiqué sur ce forum, qu'il existe aussi un fond de commerce pour les affaires d'outrage, tant, c'est gratuit ( plus exactement payé par les autres) autant ne pas s'en priver.

Il aurait été dommage, que ces policiers soient sacrifiés pour le confort électoral de nos policitiens.
je serai aussi choqué, que ces policiers se retrouvent condamnés après le recours devant la cour de cassassion, mais en matière judicaire parfois, les jugements, ça tient autant de la roulette, que des intérêts du moment.
C'est justement, là qu'il apparaît, que comment le comportement inacceptable de quelques représentants de l'ordre peuvent nuire à leurs collègues.

Tant, que tous les recours ne sont pas épuisés, la JUSTICE n'est pas rendue.

Cordialement
Durail
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Clichy-sous-Bois : non-lieu pour les deux policiers   

Revenir en haut Aller en bas
 
Clichy-sous-Bois : non-lieu pour les deux policiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL :: Les forces de l'ordre victimes de leur devoir ou les risques du métier-
Sauter vers: