Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 anecdotes...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: anecdotes...   Lun 26 Juil 2010 - 14:53

Rappel du premier message :

bonjour...si le retraité n'est plus bon à grand chose dans les débats actuels du fait de l'évolution permanente de la Gendarmerie , des textes et des mentalités...ils nous reste notre vécu et toutes les situations drôles qui nous est arrivés de vivre ou voir dans notre carrière....au moins un gendarme à une histoire croustillante ou étonnante à raconter.... moi par exemple, j'ai assisté à une séance de vomissements de madame Giscard d'estaing (Anémone) lors d'une excurssion sur la route de la trace en Martinique....malade en voiture la p'tite dame....nous ,en escorte nous avons pu constater que femme de président ou pas, les p'tits fours quand ils ne veulent pas passer...ils ne passent pas....et beurcccck ! raoul......le sens du vent et le choix savant de notre position nous ont éviter les odeurs de toasts aux crevettes accompagnés de don Pérignon....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Mer 3 Nov 2010 - 10:04

Je me souviens de cette période en 1985 ou nous étions pris "entre deux feux" en Nelle Calédonie....nous avions perdu la confiance des Caldoches et les gesticulations et reculades politiques de cette époque n'arrangeaient pas les choses.....le Caldoches ne pouvaient plus "blairer" les mobiles et la Gendarmerie, qui les laissaient tomber....un drôle de climat s'installait fini les bonnes relations....., Eloi, Machoro régnait en maitre, en brousse avec sa bande de voleurs , de pilleurs et de violeurs...... Le 11 janvier 1985, Yves Tual, fils d'un éleveur européen, est tué par des Mélanésiens. Cet évènement déclenche à Nouméa une émeute nocturne. Le lendemain, le 12 janvier, la gendarmerie déclenche une opération pour libérer la maison d'un Européen occupé par des militants indépendantistes emmenés par Éloi Machoro près de Canala. Les occupants s'enfuient, et se réfugient dans une autre demeure, de laquelle la gendarmerie finira par donner l'assaut après plusieurs sommations. Éloi Machoro et un autre Kanak Marcel Nonnaro sont tués pendant l'assaut. A partir ce cet instant tout bascula en notre faveur, nous avions retrouvé la confiance des caldoches et de nouveaux de bonnes relations.....nous étions acclamés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Mer 3 Nov 2010 - 10:25

En Calédonie notre escadron est stationner dans le Nord de l'ile à Koumac....charmante petite ville...nous logeons dans l'école au centre du bourg...vu les événements, il n'y a plus classe....nous installons lits picots et matériels dans les différentes classes et salles annexes....une cuisine est à notre disposition.....notre travail consiste à protéger la brigade et l'aéroport, d'effectuer des patrouilles et de protèger la population....une plage non loin de là nous assure un bon séjour.....je fais la connaissance d'une charmante dame qui à comme passion la confection de paréos ou "manou"....il suffit d'acheter à la boutique du coin quelques mètres de voile de coton, et de la teinture de différentes couleurs.....quels cours en particulier, puis me voilà lancer dans la confection de paréo.....il faut dire que nous avons beaucoup de temps libre....tous les après midi pendant l'inévitable sieste de mes camarades, je me rends à la cuisine et fait bouillir dans les grandes marmites mes panneaux de coton avec de la teinture.....puis je les étale à plat, à l'extérieur au soleil après avoir procédé à quelques opérations...comme, apposer dessus de grosses feuilles, faire des noeuds, jeter quelques grains de gros sel, appliquer des caches en cartons des morceaux de grillage etc.....l'effet du soleil marquera ainsi l'empreinte des objets déposés.... le jeux des couleurs et des motifs sont surprenant...une copine se charge de me coudre les ourlets et il ne me reste plus qu'à honorer mes multiples commandes qui dépassent de loin le cadre de l'escadron.....il faut dire que le prix attractif comparer a ceux du commerce...avec l'argent gagné, je peux de nouveau investir dans du voile de coton et de la teinture....cette occupation pris fin quand nous avons quitté Koumac.....comme nous sommes dans une école, j'ai à ma disposition un tas de feuilles , de crayons et peinture et pinceaux., j'en fais grands usages....ce déplacement à Koumac est vraiment placé sur le plan artistique....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Mer 3 Nov 2010 - 10:48

toujours à Koumac...un camarade a réussi à charmer une jolie demoiselle, aussi intéressé par son physique que par sa voiture ... il arrive vite à profiter des deux.... ainsi il emprunte courament le véhicule de cette personne pour nos diverses sorties ...C'est une 305 Peugeot flambant neuve...elle est impeccable..je ne sais pas si celà durera longtemps vu l'état des routes et pistes du Nord Calédonien.....au cours d'une de nos expéditions en célibataire nous sommes confronté à un petit problème...la piste est coupée par un "crik" (rivière) je vais en reconnaissance me rendre compte de la profondeur du gué.....j'ai vite de l'eau jusqu'au genoux....j'émet des doutes sur la capacité du véhicule à franchir le cours d'eau.....le fond de la rivière est caillouteux ce qui n'arrange pas la chose..une chose nous rassure, les diverses traces de roues montrant que c'est franchissable.....voulant absolument passer de l'autre côté malgré mes mises en gardes, le conducteur se lance à traverser le gué...vite l'eau arrive à mi-portière,le véhicule sursaute sur les pierres, puis le moteur tousse et cale.... la belle 305 reste là plantée au beau milieu de la baille, qui s'infiltre rapidement à l'intérieur...le chauffeur toujours assis au volant, médusé, attend que l'eau lui arrive à la taille pour sortir du véhicule......de la rive nous regardons notre véhicule en nous demandant comme sortir de là et surtout comment ne pas le dire à la propriètaire.....par chance, après plusieurs dizaine de minutes d'attente, un 4x4 conduit à un caldoche arrive, et nous tire de se mauvais pas.....nettoyage et séchage de l'allumage, et le moteur ronronne de nouveau.....nous rentrons discrètement et amenons le véhicule au cantonnement ou une opération de nettoyage et de séchage fut mise sur pied avec l'aide de collègues et du service auto de l'unité...le soleil ardent est aussi de la partie.....ce qui nous facilite le travail.....Le conducteur trouva sans peine une bonne excuse et d'autres moyens pour garder le véhicule jusqu'au lendemain........ni vu ni connu notre voyage sur les flots passa inaperçu pour sa propriètaire..... depuis nous prenons très au sérieux le passage des gués.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Mer 3 Nov 2010 - 11:00

Dans la période la plus troublée en Nelle Calédonie il n'était pas rare d'y rencontrer 12 voir 16 escadrons sinon plus sur le territoire....dispersés sur toute l'ile, les unités venaient et passaient quelques fois sur Nouméa ou elles étaient pris en compte par l'escadron support...je me souviens qu'on y pouvait y manger et boire à n'importe qu'elle heure du jour comme de la nuit...les cuisines fonctionnaient sans arrêt...il nous est arrivé de prendre un repas à une heure du matin....un soir nous y avons rencontrés d'autres escadrons, qsui montaient ou descendaient en brousse...j'ai eut la chance d'y rencontrer de vieux camarades avec qui j'avais effectué des séjours OM....retrouvailles pleines démotions...rappels des souvenirs, prises des nouvelles de nos familles respectives...puis direction le bar afin d'arroser cette rencontre.....ce soir là nous avons ratés le repas....celui pris était a base de liquides..... la nuit fut courte.....pour ma part j'ai récupéré dans la cabine qu 4x4 qui nous emmenait à Canala....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Mer 3 Nov 2010 - 11:32

je me souviens d'un MO particulièrement dur et violent...sur le pont menant à la petite ville de Koné en Calédonie....il fallait absolument tenir le pont et empêcher les Kanaks d'avoir accès à la bourgade..... nous étions un pelotons et par chance un VBRG et son équipade était à la brigade.....avec se dernier ,nous prenons place sur le pont côté Koné...de l'autre côté du pont se trouve 200 manifestants, ils sont armés de pierres qu'ils lancent à la main très loin avec une précision diabolique, d'autres ont des "bibiches" lances pierres à élastiques... machettes et divers bâtons.....ils se ruent sur le pont, nous attendons qu'ils arrivent au milieu, et lançons des grenades lacry....le lacry ne les incommodent guère et ce n'est pas celà qui les arrêtera....une nouvelle tactique est mise en place....attendre que le maximun de manifestants soient sur le pont, balancer un bon nuage de lacry, puis dans se brouillard, lancer quelques grenades OF....le résultat est stupéfiant...le nuage dissipés, ce n'est que types "sonnés" et boitilleux qui battent en retraite....une nouvelle vague se reforme et c'est un nouvel assaut.... même motif..même punition... a force de repousser les tentatives, la dotation de grenades fond comme neige au soleil....un complément est demandé en urgence à la BT, puis l'hélico venant de Nouméa nous approvisionne en urgence....pour la première fois de ma vie, j'ai les doigts en sang à force de dégoupiller...il nous est impossible de savoir combien nous avons utilisé de grenades.....voyant qu'ils n'arriveraient pas à passer, quelques groupes de manifestants emtreprirent de descendre dans l'eau et de traverser à la nage....qu'elles OF les en ont dissuadés...quelques poissons et batraciens ont y ont laissés la vie....il nous fallait faire très attention au tirs des "bibiches"..si nous nous mettions à bonnes distances des jets de caillasses, il n'en était pas de même avec les projectiles lancés au moyen des frondes.....les ricochets sur la route ou sur le blindage du VB faisaient entendre un miaulement comparable à ceux des films de western......nous décidons qu'à l'avenir nous serions nous aussi dotés de "bibiches"....de l'autre côté du pont il se passe des choses...une équipe de reportage de la télévision française veut passer le pont est venir nous rejoindre....un type s'avance et nous demande le passage...il se nomme Christian Brincourt, grand reporter....pas question de le laisser passer car les manifestants lui emboitent le pas est vont en profiter pour passer....quelques grenades repoussent les assaillants, Brincourt lève les bras, tousse, et reflue à toute vitesse avec son équipe...lui non plus n'est pas passé.....nous avons tenu une bonne partie de la journée, jusqu'à la releve d'une autre unité, les manifestants ne sont plus revenu.....au repos, nous nous sommes rendu dans une boutique ou nous pouvions acheter des sandos (élastiques puissants pour les fusils arpon) avec les conseils de vieux "broussards" nous avont entrepris la fabriquation de Bibiches....il fallait pour celà couper en 4 le sandos dans le sens de la longeur afin de pouvant tendre l'élastique....quelques réglages et quelques minutes d'entrainement, nous étions prèt à affronter les manifestants avec les mêmes armes...et quelle ne fut pas la surprise des kanaks lors de la manif suivante, ils n'approchaient plus si prèt.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Mer 3 Nov 2010 - 14:15

Nous étions du côté de Couaoua et nous avions sympathisé avec des pêcheurs...lors d'un jour "non employé", ces derniers nous proposent de participer en leur compagnie à "un coup de pêche" ... nous sommes 5 gendarmes et prenons place dans la vedette du pêcheur qui est accompagné de ses deux fils, cette dernière tire "une plate" barque à fond plat en aluminium..qui nous servira à aller sur la barrière de corail et sur les "patates"...La mer est belle, pas une ride, nous pouvons à loisir observer les fonds de plus de 15 m tant l'eau est claire.....arrivé à destination, c'est à dire sur des "patates" à quelques mètres de profondeurs, nous nous équipons, et prenons place dans la barque qui nous servira pour nous reposer et y placer les prises.....que de poissons et que de vie autour de ces blocs de corail, de belles pièces passent à portée de fusil , les premières prises sont effectuées et déposées dans la "plate"....quelques langoustes et "popinées" font parties du massacre......je ne suis pas bien rassuré car depuis un certains temps une bonne douzaine de requins "pointe noire" nous tournent autour..... la chasse continue....j'aperçois derrière une énorme "patate" une dépression assez profonde , je passe au dessus et découvre avec stupeur un requin de plus de 3.50 m qui s'y déplace....au bord de la panique, tenant fermemant mon fusil-arpon, je nage rapidement et monte sur le sommet de la "patate", j'ai de l'eau au genoux.....j'espère que le monstre ne viendra pas me cherche comme pitance.....j'ai attendu là une bonne dizaines de minutes ne savant que faire...nager jusqu'au bâteau qui est à plusieurs dizaine de mètres, ou vers la vedette qui est à une centaine....mes compagnons sont loin et ils sont captivés par leur chasse , donc pas moyen de les avertir.......enfin je me décide,...je crois que le record du 100 m nage libre à été proche de tomber ce jour là.....ouf, je suis sur la vedette.....la pêche est terminée pour moi aujourd'hui...les camarades arrivent, puis un des fistons du pêcheur qui palme vivement sur le dos, avec un air franchement inquiet...il lance "j'ai un gros requin ou cul...il m'a déjà bouffé la moitie du mérou que j'ai tiré....." en catastrophe il monte sur le bateau aidé par son père...en effet sur sa flèche ne reste qu'un demi poisson..il était gros et lon voit très bien la forme de la machoire qui l'à coupé en deux.....discution...le patron décide de terminer la sortie..trop de risque....nous nous dirigeons alors vers la côte, sur le sable les prises sont étalées, il y a un peu de tout, mérous, truites de mer, perroquets etc....le pêcheur fait le tri....les trois quart de notre pêche est bonne pour la poubelle, en effet beaucoup de poissons peuvent nous donner cette maladie grave "la gratte"....enfin il nous reste les langoustes et quelques beaux poissons......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Mer 3 Nov 2010 - 17:59

Canala...quel mobile n'a pas connu Canala....ce genre d'endroit qui rappelle les postes perdus dans la jungle Indochinoise...une brigade sur un piton, dans un environnement indépendentiste et violent.... combien d'escadron sont passés par ce village de la côte Est....il fallait monter la garde, souvent dans des trous individuels et des postes de combat.... logement sous la "guitoune" eau à la citerne, WX chimiques....il fallait monter quelques marches pour accéder au "trône", prendre position et actionner la pédale pour évacuer les "colis" et faire couler un peu d'eau....cette pédale avait une forte ressemblance avec une de débrayage d'un véhicule..quand on l'actionnait ,elle produisait un drôle de bruit de succion.... ce n'était pas la peine d'afficher "occupé" nous savions que les lieux étaient occupé rien qu'à l'odeur et au bruit caractérisitique de la pédale.....il y avait quelques sorties, tous les matins il fallait avec un ou deux VBRG effectuer une ouverture de route, en effet chaque nuit des abattis et barrages étaient érigés par les tribus du coin...aussitôt l'axe dégagé, les barrages étaient immédiatement remis en place.... nous en avons trouvés quelques uns piègés à la bouteille de gaz...heureusement les Kanaks n'étaient pas très malins pour être dangereux malgré certains qui avaient effectués un stage en Libye....
nous empruntions la route du col d’Amieu, sur cet axe des sources thermales de La Crouen dont les eaux avoisinent de 40 °. Leurs vertus étaient autrefois recommandées pour lutter contre les maladies des voies respiratoires, l’hypertension, l’asthme, les rhumatismes et les troubles respiratoires. alors pendant qu'un ou deux camarades montaient la garde nous nous plongions dans les grands bassins, une bonne cure de relaxation et un bon nettoyage corporel....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Jeu 4 Nov 2010 - 19:06

Jeunes gendarmes à l'EGM de Niort, nous étions une demi douzaine à préparer le brevet d'armes 1° degré.... lors d'une séance d'instruction sur l'auto-mitrailleuse AM.M8 qui se déroulait dans les garages de l'unité, nous avons découvert derrière un tas de vieilles bâches et de matériels divers réformés...une moto...pas du dernier modèle de chez BMW, mais une vénérable relique....de marque "RATIER" C6S.... avec l'autorisation du commandant d'unité et des soins appropriés des mécanos, la machine fut vite remise en état de fonctionner....son bruit de moteur caractéristique enchantait nos oreilles...pour ce qui était de la conduite, la position était assez basse et le guidon bien large, au volant il y avait une manette de réglage d'avance à l'allumage.....comme elle marchait parfaitement, il fut créer une école de conduite moto... nous fumes les premiers élèves....plusieurs séances ont eut lieu au terrain de manoeuvre, sur chemin et en tout terrain...un régal de dévaler les taluts , de déraper dans la boue, et de se sortir des multiples ornières.....bien vite nous sommes devenu des maitres de la conduite.....quelques temps après , lors du passage des divers permis nécessaires pour le brevet d'armes, PL, Auto-mitrailleuse, nous avons passés avec succès celui de moto....cette fois sur une BMW....depuis, je n'ai plus jamais remis le cul sur une moto...c'est drôle la vie.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Jeu 4 Nov 2010 - 19:32

a l'EGM de Niort tous les ans comme dans d'autres unités nous préparions les fêtes de fin d'années et le bal de l'escadron....a cette époque il n'y avait pas de salle des fêtes, pour acceuillir le personnel , les familles, et les nombreux invités, il fallait aménager le garage....transformer un garage en salle de bal n'était pas une petite affaire..il fallait d'abord sortir tous les véhicules, puis calfeutrer tous les "jours" que les tôles du toit et des portes coulissantes laissaient voir.... nous tapissions l'intérieur du garage à l'aide de parachute réformés que nous allions emprunter à l'école de sous-off de st-Maixent....il fallait monter sur des échelles, jouer de la ficelle et du fil de fer....une fois terminé; l'ensemble avait de "la gueule"...le sol du garage était en terre battue, un parquet était monté afin de servir de piste de danse...les gars du casernement se débrouillaient pour installer l'eau, bac et robinet, ...pour l'occasion un chauffage soufflant fonctionnant au fuel était loué....des tables et des chaises de différents modèles récupérées dans les salles d'instruction ou empruntées à la mairie étaient installées....une sono qui avait fait son temps était mise en place, une pile de disques du même âge attendait l'ouverture du bal..... des nappes en papier, un cendrier "ricard", un petit bouquet de fleurs et une étiquette de réservation,voilà après plus d'une semaine de travail, notre salle de bal était prète....pour la fête des enfants qui précédait le bal, un sapin de noël avait été dressé dans un coin, un petit spectacle et quelques friandises attendaient les enfants......les mamans étaient ravies, les papas se tenaient bien entendu au bar.....Le soir le Capitaine en grande tenue civile recevait en personne les divers invités....les dames étaient coquettes et les gendarmes habillés à la mode malgré les coupes de cheveux commando.....paso doble, tango, valse, java etc.... tout y passait, nous les jeunes ce n'était pas nos danses préférées...il fallait insister pour avoir de temps en temps un rock...ce qui faisait râler les anciens..... le bar avait de mal à suivre les commandes, des plateaux d'huitres étaient disponibles ainsi que divers breuvages.....généralement le bal se terminait au lever du jour....il fallait débarrasser les "cadavres" et il était de nouveaux l'heure de l'apéro....le midi ceux qui avaient bossés nous mangaient "les restes" et la fête continuait jusqu'au soir....le lendemain c'était reparti pour tout ranger et démonter...quelques jours de boulot.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Jeu 4 Nov 2010 - 20:02

nous sommes en pleine d'automne, l'époque ou les feuilles quittent les arbres pour venir donner du travail au jeunes moblos de la pluspart des escadrons....ah ! ces corvées de feuilles....comme tous les jeunes affectés, je n'y échappais pas....il fallait se lever tôt le matin pour ramasser le feuillage tombé dans la nuit...que la place d'armes soit nickel pour le rapport...sinon remontage de bretelles ou pire encore...tour de poste le dimanche.....à Niort nous n'avions pas de chance..la cours était cernée de tilleuls, donc , il y avait non seulement des feuilles mais aussi des fruits.....par deux ou trois , une heure avant la prise de service nous balayons , ratissons et pelletons les feuilles... Prévert qui a écrit que les feuilles mortes se ramassent à la pelle n'a pas du en ramasser beaucoup.....souvent un coup de vent assassin, réduisait nos efforts au néant...il fallait recommencer.....nous poussions notre conscience professionelle jusqu'à secouer les branches pour en faire chuter le maximum.....quand il pleuvait s'était pire..les feuilles collaient au sol....il y avait toujours un gradé vicieux pour trouver la feuille oubliée et solitaire...celà le faisait band... le bougre.....depuis cette époque je ne touche plus aux feuilles, même dans mon jardin.....c'est madame qui s'en charge...et moi je passe l'inspection......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
katatonia57
PPM, Référent, Conseiller
PPM, Référent, Conseiller


Nombre de messages : 1070
Age : 43
Localisation : Chateau-Salins (57) - Pas de commerces, pas de loisirs, pas d'emmerdes
Emploi : CB à l'insu de son plein gré
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: anecdotes...   Jeu 4 Nov 2010 - 22:51

bacoco a écrit:
...c'est madame qui s'en charge...et moi je passe l'inspection......

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
electron84
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 3445
Age : 47
Localisation : là où il fait bon vivre
Date d'inscription : 18/12/2007

MessageSujet: Re: anecdotes...   Ven 5 Nov 2010 - 7:07

Citation :
nous sommes en pleine d'automne, l'époque ou les feuilles quittent les arbres pour venir donner du travail au jeunes moblos de la pluspart des escadrons....ah ! ces corvées de feuilles....comme tous les jeunes affectés, je n'y échappais pas....il fallait se lever tôt le matin pour ramasser le feuillage tombé dans la nuit...que la place d'armes soit nickel pour le rapport...sinon remontage de bretelles ou pire encore...tour de poste le dimanche.....à Niort nous n'avions pas de chance..la cours était cernée de tilleuls, donc , il y avait non seulement des feuilles mais aussi des fruits.....par deux ou trois , une heure avant la prise de service nous balayons , ratissons et pelletons les feuilles... Prévert qui a écrit que les feuilles mortes se ramassent à la pelle n'a pas du en ramasser beaucoup.....souvent un coup de vent assassin, réduisait nos efforts au néant...il fallait recommencer.....nous poussions notre conscience professionelle jusqu'à secouer les branches pour en faire chuter le maximum.....quand il pleuvait s'était pire..les feuilles collaient au sol....il y avait toujours un gradé vicieux pour trouver la feuille oubliée et solitaire...celà le faisait band... le bougre.....depuis cette époque je ne touche plus aux feuilles, même dans mon jardin.....c'est madame qui s'en charge...et moi je passe l'inspection.....

Bonjour Bacoco .Une petite question en passant pour rebondir sur ton dernier post ...pourquoi ne pas avoir coupé les arbres !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Wink Wink lol! ok je sors ok je sors ok je sors ok je sors ok je sors ok je sors ok je sors ok je sors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Ven 5 Nov 2010 - 11:06

après les corvées de feuilles, il y avait pour nous occuper les "commandos" binettes.....en effet la totalité de la caserne était en terre battue, sauf quelques massif de fleurs....la dizaine de jeunes gendarmes fraichement sortis du stage doivent être employés à côté de leur préparation au D.A.T.... tous les postes sont pourvus, alors que faire pour occuper ces jeunes.....eh ! bien il sagit de prendre un Chef, un poil peau de vache si possible, lui donner la mission de désherber tel ou tel secteur de la caserne,lui donner la clé du cabanon ou se trouvent entreposés les binettes, pelles et rateaux, lui confier quelques gendarmes mono galons, et voilà...en avant....le Chef pas très con...ben ! c'est normal puisqu'il est chef....délimite pour chacun sa portion de terrain à nettoyer....travail a faire impeccablement dans un temps imparti, bien précis....le chef veille, gare aux fainéants..... si un gendarme ne sait pas très bien manier la binette, le Chef se fait un plaisir de lui faire une petit démonstration...au ralenti avec commentaires, et puis à vitesse normale sans commentaires.....de temps le temps le chef s'éclipse pour aller se mouiller le gosier , nous en profitions pour cesser les travaux et allumer une cigarette, nous nous regroupons pour discuter...et c'est toujours à ce moment là que le Chef reviens et nous tombe sur le poil....remontage de bretelle, il faut doubler la cadense.....quand notre carré est terminé, le chef viens inspecter le travail....une finition "traits croisés" sur le sol avec le rateau le satisfait.....puis il passe l'inspection des outils, fait redresser la lame de binette qui s'est tordue sur les pierres...bref de la perfection......un travail bien commandé..et un travail à moitié exécuté..comme dit le Chef....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Sam 6 Nov 2010 - 11:36

je n'ai jamais été puni en gendarmerie par des jours d'arrets, non pas que je ne les méritaient pas, disons plutôt que je ne me suis jamais fait "pincer" ou mieux j'ai eut un certain bol.... comme ce jour ou un jeune lieutenant a pris le commandement provisoire de l'escadron et qui nous a fait pendant cette durée des "crises d'autoritarisme aïgue".... peut être pour cacher une certaine incapacité a commander ou certains complexes... le fait, est qu'un jour il me donne un ordre, je le consteste car pour être un ordre à la con..c'est un ordre à la con...tellement con, qu'aujourd'hui je ne m'en souviens plus....j'ai beau lui expliquer que c'est con...il persiste et signe...la conversation s'envenime, et dans une rage soudaine mais prévisible il me demande "vous me prenez pour un con".... c'est là que je lui demande s'il veut vraiment connaitre la réponse.....en furie, il m'éjecte du bureau....une demi heure plus tard, un gendarme vient m'aviser que le commandant d'unité m'attend dans on bureau à 5 h précise en tenue N° 1....juste le temps de me mettre sur mon 31, je frappe à la porte du bureau, et là je vois le lieutenant, entouré des commandants de pelotons, adjoints et chefs de service.....je demande si je passe en cours martiale et si je risque d'être fusillé..."je ne voudrais pas que ma vareuse neuve porte les trous du peloton d'exécution"....on me rassure pas question d'en arriver là....je m'étonne quand même que l'on rassemble les gradés de l'escadron pour cette affaire, je m'explique, et à la vue des mines de l'assistance je vois que la grande partie de la cours martiale est de mon côté...par contre on me reproche ma réponse à la question "me prenez vous pour un con......je fait profil bas et met de l'eau dans mon vin,je m'exuse... l'officier également qui fait quelques concession de son côté.....je sors du bureau...ouf! je l'ai échappé belle....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Sam 6 Nov 2010 - 13:11

nous parlons souvent du recrutement..soit dans la gendarmerie ou dans la police....les différents tests sont prévus pour sélectionner et éliminer....en fait beaucoup veulent devenir gendarme mais malheureusement pour eux, ils n'entrent pas dans le "moule"....certains trouvent les stages gendarmerie d'un an trop longs....ben ! moi qui suit passé instructeur dans une compagnie mixte à Montluçon, je trouve qu'une année n'est pas de trop pour éliminer les brebis galeuses...si certains trompent leur monde quelques mois, il arrive fatalement qu'un jour ils se dévoilent...soit par la vie en collectivité, soit par des réactions face à des situations difficiles....ainsi à quelques mois de la fin d'un stage un élève gendarme fut découvert comme mythomane, il avait inventé une histoire, en nous informant que sa fiancée venait de se faire tuer sur la route en compagnie de son chien....naturellement le commandant de cie, prend les choses en main et décide d'envoyer un message et une gerbe à la famille...devant le refus de l'élève gendarme de se rendre aux obséques, une enquète est menée....en fait il à monté une histoire incroyable..il n'a pas de fiancée....il fut viré sur le champ..tout comme cette élève gendarme féminin qui tombait malade régulièrement et se faisait admettre en chambre à l'infirmerie...son problème , elle était amoureuse du médecin militaire, elle le harcelait de lettres et de cadeaux divers....chaque fois que ce dernier était de permanence ..elle tombait malade.....et il y eut d'autres cas....malheureusement certains passent à travers les gouttes et c'est les unités qui doivent gérer et subire....c'est eux qui quelques par leurs actions salissent notre image.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Dim 7 Nov 2010 - 10:27

bonjour....je me souviens de mon stage gendarmerie à l'école de Chaumont en 1968, de mon stage comme 'instructeur en 1986 à l'esog de Montluçon ou les chambrées de 8 ou plus permettaient aux élèves d'avoir des conctacts et de gouter à la vie en collectivité....l'ensemble de la chambrée veillait au respect de certaines régles de cette vie en commun....et n'hésitait pas à remettre l'égaré dans le droit chemin...j'ai même vu des élèves emmener un camarade de chambrée de force à la douche et l'obliger à changer de slip ou de chaussettes.....il y a deux ans je suis passé par Montluçon, je suis retourné visiter la compagnie ou j'ai servi....tout le bâtiment à été réhabilité...c'est propre et bien agencé...malheureusement j'ai pu remarqué que les chambrées avaient disparues, des chambres de deux les ont remplacées.....une chambre pour deux, avec séparation de façon à ne pas gèner l'autre....alors je me demande si c'est un bien ou au contraire la fin de la vie et de l'éducation en collectivité....chacun dans son coin, ordi portable, MP.3 sur les oreilles, téléphone portable à portée de la main....ou sont passés les moments d'échanges et de rigolades, les discutions , les chamailleries, les amitiés, l'entraide que l'on avait dans ces chambrées du temps passé.....le gendarme comme le monde est devenu un individualiste....j'avais connu le commencement de se phénomène il y a quelques années, ou dans les bus, les parties de tarots, les discutions avaient laissées la place au wack man .....ou son passées les revue de "piaules" ou le chef de chambre présentait ses camarades, et qui assumaient ensemble les remontrances ou les félicitations et les punitions.....oui je suis un vieux con...qui répète sans cesse "de mon temps" mais pour rien au monde je ne voudrais vivre comme les jeunes gendarmes d'aujourd'hui....la camaraderie prenait une grande place à mon époque...qu'en est-il aujourd'hui......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: anecdotes...   Dim 7 Nov 2010 - 10:37

flower aujourd hui , c est finie tout cela c est chacun pour soi et si tu veux appliquer le grand principe de "camaraderie" tu es taxé d intrus dans la vie privée !!!! c est triste et aprés on entend des choses tel que : " je ne peux pas compter sur mes collègues etc..... !!!
Revenir en haut Aller en bas
Pierre71
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 104
Age : 69
Localisation : Au pays du meilleur vignoble
Emploi : retraité
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: anecdotes...   Dim 7 Nov 2010 - 10:43

bacoco a écrit:
bonjour....je me souviens de mon stage gendarmerie à l'école de Chaumont en 1968,...................

Bonjour bacoco et bonjour tout le monde,

J'étais à CHAUMONT de 11/68 à 03/69, eh ! oui, le temps passe et les moeurs aussi. Bien sûr, pour nous les vieux c'était le bon temps car nous ne connaissions pas autre chose. Mais il faut bien évoluer, nous aurions bien été contents d'avoir un portable pour appeler notre belle ou nos parents, il n'y avait pas de téléphone public à l'intérieur de l'école. Nous ne partions pas en week-end, nous restions casernés, les QL n'existaient pas, etc.......

Personnellement, je trouve l'évolution très bien, il est certain que l'esprit de communauté disparaît, ne serait-ce pas de notre faute à nous les anciens, ne voulions pas que nos enfants vivent mieux que nous ?

TRES BONNE QUESTION, ne jetons pas la pierre à nos petits que nous aimons bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.association-gendarmesdecoeur.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: anecdotes...   Dim 7 Nov 2010 - 11:43

flower tout a fait , on peu malgré tous ces bons changements , garder un minimum de savoir vivre en "collctivité" et ce sans s ingerer dans lla vie des autres mais un bonjour comment ça va etc...... ça ne fait de mal a personne !!!! et ça ........
Revenir en haut Aller en bas
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Dim 7 Nov 2010 - 12:24

jeune gendarme affecté à l'escadron de Niort, un logement pour la famille m'est donné au deuxième étage.....en dessous de moi demeure un ancien, pas très sympa, toujours à houspiller et à critiquer les jeunes.....depuis notre mariage, c'est notre premier "vrai "logement, et nous essayons selon nos moyens de l'aménager au mieux.... nous avons deux enfants et les fins de mois sont toujours tendues....malgré celà nous décidons d'acheter notre première machine à laver.....a cette époque elle était semi-automatique..c'est à dire qu'il fallait pour l'alimenter en eau..ouvrir et fermer le robinet, tourner le bouton pour l'essorage etc......nous n'en étions pas encore à l'électronique.....un samedi après midi, mon épouse part faire quelques courses accompagnée de notre fils ainé , elle me dit avant de partir de surveiller le linge qui tourne dans la machine....le deuxième fiston dors dans son petit lit.....tranquille après une dure semaine de boulot, je m'octroi une petite sieste réparatrice.....pas un bruit, sauf le ronronnement de la machine à laver, c'est un régal...bien vite je tombe dans les bras de Morphée.....bercé par le doux chant du linge qui tourne .....juste avant de m'allonger j'avais ouvert le robinet pour remplir la machine afin de procéder à un premier rinçage....le sommeil fut si rapide à m'emporter que j'en ai oublié ce satané robinet....dans mon sommeil j'entendais des bruits d'eau , de cascades, de ruissellements....je me réveille en sursaut, pose les pieds hors du lit, et plonge ses derniers dans 5 bon cemimètre d'eau.....il y en a partout dans tout l'appartement..mon fils réveillé, se régale accroché à son petit lit de voir les chaussons et jouets flotter tel des bâteaux..... je me précipite pour fermer ce maudit robinet....et vais constater les dégats.....l'eau passe sous la porte d'entrée et emprunte en tombant en cascade les escaliers.....il y a de l'eau partout..... comment faire pour évacuer et ramasser tout celà.....mon voisin du dessous sort de chez lui en furie...de l'eau coule de ses plafonds...c'est la panique générale....avertis des camarades, et les gendarmes employés au carsernement me viennent en aide, l'adjudant d'escadron est sur les lieux...il est moins une que le plan orsec ne soit déclenché.....après plusieurs heures de travail, à la raclette, à la bassine et à la serpilière toute l'eau est enfin évacuée.....mon épouse entre temps est rentrée des courses et à participée aux opérations......après quelques jours de séchage, le casernement est venu refaire les plafonds au râleur du dessous.....l'incident ne se reproduira plus...une veille sérieuse et permanente sera mise en place à chaque lessive....et vive l'électronique....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: anecdotes...   Dim 7 Nov 2010 - 14:35

Bonjour Bacoco,

j'adore vos histoires : vraiment à mourir de rire


le voisin d'en dessous il devait se dire :" ah ces jeunes quand je dis qu'ils ne sont bon à rien"
lol!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: anecdotes...   Dim 7 Nov 2010 - 17:02

bacoco a écrit:
nous parlons souvent du recrutement..soit dans la gendarmerie ou dans la police....les différents tests sont prévus pour sélectionner et éliminer....en fait beaucoup veulent devenir gendarme mais malheureusement pour eux, ils n'entrent pas dans le "moule"....certains trouvent les stages gendarmerie d'un an trop longs....ben ! moi qui suit passé instructeur dans une compagnie mixte à Montluçon, je trouve qu'une année n'est pas de trop pour éliminer les brebis galeuses...si certains trompent leur monde quelques mois, il arrive fatalement qu'un jour ils se dévoilent...soit par la vie en collectivité, soit par des réactions face à des situations difficiles....ainsi à quelques mois de la fin d'un stage un élève gendarme fut découvert comme mythomane, il avait inventé une histoire, en nous informant que sa fiancée venait de se faire tuer sur la route en compagnie de son chien....naturellement le commandant de cie, prend les choses en main et décide d'envoyer un message et une gerbe à la famille...devant le refus de l'élève gendarme de se rendre aux obséques, une enquète est menée....en fait il à monté une histoire incroyable..il n'a pas de fiancée....il fut viré sur le champ..tout comme cette élève gendarme féminin qui tombait malade régulièrement et se faisait admettre en chambre à l'infirmerie...son problème , elle était amoureuse du médecin militaire, elle le harcelait de lettres et de cadeaux divers....chaque fois que ce dernier était de permanence ..elle tombait malade.....et il y eut d'autres cas....malheureusement certains passent à travers les gouttes et c'est les unités qui doivent gérer et subire....c'est eux qui quelques par leurs actions salissent notre image.....

et dire que ceux qui sont passionnés par ce métier ne peuvent même pas concourir à cause de la taille minimale imposée Sad

Je ne peux m'empêcher de penser à Napoléon. Ah la la, s' il y avait un test de sélection pour faire de la politique Laughing

Au fait, est ce que vous pouvez me dire pourquoi une taille minimale est imposée ? flower
Revenir en haut Aller en bas
electron84
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 3445
Age : 47
Localisation : là où il fait bon vivre
Date d'inscription : 18/12/2007

MessageSujet: Re: anecdotes...   Dim 7 Nov 2010 - 17:42

Citation :
au fait, est ce que vous pouvez me dire pourquoi une taille minimale est imposée ?

Parce que les petits ça aboie plus que ça agit !!!!!!!!!!!! lol! lol! lol! lol! lol! ok je sors ok je sors ok je sors ok je sors ok je sors


Dernière édition par electron84 le Dim 7 Nov 2010 - 17:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
drapeaublanc
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 1804
Localisation : blue planet
Emploi : gendarme pousse cailloux
Date d'inscription : 17/03/2009

MessageSujet: Re: anecdotes...   Dim 7 Nov 2010 - 17:45

La taille ? te plains pas, on ne roule plus les "R" et il n'y a plus l'obligation du port de la moustache en gie, c'est déjà ça de gagner... Up 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: anecdotes...   Dim 7 Nov 2010 - 19:28

electron84 a écrit:
Citation :
au fait, est ce que vous pouvez me dire pourquoi une taille minimale est imposée ?

Parce que les petits ça aboie plus que ça agit !!!!!!!!!!!! lol! lol! lol! lol! lol! ok je sors ok je sors ok je sors ok je sors ok je sors

mdr lol!

c'est bien connu : plus c petit plus c hargneux geek lol!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: anecdotes...   Dim 7 Nov 2010 - 19:29

drapeaublanc a écrit:
La taille ? te plains pas, on ne roule plus les "R" et il n'y a plus l'obligation du port de la moustache en gie, c'est déjà ça de gagner... Up 1

super marrant Laughing
Revenir en haut Aller en bas
GENDSTAS
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2257
Age : 66
Emploi : retraité
Date d'inscription : 25/04/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Lun 8 Nov 2010 - 3:17

Bonsoir,
La taille est une vieille tradition qui peut avoir plusieurs origines :

- pour la gendarmerie et son ancêtre la maréchaussée : force devait rester à la loi. A des époques où les "rustiques" ne comprenaient que le bâton, il fallait bien leur opposer de solides gaillards ;

- pour les services d'honneur, dont la garde républicaine : la taille est un moyen d'en imposer. Il suffit de voir les uniformes de l'époque napoléonienne pour comprendre. D'ailleurs, la taille minimale en gendarmerie était de 1 m 75 en 1814.
- pour monter à cheval, il n'y avait pas toujours un escabeau disponible.
Et comme les militaires ont toujours eu une réputation flatteuse, en cas de mauvaise surprise mieux vaut avoir le dessus ou courir le plus vite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GENDSTAS
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2257
Age : 66
Emploi : retraité
Date d'inscription : 25/04/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Lun 8 Nov 2010 - 3:35

bacoco a écrit:
je n'ai jamais été puni en gendarmerie par des jours d'arrets, non pas que je ne les méritaient pas, disons plutôt que je ne me suis jamais fait "pincer" ou mieux j'ai eut un certain bol.... comme ce jour ou un jeune lieutenant a pris le commandement provisoire de l'escadron et qui nous a fait pendant cette durée des "crises d'autoritarisme aïgue".... peut être pour cacher une certaine incapacité a commander ou certains complexes... le fait, est qu'un jour il me donne un ordre, je le consteste car pour être un ordre à la con..c'est un ordre à la con...tellement con, qu'aujourd'hui je ne m'en souviens plus....j'ai beau lui expliquer que c'est con...il persiste et signe...la conversation s'envenime, et dans une rage soudaine mais prévisible il me demande "vous me prenez pour un con".... c'est là que je lui demande s'il veut vraiment connaitre la réponse.....en furie, il m'éjecte du bureau....une demi heure plus tard, un gendarme vient m'aviser que le commandant d'unité m'attend dans on bureau à 5 h précise en tenue N° 1....juste le temps de me mettre sur mon 31, je frappe à la porte du bureau, et là je vois le lieutenant, entouré des commandants de pelotons, adjoints et chefs de service.....je demande si je passe en cours martiale et si je risque d'être fusillé..."je ne voudrais pas que ma vareuse neuve porte les trous du peloton d'exécution"....on me rassure pas question d'en arriver là....je m'étonne quand même que l'on rassemble les gradés de l'escadron pour cette affaire, je m'explique, et à la vue des mines de l'assistance je vois que la grande partie de la cours martiale est de mon côté...par contre on me reproche ma réponse à la question "me prenez vous pour un con......je fait profil bas et met de l'eau dans mon vin,je m'exuse... l'officier également qui fait quelques concession de son côté.....je sors du bureau...ouf! je l'ai échappé belle....

Dans le même genre, officier "subalterne" ayant passé la nuit à gérer une situation de crise, passe au petit matin un colonel, de mauvaise humeur pour des raisons personnelles, qui me demande de faire le point sur la situation.
Après mon exposé, il explose et devant tout le personnel du PC me dit : "Vous êtes un con, vous n'avez rien compris".
Calmement, je reprends mon exposé, lui démontre que j'avais raison et en conclusion, devant le personnel sidéré, je lui demande : "Et maintenant qui est le plus con des deux ?".
Nos rapports resteront très froids....
Le plus lèche-bottes des gradés présents me dira en aparté : "Ça ne se fait pas mais vous avez eu raison."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
electron84
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 3445
Age : 47
Localisation : là où il fait bon vivre
Date d'inscription : 18/12/2007

MessageSujet: Re: anecdotes...   Lun 8 Nov 2010 - 6:09

Citation :
Et comme les militaires ont toujours eu une réputation flatteuse, en cas de mauvaise surprise mieux vaut avoir le dessus ou courir le plus vite...
Gendstas , je comprends mieux maintenant le problème ACTUEL de l'IMC au sein de l'institution ................. pig pig pig pig Wink Wink Wink Wink Wink Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Lun 8 Nov 2010 - 11:38

à mon époque, certains les commandants d'unité se comportaient en véritable "seigneur" ils avaient à leur disposition des "boys" c'est à dire des gendarmes détachés à leur service... utilisés dans divers emploi comme...jardinier, personnel chargé de l'entretien de la villa et de divers travaux..Le plus utilisé était sans aucun doute le conducteur, qui ne se contentait pas que de la conduite de la VL du patron, mais effectuait multiples travaux comme emmener les gosses du capitaine à l'école....je me souviens de se chauffeur, qui cirait les chaussures du capitaine, qui lui lavait ses chemises, slips et chaussettes, repassait le linge etc...il était jour et nuit à la disposition du patron....il était charger aussi de dresser la table, nappe, service officier , petit bouquet de fleurs bien entendu, ...dans une salle à part de la troupe naturellement...le conducteur se changeait alors en maitre d'hôtel et en serveur.....il lavait et rangeait lui même la vaisselle du maitre....
Le conducteur du patron connaissait beaucoup de secrets, comme les futures déplacements, etc...mais pas moyen de lui tirer les verres du nez....il tenait à sa place...oui je pense qu'ils aimaient çà être larbins.....les capitaines changeaient et bien souvent le nouvel arrivant gardait le chauffeur..se dernier était soulagé car la peur de revenir dans "le rang" était réelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: anecdotes...   

Revenir en haut Aller en bas
 
anecdotes...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Forums spécifiques (GM / GR / CSTAGN / GAV / Personnels Civils Gie / Réservistes) :: Forum spécial Retraités-
Sauter vers: