Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 Coquelles: suicide d'un agent de la PAF

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles


Nombre de messages : 12531
Age : 63
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Coquelles: suicide d'un agent de la PAF   Sam 16 Avr 2011 - 12:37

Un agent de la police de l'air et des frontières d'environ 35 ans, qui était en proie à des difficultés personnelles, s'est suicidé vendredi soir devant son domicile de Coquelles avec son arme de service. Il était en tenue et s'apprêtait à se rendre sur son lieu de travail à Coquelles, et portait son arme car il enchaînait un cycle de services de nuit, selon une source proche du dossier. Il n'était par conséquent pas tenu de remiser son arme dans l'armoire forte, selon cette source, qui a indiqué que ce fonctionnaire était très apprécié par ses collègues, qui sont "choqués".

http://lci.tf1.fr/filnews/france/coquelles-suicide-d-un-agent-de-la-paf-6397762.html

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/04/16/97001-20110416FILWWW00405-un-policier-se-suicide-avec-son-arme.php

Condoléances à sa famille et à ses collègues !


Dernière édition par MARSOUIN 26 le Sam 16 Avr 2011 - 13:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 70
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Coquelles: suicide d'un agent de la PAF   Sam 16 Avr 2011 - 13:43

Dramatique, 35 ans quel gâchis, pensée à la famille à tous les proches et à ses collègues.
Quoi qu'on dise, dans un suicide il y a toujours un lien avec les conditions de travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles


Nombre de messages : 12531
Age : 63
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Suicide du policier de la PAF : sa compagne témoigne   Lun 18 Avr 2011 - 19:29

Les yeux cachés par des verres noirs et des sanglots dans la voix, la compagne* de David Delrocq, policier de la PAF qui s'est suicidé vendredi soir à Coquelles avec son arme de service, est une jeune femme brisée par le chagrin.

« C'était un coup de folie. Son geste n'était pas prémédité.



Ce jour-là, il était allé chez le coiffeur. Les enquêteurs ont cherché une lettre annonciatrice de son suicide, mais on ne va pas chez le coiffeur avant de se suicider ! »
dit-elle. Pour elle, son geste est dû à une accumulation d'événements. « Il était en instance de divorce et le vivait très mal. Il avait une fille de 7 ans et avait gardé de très bons rapports avec son ex-femme. Elle le laissait voir sa fille quand il voulait. Mais il ne supportait pas de ne plus la voir tous les jours. Il avait une relation très forte avec elle. » Elle affirme avoir de bonnes relations avec la fille de son compagnon : « Il y a sa chambre dans la maison. On était une vraie famille recomposée. »

« Il adorait son chien »

Rapidement, elle en vient à la situation professionnelle de celui qu'elle considérait comme l'homme de sa vie. Pour elle, son geste est dû à une accumulation d'événements. « Il était maître-chien à la PAF. Il adorait son chien, Gior. Un jour, il a perdu du matériel. À la suite de cela, il a reçu un blâme. En septembre 2010, il a été muté au port de Calais. Il l'a vécue comme une punition. Il contrôlait des passeports et n'aimait pas ce travail. De temps en temps, il retournait voir son chien dans les locaux de la PAF, à Coquelles.

Il le trouvait sale, avait l'impression que personne ne s'occupait de lui. Il me parlait souvent de son chien. Et un jour, la serrure du box a été changée, il n'a plus pu voir son chien. Ça a été un coup dur
».

À cet épisode s'ajoute une autre déception : « En janvier, il devait obtenir le grade d'officier. Il ne l'a pas eu. »

« Il n'aimait pas son travail au port »

C'est donc tout un contexte familial et professionnel qui semble avoir conduit David Delrocq à se tirer une balle dans la tête.

Concernant la mort de la mère de David Delrocq : « Je ne comprends pas pourquoi il l'a inventée ! Il a dû être vraiment mal.» Quelques jours avant le drame, l'ex-compagne a remarqué des changements dans son comportement : « Ces derniers jours, il avait refait le garage, et nettoyé le jardin. Il allait mieux. »

« Personne ne comprend son geste »

Depuis le drame, la famille prépare les obsèques. « Sa fille ne sait pas qu'il est mort. On va aller voir un psy pour qu'il lui explique avec des mots d'enfants. » Un grand vide s'est fait dans la vie de l'ex-compagne de David Delrocq. « Je voulais des enfants avec lui. Je me demandais où était l'homme de ma vie, je sais maintenant qu'il est là-haut. » Elle était avec David Delrocq depuis six mois. « Quand je l'ai connu, j'étais en dépression. Je venais de rompre avec quelqu'un avec qui j'étais depuis huit ans. La maison est devenue trop grande. Et, lui, il vivait dans un appartement qu'il n'aimait pas à Blériot. Il vivait avec moi depuis le mois de février. Quand je l'ai rencontré, je me suis dit : "ça y est, je vais enfin avoir une vie meilleure". Il était déjà en dépression et m'a soutenue. Il m'a dit : "quand t'as un genou à terre, l'autre t'aide à te relever. » De David Delrocq, elle voudrait qu'on garde « l'image d'un homme bien et d'un bon père de famille. Il va me manquer pour toute la vie ».

Annie VOEUNG

*La jeune femme a souhaité garder l'anonymat.


Source : Nord Littoral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Coquelles: suicide d'un agent de la PAF   

Revenir en haut Aller en bas
 
Coquelles: suicide d'un agent de la PAF
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL :: Les forces de l'ordre victimes de leur devoir ou les risques du métier-
Sauter vers: