Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 SUICIDES ? PARLONS- EN !

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Mer 19 Aoû 2009 - 8:39

Rappel du premier message :

Ce sujet est des plus récurrent au sein des forces de l'ordre, bien qu'aucun battage médiatique n'en soit fait comme pour "FRANCE-TELECOM"...

Alors rompons le silence, parlons-en ouvertement et tentons d'inverser cette triste tendance en tendant l'oreille puis la main à tous ceux qui souffrent, dépriment et dépérissent en songeant à cette issue comme seule voie de soulagement...

http://gendarmes-en-colere.forum2discussion.net/t26583-vous-allez-mal-parlons-en#524852

Je modifie donc ce jour (24 août 2012), le premier post de ce sujet ancien, pour qu'il serve de lieu d'échanges et de débats "parallèle" au sujet " VOUS ALLEZ MAL ? PARLONS-EN ! ", sujet uniquement dédié quand à lui, à l'aide que nous pouvons apporter à celles et ceux qui en ont besoin.

Merci à vous, pour elles, pour eux.




====================================================================

J'avais écrit le 19 août 2009 : .....

Nous voyons actuellement Madame la garde des sceaux, s'émouvoir des quelques 80 suicides constatés en milieu carcéral cette année...

Combien de Gendarmes et de policiers se sont-ils donnés la mort dans le même temps, sans que personne au gouvernement ne s'en émeuve ?


Sans vouloir minimiser les drames vécus par les familles de détenus face à de tels gestes, car comme déjà dit, rien ne devrait justifier d'en arriver à de telles extrémités, il est quand même incroyable que ces mêmes situations subies au sein même de la fonction publique, ne motivent aucune réaction de nos dirigeants.

C'était juste mon petit coup de blues de ce matin. Bonne journée quand même.


Dernière édition par D'Artagnan Berrichon le Ven 24 Aoû 2012 - 15:41, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Lorraine
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 599
Age : 58
Localisation : Bolivie par gemme
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Sam 22 Aoû 2009 - 12:15

Bien entendu Excelsior

C'est dans ce sens, où je ne mélange pas les prisons, avec les gendarmes, ni les autres salariés de chez FT ou Renault !
Même si le politique obéit ou pas à des obligations européennes, tu comprends bien tout comme la plupart d'entre nous, que les individus qui se retrouvent en cabanne, ne sont pas sur un lieu de travail ! Ni en état de choc après s'être retrouvé en assistance sur un grave accident de la route.

La perception de Komugi sur le sujet, est plus empreinte à sa profession et ses expériences professionnelles.

Pour ce qui me concerne, c'est juste une approche basique par le vécu de relations et proches.... comme à l'époque de la détresse de Fleurdeschamps (voir archives, contenant si je me souviens bien des posts d'Astérix).

Mais relier le mec en cabanne, à une TS de gendarme : Non pour moi c'est limite indécent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Komugi chan
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 6162
Age : 65
Localisation : Deux Sevres
Emploi : Infirmière psy
Date d'inscription : 09/11/2007

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Sam 22 Aoû 2009 - 12:29

Quelques liens utiles concernant le harcèlement et les conduites à tenir (la plupart des pages ont été supprimées, mais je les ai retrouvées dans web archives :
A propos du harcèlement moral en milieu hospitalier De la complexité à le définir ... ... à la difficulté à le réparer par Philippe JEAN pour l'ANMTEH


http://web.archive.org/web/20051030003719/http://anmteph.chez.tiscali.fr/harcmoral.pdf (utile également pour les autres fonctionnaires hors de la santé)


http://web.archive.org/web/20050825141526/http://perso.wanadoo.fr/sudptt18/archives/harcelementmoral.htm


Prud'hommes : http://web.archive.org/web/20071028011107/http://prudhommesisere.free.fr/prudhommes/harcelement/harcelerprevenirreprimer.html


Harcèlement moral :
http://web.archive.org/web/20050308161412/http://harcelement-professionnel.chez.tiscali.fr/definition.html
Récapitulatif des textes nouveaux ou modifiés par la loi de modernisation sociale http://www.chez.com/b105/lois/hm/Harcelement%20moral.htm


Conseils pour les fonctionnaires harcelés :
http://web.archive.org/web/20050405104203/http://www.rhmt.net/conseils.htm (très bon site)
http://web.archive.org/web/20050207210008/www.rhmt.net/conseilsfonctionnaire.htm

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marcel
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 4417
Age : 68
Localisation : sud
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Sam 22 Aoû 2009 - 12:36

Kay a écrit:


Mais relier le mec en cabanne, à une TS de gendarme : Non pour moi c'est limite indécent

ce n'est pas "limite" ....

c'est indécent !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soldat Louis
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2371
Age : 60
Localisation : AUVERGNE
Emploi : Gendarme en retraite.
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Sam 22 Aoû 2009 - 12:45

Eloudini a écrit:
Vu comme ça, en effet...

J'ai eu une chance, c'est qu'à chaque fois que les choses allaient vraiment mal, j'ai trouvé une personne à laquelle parler.

La suite n'engage que moi :

Dans le milieu militaire, on a le culte de l'homme fort, si bien qu'il est très difficile de se confier...à un camarade, c'est difficile, à son patron, encore plus. L'enjeu est de trouver une personne neutre qui écoute, alimente la conversation, sans juger ni avoir aucun rôle dans la hiérarchie (l'assistante sociale pourrait jouer ce rôle) de manière à ce que chacun, périodiquement, puisse vider son sac sans être taxé de faiblesse. Baser ce type d'entretien sur la demande est un leurre chez nous, puisque ce serait, de facto, reconnaître que l'on ne se sent pas bien dans ses baskets....En systématisant, tout le monde passe, et personne ne sait ce que l'on a lâché devant le psy ou l'interlocuteur neutre et on repart d'équerre, sans conséquence.

Si ce dispositif simple ne pouvait sauver qu'une vie, ce serait déjà celle-là.

:up2:

Tous les ans on passe une visite médicale. Pourquoi pas un entretien avec un spy à ce moment là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marcel
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 4417
Age : 68
Localisation : sud
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Sam 22 Aoû 2009 - 13:13

Soldat Louis (Marco) a écrit:


Tous les ans on passe une visite médicale. Pourquoi pas un entretien avec un spy à ce moment là.

oups !

pour qu'il nous trouve des tas de raisons de ne plus exercer ce métier ...
qu'elle serait la norme ? les limites ? ...

déjà aller contre une décision médicale est un vrai parcours du combattant ...
alors contre l'avis d'un psy ...

nos grands chefs trouveraient là trop d'occasions de nous envoyer en préretraite ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Komugi chan
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 6162
Age : 65
Localisation : Deux Sevres
Emploi : Infirmière psy
Date d'inscription : 09/11/2007

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Sam 22 Aoû 2009 - 13:17

Eloudini a écrit:
Vu comme ça, en effet...

J'ai eu une chance, c'est qu'à chaque fois que les choses allaient vraiment mal, j'ai trouvé une personne à laquelle parler.

La suite n'engage que moi :

Dans le milieu militaire, on a le culte de l'homme fort, si bien qu'il est très difficile de se confier...à un camarade, c'est difficile, à son patron, encore plus. L'enjeu est de trouver une personne neutre qui écoute, alimente la conversation, sans juger ni avoir aucun rôle dans la hiérarchie (l'assistante sociale pourrait jouer ce rôle) de manière à ce que chacun, périodiquement, puisse vider son sac sans être taxé de faiblesse. Baser ce type d'entretien sur la demande est un leurre chez nous, puisque ce serait, de facto, reconnaître que l'on ne se sent pas bien dans ses baskets....En systématisant, tout le monde passe, et personne ne sait ce que l'on a lâché devant le psy ou l'interlocuteur neutre et on repart d'équerre, sans conséquence.

Si ce dispositif simple ne pouvait sauver qu'une vie, ce serait déjà celle-là.
Pratiquement, à qui est-il possible de s'adresser ?
- à son médecin généraliste, qui peut si besoin vous aiguiller vers un thérapeute local,
- à un thérapeute indépendant du milieu professionnel : ce peut être un psychologue ou un psychothérapeute public (au CMP (centre médico psychologique) du centre psychothérapique local, dépendant d'un centre hospitalier: gratuit) ou privé ( les consultations ne sont pas remboursées).
- à un psychiatre public ou privé (le psychiatre étant médecin, les consultations sont remboursées)
- face à du harcèlement professionnel, à une association spécialisée: http://www.asso-sst.net/sommaire.htm et http://rhmt.free.fr/associations.htm :
- A un service d'écoute avec permanence téléphonique: http://www.sos-amitie.org/
- A une personne de son entourage avec qui on a une relation de confiance.
- etc.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Sam 22 Aoû 2009 - 14:00

Kay a écrit:

(...)
Désolée D'Artagnan, mais à mes yeux la TS ne peut être reliée à la politique et encore moins à l'univers carcéral, d'autant plus que les dispositions concernant ce milieu sont totalement dérisoires.

Il s'agit d'un drame humain trop cruel.

Je n'ai jamais fait un lien entre la politique et le suicide ou la tentative de suicide.

Ce que je dis par contre, c'est que "les politiques" préfèrent visiblement s'inquiéter et combattre la ou les causes à l'origine des suicides en milieu carcéral, alors qu'ils se foutent royalement des causes éventuelles qui peuvent être à l'origine de ceux commis au sein des personnels de leurs forces de sécurité.

J'ajoute également, qu'en choisissant de s'occuper du problème carcéral, ils s'assurent davantage de popularité qu'en s'occupant de nos problèmes à nous... Et c'est ça qui me paraît lamentable.

Ce n'est pas tout à fait la même chose non ?

Maintenant, je pense de surcroît que la Ministre de la Justice, garde des sceaux n'est pas compétente en la matière, domaine qui serait plutôt celui de la Ministre de la santé. Mais il est vrai que depuis 2007, au Gouvernement tout le monde s'occupe de tout et de n'importe quoi, pourvu qu'il donne l'impression de s'activer plus que son ou ses homologues... c'est assez démagogique, mais pas forcément très concluant !
Revenir en haut Aller en bas
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 71
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Sam 22 Aoû 2009 - 14:45

Pour faire suite au sujet initié par d'Artagnan on peut remarquer que les différents posteurs ont apporté de nombreuses propositions pour permettre d'éviter les suicides en recherchant les causes ou en prenant quelques dispositions. Il a donc entièrement raison de dire que ce qui manque c'est une volonté (ou tout simplement un peu d'intérêt) de la part des décideurs pour sauver des vies.

Qu'on s'intéresse au cas des détenus je ne suis pas contre mais qu'on "zappe" celui des policiers et gendarmes ça m'interpelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorraine
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 599
Age : 58
Localisation : Bolivie par gemme
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Sam 22 Aoû 2009 - 15:19

Désolée de poster derrière ton message positif Cti,

D'Artagnan

Quand tu parles de Ministres ou de Ministère en citant le comparatif de ton sujet, n'as tu vértibalement pas l'impression de te livrer au jeu des médias ? qui sont bien orientés politiquement. Et qu'à ton insu sans t'en rendre compte, tu places tes collègues à un niveau dans ce drame, qui n'a pas lieu d'être ?
http://actu.voila.fr/actualites/politique/2009/08/20/suicides-en-prison-le-chiffre-officiel-est-un-mensonge-selon-des-elus-socialistes_346449.html


"Non seulement la France détient le lamentable record européen des suicides en prison mais le chiffre officiel se révèle être un mensonge", soutiennent dans un communiqué les élus PS du Finistère et de la Gironde, vice-présidents du groupe socialiste en charge de la politique pénale à l'Assemblée et au Sénat.

"Selon l'Administration pénitentiaire (AP), les seuls suicides reconnus (81 tout de même en un an !) sont ceux qui interviennent par pendaison", dénoncent les parlementaires, s'appuyant sur "document interne à cette administration que l'Observatoire international des prisons vient de publier".

Alors s'il te plaît, pour les gendarmes confrontés à ce drame, qui ne suscite aucun intérêt des médias et autres instances, situons nous plutôt sur le dernier post de Komugi qui donne des liens qui peuvent être utiles.

Et soyons attentifs envers les autres, nous pouvons quelques fois avoir seulement à tendre la main et l'oreille, sans attendre l'assistance de l'Etat qui de toute façon arrivera trop tard, et si encore ils veulent bien le faire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Sam 22 Aoû 2009 - 18:28

EN PRISON : Tu passes ton temps dans une cellule de 8m².
AU TRAVAIL : Tu passes ton temps dans un box de 5m².

EN PRISON : Tu as 3 repas par jour.
AU TRAVAIL : Tu as 1 pause déjeuner, à moins d'être cadre supérieur.

EN PRISON : Si tu te conduits bien, tu as des activités et des loisirs.
AU TRAVAIL : Si tu te conduits bien, on te donne encore plus de boulot.

EN PRISON : Un gardien est là pour ouvrir et fermer les portent pour toi.
AU TRAVAIL : Tu passes plusieurs fois par jour devant des agents de sécurité et tu ouvres les portes tout seul.

EN PRISON : Tu as le droit de jouer et de regarder la télévision.
AU TRAVAIL : Si tu joues ou si tu regardes la télévision, on te vire sur le champs

EN PRISON : Tu as tes propres WC.
AU TRAVAIL : Tu partages les WC avec des collègues qui pissent à côté ou sur la cuvette.

EN PRISON : Les visitent de ta famille ou de tes amis sont autorisées.
AU TRAVAIL : Tu n'es pas autorisé à appeler ta famille ou tes amis pendant les heures de travail.

EN PRISON : Les contribuables payent toutes vos dépenses sans contrepartie.
AU TRAVAIL : Tu payes une partie de tes frais de repas et de déplacement, et il faut ensuite déduire des taxes sur ton salaire pour payer les prisonniers.

EN PRISON : Toute la journée tu rêves de t'évader et de passer les barreaux.
AU TRAVAIL : Toute la journée tu rêves de t'évader de passer au bar.

EN PRISON : Tu dois gérer des prisonniers fous, agressifs et sadiques.
AU TRAVAIL : C'est la même chose, mais on les appelle des collègues.


Moralité : Le travail, c'est pire que la prison !
Revenir en haut Aller en bas
marcel
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 4417
Age : 68
Localisation : sud
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Sam 22 Aoû 2009 - 18:42

bonne observation ... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virginie01
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2074
Age : 50
Localisation : Quelque part....
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Sam 22 Aoû 2009 - 20:06

excellent excelsior ! je suis pliée ! le pire c'est que c'est vrai !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://militaires-gendarmes.buy-forum.com/
mange du grain
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1376
Age : 54
Localisation : dans le 17, en SAINTONGE
Emploi : perfide chasseur de statistiues
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: SUICIDES   Sam 22 Aoû 2009 - 20:45

c'est parcequ'on se sent comme en prison au travail qu'on en arrive à cette extrémité, c'est parcequ'on a l'impression d'avoir des barreaux dans sa tête, qu'on pense à cette extrémité, c'est parceque on a l'impresssion d'être entouré de mur que l'on croit qu'il ne reste que cette extrémité. et en arriver là n'est pas un geste de faiblesse ou de lacheté. car il faut avoir du courage pour sacrifier sa famille à ce geste ultime, même si c'est le courage du désespoir. et vous pouvez me croire il faut encore plus de courage pour ne pas faire ce geste et le plus dur est de survivre, de s'accrocher à la vie il est là le courage.
mange du grain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PSIG47
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 224
Localisation : Agen
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Sam 22 Aoû 2009 - 20:49

[quote="Soldat Louis (Marco)"]
Eloudini a écrit:


Tous les ans on passe une visite médicale. Pourquoi pas un entretien avec un spy à ce moment là.


Et pourquoi pas en effet ? combien de nos camarades en état de crise profonde (je ne dis pas limite-démence) en aurait eu besoin. Bon nombre de mes collègues ont été en dépression, (plus ou moins avérée c'est vrai) alors une aide extérieure qu'elle vaille ce qu'elle vaille, mais une aide tout de même. Une seule personne en face mais la bonne peut sauver aussi une famille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PSIG47
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 224
Localisation : Agen
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Sam 22 Aoû 2009 - 20:56

Virginie01 a écrit:
excellent excelsior ! je suis pliée ! le pire c'est que c'est vrai !

Avec quelques aménagements toutefois, restons honnêtes vis à vis de nous-mêmes déjà et ensuite nos concitoyens pourront réellement nous prendre au sérieux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virginie01
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2074
Age : 50
Localisation : Quelque part....
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Sam 22 Aoû 2009 - 21:08

[quote="PSIG47"]
Soldat Louis (Marco) a écrit:
Eloudini a écrit:


Tous les ans on passe une visite médicale. Pourquoi pas un entretien avec un spy à ce moment là.


Et pourquoi pas en effet ? combien de nos camarades en état de crise profonde (je ne dis pas limite-démence) en aurait eu besoin. Bon nombre de mes collègues ont été en dépression, (plus ou moins avérée c'est vrai) alors une aide extérieure qu'elle vaille ce qu'elle vaille, mais une aide tout de même. Une seule personne en face mais la bonne peut sauver aussi une famille

je pense que tu n'as pas tort mais des dépressions il y en a partout, surtout chez les enseignants, oui, comme quoi .....
lorsque l'on voit le comportement de certains élèves, qui veulent faire leur loi, ça ne donne pas envie d'être professeur, c'est aussi une vocation être prof !

Mais des dépressions, il y en a de plus en plus ... et dans tous les métiers, cela voudrait dire qu'il faudrait faire suivre tout le monde ??

Gendarme n'est pas un métier facile, certes, bien au contraire, c'est pour cela que je vous admire, c'est aussi une vocation, vous aidez les citoyens de là à en tomber malade ... je dis NON.

Malheureusement la réalité en est tout autre, mais tes camarades qui ont été dépressifs, ils l'ont été après être rentrés en Gendarmerie ????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://militaires-gendarmes.buy-forum.com/
PSIG47
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 224
Localisation : Agen
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Sam 22 Aoû 2009 - 21:32

Evidemment Virginie01, ils ne l'étaient certainement pas à 20 ou 22 ans et plutôt contents à l'époque d'avoir un métier un vrai, qui ramène un salaire (qui était ce qu'il était), et sans réellement prendre conscience de ce qu'il fallait "endurer" pour l'avoir. Le temps faisant son oeuvre, ils et nous avons appris.

Nous sommes sur un site GENDARMES et citoyens, je ne parlais donc que de mes camarades, mais il m'arrive aussi, n'en soit pas dupe Virginie01, de cotoyer d'autres corporations : enseignants, routiers, travaillants bancaires, nourrices aussi etc et j'en passe

Alors arrête de me prendre pour un demeuré de 5ème zone, et de ne considérer ma réflexion comme n'étant que et uniquement corporatiste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le-fieu
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: suicide en gendarmerie   Lun 31 Aoû 2009 - 20:10

bonjour à tous,

Trouvons des solutions afin de combattre "le suicide" agissons, cherchons, dialoguons ...


le fieu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soldat Louis
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2371
Age : 60
Localisation : AUVERGNE
Emploi : Gendarme en retraite.
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Mar 1 Sep 2009 - 0:00

Faut'il les recenser ? Etaler les chiffres au grand jour ?

Pour faire sortir notre hiérarchie de sa torpeur, de son silence.

Sujet tabou ? Pourtant nos grands chefs sont les champions des statistiques !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier RICOUARD
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 3094
Age : 49
Localisation : haute Normandie
Emploi :
Date d'inscription : 06/02/2009

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Mar 1 Sep 2009 - 0:44

Le suicide, c'est quoi ?
Une décision individuelle de mettre fin à sa vie !

Notre métier permet un usage rapide de cette décision !
parfois, car certaines méthodes traditionnelles restent au gout du jour ! no coment !

moi je crois qu'il faut alarmer le commandement, les camarades de tous les jours !
un geste désespéré est décelable. Nous pouvons détecter le moral qui ne va pas bien !

Alors écoutons nous, parlons, échangeons avec nos camarades de BT, ne les croisons pas avec un seul " salut" - "bonjour"-
échangeons ! parlons !

la camaraderie n'est pas un vain mot !
la cohésion, tant prônée en école existe, ou du moins doit exister !
les individualités sont la cause de nos morts !
cessez de vous regarder le nombril !
cessez de penser à vos résultats !
cessez de chercher à régler vos affaires à votre profit !
pensez aux autres, pensez à vos camarades de travail !

Si un jour vous constatez une baisse de moral, de l'un d'entre vous, faites en part à votre hiérarchie, à vos camarades, à votre PCSO !

l'un d'entre eux va savoir alarmer, conseiller....si vous n'osez pas le faire !

Je ne suis pas psychologue, seulement un gars qui vit au jour le jour, jour après jour, avec des mecs et des gonzesses...qui peuvent un jour au l'autre commettre l'irréparable !

et ce " irréparable" me fait peur !

@ +

oliv

_________________
ex theboucdu76

"Tout le talent d'écrire ne consiste après tout que dans le choix des mots"

Flaubert

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
in the navy
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2103
Age : 50
Localisation : côtes d'armor
Emploi : la vérité est ailleurs
Date d'inscription : 30/12/2007

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Mar 1 Sep 2009 - 1:06

Les statistiques ... C'est une chose. Lorsqu'un pompier veut éteindre une feu, ce sont les flammes qu'il dirige ou le foyer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le-fieu
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: suicide en gendarmerie   Mar 1 Sep 2009 - 12:04

Olivier RICOUARD a écrit:
Le suicide, c'est quoi ?
Une décision individuelle de mettre fin à sa vie !

Notre métier permet un usage rapide de cette décision !
parfois, car certaines méthodes traditionnelles restent au gout du jour ! no coment !

moi je crois qu'il faut alarmer le commandement, les camarades de tous les jours !
un geste désespéré est décelable. Nous pouvons détecter le moral qui ne va pas bien !

Alors écoutons nous, parlons, échangeons avec nos camarades de BT, ne les croisons pas avec un seul " salut" - "bonjour"-
échangeons ! parlons !

la camaraderie n'est pas un vain mot !
la cohésion, tant prônée en école existe, ou du moins doit exister !
les individualités sont la cause de nos morts !
cessez de vous regarder le nombril !
cessez de penser à vos résultats !
cessez de chercher à régler vos affaires à votre profit !
pensez aux autres, pensez à vos camarades de travail !

Si un jour vous constatez une baisse de moral, de l'un d'entre vous, faites en part à votre hiérarchie, à vos camarades, à votre PCSO !

l'un d'entre eux va savoir alarmer, conseiller....si vous n'osez pas le faire !

Je ne suis pas psychologue, seulement un gars qui vit au jour le jour, jour après jour, avec des mecs et des gonzesses...qui peuvent un jour au l'autre commettre l'irréparable !

et ce " irréparable" me fait peur !

@ +

oliv

belles phrases, mais la réalité est autre.

Ou est la cohésion, et tout le reste !!!!!

Cela fait des lustres que nos chefs ne pensent qu'à leurs "stats", de plus les stats sur les BT sont falsifiées à la base, donc .....

d'ailleurs pour le fameux rapport sur le moral ....

Pourquoi n'y a-t-il pas d'enquête, une vraie, pas une façade pour satisfaire un certain nombre de personne, lorsqu'il y a un suicide.

Je ne dis pas que tous sont à cause de notre institution, mais la majorité d'entre eux, celle ci à sa part de responsabilité.

Les vrais questions sont "QUAND VA T-ON OUVRIR LES YEUX SUR LES SUICIDES ET QUAND VA T-ON TROUVER DES SOLUTION POUR LES EVITER "

Que chacune des personnes ayant un lien avec ce genre de drame soient entendues, et le cas échéant poursuivies.

Il y a trop de collègues qui voulaient être écoutés, ne rien faire c'est les oublier, alors agir est la solution, mais à bon escient.

Le fieu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gregthegrizzly
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 10522
Age : 44
Localisation : Au pays des crocodiles...
Emploi : CDI (ne pas lire complètement dépourvu d'intérêt)
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Mar 1 Sep 2009 - 12:42

Le suicide fait l'objet de nombreuses études cliniques... Malheureusement, les raisons sont si multiples qu'une prévention est réellement difficile à mettre en place.
Néanmoins, il est clair que des rapports "fraternels" permettent, non pas d'éviter le geste, mais au moins de déceler des comportements "à risque"... Maintenant, quand nous faisons du "social", c'est pour la population interne, car le militaire affiche une fierté obsolète et par définition (d'un autre âge), il n'est pas concerné puisque plus fort que le citoyen lambda...
drunken drunken drunken

_________________

La différence entre le politicien et l'homme d'Etat est la suivante :
le premier pense à la prochaine élection, le second à la prochaine génération.
James Freeman Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Forum-Gendarmes-Citoyens/61967855
Soldat Louis
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2371
Age : 60
Localisation : AUVERGNE
Emploi : Gendarme en retraite.
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Mar 1 Sep 2009 - 13:25

Greg, la fraternité OK.

Mais tant qu'il n'y aura pas une étude sérieuse et officielle sur les suicides dans notre profession, il n'y aura aucune avancée, aucune prise de responsabilité et le sujet restera tabou.

Quelqu'un est il capable à ce jour de dresser un bilan de ces drames en Gendarmerie ?

Il faut qu'un Gendarme en difficulté puisse se confier à une personne pouvant réellement intervenir de façon officielle, un spy ou autre.

La hiérarchie ferme les yeux pour quelles raisons ? Tout va bien chez nous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Mar 1 Sep 2009 - 14:27

Il me semble que ce sujet est à fusionner avec celui déjà ouvert : " SUICIDES ? "... Il est un peu dommage que certains ne lisent pas le pannel des topics ouverts, et ouvrent des sujets qui font "doublon"... Mais ce n'est que l'humble reflet de ce que je pense...


Voilà qui est fait.
La modération
Revenir en haut Aller en bas
Gregthegrizzly
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 10522
Age : 44
Localisation : Au pays des crocodiles...
Emploi : CDI (ne pas lire complètement dépourvu d'intérêt)
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Mar 1 Sep 2009 - 15:04

D'Artagnan Berrichon a écrit:
Nous voyons actuellement Madame la garde des sceaux, s'émouvoir des quelques 80 suicides constatés en milieu carcéral cette année...

Combien de Gendarmes et de policiers se sont-ils donnés la mort dans le même temps, sans que personne au gouvernement ne s'en émeuve ?


Sans vouloir minimiser les drames vécus par les familles de détenus face à de tels gestes, car comme déjà dit, rien ne devrait justifier d'en arriver à de telles extrémités, il est quand même incroyable que ces mêmes situations subies au sein même de la fonction publique, ne motivent aucune réaction de nos dirigeants.

C'était juste mon petit coup de blues de ce matin. Bonne journée quand même.
Pour rappeler le post de départ.

_________________

La différence entre le politicien et l'homme d'Etat est la suivante :
le premier pense à la prochaine élection, le second à la prochaine génération.
James Freeman Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Forum-Gendarmes-Citoyens/61967855
Soldat Louis
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2371
Age : 60
Localisation : AUVERGNE
Emploi : Gendarme en retraite.
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Mar 1 Sep 2009 - 15:21

D'Artagnan Berrichon a écrit:
Il me semble que ce sujet est à fusionner avec celui déjà ouvert : " SUICIDES ? "... Il est un peu dommage que certains ne lisent pas le pannel des topics ouverts, et ouvrent des sujets qui font "doublon"... Mais ce n'est que l'humble reflet de ce que je pense...


Voilà qui est fait.
La modération

Cool Berrichon. Tu sais, si on y regarde bien ça fait pas mal de sujets ouverts sur les suicides depuis l'ouverture du forum. Wink

Mais malheureusement, rien ne bouge.

Un militaire ça n'a pas d'état d'âme. C'est marche ou crève. Un médecin militaire s'est'il déjà penché sur ce problème ?

Si rapport il y a eu, dans un placard il s'est perdu !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
interceptor
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2306
Emploi : CBTA
Date d'inscription : 16/02/2009

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Mar 1 Sep 2009 - 18:50

de nombreuses études ont été effectivement menées et publiées, au sein des Armées et en Gendarmerie ... comme dans le civil d'ailleurs. Nous pouvons en retrouver sur le site intranet SGA je crois puis peut être sur gendcom (sirpa).
Le suicide est une réponse irrationnelle a une émotion trop forte, une émotion telle que la personne n'a d'autre solution pour y mettre un terme qu'à commettre l'irréparable. il est bien évident que l'environnement social, familial joue un grand rôle et bien sur l'environnement professionnel. Et le métier de Gendarme peut se révéler être très dur que ce soit en raison de la charge de travail, des évènements auxquels nous sommes confrontés et des relations internes.
Je pense que dans un suicide il y a la cause puis les facteurs aggravants ... un couple se déchire, des dettes, la garde des enfants, une maladie grave combiné à cela le boulot et ses aléas ... on peut lire cette phrase à l'envers ... pression du boulot (sous tte ses formes) puis le reste ...

Je crois qu'il est très hasardeux de vouloir expliquer un suicide, sauf bien sur lorsque l'écrit laissé est cohérent, clair et structuré ... mais bien souvent ce genre de suicide est "compris" par des proches ou alors expliqué ...
Dans les autres cas, cela ne repose que sur des suppositions plus ou moins bien étayées
Si les suicides étaient si simples à décrypter ...

C'est à nous d'être vigilants et à l'écoute, nous c'est nous tous ...
Mais sommes nous tous prêts à faire l'effort de connaitre nos camarades de travail, d'être à l'écoute, de passer un petit moment ensemble ... cela nécessite beaucoup d'efforts pour déceler chez un camarade un changement de comportement qui s'aggraverait au fil des jours semaines ... et une certaine dose de "courage" pour aller au devant et engager le dialogue.
Ensuite existe t-il une structure pour signaler ce genre de situation, la réponse est clairement non.

Si nous arrivions à ce que ces fameuses cellules psy soit mises en place, ce serait déjà un grand pas en avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 71
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Mar 1 Sep 2009 - 19:39

Je ne connais pas les résultats des études menées à ce jour mais l'analyse d'interceptor me convient parfaitement.
Je pense que sa conclusion nous donne une orientation vers non pas une solution mais au moins un moyen de réduire le nombre de ces suicides. Elle va dans le sens de ce que nous avons pu lire tout au long de ce sujet: Si nous arrivions à ce que ces fameuses cellules psy soient mises en place, ce serait déjà un grand pas en avant.
J'ajouterai une chose qui me semble importante, être à l'écoute est nécessaire mais il ne faut pas négliger le fait que ceux qui en arrivent au geste ultime ne sont pas souvent disposés à parler et gardent leur "mal de vivre" pour eux. Les amener à parler demande un psychologie certaine qui n'est peut-être pas à la portée de tous et ELOUDINI a ouvert une autre piste qui repose sur une formation des gens qui vont avoir la responsabilité de commander.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gregthegrizzly
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 10522
Age : 44
Localisation : Au pays des crocodiles...
Emploi : CDI (ne pas lire complètement dépourvu d'intérêt)
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Mar 1 Sep 2009 - 20:16

Le boulot de sensibilisation de ces cellules psy reste à faire. Créées dans certaines régions, elles ne sont pas allées plus loin que le message annonçant leur création... Il devait y avoir des rencontres afin d'expliquer le champs d'action de ces cellules, mais, à ma connaissance, aucune information n'a été menée.

Le regard des "autres" doit aussi évoluer. La personne présentant des troubles psy (car la dépression est bien une maladie...) n'est pas forcément appréciée par ses collègues, il est même régulièrement considéré comme un tire au flanc...
Ensuite, il faut développer le réflexe de consultation d'un psy... Combien de personnes ai-je entendu dire "je n'ai pas besoin de psy, je suis pas dingue..."

De fait, avant toute chose, à mon avis, il faut prendre conscience de l'étendue du désastre (car c'en est un...) et au lieu de se demander pourquoi une fois l'acte accompli, cherchons le pourquoi en amont...

Enfin, je finirai en mettant le doigt sur LE problème de notre époque (à mon avis) : l'égoïsme... J'ai personnellement connu un épisode difficile, suite à une séparation "surprise"... Tout mon peloton, sous l'impulsion de son commandant (un jeune lieut' de 26 ans, sorti de ST CYR - pour ceux qui généralisent...), s'est "occupé" de moi sans pour autant me casser les pieds... Deux anciens ont été chargés par ce lieutenant d'être plus disponibles que la normale (ils étaient volontaires) et on a "verbalisé" (pour les civils, cela ne veut pas dire qu'on s'est vengé sur des contrevenants !!! On a parlé quoi Very Happy ).
Cette attention, discrète, mais appréciable, m'a permis (avec pas mal d'autres choses et notamment une démarche personnelle pour "consulter"), de vivre ce moment pénible, de la meilleure des manières, professionnellement parlant.

Aujourd'hui, dès qu'un personnel laisse entrevoir un "problème", on lorgne sur sa place... Et c'est à croire que le malêtre est contagieux... Distribution de masque pour tout le monde !!!
Bref, faire évoluer la prise en charge, c'est formidable (même si un psy par région, c'est plus que léger...), mais je pense que les mentalités doivent également changer... Pas forcément uniquement dans le positionnement face au suicide, mais d'une manière plus globale, dans les rapports professionnels...

_________________

La différence entre le politicien et l'homme d'Etat est la suivante :
le premier pense à la prochaine élection, le second à la prochaine génération.
James Freeman Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Forum-Gendarmes-Citoyens/61967855
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   

Revenir en haut Aller en bas
 
SUICIDES ? PARLONS- EN !
Revenir en haut 
Page 3 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL-
Sauter vers: