Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 des tas de questions d'une future femme de gendarme podologue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
morgane13
Nouveau membre
Nouveau membre
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 28
Localisation : marseille
Emploi : etudiante
Date d'inscription : 09/06/2010

MessageSujet: des tas de questions d'une future femme de gendarme podologue   Mer 9 Juin 2010 - 12:32

Bonjour à
tous et à toutes,



Je vous écris un petit message car
mon homme veut s'inscrire dans la Gendarmerie, faire une longue et
belle carrière de motard dans la gendarmerie et j'avoue que je
flippe un peu, j'ai de nombreuses questions... J'ai l'impression que
bon nombre de mes projets tombent à l'eau... Peut-être est-ce une
fausse impression ?

C'est pour ça que je viens vous voir.


Je suis en étude de pédicurie
podologie, donc amenée à ouvrir un cabinet, qui tournera très
bien
normalement au bout d'un certain nombre d'années (6-10 ans).
Vous commencez à voir où je veux en venir ! Je flippe surtout au sujet des
déménagements ^^


Ses premières années, je le
suivrai, je trouverai des remplacements le plus près possible de la
caserne. Ensuite, une fois qu'il sera motard, et posé dans une
gendarmerie, j'aurai aimé faire mon cabinet et me poser pour une
dizaine d'année... Mais comme il a de l'ambition, j'ai peur que
pour
accepter une évolution il soit obligé de déménager
loin...




-est-ce possible qu'il soit muté
près de là où nous étions déjà ? Ou généralement, pour
évoluer, ils sont mutés à + 100 bornes ? Genre il y a 70-80%
risque qu'on soit célibataire géo
? (c'est ça qui me fait peur)


-est-ce qu'il peut rester dans une
brigade autant qu'il veut
, s'il ne veut pas évoluer (comprendre
s'il
ne veut pas déménager loin) ? Et ne muter qu'une fois qu'il
a une localisation qui lui convient ?


-Est-ce que les motards dans la
gendarmerie ont très peu de temps libre, tellement que avoir
des
enfants fait que je serais obligée de m'occuper de tout ?



- Ou alors le planning est connu plus ou moins à l'avance et
on peut s'organiser pour emmener les enfants à l'école/loisirs tel
ou tel jour …? (sachant que je choisis mes horaires puisque je suis
en libéral, je peux aménager mes horaires sans trop de
contraintes)

...Ouh quel gros pâté ! Désolée j'ai
tellement de questions...


Hier j'ai passé mon après-midi
sur ce forum à lire toutes les femmes qui disaient qu'elles ne
pouvaient pas trouvé de job ou de petits CDD mais difficile à gérer
avec des enfants à cause des horaires... Je n'ai pas lu d'expériences avec des femmes qui
ont continué à bosser puisqu'elles étaient en libéral et
donc
horaires aménageables...


Je ne veux pas arrêter de
travailler, je veux mon cabinet, même à temps partiel ... Est-ce
que c'est réellement possible
?


Merci pour toutes vos réponses
!

Morgane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: des tas de questions d'une future femme de gendarme podologue   Mer 9 Juin 2010 - 12:59

Bonjour..

Ben comme tu l'as lu , ça va pas être facile surtout lorsque tu dis que ton compagnon a de l'ambition......

Après c'est un choix , sachant qu'un cabinet comme tu souhaites avoir rapporte sûrement qu'une solde de gendarme...

En plus Motard , c'est pas encore gagné... il y a quelques épreuves avant, après avec l'avancement.......

Maintenant tout est possible , et de plus avec tous les changements actuels en gendarmerie avec le rapprochement et la parité , il est assez difficile de se projeter dans l'avenir.....

Bon courage.................................
Revenir en haut Aller en bas
GD-RGMP
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 3385
Age : 43
Localisation : Eure-et-Loir (28)
Emploi : MDL/C en BTP
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: des tas de questions d'une future femme de gendarme podologue   Mer 9 Juin 2010 - 13:04

Je ne suis pas en Brigade Motorisée (donc pas motard) mais en Brigade Territoriale (BT). Donc pour ce qui est des possibilités d'aménagement de service, je ne me prononcerai pas.

En revanche, ce que je peux dire, c'est qu'il n'y a pas des BMO/EDSR partout contrairement aux BT. Donc vu que le nombre d'unité est limité, le nombre de place l'est tout autant et les possibilités de déménagement ne sont sûrement pas aussi simple qu'en BT.

Un autre point important à prendre en compte : Ce n'est pas forcément parce que ton conjoint est un bon motard "civil" qu'il pourra être motard gendarmerie : Il y a des tests à passer.
Si l'aptitude à servir en unité moto ne lui est pas reconnue pendant l'ESOG (Ecole de Sous-Officier de Gendarmerie), et bien il devra choisir (en fonction de son classement) la GD, la GM ou la GR (où là aussi existe une unité motocycliste). Il n'y a donc aucune certitude pour que sa volonté soit satisfaite dans un délai bref (moins de 4 ans après l'entrée en ESOG).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
drapeaublanc
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1804
Localisation : blue planet
Emploi : gendarme pousse cailloux
Date d'inscription : 17/03/2009

MessageSujet: Re: des tas de questions d'une future femme de gendarme podologue   Mer 9 Juin 2010 - 13:06

c'est bien d'avoir de l'ambition, mais un couple c'est à deux non ? pourquoi l'un devrait s'épanouir et l'autre ronger son frein ??? de plus passer de grade et gagner quelques centaine d'euros et perdre le salaire du conjoint quel interêt ? et puis avec la specialité BMISTE il finira minima Adjudant. Une femme d'un collègue a ouvert un cabinet d'architecte autant dire qu'il a compris qu'il ne fallait pas se mettre à l'avancement si demenagement au resultat. Et encore vous n'avez pas encore d'enfant, c'est encore plus compliqué !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: des tas de questions d'une future femme de gendarme podologue   Mer 9 Juin 2010 - 13:11

A mon avis ce sera très dur d'ouvrir un cabinet, surtout si ton homme veut faire une "belle carrière en Gendarmerie". Ce qui implique de nombreux déménagements donc impossibilité pour toi de t'installer dans un lieu précis. Ou alors, il reste "le célibatat géographique" pour vous. Une solution, mais c'est vrai pas la meilleure.

Tes études en podologie risquent de servir rien qu'à ton homme, lorsqu'il aura fait de nombreuses stations debout et qu'il trouvera un soulagement à ses pieds douloureux, lorsqu'il quittera ses bottes, grâce à tes connaissances en podologie.

Je pense, mais je peux me tromper, que tu devrais abandonner le fait d'envisager le libéral et de reporter l'ouverture de ton propre cabinet, selon ce que l'avenir vous réserve. Tu pourras exercer ton métier dans des cabinets privés, des cliniques ou hôpitaux à proximité du lieu où le travail de ton homme vous amènera. Certes, tu n'auras pas ton propre cabinet mais tu pourras toujours trouver une solution pour l'exercer.

A un moment donné, il y aura malheureusement un choix à faire, soit ton avenir professionnel, soit celui de ton ami, concubin ou époux. Mais tous les deux vous ne pourrez pas évoluer sans être obligé de vous éloigner.

En ce qui concerne les horaires de service, en gendarmerie ils deviennent aléatoires. La disponibilité est de rigueur dans cette Institution.
Revenir en haut Aller en bas
morgane13
Nouveau membre
Nouveau membre
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 28
Localisation : marseille
Emploi : etudiante
Date d'inscription : 09/06/2010

MessageSujet: Re: des tas de questions d'une future femme de gendarme podologue   Mer 9 Juin 2010 - 14:46

Merci d'avoir répondu aussi vite !
Je vois qu'il y a autant de réponses que de personnalités et c'est donc très intéressant

Pour ce qui est du message de GD-RGMP on avait cru comprendre qu'être motard c'était difficile aux vues du peu de places disponibles, on en a parlé et il m'a répondu qu'il ferait tout pour y être donc bon...

et je vois plus les choses comme drapeaublanc (d'ailleurs merci pour ton post ça me rassure beaucoup d'où ma question : une fois que tu es dans une gendarmerie qui te plait, tu n'es pas obligé d'être muté ? si tu ne veux pas évoluer tu peux rester à ta place autant de temps que tu veux? ou bien à un moment donné on va pas te donner le choix tu seras obligé de partir ?)

...dieu11 malheureusement les podologues ne travaillent pas en hôpital (1-2% profession seulement) mais bon je me débrouillerai pour exercer (domiciles...) ou je ferai le tour de la brigade avec mon bistouri à la main! "qui a de la coooooorne ?"

Excelsior, c'est vrai que ça va être compliqué cette vie!



...peut-être que je devrais poster ces questions dans la rubrique spéciale motard concernant les mutations, les horaires... quoique à ce que je comprends ça dépend de chaque brigade... Merci en tout cas


Dernière édition par morgane13 le Jeu 10 Juin 2010 - 18:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FLECHE D ARGENT
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 135
Age : 63
Localisation : vendee pres de la mer
Emploi : retraité ex cbMO
Date d'inscription : 29/05/2008

MessageSujet: is   Mer 9 Juin 2010 - 18:52

POUR TOUTES LES QUESTIONS POSEES VOILA UN PEU QUELQUES ORIENTATIONS/

Je précise que je suis motocycliste depuis plus de 37 ans. CB maintenant depuis plus de 12 ans.

1/ Pour les horaires, sans vouloir être un oiseau de mauvaise augures, le motocycliste est plus souvent dehors à compter de 7 h - 7 h 30 le matin et le soir fin de service entre 19 et 20 h. Probléme pour conduite des enfants à l'école.
Encore qu'en fonction du CB possibilité daménager certains jours soit le départ le matin ou la fin de service en fin de journée pour les enfants.
2/ Avant d'être motocycliste il faut d'abord être gendarme. Une fois cela atteint, n'avoir aucun probléme physique, réussir les tests et le permis de conduire militaire ( le PC civil ne suffit pas), à l'issue environ 3 mois de stage à FONTAIENBLEAU ( pour le moment) et si réussite affectation en unité moto. Pas obligatoirement où on espére.
3/ En ce qui concerne l'zvancement, si le compagnon ou mari a la galonnite, difficile pour lépouse de se poser où alors célibat géagraphique. Perso à un certain moment, j'ai priviligié mes enfants à l'avancement ( plus 14 ans dans le même grade) ce qui ne m'empêche pas de terminer major.
4/ Pour la profession de mon épouse, là effectivement il y a eu un choix à faire, mais elle n'étrait pas bardée de diplôme dont elle est devenue assistante maternelle depuis maintenant plus de 20 ans.
Votre probleme d'installation sera beaucoupt plus difficile.
5/ Choix de carrière: Perso dans votre cas, deux salaires complets , stabilité pour les futurs enfants, construction résidence principale proche, il y a pas photo. Cependant ce choix se décide à deux et non seul. Les conseilleurs n'étant pas les payeurs , ceci est à voir .
6/ fACILIT2 d'intégration: Il est certain que pour s'intégrer au sein d'une communauté, le maintien sur place est unne bonne décision. Sans compter qu'avec deux salaires plein la vie est plus facile !
6/ Fin de carrière: 2 retraites complétes valent mieux qu'une seule.

Espérant avoir répondu du mieux possible aux questions, toujours à dispo si nécessaire
Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FLECHE D ARGENT
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 135
Age : 63
Localisation : vendee pres de la mer
Emploi : retraité ex cbMO
Date d'inscription : 29/05/2008

MessageSujet: des tas de questions d'une future femme de gendarme podologue   Mer 9 Juin 2010 - 18:53

désolé pour les fautes d'orthographe ou de frappe, j'ai pas relu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
trax6
1er flocon
1er flocon


Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: des tas de questions d'une future femme de gendarme podologue   Mer 9 Juin 2010 - 21:04

Ma pauvre, c'est pas le pied ...

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
morgane13
Nouveau membre
Nouveau membre
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 28
Localisation : marseille
Emploi : etudiante
Date d'inscription : 09/06/2010

MessageSujet: Re: des tas de questions d'une future femme de gendarme podologue   Jeu 10 Juin 2010 - 14:41

trax6 a écrit:
Ma pauvre, c'est pas le pied ...
Cordialement
il faut voir le bon côté des choses: au moins il pourra
s'épanouir dans son boulot (un smic de vendeur, ça c'est pas le pied...)
ça m'ennuie de le voir rechigner à aller bosser tous les jours, il
s'ennuie et est peu payé par rapport à ses compétences et sa motivation
initiale (qu'il a perdu depuis quelques temps)...

Si moi je peux
monter mon cabinet, et lui, avoir un job de gendarme qui est
intéressant, tout va bien... Maintenant si on l'oblige à déménager tous
les 3 ans ça va pas le faire...

mais à ce que j'ai compris, c'est
à lui de se mettre en avancement pour muter/évoluer, si il ne se met
pas en avancement, il pourra rester là où il est pour une dizaine
d'année s'il veut...
et ça ça me plait. Je veux qu'on soit bien dans notre vie
professionnelle tous les 2. Je ne me vois pas mettre mon job de côté
pour lui, et vis versa, je ne veux pas qu'il soit frustré....

merci
pour vos avis et conseils
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
trems29
PPM, Référent, Conseiller
PPM, Référent, Conseiller
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 42
Localisation : CENTRE BRETAGNE
Emploi : ben..... temps complet et plus
Date d'inscription : 15/04/2010

MessageSujet: Re: des tas de questions d'une future femme de gendarme podologue   Jeu 10 Juin 2010 - 15:40

morgane13 a écrit:
trax6 a écrit:
Ma pauvre, c'est pas le pied ...
Cordialement
il faut voir le bon côté des choses: au moins il pourra
s'épanouir dans son boulot (un smic de vendeur, ça c'est pas le pied...)
ça m'ennuie de le voir rechigner à aller bosser tous les jours, il
s'ennuie et est peu payé par rapport à ses compétences et sa motivation
initiale (qu'il a perdu depuis quelques temps)...

Si moi je peux
monter mon cabinet, et lui, avoir un job de gendarme qui est
intéressant, tout va bien... Maintenant si on l'oblige à déménager tous
les 3 ans ça va pas le faire...

mais à ce que j'ai compris, c'est
à lui de se mettre en avancement pour muter/évoluer, si il ne se met
pas en avancement, il pourra rester là où il est pour une dizaine
d'année s'il veut...
et ça ça me plait. Je veux qu'on soit bien dans notre vie
professionnelle tous les 2. Je ne me vois pas mettre mon job de côté
pour lui, et vis versa, je ne veux pas qu'il soit frustré....

merci
pour vos avis et conseils

L'important est de considérer que le poste de motocycliste qu'il envisage n'est pas, selon de grandes probabilité dans l'immédiat (j'entends par là les deux - trois prochaines années).
---> Il faut effectivement d'abord passer par l'école de gendarmerie, connaître une affectation choisie selon le classement et les places disponibles. A lui donc de "gazer" durant l'école et de bosser sérieux pour terminer correctement classé et avoir la chance de choisir ce qu'il souhaite. Il faut savoir que les places proposées en sortie d'école sont par région concernant la GD et qu'à titre d'exemple, si vous souhaitiez retourner dans votre région d'origine mais qu'il n'y a pas de place ou qu'elle a été prise par mieux classé, et bien..... faudra prendre autre chose.
---> Après effectivement, il faudra attendre un peu pour avoir l'opportunité pour faire les test et ensuite suivre la formation qui, pour le moment, se déroule à FONTAINEBLEAU.
---> Pour les mutations, elles sont implicitement liées avec l'envie de vouloir évoluer, sinon la mobilité n'est plus obligatoire (elle est désormais quasi-exclusivement sur demande).
---> A l'heure actuelle, une évolution rapide est liée (en GD) à l'obtention du diplôme d'Officier de Police Judiciaire (en gros et avec de la chance au bout de 3-4 ans). Ce quitus permet ensuite le passage aux grades supérieurs, prenant en considération que les grades de CHEF et même ADJUDANT permettent souvent le maintien sur place. Ensuite pour la progression, il ne faut pas non plus oublier qu'il n'y a pas de BMO partout, donc pas forcément une place pour lui partout.
En résumé, si la place de motocycliste est la seule chose qui l'intéresse dans la gendarmerie, je dirai de bien peser le pour et le contre avant d'intégrer dans ce cas un métier particulièrement chronophage et singulièrement différent du civil (contraintes importantes).
De plus, si il imagine directement se retrouver chevauchant sur les axes routiers situés près de chez vous, il est nécessaire de se dire que ce n'est pas forcément (j'ai dit forcément) pour tout de suite.
Quant à ta carrière, je rejoins l'avis général : l'un de vous devra faire le choix de se sacrifier pour l'autre. POINT ! et à mon sens, pas d'autres solutions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: des tas de questions d'une future femme de gendarme podologue   Jeu 10 Juin 2010 - 16:26

si tu veux tant que faire ce peu , lui éviter les "frutrations" , ben c est râpé !!! mais quelque soit le metier , la vie et ainsi faites !!!
Revenir en haut Aller en bas
morgane13
Nouveau membre
Nouveau membre
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 28
Localisation : marseille
Emploi : etudiante
Date d'inscription : 09/06/2010

MessageSujet: Re: des tas de questions d'une future femme de gendarme podologue   Jeu 10 Juin 2010 - 17:41

trems29 a écrit:

Quant à ta carrière, je rejoins l'avis général : l'un de vous devra faire le choix de se sacrifier pour l'autre. POINT ! et à mon sens, pas d'autres solutions.

tu es très radical ! Mais tant mieux, cela me permet aussi de relativiser et de ne pas avoir qu'un seul côté des choses.

je pense qu'il y a différents sens au mot se sacrifier... pour moi, être à un poste qui te va, ta femme qui a son boulot et s'occupe en grande partie des enfants car des contraintes d'horaires dues au métier de gendarme, ne pas tenter d'évoluer à tout prix afin de préserver un certain équilibre dans ta famille, ce n'est pas du tout ce qu'on peut appeler un sacrifice.

Par contre, déménager, à chacunes de ses mutations, aux 4 coins de la france, en dépit du bien-être de sa propre famille et du travail de sa femme (qui s'épanouit) c'est pas ma vision des choses. Après, chacun ses choix c'est sûr... Mais c'est toute la famille qui se sacrifie pour le métier du papa. C'est ça un sacrifice.

Je ne pense pas que l'un ou l'autre se sacrifie obligatoirement, puisque chacun trouve des compromis afin d'avoir un certain équilibre comme disaient flèche d'argent et drapeau blanc.


Pour ce qui est des difficultés de devenir motard dans la gendarmerie, c'est sûr que le parcours est semé d'embuches et ça ne va pas être simple, mais il est motivé à fond, donc tout ce que je peux faire c'est l'encourager. Il sait que ça va être long, ça ne sera pas pour tout de suite, mais je ne pense pas que ça le décourage, au contraire, tant qu'il a un objectif en tête, il est "bien".

Merci pour tous vos commentaires
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: des tas de questions d'une future femme de gendarme podologue   Jeu 10 Juin 2010 - 18:05

pas tout a fait d accord , car quand on rentre en Gendarmerie on en connait , en principe , un minimum , et les mutations etc....font parties du métier , donc pour ne pas se sentir "sacrifié" toute sa vie, on fait le bon choix avant !!!
Revenir en haut Aller en bas
morgane13
Nouveau membre
Nouveau membre
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 28
Localisation : marseille
Emploi : etudiante
Date d'inscription : 09/06/2010

MessageSujet: Re: des tas de questions d'une future femme de gendarme podologue   Jeu 10 Juin 2010 - 18:13

patchouly a écrit:
pas tout a fait d accord , car quand on rentre en Gendarmerie on en connait , en principe , un minimum , et les mutations etc....font parties du métier , donc pour ne pas se sentir "sacrifié" toute sa vie, on fait le bon choix avant !!!

tu penses qu'un homme va se sentir sacrifié de rester au même poste durant une dizaine d'année ?
Pourtant je croyais que c'était un métier à rebondissements... on fini par se lasser c'est ça ?
C'est gonflant d'être dans la même caserne pendant 10 ans ?

Je sais pas je demande... je suis là pour ça, poser des questions
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: des tas de questions d'une future femme de gendarme podologue   Jeu 10 Juin 2010 - 18:28

Non , non , je ne dis pas cela , je dis juste que c est un metier dont nous sommes censées connaitre tout les avantages et les inconvenients donc , bien reflechir au départ , surtout pour ton métier a toi , qui ce qui est normal te tiens a coeur , donc bien peser le pour et le contre , pour bien savoir si ces deux professions sont compatibles sans devoir , un jour en prevaloir une a l autre , ce n est pas evident , c est pour cela que beaucoup d entre nous ont dus abandoner leur métier , mais cela , nous le savons au depart , c est tout ce que je veux te faire entendre , pour t eviter bien des déconvenus , le reste ça te regarde ma belle !!! bien que la gendarmerie ce soit "moderniser" vis a vis des épouses il y a encore pas mal de boulot a accomplir
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: des tas de questions d'une future femme de gendarme podologue   Jeu 10 Juin 2010 - 18:40

" Les chiens sont admis , les femmes sont tolérées "


aiiiiiiiiiiiiiee non pô sur la tête.......




Plus sérieusement s'il réussit a aller dans une Bmo , l'avantage c'est quelles sont très souvent implantées au chef-lieu donc villes a population assez importantes..........pour un cabinet médical c'est mieux......Il faut voir aussi si dans ce métier il y a possibilité de le faire à domicile, ça pourrait aussi avoir des avantages...( notemment en cas de mobilité du conjoint )
Maréchal ferrant pour humains quoi....
Revenir en haut Aller en bas
morgane13
Nouveau membre
Nouveau membre
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 28
Localisation : marseille
Emploi : etudiante
Date d'inscription : 09/06/2010

MessageSujet: Re: des tas de questions d'une future femme de gendarme podologue   Jeu 10 Juin 2010 - 18:40

patchouly a écrit:
Non , non , je ne dis pas cela , je dis juste que c est un metier dont nous sommes censées connaitre tout les avantages et les inconvenients donc , bien reflechir au départ , surtout pour ton métier a toi , qui ce qui est normal te tiens a coeur , donc bien peser le pour et le contre , pour bien savoir si ces deux professions sont compatibles sans devoir , un jour en prevaloir une a l autre , ce n est pas evident , c est pour cela que beaucoup d entre nous ont dus abandoner leur métier , mais cela , nous le savons au depart , c est tout ce que je veux te faire entendre , pour t eviter bien des déconvenus , le reste ça te regarde ma belle !!! bien que la gendarmerie ce soit "moderniser" vis a vis des épouses il y a encore pas mal de boulot a accomplir


Après avoir passé toute une après-midi sur le forum à lire des épouses qui avaient dues arrêter leur métier au bout du premier enfant car sinon la vie était ingérable, j'ai pété un câble !
Je me sentais mal à l'idée de ne pas pouvoir exercer dans mon cabinet.

Bon, finalement, après en avoir parlé avec mon homme, il m'a dit qu'il freinerait ses ardeurs quant à sa carrière si ça devait tout f**tre en l'air (cabinet/vivre séparément etc...) donc je suis rassurée. Maintenant, c'est sûr que si je le fais rester dans une brigade une dizaine d'années, disons que "j'aurai eu ce que je voulais" et je serais disposée à déménager et revendre le cabinet pour le suivre, sans problème. Disons, "chacun notre tour" tout en faisant en sorte que ça soit le meilleur choix pour nous 2.

Après c'est sûr c'est facile à dire et c'est beau sur le papier ; on verra comment ça se passera par la suite...
Je voulais surtout être rassurée sur le fait que les gendarmes ne sont pas obligés de déménager tous les 3 ans s'ils n'en ont pas envie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
morgane13
Nouveau membre
Nouveau membre
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 28
Localisation : marseille
Emploi : etudiante
Date d'inscription : 09/06/2010

MessageSujet: Re: des tas de questions d'une future femme de gendarme podologue   Jeu 10 Juin 2010 - 18:43

Excelsior a écrit:
" Les chiens sont admis , les femmes sont tolérées "

aiiiiiiiiiiiiiee non pô sur la tête.......
Plus sérieusement s'il réussit a aller dans une Bmo , l'avantage c'est quelles sont très souvent implantées au chef-lieu donc villes a population assez importantes..........pour un cabinet médical c'est mieux......Il faut voir aussi si dans ce métier il y a possibilité de le faire à domicile, ça pourrait aussi avoir des avantages...( notemment en cas de mobilité du conjoint )
Maréchal ferrant pour humains quoi....

oui voilà ! c'est la première fois qu'on me la sort celle-là !

pour ce qui est des Bmo, merci de ces informations :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: des tas de questions d'une future femme de gendarme podologue   Jeu 10 Juin 2010 - 18:44

l essentiel c est VOUS DEUX , le reste ..........
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: des tas de questions d'une future femme de gendarme podologue   Jeu 10 Juin 2010 - 18:48

[quote="morgane13..........................................................Je voulais surtout être rassurée sur le fait que les gendarmes ne sont pas obligés de déménager tous les 3 ans s'ils n'en ont pas envie...[/quote]

Personellement en 30 ans , j'ai fait ..... 4 unités 9 ans BT /9 ansPSIG /6 ans ( retour dans ma première unité ) puis 4 ans dans la BT d'a côté.... car la brigade fermait..... donc seulement 2 changements de résidence, mais j'ai eu du pot
Revenir en haut Aller en bas
gege64800
1 étoile
1 étoile


Nombre de messages : 42
Age : 77
Localisation : 64
Emploi : GD en retraite
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: des tas de questions d'une future femme de gendarme podologue   Jeu 10 Juin 2010 - 19:22

Bonjour à toutes et tous.
Perso j'ai fait trois mutations dans ma carrière - Mobile à la sortie du stage ( pas d'autre choix)
BT montagne - puis suite accident en service , en BDRJ. J'avais commencé l'OPJ mais avant de l'avoir je devais faire l'avancement. Ne voulant pas déménager j'ai laissé tomber. Si je n'avais pas eu l'accident j'aurais fait ma carrière en brigade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gerard.abreu@wanadoo.fr
drapeaublanc
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1804
Localisation : blue planet
Emploi : gendarme pousse cailloux
Date d'inscription : 17/03/2009

MessageSujet: Re: des tas de questions d'une future femme de gendarme podologue   Jeu 10 Juin 2010 - 19:33

morgane13 a écrit:
patchouly a écrit:
Non , non , je ne dis pas cela , je dis juste que c est un metier dont nous sommes censées connaitre tout les avantages et les inconvenients donc , bien reflechir au départ , surtout pour ton métier a toi , qui ce qui est normal te tiens a coeur , donc bien peser le pour et le contre , pour bien savoir si ces deux professions sont compatibles sans devoir , un jour en prevaloir une a l autre , ce n est pas evident , c est pour cela que beaucoup d entre nous ont dus abandoner leur métier , mais cela , nous le savons au depart , c est tout ce que je veux te faire entendre , pour t eviter bien des déconvenus , le reste ça te regarde ma belle !!! bien que la gendarmerie ce soit "moderniser" vis a vis des épouses il y a encore pas mal de boulot a accomplir


Après avoir passé toute une après-midi sur le forum à lire des épouses qui avaient dues arrêter leur métier au bout du premier enfant car sinon la vie était ingérable, j'ai pété un câble !
Je me sentais mal à l'idée de ne pas pouvoir exercer dans mon cabinet.

Bon, finalement, après en avoir parlé avec mon homme, il m'a dit qu'il freinerait ses ardeurs quant à sa carrière si ça devait tout f**tre en l'air (cabinet/vivre séparément etc...) donc je suis rassurée. Maintenant, c'est sûr que si je le fais rester dans une brigade une dizaine d'années, disons que "j'aurai eu ce que je voulais" et je serais disposée à déménager et revendre le cabinet pour le suivre, sans problème. Disons, "chacun notre tour" tout en faisant en sorte que ça soit le meilleur choix pour nous 2.

Après c'est sûr c'est facile à dire et c'est beau sur le papier ; on verra comment ça se passera par la suite...
Je voulais surtout être rassurée sur le fait que les gendarmes ne sont pas obligés de déménager tous les 3 ans s'ils n'en ont pas envie...


j'y crois pas , 10 ans tu te seras fais une belle clientèle, tu tourneras avec un bon salaire, alors les quelques euros d'augmentation du mari et sa satisfaction de passer de grade, je crois qu'il faudra être réaliste. Mr ne pesera pas lourd dans la balance financière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: des tas de questions d'une future femme de gendarme podologue   Jeu 10 Juin 2010 - 20:28

[quote="drapeaublanc......................................
j'y crois pas , 10 ans tu te seras fais une belle clientèle, tu tourneras avec un bon salaire, alors les quelques euros d'augmentation du mari et sa satisfaction de passer de grade, je crois qu'il faudra être réaliste. Mr ne pesera pas lourd dans la balance financière... [/quote]

Y ' a pas photo..... Il vaut mieux une retraite de gendarme EE voire chef ou adjt en bougeant très peu et une seconde retraite pleine elle aussi..... Combien d'épouses de gendarmes ont du se contenter de faire l'assistante maternelle ( et ce n'est pas un métier de tout repos non plus ) , à défaut de trouver un emploi plus correct quand elle disait l'emploi de son mari a son éventuel futur employeur..

C'est sûr , maintenant les chose ont évolué , et on peut arriver à " tourner" sur la même compagnie...il faut aussi de la chance......
Revenir en haut Aller en bas
du fin fond du froid
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2686
Date d'inscription : 15/04/2007

MessageSujet: Re: des tas de questions d'une future femme de gendarme podologue   Mar 13 Juil 2010 - 21:15

et attention au myhte du "tu veux tu peux".

Il y a beaucoup de variables sur lesquelles il n'aura pas de prise avant d'être motard.
Je te fais des scénarios, qui ne sont pas plus irréalistes que 1 an d'esog + 4 ans de BT puis Bmo où il veut.

ça peut aussi être :
- 1 an d'esog et pas de place en Gd dans des régions qui l'intéresse à la fin du stage (hors sa propre volonté de réussir, certains petits chefs peuvent aussi le saquer) solution : régions gd pourries ou GR ou GM (et en jaune il part pour 5 ans.... avec aucune garantie de pouvoir passer motard au bout)
- il tombe dans une brigade avec des patrons qui voient d'un mauvais oeil de laisser partir un beau potentiel comme le sien dans une Bmo.. ils le poussent à l'opj et le " coincent" en Gd pour en faire un bon gradé de BT (argument : il n'y pas de place au stage moto pour vous cette année....)
- Il rate le stage de Fontainebleau (pas à cause des notes, mais justes pour une petite chute qui lui casse un poignet...)

bref, les copains te disent dans 5 ans il peut être en Bmo (si tout va bien), moi je dis que l'échéance à 10 ans est plus crédible.

et avant 10 ans, il vous faudra "bouffer" de la Gd ou de la mobile... or dans 10 ans tu gagneras plus que lui....

faut vraiment réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
morgane13
Nouveau membre
Nouveau membre
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 28
Localisation : marseille
Emploi : etudiante
Date d'inscription : 09/06/2010

MessageSujet: Re: des tas de questions d'une future femme de gendarme podologue   Jeu 15 Juil 2010 - 10:40

Merci pour tous vos messages,
finalement, je ne me fais plus de soucis, je me dis qu'on verra où la vie nous mènera...
bonne continuation sur ce forum fort sympathique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: des tas de questions d'une future femme de gendarme podologue   

Revenir en haut Aller en bas
 
des tas de questions d'une future femme de gendarme podologue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Forums annexes :: Epouses et Epoux de Gendarmes-
Sauter vers: