Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 Relations entre enquêteurs et magistrats

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Hugues Matelly
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 3932
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Relations entre enquêteurs et magistrats   Mar 10 Avr 2007 - 23:31

Je viens de mettre en ligne une note de lecture concernant un ouvrage de Christian Mouhanna : Polices judiciaires et magistrats.
Je vous invite à lire cette note, et à donner votre avis sur l'idée de binôme "enquêteur - magistrat" soutenue par l'auteur. Elle pourrait sembler pertinente au niveau des sections de recherches, mais est-ce le cas en BR, en BT?

_________________
"Que dites-vous? ... C'est inutile? ... Je le sais!
Mais on ne se bat pas dans l'espoir du succès!
Non! non! c'est bien plus beau lorsque c'est inutile!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Foo
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 3547
Age : 43
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Relations entre enquêteurs et magistrats   Jeu 12 Avr 2007 - 21:04

Bon, malgré mes efforts, je n'ai pas vraiment saisi où voulait en venir cet article. S'intéresse-t-il aux relations ponctuelles de confiance entre magistrats et enquêteurs, ou évoque-t-il la création de pôles plus ou moins permanents rapprochant enquêteurs et magistrats ?

Qu'il y ait des affinités et des relations de confiance qui s'installent dans le système actuel entre magistrats et enquêteurs au fil du temps, c'est indéniable. Sur le même parquet depuis plus de 2 ans maintenant, après des centaines d'affaires traitées, j'ai établi cette relation avec certains magistrats de mon parquet (étant en BT mes relations avec les juges d'instruction du TGI sont exceptionnelles). Mais ces relations sont d'une manière générale certainement beaucoup plus développées entre enquêteurs en unités de recherche et juges d'instruction.

Maintenant je ne vois pas les risques que des rapprochements moins épisodiques feraient courir à ces relations de confiance, surtout lorsqu'il est question de la disparition des "boucs émissaires hiérarchiques", notion que je ne ressens, pour ma part, pas du tout au quotidien.

Pour en savoir plus il faudrait p't'être que je lise ce bouquin... 🐰
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gendarmes-en-colere.forum2discussion.net
Camelot
1 étoile
1 étoile
avatar

Nombre de messages : 91
Age : 49
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Relations entre enquêteurs et magistrats   Ven 13 Avr 2007 - 8:35

Bonjour à tous

Citation :
Faut-il donc en déduire une gestion impossible de l’exercice de la police judiciaire ? L’activité des binômes est essentiellement liée à leurs priorités propres, et induit une efficacité certaine dans leurs domaines de prédilection. La hiérarchie se trouve placée devant le classique dilemme de l’efficacité ou du contrôle. Une politique de laisser-faire garantirait la performance du binôme. Une volonté de contrôle, souvent réduite à un encadrement des moyens utilisables directement pour les investigations, réduirait son autonomie mais aussi son rendement.

Je rejoins l'avis de notre cher admin "LE FOO". Ayant moi-même été en BR, on instaure, au fil du temps, une relation de confiance avec les magistrats. (notamment PR, et parfois JI). Il est indéniable que ce "rapprochement" est dû, en premier lieu, aux enquêtes judiciaires et qu'il est soutenu par le charisme de l'OPJ (ou APJ) qui saura tenir le bon discours au magistrat.

Pour être franc, n'ayant pas fait de grandes écoles, je dois avouer que je ne vois pas tellement où l'auteur de ce texte veut en venir. Pour moi, le binôme "enquêteur - magistrat" est primordial. Je ne suis pas du tout d'accord avec le texte cité supra. Pour moi, il n'est pas question de "contrôle" ou de "laisser faire" ; le fait qu'il y ait des délits (sens général) commis, induit forcément une relation avec le PR. Cette relation peut se renforcer, ou rester neutre. Pour ma part, il était courant que le PR me demande mon propre avis, et en général, il le suivait. Ma hiérarchie n'a jamais eu rien à voir là dedans. Je pense que parler de "gestion impossible de la police judiciaire" est mal approprié. Chaque enquêteur le sait. Et vous avez vite une petite idée de ce que l'on pense de vous lors de la notation du Parquet....

Pour résumer, je pense que l'auteur de ce texte pose de bonnes questions, mais que le sens général de son écrit démontre parfaitement qu'il n'est pas à même des réalités du terrain. C'est certainement quelqu'un de plus cultivé que moi, sans aucun doute, mais il fait fausse route dans quelques unes de ses hypothèses. Je le répète, le binôme "magistrat - enquêteur" est primordial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Relations entre enquêteurs et magistrats   

Revenir en haut Aller en bas
 
Relations entre enquêteurs et magistrats
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Archives du forum :: Archives fonctionnement des brigades-
Sauter vers: