Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 anecdotes...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: anecdotes...   Lun 26 Juil 2010 - 14:53

Rappel du premier message :

bonjour...si le retraité n'est plus bon à grand chose dans les débats actuels du fait de l'évolution permanente de la Gendarmerie , des textes et des mentalités...ils nous reste notre vécu et toutes les situations drôles qui nous est arrivés de vivre ou voir dans notre carrière....au moins un gendarme à une histoire croustillante ou étonnante à raconter.... moi par exemple, j'ai assisté à une séance de vomissements de madame Giscard d'estaing (Anémone) lors d'une excurssion sur la route de la trace en Martinique....malade en voiture la p'tite dame....nous ,en escorte nous avons pu constater que femme de président ou pas, les p'tits fours quand ils ne veulent pas passer...ils ne passent pas....et beurcccck ! raoul......le sens du vent et le choix savant de notre position nous ont éviter les odeurs de toasts aux crevettes accompagnés de don Pérignon....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Lun 23 Aoû 2010 - 9:05

Toujours en renfort estivaux, mais cette foi à Saint-Paul de Vence...
Un matin nous sommes prévenu qu'un coffre fort se trouve au fond d'un chemin, il est ouvert et des papiers sont éparpillés autour....
Nous nous rendons sur place ....en effet un coffre ouvert git dans les broussailles, un rapide inventaire est fait, il n'y a aucune valeur, aucun bijou, que divers papiers qui jonchent le sol. Sans rien toucher, nous avisons la BR pour qu'elle vienne effectuer les divers prélèvements.... une fois le tout terminé, nous demandons de l'aide à plusieurs personnes pour placer le coffre dans notre véhicule Méhari ...L'engin pèse au moins 250 kgs, l'arrière de la Méhari accuse le coup. Nous allons le déposer au poste Gendarmerie en attendant son propriétaire....Le conducteur démarre, les trois CV du véhicule peinent....quittant le chemin pour emprunter la route départementale nous sommes obligé de nous arrêter à un stop, le chemin est en pente et le conducteur est debout sur la pédale de frein pour stopper. Le coffre de 250 kgs entrainé par son élan vient heurter le dossier de mon siège, celui ci cède immédiatement et me voilà collé contre le pare brise par cette masse métallique...j'ai peine à respirer. Le conducteur stoppe et vient à mon secours aidé d'un passant , je n'ai rien de cassé, contrairement au siège du véhicule qui est arraché de sa base....de retour au poste je m'aperçois que le képi que j'avais posé entre le coffre et le siège, ressemble plus à un béret Basque qu'à un képi....il est totalement broyé....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Lun 23 Aoû 2010 - 9:26

Comme dans beaucoup d'unités, nous organisions au cours de l'année des fêtes, bal du premier de l'an, sainte-Geneviève etc.... pour le spectacle de Noël réservé aux enfants nous avions avec quelques copains mis au point quelques numéros, clowns, musique etc...le clou du spectacle (c'est le cas de le dire) était la présentation d'un spectacle de fakir...Un camarade se porte volontaire pour tenir le rôle et frabriquer les accessoires indispensables... Il décide de se fabriquer une planche à clou de fakir.....Pour celà il achète une planche de contreplaqué de 2 m de long sur 1 de large, un gros sac de clous de 12 ou 15 cm..., il trace les emplacements, perce des avant trous, et installe les clous..... àprès quelques jours de travail, la planche est finie...reste à procéder aux tests .L'essayage est prévu un soir après le travail, rendez vous chez lui, il faut être au moins quatre pour porter notre camarade testeur.... a l'heure dite nous arrivons à son domicile, il a poussé la conscience professionnelle jusqu'à revêtir son magnifique costume indou....Bon procédont aux essais avant l'apéro....Nous le portons, ventre en l'air puis nous le posons délicatement sur la planche à clous....voilà qu'il se met à hurler " arrêtez ça fait mal"...en effet quelques gouttes de sang commencent à perler de son dos....il fumine, "pourtant c'est bien comme celà une planche de fakir", il nous prend à témoin...nous lui conseillons de faire un dernier essai, chacun y va de son avis éclairé ou de ses astuces.....nouvelle tentative...nouvel échec, impossible de se coucher sur cette planche...les clous pas assez serrés, trop pointus....peut être....bref, nous décidons d'un commun accord de ne pas présenter ce numéro.....l'apéro nous réconforte....nous ne savons pas qu'est devenu cette planche, peut être l'a-t-il vendu d'occasion avec la mention "jamais servi"....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Lun 23 Aoû 2010 - 9:51

Il y a des noms comme ça qui vous reviennent à l'esprit et qui vous font immédiatement penser à quelques situations drôles...

Ainsi un gendarme affecté au casernement( lorsque je servais à la Gudeloupe), que nous surnomions "bill" nous a monter comment lutter contre la rouille et remédier aux bas de caisse "bouffés par la corrosion....Il possédait une vieille PL 17 Panhard, la peinture était ternie par les ans et le soleil, les bas de caisses et de portières ressemblaient à de la dentelle bretonne....bef, la pauvre voiture vivait là ces dernièrs kilomètres...chose que Bill ne voulait accepter...elle marchait toujours bien et elle pouvait encore avec quelques réparations durer un an ou deux.....Un matin ou il était de repos, Bill se mis à gâcher une brouette de ciment, quand celui çi fut prèt il alla a sa voiture et garni copieusement l'intérieur des portières de la PL 17... quelques fers à bétons dans les bas de caisses quelques truelle de ciment, lisser le tout ..il n'y plus qu'à attendre de celà durcisse....une fois sec, un petit coup d'endui à reboucher un coup de peinture et le tour est joué...comme il avait utilisé un rouleau et de la peinture bleue, il se dit autant repeindre entièrement la voiture..chose qui fut faite au rouleau.... quelle était belle la Panhard avec sa couleur bleu azur (salle de bain).... lorsque Bill fermait les portes de sa voiture, nous avions l'impression qu'il fermait un coffre fort...ce n'était pas le moment de laisser un doigt dans la portière....certe la Panhard avait perdu un peu de puissance et de reprise, mais elle était imbattable dans les descentes.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Lun 23 Aoû 2010 - 10:07

Au cours d'une séance de sport de combat, je me casse le petit doigt de pied ....exempt de service pour au moins une quizaine de jour....Le capitaine commandant les pelotons mobiles de La Guadeloupe, me convocque et me demande si je ne voulais pas me mettre tous les après midi à la disposition de la Radio locale...Le directeur de cette station est un de ses amis....ma mission allez préter ma voix dans un feuilleton diffusé quotidiennement ou il est question de pirates, d'esclaves... il faut des voix métropolitaines pour jouer les hommes d'équipages.... Difficile de refusé au commandant les Pelotons.... Tous les après midi avec d'autres personnes, nous étions en studio..le sénarion de la journée nous était commenté, les essais de voix étaient faits.....j'avais plusieurs voix à faire, celle du Pirates, d'un ou deux matelots....des phrases simples comme " bâteau à tribord capitaine" tous se passait dans une bonne ambiance et nous nous prenions au jeu.... naturellement toute la caserne à 15 h était à l'écoute du feuilleton....et le soir beaucoup me demandait déjà la suite des événements...."alors la fille du gouverneur sera-t-elle libérée".....moi motus et bouche cousue......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Lun 23 Aoû 2010 - 12:35

toujours à la Guadeloupe....un MDL/Chef préparait son DQSG afin d'accéder aux grades supérieurs...paraléllement ils prenait des cours et préparait en secret un examen qui lui ouvrirait les portes du poste de vice-consul.....il réussi brillament ce dernier..et fut recalé au DQSG...... Lors de son pot de départ quelques mois après, le Commandant d'unité voulu comme d'habitude placer son discours de "faux cul" pour louer les valeurs ce sous-officier...A peine avait-il entammé son laïus, que notre MDL/Chef lui coupa la parole en clamant haut est fort "Mon Capitaine, Gradés et Gendarmes...étant donné que je suis trop con pour faire un Adjudant en Gie, je vous annonce que je viens de réussir mon examen qui me donne le titre et le fonction de vice-consul....levons nos verres c'est ici que nos routes se séparent.." le Capitaine sur le cul n'en revenait pas...et nous nous jubillions et avont souhaité belle carrière à notre Chef....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: anecdotes...   Lun 23 Aoû 2010 - 12:51

Et après on nous dira que rien n'est truqué en Gendarmerie et que la côte d'amour n'existe pas, ou peu, ou très peu, enfin insignifiante. Belle sortie de ce MDL/chef. Ça a dû laisser des traces dans l'esprit de ce Capitaine, ou alors il n'a rien compris de ce qu'a voulu exprimer ce gradé.
Revenir en haut Aller en bas
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Lun 23 Aoû 2010 - 13:01

celà faisait deux mois que nous étions en brousse dans le Nord de la Nouvelle-Calédonie, les seuls moments de distraction étaient les patrouilles en véhicules qui nous permettaient de visiter le pays profond...nous nous étions fait des amis bien entendu, il y avait les "coups de pêche" ou de chasse, mais au bout d'un moment la ville nous manquait un peu
Avec un camarade nous avons décidé de descendre quelques jours à Nouméa, nous nous sommes arrangés avec les autres gradés pour les services puis nous sommes allé voir le commandant d'unité....Mon Capitaine étant donné que le Transall vient deux fois par semaine nous ravitailler, ne serait-il pas possible de "descendre" à Nouméa...Nous nous sommes arrangés pour le service tout est OK , nous avons un besoin "urgent" de décompresser.... le Capitaine réfléchi quelques instant puis nous dit qu'il est d'accord mais qu'il faut demander l'autorisation au pilote du Transall....Aussitôt les messages partent et l'autorisation est accordée.....
Mon camarade et moi,une IJAT et demie chacun en poche , embarquons dans l'avion qui repart sur Nouméa...nous avons le privilège d'être acceptés en poste de pilotage, placés derrière les pilote nous jouissons ainsi d'une vue superbe....cerise sur le gâteau le pilote décide de rejoindre Nouméa par la côte Est à ras des flots...ainsi en rase motte, nous pouvons admirer les différentes couleurs du Lagon, les chutes d'eau grandioses , la célèbre "poule de Hienghéne dont nous faisons un tour complet, ....bref un voyage inoubliable....Nous nous retouvons en ville un peu abasourdi par le bruit et la foule, nous louons une voiture et décidons que pendant ces 3 jours ce serait la "grande vie" nous avons tenu paroles...hôtel de luxe, restaurants, sorties diverses, baie des Citrons, Bal à Jules etc... ça "flambait" à tout va....au bout des trois jours il nous restait chacun à peine de quoi payer un cocacola.....retour en avion et a l'unité...nous avions décompressé autant que possible et au delà de nos espérances...reprise du boulot, patrouilles , permanences et nous comptions un peu sur les copains pour nous payer à boire...nous étions a sec du côté fiances.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Lun 23 Aoû 2010 - 17:04

Passer une nuit sur une vedette au beau milieu de la rivière Ouaieme en Nelle Calédonie pourrait être une expérience agréable...elle le fut malgré une certaine angoisse et une petit boule au fond de la gorge.... en effet, la journée nous étions chargés d'escorter une entreprise spécialisée dans le dynamitage.... le creusement d'une falaise ou la construction d'une route demandait beaucoup d'explosif.... la crainte d'action coup de main et de vol de dynamite par les tribus Kanak, nous obligeaient à surveiller au plus près les caisses d'explosifs.....Le soir venu les ouvriers quittent le chantier et entreposent les explosifs a bord d'une vedette appartenant à l'entreprise...cette dernière est amarrée au beau milieu de la rivière Aouaieme quelques centaines de mètres en amont du bac.....nous restons trois gendarmes a bord armés jusqu'aux dents...les tours de gardes sont distribués, le repas est pris , et la veille commence....c'est pas le moment de s'endormir car nous avons une demi tonne de bâtons de dynamite à bord de quoi nous expédier en charpille de l'autre côté de l'ile....la nuit se passe l'oeil au aguets, les bruits portent loin sur l'eau..quelques gros poissons nous font monter l'adrénaline en provoquant des gerbes d'eau et des remous.... nous dormons d'un oeil à tour de rôle....nous avons tendu quelques lignes avec des appats récupérer dans les boites de ration..saucisses lentilles ...la pêche n'a pas été bonne, (les poissons kanak n'aiment pas la saucisse) mais celà au moins nous à permis de rester éveillé..... le jour se lève tout c'est bien passé, voilà les ouvriers qui viennent nous rejoindre en zodiac.....une journée d'explosions ve recommencer.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Lun 23 Aoû 2010 - 18:12

Vers la fin de l'instruction d'une compagnie à l'ESOG de Montluçon un vaste exercice de synthèse sur 3 jours est mis en place....Les cadres feront office de plastron et les élèves, les troupes de manoeuvre....but pour les cadres, s'infiltrer et passer les barrages et les surveillances mis en place par les élèves..ces derniers ont le renfort d'un maitre chien et son limier et d'un avion d'observation loué et piloté par un élève......Ils doivent contrôler tous les axes et points particuliers,et se renseigner auprès de la population.....la manoeuvre commence vers 5 heures du matin quand nous sommes largués en pleine nature par groupe de deux....toutes les ruses sont bonnes pour passer les barrages, avec la rare complicité des habitants qui pour certains jouent le jeux à fond...la veille des tracts" avis de recherche" portant nos photos ont été diffusés partout dans les environs....croyant avoir l'aide d'un paysan, celui-ci vous dénonce rapidement.....nous nous échappons de justesse... un autre duo passe le barrage à l'intérieur de citerne à eau.....nous crapahutons toute la matinée avec le chien pisteur aux trousses, au moment ou nous croyons l'avoir semé ce dernier nous tiens en respect.....nous sommes pris..et remis en liberté pour reprendre du service.....la nuit arrive, les élèves doivent se loger dans un corps de ferme désafecté qui ne sert qu'a entreposer des machines agricoles et du fourrage....Une semaine avant l'exercice nous avions fait une "reco" et effectué des tirs de grenades lacry avec empenage, dans le but de procéder à une attaque de nuit du bivouac, les grenades devaient tomber dans la cours au au centre des bâtiment......Dans une nuit noire comme de l'encre nous marchons pendant plusieurs kilomètres à travers bois pour aller nous poster à l'endroit prévu pour le tir.... nous sommes en place, les premiers tirs sont effectués, un léger vent déporte les grenades et elles tombent sur les toits des bâtiments...panique dans la ferme, çà courre de partout, coups de sifflet, ordres, cris.....une fumée plus dense que prévu sort des granges....les grenades ont percées le toit et sont venu éclatées dans le foin.....heureusement le sang froid des élèves à éviter un bel incendie...quelques élèves sont tombés dans les pommes asphysiés par le nuage lacry très dense, chacun reprend peu à peu ses esprits et commente cet événement qu'ils ne sont pas prèt d'oublier......enfin nous l'avons échappé bel....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Lun 23 Aoû 2010 - 18:57

ceux qui sont passés par Chaumont il y a une quarantaine d'années se souviendront surement de "Noeunoeil".C'était ce civil qui avait une camionette etet qui étair accompagné une belle jeune femme .Ils venaient sur le terrain de manoeuvre de "la Vendue" nous vendre , boissons, pâtisseries et autres friandises....moi celles que je préférait comme friandise, c'etait le décolleté plongeant de madame Noeunoeil ...c'est elle qui servait, elle mettait à terre un grand panier rempli de marchandises, elle prenait un malin plaisir à se pencher offrant aux jeunes gendarmes pleins d'ardeurs et de phantasmes une gorge opulante et profonde...quel régal pour les yeux sans oublier l'estomac, les pâtisseries nous changeait du "rata" du mess.... c'est qu'il était malin Noeunoeil... lui tout seul à faire du commerce il n'auraut jamais fait un gros chiffre d'affaires...mais avec sa jeune épouse sa fortune était assurée pour des années....je ne sais pas ce qu'est devenu Noeunoeil..d'ailleurs je m'en fou...par contre sa femme je voudrais bien savoir ou elle est......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Mar 24 Aoû 2010 - 9:57

en poste sur l'ile de Lifou , notre détachement était cantonné à la BT...Une BT entourée de plusieurs réseaux de barbelés et de "pièges à cons" Mobiles nous étions chargés de la garde de la BT et prévenir toute attaque..... Un jour débarque un Général avec une floppée d'officiers....c'est une inspection inopinée...le Général, me demande quelques renseignements sur notre mission , les points à améliorer, les besoins etc....puis il me suit (toujours collé par ses poissons- pilote) pour faire le tour du périmètre.... zône bien dégagée, barbelés bien en place...il ne trouve rien à redire..et je vois que celà l'embête un peu....il lui faut trouver l'occasion de montrer au juteux que je suis, qu'un Général en connait plus que lui..... c'est alors qui se saisi d'une des multiples boites de conserve renfermant des petits caillous qui pendent aux barbelés faisant office de sonnettes....il la secoue, et me dit" mon adjudant il faudra revoir votre dispositif, il faut plus de cailloux dans les boites...écoutez..hein! il en faut plus....pour moi aucune différence deux ou trois graviers de plus dans la boite ne change rien......mais comme c'est le Général qui l'a dit...le Général à forcément raison...et les" autres lèches bottes" derrière qui opinent du chef....Content de lui le Génral poursuit son inspection...qui ne dure pas très longtemps...il a marqué le coup avec son histoire de boite, maintenant place au tourisme au langoustes grillées et aux photos souvenir de cette campagne..........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Mar 24 Aoû 2010 - 10:28

pendant les événements de Nlle-Calédonie, mon peloton fraichement débarqués de la Tontouta, se trouve vite équipé et expédié dans la province Nord de l'ile... çà chauffe, çà urge...nous partons à l'aéroport prendre un avion régional qui nous dépose à Koné, puis un Puma nous prend en charge pour nous déposer sur un Col dans la montagne.... pas de place pour se poser, il faut sauter de l'appareil avec tout le matériel..je suis le premier a sauter, à première vue ce n'est pas très haut, mais nous avions oublié les deux mètres de hauteur des herbes tapissant le sol...réception en vrac mais sans casse..... voilà tout le peloton seul sur un col.... postes de combat et d'observation mis en place, nous attendons une demi journée sans rien voir...puis le Puma vien nous récupérer sur une DZ que nous avions aménagé....., direction plein pot la BT de 'Ouégoua qui est sous la menace imminante d'une attaque par les tribus kanak... ce matin un caldoche à été tué au col de Birhakem...... le Puma se pose dans la cours de la BT ou se trouve les Gendarmes (désarmés ayant rendu l'armement sur ordre)) , les familles et des civils, tous sont affolés et la peur se lit sur les visages....notre présence les rassurent un peu..que va-t-il se passer maintenant.........adjoint au cdt de Peloton, je suis aussitôt chargé de mettre en place les postes de combat, les familles sont évacuées par le PUMA qui quitte le village...notre plan de défense est mis en place, nous nous occupons de notre cantonnement, les gars sont crevés... nous logeons dans les appartement des familles évacuées....au bout de quelques jours les réservent en nourriture sont au plus bas...pas de ravitaillement, les hélicos ont d'autres priorité, pas moyens d'être ravitailler par la route, les gens ne vont plus dans les plantations....après avoir vidé les frigos et congelateurs de la BT, il nous faut trouver vite une solution....nous arrivons à troquer quelques paquets de cigarettes contre des courgettes aubergines et poivrons avec les rares habitants.... pour ce qui est de la viande...je décide de m'en occuper...je vais voir le Lt. et lui demande l'autorisation de disposer de 5 cartouches et d'un MAS 36....j'ai l'intention d'allet "butter" un bétail...mon Lt il y a qui trainent partout, ils sont en liberté.....il est un peu embêté par ce que je lui demande...il ne dit ni oui ni non...alors j'y vais avec quelques gars....3 balles de 7.5 sont nécessaires pour terrasser la bête, la découpe de l'animal se fait sur place avec des couteaux de boucher, et un opinel..comme aucun ne nous n'a d'expérience pour ce genre de travail, la scéne était cocasse....un vrai massacre, nous avons prélever que dans les bons morceaux au niveau des cuisses, puis nous avons laissé le reste sur place...Chargés de viande sanguinolante nous sommes rentré à la BT... nous étions tranquille pour quelques temps...inutile de dire que les repas étaient principalement composés de viande de boeuf au barbecue naturellement....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Mar 24 Aoû 2010 - 15:47

quels jours après cette opération "viande bovine" les habitants du village décident d'aller à Koumac au ravitaillement, il n'y a plus rien à manger au village et des personnes ont absolument besoin de médicaments....ces derniers, une dizaine, armés de fusils dont certains à lunette prennent place dans la benne d'un camion... averti de cette expédition, Nouméa nous donne l'ordre d'accompagner ce camion, car une embuscade est possible et les provocations en cas de rencontre avec des kanak est inévitable, souvenons nous qu'il y a quelques jours un Caldoche c'est fait tué..... Faisant partie de l'ELI, je suis désigné pour diriger l'escorte, je prend avec moi trois gendarmes appartenant également à ELI. Le véhicule dont nous disposons et celui de la BT, c'est à dire une Peugeot Dangel avec son chauffeur, un gendarme local.....Un briefing est fait avant le départ, je ne veux pas voir un seul fusil, les armes doivent être cachées, en cas de rencontre avec des insurgés, c'est nous Gendarmes qui discuteront ou régleront le problème..par les armes si nécessaire......le voyage aller se passe bien, nous rencontrons sur le chemin des restes de barrages et quelques abattis non gardés.....à Koumac les provisions sont faites et les médicaments sont retirés à l'hôpital...la nuit commence à tomber, il est temps de repartir faire ces 30 kms de piste en latérite qui nous reconduira à Ouegoa... C'est alors que nous recevons un message urgent de Nouméa, disant à peut près ceci..." le convoi et son escorte ont un risque majeur de tomber dans une ambuscade sur le chemin du retour, endroit supposé de cette ambuscade, le col de Birhakem"...a partir de ce moment silence radio sur tout le réseau priorité au convoi.....
Ben ! çà fait froid dans le dos...réunion des civils et de l'escorte, je les met au courant des nouvelles... les visages deviennent graves..j'insiste encore, .. pour les civils,les armes restent cachés, pas de provocation...vérification de l'armement, armes approvisionnées, armées... il faut y aller.. nous voilà parti ..... il fait nuit déjà, nous essayons de rouler vite, je fais régulièrment un compte rendu sur notre position...personne n'est rassuré, nous sommes tous aux aguets.... juste avant d'arriver au bas du col de Birhakem, nous distinguons dans les phares des ombres qui traversent la route et entrent dans les broussailles...nous fonçons, les vitres ouvertes les armes prètes à faire feu...j'ai la paume de la main qui écrasse déjà la manette de la crosse du PM, le doigt prèt a appuyer sur la détente....une sacré montée d'adrénaline dans ses moments..... tout à coup une masse sombre déboule des fourrés et traverse la piste...c'est une vache... fausse alerte, à un poil pret je me tapait mon deuxième bovin de la semaine.....le col et passé sans incident...à quelques kilomètres de Ouegoa quelques camarades sont venus à notre rencontre. ouf ! arrivé...compte-rendu tout c'est bien passé..... arrivé à la brigade, la tension qui a été si vive retombe, nous sommes épuisés. un demi verre à biere de wisky chacun nous remet d'aplomb....ben ! les gars heureux d'être ici....,c'est dans ses moments que nait de véritables liens d'amitiés....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Jeu 26 Aoû 2010 - 10:49

toujours en renforts estivaux...mais cette fois à Isola 2000 (06)

Le poste provisoire d'Isola 2000 fonctionne bien entendu l'hiver, mais aussi l'été.L'été la station et le point de départ de multiples et belles randonnées dans le Mercantour....Comme véhicule on nous avait affecté une Jeep...en effet quoi de mieux qu'une jeep pour gravir les pistes de ski, ou emprunter les nombreux sentiers....seul ombre au tableau c'est qu'à 2000 m d'altitude il ne fait pas chaud, surtout la nuit le matin et le soir.... un 21 juillet nous nous sommes réveillés avec 30 cms de poudreuse.... chemisette, tenue d'été, il fallait du courage ou une bonne raison pour sortir....si la jeep est idéale pour crapahuter...elle consomme...le plein s'effectuait à St-Etienne de Tinée à plus de 20 bornes de la station....nous avions lancés le concourt de la montée la plus rapide du col de la Lombarde avec la Jeep, montée qui s'éffectuaut lors de la visite à la station service.....une route à 9 %, des virages serrés, des pares avalanches....c'est un camarade qui pocédait à l'époque une Alpine 310 qui a remporté ce concourt...le gros problème c'est qu'une fois arrivé au poste gendarmerie le réservoir était déjà à moitié vide.... à l'arrivé il fallait remettre de l'huile et de l'eau à ce régime la jeep était une grosse gourmante....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Jeu 26 Aoû 2010 - 11:11

Plusieurs ELI étaient regroupées à Pouembout en Nelle-Calédonie, nous attendions l'occasion d'intervenir au profit des unités du secteur Nord ou d'avoir des missions spécifiques.... quelques fois le temps étaient un peu long, car il fallait rester en alerte..Le sport nous occupait en partie...tout comme les cassettes TV, la lecture et le courrier...à l'intérieur du village de vacances ou nous étions cantonnés, il y avait un bassin avec un petit jet d'eau.... et à l'extérieur à quelques dizaine de mètres hors du périmètre, un étang qui renfermait une multitudes de poissons tilapia....nous avions trouvé là une belle occasion de nous distraire en allant à la pêche...des cannes fut vite confectionnées et chacun pu tenter sa chance.... les seaux ou nous mettions nos prises furent rapidement plein..en effet ses poissons sont très voraces....une fois les seaux pleins, nous allions vider nos prises dans le bassin avec le jet d'eau....c'est ainsi que nous avions en pension des centaines de locataires...ça grouillait de partout et il a bien fallu trouver la solution pour ne pas avoir plus de poissons que d'eau.....dès le bassin plein, nous allions rendre la liberté aux tilapia... toujours avec des seaux ils retrouvaient leur étang..et nous nous recommençions à les pêcher......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Jeu 26 Aoû 2010 - 12:25

Les ELI, en Calédonie du Nord étaient regroupées à Pouembout....suite à des attaques nocturnes de bandes kanak sur des "stations"( ferme de brousse) nous avons eut pour mission de monter des embuscades et de protéger ces habitations...en effet un couple de caldoche n'a eut la vie sauf qu'à un miracle...agressé a leur domicile, ligoté et enfermé dans les toilettes, il ont échappé de justesse à l'incendie de leur maison......Un Colonel est venu nous fixer les missions.... un VBRG, nous déposera à plusieurs kilomètres de la station, nous prendrons contact avec le propriètaire, puis nous nous installerons toutes la nuit aux abords afin de surprendre d'éventuels agresseurs.Ces derniers agissent visage masqués, cagoulés ou dissimulés avec un foulard....ils sont armés.... ordre VERBAL du Colonel... un ou plusieurs individus cagoulés armés de nuit..vous ouvrez le feu....en somme "il nous couvre sous notre entière responsabilité..."Nous disposons de jumelles IL... par chance pour eux et pour nous...aucun individu n'a été aperçu au cours de ces missions...si nous en avions "déclingués" comment celà se serait il passé....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Jeu 26 Aoû 2010 - 12:43

Une autre période en Calédonie, moins mouvementée nous amène à être cantonné à Koné dans un hotel réquisitionné, c'est agréable de vivre dans des paillottes, de plus il y a la piscine à discression....Naturellement il faut assurer un minimum de service, alertes, patrouilles, renforts GD, gardes... déplacement relaxe pour une fois...chacun passe son temps comme bon lui semble, baignade, lecture, sport, pêche etc.... certains gradés.. s'emmerdent, et ils ne supportent pas de voir les gars se "glander" ou prendre du bon temps...ils cherchent par tous les moyens à faire changer les choses....Un gradé supérieur (je me demande en quoi ! ) ne trouve -t-il pas cette lumineuse idées de faire construire à l'entrée de l'hôtel, une guitoune et une barrière...ah! la barrière, avec un gendarme chargé de la soulever et de l'abaisser..pendant ce temps il ne bouquinera pas....une corvée de "bambous" et chargées d'aller couper les perches qui seront utiles pour réaliser cette barrière....un ou deux jours de travail sous l'oeil et la direction du responsable de ce projet à la con, voilà opérationnelle notre fameuse barrière, le contre poids est réalisé avec une boite 5X5 remplie de cailloux...notre Ajudant Chef est satisfait... il invite le Capitaine à admirer la réalisation qui permettra de contrôler tout véhicule entrant dans l'enceinte de l'hôtel....Le Capitaine s'en tape royalement et pense certainement comme nous..il y a des tordus en ce bas monde et la race n'est pas en voie de disparition malheureusement....En effet c'est un poste de contrôle efficace avec une barrière, alors que tout le périmètre de l'hôtel n'est pas cloturé et libre de passage....il a fallu freiner ce gradé ,car l'idée de faire construire des miradors aux quatres coins du cantonnement commençait à germer....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Ven 27 Aoû 2010 - 9:46

Au cours de mon séjour à la Guadeloupe, deux pelotons doivent se rendre à l'ile de Saint-Martin en prévision d'élections....Nous embarquons sur le "Francis Garnier" Batral de la Marine Nationale.... le voyage est calme sauf aux passages entre les diverses iles du cercle caraïbe ou la mer est forte et les courants importants...Ce navire de transport de troupe à la possibilité de "Beatcher" donc il ne posséde pas de quille et son fond est plat....ce qui n'est pas un avantage pour la tenue à la mer.....Nous sommes tous sur le pont ou à l'étrave pour admirer dauphins et exocets....Appel au haut parleur du bord, et sonnerie réglementaire.....c'est l'heure du repas.... pour ce faire il nous faut quitter le pont et descendre dans les courcives pour prendre la queue et se munir d'un plateau....A hauteur des cuisines Il y a un guichet avec une tablette .Derrière un cuistot armé d'une louche et d'une grande fourchette rempli l'un après l'autre les cloisonages du plateau de divers aliments....la queue est longue, et le bâteau bouge... tagages, roulis, ne parlons pas de l'odeur,( un mélange de cuisineet de mazout) nos visages changent de couleur au fils des minutes....l'appétit s'évapore et les naussées le remplace... le coup de grâce nous est donné... au dessus du guichet , un écriteau contenant des consignes, se balance en suivant les mouvements du navire.... si vous avez le malheur de le regarder ne serait-ce quelques secondes , une envie subite de "gerber" vous assaille...vous laissez tomber le plateau et vous remontez comme une flèche respirer l'air du large....quelques uns on tenu le coup , certainement d'anciens matafs, ou d'origine bretonne, ..les autres comme moi ont renoncés à la louche de purée et aux saucisses.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Ven 27 Aoû 2010 - 10:24

Les détachements en renforts estivaux nous réservent bien des surprises, en effet tout dépend du lieu ou nous sommes affecté...Saint-Paul de Vence en est un bel exemple...la journée c'est la bataille avec les stationnements interdit et gênants, et l'afflux de touristes du monde entier...ce n'est pas toujours simple de renseigner un Japonais ou un Russe.Heureusement la proximité de l'Italie facilite le langage des gestes....et dans le midi "mouliner" des bras évite bien des paroles inutiles....contre Le soir, les touristes sont partis et il ne reste que les véritables habitants et les vacanciers fortunés ou célèbres...les parties de boules de Lino Ventura, de Henri Salvador et d'autres étaient très prisées....La nuit ,il y avait dans les riches villas fêtes et réceptions, qui pour certaines dégénéraient en orgies ou exces divers.....Le beau monde s'amusait et en avait rien a faire des autres....alors inévitablement sur les coups de 1 heure du matin, c'était l'appel à la Gendarmerie.... faire cesser l'infraction de tapage nocturne...Exercice très difficile, je peux le certifier....entrer dans une villa ou se trouve plusieurs dizaine de personnes célèbres avec une liste de relations longue comme une journée sans pain, complétement avinées, et qui voit arriver des gendarmes...c'est mettre le pied dans le piège à loup.... deux ou trois charmante filles vous tombent dessus, se coiffent de votre képi, vous tendent un verre de champagne ou de vodka, une rafales de p'tit fours la dessus.... quelques instants après vous êtes entrainé à danser sur le dernier tub à la mode...impossible de résister, ou alors battre en retraite...une honte pour des moblos...nous tenons....vous faites la connaissance des invités, quelques visages ou noms ne vous sont pas inconnus, artistes, poliques etc....prions de ne pas y rencontrer le Colonel....le tapage nocturne il y a un bout de temps que nous n'y pensons plus....vers 4 h du mat il serait temps de rentrer....le planton n'a pas beaucoup dormi, les coups de téléphone revenaient régulièrement.... " ne vous inquiétez pas, les gendarmes sont partis".....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Ven 27 Aoû 2010 - 12:05

Affecté à la Martinique je fais partie du groupe d'intervention.... nous passons une grande partie de notre temps à nous entrainer et à parfaire nos techniques ,le reste du temps se passe en interventions diverses....comme tous les mois, une journée est consacrée en l'emploi de l'hélico.... descentes en rappel, descente sur 4 brins, hélitreuillages, sauts en mer... etc.... lors d'un exercice d'hélitreuillage qui se déroulait sur l'aéroport du Lamentin, les pilotes ont pris un malain plaisir à nous emmener au dessus du terrain vague ou une mare, servant de réceptacle des eaux usées et des résidus huilleux, nous y attendait....impossible d'y échapper..pas la peine de lever les jambes ou essayer de monter à la corde....le bain boueux et nauséabond était obligatoire.....l'hélico descendait doucement pour prendre un max de plaisir, à l'autre bout de la cordre, c'était le doute, puis la crainte, puis l'évidence...le bain dans la merde était inévitable..... la victime noire de boue , dégoulinante et parfumée à souhait, était alors déposée à une portée de jet.... jet de la lance à incendie tenue par des complices...et le grand lavage avait lieu.......heureusement tout se passait dans la bonne humeur, un crasse croûte (généralement un trempage à la langouste) copieusement arrosé cloturait généralement ce genre d'exercice....que de bons souvenirs....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
myrddyn
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 173
Age : 52
Localisation : Poitiers
Emploi : SIC GGD
Date d'inscription : 04/06/2008

MessageSujet: Re: anecdotes...   Ven 27 Aoû 2010 - 12:19

il faudrait en faire un bouquin de toutes ces anecdotes . c'est un plaisir a lire ;o)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Ven 27 Aoû 2010 - 12:32

bonjour.... oui je crois que pour certains celà puisse paraitre bizarre d'étaler mes souvenirs... bon c'est vrai que j' y prend plaisir, mais en plus celà me fait travailler les méninges...j'arrive à un âge ou la mémoire commence à partir en brioche...faire des efforts pour retrouver tous ces souvenirs et anecdotes est un bon exercice cérébral...et puis autant en faire profiter tout le monde...j'ai vécu une carrière magnifique, j'ai vu du pays, des pays extraordinaires, des situations délicates , drôles, émouvantes....ben ! oui j'aomerais asser écrire un livre...mais je ne voudrais pas que ma femme le lise....trop d'histoires d'hommes....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Ven 27 Aoû 2010 - 15:09

Dernièrement un sujet traitait de la substitution d'une arme par une personne au cours d'une intervention, mettant à jour certaines lacunes dont celle de ne pas ou ne plus mettre de dragonnes aux pistolets... à une époque, les différents étuis plus ou moins fantaisistes à la manière des filcs de séries TV, ont fait leur apparition, dans bien des cas la dragonne était absente....
Un jour en Martinique nous avions mission de rechercher un violeur en série, et accusé de meutre...la Martinique n'est pas un terrain facile, montagneux, et très boisé....il a fallu crapahuter pendant des jours dans des endroits impossibles, fonds de rivières, secteurs très touffus etc...afin de rechercher des indices et traces de cet individu afin de l'arrêter....au cours d'une progression, un camarade s'aperçoit de la perte de son arme un MAC 50... naturellement il était équipé d' un étui non réglementaire et ne portait pas de dragonne....pendant plusieurs jours, avec le renfort de plusieurs pelotons mobiles, nous avons refait plusieurs fois l'itinéraire, mais aucune trace du P.A. Notre camarade se voyait déjà en chemise blanche ramasser" ses pains" et peut être un certain retard à son avancement.... à quelques heures de la limite fixée par l'officier commandant les recherches, un gendarme qui ratissait la zone mis malencontreusement le pied dans une flaque d'eau...il senti un objet sous sa semelle, se pencha, et retrouva l'arme...le P.A était retrouvé au grand soulagement de son propriètaire.....fini "les pains", il en a été pour une bonne remontée de canettes, et une tournée générale.....plus jamais il n'ira en forêt ou ailleurs sans dragonne à son P.A...il a retenu la leçon....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Ven 27 Aoû 2010 - 18:41

bonjour...affecté dans un escadron du Sud-Est de la France, j'étais adjoint au chef ELI et nous avions de temps en temps des missions au profit de la Cie et des BT de la région....je me souviens particulièrement de cette mission qui consistait à appréhender au chant du coq plusieurs individus impliqués dans un trafique de stupéfiants... l'opération se déroulait sur deux sites différents.... le premier traité sans aucun problème dans un immeuble en ville, la surprise a été totale...pour la deuxième çà se trouvait un peut plus compliqué... en effet la villa était isolée et un seul accès disponible.... nous comptions beaucoup sur les renseignements de la BT locale, car nous n'avions pas eut le temps d'effectuer une reconnaissance sérieuse des lieux....Les militaires de la brigade nous ont fait un "topo" aussi clair que possible..ils connaissaient les lieux.... pas de problème vous défoncez la porte, ou passez par les fenètres du rez de chaussée....le gars et seule avec sa femme.... Pas moyen de faire autrement que de faire confiance aux collègues....d'habitude les "recos", nous les effectuons nous mêmes, plusieurs jours à l'avance, en civil..... mais là pas le temps , il faut agir vite.... Le bouclage est mis en place et notre intervention se déclenche.... nous sommes arrivés au levé du jour au pied de la maison.... premier choc, toutes les fenètres sont dotées de grilles, deuxième choc la porte principale est blindée....merci les gars pour vos renseignements.....il nous a fallu plusieurs minutes à coups de masse pour venir à bout de cette porte, les issues étaient toutes gardées, heureusement plusieurs paquets de came ont été balancés depuis les ouvertures....une fois dans la maison, arrestation des occupants , un gendarme se précipite aux WC intercepter un sac de drogue qui était destiné à la fosse septique....plusieurs individus dormaient dans cette villa, des armes ont été trouvées dissimulées sous les matelas.... inutile de vous dire qu'aux débriefing les choses ont été dites et tout le monde en a pris pour sont grade en commençant par les gendarmes locaux...... avec de tels renseignements c'est envoyer à coup surs des gars au "casse pipe"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Sam 28 Aoû 2010 - 8:44

bonjour...qui n'a pas vecu ce grand moment de la mise sur pied d'un escadron dérivé...rappeller les réservistes et les faire participer participer aux divers exercices....Venu de tous horizons et de tous niveaux social, cet escadrons a rendu plus d'un officier et gradé malade.... une véritable armée à "Bourbaki".... je parlons pas de la discipline, ni des tenues.... comme par hazard les petits ont des treillis trop grand et les grands des pantalons qui arrivent à mi mollet....des barbes, des cheveux longs...bref tout ce qu'il faut pour faire prendre un coup de sang à un gradé.....Pour l'occasion les véhicules en position de mobilisation sont sortis; ils participent aux diverses sorties sur le terrain.....La responsablilité de cet "escadron dérivé" et des exercices à été bien entendu confiée à un jeune lieutenant, frais et moulu de St-Cyr....Je crois qu'il s'en rapellera toute sa vie...le monde pour lui a du s'écrouler...en effet au premier exercice de combat, les troupes se sont volatilisées dans la nature, les radios ne marchaient pas ou les opérateurs de voulaient pas répondre...les véhicules embourbés, les half-tracks déchenillés, les combattants allongés dans l'herbe le canon du fusil planté en terre et le casque posé sur la crosse.... pour faire bien, quelqu'uns avaient même posés quelques fleurs au pied (genre tombe sur le champ de bataill) ..les Gradés de l'escadron chargés de l'encadrement ne savaient ou donner de la tête... c'était pire qu'une colonie de vacances.... on arrivait a retrouver quelques groupes dans un bar ou chez un paysan en train de boire la gniole.... Bref notre petit lieutenant était sur une autre planète...un réserviste à qui il avait demandé de lacer ces lacets de randgers, lui répondis " ben ! mon lieutenant nouez-les moi, je ne sais pas faire les boucles.." la traversée des villages ne passait pas inaperçue, sirène, coups de feu à blanc, rafales de FM, grenades à plâtre, et sifflet quand ils passaient devant une jolie fille ....Plus nous voulions affirmer notre autorité, plus ils faisaient les "andouilles".... le lendemain matin il manquait des véhicules et des militaires.....certains étaient parti en virée avec les jeeps, d'autres avaient été dormir chez "des cousines" à l'appel il en manquait...quelques une après une nuit trop arrosée tenaient à peine debout.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reguisou
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 945
Age : 64
Localisation : 21
Emploi : Pensionné à vie & chef d'entreprise
Date d'inscription : 06/08/2008

MessageSujet: Re: anecdotes...   Sam 28 Aoû 2010 - 9:28

Alors là Bacoco ça me rappelle des souvenirs. J'ai connu ça en 1976 à BEAUNE, un moment inoubliable, j'étais jeune gendarme monogalon et j'ai participé en que magasinier armement à la manoeuvre qui a duré une semaine. Tout y est, rien à redire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Dim 29 Aoû 2010 - 8:17

bonjour....quand je me retourne sur ma carrière je me rend compte de beaucoup de choses ont évoluées... comme par exemple les moyens radio et de communication....j'ai connu l'époque du PP.8 , du PP.11 les AN/PRC 10, radio portative d'un poids respectable et qui ne portait, quand tout allait bien et en terrain dégagé qu'a quelques kilomètres.
Les énormes postes américains embarqués dans les AM.M8 les dont il fallait changer les quartzs pour changer de fréquence...sans parler des postes BT qui nous balançaient à longueur de journée les messages, routine et urgent...avec les fameux," répetez je vous reçois haché" ou" j'épèle"....
Quand au téléphone, je me souviens particulièrement du centre téléphonique à fiches que nous utilisions au poste de police, enfiler les fiches et tourner la petite manivelle....aujourd'hui tout le monde à son portable.... Les véhicules ont aussi bien évolués.... à mon époque le véhicule de liaison était la Jeep, (Willys ou Maltournée....) l'hiver on avait l'autorisation de mettre les portières en toile et plexiglace, comme bien souvent le plastique transparent était usé et rayé on ne voyait pas grand chose à travers.... il y en a eutde nombreux et mortels accidents avec se véhicule, un tonneau avec une jeep pardonnait rarement...
Pour partir un service, nous avions cette fameuse "trapanelle" Renault, peinte d'un bleu foncé presque noir, qui lui donnait un air de corbillard....à l'intérieur deux banquettess parralèlle à la route, la tôleétait à nu, pas de revêtement intérieur, sur la routecelà faisait un bruit infernal, une vraie caisse de résonnance, la discution n'était pas possible. Les vitres latérales étaient grillagées, bonjour pour évacuer en cas d'accident... pour ce qui était de la conduite, celà se rapprochait du "pilotage de chasse" ce véhicule avait la direction balladeuse et il fallait sans arrêt le remettre dans l'axe.... Tous les véhicules de cette époque marchaient à l'essence, sauf le bon vieux bus PLB..... Les auto-mitrailleuses AM.M8 demandait pour chaque sortie de combat sur le terrain 200 litres chacune, un peloton en comptait 4, plus 5 jeeps voyez un peu la consommation..... Nous avions le camion SIMCA, dont la moindre pression sur la pédale de frein vous envoyait embrasser le pare-brise...il en faisait du bruit, mais il ramait à la moindre montée.... puis il y avait les 4X4 Renault, çà marchait bien et c'était increvable, a la fin de ma carrière nous en avions encore en Nelle Calédonie
Les seuls véhicules Diesel de l'escadron étaient les trois bus... PLB (Panthars Levassor Berliet) ils étaient équipés d'un moteur poussif de 5 cylindres...car, parait-il le Général qui avait passé le marché trouvait le moteur 6 cylindres trop onéreux....ce cylindres en moins se faisait cruellement sentir, la moindre côte, le moindre vent de face et ça ramait...même sur autoroute atteinte 100 km/h tenait du miracle.... seuls points possitifs le chauffage au fuel et l'espace intérieur...rien à voir avec les luxueux cars de tourismes actuel, nos banquettes étaient fermes, et aucune posibilité de pencher le siège....il fallait dormir assis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Dim 29 Aoû 2010 - 8:44

Les tenues aussi ont bien évoluées, mais que celà a été difficile....

J'ai commencé avec ce bon vieux treillis modèle 47, dont le pantalon très large et doté d'immenses poches latérales ne vous mettait pas en valeur, le bas était retourné sur les rangers avec un élastique, la veste était droite, dessus prenait place le ceinturon de cuir ou de toile selon la mission....serré ainsi à la taille, la veste prenait la forme d'une petite jupette.... sous le treillis, une chemise kaki avec l'incontournable cravatte...nous faisions la guerre ne cravatte à l'époque....puis arrive le treillis F.1 (c'est fou le matos qui s'appelle F.1) enfin nous ressemblons a quelque chose, ...ce que nous avons le plus apprécié, c'est la venue de la Parka, en effet avant il fallait affronter les rigueurs de l'hiver avec la capotte kaki ou le trois quart, lourd, et peu commonde....j'ai connu la tenue d'été gendarmerie, celle des De Funes et de Galabru..j'aimais bien cette tenue....puis est apparu la chemise avec des pattes aux manches, puis les chemisettes, le pull a été aussi une grande avancée, malgré les conservateurs qui nous ont imposés pendant un bout de temps encore la cravatte sous le pull....Je me suis arrêté à la nouvelle veste en Gortex...depuis je ne sais plus celà ne m'intèresse plus guère je l'avoue....J'ai haï ce put..de képi tout au long de ma carrière, je ne savais jamais ou le poser, il fallait conduire avec, comme je suis grand, la moindre bosse de la chaussée, me l'enfonçait jusqu'aux oreilles... par grand vent il fallait bien l'enfoncer. Il ne supportait pas bien la pluie, la visière se gondolait ou se mettait" au bleu"... j'ai connu cette époque ou le fait se de promener sans coiffure vous assurait les foudres de la hiérarchie...même pour aller aux chiottes... il le fallait....l'abandond du port des gants a été un bienfait... gants fauves, gants blancs ,tout comme le baudrier. La tenue de nos jour me parait bien et fonctionnelle... La tenue M.O n'a plus rien a voir avec celle de mes débuts, elle protège mieux et impressionne....ben ! oui il faut évoluer avec son temps....du mien, celui de mon activité, les choses avaient du mal à bouger et à évoluer....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Dim 29 Aoû 2010 - 9:28

Notre peloton se trouvait en service autour de Matignon... le périmètre à gardé est délimité par des rues . Plusieurs postes sont installés aux endroits stratégiques..... gradé chargé d'effectuer des patrouilles et des contrôles je me trouve devant un petit problème...Un gendarme en poste au bas de la Rue de Matignon s'est pris la tête avec un civil....cause de cette altercation...deux lampadaires déposés là afin d'être ramassés par le camion poubelles.....Les lampadaires se trouvent derrière le gendarme qui les surveille jalousement, et un civil de passage veut les récupérer.... Ces Lampadairesen bon état avoisinent les 1,75 m de haut et les chapeaux sont imposants... Pas question dit le factionnaire, je les ai vu le premier, c'est moi qui les prends..... Je dis au Gendarme qu'il n'est pas question de le voir en tenue remonter toute la rue devant l'entrée de Matignon avec deux lampadaires sous les bras.....et que de toute façon, le commandant de peloton n'acceptera jamais d'embarquer ces choses...pointilleux sur le réglement et adepte du" parapluie" il n'autorisera pas le transport pédestre et automobile des ces luminaires.... dernières recommandations et je vais au bus....la nuit tombe doucement, c'est l'heure de la relève....c'est alors que je vois arriver en grandes enjambées, mon gendarme, un lampadaire sous chaque bras, rasant les murs et se dissimulant au mieux derrière les véhicules en stationnement....Par chance l'A/Chef à le nez plongé dans un tas de notes et de consignes, qui lui donnent une bonnes demi douzaines de rides au front....il n'a rien vu... les lampadaires sont placés discrètement dans le coffre du car...j'invite le contrevenant de descendre du bus pour lui asséner une remontée de bretelles mémorables....La demande de punition n'est pas passée loin,..... la sanction aurait été un peu injuste venant de moi ...car j'avoue m'être régalé intérieurement devant ce spectacle, d'un moblo, tenant deux énormes lampadaires passer devant la résidence du premier Ministre et attirant les nombreux regards des passants.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Dim 29 Aoû 2010 - 9:57

Un service que nous apprécions particulièrement à Paris consistait à être en réserve M.O...huit heures à attendre dans le bus, à jouer au tarots, à lire,à discuter, à écouter la radio. Si le service s'effectuait dans un endroit très fréquenté s'en était encore mieux...regarder la vie parisienne n'est vraiment pas monotone.... Il nous arrivait de faire des 0/8 à l'école militaire...celà était parfais car dans l'enceinte il n'y avait aucun besoin de monter une garde extérieur...nous pouvions dormir, dormir assis bien entendu... nous avions vite remarqué qu'à côté de notre bus, sur le parking se trouvaient plusieurs cars militaires destinés au ramassage des employés et détachés des lieux....Une rapide inspection nous fit constater que les cars n'étaient pas fermés à clé... Avec quelques camarades, discrètement nous avons pris notre sac de couchage et couvertures et nous nous sommes installer dans ces véhicules afin de bien dormir, une banquette chacun ou dans l'allée centrale.... A chaque service à l'école militaire , nous allions dormir dans ces bus...le seul inconvénient c'est que vers 5 h du matin les conducteurs prenaient les véhicules pour commencer leurs tournées de ramassage. Par la suite d'autres nous avaient survis, même des gradés appréciaient le calme et la place que procurait les bus militaires....Une fois vers 5 h alors que nous avions quittés notre "chambre à coucher" et que nous avions réintégré notre véhicule, les cars militaires quittent l'école, passent le grand portail et disparaissent.....au bout de quelques minutes nous appercevont quelques silhouettes qui arrivent à pied portant couchage et couvertures....ces gendarme dont un Adjudant ne s'étaient pas réveillés à temps et ce n'est que plusieurs centaines de mètres plus loin que le conducteur s'est aperçu des passagers clandestins.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: anecdotes...   

Revenir en haut Aller en bas
 
anecdotes...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Forums spécifiques (GM / GR / CSTAGN / GAV / Personnels Civils Gie / Réservistes) :: Forum spécial Retraités-
Sauter vers: