Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 15  Suivant
AuteurMessage
clint
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2145
Localisation : Rhône-Alpes
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 13/09/2007

MessageSujet: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Ven 3 Juil 2009 - 19:30

Rappel du premier message :

Proposition de recenser ici un maximum de liens Internet,
montrant l'intérêt de différents médias pour "l'affaire" MATELLY.


Chaque membre du forum pourra ajouter à la suite, les liens découverts sur le Web, au cours de prochains surfs ...

L'intérêt bien compris de ce recensement est de montrer à qui de droit,
que le cas du Chef d'escadron Jean-Hughes MATELLY dépasse largement la Gendarmerie
et interpelle tous les citoyens de ce pays, soucieux de la voir évoluer vers plus de modernité
et d'humanité, pour qu'elle devienne une "Force humaine" exemplaire, tant en son sein,
qu'envers les citoyens.



Liens antérieurs à juin 2009 :

http://www.marianne2.fr/Faut-il-punir-le-soldat-Matelly_a81531.html

http://www.rue89.com/2009/02/17/blame-pour-un-gendarme-un-peu-trop-critique



Liens postérieurs à juin 2009 :

Certains liens, renvoyant à un même article (de journal ou d'autre média), peuvent paraître redondants, mais en fait, ils s'ouvrent sur des sites distincts et reflètent ainsi la diffusion de "l'affaire" Matelly sur la "toile" :

http://secretdefense.blogs.liberation.fr/defense/2009/07/gendarmerie-.html

http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/07/02/un-gendarme-critique-est-menace-de-sanction_1214389_3224.html

http://isabellebaudron.blog.lemonde.fr/2009/07/01/jean-hugues-matelly-poursuivi-par-sa-hierarchie/

http://isabellebaudron.blog.lemonde.fr/category/justice/

http://fr.news.yahoo.com/64/20090702/twl-un-gendarme-critique-est-menac-de-sa-acb1c83.html

http://www.chretiente.info/200907025303/grogne-dans-la-gendarmerie-nationale/

http://forum.aufeminin.com/forum/actu1/__f72605_actu1-Un-gendarme-critique-est-menace-de-sanction.html

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2009/07/grogne-dans-la-gendarmerie-nationale.html

http://article.wn.com/view/WNAT5CEA5EF82C446AB541AA9C2FED71B782/

http://www.lanouvellerepublique.fr/dossiers/journal/index.php?dep=41&num=1298245

http://www.webtelelibre.levillage.org/content/view/1324/40/

http://www.webtelelibre.levillage.org/content/view/1332/40/

http://www.wikio.fr/news/Jean-Hugues+Matelly


A suivre...


Dernière édition par clint le Sam 4 Juil 2009 - 19:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: MATELLY Jean-Hugues - observatoire citoyen.   Sam 27 Mar 2010 - 0:33

MATELLY Jean-Hugues




Fonctions :
Chercheur associé au CESDIP.

Domaines de recherche :
Les chiffres de la criminalité et les statistiques policières : construction enjeux et usages.
Exercice de la police judiciaire et de la police scientifique
Politiques publiques de sécurité
Management des organisations publiques en charge de questions de sécurité
Organisation et fonctionnement de la Gendarmerie nationale
Interactions du champ militaire et du champ policier dans les problématiques de sécurité
Déontologie et éthique militaires et policières
Place du militaire et du policier dans la société

Publications :
Ouvrages
Police : des chiffres et des doutes, 2007, Paris, Michalon (avec Christian Mouhanna).
Une police judiciaire… militaire ? – La gendarmerie en question, 2006, Paris, l’Harmattan.
Articles
Pratiques policières : le "travail" des chiffres, Actualité Juridique Pénal, 2007, 5, 238-242 (avec Christian Mouhanna).
L’incertaine liberté critique du militaire, L’Actualité Juridique Droit Administratif, 2005, 39, 2156-2161.
Une activité de police judiciaire gagnée par la fièvre médiatique ?, Les Cahiers de la Sécurité Intérieure, 2004, 55, 219-240.

source : http://www.cesdip.fr/spip.php?article329

Au moment où les gendarmes témoignent de plus en plus ouvertement du malaise né de leur rattachement, depuis août 009, au ministère de l'intérieur, la sanction exceptionnelle infligée à l'un d'eux pour avoir critiqué cette réforme gouvernementale risque de nourrir la tension.

Le chef d'escadron de la région Picardie Jean-Hugues Matelly, 44 ans, à qui il est reproché un "manquement grave" à l'obligation de réserve des militaires, a été radié des cadres. La décision, prise par un décret du président de la République le 12 mars, lui a été notifiée jeudi 25 mars.


Cette sanction –la plus grave –, pour des faits relevant de la liberté d'expression des armées, est "sans précédent", affirme l'avocat du commandant Matelly, David Dassa Le Deiste, qui annonce un recours au Conseil d'Etat.

Le 30 décembre 2008, M.Matelly, par ailleurs chercheur associé au CNRS, avait cosigné avec Laurent Muchielli et Christian Mouhanna, deux universitaires spécialisés dans les questions pénales, un article intitulé: "La gendarmerie enterrée, à tort, dans l'indifférence générale", publié sur le site Rue 89.

En juin2009, la direction générale de la gendarmerie nationale le renvoyait devant l'instance disciplinaire pour avoir exprimé "une désapprobation claire vis-à-vis de la politique conduite par le gouvernement" et pour s'être soustrait à "l'exigence de loyalisme et de neutralité liée à son statut militaire".

"DISPROPORTION MANIFESTE"

Coauteur en 2007 du livre Police, des chiffres et des doutes (éd. Michalon), M.Matelly avait déjà reçu un blâme, annulé par le Conseil d'Etat. Cette sanction jugée d'une "gravité modérée" n'a pas été remise en cause par la Cour européenne des droits de l'homme.

Cette fois, "il y a une disproportion manifeste entre les faits reprochés et la mesure, défend Me Dassa Le Deiste. La radiation est une mesure qui s'applique à des fonctionnaires qui ont commis des infractions pénales caractérisées, de nature à entacher l'institution".

Les gendarmes soulignent la moindre sévérité des sanctions infligées à leurs pairs condamnés dans l'affaire de l'incendie des paillotes en Corse, ou à un officier qui a reçu 30 jours d'arrêt et une simple mutation pour des actes racistes envers ses hommes.


"On est dans le pur délit d'opinion, réagit M.Mouhanna, et cela renvoie à la crise de la gendarmerie." L'association Gendarmes & Citoyens indique : "Cette décision, qui suit directement les dernières élections, ne peut être qu'un acte politique en forme d'avertissement du pouvoir à l'égard de la communauté des gendarmes."

Les signes d'amertume se multiplient. Le 4 février, l'association publiait une lettre au préfet du commandant du groupement de l'Ardèche, Philippe Espié, qui évoquait sa crainte d'un "démembrement de l'institution". Les gendarmes "ne se sentent pas en adéquation (…) avec les pratiques policières", écrivait-il.

Ils "regrettent d'être passés d'une culture d'efficience à une culture d'affichage dans laquelle ils craignent de se décrédibiliser vis-à-vis de la population, de perdre leur notoriété et, de ce fait, leur âme". Cet officier a été muté en Haïti.
Nathalie Guibert

Article paru dans l'édition du 27.03.10
source : http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/03/26/la-radiation-d-un-gendarme-nourrit-le-ressentiment-vis-a-vis-de-l-executif_1324610_3224.html

http://observatoirecitoyen.over-blog.org/article-matelly-jean-hugues-47415803.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Triskell
PPM, Référent, Conseiller
PPM, Référent, Conseiller
avatar

Nombre de messages : 79
Age : 50
Localisation : 29N
Emploi : Dans une COB
Date d'inscription : 26/03/2010

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Sam 27 Mar 2010 - 0:39

Le Télégramme de BREST.

Le commandant de gendarmerie Jean-Hugues Matelly a été radié des cadres par «mesure disciplinaire», mesure rarissime, pour avoir critiqué le rapprochement entre police et gendarmerie. Il a déposé ce matin un référé devant le conseil d'état et compte désormais de nombreux soutiens.





C'est l'équivalent d'un licenciement, la sanction la plus lourde en la matière. Elle a été prise par décret du président de la République, et signifiée hier à l'intéressé, Jean-Hugues Matelly, 44ans. Le commandant Matelly s'était exprimé publiquement, en tant que chercheur du CNRS, fin 2008, en critiquant le rapprochement police-gendarmerie au sein du ministère de l'Intérieur, effectif depuis le 1er janvier 2009.

"C'est énorme, scandaleux !"
La nouvelle a déclenché colère et incompréhension chez de nombreux gendarmes. Premier d'entre eux, Ronald Guillaumont, gendarme retraité à Plougastel-Daoulas(29), et président de l'association "Gendarmes et citoyens", qui avait pris publiquement, et avec force, la défense du commandant Matelly : "C'est énorme. Scandaleux ! La direction de la gendarmerie n'a rien dit quand cet excellent officier a intégré le CNRS. Elle devait même en être fière. Aujourd'hui, parce qu'il s'est exprimé en tant que chercheur, parce qu'il a osé critiquer la pertinence du rapprochement police-gendarmerie, on le vire comme un malpropre ! Même à ceux qui ont terni l'image de la gendarmerie, et il y en a eu, on n'a pas réservé ce sort là ! C'est profondément injuste et insultant".

Symbole fort
Comment vont réagir les troupes, alors que "le malaise et la grogne ne cessent de monter au sein de la gendarmerie"? "C'est LA question, s'interroge Ronald Guillaumont. La gendarmerie disparaît à petit feu et cette sanction est un avertissement. C'est une punition pour l'exemple, pour faire taire les critiques. Les communes seront les premières concernées par la disparition de la gendarmerie. Il y aura alors celles qui pourront se payer une police municipale. Et celles qui ne le pourront pas. Elles ne pourront pas dire qu'elles n'ont pas été averties".

Policiers syndiqués et "gendarmes corvéables"
À l'heure où police et gendarmerie sont placées sous une même autorité (le ministère de l'Intérieur), le président de "Gendarmes et citoyens" ne peut s'empêcher de constater que "d'un côté, il y a des policiers qui ont le droit de se syndiquer, de revendiquer, de s'exprimer, et de travailler un nombre d'heures limitées. De l'autre, il y a des gendarmes corvéables à merci et qui n'ont qu'un droit : celui de se taire". Sur le forum internet de l'association, qui revendique 16.000 membres, "dont 80 % d'active", les réactions pleuvaient dans les minutes qui ont suivi l'annonce de la radiation. "La bataille ne fait que commencer", réagissait un membre. "Le combat va reprendre de plus belle", prédisait un autre.

L'Essor "indigné"
Même ton employé par l'Essor. Le "premier journal indépendant de la gendarmerie" se dit "indigné" par cette décision. Il parle de "délit d’opinion" et ose la comparaison historique : "sous la cinquième République, comme du temps de Fouché sous l’Empire, (les gendarmes) n’ont que le droit de se taire".

Matelly contre-attaque
Jean-Hugues Matelly a déjà lancé la contre-attaque sur le terrain juridique. Le gendarme "radié" a déposé ce matin un référé devant le Conseil d'Etat. "Je ne souhaite pas m'exprimer pour l'instant sur le fond tant que je n'aurai pas épuisé tous les recours suspensifs" afin de contester cette radiation, a-t-il précisé.

  • Hervé Chambonnière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
motoraleuse02
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2608
Age : 41
Localisation : en centronie... je me suis rapprochée de mon chaton
Emploi : polyvalent à temps doublement plein.
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Sam 27 Mar 2010 - 0:57

sujet sur france 3 a l'instant j'essaye de trouver le lien!

le sujet de ce midi....

http://info.francetelevisions.fr/video-info/index-fr.php?id-categorie=REGIONS

ce soir il y avait un autre sujet!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gregthegrizzly
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 10522
Age : 44
Localisation : Au pays des crocodiles...
Emploi : CDI (ne pas lire complètement dépourvu d'intérêt)
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Sam 27 Mar 2010 - 2:12


_________________

La différence entre le politicien et l'homme d'Etat est la suivante :
le premier pense à la prochaine élection, le second à la prochaine génération.
James Freeman Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Forum-Gendarmes-Citoyens/61967855
AK47
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 779
Date d'inscription : 10/03/2010

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Sam 27 Mar 2010 - 2:38

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AK47
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 779
Date d'inscription : 10/03/2010

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Sam 27 Mar 2010 - 2:53

En plein de langues français, anglais, allemand, éspagnol


http://www.tritz2.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Sarkozy fait la police dans la gendarmerie.   Sam 27 Mar 2010 - 7:34


Sarkozy fait la police dans la gendarmerie

Pan sur le képi. Nicolas Sarkozy a signé le 12 mars le décret procédant à la radiation des cadres d’un officier supérieur de la gendarmerie pour “violation du devoir de réserve”. Il est reproché au chef d’escadron Jean-Hugues Matelly d’avoir multiplié les déclarations reprises dans les médias sur la restructuration de la gendarmerie sous couvert de son statut de chercheur associé au CNRS. La décision présidentielle constitue un vif rappel à l’ordre de l’ensemble de la gendarmerie, tentée de sortir du devoir de réserve que lui impose son statut militaire. Elle souligne surtout le malaise suscité par une réforme menée en toute discrétion qui vise à la fusion de la police et de la gendarmerie, au détriment de cette dernière.

Qui sème le vent récolte la tempête. La sanction qui tombe sur le commandant Matelly souligne les limites du double képi, officier supérieur et chercheur associé au CNRS. L’officier avait fait part de ses réserves en cosignant en janvier 2009 un article au titre évocateur “Feu la gendarmerie” dans la revue Pouvoirs locaux.

L’article avait surtout été repris sur Rue 89 et Jean-Hugues Matelly l’avait commenté sur Europe1. Médiapart rapporte que le commandant s’était déjà illustré pour avoir co-signé, en 2007, un ouvrage très critique sur la politique du chiffre et faisant état de manipulations dans les statistiques. On comprend mieux dès lors que la main du Chef de l’Etat n’ait pas tremblé au moment de se séparer d’un cadre “fort en gueule” fondateur début 2008, toujours selon Médiapart, du mouvement Gendarmes et citoyens, début 2008.

Le fond du problème n’est pas que le président de la république en tapant du poing sur la table ait pris ses responsabilités pour éviter une chienlit contagieuse au sein de la gendarmerie et par la suite à l’armée en général. Il y avait urgence. Depuis plusieurs mois, la Maréchaussée est en ébullition comme en atteste la multiplication des commentaires anonymes très critiques dans blogs et forums.

Le vrai débat doit en revanche porter sur la création d’un corps unique de sécurité qui constitue une vieille idée de Nicolas Sarkozy et qui génère du côté de la gendarmerie, un vent de révolte face à ce qui est ressenti comme une grande braderie dans laquelle les hommes en uniforme sont appelés à être les grands perdants.

Le processus de disparition de la gendarmerie sera difficile à arrêter. La gauche est étonnament silencieuse. Le rattachement en janvier 2009 de la gendarmerie nationale au ministère de l’intérieur s’est fait dans l’indifférence la plus complète. L’objectif officiel de la réforme est de réaliser des économies en mutualisant les moyens et en évitant les doublons. Pourtant, beaucoup de gendarmes dénoncent une “fusion insidieuse” qui n’ose dire son nom.

On ne manquera pas à cet égard de prendre connaissance de la note “Fusion police-gendarmerie, la revanche de Fouché” consacrée par la fondation progressiste Terra Nova au sujet . L’auteur de l’étude, le député socialiste jean-Jacques Urvoas refait l’historique de ces deux corps souvent en concurrence, parfois antagonistes et toujours rivaux depuis le Consulat.

Un système dual de deux forces de sécurité dans notre pays, l’une à statut militaire, l’autre à statut civil qui dans l’inconscient des Français constitue une garantie face aux potentielles dérives et aux aléas de l’histoire. Le député du finistère ne manque pas de le relever lorsqu’il écrit “Il n’en reste pas moins que si survenait un événement majeur mettant en jeu la sécurité vitale de nos concitoyens, alors les gendarmes devraient instantanément redevenir à plein temps les militaires qu’en réalité ils n’ont jamais cessé d’être“.



Si officiellement il n’est pas question de fusion, l’hyperprésidentialisation, la volonté marquée de Nicolas Sarkozy de concentrer tous les pouvoirs laisse craindre que tôt ou tard, celle-ci sera effective. La réforme des services de renseignements menée dans la plus grande discrétion confirme cette tendance.

Notre démocratie se trouve aujourd’hui particulièrement fragilisée par le fait que la course aux économies menées au motif de caisses désespérément vides et de dette publique abyssale ouvre la porte à des réformes qui constituent autant de coups de boutoirs contre les fondations du pacte républicain et social.

En dehors d’économies qui restent à démontrer puisque les gendarmes du fait de leur statut militaire sont quasi corvéables à merci à la différence des policiers, rien ne justifie sérieusement une fongibilité des deux forces.

Jean-Jacques Urvoas décortique le stratagème : “De fait, tout concourt à présenter la fusion non comme une nécessité douloureuse mais, quand les esprits seront mûrs, comme une véritable évidence résultant de l’évolution du cadre juridique, de la mutualisation croissante des moyens, des capacités opérationnelles restreintes de la gendarmerie et de sa crise d’identité”.

Nous voilà prévenus.



http://clap33.over-blog.com/ext/http://lamouette.blog.lemonde.fr/2010/03/26/sarkozy-fait-la-police-dans-la-gendarmerie/#xtor=RSS-32280322
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Sanctionné par sa hiérarchie, le gendarme Matelly contre-attaque.   Sam 27 Mar 2010 - 11:41

Le chef d'escadron de gendarmerie Jean-Hugues Matelly, contre-attaque. Radié pour avoir critiqué le rapprochement police-gendarmerie au sein du ministère de l'Intérieur, l'homme a déposé hier un référé devant le Conseil d'État. Et il ne compte pas s'arrêter là. « Je ne souhaite pas m'exprimer pour l'instant sur le fond, tant que je n'aurai pas épuisé tous les recours suspensifs », a-t-il indiqué.

Car Jean-Hugues Matelly n'est pas « seulement » officier de gendarmerie. Il est aussi politologue, sociologue et auteur de romans.

Poursuivant en parallèle une carrière d'universitaire, il a notamment travaillé à l'Institut d'Études Politiques de Toulouse, dans le cadre du Centre d'Études et de Recherches sur la Police (le CERP), avant d'intégrer un autre laboratoire de recherche au CNRS. C'est d'ailleurs pour des propos tenus dans ce cadre qu'il a été durement sanctionné.

Le mensuel « L'Essor de la Gendarmerie » dénonce dans cette radiation « une sanction de délit d'opinion ».
L'officier déchu a aussi le soutien de l'association Gendarmes et citoyens qui « s'élève contre cette sanction lourde et disproportionnée ». Une association créée notamment par Matelly...

http://www.ladepeche.fr/article/2010/03/27/805792-Sanctionne-par-sa-hierarchie-le-gendarme-Matelly-contre-attaque.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 70
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Sam 27 Mar 2010 - 13:50

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Le gendarme radié dénonce "l'illégalité flagrante" de cette mesure.   Sam 27 Mar 2010 - 13:52

Le gendarme radié dénonce "l'illégalité flagrante" de cette mesure

http://www.google.fr/url?sa=t&source=web&oi=news_result&ct=res&cd=1&ved=0CAYQqQIwAA&url=http%3A%2F%2Fwww.lexpress.fr%2Factualites%2F1%2Fle-gendarme-
radie-denonce-l-illegalite-flagrante-de-cette-mesure_858501.html&rct=j&q=matelly&ei=0eGtS6q-
LKOg4Qa2-Mi6DQ&usg=AFQjCNGXdA7_bF7OFNgAlHFYdtco6OHoWw

PICARDIE / Un officier de gendarmerie révoqué Jean-Hugues Matelly, le citoyen-soldat

http://www.lunion.presse.fr/article/faits-divers/picardie-un-officier-de-gendarmerie-revoque-jean-hugues-matelly-le-citoyen-sold

http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/2010-03/radie-pour-avoir-parle-l-ex-gendarme-matelly-accuse-5788642.html

http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2010-03-27/le-gendarme-radie-denonce-l-illegalite-flagrante-de-cette-mesure/920/0/438532


Dernière édition par MARSOUIN 26 le Sam 27 Mar 2010 - 19:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: J.-Y. Fontaine : "Désormais un gendarme ne pourra plus penser différemment .....   Sam 27 Mar 2010 - 16:28

J.-Y. Fontaine : "Désormais un gendarme ne pourra plus penser différemment de l'autorité politique"


Jean-Yves Fontaine, docteur en sociologie à l'université de Caen et bon connaisseur des affaires gendarmiques, nous a adressé un long texte sur l'affaire Matelly. Nous en publions ci-dessous des extraits...................

http://secretdefense.blogs.liberation.fr/defense/2010/03/apr%C3%A8s-la-pire-des-sanctions-disciplinaires-la-radiation-des-cadres-que-vient-de-se-voir-infliger-le-commandant-de-gendarme.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gregthegrizzly
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 10522
Age : 44
Localisation : Au pays des crocodiles...
Emploi : CDI (ne pas lire complètement dépourvu d'intérêt)
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Sam 27 Mar 2010 - 16:48


_________________

La différence entre le politicien et l'homme d'Etat est la suivante :
le premier pense à la prochaine élection, le second à la prochaine génération.
James Freeman Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Forum-Gendarmes-Citoyens/61967855
Christian
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 5419
Age : 65
Localisation : Var La Crau
Emploi : Matricule 113217X
Date d'inscription : 06/12/2008

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Sam 27 Mar 2010 - 17:04

Et bien là, je retrouve le sociologue-gendarmologue dans tout ce que j'aime en lui.
Il nous livre là une véritable étude sociologique, lié avec le "droit d'expression" dans les forces armées et par extension dans toute la Fonction Publique.

A mon sens, c'est très remarquable.

Cordialement

_________________
La liberté peut être définie de manière positive comme l'autonomie et la spontanéité
d'une personne douée de raison. La liberté est la possibilité de
pouvoir agir selon sa propre volonté, dans le cadre d'un système
politique ou social, dans la mesure où l'on ne porte pas atteinte aux
droits des autres
et à la sécurité publique.



Etre et durer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kefremla
1 étoile
1 étoile
avatar

Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 07/04/2007

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Sam 27 Mar 2010 - 18:59

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Affaire Matelly : l'analyse d'un juriste.   Dim 28 Mar 2010 - 10:07

Affaire Matelly : l'analyse d'un juriste



Maitre Laurent Epailly, avocat à Montpellier, officier de réserve, et habitué des commentaires de ce blog, livre sur son propre blog une analyse nuancé de l'affaire Matelly. "Ce fait est rarissime et relève manifestement d'une volonté politique. Ce qui nous intéresse sera la chose juridique, où les choses sont rien moins que simples." Pour lire la suite, cliquez ici.



http://secretdefense.blogs.liberation.fr/defense/2010/03/affaire-matelly-lanalyse-dun-juriste.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Le blues des gendarmes.   Dim 28 Mar 2010 - 10:19

Le commandant de gendarmerie Jean-Hugues Matelly qui vient d’être radié des cadres par « mesure disciplinaire », et sur décret du président de la République française, pour avoir critiqué le rattachement de son arme [1] au ministère de l’intérieur, n’est pas un cas isolé : le colonel Philippe Espié, ancien commandant du groupement de gendarmerie de l’Ardèche (et actuellement en poste à Haïti), avait également exprimé ses réserves, dans un lettre adressée il y a quelques semaines au préfet de son ancienne affectation…

« De ce qu’il me remonte du terrain, l’intégration de la gendarmerie au ministère de l’Intérieur n’est pas particulièrement bien vécue par les personnels de l’Arme, qui n’y trouvent aucun intérêt ni aucune plus-value », écrivait le colonel Espié au préfet de l’Ardèche, en janvier dernier – un an après l’intégration de la gendarmerie nationale, de statut militaire, au sein du ministère de l’Intérieur :
— les gendarmes n’ont pas le « sentiment d’être mieux défendus aujourd’hui qu’ils ne l’étaient au ministère de la Défense » ;
— les responsables du ministère de l’Intérieur « n’ont pas une connaissance précise et complète de notre Arme et de son fonctionnement » et « encore moins (de son) statut militaire, un gendarme restant pour eux un policier avec un képi » ;
— le colonel Espié « craint que cette intégration décidée par le politique ne conduise à court terme au démembrement de l’institution », préférant « l’émulation » qui était la règle entre la police nationale et la gendarmerie ;
— les militaires « ne se reconnaissent pas dans les pratiques actuelles » du ministère de l’Intérieur, (notamment la « cogestion permanente hiérarchie-syndicats ») ;
— les gendarmes d’ailleurs « se sentent attaqués en permanence par (ces) syndicats » de police que l’officier qualifie de « très corporatistes ».

Risques pour la démocratie


Laurent Mucchielli, sociologue au CNRS, a étudié les conséquences de ce rapprochement entre policiers et gendarmes, et met l’accent – dans une récente « Note d’étape sur la fusion progressive de la gendarmerie et de la police » (PDF) – sur « l’éviction des gendarmes des agglomérations » et la disparition de la dualité police-gendarmerie qui « va dans le même sens que la disparition annoncée du juge d’instruction : les choses seront assurément plus simples, mais elles seront aussi plus risquées pour la démocratie ».

Le chercheur note au passage que « la fusion des deux polices sur le plan du renseignement fera disparaître un des éléments de la culture professionnelle des gendarmes (…) au sens de “l’information générale”, en liaison avec la doctrine de la “surveillance générale” et avec la nécessité d’être immergé dans un territoire et une population. Il ne s’agit pas pour les gendarmes d’une activité particulière et d’un type d’unité spécialisée, mais d’une mission générale relevant de la moindre brigade territoriale. En ce sens, c’est aussi le modèle de la proximité des gendarmes qui serait démembré ».

Police unique

Laurent Mucchielli estime que les gendarmes ont compris que l’avenir de leur métier était en jeu, comme le révèle un éditorial le mois dernier, en tête de la principale et plus ancienne revue de l’arme, L’Essor de la gendarmerie, organe officiel de l’Union nationale du personnel en retraite, d’ordinaire très légitimiste et peu critique. C’est signé de son rédacteur en chef, Jean-Claude Seguin :
« En l’espace de quelques petites semaines, et profitant une fois de plus de l’attention familiale aux fêtes de fin d’année, plusieurs décisions ont été prises en catimini :
— la captation au profit de la police de 23,5 millions sur le budget de la gendarmerie, histoire de boucler la fin du mois de décembre de nos chers amis de la maison d’en face ;
— la dissolution affirmée de huit escadrons, et la prévision d’en supprimer plusieurs autres ;
— la création, à la Direction générale de la gendarmerie, de trois directions d’administration centrale qui pourront être confiées à des préfets ;
— la prévision de la mise en place de 175 communautés d’agglomération qui passeront en police d’Etat, entraînant la suppression de nombreuses brigades, alors que, de 2007 à 2009 déjà, 250 unités de gendarmerie ont été rayées de la carte ;
— la fusion envisagée des sections de recherche avec les SRPJ, ce qui induira la perte de 1 300 emplois par application de la RGPP ».

« Pour schématiser, conclut cet éditorial, la transformation des gendarmes en gardes champêtres est réellement en marche. En privilégiant les policiers sur le plan indiciaire, on pousse même insidieusement les jeunes gendarmes à demander eux-mêmes, à terme, un rattachement à la police. Le mouvement est enclenché pour marginaliser la Gendarmerie, en attendant de mettre en place une police unique de statut civil ».

A petit feu

Pour sa part, le commandant Jean-Hugues Matelly, qui vient d’être licencié de la gendarmerie, menait de front une carrière militaire et une carrière de chercheur au sein du CNRS, où il travaille au sein du CESDIP, le département animé par Laurent Mucchielli. Le commandant avait notamment écrit « Police, des chiffres et des doutes », sur l’évaluation statistique des phénomènes de délinquance, et regretté fin 2008, sur une radio et sur Rue89, que « la gendarmerie (soit) enterrée, à tort, dans l’indifférence générale ».

La nouvelle de cette radiation a déclenché colère et incompréhension chez certains gendarmes, notamment Ronald Guillaumont, retraité à Plougastel-Daoulas (29), président de l’association Gendarmes et citoyens :
« La direction de la gendarmerie n’a rien dit quand cet excellent officier a intégré le CNRS. Elle devait même en être fière. Aujourd’hui, parce qu’il s’est exprimé en tant que chercheur, parce qu’il a osé critiquer la pertinence du rapprochement police-gendarmerie, on le vire comme un malpropre ! Même à ceux qui ont terni l’image de la gendarmerie, et il y en a eu, on n’a pas réservé ce sort là ! C’est profondément injuste et insultant ».

Ronald Guillaumont affirme que « le malaise et la grogne ne cessent de monter », alors que « la gendarmerie disparaît à petit feu : les communes seront les premières concernées par la disparition de la gendarmerie. Il y aura alors celles qui pourront se payer une police municipale. Et celles qui ne le pourront pas. Elles ne pourront pas dire qu’elles n’ont pas été averties ».
par Philippe Leymarie pour “Défense en ligne”

http://iledere.parti-socialiste.fr/2010/03/28/le-blues-des-gendarmes/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Fusion police /gendarmerie … derrière des enjeux politiques .....   Dim 28 Mar 2010 - 10:50

Partie d’article de Laurent Mucchielli.
« Suite notamment à deux rapports internes faisant état du moral en baisse des gendarmes, le Général Parayre, à l’époque Directeur général de la gendarmerie nationale au ministère de la Défense, avait déclaré en 2008 : « Le pessimisme n’a plus lieu d’être tant le contexte général est favorable à la gendarmerie ».

Un an plus tard, la loi du 3 août 2009 rattachait la gendarmerie au ministère de l’Intérieur, consacrant ainsi un rapprochement opéré depuis plusieurs années.

Officiellement, cette fusion progressive qui ne dit pas son nom se justifie par des raisons budgétaires. Mais derrière la rationalité économique, se jouent aussi des enjeux administratifs, politiques et sociaux que le gouvernement passe sous silence.

Et dans ces changements décisifs qui s’opèrent sous nos yeux, la gendarmerie sera probablement la grande sacrifiée. Nous l’avions déjà annoncé dans un article paru en février 2009 dans la revue Pouvoirs locaux, et qui a valu à l’un des trois auteurs, officier de gendarmerie, une procédure de radiation.

Nous y revenons aujourd’hui compte tenu de l’accélération du processus et du point récent (12 février 2010) de la situation communiqué par le ministère de l’Intérieur» .

http://www.christian-gigon.fr/?p=6385
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Jean-Hughes Matelly, un nouveau Dreyfus ?   Dim 28 Mar 2010 - 11:53

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 70
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Dim 28 Mar 2010 - 12:48

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Jean-Hugues Matelly   Dim 28 Mar 2010 - 16:15

Voici quelques liens dont je vous invite à prendre connaissance !!!! Ca bouge !!!!

Jean-Hugues Matelly
http://osezdevenir.wordpress.com/2010/03/25/jean-hugues-matelly/

L’avocat de Jean Hugues Matelly dépose un recours.
http://go2.wordpress.com/?id=725X1342&site=osezdevenir.wordpress.com&url=http%3A%2F%2Fwww.dailymotion.com%2Fvideo%2Fxcpntd_jean-hugues-matelly-quot-atterre_news

Révolte contre la radiation de JH Matelly, y compris dans la police.
http://osezdevenir.wordpress.com/2010/03/26/revolte-contre-la-radiation-y-compris-dans-la-police/

MAJ InterventionS pour la Ré-Intégration du Commandant Matelly
http://osezdevenir.wordpress.com/2010/03/26/intervention-pour-la-re-integration-du-commandant-matelly/

Messages de soutien et réactions de syndicats à l’intention de Jean Hugues Matelly
http://osezdevenir.wordpress.com/2010/03/26/messages-de-soutien-et-reactions-de-syndicats-a-lintention-de-jean-hugues-matelly/

Radiation Matelly : 1500 connections sur le blog et la pétition à 22h45 et un témoignage de Belgique
http://osezdevenir.wordpress.com/2010/03/26/radiation-matelly-1000-connections-sur-le-blog-et-la-petition-a-17h20-et-un-temoignage-de-belgique/

Matelly : lettre aux gendarmes, aux officiers et au gouvernement.
http://osezdevenir.wordpress.com/2010/03/26/matelly-lettre-aux-gendarmes-aux-officiers-et-au-gouvernement/

Je viens de recevoir ce communiqué de presse des Douanes
http://osezdevenir.wordpress.com/2010/03/26/je-viens-de-recevoir-ce-communique-de-presse-des-douanes/

Sous l’angle « chercheur scientifique »
http://osezdevenir.wordpress.com/2010/03/26/sous-langle-chercheur-scientifique/

Témoignage de conseil d’enquête
http://osezdevenir.wordpress.com/2010/03/27/temoignage-de-conseil-denquete/

Avis de maître Devers, les Lois de la « relativité »
http://osezdevenir.wordpress.com/2010/03/27/avis-de-maitre-devers-les-lois-de-la-relativite/

Reportage en préparation : on va ouvrir la boîte de Pandore.
http://osezdevenir.wordpress.com/2010/03/27/reportage-en-preparation-on-va-ouvrir-la-boite-de-pandore/

Isabelle Voidey

PS : pour me présenter aux nouveaux, je ne fais pas de politique, je réagis en citoyenne, fille d’ancien
chercheur cnrs et Dassault, cousine de professeur de médecine, cousine d’élue, petit fille de commandant de
police, nièce de commissaire tué en service et ex femme de gendarme. Ancien pilote, ancien membre du personnel de la Banque de France (pré-retraite anticipée), pompier à la casse. J’ai rejoins AGC.


http://osezdevenir.wordpress.com/

Merci Isabelle !!!!







Dernière édition par MARSOUIN 26 le Dim 28 Mar 2010 - 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LE BARON ROUGE
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 334
Emploi : retraité actif
Date d'inscription : 12/11/2007

MessageSujet: AFFAIRE MATELLY   Dim 28 Mar 2010 - 16:48

Bonjour à tous

un article supplémentaire dans l'Union / Picardie du sAMEDI 27 MARS 2010.

""Jean hugues Matelly - le citoyen soldat "
chassé de la Gendarmerie - la sanction est rarissime- Jean hugues Matelly , chef d'escadron à l'Etat major de la Région Picardie a été radié des cadres de la gendarmerie
par un décret présidentiel pris le 12 mars. Il est reproché à cet officier "un manquement grave à l'obligation de réserve".
En plus d'être un remarqable officier de gendarmerie promis à une belle c arrière, il est aussi un brillant uniersitaire !!!
L'officier est bien décidé à défendre ses galons et son honneur. pour lui c'est sur :"il n'y a pas d'incompatibilité entre son activité de chercheur et sa fonction de gendarme au quotidien. Il conclut : ma vision est proche de celle du citoyen soldat !!!

GD retraité militaire de la Gendarmerie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Une sanction disproportionnée   Dim 28 Mar 2010 - 18:37

Jeudi dernier, je n’ai pas eu le temps d’en parler, le Président de la République a décidé de radier des cadres le chef d’escadron de gendarmerie Jean-Hugues Matelly.

Pour avoir publié un article en tant que chercheur du CNRS, critiquant le rapprochement gendarmerie-police au sein du ministère de l’intérieur, le Chef d’escadron Matelly se voit frapper par la sanction la plus lourde et sans doute la plus dégradante pour un militaire, le renvoi de l’armée.

Il faut par exemple rappeler qu’en des temps pourtant plus mouvementés, le Général de la Bollardière s’était vu infliger deux mois de forteresse pour avoir critiqué l’usage de la torture en Algérie, mais n’avait pas été radié.

Dès lors, cette mesure apparaît aussi disproportionnée qu’inquiétante.

Disproportionnée, puisque c’est la première fois qu’un gendarme est radié selon une procédure réservée normalement aux gendarmes délinquants ou corrompus. Inquiétante car la radiation vient sanctionner un délit d’opinion puisque Jean Hugues Matelly, dans l’article incriminé, exprimait ses simplement ses craintes pour l’avenir de la gendarmerie.

Je n’oublie évidemment pas qu’un gendarme, parce que militaire est soumis à un devoir de réserve. Ce que je conteste, et je l’ai fait au nom du PS, c’est la lourdeur de la sanction.

http://www.google.fr/url?sa=t&source=web&ct=res&cd=1&ved=0CAcQFjAA&url=http%3A%2F%2Fwww.urvoas.org%2F&rct=j&q=urvoas+blog&ei=r3avS-DRBYKK4Qb69bzeDw&usg=AFQjCNGoTVPaAkyRY-zUlY3ZumSeeFdf2A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 70
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Dim 28 Mar 2010 - 20:12

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Radiation de l'officier gendarmerie chercheur cnrs Matelly ... .   Dim 28 Mar 2010 - 20:49

Radiation de l'officier gendarmerie chercheur cnrs Matelly: inacceptable et dangereux.

Une pétition de soutien est en ligne, car ce combat, qui est aussi le nôtre, ne fait que commencer. Monsieur Matelly dénonce l’irégularité de la radiation et dépose un référé.
http://petitioncontreradiationcdtchercheurmatelly.wordpress.com/2009/10/30/petition-adressee-au-president-de-la-republique-en-faveur-de-jean-hugues-matelly/


http://www.come4news.com/radiation-de-lofficier-gendarmerie-chercheur-cnrs-matelly-inacceptable-et-dangereux-184999
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Le gendarme radié avait été félicité par sa hiérarchie.   Dim 28 Mar 2010 - 22:34

Le gendarme radié des cadres pour manquement au devoir de réserve, Jean-Hugues Matelly, avait été félicité par son supérieur hiérarchique direct alors qu'une enquête disciplinaire le visant était en cours.

"Le chef d'escadron Matelly s'est révélé un collaborateur précieux du commandant de région et mérite d'être félicité pour son action." C'est la conclusion d'une lettre signée du général commandant de la région Picardie en question, supérieur hiérarchique direct de Jean-Hugues Matelly, que l'association Gendarmes et citoyens a rendue publique ce dimanche avant que l'AFP ne la relaie...............

...........

Paradoxes
Dans sa missive, il le décrit même comme un "officier intelligent et efficace, ayant acquis une réelle expertise, concrétisée par sa contribution à la réalisation d'un plan d'action régionale original et pertinent." Mais le haut gradé ne s'arrête pas là : "Associé par ailleurs aux travaux d'étude et de rédaction de nombreux dossiers de fond intéressant la région, M. Matelly a démontré une capacité d'analyse et de synthèse remarquable qui lui a permis de produire, dans des délais souvent contraints, des documents immédiatement exploitables."

Ces félicitations avaient été adressées une semaine à peine après qu'une procédure du Conseil d'enquête, l'instance disciplinaire de la gendarmerie, avait été lancée contre Jean-Hughes Matelly. Un paradoxe s'ajoutant donc à celui de la révélation publique de l'existence de cette lettre dans la foulée de la radiation du gendarme jeudi dernier… Et qui met en lumière de nombreux désaccords au sein de la gendarmerie et de sa hiérarchie. La question qui se pose maintenant, c'est : le commandant de région Picardie et l'association Gendarmes et citoyens vont-ils à leur tour être radiés ?

Source : Métro France le 28.03.2010.
Le gendarme radié avait été félicité par sa hiérarchie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AK47
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 779
Date d'inscription : 10/03/2010

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Dim 28 Mar 2010 - 22:48

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seblacan
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 221
Age : 44
Localisation : dans mon coin
Emploi : OPJ - Chef (quant ca arrange mon CCB), assistante sociale (très souvent), clerc d'huissier ou de notaire, greffier, etc...
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Dim 28 Mar 2010 - 22:58

Comme quoi nous sommes concidérés comme peu de chose.

Un jour tu es un héros et le lendemain t'es viré comme un chien !

Incompréhensible !!!!

Enfin ! si ! Il ne faut surtout pas critiquer la politique de NS.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 70
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Dim 28 Mar 2010 - 23:44

AG&C on est un média non ???
Alors voilà le bulletin hors série monté en deux jours sur la sanction infligée à JH Matelly:
http://fr.calameo.com/books/0000869214c828fab2337
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BAND of BROTHERS
PPM, Référent, Conseiller
PPM, Référent, Conseiller
avatar

Nombre de messages : 954
Localisation : EN FRANCE
Emploi : GD/ASSISTANT SOCIAL COMME NOUS TOUS
Date d'inscription : 27/11/2007

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Lun 29 Mar 2010 - 0:02

Bravo pour ce bulletin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARSOUIN 26
5 étoiles
5 étoiles
avatar

Nombre de messages : 12531
Localisation : DROME
Emploi : Retraité Gie
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Matelly : Haute-trahison ?   Lun 29 Mar 2010 - 11:00




Plusieurs journaux dont « le Monde » de ce week-end, reprennent l’information comme quoi la radiation des cadres de la Gendarmerie Nationale du Commandant Jean-Hughes Matelly serait disproportionnée au vu des fautes reprochées : manquement au devoir de réserve, délit d’opinion…En fait, je ne crois pas me tromper en disant que, pour le Président de la République, la sanction est plus qu’indulgente. Les griefs supposés ne sont que couverture. C’est de Haute trahison dont il s’agit, faute majeure qui, en d’autres temps, mérite normalement le peloton d’exécution............

http://transmission.blogs.nouvelobs.com/archive/2010/03/29/matelly-haute-trahison.html




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
"AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 15Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL :: Affaire Jean-Hugues MATELLY-
Sauter vers: