Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 À bord de la Subaru des gendarmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
marcel
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 4417
Age : 68
Localisation : sud
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: À bord de la Subaru des gendarmes   Sam 1 Aoû 2009 - 21:43

Rappel du premier message :

vu sur :
http://www.ladepeche.fr/article/2009/08/01/648031-Securite-routiere-A-bord-de-la-Subaru-des-gendarmes.html



Sécurité routière. À bord de la Subaru des gendarmes
Reportage sur l'A9 dans l'Aude aux côtés de la Brigade rapide d'intervention.

La Subaru qui équipe les gendarmes depuis 2006 est désormais incontournable sur tout le réseau autoroutier. Photo DDM, B.H.Une journée ordinaire commence pour les deux gendarmes de la brigade rapide d'intervention (BRI). Il est un peu plus de 10 heures, lorsque les deux militaires donnent un tour de clé à la porte de leur bureau. Il est temps pour eux de rejoindre leur terrain de « chasse », un terme qu'ils réfutent. Direction Armissan sur l'A9. Frédéric Lefort se glisse derrière le volant de la Subaru. Guillaume Dupuit, un gendarme de l'escadron mobile de Narbonne se coule dans le siège passager. D'un coup de démarreur, le moteur de la japonaise survitaminée laisse échapper un feulement.

Pour les deux hommes, une nouvelle patrouille débute. Mais ils le savent, aujourd'hui

[Ndlr : hier] , ils, n'auront pas à allumer la guirlande des gyrophares. À dix heures du matin le trafic est déjà dense sur l'autoroute des vacances. « L'activité de la BRI, explique Frédéric Lefort, se résume pour plus de 90 % à la traque aux grands excès de vitesse ». L'an passé plus de neuf cents automobilistes ont été interceptés par la Subaru et depuis le 1er janvier, 600 procédures ont été dressées dont la moitié pour des conducteurs étrangers. Aujourd'hui seuls les Belges et les Luxembourgeois peuvent être poursuivis dans leur pays pour un dépassement de vitesse commis en France. Pour les autres, tout dépend des vitesses constatées. En dessous du seuil fatidique de 179 km/h, l'automobiliste étranger paie une amende de 90 euros. Au-delà, c'est l'immobilisation du véhicule assortie d'une consignation de 750 euros pour le récupérer dans les 24 heures. Reste que dans la majorité des cas, les excès de vitesse constatés ne dépassent pas les 180 km/h. Cette année, pourtant 40 automobilistes se sont vu retirer leur permis dont 16 jeunes conducteurs titulaires d'un permis probatoire le dernier en date remonte à la semaine dernière. » Nous l'avons intercepté sur l'A9 au volant d'une Renault Mégane 2 L turbo, explique Frédéric Lefort. Lorsqu'il nous a présenté son permis, il ne l'avait que depuis décembre 2008 ». Surpris à 186 km/h, ce jeune homme originaire des Bouches-du Rhône a immédiatement perdu son précieux sésame.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
marcel
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 4417
Age : 68
Localisation : sud
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: À bord de la Subaru des gendarmes   Ven 7 Aoû 2009 - 1:39

Excelsior a écrit:
J'ai connu un ben-hur marcel qui est devenu roi king farao

ca, c'est dans : "deux heures moins le quart avant JC" Laughing :joker:
(titre du film choisit parce qu'il dure 1h45 et la dernière scène est la naissance de JC)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marcel
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 4417
Age : 68
Localisation : sud
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: À bord de la Subaru des gendarmes   Ven 7 Aoû 2009 - 20:13

Excès de vitesse : les gendarmes équipés de bolides

AFP 06/08/2009 : 22:14

Équipés de Subaru, les 205 militaires des brigades rapides d'intervention ont relevé dans les six premiers mois de 2009 17 450 infractions contre 16 239 l'année dernière.

Elles sont puissantes, atteignent les 100 km/h en moins de huit secondes et dépassent aisément les 200 km/h. Les soixante bolides, des Subaru, dont s'est progressivement équipée la gendarmerie ces dernières années permettent plus facilement de faire la chasse aux grands délinquants routiers, spécialisés dans les grands excès de vitesse.

À armes égales avec ceux qu'ils traquent, les 205 gendarmes des brigades rapides d'intervention (BRI) affectés à ces missions enregistrent des résultats en augmentation. 16 239 infractions ont été relevées en 2008 au cours des six premiers mois contre 17 450 cette année lors de la même période. Mais dans leurs filets, ces unités spécialisées relèvent une très légère baisse des grands dépassements de plus de 40 km/h soit 2 861 contre 2 893 l'an passé. Tous ont donné lieu à une rétention du permis de conduire.

Agissant principalement sur les axes autoroutiers, les équipes spécialisées connaissent désormais le profil de ceux qu'ils pourchassent. Pour une grande part, il s'agit d'étrangers, qui ne représentent que 5 % du trafic mais qui sont à l'origine de 26 % des excès de vitesse constatés par les BRI. Un taux qui double quasiment en été, en raison de la fréquentation en hausse de nos routes.

Les sanctions peuvent être lourdes

Exception faite des Luxembourgeois, qui peuvent être sanctionnés à la suite d'un accord bilatéral entre la France et le Luxembourg, mais aussi des Suisses et depuis lundi des Italiens à titre expérimental, les conducteurs étrangers échappent à ce jour aux sanctions quand ils sont ­flashés par un radar automatique. Bilan : ils n'hésitent pas à appuyer sur l'accélérateur. Selon les chiffres de la délégation interministérielle à la sécurité routière, les plaques de non-résidents les plus relevées l'an passé ont été allemandes (364 943) puis espagnoles (305 456) et néerlandaises (110 954).

C'est alors que les gendarmes à bord de leur Subaru interviennent et prennent en chasse ces chauffards, qui dans la plupart du temps ne tentent guère de semer leurs poursuivants et s'immobilisent.Les sanctions peuvent être lourdes. «Dans ce cas, le contrevenant doit s'acquitter d'une amende sur-le-champ», signale le lieutenant- colonel Jean-François Valynseele, du bureau de la sécurité routière à la direction générale de la gendarmerie nationale.

En cas de grand excès de vitesse, le permis est donc également confisqué et remis à l'intéressé ultérieurement par l'intermédiaire des ambassades. Enfin, le véhicule peut être confisqué. Tel avait d'ailleurs été le cas pour desAnglais qui à bord de bolides s'étaient livrés à l'une de ces fameuses courses sauvages de ville à ville baptisées «cannonballs».«Mais la confiscation est laissée à l'appréciation du procureur, qui vérifie notamment si l'auteur a déjà été condamné», précise Jean-François Valynseele.

En juillet dernier, plusieurs Britanniques qui roulaient entre 210 et 194 km/h ont payé des amendes allant de 750 à 2 250 euros. Mais leurs Bugatti Veyron ont pu rejoindre tranquillement leur garage outre-Manche.

Le problème des véhicules d'entreprise

Une autre catégorie donne du fil à retordre aux forces de l'ordre. Il s'agit des cadres supérieurs ou des dirigeants qui utilisent le véhicule de leur entreprise. Flashés par un radar fixe, ils savent qu'ils ne devront payer qu'une amende sans perdre de points, puisque leur société n'a pas à donner le nom du conducteur.
«Nous voulons faire cesser ces comportements particulièrement dangereux et faire baisser le nombre de tués», insiste Jean-François Valynseele.

D'ailleurs, la simple présence de la Subaru stationnée en bordure de route produit toujours un effet dissuasif, à l'instar du radar automatique…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christian b
Nouveau membre
Nouveau membre
avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 06/04/2010

MessageSujet: Re: À bord de la Subaru des gendarmes   Mer 14 Avr 2010 - 0:38

La subarus, et cela n'engage que moi, me semble être une vitrine du pouvoir. Qui n'hésite pas à mettre les occupants en situation délicate. A 240 kms/h le moindre accrochage et catastrophique. Il est point raisonnable de poursuivent à cette vitesse un véhicule qui peut être signalé et intercepter plus loin, en toute sécurité, par des collègues. Pendant ce temps, par manque de moyens, il n'y aura pas de contrôles radars aux abords des écoles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À bord de la Subaru des gendarmes   

Revenir en haut Aller en bas
 
À bord de la Subaru des gendarmes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Forums spécifiques (GM / GR / CSTAGN / GAV / Personnels Civils Gie / Réservistes) :: Forum spécial Motocyclistes-
Sauter vers: