Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 devoir de reserve

Aller en bas 
AuteurMessage
Fireblade
1 étoile
1 étoile
avatar

Nombre de messages : 82
Emploi : PSIG
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: devoir de reserve   Jeu 8 Oct 2009 - 21:16

Bonsoir,
quelles sont les limites du devoir de reserve?
Peut on condamner les depassements d'heures (nuit particulierement), les exces d'autorité ( ok, vous avez votre avis, mais c'est comme cela que ça se passera quand meme), a t'on le droit de se lever face à la hierarchie malgré les textes du memorial?
J'aime mon métier, je laisserai bcp de chose pour lui (j'ai deja bcp donné...) mais jusqu'a quel point devons nous nous taire? merci de m'aider...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: devoir de reserve   Jeu 8 Oct 2009 - 21:45

Il y a un mec qui a dit un jour : "aide toi, le ciel t'aidera !" Commence donc par suivre ceux qui ont décidé eux, de ne pas plier devant l'abus hiérarchique anachronique, et adhère à A.G&C... ce sera déjà un bon début non ? ? ?

C'est pas en restant à bailler au cornet et en vous lamentant sur vous-mêmes, que vous améliorerez votre quotidien !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: devoir de reserve   Ven 9 Oct 2009 - 9:33



Pour l'instant, la définition du devoir de réserve qui est appliquée, c'est celle là :

"Ne pas déplaire à son supérieur".
Revenir en haut Aller en bas
moulinier
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 1276
Age : 70
Localisation : guilherand granges 07
Emploi : retraité et grand père trois fois
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: DEVOIR DE RESERVE.   Lun 12 Oct 2009 - 23:48

Bonsoir,

Cet homme a dit la vérité, il doit être .... mais non, mais non.
Le devoir de réserve consiste à ne pas s'épandre et à ne pas faire état de ses opinions politiques et religieuses en public et en tenue. Il consiste bien sûr à respecter le secret professionnel. Il consiste aussi à mon avis à respecter certaines règles de savoir - vivre. Il consiste à faire appliquer la loi républicaine sans interprétation possible.

Mais le devoir de réserve n'ordonne nullement et cependant pas de rester réservé à l'extrème, jusqu'à l'effacement et l'asservissement. L'esclavage est aboli. Le maître d'oeuvre repose au Panthéon de la République, près de Jaurès et de Marceau le brave des braves.

Bien sûr le plus simple et moins risqué consiste à être toujours d'accord en apparence. C'est une méthode particulièrement prudente et très usitée de nos jours. Tout dépend de la carrière que l'on veut faire. Le trop d'ambition peut parfois handicaper au point de rester muet "la sidération".
Mais c'est une situation dans laquelle on souffre, et l'on souffre encore plus lorsque la pression est de mise et qu'elle devient insupportable parce qu'on n'adhère pas.

Il n'est pas interdit de critiquer objectivement pour le bien du service et de la population gendarmerie.
L'oral présente le risque d'être coupé dans son élan et désaiguillé par le recepteur qui ne veut pas entendre, ou simplement limité intellectuellement. Mais si l'on explique clairement, on décèle rapidement et assez facilement les capacités d'écoute de l'interlocuteur.
L'écrit relatant l'objet, les faits, et vos propositions est parfois préférable.

En conclusion, quelle que soit la manière, vous pouvez vous faire une idée sur les qualités de votre chef. Avec correction, un peut tout dire. Et sans langue de bois.

Attention toutefois si vous vous accrochez avec un élu. Danger, même si vous avez raison, vous aurez tord parce que la machine administrative sera mise en route. Vous avez d'autres moyens de le ramener tôt ou tard à la raison.
Vous pouvez toujours vous opposer à votre chef. Il en restera quelque chose mais celà pourra s'effacer avec le temps. Si la racune l'habite alors Là, il vaut mieux rester sur sa réserve.

Un conseil, ne vous rendez pas malade, car certains même parmi vos camarades pourraient penser à tord que vous êtes faibles. Et cà, il faut l'éviter à tout prix.

C'est parfois dûr d'être habité par des scrupules et des doutes. L'essentiel est de pouvoir se regarder dans la glace.
Bien à vous et courage. Ce n'est pas le métier et son caractère militaire qui sont dûrs, ce sont simplement quelques hommes qui sont abrasifs, faibles et maltraitants envers les autres...

Guy Moulinier, militaire retraité de la gendarmerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moulinier.guy@wanadoo.fr
NARDO
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 5372
Age : 58
Localisation : Gironde - Libourne
Emploi : Gérant de société
Date d'inscription : 03/11/2007

MessageSujet: Re: devoir de reserve   Mar 13 Oct 2009 - 8:13

Fireblade, tu as obtenu deux réponses :
La première, d'un ami qui oeuvre, avec d'autres, pour un changement profond et qui voudrait qu'AG&C devienne un interlocuteur incontournable de la DGGN.
La deuxième, d'un sage, aujourd'hui retraité.

Libre à toi de décider ta marche à suivre.

Comme d'hab, je vais couper la poire en deux :
Je pars du principe que tu ne dis que la vérité et que ton jugement n'est pas exagéré. Donc passe en premier par ton PDC. Si celui-ci n'est pas capable de faire admettre certaines choses, 2 raisons à cela : soit il est mauvais, soit ton patron est un mulet.

Si la situation ne change pas, que tous les non candidats à l'avancement ou à une mut, appliquent le règlement à la lettre et à la virgule : fin de service à l'heure, embauche à l'heure et tant pis si une opération PJ était programmée plus tôt, récupération obligatoire des QL non pris, puis tout le reste qui rend la vie d'un patron impossible (rédiger plus lentement les PV, ne pas trouver les personnes convoquées, rouler très lentement pour éviter les accidents, on sait jamais, ne plus pouvoir utiliser un VL perso pour venir au boulot, mal effectuer les corvées de nettoyage, avoir besoin de consulter l'infirmerie de plus en plus et plein d'autres petites choses que tu dois bien connaître, non ?)

Je le dis depuis la parution de la 42.000. Cette note est une calamité nour celui qui veut s'en servir pour nous emm.... er. Dans mon Unité, cette semaine, si j'avais du l'appliquer, je n'aurais pas pu travailler normalement. Hier, tous mes gars sont partis avant 7 heures et ce matin, ils sont déjà dehors depuis plus d'une heure. Si ça recommence une seule fois, je ne pourrais pas leur donner de QL de toute la semaine, sauf celui avant le repos. Mais laisse moi te dire que s'ils sont toujours partants, y compris pour supprimer leurs QL voire repos parfois, c'est aussi parce que je me surveille à ne pas trop tirer sur la corde. Si je dépassais la limite, je pense que les anciens sauraient vite me le faire savoir, crois-moi. Ils étaient inscrits sur G & C avant mon arrivée et ils n'ont besoin de personne pour faire appliquer leurs droits.

Donc, à nous tous de jouer le jeu dans les deux sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
provot
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 3223
Age : 62
Localisation : Lorraine REDING
Emploi : Retraité gendarmerie
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: devoir de reserve   Mar 13 Oct 2009 - 9:08

Sur le plan du devoir de réserve il y a d'abord le devoir de rester muet sur la partie administrative qui nous concerne, exécution du service, documentation classée..... etc, c'est sans concession et le respect doit être total.

Ensuite il y a la partie "expression des sentiments et de la vie du gendarme", vers la hiérarchie (sans réserve), vers l'opinion publique et là c'est nettement plus ambiguë.

Aux chefs tu peux tout dire, si tu respectes la forme et le grade.... pas évident dans certain cas et les conséquences peuvent être terribles. Mais tu ne dois pas le faire même devant un petit comité de citoyens (6 millions de téléspectateurs, car même respectueux et en chemise blanche il y a une facture à payer à la sortie). De toute façon tu auras la réponse d'un chef, qui si tu l'as pratiqué, sera sans surprise.

S'adresser aux civils, là, il faut prendre son courage à deux mains et monter au front (l'anonymat de l'intervention reste , pour moi la force des plus timides où des plus sages?) avec toutes les conséquences qui accompagnent ce combat, mais le résultat sera pour toi le même que si tu urinais dans un violon, la musique qui va en sortir sera mièvre....

Voilà ce que j'en pense, je crois avoir le droit d'en parler ainsi car c'est du vécu.
Aujourd'hui retraité, c'est vrai, je peux le faire encore plus librement.

Une partie de ma carrière s'est envolée dans cette affaire, mais elle m'a permit de prendre la décision de sauter du navire de l'active vers celui de la retraite où m'attendait ma famille, la vraie.... la seule qui devrait compter avant toute autre pour nous, à savoir ton conjoint ou compagnon et tes enfants....

Alors adhère aux associations qui luttent (AG&C par exemple) mais selon tes convictions, où va au combat, mais tu risques d'être bien seul.

_________________
Le passé repose sur des souvenirs.
Le futur se construit sur des rêves.
Le présent se vit sur la confusion des deux.

DIRPUB du forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 71
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: devoir de reserve   Mer 14 Oct 2009 - 11:38

Le devoir (ou l'obligation) de réserve c'est simple:

- Si tu vas dans le sens de la hiérarcie et de nos gouvernants, pas de problème. Il suffit de voir le cas de ce commandant de groupement qui donne une interview en arrangeant à sa "sauce" les problèmes du suicide ou celui du "moral des troupes".

- Si tu vas contre: application stricte du devoir de réserve (concocté par les hautes instances) avec tous les risques que cela implique pour ta carrière et bien sûr ta amille. Là nous avons un cas très précis avec celui de Jean-Hugues MATELLY.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: devoir de reserve   Mer 14 Oct 2009 - 12:46

En parlant de cela , avez vous lu le petit fascicule vademecum ( fluor et plantes ) , j'aime beaucoup le troisième volet qui dit
face aux médias profitez de cette interview pour valoriser l'action de la gendarmerie , et là de vanter nos moyens spéciaux entre autres ( hélicos , etc etc )
quand on pense que dans certaines unités on supprime des véhicules de base ou des tph portables y a de quoi rigoler

vade mécom satanas........

en plus ce dépliant a du couter la peau des fesses ( ah ben non que 3000 € ils m'ont dit " ailleurs " on est sauvés alors .... )
Revenir en haut Aller en bas
clint
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2145
Localisation : Rhône-Alpes
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 13/09/2007

MessageSujet: Re: devoir de reserve   Sam 27 Avr 2013 - 1:27

Une nouvelle définition du devoir de réserve, de l'obligation de réserve ?...
En tout cas, une définition qui n'est pas neutre !

C'est l'occasion d'exhumer un sujet un peu ancien,
avec l'aimable collaboration (bien involontaire !) du syndicat de la magistrature,
répondant avec vigueur à Mme Taubira, par lettre du 26 avril 2013,
et donnant SA définition de l'obligation de réserve...
(cf. polémique en rapport avec le " mur des c.ns ", affiché dans un local de ce syndicat)



" [...........] Quel devoir de réserve, Madame la ministre ?
Celui des magistrats ou celui d’un syndicat ?
Est-il besoin de vous rappeler que “l’obligation de réserve” ne s’applique qu’à l’expression publique
des magistrats et qu’en tout état de cause, elle ne constitue ni une obligation au silence,
ni une obligation de neutralité ?
"

http://www.rue89.com/2013/04/26/exclusif-mur-cons-lettre-syndicat-magistrature-a-christiane-taubira-241841



Deux observations :

1) « L’obligation de réserve ne constitue pas une obligation au silence » ?

Oui, ce n’est pas l’obligation de se taire sur tout, pas une interdiction absolue de s’exprimer,
tant que le secret professionnel n’est pas violé, que des informations confidentielles ne sont pas divulguées, ou que, sur un plan plus général (pas seulement professionnel), le sens de la mesure est respecté.


2) « L’obligation de réserve ne constituerait pas une obligation de neutralité » ?...
Qui plus est, « en tout état de cause », c’est-à-dire en toutes circonstances ?...

Alors là, non ! Cent fois, NON !
Le moins que les citoyens puissent attendre,
des gendarmes, des policiers, de tous les fonctionnaires dans l’exercice de leurs fonctions,
et a fortiori des magistrats, c’est bien une totale neutralité, politique, philosophique, confessionnelle…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NARDO
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 5372
Age : 58
Localisation : Gironde - Libourne
Emploi : Gérant de société
Date d'inscription : 03/11/2007

MessageSujet: Re: devoir de reserve   Sam 27 Avr 2013 - 11:23

Citation :
Le moins que les citoyens puissent attendre, des gendarmes, des policiers, de tous les fonctionnaires dans l’exercice de leurs fonctions, et a fortiori des magistrats, c’est bien une totale neutralité, politique, philosophique, confessionnelle…[/color]
Dans l'exercice de leurs fonctions.
Donc, lorsqu'un major de Gendarmerie, en permission, devient vice président d'une association 1901 et qu'il ne fait aucune déclaration ou ne donne aucun itw, il trouve le moyen d'être suspendu !

T'imagines si en plus, il avait fait ça dans l'exercice de ses fonctions ! ! ! ! Et qu'il avait parlé ? ? ? ! ! ! !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
excelsior
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2441
Localisation : 7.7
Emploi : retraité, citoyen du monde , européen , FRANCAIS AVANT TOUT , francilien, seine et marnais Briard pure race.....enquiquineur public et traqueur de cassoss
Date d'inscription : 26/07/2011

MessageSujet: Re: devoir de reserve   Sam 27 Avr 2013 - 11:37

NARDO a écrit:
Citation :
Le moins que les citoyens puissent attendre, des gendarmes, des policiers, de tous les fonctionnaires dans l’exercice de leurs fonctions, et a fortiori des magistrats, c’est bien une totale neutralité, politique, philosophique, confessionnelle…[/color]
Dans l'exercice de leurs fonctions.
Donc, lorsqu'un major de Gendarmerie, en permission, devient vice président d'une association 1901 et qu'il ne fait aucune déclaration ou ne donne aucun itw, il trouve le moyen d'être suspendu !

T'imagines si en plus, il avait fait ça dans l'exercice de ses fonctions ! ! ! ! Et qu'il avait parlé ? ? ? ! ! ! !


Ben au final , il aurait fini par prendre une retraite bien méritée

avec les remerciments pour services rendus à la gendarmerie...

hein NON ???? on m'aurait menti ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clint
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2145
Localisation : Rhône-Alpes
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 13/09/2007

MessageSujet: Re: devoir de reserve   Sam 27 Avr 2013 - 13:04

NARDO a écrit:
Citation :
Le moins que les citoyens puissent attendre, des gendarmes, des policiers, de tous les fonctionnaires dans l’exercice de leurs fonctions, et a fortiori des magistrats, c’est bien une totale neutralité, politique, philosophique, confessionnelle…]

Dans l'exercice de leurs fonctions.
Donc, lorsqu'un major de Gendarmerie, en permission, devient vice président d'une association 1901 et qu'il ne fait aucune déclaration ou ne donne aucun itw, il trouve le moyen d'être suspendu !
T'imagines si en plus, il avait fait ça dans l'exercice de ses fonctions ! ! ! ! Et qu'il avait parlé ? ? ? ! ! ! !


Bonjour NARDO,

Pas de chance pour toi, pale
comme pour le gendarme "Padchance"
de la revue mensuelle de nos amis d'A.G&C,
comme pour beaucoup de gendarmes finalement !
Vous n'avez que le droit de vous taire, la plupart du temps !... scratch

Tandis que si vous étiez magistrats et adhérents du SM, vous auriez un syndicat allant jusqu'à prétendre
que "l'obligation de réserve ne constitue pas une obligation de neutralité"...
C'est cette affirmation étonnante (outrancière?) qui m'a fait réagir plus haut et tu l'as bien compris.

Entre les deux extrêmes, ne serait-il pas possible de trouver un juste moyen d'expression ?

Cordialement Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NARDO
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 5372
Age : 58
Localisation : Gironde - Libourne
Emploi : Gérant de société
Date d'inscription : 03/11/2007

MessageSujet: Re: devoir de reserve   Lun 29 Avr 2013 - 9:25

clint a écrit:
............. Entre les deux extrêmes, ne serait-il pas possible de trouver un juste moyen d'expression ?
On a essayé, Clint, avec ce forum justement.

Mais comme nous ne représentions même pas 20% de la Gendarmerie, nos DGGN successifs ne nous ont pas pris au sérieux et ont continué comme ils ont toujours fait et comme ils feront encore. En ayant 80% des gendarmes à leur botte, il est logique qu'ils pensent ainsi.

Dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: devoir de reserve   

Revenir en haut Aller en bas
 
devoir de reserve
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL-
Sauter vers: