Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 SUICIDES ? PARLONS- EN !

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Mer 19 Aoû 2009 - 8:39

Rappel du premier message :

Ce sujet est des plus récurrent au sein des forces de l'ordre, bien qu'aucun battage médiatique n'en soit fait comme pour "FRANCE-TELECOM"...

Alors rompons le silence, parlons-en ouvertement et tentons d'inverser cette triste tendance en tendant l'oreille puis la main à tous ceux qui souffrent, dépriment et dépérissent en songeant à cette issue comme seule voie de soulagement...

http://gendarmes-en-colere.forum2discussion.net/t26583-vous-allez-mal-parlons-en#524852

Je modifie donc ce jour (24 août 2012), le premier post de ce sujet ancien, pour qu'il serve de lieu d'échanges et de débats "parallèle" au sujet " VOUS ALLEZ MAL ? PARLONS-EN ! ", sujet uniquement dédié quand à lui, à l'aide que nous pouvons apporter à celles et ceux qui en ont besoin.

Merci à vous, pour elles, pour eux.




====================================================================

J'avais écrit le 19 août 2009 : .....

Nous voyons actuellement Madame la garde des sceaux, s'émouvoir des quelques 80 suicides constatés en milieu carcéral cette année...

Combien de Gendarmes et de policiers se sont-ils donnés la mort dans le même temps, sans que personne au gouvernement ne s'en émeuve ?


Sans vouloir minimiser les drames vécus par les familles de détenus face à de tels gestes, car comme déjà dit, rien ne devrait justifier d'en arriver à de telles extrémités, il est quand même incroyable que ces mêmes situations subies au sein même de la fonction publique, ne motivent aucune réaction de nos dirigeants.

C'était juste mon petit coup de blues de ce matin. Bonne journée quand même.


Dernière édition par D'Artagnan Berrichon le Ven 24 Aoû 2012 - 15:41, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
WAGRAM-2
Nouveau membre
Nouveau membre


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Jeu 5 Jan 2012 - 15:28

Pour "D'Artagnan Berrichon"

Contrairement à ce que vous dites, le "collectif" avance et il avance très bien depuis sa création.
Il est exact que ce collectif ne s'exprime plus publiquement sur ce forum.
Les personnes qui marquent un intéret pour ce collectif, qui souhaitent témoigner ou apporter leur contribution, se sont fait connaitre et disposent des contacts et liens utiles.
Le collectif améliore encore actuellement son organisation dans un souci d'efficacité.
Ne soyez pas inquiet pour ce collectif, il se porte très bien.


WAGRAM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Jeu 5 Jan 2012 - 16:00

Je ne vois pas pourquoi tu as rayé D'Artagnan Berrichon", puisque tu m'as
adressé le même message en MP, c'est qu'il m'était bien destiné...
Du coup, puisque certains aiment prendre tout le monde à témoin, je place ici
la réponse que je t'ai adressée : ....................

=====================================================

WAGRAM-2 a écrit:
Contrairement à ce que vous dites, le "collectif" avance et il avance très bien depuis sa
création.
Je n'ai dit cela nulle part et je suis heureux d'apprendre que ce collectif se porte bien !


Il est exact que ce collectif ne s'exprime plus publiquement sur ce forum.
Comme je viens de le dire, s'il ne s'exprime pas quelque part et qu'il ne se fait pas
connaître, comment peut-on savoir sa portée, ses buts... ?



Les personnes qui marquent un intéret pour ce collectif, qui souhaitent témoigner ou
apporter leur contribution, se sont fait connaitre et disposent des contacts et liens utiles.
Le collectif améliore encore actuellement son organisation dans un souci d'efficacité.
Je doute et j'ose espérer que ce collectif ne se contentera pas de servir seulement
à quelques initiés, car le but avoué lors des sujets que tu avais ouverts n'aura de
réelle portée que s'il rassemble le plus grand nombre.
Mais ce n'est que mon humble avis.



Ne soyez pas inquiet pour ce collectif, il se porte très bien.

WAGRAM

==================================================================================
Je te rassure, je ne m'inquiétais pas du tout.

Cordialement, je te, ou plutôt "je vous souhaite" pour 2012 de réussir dans vos projets, et comme je
l'ai déjà dit, si la démarche de certains peut ne serait-ce qu'empêcher "un seul" de passer à l'acte,
alors je serais satisfait. Ce que je déplore un peu, c'est que vous trouviez à chaque fois de la défiance
de la part de ceux qui vous citent lorsqu'ils interviennent sur ce terrain...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Jeu 5 Jan 2012 - 16:59

PS :
- Votre collectif a t-il un nom ?
- Si oui, lequel ?
- Tu dis avoir des liens utiles, quels-sont-ils ?

- A moins qu'ils ne soient réservés qu'à ceux qui adhèrent à votre collectif ?

Et pour finir : ....

- Comment comptez-vous avancer et faire changer les choses sans vous faire connaître autrement que sous le couvert de quelques interventions "confidentielles" ?

Et là encore, je ne défie personne,car je pense traduire ouvertement les questions légitimes que se posent la plupart de ceux qui t'ont lu et viennent de te lire encore.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre71
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 104
Age : 70
Localisation : Au pays du meilleur vignoble
Emploi : retraité
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Jeu 5 Jan 2012 - 18:20

Le titre de ces poste devrait être "REGLEMENT DE COMPTES".

Sur un sujet aussi sérieux qu'important, vous vous déchirez.

Je vous poserez une seule question :

Avez vous été confronté à un tel évènement par un de vos proches ?

On dirait que non. Alors messieurs un peu de respect pour ceux qui ont quitté cette terre.

J'ai vécu cette situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.association-gendarmesdecoeur.org/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Jeu 5 Jan 2012 - 19:41

Pierre71 a écrit:
Le titre de ces poste devrait être "REGLEMENT DE COMPTES".

Sur un sujet aussi sérieux qu'important, vous vous déchirez.

Je vous poserez une seule question :

Avez vous été confronté à un tel évènement par un de vos proches ?

On dirait que non. Alors messieurs un peu de respect pour ceux qui ont quitté cette terre.

J'ai vécu cette situation.

Tu n'as visiblement pas eu le courage de lire les 11 pages qui précèdent, car si tel était le cas tu saurais que j'ai malheureusement vécu plusieurs fois ces situations...

Et je n'ai pas l'impression de m'être déchiré avec qui que ce soit. J'ai juste répondu à un message et posé des questions que les lecteurs de ce forum sont en droit de se poser, rien de plus.

J'ajouterai que si tu relis sans œillères les échanges que j'ai pu avoir sur divers sujets avec Wagram, je respecte l'idée qu'il a apportée ici et ne peut que me réjouir que son collectif ait pris vie.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Christian
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 5419
Age : 65
Localisation : Var La Crau
Emploi : Matricule 113217X
Date d'inscription : 06/12/2008

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Ven 24 Aoû 2012 - 10:56

Sujet remis en ligne à la demande de D'ARTAGNAN BERRICHON, pour faire suite au sujet ouvert concernant les aides éventuelles à apporter à ceux qui sont dans la peine.

La modération

_________________
La liberté peut être définie de manière positive comme l'autonomie et la spontanéité
d'une personne douée de raison. La liberté est la possibilité de
pouvoir agir selon sa propre volonté, dans le cadre d'un système
politique ou social, dans la mesure où l'on ne porte pas atteinte aux
droits des autres
et à la sécurité publique.



Etre et durer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Ven 24 Aoû 2012 - 11:42

Merci Christian !

Ce sujet est donc réouvert, pour permettre à tous ceux qui ont quelque chose à y apporter, de pouvoir y intervenir en complément du sujet dédié à "aider ceux qui souffrent" et à leur apporter un réel soutien pour qu'ils rompent ce cercle "infernal" dans lequel ils dépérissent. (VOUS ALLEZ MAL ? PARLONS-EN ! )

L'idée est de s'attaquer à la racine de ce fléau, laquelle est malheureusement le "silence" dans lequel s'enferment petit à petit tous ceux qui sombrent dans la dépression.

En leur permettant par ce biais de se confier avec des interlocuteurs "inconnus", sous couvert d'un pseudo qui n'apparaîtra même pas sur le forum puisqu'ils sont invités à prendre contact en "Messagerie Personnelle (MP)" avec l'interlocuteur de leur choix, leur parfait anonymat et la confidentialité de leurs entretiens sont donc "TOTALEMENT ASSURES".

N'hésitez donc pas à intervenir ici, à livrer vos réflexions, vos retours d'expériences ou vos suggestions, afin que celles et ceux qui n'entrevoient qu'une issue funeste à leur problème, réalisent que RIEN NI PERSONNE ne devrait amener à une tel extrémité.

Merci à vous, pour eux et pour elles !


Dernière édition par D'Artagnan Berrichon le Ven 24 Aoû 2012 - 12:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: rchi   Ven 24 Aoû 2012 - 12:17

Je viens de réalisé que j'ai ouvert ce sujet voici maintenant trois ans, et que rien encore, mais alors rien en matière de ce qui m'avait déjà incité à l'initier à l'époque (l'émotion de MAM face aux suicides en milieu carcéral... peu de temps après, venait la vague de suicides à FRANCE-TELECOM...), n'a été fait par nos gouvernants, nos grands Chefs, et l'ensemble de notre chaîne hiérarchique.

Dans le secteur civil par contre, la direction de FRANCE-TELECOM est mise en cause judiciairement suite aux plaintes déposées après la vague de suicides qui avait défrayé la chronique à l'époque...

Je persiste cependant à penser que la priorité n'est pas de définir "à postériori "des responsables au problème, mais bien "à priori", d'inciter les éventuelles futures victimes à trouver le courage de parler, pour justement empêcher
les éventuels futurs responsables de nuire.

Et pour celles et ceux qui souffrent pour d'autres raisons que les conditions professionnelles, en parler est également la seule solution car cela sert de soupape, de "trop-plein", et souvent de prendre du recul...

Ne banalisons pas ce fléau qui frappent trop de familles, autres victimes honteusement délaissées après ces drames...
Revenir en haut Aller en bas
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Hazebrouck - Un gendarme se suicide dans le Nord    Lun 27 Aoû 2012 - 20:40

Un gendarme de 50 ans a mis fin à ses jours samedi soir avec son arme de service dans les locaux de sa gendarmerie située à Hazebrouck (Nord), a-t-on appris aujourd'hui de source proche de l'enquête confirmant une information de la Voix du Nord.

"Son suicide n'est certainement pas dû à ses conditions de travail", a assuré une source proche, précisant que le gendarme avait souffert de "graves problèmes de santé" il y a quelques mois.

Une enquête a été ouverte pour "tenter de déterminer dans quelles circonstances ce gendarme a pu mettre fin à ses jours". Elle a été confiée à la brigade de recherche de Dunkerque et à la section de recherches de Lille.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/08/27/97001-20120827FILWWW00587-un-gendarme-se-suicide-dans-le-nord.php

http://www.lavoixdunord.fr/region/hazebrouck-un-gendarme-met-fin-a-ses-jours-avec-son-arme-ia37b0n652377

Condoléances à sa famille et ses proches !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NETHEM
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 3889
Age : 54
Localisation : GIRONDE/LANGON/ST MACAIRE
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Lun 27 Aoû 2012 - 20:56


Petite mention en sous titre sur Itélé.

Quelle tristesse si près du but !

Condoléances.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chewbacca62
1 étoile
1 étoile
avatar

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Quelqu un peut il confirmer suicide à hazebrouck    Lun 27 Aoû 2012 - 21:28

Bonsoir je viens de lire sur le net qu un des nôtres âgé de 50 ans à mis fin à ses jours à hazebrouck (59).
Condoléance à sa famille et ses proches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rouletabille82
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 401
Localisation : dans la forêt amazonienne
Emploi : Bon à rien - Mauvais en tout - Alors Hamac
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Mar 28 Aoû 2012 - 7:37

Sincères condoléances, à sa famille et proches.

Un de plus qui nous quitte par ce moyen.

Pourquoi ? A 50 ans, qu'a t'il pu lui arriver pour qu'il trouve par ce moyen une délivrance !!!

Repose en paix camarade !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Mar 28 Aoû 2012 - 8:33

Je m'associe à la douleur de sa famille et de ses proches. J'imagine également la détresse profonde, toute la souffrance morale que doit ressentir quelqu'un, pour en arriver à une telle extrémité...

Un de plus, un de trop. Repose en paix camarade.
Revenir en haut Aller en bas
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 71
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Mar 28 Aoû 2012 - 8:45

Une chose est certaine, il n'y a pas d'âge pour arriver à cette "solution".
Pensée aux proches et aux familles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ASSOCIATION G&C
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 431
Date d'inscription : 02/04/2008

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Mar 28 Aoû 2012 - 13:56

Combien sont-ils depuis le début de l'année. Sincères condoléances.
https://sites.google.com/site/assogendarmesetcitoyens/COMMUNIQUES/suicides102030
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Banzaïïïï
Nouveau membre
Nouveau membre


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 29/11/2011

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Mar 28 Aoû 2012 - 17:23

C'est le 19ème depuis le début de cette année ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
.
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 371
Localisation : Centre
Emploi : En activité
Date d'inscription : 28/03/2010

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Mar 28 Aoû 2012 - 17:35

Banzaïïïï a écrit:
C'est le 19ème depuis le début de cette année ...
Le 19ème recensé !...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mrphilou
1 étoile
1 étoile


Nombre de messages : 54
Age : 55
Localisation : Chartres (28) France
Emploi : Brigadier Police Nationale Chartres
Date d'inscription : 17/05/2009

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Mar 28 Aoû 2012 - 18:20

Chez nous (Police Nationale) les suicides sont TOUJOURS d'ordre privé. Il n'y a jamais de remise en question des conditions de travail ou de la pression de la hiérarchie.
Lorsqu'un Policier, ou Gendarme, met fin à ses jours c'est parcequ'il n'a pas su gérer sa vie privée...
Vie privée ???
Nous n'avons que des devoirs et aucun droit tant professionnellement que à titre privé.
Celà s'en ressent dans la vie privée.
Peut être que le jour ou l'un d'entre nous, au lieu de tourner son arme vers sa personne la dirigera vers les responsables et l'actionnera... alors peut être y aura t'il une remise en question.

Mais arrêtons de nous plaindre, nous les nantis, nous les privilégiés. Estimons nous heureux d'avoir un travail, et qui plus est grassement rémunéré pour ce que l'on fait !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
malinois
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1605
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Mar 28 Aoû 2012 - 18:43

site internet TF 1


Tags : hazebrouck , gendarme , nordUn gendarme de 50 ans s'est donné la mort à la gendarmerie d'Hazebrouck dans le Nord. Ses collègues évoquent de "graves problèmes de santé".
Un gendarme de 50 ans a mis fin à ses jours samedi soir avec son arme de service dans les locaux de sa gendarmerie située à Hazebrouck (Nord), a-t-on appris lundi de source proche de l'enquête confirmant une information de la Voix du Nord.



"Son suicide n'est certainement pas dû à ses conditions de travail", a assuré une source proche, précisant que le gendarme avait souffert de "graves problèmes de santé" il y a quelques mois. Une enquête a été ouverte pour "tenter de déterminer dans quelles circonstances ce gendarme a pu mettre fin à ses jours". Elle a été confiée à la brigade de recherche de Dunkerque et à la section de recherches de Lille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Banzaïïïï
Nouveau membre
Nouveau membre


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 29/11/2011

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Mar 28 Aoû 2012 - 19:12

. a écrit:
Banzaïïïï a écrit:
C'est le 19ème depuis le début de cette année ...
Le 19ème recensé !...
Tout à fait !!! Et 12 recensés à la même période en 2011 !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Réagir face à la souffrance au travail : conseils aux représentants du personnel   Mer 29 Aoû 2012 - 6:32

(Par Christophe BAUMGARTEN – Avocat)

Cet article est mis en ligne car il est susceptible d’intéresser les réservistes, les militaires reconvertis ou en cours de reconversion dans le secteur privé

Réagir face à la souffrance au travail : conseils aux représentants du personnel

(Par Christophe BAUMGARTEN – Avocat)

A y regarder de plus près, les situations décrites sont la plupart du temps insusceptibles d’être qualifiées de « harcèlement » au sens où l’entend la Loi.

http://www.juritravail.com/maitre-baumgarten/Actualite/attributions-des-delegues-du-personnel/Id/17631

http://adefdromil.org/21614
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Mer 29 Aoû 2012 - 10:33

Peut-être enfin une prise de conscience qui sera suivie d'effets... Je me suis personnellement porté volontaire, et j'ai soumis également au signataire de cette note express la même idée que celle figurant dans notre sujet ''VOUS ALLEZ MAL ? PARLONS-EN ! ''... A suivre...








J'espère et n'ai en principe pas de raison d'en douter, qu'il s'agit là d'une réelle volonté de combattre ce fléau et qu'il sera réellement donné aux intervenants, les moyens d'y parvenir.
Revenir en haut Aller en bas
rouletabille82
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 401
Localisation : dans la forêt amazonienne
Emploi : Bon à rien - Mauvais en tout - Alors Hamac
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Ven 31 Aoû 2012 - 2:01

MARSOUIN 26 a écrit:
(Par Christophe BAUMGARTEN – Avocat)

Cet article est mis en ligne car il est susceptible d’intéresser les réservistes, les militaires reconvertis ou en cours de reconversion dans le secteur privé

Réagir face à la souffrance au travail : conseils aux représentants du personnel

(Par Christophe BAUMGARTEN – Avocat)

A y regarder de plus près, les situations décrites sont la plupart du temps insusceptibles d’être qualifiées de « harcèlement » au sens où l’entend la Loi.

http://www.juritravail.com/maitre-baumgarten/Actualite/attributions-des-delegues-du-personnel/Id/17631

http://adefdromil.org/21614


Merci MARSOUIN26 pour avoir porté à notre connaissance, l'article de maître Christophe BAUMGARTEN, où tout est dit.
Aussi bien les causes sont identifiées, mais également l'auteur, nous donne la marche à suivre pour pouvoir se défendre.

Bien que j'ai déjà entendu que le Militaire, donc le Gendarme, ne pouvait pas faire valoir des faits de harcèlement moral dans le cadre de son travail.

Si un texte existe concernant le harcèlement dans les Armées, il serait bien d'en connaître les références.

Mais si aucun texte n'existe, alors la plainte devant le tribunal compétent, est recevable !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Breizh petuna
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 247
Age : 48
Localisation : Breizh expatrié en Limousin
Emploi : Ancien moblo et maintenant GD
Date d'inscription : 08/01/2008

MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   Sam 1 Sep 2012 - 0:27

D'Artagnan Berrichon a écrit:
Peut-être enfin une prise de conscience qui sera suivie d'effets... Je me suis personnellement porté volontaire, et j'ai soumis également au signataire de cette note express la même idée que celle figurant dans notre sujet ''VOUS ALLEZ MAL ? PARLONS-EN ! ''... A suivre...








J'espère et n'ai en principe pas de raison d'en douter, qu'il s'agit là d'une réelle volonté de combattre ce fléau et qu'il sera réellement donné aux intervenants, les moyens d'y parvenir.

Je me porte également volontaire, espérant ainsi, pouvoir apporter un soutien à mes pairs !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: agriculture et gendarmerie, métiers où il y a le plus de suicide   Sam 1 Sep 2012 - 5:26

""""
Confrontés aux difficultés, des centaines d'agriculteurs se pendent, tandis que des dizaines de gendarmes se tirent une balle de pistolet dans la tête.
Pourquoi tant de suicides dans la gendarmerie et dans l'agriculture en France ?
Read more at Suite101: agriculture et gendarmerie, métiers où il y a le plus de suicide | Suite101.fr http://suite101.fr/article/agriculture-et-gendarmerie-metiers-ou-il-y-a-le-plus-de-suicide-a35389#ixzz25BHyAmMT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Paris - Un légionnaire de 26 ans se suicide avec son Famas    Mar 4 Sep 2012 - 14:20

""""Un légionnaire de 26 ans, en mission Vigipirate, s'est suicidé mardi avec son fusil d'assaut Famas dans un parking à Paris (4e), a-t-on appris de sources policière et judiciaire. Alors qu'il effectuait une ronde dans le cadre d'une mission Vigipirate, le militaire s'est rendu dans les toilettes du parking, situé rue Lobau derrière l'Hôtel de Ville, et il s'est tiré une balle dans la tête vers 6 h 45 avec son arme de service, un fusil d'assaut Famas, a-t-on expliqué de mêmes sources. Malgré les soins prodigués par les pompiers, l'homme a succombé à ses blessures."""""

http://www.lepoint.fr/societe/un-legionnaire-de-26-ans-se-suicide-avec-son-fusil-04-09-2012-1502318_23.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Louresse-Rochemenier. Un policier saumurois se suicide avec son arme de service   Mer 5 Sep 2012 - 12:44

Un brigadier de police âgé de 47 ans s'est donné la mort dans la nuit de mardi à mercredi avec son arme de service, à son domicile de Louresse-Rochemenier.

L'homme venait de prendre lundi dernier ses nouvelles fonctions au commissariat de police de Saumur. Il avait aménagé avec son épouse en août dernier dans le petit village de Louresse-Rochemenier.

http://www.courrierdelouest.fr/actualite/louresse-rochemenier-un-policier-saumurois-se-suicide-avec-son-arme-de-service-05-09-2012-

Sincères condoléances à sa famille et ses proches !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Suicide d'un policier à Pessac    Jeu 6 Sep 2012 - 11:56

Un policier de 35 ans s'est pendu à son domicile de Pessac (Gironde), laissant une lettre dans laquelle il expliquait ne pas pouvoir surmonter une déception sentimentale, a-t-on appris jeudi de source policière.

Le fonctionnaire, qui était rattaché aux effectifs de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de Bordeaux, a été retrouvé dans la nuit de mercredi à jeudi par des collègues, inquiets de ne pas l'avoir vu prendre son service, selon la même source.Il a laissé une lettre dans laquelle il disait son incapacité à surmonter une déception sentimentale, a-t-on précisé.

http://www.europe1.fr/Faits-divers/Suicide-d-un-policier-a-Pessac-1228767

et

Issy: 2 morts dans une caserne de gendarmerie

http://www.europe1.fr/Faits-divers/Issy-2-morts-dans-une-caserne-de-gendarmerie-1228545
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Harcèlement dans les armées : le service de santé contraint de bricoler des    Mer 26 Sep 2012 - 22:18

Compte tenu des nombreux cas de harcèlement qui lui ont été rapportés, l’Adefdromil n’a cessé, depuis plusieurs années, de demander à ce que l’interdiction des harcèlements moral et sexuel figure clairement dans le code de la Défense.

Rappelons simplement que ces dispositions existent dans la loi n° 83-634 du 13 juillet portant droits et obligations des fonctionnaires et que l’article relatif au harcèlement sexuel a même été modifié pour tenir compte de la nouvelle définition du délit.

Pour les militaires, une bonne occasion se présentait donc avec la nécessité de réécrire l’article du code pénal sur le harcèlement sexuel.

L’Adefdromil a bien évidemment appelé l’attention de M. Jean Yves Le Drian, le ministre, sur le sujet dans un courrier du 25 mai 2012. Mais comme à l’accoutumée, nous n’avons reçu aucune réponse. C’est ce qu’on appelle le sens du dialogue social !

Aujourd’hui, nous apprenons que le Service de Santé des Armées a fait bricoler des affichettes destinées à ses infirmeries . (Voir en fin d’article)

Sur le plan juridique, cette affichette cite l’article L1152-4 du code du travail, qui est inapplicable aux militaires. De plus, si on s’en tient au texte, l’article du code pénal doit être affiché sur les lieux de travail. Est-il affiché dans les bureaux des officiers, dans les locaux des unités ?

Difficile d’être médecin et d’être juriste !

Par ailleurs, ce n’est pas dans les infirmeries où sont susceptibles d’arriver les victimes de harcèlement moral ou sexuel qu’il faut faire de la prévention, c’est dans les écoles de cadres des armées : écoles d’officiers et de sous-officiers.

Après 6 mois d’arrêts-maladie, un militaire dépressif, victime souvent de harcèlement, est placé en CLDM (congés de longue durée pour maladie). Il serait particulièrement intéressant de connaître le nombre de CLDM accordés et renouvelés par armée, par catégorie de militaires, par sexe, etc…

Il n’y a pas un mot sur ces sujets dans le Bilan social du ministère.



http://adefdromil.org/22156
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Quand la police va mal...    Mer 3 Oct 2012 - 4:54

Une psychologue du travail analyse les causes des souffrances professionnelles des policiers, critique un "management toxique" et esquisse des solutions.

Malaise dans la police
Nadège Guidou
Éditeur : Eyrolles


Le déni de la souffrance au travail des policiers

Aujourd’hui psychologue du travail, Nadège Guidou s’est intéressée, dès ses premiers travaux de recherche universitaire, au métier de policier et à la question des souffrances au travail. Elle présente le livre qu’elle publie aujourd’hui comme le fruit des recherches menées pour sa thèse, financée par l’École nationale supérieure de la police (ENSP), sur les risques psychosociaux au sein de la police nationale. On appelle risques psychosociaux "l’ensemble des risques professionnels portant atteinte à l’intégrité physique et à la santé mentale des salariés".

Si l’on s’imagine assez aisément que le risque de blessure, voire de mort, fasse partie du métier de policier, que les contraintes d’horaires et l’angoisse pour le conjoint en service compliquent la vie famille, en revanche on imagine moins les souffrances physiques et morales induites par le stress et l’on est frappé d’apprendre qu’au moment où les suicides à France Télécom faisaient la une des journaux, le taux de suicide ans la police était deux fois plus important .

Selon l’auteur, l’absence de couverture médiatique de ces suicides de policiers et plus généralement des souffrances au travail dans la police n’est que le signe d’un déni de l’institution. Celle-ci refuserait de chercher des explications à ces souffrances ailleurs que dans de supposées fragilités individuelles. Mais, plus surprenant au premier abord, ce déni est aussi le fait des policiers eux-mêmes. Dans les professions à risques, nier le danger et la souffrance est en effet le moyen pour les individus de supporter la peur et de souder le groupe. Pour un policier, paradoxalement, reconnaître une souffrance peut donc sembler dangereux à la fois sur le plan individuel et collectif. Le fait que l’ENSP finance une thèse sur la souffrance au travail des policiers est un des signes d’une évolution des mentalités.

Des causes de souffrance inhérentes au métier

En plus des causes de souffrance physique, telles que les blessures, l’exposition à la souffrance des victimes est une des raisons les plus évidentes du malaise des policiers. "Voir un enfant mort, voir un adolescent qui s’est suicidé, voir une famille écrasée par une voiture, procéder à des constatations sur le corps… Tenir la main de quelqu’un coincé dans une voiture et sentir la main se desserrer jusqu’à tomber, alors que ses yeux grands ouverts ne réagissent plus…"

Les témoignages cités par Nadège Guidou nous rendent la condition de policier plus concrète. Toutefois, l’exposition à la souffrance n’est pas un phénomène nouveau. Ce qui l’est davantage, c’est tout d’abord l’augmentation des violences verbales et physiques contre les forces de l’ordre. Face à ces menaces, les policiers adoptent une position d’hyper-vigilance constante dont les conséquences sur la santé physique et psychique peuvent être graves : irritabilité, "boule au ventre", insomnie, crise d’angoisse, voire à long terme, sous l’effet de la fatigue, atteintes aux défenses immunitaires et aux capacités cognitives.

http://www.nonfiction.fr/article-6120-quand_la_police_va_mal.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SUICIDES ? PARLONS- EN !   

Revenir en haut Aller en bas
 
SUICIDES ? PARLONS- EN !
Revenir en haut 
Page 12 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL-
Sauter vers: