Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 Redéploiement Police Gendarmerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adam KADAMON
PPM, Référent, Conseiller
PPM, Référent, Conseiller
avatar

Nombre de messages : 689
Age : 36
Localisation : AUVERGNE
Emploi : MDC - GD
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Redéploiement Police Gendarmerie   Jeu 9 Juil 2009 - 14:53

Bonjour à tous,

Il semblerait que la liste des unités ait été signée par les deux directeurs généraux.

http://www.leprogres.fr/fr/region/le-rhone/rhone/article/1773207,184/Caserne-de-gendarmerie-Saint-Genis-Laval-et-Francheville-inquietes.html
http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Maubeuge/actualite/Secteur_Maubeuge/2009/07/09/article_brigade-de-berlaimont-renaissance-surpri.shtml

Si vous avez des informations plus précises, elle sont les bienvenues.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorraine
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 599
Age : 58
Localisation : Bolivie par gemme
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: Re: Redéploiement Police Gendarmerie   Jeu 9 Juil 2009 - 15:46

Merci Adam,

Pouvez vous apporter des infos complémentaires ?
Ou des compléments sur la liste des suppressions/fermetures d'unités ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorraine
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 599
Age : 58
Localisation : Bolivie par gemme
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: Re: Redéploiement Police Gendarmerie   Jeu 9 Juil 2009 - 16:56

Il s'agit de votre quotidien, vos possibilité de mutation, de pouvoir anticiper sur votre poste au sein de l'institution.

SVP avez vous des informations à apporter au sujet d'Adam ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jmcr
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 884
Age : 55
Localisation : Rouen 76
Emploi : Gérant SARL
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: Redéploiement Police Gendarmerie   Jeu 9 Juil 2009 - 17:23

Kay ?

Pourquoi cette relance, peut être qu'il travaille ?

Soignes toi :

http://www.google.com/search?q=addiction+internet&rls=com.microsoft:fr:IE-SearchBox&ie=UTF-8&oe=UTF-8&sourceid=ie7&rlz=1I7GGIH_fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorraine
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 599
Age : 58
Localisation : Bolivie par gemme
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: Re: Redéploiement Police Gendarmerie   Jeu 9 Juil 2009 - 17:28

Merci jmrc pour l'attaque personnelle !
le bouton Mod ne marche pas !

Ce sujet touche directement tous les gendarmes d'active, et ma relance a juste pour effet de souligner les informations données par les liens.
Adam a déjà créer le sujet et participé, c'est aux autres de pouvoir compléter par le concret localement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jmcr
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 884
Age : 55
Localisation : Rouen 76
Emploi : Gérant SARL
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: Redéploiement Police Gendarmerie   Jeu 9 Juil 2009 - 17:56

Ce n'est pas une attaque....c'est un conseil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Redéploiement Police Gendarmerie   Jeu 9 Juil 2009 - 21:22

OU plutot :

http://www.doctissimo.fr/medicament-PROZAC.htm
Revenir en haut Aller en bas
Lorraine
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 599
Age : 58
Localisation : Bolivie par gemme
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: Re: Redéploiement Police Gendarmerie   Ven 10 Juil 2009 - 8:45

Beaucoup de conseillers lol!
expertise dans la matière ou autodidactes ?
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
asterix
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 62
Localisation : Auvergne - Allier - Vichy
Date d'inscription : 02/04/2008

MessageSujet: Re: Redéploiement Police Gendarmerie   Ven 10 Juil 2009 - 9:01

En fait pour connaitre l'avenir de la gendarmerie et savoir ce qu'est son destin, il faut regarder ce qui se passe sur la région parisienne.

Sur Paris, nous nous dirigeons vers une unique structure policière chargée de la ville et des départements limitrophes. Un truc tout bien centralisé chargé de la sécurité publique, puisque les responsabilités départementales semblent vouloir d'effacer. Ces départements sont vidés petit à petit des gendarmeries locales, il n'y a qu'à voir le mouvement.

Bien sur, je pense que cette même structure se retrouvera autour de tous les centres urbains importants.

Dans les faits et malgré la volonté des législateurs de préserver deux polices, les magistrats ne disposeront plus que d'une seule et unique force pour exécuter leurs réquisitions. Leur choix sera vite fait. S'ils veulent des gendarmes, ils auront trois ou quatre pimpins dans une une unité à 200 bornes, ignorante du milieu, ou une force de police conséquente, renseignée et travaillant dans son milieu.
Voyez le choix futur des magistrats.

La gendarmerie est bien marginalisée. Cela commence simplement comme cela.

Pour les autres départements ruraux ils prennent ce qu'ils ont envi de prendre et de faits font les exceptions qu'ils veulent des règles qu'ils dictent eux-mêmes (exemple : La Corse )

Tout cela est bien sur extrêmement schématisé ici, mais globalement c'est l'avenir, quoi qu'on vous affirme d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorraine
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 599
Age : 58
Localisation : Bolivie par gemme
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: Re: Redéploiement Police Gendarmerie   Ven 10 Juil 2009 - 9:24

Bonjour et bien de ton avis Astérix,

en ajoutant le point budget qui aura des effets sur les structures localement.
même pour le projet du Grand Paris, il y a déjà des conflits de prise en charge des investissements
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Childéric
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 1838
Age : 53
Localisation : Ajaccio
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Redéploiement Police Gendarmerie   Ven 10 Juil 2009 - 11:08

asterix a écrit:
En fait pour connaitre l'avenir de la gendarmerie et savoir ce qu'est son destin, il faut regarder ce qui se passe sur la région parisienne.

Sur Paris, nous nous dirigeons vers une unique structure policière chargée de la ville et des départements limitrophes. Un truc tout bien centralisé chargé de la sécurité publique, puisque les responsabilités départementales semblent vouloir d'effacer. Ces départements sont vidés petit à petit des gendarmeries locales, il n'y a qu'à voir le mouvement.

Bien sur, je pense que cette même structure se retrouvera autour de tous les centres urbains importants.

Dans les faits et malgré la volonté des législateurs de préserver deux polices, les magistrats ne disposeront plus que d'une seule et unique force pour exécuter leurs réquisitions. Leur choix sera vite fait. S'ils veulent des gendarmes, ils auront trois ou quatre pimpins dans une une unité à 200 bornes, ignorante du milieu, ou une force de police conséquente, renseignée et travaillant dans son milieu.
Voyez le choix futur des magistrats.

La gendarmerie est bien marginalisée. Cela commence simplement comme cela.

Pour les autres départements ruraux ils prennent ce qu'ils ont envi de prendre et de faits font les exceptions qu'ils veulent des règles qu'ils dictent eux-mêmes (exemple : La Corse )

Tout cela est bien sur extrêmement schématisé ici, mais globalement c'est l'avenir, quoi qu'on vous affirme d'ailleurs.

Vraiment, tu restes le champion du monde pour interpréter à ta manière sans rien savoir des dossiers.

Tu n'es plus revenu sur ton idée de complot des commissaires... Tu n'as plus d'infos ? Curieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam KADAMON
PPM, Référent, Conseiller
PPM, Référent, Conseiller
avatar

Nombre de messages : 689
Age : 36
Localisation : AUVERGNE
Emploi : MDC - GD
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Redéploiement Police Gendarmerie   Ven 10 Juil 2009 - 11:12

Bonjour Childéric,

Cela étant si vous aviez des éléments de réponses sur ma question initiale, je reste preneur.

C'est un décret attendu dans nombres d'unités dont les rumeurs de fermetures sont "pénalisantes" psychologiquement parlant.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Childéric
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 1838
Age : 53
Localisation : Ajaccio
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Redéploiement Police Gendarmerie   Ven 10 Juil 2009 - 12:24

Adam KADAMON a écrit:
Bonjour Childéric,

Cela étant si vous aviez des éléments de réponses sur ma question initiale, je reste preneur.

C'est un décret attendu dans nombres d'unités dont les rumeurs de fermetures sont "pénalisantes" psychologiquement parlant.

Cordialement.

Je comprends.

Il n'y a aucune décision prise aujourd'hui. Même si certains articles de presse en parlent, on en est toujours au stade des réflexions et des options à lever. Il n'y aura rien à court terme, je pense.

Les rumeurs restent donc des rumeurs et il est difficile de les faire taire, d'autant que certains s'amusent à en faire naître régulièrement (d'où ma réaction à un post d'Astérix).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam KADAMON
PPM, Référent, Conseiller
PPM, Référent, Conseiller
avatar

Nombre de messages : 689
Age : 36
Localisation : AUVERGNE
Emploi : MDC - GD
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Redéploiement Police Gendarmerie   Ven 10 Juil 2009 - 12:25

Merci.

Même si c'est dommage mais merci quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Redéploiement Police Gendarmerie   Ven 10 Juil 2009 - 12:37

Childéric a écrit:
asterix a écrit:
En fait pour connaitre l'avenir de la gendarmerie et savoir ce qu'est son destin, il faut regarder ce qui se passe sur la région parisienne.

Sur Paris, nous nous dirigeons vers une unique structure policière chargée de la ville et des départements limitrophes. Un truc tout bien centralisé chargé de la sécurité publique, puisque les responsabilités départementales semblent vouloir d'effacer. Ces départements sont vidés petit à petit des gendarmeries locales, il n'y a qu'à voir le mouvement.

Bien sur, je pense que cette même structure se retrouvera autour de tous les centres urbains importants.


Vraiment, tu restes le champion du monde pour interpréter à ta manière sans rien savoir des dossiers.

Tu n'es plus revenu sur ton idée de complot des commissaires... Tu n'as plus d'infos ? Curieux...

Pas encore entendu parler de la D.S.P.A.P. ?
Etonnant !
Astérix est pourtant dans le vrai, et on en reparlera en octobre.
Revenir en haut Aller en bas
Soldat Louis
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2371
Age : 60
Localisation : AUVERGNE
Emploi : Gendarme en retraite.
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Redéploiement Police Gendarmerie   Ven 10 Juil 2009 - 13:20

Un article de : Valeurs actuelles.

La fin des gendarmes ?

Rupture majeure dans la sécurité Frédéric Pons, le 09-07-2009 Nicolas Sarkozy rattache la gendarmerie au ministère de l’Intérieur et crée un “Grand Paris de la sécurité”. Des projets logiques, lourds de conséquences. Explications.

La sécurité est au premier plan des préoccupations des Français. Nicolas Sarkozy l’avait compris parmi les premiers et décidé, en conséquence, de faire effort dans ce domaine lorsqu’il était ministre de l’Intérieur.Une fois élu à la présidence de la République, il a poursuivi dans la même logique.Ses projets dynamitent des décennies – sinon des siècles – d’habitudes,au nom de l’efficacité et de l’économie, avec deux maîtres mots : synergie et mutualisation des moyens. La mise en place du “Grand Paris de la sécurité” et le rattachement complet de la gendarmerie nationale au ministère de l’Intérieur illustrent cette démarche.

C’est au 1er octobre prochain que l’organisation territoriale et opérationnelle de la sécurité en Île-de-France sera mise en place, après l’étude du projet par les syndicats de policiers. La maîtrise d’ouvrage est confiée à la Préfecture de police, dont l’autorité s’étendra au-delà de Paris, sur les trois départements de la petite couronne parisienne : les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne. Soit 6,5 % du territoire francilien, mais les deux tiers de sa population (6,4 millions de citadins) et 90 % des déplacements régionaux. Cette région concentre aussi les deux tiers de la délinquance régionale.

La gendarmerie nationale devient une direction générale de l’Intérieur

Une autre logique, inavouée, est à l’oeuvre dans ce vaste chantier de la sécurité intérieure : la “policiarisation” de l’ordre public, du renseignement et de la sécurité générale. Nicolas Sarkozy confie en effet la réorganisation en cours à son plus fidèle lieutenant, Brice Hortefeux, et aux hommes issus de la police nationale qu’il connaît et apprécie depuis son passage Place Beauvau.

Une “armée” nouvelle de sécurité, formée de 45 000 policiers et pompiers, est ainsi constituée, dont les 26 000 policiers regroupés dans une nouvelle entité, la DSPAP :Direction de sécurité de proximité de l’agglomération parisienne. Le chef de l’État a placé à la tête de ce Grand Paris de la sécurité un policier qu’il connaît bien : Michel Gaudin,60 ans,directeur général de la police nationale de 2002 à 2007.

Énarque,ce policier au tempérament volontiers caustique fit une partie de sa carrière dans les Hauts-de-Seine, comme directeur général adjoint puis directeur des services du département.

A la demande de Claude Guéant, alors directeur de cabinet de Sarkozy à l’Intérieur, il corédigea un rapport sur la sécurité intérieure avec un éminent spécialiste,Alain Bauer,conseiller officieux du président sur ces questions.

Michel Gaudin aura autorité sur les préfets des trois départements de banlieue en plus de sa responsabilité de préfet de la zone de défense de Paris, assurant la défense non militaire des huit départements franciliens.Le préfet de police deviendra l’un des hommes les plus puissants de France, à la tête d’une institution déjà décrite par certains comme “un État dans l’État”. La région parisienne avait déjà connu une telle organisation géographique de la sécurité et de l’ordre public,avec le département de la Seine, dissous le 1er janvier 1968…

L’autre grand chantier “de rupture” est le départ de la gendarmerie du ministère de la Défense et son rattachement au ministère de l’Intérieur, annoncé par Nicolas Sarkozy, dès novembre 2007, avec une garantie : le maintien du statut militaire des 101 000 gendarmes. Déposé en août 2008, le projet de loi vient d’être voté définitivement ce 7 juillet par le Parlement, au terme d’un enrichissement continu, notamment pour garantir la pérennité des caractéristiques de la gendarmerie.

La loi entérine une situation de fait. L’Intérieur est déjà responsable,depuis 2002, de l’emploi de la gendarmerie pour les missions de sécurité intérieure, alors que son budget et ses ressources humaines avaient été maintenus au ministère de la Défense. C’est fini : en mettant un terme à la séparation des missions et des moyens, la loi permet le rattachement organique et budgétaire de la gendarmerie à l’Intérieur.La loi de finances 2009 a déjà transféré la responsabilité du programme 152 – “gendarmerie nationale”– à l’Intérieur.

Désormais, la DGGN (Direction générale de la gendarmerie nationale) devient une direction générale du ministère de l’Intérieur et son directeur s’installera place Beauvau. Cette perspective et certaines déclarations de syndicats policiers, évoquant la “récupération” de la gendarmerie par les organisations civiles, ont suscité l’inquiétude. Autant que “les velléités militarisantes” de la police à travers ses uniformes et ses grades, la création d’une réserve opérationnelle et sa présence dans les défilés du 14-Juillet.

À cela s’ajoutent les effets douloureux de la révision générale des politiques publiques,marquée,cette année,par la dissolution de 32 unités (dont 17 brigades territoriales) et de quatre écoles (Libourne,Montargis, Le Mans, Châtellerault), ce que le mensuel l’Essor, organe des personnels en retraite, présente sous ce titre : « La gendarmerie à la diète ! ».

Les képis s’interrogent, au risque de rallumer une bien inutile guéguerre entre deux grands services,les policiers (civils) et les gendarmes (militaires) se disputant les missions les plus valorisantes. Sous l’autorité d’un ministre de l’Intérieur,par tradition et par obligation plus proche de la culture policière que de l’univers militaire, sans parler du poids des syndicats civils.

Si la hiérarchie et la plupart des cadres semblent avoir accepté la logique du projet ou en ont pris leur parti, confortés par les assurances données par l’Élysée, d’autres se sont montrés très réticents. Le général d’armée Yves Capdepont, saint-cyrien,major général de la gendarmerie nationale en 1996 puis inspecteur général des armées en 1998, a porté publiquement les critiques les plus sensées.

En 2e section depuis janvier 2000,l’ancien numéro deux de la gendarmerie évoque « un bouleversement institutionnel qui pourrait avoir, à terme, des conséquences sur la sécurité des Français, si certaines précautions ne sont pas prises ».Sa voix autorisée a porté l’écho des inquiets et alimenté l’argumentaire de quelques élus : « La réforme paraît logique si on fait la confusion entre les missions civiles de la gendarmerie (90% de son activité) et les missions au profit de l’Intérieur. En réalité, si on prend en compte l’activité de la gendarmerie au profit de tous ses principaux “employeurs” – dont la Justice (environ 40 %) et la Défense –, il reste moins de 35 % au profit de l’Intérieur au sens strict.

Le général Capdepont et les opposants redoutent la perte possible du statut militaire des gendarmes. Leurs camarades d’active en charge du projet (lire l’entretien avec le général Gilles) font valoir les garanties offertes par la loi.«Il serait illusoire de croire que la gendarmerie pourrait garder durablement son statut militaire si elle cessait d’appartenir aux armées et si elle était rattachée à un autre ministère que celui chargé des armées, rétorque Capdepont.La ratio- nalisation nécessaire est un prétexte qui peut être utilisé pour vouloir couler la gendarmerie dans le moule institutionnel et administratif de l’Intérieur.

Certains voient dans le souci d’économie et la mutualisation des moyens un risque de perte d’identité, une menace pour son statut particulier,très avantageux sur le plan de la sécurité. «En réalité, logé sur place, au coeur de sa population et de son territoire, le gendarme pratique la police de proximité depuis Louis XV, en 1720 », sourit un officier.Cette disposition offre en effet une disponibilité opérationnelle quasi permanente, sans équivalent dans la police, mais au prix de journées de travail (dix heures seize par jour en 2008), alourdies par des temps d’astreinte, sur lesquelles des syndicats civils pourraient trouver à redire…

Le poids des syndicats de policiers inquiète les gendarmes

Pour le général Capdepont et d’autres gendarmes tenus au devoir de réserve, il aurait plutôt fallu maintenir le lien d’attachement de la gendarmerie à la Défense, en définissant, mieux qu’aujourd’hui, les conditions de son emploi par les ministères civils et les possibilités de synergies avec la police.Leurs camarades en activité regrettent ces critiques : « Comme beaucoup d’anciens, ils sont déconnectés des réalités. Ce projet de rattachement a du sens parce qu’il donne de la cohérence à l’ensemble du dispositif de sécurité intérieure. » Certains se disent même franchement agacés par des « positions contre-productives dans la mesure où un doute pourrait s’insinuer quant à la loyauté des gendarmes »

Le “doute”reste pourtant dans la tête de nombreux militaires, sans illusion sur l’attitude de la police nationale à leur égard. Le poids syndical des policiers “condamnerait” à leurs yeux la gendarmerie à subir “la loi policière”. Ils comptent sur l’ultime garde-fou qui leur reste (en dehors des engagements de la loi) : leur directeur général, un militaire issu de la gendarmerie. Ils savent aussi qu’il y eut, naguère, des préfets et des magistrats à ce poste.

Rien ne garantit qu’un général continuera de diriger la gendarmerie. Les grognards de cette arme riche de huit siècles d’histoire émettent ce voeu : « Que les ministres de l’Intérieur successifs soient aussi sensibles aux arguments des gendarmes présentés par leur directeur général qu’aux revendications des syndicats de la police ! »

http://www.valeursactuelles.com/public/valeurs-actuelles/html/fr/articles.php?article_id=5011
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
asterix
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 4174
Age : 62
Localisation : Auvergne - Allier - Vichy
Date d'inscription : 02/04/2008

MessageSujet: Re: Redéploiement Police Gendarmerie   Ven 10 Juil 2009 - 22:57

pour poursuivre sur la DSPAP - combien de gendarmes à terme sur le 92 ? moins de 150 - je vous donnerai le chiffre exact la semaine prochaine ( pas le temps de chercher )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
drapeaublanc
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1804
Localisation : blue planet
Emploi : gendarme pousse cailloux
Date d'inscription : 17/03/2009

MessageSujet: Re: Redéploiement Police Gendarmerie   Sam 11 Juil 2009 - 10:39

La seule certitude c'est qu'il y aura une autre série de dissolutions d'unités en 2010. Ils restent encore de nombreuses unités en ZPN pour commencer ensuite il y a des unités défavorisées (dans tous les sens du terme car certains gd habitent dans des ruines et dans certains gprt c'est ce type d'unité qui sera dissoute)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Redéploiement Police Gendarmerie   Sam 11 Juil 2009 - 11:04

La GD étant "hors circuit" dans l'organisation policière du Grand Paris, il ne faudra pas pour autant négliger de surveiller l'évolution de l'emploi des escadrons de gendarmerie mobile dans les missions d'Ordre public et des violences urbaines.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Redéploiement Police Gendarmerie   Sam 11 Juil 2009 - 20:21

Pas faux, Hans, pas faux ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
moulinier
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 1276
Age : 69
Localisation : guilherand granges 07
Emploi : retraité et grand père trois fois
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: REDEPLOIEMENT POLICE GENDARMERIE   Mer 15 Juil 2009 - 0:38

Bonsoir !

Bien voilà des informations sérieuses. !

Déconnecté de la réalité celà veut dire quoi au juste. J'espère que ces propos ne s'adressaient pas au Général CAPDEPONT.

Guy Moulinier, militaire retraité de la gendarmerie nationale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moulinier.guy@wanadoo.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Redéploiement Police Gendarmerie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Redéploiement Police Gendarmerie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Archives du forum :: Archives fonctionnement des brigades-
Sauter vers: