Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 anecdotes...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: anecdotes...   Lun 26 Juil 2010 - 14:53

Rappel du premier message :

bonjour...si le retraité n'est plus bon à grand chose dans les débats actuels du fait de l'évolution permanente de la Gendarmerie , des textes et des mentalités...ils nous reste notre vécu et toutes les situations drôles qui nous est arrivés de vivre ou voir dans notre carrière....au moins un gendarme à une histoire croustillante ou étonnante à raconter.... moi par exemple, j'ai assisté à une séance de vomissements de madame Giscard d'estaing (Anémone) lors d'une excurssion sur la route de la trace en Martinique....malade en voiture la p'tite dame....nous ,en escorte nous avons pu constater que femme de président ou pas, les p'tits fours quand ils ne veulent pas passer...ils ne passent pas....et beurcccck ! raoul......le sens du vent et le choix savant de notre position nous ont éviter les odeurs de toasts aux crevettes accompagnés de don Pérignon....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Dim 29 Aoû 2010 - 10:38

Jeunes mobiles, les déplacements étaient l'occasion pour nous de couvrir non seulement les villes mais aussi les coins chauds qu'elles renferment...A Nantes, nous avons eut l'occasion d'aller "faire le quai de la Fosse" ou les bars se touchent et ou les filles vous invitent à leur payer un verre contre une main balladeuse....éducqués par les anciens nous n'avons pas tombés dans ses pièges à "pigeons"... à Paris chaque déplacement nous emmenait en "pélérinage à la rue Saint-Denis, à Barbès , Pigalle ou ailleurs.... à Marseille, le quartier chaud de "l'opéra" rue du tapis vert ou rue "Tubanot" ...dans cette rue ou chaque encoignure de porte et chaque couloir sont tenu par des femmes de petite vertu, mais d'un grand talent...l'animation est permanente...les insultes fussent voir des bagarres s'y déroulent, c'est un endroit ou se rencontrent matafs de tous pays, voyeurs, clients, voyoux comme de bons pères de familles CRS et mobilest...bref toute une faune représentant toute les couches de la société....je suis dans cette fameuse rue Tubanot avec mon meilleur amis, nous nous régalons d'admirer, jolies jambes et décolletés profonds...nous résistons aux nombreuses sollicitations...une passe ou une "gâterie" n'entre pas dans mon budjet assez serré ..et puis voir ses ruelles et couloirs sombres n'invite pas à la détente.....notre attention est attirée par des cris, insultes et un attroupement...deux mégères se crèpent le chignon au beau milieu de la rue..les coups de sacs à main pleuvent, les coups de talons aiguilles aussi, aux étages d'autres femmes s'en mèlent, s'insultes....je dis à mon camarade," filons vite d'ici, ça va se gâter".... non me répondit-il, c'est marrant....j'insiste....lui veut rester contempler la rixe....je quitte les lieux de quelques mètres, c'est alors que du troisième étage d'un immeuble, le contenu d'un "jules" (seau à merde) arrive arroser tout les acteurs et spectateurs....Mon camarade se voit ainsi trempé de la tête aux pieds d'urine et de déchets divers très parfumés..... il nous a fallu remonter à pied jusqu'au camp Ste-Marthe ou nous étions cantonnés, mon copain à 3 pas derrière moi afin de ne pas m'incommoder.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: anecdotes...   Dim 29 Aoû 2010 - 11:42

ben voila , la curiosité est un vilain default !!!!
Revenir en haut Aller en bas
El jubilado
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 168
Date d'inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Ah, Marseille, que de bons souvenirs   Dim 29 Aoû 2010 - 12:37

Bacoco,
tu le sais, je suis l'un de tes nombreux et fidèles lecteurs.
Jeune, j'habitais rue d'Aubagne, dans le 4ème arrondisement.
Durant des années, après mon déménagement, tous les ans, nous rendions visite (ma femme, mes enfants et moi) à la famille assez nombreuse qui réside toujours là bas.
Je ne pouvais m'empêcher de m'octroyer une petite journée pour me balader à pied, durant des heures, dans tout ce secteur du Vieux Port de Marseille.
Comment ne pas aimer cette ville magnifique, illuminée par le soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
El jubilado
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 168
Date d'inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Les anciens émetteurs-récepteurs US Army.   Dim 29 Aoû 2010 - 14:06

bacoco,

Sauf erreur, l’AN/PRC.10 fut monté également sur les BMW série 2 avant l’apparition des appareils transistorisés.

Etaient également en service en Grie, les anciens BC.620 (US ARMY) modifiés BC. 659 Fr équipés de tubes miniatures, les 1AE4, 3Q4, 3A5.
Un superbe convertisseur alim transistorisé succéda à la dynamo.
La boîte de quartz, les fiches coax. PL 59, ça doit te parler à toi et aux anciens.

Les appareils (ensemble E/R AM.M8) dont tu nous parles n’étaient-ils pas les ex. BC.603 ® et BC.604 (e) modifiés BC. 623, BC. 624.
Un magnifique et imposant convertisseur d’alimentation transistorisé, avec connecteurs plaqués or, équipait les émetteurs BC. 624.
Sinon, les alim étaient constituées par des dynamos un peu bruyantes.
Une petite modification (c.c du discriminateur) des BC 603 et 623 permettaient de recevoir les messages transmis en FM et en AM.

Les stations radio des GRPT CRS étaient elles aussi équipées de vieux E/R US Army.
Le BC 342, version moderne du BC 312 rendit, durant de nombreuses années, de bons et loyaux services.

Quant à la tenue de combat : ---

Lorsque l’adjt de l’habillement me donna ma deuxième tenue de combat, (même style que celle que tu décris, mais avec une résistance à l’usure hors du commun), sur ma demande, il me laissa ma première dotation, elle encore en bon état.

Au fil des ans, je m’en suis tellement servi pour bricoler chez moi, que la veste et le pantalon, à bout de forces, ont fini par se rendre.
J’ai dû siffler la fin du match.
Quoique !
J’ai soigneusement récupéré les manches de la veste et les jambes du pantalon pour les recycler comme manchons de protection les troncs de quatre jeunes avocatiers.
Bacoco, à cette époque le matos était fait pour durer.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Lun 30 Aoû 2010 - 9:46

bonjour...j'en profite pour rendre homage aux motards,( hier ils ont encore perdu un des leurs un des notres,..c'est bien triste de perdre un camarade....)

Lorsque nous partions en MO ou en déplacement nous étions escortés par " nos motards" de la BRGM...en effet les escadrons avaient des brigade moto.... en temps normal ils s'occupaient de la circulation sur la route, et lorsque l'escadron partait deux motocyclistes nous accompagnaient....ILs nous ouvraient la route,et nous facilitaient le passage des villes.... il en était de même pour le convoi lourd...Ils étaient vraiment indispensable quand il fallait traverser Paris...ou se déplacer en urgence.... ils prenaient des risques, et les chutes n'étaient pas rare....Par tous les temps ils nous accompagnaient....dans le vent glacial, la pluie et la neige...à cette époque les tenues n'étaient pas les mêmes, pour se protèger un ciré, une paire de botte en caoutchou, et un tablier.... pas de casque intégral... seulement les casques blancs en liège...pour les yeux des lunettes.....à l'arrivée ils n'étaient qu'un tas de boue, et lorsqu'ils retiraient leur lunette, seul le tour des yeux étaient propre et blanc.....Quand vraiment le temps était trop mauvais et que le sécurité des motards en dépendait, nous montions une moto à l'arrière de chaque bus... ou dans un camion si c'est le convoi lourd.....en déplacement ils servaient d'estafettes ou prenaient le service comme les autres moblos....mais à chaque déplacement un ou deux motards nous ouvraient la route....certains avaient une maitrise particulière, et les coups de botte dans les portieres faisaient vite comprendre à l'automobiliste qu'il fallait laisser passer.....A cette époque les gendarmes motocyclistes vieillissaient prématurément, les visages étaient marqués par le vent et les conditions atmosphériques, avec l'âge apparaissaient les "mal de dos", les sinusites...oui ce n'était pas toujours rose d'être " un cul rouge" comme nous les appellions ( pour ceux qui ne savent pas ce que veux dire cul rouge... celà vient du fait que lors des cérémonies et défilés de motards en grande tenue, les revers au bas du dos de la veste étaient relevés et comme ils étaient rouge, le nom de cul rouge leur à été donné ) ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Lun 30 Aoû 2010 - 10:08

bonjour.... passons en revue les différents emplois se trouvant au sein d'un escadron des années 70...Commençons par le cuisinier, et les détachés aux cuisines....
Le cuisto occupait une place importante, car la qualité de la bouffe agissait immédiatement sur le moral de la troupe...un bon cuisto, personne ne voulait le laisser partir....c'est lui qui conseillait le gérant pour l'achat des fruits et légumes, des boites ...ils confectionnait ses menus....à cette époque pas question de régime, ou de menu "spéciaux"...il fallait de la bonne bouffe et qui tienne au ventre...les services étaient longs et parfois pénibles ils fallait tenir le coup....et le jeunes, moblos, sportifs, se mangent comme quatre.....Il savait les gout de la troupe, et quand un plat "ne passait pas" les remarques ne tardaient pas....il savait très ce qu'aime le mobile...les incontournables moules frites, purée côtes de porc, spagettis bolognaise, hachi parmentier.... les dimanches ils se décarcassait pour nous améliorer le menu, souvent il y avait une petite pâtisserie au dessert, car le cuisto touchait un peu à tout.....il était aidé par un ou plusieurs adjoints, les pluches et la plonge étaient confiées aux anciens détachés aux cuisines ou aux exempts de service, quelques fois "un puni" allait purger sa peine aux "pluches" ou à la plonge.....dans bien des cas la sauce du boeuf en sauce était amputée de sa dose de vin, une partie partait dans le gosier du personnel oeuvrant.....la recette remaniée du coq au vin à l'escadron, disait ceci," prenez un litre de bon vin, versez en la moitié sur le coq et luvez l'autre..."....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: anecdotes...   Lun 30 Aoû 2010 - 19:58

Bonsoir,

Un excellent souvenir :

Jeune GM , j'étais de faction devant l'ambassade d'Israel avec un collègue plus ancien.
Une femme BCBG lui pose une question, il répond à côté de la plaque.
Elle lui fait remarquer de manière hautaine qu'il n'avait pas compris la question.
Il lui rétorque "mais Madame, si j'étais intelligent, je ne serai pas gendarme".
Décontenancée, elle tourne les talons et part sans rien dire.

Cela m'a bcp amusé et c'est resté en mémoire...
Revenir en haut Aller en bas
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Mar 31 Aoû 2010 - 10:13

bonjour...plusieurs fois dans l'année nous avions la visite d'un supérieur ou l'occasion de participer à une cérémonie....La prise d'arme donnée à ces occasions demandaient beaucoup de préparation , surtout à l'époque de "l'arme sur l'épaule droite",... qui se souvient des "laissez plonger", rentrez le bec de crosse" ...c'est qu'il en fallait des répétition pour obtenir l'exécution parfaite de l'ensemble....dans la troupe il y avait toujours "blaireau" qui n'arrivait jamais à être en accord avec le reste de la troupe ou qui n'arrivait jamais à marcher au pas....au "présentez armes" le blaireau de service mettait l'arme sur l'épaule, quand il fallait exécuter un "à gauche gauche", il tournait à droite... celà n'était pas encore le plus difficile...après venait l'exercice de défilé....
Point de départ au fond des garages.... puis longer ses derniers et passer au centre de la place d'armes . Un tourne disques équipé de hauts-parleur était placé au premier étage du bâtiment administratif.... ce bon vieux tourne disques avait des sautes-d'humeur, il passait allégrement sans prévenir du 33 tours au 28 ou 38, ce qui avait pour effet de mettre un sacré bordel dans la troupe... en fonction de notre avance dans la caserne, et de la disposition des bâtiments, des échos assassins venait semer le trouble...., on ne voyait que des gendarmes sautiller pour retrouver le pas et suivre la musique..... Les officiers er gradés s'arrachaient les cheveux..il fallait recommencer....attention pour le défilé " marche" et s'etait reparti pour un tour..... le brave tourne- disques attaquait au "pas de chasseur" puis subitement prenait le pas de la "légion",.... les armes sur les épaules se baladaient, les balancement des bras étaient complétement désynchronisé ....le premier peloton était au pas, le dernier pédalait dans la choucroute, tout celà à cause de lécho....Généralement tout se passait pour le mieux le jour du défilé...Le Général était content..alors tout le monde était content.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Mar 31 Aoû 2010 - 11:47

bonjour...je voudrais vous adresser toutes mes excuses, pour les nombreuses fautes d'orthographe et de frappes, j'écris d'un jet sans trop me relire....autrement j'y passerait trop de temps.... j'avoue être très mauvais en ortographe alors soyez un peu indulgeant....merci....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wespeto
1 étoile
1 étoile


Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 09/08/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Mar 31 Aoû 2010 - 14:55

J'adore ces anecdotes et j'ai lu les 5 pages. Effectivement c'est truffé de fautes dont parfois certaines sautent aux yeux. Mais ça n'empêche pas de lire ni de comprendre le texte. Et puis on est pas là pour t'en tenir rigueur, c'est l'histoire le plus important.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Mar 31 Aoû 2010 - 15:07

bonjour...merci, quand j'aurai un peu plus de temps ou quand j'aurai épuisé mes souvenirs alors je reprendrai le tout et corrigerai les fautes........ j'avoue quand même lorsque j'ai fait la fameuse dictée pour entrer dans Gendarmerie, j'ai eut de la chance de tomber sur un vieux A/Chef qui me lisait le texte en appuyant fortement sur les liaisons , les terminaisons, les mm ,nn, ll, pp .....j'ai fait quand même 4 fautes..... merci à lui....j'ai fait je crois un bon élément et effectué une belle carrière....comme me le disait un autre ancien " te casses pas le c... petit..quand on se sait pas écrire bicyclette, on écrit vélo".....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Mer 1 Sep 2010 - 12:15

bonjour... à la Guadeloupe j'avais un Adjudant- Chef, commandant de peloton...il étair super cool, avec lui jamais de problème, ...il n'était pas très au courant de la vie d'un peloton mobile....au lieu d'en profiter, bien au contraire nous l'aidions....c'est qu'il avait bourlingué le bougre, Afrique, Madagascar.... le vieux colonial....avec sa grosse moutache et son éternelle pipe "indévissable" de sa bouche....Jamais nous lui avons fait "d'entourloupettes"..en cas de M.O ,nous candidats à l'avancement , lui donnions des conseils et tout allait bien....à chaque départ de service qui devait durer, il sortait sa glacière spéciale "Majunga" (Ville de Madagascar ou il a servi)...en fait de glacière c'était une grande caisse avec un couvercle en bois précieux, capitonnée de polystyrène, le tout recouvert de feuilles de zinc,qui pouvait contenir plusieurs dizaines de packs de bières et autres boissons favorites du moblo en campagne.... avant chaque départ en mission ou en M.O, un d'entre nous était chargé d'aller à l'usine de fabrication de glace afin d'y chercher des pains entiers.....avant de placer les boissons il fallait briser les pains et les réduire en petits morceaux.... un jour l'A/Chef me dit "vas'y rapidement casse moi vite ces pains de glace nous partons de suite".... comme je n'avais pas d'outil ou de pic à glace sous la main, il me dit "prends la hache d'incendie accrochée là au mur"....je prens la hache et commence ma besogne...les éclats de glace volent un peu partout, un coup plus fort que les autres dérape sur un gros morceau de glace, et la pointe de la hache d'incendie vient se planter dans la cloison de la glacière et le transperse de part en part....l'A/chef témoin de la scène à failli tomber en syncope et avaler sa pipe..".ma glacière qui m'a suivi partout d'Afrique à Madagascar, qui n 'a jamais connu de problème.... et c'est aujourd'hui que tu me là trucide.." assassin de glacière.....je m'excuse du mieux que je peux et promet de faire tout mon possible pour réparer les dégats.....chose promise chose due, les camarades de la menuiserie et de l'atelier auto m'ont donnés un sérieux coup de main...comme neuve mon Adjudant-Chef.... il était content...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Mer 1 Sep 2010 - 12:42

La fête de Noël était attendue par tous les enfants de la caserne. Nous étions à la Trinité en Martinique, et malgré le climat tropical nous fêtions comme il se doit les fêtes de fin d'année....La palme de cocotier ou le filao remplacaient le traditionnel sapin, mais nous faisions tous un effort pour donner à nos petits cette ambiance particulière de Noël...tout était prèt, spectacle, danse, musique , goûter pour les enfants ,et bal et buffet le soir pour les parents.....A cette occasion l'arrivée du Père Noêl était le clou de cette journée.... une année il arrivait chargé de cadeaux par la mer....avec la vedette Gie, ou sur un âne, en méhari, en VBRG... tout y est passé....comme j'étais titulaire de groupe d'intervention de la Martinique, les descentes en rappel et les treuillages d'hélico n'avaient plus de secret pour nous.... nous décidâmes que le père Noël arriverait par les airs et descendrait avec sa hotte de jouets en rappel de l'hélico Gie......Je suis désigné volontaire d'office pour être le père Noël.....le jour J à l'heure H, me voici habillé en père Noël, une grande robe rouge, une grande barde blanche une perruque de la même couleur, une paire de bottes et un bonnet.....comme il fait très chaud, sous cet accoutrement je me met en slip de bain.....je monte à bord de l'hélico, m'équipe, ajuste mon descendeur...l'appareil effectue plusieurs fois le tour de la caserne..en bas les enfants nez au ciel trépignent d'impatience.....l'appareil se stabilise à une quarantaine de mètres au dessus de la place d'armes..je commecne ma descente....premier problème ,la hotte volumineuse et chargée de jouets à du mal à passer entre les patins de l'hélico....nous battaillons avec le mécano quelques instants puis me voici libre dans les airs.... l'air déplacé par le rotor à la fâcheuse idée de se placer sous ma robe...faisant gonfler cette dernière comme une voile de parachute....comme je suis en slip de bain, les enfants au sol n'en reviennent pas ..ils voient les jambes du père Noël...certains affirment même "que le père Noël n'a pas de culotte"...Au milieu de la descende, cette put..de barbe vient à passer avec la corde dans le descendeur, j'ai un mal fou à la récupérer, l'élastique est cassé, et je dois pour la porter la serrer entre mes dents....j'arrive tant bien que mal à terre, les enfants sont ravis et me posent un tas de questions..je réponds entre mes dents et pour cause, ma barbe n'a plus d'élastique....J'ai eut chaud au cours de cette formidable journée mais quel bonheur pour les enfants...et pour moi que de souvenirs.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Jeu 2 Sep 2010 - 8:56

bonjour... affecté pour 3 ans à la Guadeloupe, j'avais pour capitaine un ancien colonial, qui avait fait toute sa carrière sous les tropiques, et avait acquis une certaine façon de vivre et de voir les choses...Nous le califions de "seigneur" car ils se comportaient lui et son épouse en véritables seigneurs...Ils avaient une superbe villa à disposition et un gendarme "boys" local naturellement qui l'entretenait en permanence, il était détaché permanent auprès de ce couple......une femme de ménage qui normalement aurait du travailler au mess passait le plus grand de son temps au service du maitre des lieux et de sa dame....chauffeur pour madame , pour aller en ville, et bien d'autres avantages.... bref....le jour arriva ou le gendarme antillais détaché pour l'entretien de la villa du capitaine part en permissions...il lui faut un remplaçant, et les volontaires sont inexistants... alors voilà que le poste de remplaçant "boys" me tombe dessus...pas le choix, c'est un ordre.....j'ai beau dire que je ne connais rien à l'entretien du jardin et que je suis maladroit...rien n'y fait..... le lendemain après le rapport, je me présente à la villa du Capitaine....ordres secs, diverses recommandations, il me dit ce qu'il y a à faire.... ce matin tailler la haille d'ibiscus qui entoure la maison....elle est longue et haute.....Il me laisse..je vais prendre l'escabeau, et le taille haie électrique...je n'ai jamais taillé de haies de ma vie..je vais prendre quelques conseil aux de camarades qui m'expliquent en gros la façon de procéder....d'abord tirer un cordeau et le prendre comme guide....me voilà prèt a donner les premiers coups de cisailles, tout se passe bien, je viens de faire plusieurs mètres et je suis assez satisfait du résultat....quand tout à coup je suis assailli par une nuée de guêpes, je suis piqué à plusieurs endroits...je saute de l'escabeau et quitte les lieux en abandonnant tout sur place...je vais voir les camarades en leur expliquant ce problème non prévu.... ces dernier ne conseil le seul truc efficace contre un nid de guêpes...verser de l'essence sur ce dernier...la mort des insectes est instatanée.....rassuré je vais au garage récupérer un bon demi seau d'essence (a l'époque elle n'était pas chère)....j'approche de la haie, détecte le nid, puis je balance le contenu du seau sur l'essain...effet immédiat, me voilà tranquille...j'attends quelques instants et je continue ma besogne.......au bout de quelques heures , stupeur, la section de haie qui a reçu l'essence , perd ses feuilles..elles sont toutes rabougries et noires....un trou d'un mètre et demi au milieu de la haie....Quand le Capitaine est rentré et est venu voir mon travail, c'est une engueulade maison qui m'est tombée dessus, cris, menances, propos à la limite de l'insulte...bref " bouttez moi le camp, je ne veux plus vous voir"....l'adjudant d'escadron bien embarrasé à du trouver illico un remplaçant...bon courage mon gars..... depuis cet épisode, plus jamais on ne m'a confié un travail de jardinage....j'étais personnage no grata à la villa....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Ven 3 Sep 2010 - 9:41

bonjour... outre mer, les occasions ne manquaient pas de faire la fête, tout était bon pour organiser un bal ou des festivités...celà allait du concours de boules au bal Masqué....en période de carnaval aux Antilles, il était impensable de ne pas organiser un bal costumés...Nous invitions tous les gendarmes des BT, des civils,et amis et la Gendarmerie.....les bals des pelotons mobiles de la Trinité étaient très prisés et renommés... Plusieurs jours à l'avance nous transformions les garages en dancing....le tout décoré de feuille de cocotiers et de tissus barriolés...ambiance tropicales.... évidemment il fallait faire l'effort de se costumer....chacun laissa libre cours à ses goûts...il y avait des pirates,des indiens, des pierrots etc....femmes et enfants se costumaient aussi...avec un copain, après avoir fait le tout des possibilités de costumes, il nous fallait trouver ce qui n'avait pas été fait...notre choix se porta sur le déguisement de deux filles de petites vertus.....Nos épouses nous aidèrent à trouver dans leur garde-robes, tout ce qu'il fallait, soutiens-gorges, bas, chemisier, jupe, bijoux etc. le plus difficile à trouver à été les hauts talons.....du rembourage aux endroits prévus, une perruque, et un maquillage extravagant....un petit sac à main terminait le costume...c'était à si tromper, nos épouses avaient merveilleusement travaillées...seule notre démarche hésitante pouvait nous trahir....Le soir du bal venu, nous fimes une entrée fracassante..... tous les "mâles" ont tournés la tête..... dans un premier temps nous avons pris position au bar dans des attitudes provocantes qui ne laissaient aucun doute sur nos activités, adressant par çi par là des bisous et clins d'oeil coquins....Dans la lumière tamisée nous avions fière allure....un célibataire en "rut" est venu inviter le copain pour danser un slow....pendant toute la danse il ne s'est aperçu de rien et croyait dur comme fer qu'il avait la "côte"...c'est avec beaucoup de mal de mon camarade à du repousser ses avances pressantes ....quelques danses après, il s'est enfin aperçu de son erreur, peneau et honteux il pris position au bar afin de noyé son chagrin.....pour nous le retour à été aussi difficile, un peu "pompette" la marche en hauts talons n'est pas recommandée....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Ven 3 Sep 2010 - 10:16

En déplacement dans la capitale, nous étions en réserve M.O du côté de l'assemblée nationale, sur le quai de Seine.... comme d'habitude une garde aux véhicules est mises en place, nous pouvons sortir pour discuter, ou aller à la recherche d'un endroit pour satisfaire nos besoins.....un civil vient nous avertir qu'il vient de voir un gendarme a genoux les bras en croix sur le pont de la Concorde....nous en avertissons immédiatement le Commandant de peloton, puis le Capitaine....un petit groupe se rend sur place, et constate d'effectivement qu'un gendarme prie les bras écartés, la tête dans les nuages. C'est un vieux célibataire, un peu naif, victime de biens des blagues de la part de ses amis.....nous le relevons avec difficulté, il veut absolument reprendre sa position( elle est là, je la vois, je vous salue Marie etc......il à vu une apparition de la vierge......nous arrivons de force à le faire réintégrer le bus...une ambulance du Val de Grâce vient rapidement le chercher.....pendant plus de 6 mois aucunes nouvelle de ce gendarme...Puis, un jour, retours à l'escadron.... il a l'air en forme, et il reprend du service..... quelques jours plus tard, je me trouve au poste de police en sa compagnie....mon attention est bien vite attirée par des comportements anormaux... il coupe les communications téléphoniques, s'énerve contre le poêle à charbon etc.....j'en avise immédiatement l'Adjudant d'Escadron, qui le renvoi dans sa chambre située au premier étage au dessus du mess....et fait appeler un remplaçant....Le Commandant d'escadron est alerté, il vient aux nouvelles.... placé sous la fenètre il appelle le gendarme par son nom , pas de réponse...il monte alors l'escalier menant aux chambres célibataires en compagnie de l'adjudant d'escadron....ils sont reçu par un coup de PA Mac 50....descente d'escalier record....arrivé dans la cours d'honneur, le gendarme qui a ouvert sa fenètre, lâche deux autres coups...tous les militaires présents sont à plat ventre dissimulés derrière la bordure et le massif de fleurs du mat des couleurs....."ne faites pas le con... c'est votre capitaine qui vous parle"..pour toute réponse...deux ou trois coups de PA.....qui font gicler les graviers de la place d'armes.... un témoin aperçois le gendarme sauter par une fenêtre située à l'arrière du bâtiment....et s'enfui vers les garages.....il commence à faire nuit....a tout pris éviter que ce fou furieux quitte l'enceinte de la caserne et s'en aille en ville, on ose imaginer la suite.....un motard de la BRGM rentrant de service se risque vers l'endroit ou il est suspectible de se cacher...au fond il y a un tas de bidons de 200 l en tôle.....accroupi, l'arme à la main, il écoute...c'est alors qu'il perçois un bruit, se retourne et se voit appliqué sur la tempe le canon d'un pistolet....il n'a pas le temps de réagir, clic ! le malade vient d'appuyer sur la détente...la chambre est vide..plus de cartouche......le gus est maitrisé, et réexpédier dans un centre spécialisé d'ou nous n'aurons plus aucune nouvelles...quand au motard "miraculé" je l'ai revu plusieurs années plus tard....qu'en nous reparlons de cet épisode...il en tremble encore.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Ven 3 Sep 2010 - 12:38

Mon peloton est désigné pour aller une quinzaine de jour sur l'île de Marie Galante...mission ,surveiller discrètement une usine à sucre.. car il y a un risque d'occupation par des grèvistes....Le peloton est cantonné dans une villa appartenant au propriètaire de l'usine..elle est située sur une colline dominant les installations....le poste de surveillance consiste à regarder depuis la terrasse à l'aide d'une paire jumelles s'il n' y a pas d'attroupement qui se forme aux environs de l'usine...pour ce faire, le gendarme de faction a adopté la tenue "cocotier" c'est à dire en maillot de bain, huile protection coup de soleil à portée de main, chapeau de paille ou bob "Ricard" selon les goûts... il est allongé sur une chaise longue..à côté ,une table basse ou résiste comme il peut un glaçon dans un verre de " ti punch "..une paire de jumelle portée régulièrement au niveau des yeux..... un service peinard.. pour une fois il faut refuser les volontaires.....pour améliorer l'ordinaire et faire en sorte que ce ne soit plus "ordinaire" nos deux meilleurs chasseurs sous-marin du peloton décident d'aller voir si quelques langoustes ne pourraient pas améliorer notre pitance..... pour celà ils demandent deux volontaires pour les aider et tenir les sacs..... je suis de la partie......Nous voici parti en mer à quelques mètres du rivage...et notre surprise est énorme..dans un mètre d'eau il y a des langoustes....elles sont alignées sous des dalles, nos deux chasseurs les prennent au fusil harpon en enfilade et en récupèrent plusieurs sur sa flèche.......un peu plus loin, dans les rochers ..ce n'est qu'antennes...ça grouille de langoustes partout, un vrai tir aux pigeons ces langoustes... plus tard nous avons appris que par des effets de "lune" certains jours les langoustes se rassemblent et émigrent..d'ou cette abondance dans peu d'eau.....mon sac se rempli rapidement, et plus il se rempli et plus j'ai de difficultés à rester en surface....a la fin je suis condamné à nager en permanence afin de ne pas couler...cette partie de chasse sous-marine à couté au "peuple crustacés", 157 de leurs membres....pour un effectif de 25 gendarmes c'était correct il y avait du rab.......... quel régal, je m'en lêche encore les doigts aujourd'hui.........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Dim 5 Sep 2010 - 9:23

Dans les années 70, (et des brouettes....) La Gendarmerie à la Guadeloupe vient de recevoir une superbe vedette de 22 m ...elle est baptisée "Karukéra"....puissante, armée d'une 12/7, elle convient parfaitement pour se rendre de la Guadeloupe à Saint-Martin et Saint Bathélémy....Pour son premier voyage inaugural, elle embarque à son bord quelques officiers...voyage à Saint- Martin en passant par St-Barth.....Naturellement ces zônes franches sont très intéressantes pour l'achat d'alccols, de matériels hifi, photographiques et pour les bijoux.....Les passagers d'ailleurs ne s'en privent pas et remplissent allégrement quelques compartiments de la vedette, prenant même du matériel pour les amis.....le voyage retour se passe très bien,.... là ou çà se gâte c'est une fois l'embarcation amarée au port de Pointe à Pitre...la Douane est présente et sur les dents ,elle monte à bord de Karukéra....contrôles divers, .....et saise de l'embarcation et de tout ce qui est à bord....l'opération est dirigée par un officier des douanes les douaniers sont en arme..... La saisie de la vedette Gendarmerie fait le lendemain la une des journauxlocal, et du JT..... c'est la risée dans toute les Caraïbes...des chaines stéréo et divers matériels et alcools ont été saisis....il y en a pour de l'argent.....l'affaire "monte" jusqu'au sommet de la hiérarchie et de l'état....des sanctions vont tomber....le Responsable des douanes, se trouve vite fait muté, çà lui apprendra à faire du zèle...avait-il un contentieux avec la gendarmerie...qui sait....Pour ce qui est des officiers impliqués dans cette affaire, le plus jeune et le moins gradé se voit désigner pour porter le "chapeau"..il sera le seul puni..en passant des cocotiers Guadeloupéens aux terrils du Nord-Pas-de-Calais, ce qui ne l'empêchera pas d'avoir un avancement à la hauteur de son dévouement......Notre commadant d'unité était du voyage...il s'en est tiré "les cuisses propres...." car malade en bâteau il a préferé rentrer par avion.... je ne vous dis pas, les réactions de la population...qui ne manquait jamais une occasion de nous mettre sous le nez l'acticle et la photo de la Vedette Gendarmerie....pendant un certain temps ont s'est abstenu de faire des contrôles routiers.....dans les jours qui ont suivis.....une notre est apparue, nous rappelant qu'il était interdit de ramener du matériels et alcool sans être détaxés tout militaire pris par la douane serait puni sévèrement ....ils ne manquaient pas d'air.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Dim 5 Sep 2010 - 9:48

Mon premier escadron ,Niort pour ceux que celà intéresse, m'a permis d'apprendre beaucoups de choses, grace en partie aux anciens... Un jardin était affecté à chaque logement ... et les soirs après le service nous nous retrouvions au jardin...A côté de mon potager il y avait celui d'un ancien... le mien était vraiment minable à côté du sien...pas une herbe folle, tout dans un alignement parfait... les légumes monstreux, Bref..un modèle....devant mes difficultés à jardiner il n'hésitait jamais à venir le donner des conseils...mais rien n'y faisait, le travail de la terre n'était pas mon truc...pourtant il le fallait bien, car un jardin délaissé attirait les remarques des voisins et de la hièrarchie...Heureux ceux trouvait un voisin qui voulait profiter de sa parcelle...généralement les jeunes prètaient leur parcelle aux anciens qui aimaient jardiner, ils demandaient pas mieux....souvent nous nous retrouvions tous dans les jardins, les femmes et les gosses ,les discutions allaient bon train.... et chacun pouvait admirer la production de l'autre, il y avait des échanges de légumes et de bons procédés... Il fallait surveiller les gosses afin qu'ils n'aillent pas dans les jardins piètiner fleurs et légumes.....un jour je me suis ramassé une "avoinée" pas pourrie des vers... mon ainé de 4 ans est allé avec un autre gamin de son âge arracher les haricots de l'adjudant d'escadron....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Dim 5 Sep 2010 - 11:04

il y a des situations ou on aimerait être ailleurs....comme ce voyage effectué en Nord Atlas qui nous amenait de Guadeloupe ne Guyane.... arrivé à proximité de l'aéroport de Rochambaud à Cayenne le pilote enclanche la descente du train d'attérissage.... ce dernier ne veut pas descendre....plusieurs essais sont effectués, le mécano s'active, et décide de descendre le train en manuel.....enfin le train est sorti...malheureusement il n'a pas voulu se vérouiller..... pendant se temps nous effectuons des cercles autour de l'aéroport afin de brûler le maximun de carburant pour envisager un atterissage sur le ventre..... au sol nous commençons à apercevoir le ballet des véhicules de secours, et la mise en place des pompiers.... nous ne sommes pas rassurés malgré les consignes du chef mécano qui nous explique la possition de sécurité à adopter en pareil cas.....la décision de se poser est prise après une bonne heure de vol circulaire.... les roues touchent le sol...tout va bien....ouf ! content de retrouver le plancher des vaches....
Le voyage retour une quinzaine de jours suivants, toujours avec le même avion est resté aussi dans nos mémoires...en effet, c'était la veille de Noël, le plus gros de l'effectif devaient rentrer dans un DC 6 confortable alors qu'un petit relicat devait voyager par Nord Atlas....avec quelques copains nous nous portons volontaire pour prendre place dans le Nord.....c'est pas très confortable et le froid règne pendant le vol.....peut importe.... au moment de partir, le DC 6 est en panne, le personnel débarque, nous nous partons.....comme ce soir c'est le réveillon et que les pilotes ne veulent pas le rater, c'est plein pot que nous rallions la Martinique , deux passagers sont "larguer" sur le tarmack... nous repartons à toute vitesse, des flammes immenses sortent des pots d'échappements, nous serons à l'heure pour attaquer les langoustes et le ti punch....les autres ont malheureusement passé le réveillon dans l'aéroport en attendant la fin des réparations.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Lun 6 Sep 2010 - 8:02

En déplacement à Paris, il nous arrivaient quelques fois d'être en réserve M.O aux quartier des Célestins....Jeunes gendarmes, nous avions besoin de bouger et nous partions dans cette caserne visiter boxes et écuries ou se trouvaient de nombreux chevaux, une visite au manège ou évoluaient des cavaliers nous passait le temps.....A l'escadron il y a vait un Chef qui avait servi longtemps à la garde comme trompette à cheval....pour lui être aux Célestins lui permettait de retourver des endroits biens connus et surtout quelques camarades....Nous avons repèrés que notre Chef partait souvent seul dans les écuries, il y passait beaucoup de temps...intrigués nous avons décidé un jour de le suivre discrétement....Notre Chef parlait aux chevaux...et plus particulièrement au sien, celui qui à laissé en quittant "la Garde" ...il s'appelait "Ophérista"... "mon pauvre Ophérista, tu n'es pas bien soigné, regarde tes sabots..attends je m'occupe de toi"....et notre Chef prenait brosses, seau d'eau et bichonnait son vieux cheval....tout en lui parlant... il lui disait son regret de l'avoir quitté.....il avait les poches remplies de friandises, sucres, biscuits...Ces séances de tête à tête avec son vieux compagnon se renouvelaient souvent, et le cheval reconnaissait le pas de son ancien maitre de très loin, il dressait les oreilles et piafait d'impatience, ....à chaque fois que nous le pouvions, nous nous glissions discrétement dans les écuries pour assister à ces scènes émouvantes.....Ce Chef ,nous l'aimions bien, il était humain et n'était pas aussi "vache" que les autres...à chaque fête de Noël ou autres, il revêtait sa belle tenue de cavalier, et sa trompette superbement astiquée..puis se mettait à califourchon sur une chaise, le dossier devant lui....et se mettait à jouer tout en simulant les mouvements du cheval au trot....c'était un vrai régal...les enfants adoraient..et nous nous étions sidérés par le talent et la fierté de ce vieux Garde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Mar 7 Sep 2010 - 9:27

En réserve MO sur le quai de Seine en face à de l'Assemblée Nationale, nous sommes quelques uns à terre en discutant et en regardant passer les bâteaux..... depuis un certain temps nous remarquons qu'un invidu placé au centre du pont de la Concorde regarde l'eau.....celà nous intriguent un peu et un camarade lance " vous ne voyez pas que le gus saute à l'eau.... allez on ouvre les paris..." nous continuons notre conversation tout en jetant de temp en temp un coup d'oeil à l'individu du pont qui est toujours là à contempler les flots..... c'est alors que le gus, enjambe le parapet, passe de l'autre côté et se tient debout sur la bordure extérieure du pont..."oh! le con..il va sauter..." en effet le mec se balance à la flotte, chance pour lui qu'il n'y ait pas une péniche ou un bâteau mouche en dessous....nous alertons le PC trans....quelques minutes plus tard, une vedette de la police fluviale récupère le plongeur....il n'avait pas coulé, sa chemise gonflée d'air l'avait maintenue en surface.... pour un suicide raté on ne fait pas mieux......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Mar 7 Sep 2010 - 10:29

A la Guadeloupe, nous assurions un service d'aéroport , qui consistait à surveiller les parkings, le hall d'entrée et assurer la sécurité des lieux...en liaison avec la BGTA .... A force d'effectuer ce service nous connaissions beaucoup de personnels et d'employés....un jour un camarade sur un renseignement d'un employé de l'aéroport croit mettre à jour un important trafic de devises.......il mêne sont enquête en douce et en "solo" "question de doubler les gendarmes de la BGTA" qui nous prennent pour des larbins et des bons à rien....Après quelques jours d'investigations il met la main sur une petite liasse de Dollars Américains...heureux, il va en informer le commandant d'unité....qui a sont tour alerte la brigade des recherches....branle-bas dans la boutique...c'est l'affaire du siècle....celà fait grand bruit, beaucoup sont déjà au courant de l'affaire.
le lendemain alors que je passais à proximité du bureau du Capitaine celui-çi m'invita à venir dans son bureau....il me tend alors un billet d'un dollar et me demande s'il est faux ou vrai.....je l'examine attentivement et ne décelle aucune anomalie....il me dit regardez bien le filigramme , mettez le billet à la lumiere..... oh! surprise, dans le filigramme une scène pornographique.....il me tend d'autres coupures...elles aussi comportent des scènes porno dans le filigramme....en fait notre gendarme a été victime d'une farce montée de toute pièce par quelques personnels de l'aéroport.....cette histoire de faux dollars à fait le tour de l'île....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Mar 7 Sep 2010 - 17:29

Mon unité est désignée pour aller au camp de la Courtine comme escadron support afin de servir de troupe de manoeuvre pour les exercices de combat...Tous les matins avec mon groupe et un véhicule je suis à la disposition d'un ou plusieurs élèves officiers.... Nous devons exécuter scrupuleusement ses ordres.....Au cours de l'exercice de combat, il nous est facile de voir si le candidat s'y connait ou s'il pédale dans la semoule.....dans bien des cas , s'il est sympa, nous l'aidons en anticipant les manoeuvres et en nous postant là ou il faut...en effet nous connaissons par coeur, les thèmes, les manoeuvres, les emplacements d'incidents etc.... dans le cas ou nous tombons sur un élève hautains pas sympa et qui se prend déjà pour Rommel ou Patton, nous lui arrangeons à notre façon son combat...Un jour nous avons avec nous un officier africain, de la Côte d'Ivoire, noir comme du charbon...pour le camouflage pas besoin de bouchon de liège brulé, c'est parfait....il est fils de ministre et espère bien vite accéder au grade de Général....Il est sympa et nous fait marrer avec son accent africain...."quand son commandant de peloton lui demande sa position il répond " assis dans le camion à côté du conducteur".....quand il reçoit l'ordre de se porter à la corne du bois....il se prend la tête avec son Cdt de peloton en affirmant que ce n'est pas une forêt qui est en face de lui, mais de simples broussailles...venez chez moi, je vous montrerez ce qu'est une fôret....nos arbres sont trois fois comme les vôtres.... bref nous prenons en compte son combat.....Midi arrive fin de manoeuvre pause casse-croute...comme tout moblo qui se respecte, nous avons des munitions en plus du repas froid du mess...saucisson de pays, fromage local, et naturellement des obus de 75 côtes du Rhône et Bordeaux.... notre Ivoirien n'a rien à manger, il a oublié son sac repas..et c'est avec de grands yeux et avec envie qu'il nous voit déballer toute notre victuaille....une tournée de Côtes du Rhône pour commencer , nous lui proposons de partager notre pitance.... bien entendu il accepte..je ne sais pas s'il était musulman, mais il a fait honneur au sauciflard, aux rillettes et aux pâté de campagne.....quand au pinard, j'avoue qu'il n'était nul besoin de le forcer, c'est qu'il avait une sacré descente le fiston au ministre.....ben ! oui, il était "pompette" pour la reprise de la guerre de l'après midi.... quand il envoyait un message radio, je me doute de la tête de celui qui réceptionnait...il devait penser que le message était codé..... bon...tout c'est parfaitement passé, manoeuvre réussie....nous nous sommes retrouvé au bar àprès le débrienfing...C'est l'afrique qui payait la tournée.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Mer 8 Sep 2010 - 7:47

Toujours à La Courtine.....le lendemain nous avons avec nous deux élèves officiers, dont une demoiselle...une des rares en Gendarmerie à cette époque....elle est mignone mais complétement concentrée sur son boulot....elle est têtue et sait ce qu'elle veut.....elle donne des ordres clairs et nets.....elle prend le commandement du groupe pour la manoeuvre d'ouverture de route...il pleut et la campagne est trempée. et n'accepte aucun conseil.... notre chauffeur de TP.3 connait bien les lieux et sait parfaitement ou s'arrêter....lors d'un bref arrêt il veut placer son véhicule comme d'habitude... la "Gendarmette" refuse et lui indique un autre emplacement...il a beau dire que cet endroit et humide et boueux et que le risque de s'embourber est grand....butée comme peut l'être une femme, elle insiste et ordonne au conducteur d'obéir...Pas très heureux le chauffeur, avec ses 15 ans de service il n'apprécie guère qu'une "sauterelle" vienne lui donner des ordres.....question conduire un TP.3 il connait, il a fait les pistes de la Calédonie lui... bref ,il s'excécute et place le véhicule à l'endroit prévu...un petit sourire pointe à la commissure de ses lèvres.....au bout de quelques instant l'ordre d'embarquer arrive... tout le monde reprend sa place dans le véhicule pour reprendre la progression sur l'axe.....première , coups d'accélérateur, le camion patine, impossible d'avancer....moment d'hésitation, l'élève demande a tout le monde de descendre et de pousser le TP.3....chacun prend sa place "au cul" du camion ou sur les côtés...une seule place disponible pour la Gendarmette une place à l'arrière droit du véhicule en plein dans l'axe de la roue ...je vois dans le rétro la bouille réjouie de notre chauffer, qui appuie comme un malade sur l'accélérateur....une gerbe de boue et de gazon vient crépire des pieds à la tête notre demoiselle..on dirait une sculpture de Giacometti....la vengeance accomplie notre conducteur passe le crabot et sort de l'ornière.....Chariée par ses camarades notre bonne femme de boue se souviendra longtemps de cet épisode et en tirera la leçon..faire confiance à l'expérience des anciens et ne jamais se mettre dans l'axe des roues.....elle ne nous à pas payé à boire au retour de manoeuvre......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Mer 8 Sep 2010 - 7:47

Toujours à La Courtine.....le lendemain nous avons avec nous deux élèves officiers, dont une demoiselle...une des rares en Gendarmerie à cette époque....elle est mignone mais complétement concentrée sur son boulot....elle est têtue et sait ce qu'elle veut.....elle donne des ordres clairs et nets.....elle prend le commandement du groupe pour la manoeuvre d'ouverture de route...il pleut et la campagne est trempée. et n'accepte aucun conseil.... notre chauffeur de TP.3 connait bien les lieux et sait parfaitement ou s'arrêter....lors d'un bref arrêt il veut placer son véhicule comme d'habitude... la "Gendarmette" refuse et lui indique un autre emplacement...il a beau dire que cet endroit et humide et boueux et que le risque de s'embourber est grand....butée comme peut l'être une femme, elle insiste et ordonne au conducteur d'obéir...Pas très heureux le chauffeur, avec ses 15 ans de service il n'apprécie guère qu'une "sauterelle" vienne lui donner des ordres.....question conduire un TP.3 il connait, il a fait les pistes de la Calédonie lui... bref ,il s'excécute et place le véhicule à l'endroit prévu...un petit sourire pointe à la commissure de ses lèvres.....au bout de quelques instant l'ordre d'embarquer arrive... tout le monde reprend sa place dans le véhicule pour reprendre la progression sur l'axe.....première , coups d'accélérateur, le camion patine, impossible d'avancer....moment d'hésitation, l'élève demande a tout le monde de descendre et de pousser le TP.3....chacun prend sa place "au cul" du camion ou sur les côtés...une seule place disponible pour la Gendarmette une place à l'arrière droit du véhicule en plein dans l'axe de la roue ...je vois dans le rétro la bouille réjouie de notre chauffer, qui appuie comme un malade sur l'accélérateur....une gerbe de boue et de gazon vient crépire des pieds à la tête notre demoiselle..on dirait une sculpture de Giacometti....la vengeance accomplie notre conducteur passe le crabot et sort de l'ornière.....Chariée par ses camarades notre bonne femme de boue se souviendra longtemps de cet épisode et en tirera la leçon..faire confiance à l'expérience des anciens et ne jamais se mettre dans l'axe des roues.....elle ne nous à pas payé à boire au retour de manoeuvre......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Mer 8 Sep 2010 - 8:07

J'ai connu cette époque des manoeuvres au Camp de la Courtine, pour y passer le brevet d'arme le DQSG ou être escadron support de EOGN.... un petit village dont la moitié des maisons était un débit de boissons... est dans ses nombreux cafés quelques filles chargées d'attirer le client et de les faire boire.... il y avait des gendarmes mais aussi des militaires, la cohabitation était quelques fois tendue...pas au camp, mais à l'extérieur....il n'y avait pas de filles pour tout le monde..en plus les gendarmes avaient plus d'argent que les trouffions....l'alcool aidant les heurts n'étaient pas rares.... lorsque nous rentrions du combat avec nos auto-mitrailleuses, il fallait traverser tout le village et passer devant les bars..... ou nous attendaient les filles courtement vêtues, elles nous adressaient des sourires, des bisous, nous montraient une jambe ou un décolleté ...Nous en tourelle nous étions tous émoustillés, des sifflets et des cris sortaient des véhicules au grand désespoir des gradés.....au retour au camp, la remise en état de matériel ,et les pleins étaient rapidement fait....vite en civil ou treillis direction le village et tournée des bars.....quelques fois les nuits étaient longues, quelques uns arrivaient en vrac au petit matin pour repartir en manoeuvre....

Au cours du séjour, il y avait des prises d'armes, et nous nous régalions de voir les élèves officiers étrangers en grande tenue....du rouge, du vert, du jaune, des képis, des casquettes, des bérets, des fouragères et aiguillettes de partout....ne parlons pas des kilo de médailles qui les font ressembler à des sapins de Noël ambulants....certains avaient le sabre, valait mieux passer au large quand ils le manoeuvrait....des tenues camouflées, vertes, sables, léopard.... vraiment celà valait le coup d'oeil...pour la rigolade fallait attendre le défilé....une vraie armée à "Bourbaki"...pas un au pas...un vrai bordel....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Mer 8 Sep 2010 - 8:27

De retour d'une mission en forêt équatoriale profonde en Guyane, nous descendons depuis deux jours la Mana en pirogue....en effet notre parcours de 15 jours à pied et a la boussole prenait fin sur les bords d'une crique la Cocioko ou sont venu nous récuper des piroguiers....au cours de ces journées pirogues, nous avons un soir fait une halte dans un petit village nommé "3 Fromagers" les prioguiers avaient eut la bonne idée de venir nous récupérer avec un bruleur à gaz, de l'huile et diverses denrées dont des pommes de terre.... notre progression sur les criques, était l'occasion de tirer quelques gibiers, question d'améliorer l'ordinaire qui consistait à des rations de type E.... nous avions tirés aujourd'hui quelques singes atèle...arrivés au village les pirogiers conditionnent les animaux pour les faire cuire...quand on a vu un singe sans poil baigner dans un faitout, la comparaison avec un gosse est vite faite et votre appétit disparait bien vite..... moi je sui chargé de faire et cuire des frites,.... quel régal, les copains viennent tour à tour piocher dans le plat....au fur et a mesure des fournées, je n'ai que peu de frites dans le plat....pour remédier à ces "vols" de frites, il me vient l'idée d'aller demander à un piroguier de me couper les doigts des singes et de me les remettre....me voici les mains remplies de doigts...que je mélangent avec les frites du plat...comme la nuit vient de tromber, il est impossible de distinguer un doigt d'atèle d'une frite, ..... le premier client vient en douce me dérober quelques frites, je ne dis mot faisant semblant de n'avoir rien vu.....au bout de quelques instant, cris, crachas, vomissements....le piège a parfaitement marché.....puis personne n'est venu prendre des frites, j'ai pu terminer tranquillement mes cuissons....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bacoco
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 768
Age : 70
Localisation : Le Val d'AJOL 88340
Emploi : retraité Gendarmerie
Date d'inscription : 22/07/2010

MessageSujet: Re: anecdotes...   Ven 10 Sep 2010 - 9:04

bonjour...je vais vous laisser pour 3 semaines environs...j'accompagne Madame en cure....je reprendrai le cour de mes anecdotes à mon retour...bye....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: anecdotes...   Ven 10 Sep 2010 - 9:39

flower bonne cure , tu auras peut etre de nouvelles anecdotes sur les curistes a nous raconter a ton retour !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: anecdotes...   

Revenir en haut Aller en bas
 
anecdotes...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Forums spécifiques (GM / GR / CSTAGN / GAV / Personnels Civils Gie / Réservistes) :: Forum spécial Retraités-
Sauter vers: