Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 agression

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
z
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 456
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: agression   Lun 20 Sep 2010 - 10:43

Rappel du premier message :

http://www.ledauphine.com/isere-sud/2010/09/19/un-gendarme-roue-de-coups-par-des-plaignants

la fonction de planton de plus en plus risquée

SAINT-MARCELLIN - Isère
Un gendarme roué de coups par des “plaignants”
Samedi matin, à l’accueil de la brigade de gendarmerie de Saint-Marcellin. Trois personnes un homme de 22 ans, sa petite amie, âgée de quatorze ans et demi, et la mère de l’adolescente se présentent au guichet : confrontées à des conflits familiaux, ils veulent déposer une plainte.

Sauf que le jeune gendarme qui se trouve alors derrière le comptoir leur demande plus de détails sur les tenants et les aboutissants de l’“affaire”. Il pose une série de questions qui finit manifestement par excéder les “plaignants”.

Ceux-ci auraient alors haussé le ton, disant au militaire que s’il ne voulait pas prendre leur plainte, ils iraient la déposer ailleurs. En partant, la jeune fille aurait fini par insulter le gendarme, lequel est aussitôt sorti de derrière son guichet et l’aurait suivie dans la cour jusqu’au portail pour la faire entrer de nouveau et s’expliquer. Il l’a retenue par l’épaule, ce que n’a apparemment pas supporté son petit copain : ce dernier aurait étranglé le gendarme par-derrière avec son avant-bras, le faisant chuter au sol, et le militaire aurait alors été roué de coups par les trois personnes, notamment à la tête.

Alertés par les éclats de voix, ses collègues sont rapidement intervenus et l’ont dégagé. Ils ont aussi interpellé les deux adultes, l’adolescente parvenant à partir. Elle est revenue dans l’après-midi et a rejoint sa mère et son petit ami en garde à vue. Souffrant de problèmes de santé, elle a cependant été laissée libre dans la soirée.

Présentés hier matin au parquet de Grenoble, le jeune homme et sa “belle-mère” font l’objet d’une convocation devant le tribunal correctionnel de Grenoble, le 13 octobre prochain. L’adolescente, elle, devrait être prochainement convoquée devant le juge des enfants.

Le gendarme, quant à lui, a eu la clavicule cassée et souffre d’une entorse cervicale, d’une autre à la cheville et de multiples contusions. Il fait l’objet d’une incapacité totale de travail de 21 jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
drapeaublanc
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 1804
Localisation : blue planet
Emploi : gendarme pousse cailloux
Date d'inscription : 17/03/2009

MessageSujet: Re: agression   Jeu 23 Sep 2010 - 13:28

electron84 a écrit:
Citation :
Bonjour,
Tout d'abord pour faire plaisir à Dieu, et ses Saints, il m'est arrivé, commandant de compagnie, de prendre la place du planton débordé par des clients relevant de la psychiatrie et même pour mettre un cellule un alcoolo qui essayait d'impressionner le planton qui faisait, au sens propre, moins de deux fois son poids.

En ce qui concerne l'évolution de la gendarmerie avec le PAGRE, il n'y a que deux solutions, soit le fonctionnement est revu avec par exemple, du personnel civil pour l'accueil et les tâches annexes, soit il faudra faire comprendre qu'un chef, voire un adjudant, sont des O.P.J. et chargés des mêmes tâches que les gendarmes avec la qualification en plus. A titre de comparaison pour les plus jeunes, dans les années soixante-dix, un chef de moins de 30 à 32 ans était en G.D. exceptionnel. La moyenne pour les adjudants se situaient probablement entre 40 et 45 ans.

Le problème de la revalorisation des indices est, comme je l'ai expliqué, impossible sans se repositionner par rapport à la police et la fonction publique en générale, d'où l'intérêt d'un recrutement BAC. Ou pourquoi pas une formation adaptée en école et avant le passage de carrière pour amener le personnel recruté sans diplôme à l'équivalence d'un BAC - il y a d'ailleurs un moyen qui existe déjà, c'est la préparation de la capacité en Droit qui peut même donner accès à la fac si la moyenne est suffisante.
Pour ma part, j'ai toujours regretté que tous les gendarmes ne soient pas astreints à la formation O.P.J. (avec ou sans réussite) car c'est la "culture" de base du métier. On pourrait très bien envisager une sélection entre les candidats qui passeront l'examen et ceux qui ne suivront que les cours, sans les devoirs ni l'examen. Pour les O.P.J., un complément de culture juridique avec la préparation de la capacité en Droit serait une très bonne chose car tous les gendarmes sont un jour ou l'autre confrontés à des problèmes de divorce, droit de garde, limites de propriétés, conflits ou fraudes dans les affaires et le commerce, etc.
Un simple exemple combien de gendarmes ont involontairement aggravé des conflits en zone rurale en donnant des conseils de bon sens mais contraires au droit civil notamment les règles sur les servitudes et la prescription acquisitive

Gendstas ton analyse est pertinente et éloquente sur le fait que la formation en gendarmerie devrait être globalisée avec passage obligé et à terme de l'examen OPJ pour l'ensemble des gendarmes départementaux .Un début de cursus opj pourrait même être réalisé en école de sous off afin de renforcer les cours de PJ programmés. D'autre part dans le fonctionnement interne de l'institution , il est certain ,qu'il faudra aller plus loin en matière de revalorisation indiciaire s'agissant des sous off pour éviter une fuite prématurée des "cerveaux " et de personnels expérimentés .Et je maintiens que l'effectif officier au prorata de l'effectif global est bien trop important , surtout si on cherche à rationnaliser .Il faut absolument mettre le paquet sur les indices du corps des sous off , sinon , la situation se compliquera davantage ........................... Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes







je ne suis absolument pas d'accord avec votre avis. Vous voyez des gendarmes en PSIG, PSPG, etc avec l'OPJ, quel serait l'interêt ?.
Votre souhait aussi louable soit il, est même dangereux car si le militaire n'obtient pas son OPJ, il est renvoyé ? Il y aurait comme dans l'armée de terre pour le passage de grade, une obligation avec une limite d'âge pour passer cet examen, bref ce que l'ensemble des militaires de la gie refusent en bloc, le dernier interet de notre statut étant la sécurité de l'emploi. Quel interêt de forcer des militaires à passer un concours qu'il n'aurait jamais demandé à passer. Il y a assez de gens blasés en Gendarmerie pour ne pas en fabriquer d'autres. L'OPJ c'est un choix et doit le rester !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
electron84
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 3445
Age : 47
Localisation : là où il fait bon vivre
Date d'inscription : 18/12/2007

MessageSujet: Re: agression   Jeu 23 Sep 2010 - 15:48

Bjr DRAPEAUBLANC .Effectivement tu as raison concernant les unités d'inter que tu cites ; je crois que des aménagements pourraient être ainsi proposés Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes .Pour le reste , je reste persuadé que la formation d'un gendarme départementale passe par l'obtention de l'OPJ ou tout au moins son passage (de toute façon pour te rassurer , c'est loin d'être chose acquise vu le coût d'une telle mesure ) qui me semble de plus en plus nécessaire pour acquérir une forme d'autonomie dans la gestion procédurale que d'ailleurs beaucoups revendiquent !!! Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes
Concernant la securité de l'emploi , je ne crois vraiment pas que c'est un critère déterminant tant le métier exige de l'abnégation et un sens du devoir averé ...... Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
Pour ce qui est d'être blasé , cela est le propre d'un ressenti personnel et n'a rien à voir avec l'obtention ou pas d'un examen .Cordialement Electron .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: agression   Aujourd'hui à 23:13

Revenir en haut Aller en bas
 
agression
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL :: Les forces de l'ordre victimes de leur devoir ou les risques du métier-
Sauter vers: