Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 Matelly : amère défaite ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jean-Yves Fontaine
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 585
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Matelly : amère défaite ?   Jeu 13 Jan 2011 - 9:31

Bonjour,

On pourra effectivement se réjouir (moi le premier) de la réintégration de Jean-Hugues Matelly et de l'annulation d'une radiation disproportionnée par rapport aux faits reprochés. C'est une évidence.
Cependant, sur le plan de l'évolution jurisprudentielle de l'obligation de réserve et de la participation des militaires au "débat démocratique" (selon les termes souvent employés par Jean-Hugues Matelly lui-même), on s'aperçoit bien que rien n'a changé.
Le Conseil d'Etat rappelle fermement que le devoir de réserve des militaires, dont aucun statut accessoire ou exceptionnel, même celui de chercheur à l'Université (dont il rappelle d'ailleurs aussi l'incompatibilité absolue avec le statut militaire) ne peut s'exonérer, reste intangible.
C'est sur ce point que réside l'essentiel de la décision du CE et cela constitue certainement une amère défaite pour les défenseurs des libertés d'expression et d'association au sein de la société militaire.


Dernière édition par Jean-Yves Fontaine le Jeu 13 Jan 2011 - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lareran
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 304
Localisation : Picardie
Emploi : U.R.
Date d'inscription : 16/06/2009

MessageSujet: Re: Matelly : amère défaite ?   Jeu 13 Jan 2011 - 9:41

Effectivement c'est une bonne nouvelle pour lui mais aussi une bien mauvaise pour les gendarmes.

Non que je ne sois pas content qu'il puisse réintégrer son poste mais la fin de la décision est douloureuse

Nous n'avons pas fini d'entendre : "si vous n'êtes pas content vous pouvez aller dans la maison d'en face ou ailleurs ..."

Au résultat, on s'aperçoit que malgré tous les "changements" sur la concertation, on en revient toujours au même point.

Vous êtes militaires donc vous vous taisez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
interceptor
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2306
Emploi : CBTA
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: Matelly : amère défaite ?   Jeu 13 Jan 2011 - 10:20

je me suis dit à peu près la même chose.
Je me réjouis de voir le C.E. MATELLY être réintégré ... pas de problème de ce côté là.
Ce combat, pour reprendre la terminologie souvent ici employée, est bien trop personnel pour aboutir à quoi que ce soit.
Les rênes viennent d'être tendus, notre mors est bien en place, et ce maintenant, de manière bien déterminée par ce fameux Conseil d'Etat ...
Pyrrhus doit bien se marrer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Dailymotion - Jean-Hugues Matelli - une vidéo Actu et Politique   Jeu 13 Jan 2011 - 10:26

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bourbon
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 356
Localisation : breihz aussi quoi hein?
Date d'inscription : 24/05/2008

MessageSujet: Re: Matelly : amère défaite ?   Jeu 13 Jan 2011 - 11:33

dans l'interview , on entend bien : il y aura bien une nouvelle sanction, un adieu à la "casquette" de chercheur, un nouveau devoir de réserve puisqu'à nouveau en Gendarmerie, donc pour moi finalement, on revient au point de départ.
Ensuite ce sera certainement une fin de carrière avec casserole à trainer, trait rouge dans tout dossier et bien sur avancement sur pause : retour sur la vraie vie d'un Gendarme qui aura voulu faire sa forte tête et qui aura pris un gros coup de 12, et se retrouvera dans un poste style : à compter des chaussettes!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Matelly : amère défaite ?   Jeu 13 Jan 2011 - 11:43

flower ou l inverse , style promotion , le resultat etant le même !!!
bon courage JH !!!
Revenir en haut Aller en bas
Soldat Louis
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2371
Age : 60
Localisation : AUVERGNE
Emploi : Gendarme en retraite.
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Matelly : amère défaite ?   Jeu 13 Jan 2011 - 18:04

Une victoire pour l'homme. Ce que nous attendions.

Case départ pour les serviteurs de la Gendarmerie. Pourquoi une défaite ? On a rien gagné et rien perdu !!!

Le bras de fer est engagé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soldat Louis
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2371
Age : 60
Localisation : AUVERGNE
Emploi : Gendarme en retraite.
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Matelly : amère défaite ?   Jeu 13 Jan 2011 - 18:14

Quoique, rien gagné c'est à voir.

L'affaire Matelly a été largement médiatisée.

Nul n'ignore désormais ( politiques, médias, etc... ) ce que les Gendarmes réclament.

La rénovation des instances de concertation. Rien à voir avec tout celà ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Hugues Matelly
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 3932
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Matelly : amère défaite ?   Jeu 13 Jan 2011 - 18:18

Cher Jean-Yves, depuis le temps que tu "m'étudies", tu n'as toujours pas retenu la citation présente dans ma signature sur les forums... Wink

_________________
"Que dites-vous? ... C'est inutile? ... Je le sais!
Mais on ne se bat pas dans l'espoir du succès!
Non! non! c'est bien plus beau lorsque c'est inutile!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 70
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Matelly : amère défaite ?   Jeu 13 Jan 2011 - 18:35

Les sociologues ou gendarmologues parlent et écrivent beaucoup.
Qu'ont ils apporté à la Gendarmerie à part poser des questions à l'infini.
Jean-Hugues Matelly a agi, il s'est mis en avant pour l'ensemble des gendarmes, il a pris des coups et on veut encore lui en donner d'autres.
Ce qui est certain c'est que la Gendarmerie, ses problèmes humains, la connaissance qu'en a la population, la création d'une association, l'expression de plus en plus affirmée (par les forums) des gendarmes, sans avoir besoin de recours aux lettres anonymes comme en 89 et d'autres choses encore, il en a largement sa part. Les gendarmologues, comme moi-même, ne prenons aucun risque par rapport à lui.
C'est vrai que la confirmation de sa radiation aurait pu provoquer un grand chambardement de nature à alimenter la réflexion aiguisée de certains sociologues. Ce n'est pas le cas, tant mieux pour JH Matelly et tant pis pour les autres car ce sont ces derniers qui subissent une amère défaite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chti papy
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 9776
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: Matelly : amère défaite ?   Jeu 13 Jan 2011 - 18:55



Passage d'un article que j'ai mis sur ma revue de presse des armees.com

je cite

" Ubuesque : vous pouvez être chercheur en sociologie au CNRS et obligé de taire vos observations et travaux uniquement parce que vous êtes gendarme au risque de vous voir exclure de l’institution. Il conviendrait peut-être de revisiter l’arsenal répressif en la matière et de permettre l’ouverture d’un débat qui pourrait dé-scléroser une institution qui, en se rapprochant de la police en épouse tous les devoirs mais en repousse aussi les droits. Le fond de l’affaire est quand même trouble, l’Officier de Gendarmerie est militaire et, à ce titre soumis au devoir de réserve, c’est là que le serpent se mord la queue, cet officier peut-il, du fait de sa situation particulière transgresser un article du règlement général des armées accepté par contrat ? Lui et lui seul, et pas les autres ? Le gendarme Matelly n’aurait pas été révoqué s’il avait été commissaire de police – mais il n’était pas commissaire…"

A suivre...

H.Probst
Armees.com

source armees.com ici:

http://www.armees.com/Le-commandant-Matelly-est-reintegre-la-gendarmerie-persiste,34461.html

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
asterix
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 63
Localisation : Auvergne - Allier - Vichy
Date d'inscription : 02/04/2008

MessageSujet: Re: Matelly : amère défaite ?   Jeu 13 Jan 2011 - 19:35

et voilà que le Commandant FONTAINE nous refait le coup de faire semblant de n'avoir rien compris.

Au fond, M FONTAINE :
- félicitez-vous de l'existence de JHM. Il vous donne des galons et permet à votre travail d'apparaitre d'actualité. ( premier effet )
- Les travaux du forum et de ses modestes observateurs ont été mis en lumière par MATELLY et nous pouvons dire que la parole de l'opposition parlementaire s'est largement inspirée de ce qui ressorti de ce forum. ( deuxième effet )
- Dans les paniers des candidats à l'élection présidentielle ( de l'opposition ) il existe une rubrique Gendarmerie Nationale avec gommage des saccages des équipes en place, re distribution des rôles et nouveau casting. ( troisième effet )
- Dans ces mêmes paniers, droit d'expression collectif des militaires ( quatrième effet )

- effet co-latéral :
- discrédit d'une administration dont les décisions inconséquentes viennent de trouver leurs limites. ( cinquième effet )
- perte de prestige d'officiers généraux de la Gendarmerie, méfiance désormais certaine devant leurs affirmations péremptoires et leurs jugement pour le moins approximatif. ( sixième effet )

Je pense même que cette perte de prestige, donc d'autorité va rejaillir sournoisement sur l'ensemble de l'armée, sur l'ensemble de gens issus d'une même école.

Enfin, doit-on revenir au code de la défense et sur les obligations d'un chef pour constater que cette décision du conseil d'Etat constate, une faute de jugement, une faute professionnelle et que le ministre pourrait trés justement demander des sanctions contre ceux qui sont à l'origine de ces erreurs.
Je suis personnellement persuadé que l'affaire ne va pas en rester là, mais pas pour Matelly. Suivez mon regard. ( septième effet )
Le règlement, c'est pour tout le monde.
Y aura-t-il un jour des responsables autre que les subalternes dans ce pays ?


S'il en est autrement, il est certain que c'est bien le pouvoir politique exécutif et son chef qui sont auteur de cet abus manifeste de pouvoir dument constaté et dénoncé par le Conseil d'Etat.

Nous sommes bien devant une affaire de la plus haute importance. Ne nous y trompons pas. Elle fera date dans la République. Elle est historique, rien de moins.

S'ils veulent en remettre une couche sur Matelly, je leur souhaite bien du courage, je viens d'envoyer le hors-d'œuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Matelly : amère défaite ?   Jeu 13 Jan 2011 - 20:29

Amère défaite, si défaite il y a. Car pour qu'il y ait défaite il faut qu'il y ait un conflit.
L'affaire JHM n'est pas à mon sens un conflit. Il s'agit simplement d'une erreur de casting. En effet, JHM avec sa double casquette, tolérée je crois par les supérieurs qui n'ignoraient en rien les recherches effectuées par le chercheur Matelly, a mis à jour un résultat dérangeant le chef des armées lui-même (le PR pour ne pas le citer) et la haute hiérarchie gravitant probablement à la DG. Sa thèse n'a simplement eu qu'une fin de non recevoir, par un pouvoir rétrograde et une DG aux ordres d'un empereur avide de pouvoir. Il critiquait un rapprochement police - gendarmerie qui, c'est certain montrera ses limites dans quelques temps et les faits donneront raison à ce courageux C.E. et ex-chercheur. La liberté d'expression également verra dans quelques temps le jour, car la vie évolue et il faut bien vivre avec son temps. La liberté d'expression n'enlèvera en rien un devoir de réserve (secret professionnel oblige).
Le pouvoir et sa vaillante cour ont toutefois gagné quelque chose : le retrait de cet officier du CNRS. C'est certain que cela va en consoler plus d'un. Mais si on se penche bien sur la question, quels sont donc les personnes qui vont être habilitées pour les prochaines études, recherches, concernant l'Armée ou la Gendarmerie? Ah bien sûr! des énarques qui vont nous pondre des thèses innommables sur lesquelles eux-mêmes n'y comprendront rien. Mais elles seront du goût du chef, c'est là l'essentiel. Faut pas froisser sa majesté, donc allons dans son sens, même si ceci est complètement inepte.
L'avenir montrera certainement qu'une liberté d'expression ne peut que permettre un développement d'une Institution que peut être beaucoup de dirigeants ne veulent plus. Ils désirent probablement plus qu'un rapprochement, mais envisagent peut être une fusion.
Revenir en haut Aller en bas
interceptor
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2306
Emploi : CBTA
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: Matelly : amère défaite ?   Jeu 13 Jan 2011 - 20:34

Cher Jean-Yves, depuis le temps que tu "m'étudies", tu n'as toujours pas retenu la citation présente dans ma signature sur les forums... Wink

_________________
"Que dites-vous? ... C'est inutile? ... Je le sais!
Mais on ne se bat pas dans l'espoir du succès!
Non! non! c'est bien plus beau lorsque c'est inutile!"


Bjr mon commandant
j'ai bien lu votre signature. Je m'interroge encore plus qu'avant ...

j'avais déjà des doutes sur la sincérité de votre démarche depuis le début. Vous êtes trop instruit et trop intelligent pour "faire n'importe quoi" ... votre démarche vous conduit aujourd'hui à cet arrêt du Conseil d'Etat ... à la lecture de cet arrêt, il faut quand même avoir pas mal de "caractère" pour y voir une victoire, bien que je sois à titre perso très heureux de vous voir réintégrer pour plusieurs raisons. Les principales : votre sanction était effectivement disproportionnée et je risque d'être votre subordonné ( humour) ... mais votre véritable fils rouge n'est-il pas la liberté d'expression au sein de la gendarmerie ? Alors j'ai deux questions : ne pensez vous pas qu' aujourd'hui, cet arrêt du Conseil 'Etat ( qui vous refuse le droit d'être officier de la gendarmerie et de vous réclamer en même temps d'un statut de chercheur ) ne permet justement pas de restreindre un peu plus cette liberté ?

Votre signature, n'est elle pas un contre pied pour certains de vos "supporters" qui n'auraient finalement pas tout suivi depuis le début ?


Je vais vous dire franchement : un homme de votre trempe aurait été beaucoup plus utile en dedans ... quitte à souffrir de l'anonymat ... mais c'est un autre débat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christian
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 5419
Age : 65
Localisation : Var La Crau
Emploi : Matricule 113217X
Date d'inscription : 06/12/2008

MessageSujet: Re: Matelly : amère défaite ?   Jeu 13 Jan 2011 - 21:10

Une fois de plus tu t'en prends aux personnes INTERCEPTOR,

lorsque tu défends tes idées tu es bon, mais à vouloir penser pour ceux que tu soupçonnes de je ne sais quoi, fatalement tu es hors sujet et à côté de la plaque (je parle globalement et non pour tel ou tel forumeur)

Un homme de ta trempe, je ne sais où il serait utile, mais il est toujours facile de critiquer les actions des autres en prenant pratiquement systématiquement le contre pied de leurs actions.

Là aussi tu serais un mauvais avocat car tu n'as à priori qu'une idée fixe : saquer ceux qui souhaitent une évolution, forcément différente de la tienne Wink

_________________
La liberté peut être définie de manière positive comme l'autonomie et la spontanéité
d'une personne douée de raison. La liberté est la possibilité de
pouvoir agir selon sa propre volonté, dans le cadre d'un système
politique ou social, dans la mesure où l'on ne porte pas atteinte aux
droits des autres
et à la sécurité publique.



Etre et durer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
interceptor
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2306
Emploi : CBTA
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: Matelly : amère défaite ?   Jeu 13 Jan 2011 - 21:57

Christian
de ta trempe est une remarque pleine de reconnaissance d'une certaine valeur ... encore faut-il être lucide pour le comprendre comme je l'ai écrit ...

Je ne croyais pas Christian, que tu faisais parti de ce genre de personnes, celles qui n'accepte pas qu'il puisse y en avoir d'autres qui pensent différemment ... c'est l'impression que tu me donnes, tu perds les pédales.

je n'ai qu'exprimer avec respect et franchise mon opinion et poser deux questions ...
Il s'agit d'un forum de libre expression ... serais ce un forum de la pensée unique ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
provot
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 3223
Age : 62
Localisation : Lorraine REDING
Emploi : Retraité gendarmerie
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: Matelly : amère défaite ?   Jeu 13 Jan 2011 - 22:24

Finalement il y a bien deux tableaux dans cette affaire.

L'homme d'abord qui a retrouvé en partie sa dignité (la plaie laissera toujours une cicatrice) par la reconnaissance d'une injustice en matière d'application d'une peine par rapport à un fait reproché.

Ensuite l'idéologie, qui pour elle, s'il n'y a pas d'avancée matérielle immédiate, il y a une nouvelle prise de conscience et forcément elle ne passera pas inaperçue. Paris ne s'est pas fait en un jour.
Les forces intellectuelles ne peuvent ignorer cela et il va falloir composer avec cette nouvelle donne. Il bien dit dans l'arrêté que les propos n'avaient rien de répréhensibles sur le fond, mais que c'est une des qualités de l'auteur qui était remise en question.

En relançant le débat par la volonté d'une nouvelle instruction pour les mêmes faits, c'est la DG qui remet le couvert, la procédure sera à nouveau longue et nous rapprochera d'échéances électorales importantes. Le politique va t il vouloir prendre un risque de perdre des voix qui vont être précieuses??? Pour s'assurer le gain de celles-ci il lui faudra faire des gestes forts.
Donner de l'argent aux fonctionnaires sera forcément une orientation, mais se sera coûteux, pour en réduire le coût, donner une nouvelle orientation à la liberté d'expression des militaires sera tout autant appréciée par ceux-ci, si non plus, et nettement moins cher.

Je ne suis ni expert militaire, ni politologue, je donne un simple sentiment de citoyen qui ne comprend plus comment raisonnent les pouvoirs et les hiérarchies.
Aller dénoncer les dictatures dans le monde et le faire chez soi sous le couvert d'une "démocratie monarchique", se serait presque risible si les conséquences n'étaient pas aussi dévastatrice sur le plan humain.

_________________
Le passé repose sur des souvenirs.
Le futur se construit sur des rêves.
Le présent se vit sur la confusion des deux.

DIRPUB du forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacques BESSY
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 191
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Matelly : amère défaite ?   Jeu 13 Jan 2011 - 22:56

"C'est sur ce point que réside l'essentiel de la décision du CE et cela constitue certainement une amère défaite pour les défenseurs des libertés d'expression et d'association au sein de la société militaire."

Décidément, la sociologie et le droit sont deux matières différentes.

Le Conseil d'Etat a maintenu le cap sur le devoir de réserve. Il aurait été surprenant qu'il reconnaisse un devoir de réserve "amoindri", même lorsqu'on est chercheur associé avec l'autorisation hiérarchique.

Je ne vois pas où est la défaite.

Quant à la liberté d'association, je ne vois pas d'où elle sort. Ce point n'a jamais été abordé, soulevé, discuté.

Il n'y a donc pas de défaite, puisqu'il n'y a pas eu de bataille sur ce point.

Avec des analyses aussi approximatives, pon comprend mieux que certains se défient des sociologues, de leurs analyses et de leurs conclusions.

En revanche, lorsque la CEDH se prononcera sur la requête présentée par l'Adefdromil à la suite des arrêts de décembre 2008, on aura une vue plus claire.

On pourra éventuellement parler de victoire.. ou de semi-défaite.

Vive Durkheim !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karadoc
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1602
Localisation : BzH
Emploi : O.P.J en C.O.B.
Date d'inscription : 11/04/2007

MessageSujet: Re: Matelly : amère défaite ?   Jeu 13 Jan 2011 - 23:20

Interceptor,

je ne sais pas ce qu'il t'arrive depuis quelques temps, mais tu as décidé de devenir "l'avocat de diable" et le forum devient ton terain de jeu favori pour tes plaidoiries !

je respecte tes avis, sois sans crainte, mais bon... toi aussi tu es certainement " trop intelligent pour faire n'importe quoi..."

Je me demande donc ce qui te pousse à agir de la sorte sur ce forum? Aurais tu des comptes à régler? des motivations inavouables? effectué une lobotomisation made in Beauveau? Serais tu passé du côté obscur de la Force? lol!



Sur le fond, même si tout n'est pas rose en ce qui concerne l'arrêt de du Conseil d' etat, y a quand même un truc essentiel :

au lieu de lire "Matelly, perception de la casquette à carreaux et bon débarras" lire " la DGGN a été trop loin dans cette affaire et doit sérieusement revoir sa copie, Matelly vous restez dans la Maison bleue ( mais attendez vous à ramasser un peu quand même...) "

La guerre n'est pas gagnée pour autant, mais une bataille primordiale vient d'être remportée, de mon humble avis. Rien que dans la symbolique, le grand méchant Matelly que la DG voulait crucifier en exemple...ben c'est loupé, qu'on le veuille ou non.
Et ca, c'est une sacré victoire pour tous les gendarmes qui souhaitent voir évoluer la liberté d'expression dans le bons sens au sein de notre intstitution

Nier cet état de fait, c'est à mon sens faire preuve d'une certaine..mauvaise foi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Yves Fontaine
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 585
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Matelly : amère défaite ?   Ven 14 Jan 2011 - 0:59

Bonsoir Jacques,

La liberté d'expression va de paire avec la liberté d'association. Il ne peut y avoir l'une sans l'autre.
Comment concevoir la liberté d'association en gendarmerie et ailleurs dans la société militaire sans liberté d'expression des membres qui composeraient cette association ?
C'est la raison qui me permet d'affirmer que l'arrêt Matelly n° 338461 du 11/01/2011 est un très rude coup pour l'émancipation sociale et démocratique du monde militaire car le 4ème considérant est plus que clair sur ce sujet.
Alors, oui, effectivement, on peut attendre une décision de la CEDH...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GENDSTAS
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2257
Age : 67
Emploi : retraité
Date d'inscription : 25/04/2010

MessageSujet: Re: Matelly : amère défaite ?   Ven 14 Jan 2011 - 4:50

Bonsoir,
Le Conseil d'Etat rend ses décisions en fonction de la règle de droit et de la façon dont elle a été appliquée. Même si sa jurisprudence peut faire évoluer les règles par des interprétations différentes des intentions initiales du législateur, il n'est ni le parlement ni le gouvernement et ne dictent pas les lois et les règlements.

Dans l'affaire Matelly, le Conseil d'Etat a donc sanctionné les erreurs de forme et d'appréciation mais il a fait preuve de timidité sur le fond, la chose militaire ayant toujours inspiré beaucoup de prudence aux juges.

Aujourd'hui, le directeur de la gendarmerie manifeste l'intention de remettre le couvert. C'est son droit, c'est le droit. Mais l'intention d'avoir à nouveau la main lourde pourrait bien le desservir. D'une part, il va ancrer dans beaucoup d'esprit que les outils de concertation et d'ouverture en gendarmerie ne sont que des hochets avec deux conséquences : la défiance vis-à-vis de la hiérarchie va s'aggraver, la grogne sera durablement relancée ou confirmée. D'autre part, le risque politique ne manquera pas d'énerver nos dirigeants à l'approche d'échéances électorales.
Au final, il y aura des coups à prendre pour tous et la grande perdante sera la gendarmerie dont les dirigeants fragilisés voire discrédités auront bien du mal à obtenir des arbitrages favorables dans les prochains mois, jusqu'à l'arrivée d'un préfet à la tête de l'institution.

Pour avoir connu l'exemple d'un officier suspendu un an pour un vol, ce qui parait bien clément pour une faute contre l'honneur mais bien insuffisant pour un délit d'opinion, je suggère aux instances disciplinaires de frapper aussi fort que pour certains officiers pyromanes ayant la même origine de recrutement que les censeurs du commandant Matelly...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ronald29
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 4607
Age : 69
Localisation : Plougastel-Daoulas (29)
Emploi : Gendarme en retraite
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: la justice et le droit finissent toujours par triompher.   Ven 14 Jan 2011 - 8:14

C’est avec une joie non dissimulée que nous venons d’apprendre que le Conseil d’Etat a enfin rendu sa décision en date du 12 janvier 2010 concernant le sort réservé à notre camarade, le Chef d’Escadron Matelly , dont nous citons les deux articles les plus importants du dispositif :

Article 1er : Le décret du 12 mars 2010 du Président de la République, radiant M. Jean-Hugues MATELLY des cadres de la gendarmerie nationale par mesure disciplinaire, est annulé.

Article 2 : Il est enjoint au ministre de la défense de réintégrer M. MATELLY à la date de sa radiation des cadres de la gendarmerie nationale.


Par cette décision, le Conseil d'Etat a fait la preuve, quoi qu'il arrive dans notre pays, que la justice et le droit finissent toujours par triompher.

Un petit rappel des faits :

- Jean-Hugues Matelly est un officier français menant de front une carrière militaire dans la Gendarmerie Nationale et des travaux universitaires dans le champ de la sécurité au sein du Centre d’Etudes et de Recherches sur la Police (CERP) à l'Institut d'études politiques de Toulouse, puis du centre de recherche sociologique sur le droit et les institutions pénales (CESDIP), laboratoire du CNRS. Il cumule de nombreux diplômes et titres, (Docteur en droit, Major de promotion de l'école d'officiers, chercheur, etc...)
C'est donc un officier brillant et atypique.

C'est dans le cadre de ses recherches qu'en 2008 Monsieur Matelly cosigne un article résultant de ses études auprès du CNRS et que bien entendu il répond aux interviews concernant celles-ci. C'est le "chercheur" Matelly qui signe et s'exprime publiquement.

Néanmoins c'est le commandant Matelly, officier de Gendarmerie, qui est envoyé devant le Conseil d'Etat et qui en mars 2010, par décret présidentiel, est exclu du corps des officiers et de la Gendarmerie.

Cette sanction, la plus haute qu'il soit, est une première dans toute l'histoire de l'armée française.

En effet c'est la toute première fois qu'un officier se voit exclu pour manquement au devoir de réserve. Devoir de réserve qui d'ailleurs n'est pas législativement défini.
Jean-Hugues Matelly est donc rendu à la vie civile avec perte de ses droits à salaire, perte de son logement et même de la retraite qu'il était en train de se constituer.

L'opinion publique et de nombreux élus de la République sont alertés de cette situation exceptionnelle et de la disproportion de la peine appliquée à la "faute".

Heureusement au cours de différents appels de cette décision, les effets matériels de ce décret présidentiel sont assez rapidement suspendus. Jean-Hugues Matelly, bien que civil maintenant, gardera le bénéfice de son salaire et de son logement en attendant la décision définitive du Conseil d'Etat.

C'est le début de "l'Affaire Matelly".
JHM retrouvera-t-il son grade et son statut militaire ?

Cette situation démontre bien que le militaire en général, le gendarme en particulier, est un citoyen hors normes.

En effet bien que défenseur des droits et libertés du citoyen, bien qu'étant l'un des piliers de notre République et de notre démocratie, nous constatons que le "gendarme" ne bénéficie pas des mêmes droits que tout Citoyen.

Le gendarme, ce citoyen à part, n'a aucun droit à participer à l'élaboration des Lois de notre République, mais plus encore, il n'a pas le droit de s'exprimer sur le bien fondé ou pas d'un simple projet de Loi.

En tant que militaire il est donc privé d'une partie de sa citoyenneté et n'a aucun droit à la Liberté d'Expression, droit fondamental accordé à tout citoyen en vertu de la CEDH (Convention Europenne des Droits de l'Homme).

Cette constatation que fait l'Association Gendarmes & Citoyens est digne d'une France et d'une Armée d'un autre âge. Cela est digne d'une époque ou l'on fusillait simplement pour l'exemple. Cela est digne d'une époque où le soldat ne comptait pas en tant que Citoyen ou être humain mais en tant que simple porteur d'un fusil que l'on alignait sur un champ de bataille...

Heureusement, aujourd'hui, le Conseil d'Etat, avec sagesse, a pris la décision de réparer une injustice flagrante en réintégrant un officier de valeur au sein de cette Gendarmerie que nous aimons tous.

Par cette décision, le Conseil d'Etat prouve ainsi que les valeurs fondamentales de notre République "Liberté, Egalité, Fraternité" sont une réalité.

L'Association Gendarmes & Citoyens ne peut qu'exprimer la satisfaction de ses membres et sympathisants devant ce retour de la Justice et forme le souhait que dans un avenir proche, l'ensemble de tous les militaires de nos Armées et plus particulièrement les gendarmes soient reconnus dans leurs droits fondamentaux de citoyen.

Que la Liberté d'Expression leur soit enfin légalement accordée, mais plus encore que l'ensemble de ces Militaires ( qui sont aujourd'hui des professionnels ) soient reconnus dans le droit d'association professionnel.

Ce droit d'association n'est en rien un risque pour la discipline militaire mais bien au contraire une garantie de cette discipline librement consentie, car le code de la défense déclare à juste titre ceci ""Le militaire adhère à la discipline militaire, qui respecte sa dignité et ses droits.""

En conséquence l'Association Gendarmes & Citoyens constate que la décision finale des membres du Conseil d'Etat a permis que ""Liberté, Egalité, Fraternité"" reste la devise bien vivante de notre République.

AG&C remercie l'ensemble des citoyens et des élus ayant soutenu Jean-Hugues Matelly lors de ces évènements douloureux.

Nous saluons également notre camarade, le commandant Jean-Hugues Matelly, pour son retour au sein de la Gendarmerie Nationale.

Enfin, AG&C forme le voeux que cette arme séculaire qu'est la GENDARMERIE NATIONALE puisse perdurer dans les décennies à venir pour le bien et la protection des droits de tous les citoyens, pour la République et pour la démocratie.

Ronald Guillaumont
vice-président de AG&C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Yves Fontaine
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 585
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Matelly : amère défaite ?   Ven 14 Jan 2011 - 8:48

Bonjour,

La méthode Coué a des limites mais on peut comprendre que le site G&C (ainsi que celui de l'Adefdromil), veuille maintenir coûte que coûte l'illusion d'une victoire. Cependant, le CE est plus que clair. L'esprit de responsabilité d'une association comme G&C doit prévaloir. G&C se doit de tenir compte d'un certain nombre de réalités qui s'imposent dont la plus importante sans doute : Jean-Hugues Matelly va être réintégré et devra (comme il l'a laissé entendre dans différentes interviews) rentrer dans le rang et désormais se taire. C'est un rude coup pour le mouvement social gendarmique et pour la recherche universitaire en gendarmerie (on est en droit d'exprimer un réel regret). On a peut-être surestimé et trop espéré (moi le premier) d'un combat personnel alors que la réalité du changement en gendarmerie (comme d'ailleurs dans toutes les institutions) repose essentiellement et exclusivement sur l'action collective.





Dernière édition par Jean-Yves Fontaine le Ven 14 Jan 2011 - 10:12, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christian
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 5419
Age : 65
Localisation : Var La Crau
Emploi : Matricule 113217X
Date d'inscription : 06/12/2008

MessageSujet: Re: Matelly : amère défaite ?   Ven 14 Jan 2011 - 8:50

Merci KARADOC, tu as exactement exprimé ce que je ressens.

et la liberté d'expression n'est en rien bafouée sur CE forum et la pensée unique est loin d'y faire la loi.

La preuve ? JHM et d'autres pensent qu'une sanction n'était pas anormale, c'est juste le quantum de la peine qui l'était.

Et c'est cela que le Conseil d'Etat a dit en disant le Droit, rien d'autre.


PS

Pour Jean-Yves,

Est il encore nécessaire de rappeler que G&C n'est pas une Association ? Apparemment oui, cela est nécessaire notamment pour lui.

_________________
La liberté peut être définie de manière positive comme l'autonomie et la spontanéité
d'une personne douée de raison. La liberté est la possibilité de
pouvoir agir selon sa propre volonté, dans le cadre d'un système
politique ou social, dans la mesure où l'on ne porte pas atteinte aux
droits des autres
et à la sécurité publique.



Etre et durer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gregthegrizzly
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 10522
Age : 44
Localisation : Au pays des crocodiles...
Emploi : CDI (ne pas lire complètement dépourvu d'intérêt)
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: Matelly : amère défaite ?   Ven 14 Jan 2011 - 9:33

Jean-Yves Fontaine a écrit:
Bonjour,

La méthode Coué a des limites mais on peut comprendre que le site G&C (ainsi que celui de l'Adefdromil), veuille maintenir coûte que coûte l'illusion d'une victoire. Cependant, le CE est plus que clair. L'esprit de responsabilité d'une association comme G&C doit prévaloir. G&C se doit de tenir compte d'un certain nombre de réalités qui s'imposent dont la plus importante sans doute : Jean-Hugues Matelly va être réintégré et devra (comme il l'a laissé entendre dans différentes interviews) rentrer dans le rang et désormais se taire. C'est un rude coup pour le mouvement social gendarmique et pour la recherche universitaire en gendarmerie (on est en droit d'exprimer un réel regret). On a peut-être surestimé et trop espéré (moi le premier) d'un combat personnel alors que la réalité du changement en gendarmerie (comme d'ailleurs dans toutes les institutions) repose essentiellement et exclusivement sur l'action collective.

Voire des symboles dans tout...
Il s'agit surtout d'un ami qui ne se fera pas jeter pour avoir défendu avec ses convictions une arme qui cherche à le brûler...

_________________

La différence entre le politicien et l'homme d'Etat est la suivante :
le premier pense à la prochaine élection, le second à la prochaine génération.
James Freeman Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Forum-Gendarmes-Citoyens/61967855
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Matelly : amère défaite ?   Ven 14 Jan 2011 - 9:42

Jean-Yves Fontaine a écrit:
(...)On a peut-être surestimé et trop espéré (moi le premier) d'un combat personnel alors que la réalité du changement en gendarmerie (comme d'ailleurs dans toutes les institutions) repose essentiellement et exclusivement sur l'action collective.

Nous inciterais-tu à redescendre dans la rue ? Rambo

En fait , on en revient aux fondamentaux : le pouvoir de nuisance. Ceux qui n'en ont pas ont peu de chance d'être entendu et c'est bien ce qui va nous arriver avec les syndicats policiers.
Mais évidemment, nos hauts hiérarques trop conditionnés par sans doute une soit disante élite cyrienne veulent rester aveugles. Un peu comme ces généraux du début du siècle dernier qui pensaient qu'une belle charge en ligne même sous le feu des mitrailleuses ennemis, c'était beau. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 70
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Matelly : amère défaite ?   Ven 14 Jan 2011 - 9:56

JY Fontaine ne cite que G&C et jamais l'association AG&C
Heureusement la presse s'en charge
http://www.lanouvellerepublique.fr/ACTUALITE/Faits-Divers/24-Heures/Gendarmes-et-citoyens-applaudit-le-retour-de-Matelly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Matelly : amère défaite ?   Sam 15 Jan 2011 - 0:12

Gandalf a écrit:
Jean-Yves Fontaine a écrit:
(...)On a peut-être surestimé et trop espéré (moi le premier) d'un combat personnel alors que la réalité du changement en gendarmerie (comme d'ailleurs dans toutes les institutions) repose essentiellement et exclusivement sur l'action collective.

Nous inciterais-tu à redescendre dans la rue ? Rambo

En fait , on en revient aux fondamentaux : le pouvoir de nuisance. Ceux qui n'en ont pas ont peu de chance d'être entendu et c'est bien ce qui va nous arriver avec les syndicats policiers.
Mais évidemment, nos hauts hiérarques trop conditionnés par sans doute une soit disante élite cyrienne veulent rester aveugles. Un peu comme ces généraux du début du siècle dernier qui pensaient qu'une belle charge en ligne même sous le feu des mitrailleuses ennemis, c'était beau. Rolling Eyes

Et bien tu vois Gandalf, je ne pensais pas l'écrire de sitôt, mais je me demande si tu n'as pas un peu raison, si tu n'es pas un peu médium.

Car que le C.E confirme la totale disproportion de la sanction prise contre Jean-Hugues me paraissait être la seule issue raisonnablement envisagealbe.

Mais je n'aurai jamais cru que la DG irait, aussi vite en plus, remettre de l'huile sur le feu en annonçant une nouvelle procédure disciplinaire.

Là, j'avoue que je suis écoeuré. Oui, écoeuré. Comment faire croire à qui que ce soit que les mentalités de nos patrons changent quand on voit cette soif de vengeance à tout prix contre un officier qui n'a dit que des vérités, sans coups-bas, sans haine ?

Je crois effectivement qu'a part faire le lit des mouvements à "capacité de nuisance sociale", cette nouvelle procédure disciplinaire n'amènera rien de bon à la Gendarmerie.

Ecoeuré .......
Revenir en haut Aller en bas
interceptor
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2306
Emploi : CBTA
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: Matelly : amère défaite ?   Sam 15 Jan 2011 - 13:38

Karadoc a écrit:
Interceptor,

je ne sais pas ce qu'il t'arrive depuis quelques temps, mais tu as décidé de devenir "l'avocat de diable" et le forum devient ton terain de jeu favori pour tes plaidoiries !

je respecte tes avis, sois sans crainte, mais bon... toi aussi tu es certainement " trop intelligent pour faire n'importe quoi..."

Je me demande donc ce qui te pousse à agir de la sorte sur ce forum? Aurais tu des comptes à régler? des motivations inavouables? effectué une lobotomisation made in Beauveau? Serais tu passé du côté obscur de la Force? lol!



Sur le fond, même si tout n'est pas rose en ce qui concerne l'arrêt de du Conseil d' etat, y a quand même un truc essentiel :

au lieu de lire "Matelly, perception de la casquette à carreaux et bon débarras" lire " la DGGN a été trop loin dans cette affaire et doit sérieusement revoir sa copie, Matelly vous restez dans la Maison bleue ( mais attendez vous à ramasser un peu quand même...) "

La guerre n'est pas gagnée pour autant, mais une bataille primordiale vient d'être remportée, de mon humble avis. Rien que dans la symbolique, le grand méchant Matelly que la DG voulait crucifier en exemple...ben c'est loupé, qu'on le veuille ou non.
Et ca, c'est une sacré victoire pour tous les gendarmes qui souhaitent voir évoluer la liberté d'expression dans le bons sens au sein de notre intstitution

Nier cet état de fait, c'est à mon sens faire preuve d'une certaine..mauvaise foi?

Bjr KARADOC

c'est de la paranoïa ... as tu bien lu au moins que j'étais satisfait que le C.E. MATELLY soit réintégrer ??????
partant de là, je lui pose deux questions, dont une me parait relativement importante eu égard aux circonstances : où en était on maintenant en matière de liberté d'expression par rapport à avant ....
Hou la laaaaaaaaa .... je pactise avec le diable ..... Brreeuuuuuuu j'ose poser des questions ...
c'est tout
Alors toutes vos sautes d'humeur et autres allergies à la discussion contradictoire ne sont le reflet que de vos incertitudes, hésitations et autres ce que vous voulez.

OUI je regrette cette débauche d'énergie pour ça ( uniquement l'avancée dans le domaine de la liberté d'expression ... obligé de faire des redites - déjà que vous ne retenez que partiellement les contributions ...)

KARADOC, tu ne serait pas lobotomisé AG&C ? .... c'est co., hein comme remarque ... d'accord avec toi
Dans la discussion on progresse aussi ici ...

PS : ne me dites pas non plus que je suis pro DG car je ne suis pas dans votre ligne ... ce serait là un délire total
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Matelly : amère défaite ?   Sam 15 Jan 2011 - 15:07

DG, vous avez dit DG. La DG semble c'est certain amèrement déçue que la radiation de JHM tombe aux oubliettes. Et pour continuer à faire fort, elle poursuit avec entêtement dans sa voie de la punition à tout prix.
Personne dans les hautes instances ne veut de la liberté d'expression chez nos pandores, chose qui parait inévitable dans le temps, avec une évolution obligée des mentalités. Nous sommes au XXI° siècle et la gendarmerie de papa est je pense inadaptée.
Beaucoup souhaitent une évolution de cette Arme et celle-ci ne verra le jour que lorsqu'une liberté d'expression sera présente dans vos rangs.
L'AG&C, n'en déplaise à interceptor, fait son boulot d'association. Elle défend l'intérêt de la Gendarmerie et de son personnel. Elle prône entre autre, la liberté d'expression et aborde beaucoup de sujets intéressant la "Grande bleue". Tout ceci avec leurs maigres moyens. Je ne crois pas que ce soit dans Gendcom que l'on trouve de tels défenseurs.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Matelly : amère défaite ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Matelly : amère défaite ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL :: Affaire Jean-Hugues MATELLY-
Sauter vers: