Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant
AuteurMessage
clint
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2145
Localisation : Rhône-Alpes
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 13/09/2007

MessageSujet: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Ven 3 Juil 2009 - 19:30

Proposition de recenser ici un maximum de liens Internet,
montrant l'intérêt de différents médias pour "l'affaire" MATELLY.


Chaque membre du forum pourra ajouter à la suite, les liens découverts sur le Web, au cours de prochains surfs ...

L'intérêt bien compris de ce recensement est de montrer à qui de droit,
que le cas du Chef d'escadron Jean-Hughes MATELLY dépasse largement la Gendarmerie
et interpelle tous les citoyens de ce pays, soucieux de la voir évoluer vers plus de modernité
et d'humanité, pour qu'elle devienne une "Force humaine" exemplaire, tant en son sein,
qu'envers les citoyens.



Liens antérieurs à juin 2009 :

http://www.marianne2.fr/Faut-il-punir-le-soldat-Matelly_a81531.html

http://www.rue89.com/2009/02/17/blame-pour-un-gendarme-un-peu-trop-critique



Liens postérieurs à juin 2009 :

Certains liens, renvoyant à un même article (de journal ou d'autre média), peuvent paraître redondants, mais en fait, ils s'ouvrent sur des sites distincts et reflètent ainsi la diffusion de "l'affaire" Matelly sur la "toile" :

http://secretdefense.blogs.liberation.fr/defense/2009/07/gendarmerie-.html

http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/07/02/un-gendarme-critique-est-menace-de-sanction_1214389_3224.html

http://isabellebaudron.blog.lemonde.fr/2009/07/01/jean-hugues-matelly-poursuivi-par-sa-hierarchie/

http://isabellebaudron.blog.lemonde.fr/category/justice/

http://fr.news.yahoo.com/64/20090702/twl-un-gendarme-critique-est-menac-de-sa-acb1c83.html

http://www.chretiente.info/200907025303/grogne-dans-la-gendarmerie-nationale/

http://forum.aufeminin.com/forum/actu1/__f72605_actu1-Un-gendarme-critique-est-menace-de-sanction.html

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2009/07/grogne-dans-la-gendarmerie-nationale.html

http://article.wn.com/view/WNAT5CEA5EF82C446AB541AA9C2FED71B782/

http://www.lanouvellerepublique.fr/dossiers/journal/index.php?dep=41&num=1298245

http://www.webtelelibre.levillage.org/content/view/1324/40/

http://www.webtelelibre.levillage.org/content/view/1332/40/

http://www.wikio.fr/news/Jean-Hugues+Matelly


A suivre...


Dernière édition par clint le Sam 4 Juil 2009 - 19:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jordi
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 407
Localisation : Languedoc-Roussillon
Emploi : Retraité de la Gendarmerie
Date d'inscription : 29/05/2008

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Ven 3 Juil 2009 - 20:18

Merci, clint, pour ce recensement dont la tenue à jour est importante.

Jordi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gregthegrizzly
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 10522
Age : 44
Localisation : Au pays des crocodiles...
Emploi : CDI (ne pas lire complètement dépourvu d'intérêt)
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Ven 3 Juil 2009 - 20:36

Sujet placé en post-it.

Chacun peut y contribuer et y apporter les liens au fur et à mesure de leur diffusion.

_________________

La différence entre le politicien et l'homme d'Etat est la suivante :
le premier pense à la prochaine élection, le second à la prochaine génération.
James Freeman Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Forum-Gendarmes-Citoyens/61967855
Soldat Louis
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2371
Age : 60
Localisation : AUVERGNE
Emploi : Gendarme en retraite.
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Sam 4 Juil 2009 - 12:02

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
malinois
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1605
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Sam 4 Juil 2009 - 12:20

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clint
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2145
Localisation : Rhône-Alpes
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 13/09/2007

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Sam 4 Juil 2009 - 19:31

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virginie01
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2074
Age : 50
Localisation : Quelque part....
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Sam 4 Juil 2009 - 21:26

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://militaires-gendarmes.buy-forum.com/
Soldat Louis
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2371
Age : 60
Localisation : AUVERGNE
Emploi : Gendarme en retraite.
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Dim 5 Juil 2009 - 11:16

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clint
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2145
Localisation : Rhône-Alpes
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 13/09/2007

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Lun 6 Juil 2009 - 16:57

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAILOR
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 120
Emploi : ancien Marin d'etat
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Mar 7 Juil 2009 - 18:55

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flam
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: L'indépendance des fonctionnaires ... (sur JHM)   Mar 7 Juil 2009 - 20:07

Le journal Mediapart vient de publier un article sur l'affaire JHM et d'autres affaires :

http://www.mediapart.fr/journal/france/070709/l-independance-des-fonctionnaires-sous-le-feu-du-pouvoir-politique

-----------------------
Dans la gendarmerie, le cas est sans précédent : un officier supérieur vient d'être envoyé devant le conseil d'enquête pour «violation du devoir de réserve». Le commandant Jean-Hugues Matelly, qui est aussi chercheur associé au CNRS, risque fort d'être chassé de l'armée pour avoir usé de la liberté d'expression. Il s'agit bien d'une «première historique», confirme à Mediapart la direction de la gendarmerie.

Il faut s'arrêter un temps sur cette affaire qui, avec d'autres, donne du sens à la période. Au commandant Jean-Hugues Matelly, il est reproché d'avoir co-signé, aux côtés de deux chercheurs du CNRS, un article dans la (sérieuse) revue Pouvoirs locaux, en janvier 2009. Sous le titre «Feu la gendarmerie nationale», les auteurs analysaient le «rattachement» de cette dernière à la police nationale - une réforme voulue de longue date par Nicolas Sarkozy. Avec un pronostic : «La Gendarmerie va donc fusionner (sans le dire) avec la Police nationale». Deux autres interventions dans les médias ont alourdi le cas du chef d'escadron. Un extrait du même article a été diffusé sur Rue89 et Jean-Hugues Matelly l'a commenté sur Europe1, le 31 décembre 2008.

Même si l'intéressé est intervenu «en qualité de chercheur» - comme le reconnaît sa convocation devant le conseil d'enquête -, l'ensemble lui vaut des poursuites disciplinaires pour avoir exprimé une «désapprobation claire vis-à-vis de la politique conduite par le gouvernement». Petit rappel au règlement : le «conseil d'enquête» correspond à la procédure disciplinaire la plus grave visant les militaires. Elle se traduit généralement par la «radiation des cadres» (l'éviction de l'armée) ou le «retrait d'emploi» (une mise sur la touche temporaire).

Cette artillerie lourde vise, d'habitude, des officiers qui sont aussi poursuivis pour des infractions pénales. Ce fut le cas pour les gendarmes à l'origine du fameux incendie des paillotes corses en avril 1999 (le colonel responsable de l'opération n'avait d'ailleurs pas été sanctionné par le conseil d'enquête... mais, plus tard, condamné par la justice pénale). En 2008, il y eut quarante-trois conseils d'enquête visant des gendarmes - un officier et des sous-officiers-, nous précise la gendarmerie. (cliquer sur l'image pour l'agrandir)

L'avocat du chef d'escadron, Me David Dassa Le Deist, souligne que son client «ne s'est pas exprimé ès qualités de commandant de gendarmerie mais de chercheur associé au CNRS». Le défenseur plaide que «la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l'Homme indique que les libertés d'expression, d'opinion et de pensée des militaires ne s'arrêtent pas à la porte des casernes, même si ce principe doit se concilier avec l'obligation statutaire de réserve».

L'avocat ajoute que M. Matelly avait co-signé en 2007 un ouvrage sur les diverses manipulations des statistiques policières et gendarmiques. Ce pavé dans la mare, dont Mediapart a déjà rendu compte et qui avait été beaucoup plus médiatisé que l'article incriminé, n'avait pourtant pas provoqué de choc en retour.

Il est vrai que le commandant Matelly ne cache pas avoir été l'un des fondateurs du mouvement «Gendarmes et citoyens», début 2008. Quelques mois plus tard, l'officier avait dû démissionner de cette association qui compte une majorité de gendarmes d'active voulant débattre des questions les concernant - dont le rattachement au ministère de l'intérieur. Sur ordre de sa hiérarchie, il s'était incliné pour ne pas s'exposer à un refus d'obéissance. Le site du Forum «Gendarmes et citoyens» (quelque 14.000 adhérents) défend aujourd'hui ardemment le commandant Matelly dont le comportement, selon l'accusation, «est contraire à la déontologie et à l'éthique militaires».

Voilà pour ce cas d'école militaire. Se rassurerait-on en le cantonnant aux vieux réflexes de la «Grande Muette» ? Ce serait ignorer que, du côté des «civils», la liste s'allonge des manquements au fonctionnement normal des institutions républicaines. La nomination des «amis du président» à des postes de pouvoir a trouvé son parangon avec l'affaire Pérol - révélée par Mediapart. La nomination des «amis de Carla» à des postes influents, dans l'audiovisuel public ou au gouvernement, trouble aussi bien des consciences. C'est le blog de l'avocat général Philippe Bilger qui, mardi 7 juillet, s'en fait l'expres​sion(«Carla, ses amis et la République»). Jour après jour, des fonctionnaires de tous rangs et de tous horizons subissent les foudres de leur hiérarchie ou du gouvernement.


A suivre sur le site du journal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flam
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Mar 7 Juil 2009 - 20:17

et un autre passage super bien Exclamation Exclamation

*****
«Quand j'entends les talons qui claquent, je vois les cerveaux qui se ferment»

Dans la sphère militaire, un autre livre de Christian Vigouroux arpente la complexité des relations entre le devoir d'obéissance des fonctionnaires et leur service du seul intérêt général. Il s'agit, cette fois, d'une biographie fouillée de Georges Picquart, dreyfusard, proscrit, ministre. Georges Piquart qui, chef de l'espionnage militaire, découvrit en 1896 la preuve de l'innocence du capitaine Albert Dreyfus. Il sacrifia sa carrière à la recherche de la vérité et fut chassé de l'armée pour avoir refusé de se taire face à une machination orchestrée par sa hiérarchie au nom de la raison d'Etat.

A un siècle d'écart, on pourrait être tenté de conjuguer cette affaire au présent. «Peut-on souhaiter à un pays des serviteurs de l'Etat atones ?», interrogent les premières pages de la biographie (également chez Dalloz). «Des fonctionnaires paralysés par la peur de déplaire, par la crainte de perdre leur place, des fonctionnaires intimidés par les pouvoirs et tout autant par l'atmosphère de la société qui les dépeint comme des privilégiés conservateurs et corporatistes ?».

Le colonel Picquart, incarnation d'un certain sens de l'Etat : «Pour remplir la mission que la loi leur a confiée, les agents publics doivent pourtant savoir exercer leur indépendance d'esprit qui n'est nullement inconciliable avec l'obéissance hiérarchique. Mais celle-ci peut et doit s'accommoder du devoir de vérité contre les effets d'annonce et l'obsession du court terme, les statistiques trop compréhensives, les nominations suggérées et les non-dits de campagne »...

De cette inquiétude qui parcourt la fonction publique, la revue des anciens élèves de l'ENA (L'ENA hors les murs, janvier-février 2009) a donné une indication barométrique en rendant compte de la biographie sur Georges Picquart: «Un jour ou l'autre en effet, le fonctionnaire civil ou militaire, le magistrat, l'inspecteur ou l'agent public se retrouve devant un choix pour lui et pour l'institution qu'il représente. L'histoire récente nous donne maints exemples de cette « nécessité du choix». Ou encore, dans la Revue administrative : «En creux, c'est le portrait de ce que doit être un grand serviteur de l'Etat qui est dessiné-là par un conseiller d'Etat qui croit en certaines valeurs républicaines»...

Le même conseiller d'Etat avait précisé le propos, en décembre 2008, dans la série des Mélanges Dalloz. «Le silence a toujours un prix. Le droit de se taire cohabite avec le devoir de parler et la peur de dire. En certaines occasions, le courage et la dignité consistent à ne pas se taire». Et, risquant une comparaison historique au nom des traditions républicaines: «Si le lieutenant-colonel Picquart s'était tu en 1896, l'affaire Dreyfus n'aurait probablement pas évolué comme l'on sait. Si une administration s'apprête, dans la complicité générale, à passer un marché public avec un proche de sa direction, la légalité et la déontologie du fonctionnaire consistent à s'opposer à cette dérive. Si une banque méconnaît son obligation de mise en garde à l'égard d'emprunteurs non avertis, c'est toute la société qui en pâtit. Si la directrice de crèche, en voyant arriver le lundi un enfant portant les signes de coups ou de maltraitance, se tait, elle manque de professionnalisme et encourt des sanctions pénales».

Pour terminer sur une note militaire, on opposera deux dernières citations. «J'efface du tableau d'avancement tout officier dont j'ai lu le nom sur la couverture d'un livre», avertissait le maréchal de Mac-Mahon, troisième président de la République française (1873-1879). «Quand j'entends les talons qui claquent, je vois les cerveaux qui se ferment», avançait, pour sa part, le maréchal Lyautey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 70
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Mar 7 Juil 2009 - 20:27

un article du Monde à l'intervention de B. HORTEFEUX à l'Assemblée nationale avec une réaction de Nicolas COMTE du syndicat police SGP.

http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-39794873@7-40,0.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Komugi chan
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 6162
Age : 65
Localisation : Deux Sevres
Emploi : Infirmière psy
Date d'inscription : 09/11/2007

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Mer 8 Juil 2009 - 1:19


La gendarmerie passe sous la coupe de l'Intérieur
Journal L'Alsace - Mulhouse,Alsace,France
http://www.lalsace.fr/fr/article/1770390,1202/La-gendarmerie-passe-sous-la-coupe-de-l-Interieur.html

Le chef d'escadron (commandant) Jean-Hugues Matelly avait publiquement estimé fin 2008 - en tant que chercheur associé au CNRS, fonction qu'il exerce ...
Hortefeux rappelle "l'obligation de réserve"
http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2009-07-07/gendarmerie-hortefeux-rappelle-l-obligation-de-reserve/920/0/359287
Le Point - France
Le ministre était interrogé à l'Assemblée nationale par une députée socialiste sur l'affaire du chef d'escadron (commandant) Jean-Hugues Matelly qui, ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorraine
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 599
Age : 58
Localisation : Bolivie par gemme
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Mer 8 Juil 2009 - 14:53

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gregthegrizzly
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 10522
Age : 44
Localisation : Au pays des crocodiles...
Emploi : CDI (ne pas lire complètement dépourvu d'intérêt)
Date d'inscription : 11/08/2007

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Mer 8 Juil 2009 - 20:09


_________________

La différence entre le politicien et l'homme d'Etat est la suivante :
le premier pense à la prochaine élection, le second à la prochaine génération.
James Freeman Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Forum-Gendarmes-Citoyens/61967855
Komugi chan
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 6162
Age : 65
Localisation : Deux Sevres
Emploi : Infirmière psy
Date d'inscription : 09/11/2007

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Mer 8 Juil 2009 - 20:51

Merci pour ces liens, Greg. J'ai trouvé très bien l'article de Mediapart. Je le copie ci-dessous :

Jean-Hugues Matelly : synthèse Vincent Geisser & Jean-Michel Beau de la violence institutionnelle
08 Juillet 2009
Par P. Ohl-Juchs

Le commandant Jean-Hugues Matelly est poursuivi pour avoir exprimé une opinion dans le cadre de son
travail de recherche. Ce commandant fait la synthèse. Il se place au carrefour des expériences de Vincent Geisser et du colonel Jean-Michel Beau dans l'affaire des Irlandais de Vincennes. Un exemple supplémentaire de la violence institutionnelle et de l'arbitraire administratifs.

Cette dernière péripétie de la républiqe de l'ordre montre comment celle-ci entretient une double confusion. La république n'est pas synonyme de démocratie comme l'ordre n'est pas synonyme de justice.

Jean-Michel Beau a subi doulouresuement l'hostilité de l'Etat, qu'il a partagée avec Edwy Plenel, dans l'affaire des écoutes de l'Elysée. La gauche gouvernait alors le paradigme des droits de l'homme.

Cette histoire digne du capitaine Dreyfuss montre que l'antisméitisme n'explique pas tout. Loin de là. L'antisméitisme n'est qu'une des expressions d'une mentalité se traduisant diversement mais dont le trait commun est l'arbitraire, le mépris de l'individu et, de façon ultime, l'usage de la violence institutionnelle.

Dominique Loiseau le confirme. Sacrifié par une collusion d'intérêts, ce policier, par la volonté du pouvoir, a été déssocialisé. Il grossit le contingent des cas sociaux dans lequel on le maintient toujours aujourd'hui (voir le reportage de France 2 : 1, 2, 3). Le troisème volet permet de mesurer l'acharnement et l'hostilité de l'adminsitration, qui donne raison au truand. Un exemple de la compréhension adminsitrative de la "culture de résultat".

La jurisprudence administrative foisonne d'affaires de ce genre sans que cela n'émeuve aucun parti ni aucun syndicat.

Internet aussi en foisonne.

On y trouve l'histoire d'un inspecteur Patrick Robert sacrifié par Pasqua.

On y trouve celle d'un syndicaliste policier qui s'est réfugié dans l'enseignement après être passé entre les fourches caudines de l'administration pour avoir dénoncé la politique du chiffre et l'instrumentalisation de la délinquance (son témoignage).

L'administration n'aime pas la vérité.

De nombreuses notes sur les relations entre la police et la justice peuvant être surprenantes. Les manigances policières dans l'affaire "Schuller Maréchal" (*, **) ont valu la place du directeur de la police pour une interpellation qui s'est avérée être une opération de déstabilisation d'un juge.

L'affaire du pasteur Doucé et de l'inspecteur Jean-Marc Dufourg chargé de mettre en cause le Garde des Sceaux de l'époque et un président de chaine de télé qui ne plaisaient pas au pouvoir.

La police et la gendarmerie se méfient de ses enquêteurs comme en ont témoigné Antoine Gaudino, Marc Louboutin (*), les gendarmes Jodet et Calliet écartés des enquêtes mettant en cause la hiérarchie et sanctionnés, le gendarme Jambert . On peut ajouter Philippe Pichon, poursuivi pour avoir démontré l'exactitude des réserves de la CNIL sur les fichiers de police.

Eric de Montgolfier stigmatise le "pharisianisme judiciaire" dans son livre « Le droit de déplaire ». Dominique Perben l'a consacré politiquement en témoigant de la régularité de la procédure d'Outreau. Des parcours de magistrats témoignent de la difficulté à faire triompher la justice où réssister à l'inertie : Eva Joly, Thierry Jean Pierre, Laurent Lèguevaque, Renaud van Ruynbecke, Bernard Borrel (*).

La prolifération des policers dans les scandales politiques et privés est également inquiétante :
EDF enquête sur Greenpeace avec des policiers après avoir débauché un responsable des RH de la police.
Un policier de la DST embauché par la DCN pour enquêter sur une affaire d'Etat.

Les poursuites engagées contre Vincent Geisser et Jean-Hugues Matelly attestent que l'administration est imperméable à la liberté d'expression.

Le général Aussarès a été condamné en France pour son témoignage sur la guerre d'Algérie, non pour les ordres qu'il a reçus et les crimes qu'il a acceptés de commettre. L''administration avait sanctionné le général de la Bollardière pour avoir osé dénoncer l'usage de la torture. Les deux généraux, anciens résistants, se retouvent dans une même disgrâce pour la même raison, avoir dit la vérité. Le politique est plus averse à la vérité qu'aux saloperies. La Cour européenne de Strasbourg a condamné la France pour ses poursuites abusives contre Aussarès (Orban et autres/and Others c./v. France, no/no. 20985/05 (Sect. 5) (fr)).

Ce n'est donc pas l'usage de la torture qui gène mais le fait de le dire comme l'a encore démontré la polémique à propos du livre Place Beauvau. L'article "L'honneur de la police" dans "Le roman vrai dela III° et de la IV° République" permet d'apprécier le phénomène dans la durée.

Comment s'étonner du manque d'enthousiasme des fonctionnaires, au risque de se faire traiter de con par les autres et se faire jeter de son boulot, en plus, s'ils témoignaient un peu rigueur sur les principes ?Cela n'est pas propre à la police ou la gendarmerie.
L'observatoire des mobilités forcées à France Télécom tente justement de contenir ce mépris et ette indifférence qui conduisent au suicide d'agents livrés à l'arbitraire.

Que reprochait-on finalement à Papon ? Par rapport à ce qui précède peut donner comme idée du fonctionnaire idéal. Maurice Rajsfus s'en interroge depuis des années (voir aussi le blog "Que fait la police").

Que fait l'Etat ?

Il prive la commission déontolgique des méiers de la sécurité de moyens financiers pour fonctionner. Elle devrait même disparaître. L'ordre règne. Ordre et justice sont antinomiques quand la seconde n'inspire en rien le premier. L'ordre règne par le vide :

Jean-Hugues Matelly devrait fonder une association pour réunir les fonctionnaires dans sa situation et réfléchir sur un droit de retrait reconnu pour tous les corps de la fonction publique. Le Conseil d'Etat considère que la garantie des droits du fonctionanire est une question de démocratie : "La France s’est préoccupée très tôt de se doter d’une fonction publique moderne, c’est-à-dire bénéficiant d’un “état”(1) opposable au pouvoir politique, pour la faire échapper au favoritisme et à l’arbitraire".

Sebastian Haffner, magistrat allemand à la Cour de Berlin, a posé depuis longtemps les termes de la question à laquelle sont confrontés les fonctionnaires :

"Je vais conter l'histoire d'un duel.
C'est un duel entre deux adversaires inégaux : un Etat extrêmement puissant, fort, impitoyable - et un petit individu anonyme et inconnu. Ils ne s'affrontent pas sur ce terrain qu'on considère communément comme le terrain politique ; l'individu n'est en aucune façon un politicien, encore moins un conjuré, un "ennemi de l'Etat". Il reste tout le temps surla défensive. Il ne veut qu'une chose : préserver ce qu'il considère, à tort ou à raison, comme sa propre personnalité, sa vie privée, son honneur. Tout cela, l'Etat dans lequel
il vit et auquel il a affaire, l'attaque sans arrêt avec des moyens certes rudimentaires, mais parfaitement brutaux.


En usant des pires menaces, cet Etat exige de l'individu qu'il renonce à ses mais amis, abandonne ses amies, abjure ses convictions, adopte des opinions opposées et une façon de saluer dont il n'a pas l'habitude, cesse de boire et de manger ce qu'il aime, emploie ses loisirs à des activités qu'il exècre, risque sa vie pour des aventures qui le rebutent, renie son passé et sa personnalité, et tout cela sans cesser de manifester un enthousiasme reconnaissant.

Mais, tout cela, l'individu le refuse. Il est mal préparé à l'agression dont il est victime : il n'a pas l"toffe d'un héros, encore moins celle d'un martyr. C'est un individu moyen, avec de nombreux défauts, et il est de surcroît le produit d'une époque dangereuse.
Mais, ce qu'on exige de lui, il le refuse. Et c'est ainsi qu'il choisit le duel - sans empressement, plutôt en haussant les épaules, mais paisiblement résolu à ne pas céder. Il va de soi qu'il est loin d'être aussi fort que son adversaire, mais en revanche, il est plus souple. On le verra feinter, rompre, se fendre sans crire gare, temporiser, parer de justesse les coups violents qu'on lui porte. On conviendra que pour un individu moyen sans vocation particulière pour l'héroïsme ou le martyre, il s'en tire à son honneur. Et pourtant, on le verra pour finir, abandonner la lutte - ou si l'on veut, la transposer sur un plan différent.

L'Etat c'est le reich Allemand ; l'individu c'est moi. Notre joute, comme tout match, peut être intéressante à regarder - et j'espère bien qu'elle le sera ! Mais je ne la relate pas seulement pour distraire. Mon récit a un autre but, qui me tient encore plus à coeur.
Mes démêlées avec le troisième reich ne représentent pas un cas isolé. Ces duels dans lesquels un individu cherche à défendre son individualité et son honneur individuel contre les agressions d'un état tout puissant, voilà six ans qu'on livre en Allemagne, par milliers, par centaines de milliers, chacun dans un isolement absolu, tous à huis clos. ... "

Des fonctionnaires français d'aujourd'hui trouveront dans ce texte un écho troublant à leur situation. Cette idée seule est déjà inadmissible.

(1). Au sens de ” situation juridiquement protégée “, comme le souligne le rapport de M. Jules Jeanneney, député, au nom de la Commission de l’administration générale, départementale et communale, des cultes et de la décentralisation, chargée d’examiner le projet de loi sur les associations de fonctionnaires, (Journal Officiel, Chambre des Députés, 2ème séance ordinaire du 11 juillet 1907),
” La situation des fonctionnaires… n’a de valeur que si elle n’est point précaire, que si elle est à l’abri des fantaisies, des injustices, de l’arbitraire toujours possible du pouvoir, que si elle est gouvernée par des règles fixes dont le respect soit assuré, que si, pour tout dire en un mot, le fonctionnaire peut opposer au pouvoir son droit et si la fonction publique est, suivant le mot de Ihering, “juridiquement protégée “.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
drapeaublanc
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1804
Localisation : blue planet
Emploi : gendarme pousse cailloux
Date d'inscription : 17/03/2009

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Mer 8 Juil 2009 - 21:03

Très instructif et inquiètant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 70
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Jeu 9 Juil 2009 - 18:49

billet envoyé à la nouvelle république du centre ouest et publié aujourd'hui:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Charles Duboc
1er flocon
1er flocon


Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 03/07/2009

MessageSujet: Blog ALERTE ÉTHIQUE : « Il faut sauver le gendarme Matelly !   Ven 10 Juil 2009 - 21:31

Suite à mon intervention sur votre Forum, j’ai mis en ligne une note intitulée «Il faut sauver le gendarme Matelly !... », sur le Blog Alerte éthique :
http://euroclippers.typepad.fr/alerte_ethique/
Jean-Charles Duboc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
in the navy
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2103
Age : 50
Localisation : côtes d'armor
Emploi : la vérité est ailleurs
Date d'inscription : 30/12/2007

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Ven 10 Juil 2009 - 21:36

Yes Christian!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clint
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2145
Localisation : Rhône-Alpes
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 13/09/2007

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Dim 12 Juil 2009 - 18:30

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilmarie
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 128
Localisation : Bretagne
Emploi : retraité de la Gendarmerie
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Lun 13 Juil 2009 - 8:16

Bonjour

Un article du dans le Télégramme du 13 juillet 2009 :

voici le lien : http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/police-gendarmerie-l-affaire-matelly-en-embuscade-13-07-2009-466499.php

Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilmarie
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 128
Localisation : Bretagne
Emploi : retraité de la Gendarmerie
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Lun 13 Juil 2009 - 16:56

voici un autre lien concernant l'affaire Matelly :

http://assemblee.blogs.liberation.fr/urvoas/2009/07/gendarmerie-toujours-muette-.html

Il 'agit de l'article de Monieur le Député du Finistère Jean-Jacques URVOAS

Bonne lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Komugi chan
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 6162
Age : 65
Localisation : Deux Sevres
Emploi : Infirmière psy
Date d'inscription : 09/11/2007

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Mer 15 Juil 2009 - 0:54

Devoir de réserve : la France sur la ligne dure
Rue89 - France
C'est aussi le cas du gendarme Jean-Hughes Matelly, qui sera entendu à la ... Matelly a appris fin juin qu'il risquait la radiation pure et simple de la ...

«Non à la loi sur la "mobilité" des fonctionnaires français ...
Fabula - France
(II) Le 13 juillet, le blog du député Jean-Jacques Urvoas aborde l'affaire du chef d'escadron de la gendarmerie Jean-Hugues Matelly, envoyé devant un ...

A lire aussi sur Rue89 et sur Eco89
La gendarmerie enterrée à tort dans l'indifférence générale
Après la pression, la sanction contre les profs désobéisseurs
Fallait-il sacrifier le sous-préfet Bruno Guigne ?
http://www.rue89.com/2008/05/29/pressions-sur-une-directrice-decole-interviewee-sur-rue89
Droits de l'homme dans l'armée française : la régression

Ailleurs sur le Web

Cazals prié de ne plus parler aux médias
La loi de 1983 sur les droits et obligations des fonctionnaires
Pichon, Bakchich et les fichiers STIC
Matelly sur Europe 1
Brice Hortefeux à l'Assemblée nationale au sujet de Matelly

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soldat Louis
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2371
Age : 60
Localisation : AUVERGNE
Emploi : Gendarme en retraite.
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Sam 18 Juil 2009 - 19:02

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Komugi chan
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 6162
Age : 65
Localisation : Deux Sevres
Emploi : Infirmière psy
Date d'inscription : 09/11/2007

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Ven 24 Juil 2009 - 1:49

Dans l’Essor n°416 (Août-septembre) :




Voir également :
Matelly affair in the press :
http://interzonenews.wordpress.com/2009/07/23/matelly-affair-in-the-press/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 70
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Ven 24 Juil 2009 - 11:34

Merveilleux!!!
on en attendait pas moins de l'Essor qui ne veut pas prendre le risque de s'opposer à la DG avec un avis tranché.
Il suffit de voir comment cet article se conclut par des questions ce qui évite de soutenir ouvertement JHM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virginie01
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2074
Age : 50
Localisation : Quelque part....
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Ven 24 Juil 2009 - 11:34

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://militaires-gendarmes.buy-forum.com/
Flam
2 étoiles
2 étoiles


Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   Jeu 6 Aoû 2009 - 14:15

Je rajoute un lien vers un nouvel article du MONDE :

http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/08/03/guerilla-judiciaire-entre-le-ministere-de-l-interieur-et-un-commandant-de-police_1225254_3224.html

Guérilla judiciaire entre le ministère de l'intérieur et un commandant de police
LE MONDE | 03.08.09 |

EXTRAIT :

"L'administration est horriblement mauvaise perdante", s'insurge l'avocat. "En réalité, elle fait la preuve de son intolérance face aux attitudes un peu rebelles", ajoute-t-il en citant le cas de Jean-Hugues Matelly. Cet officier supérieur de la gendarmerie, également chercheur associé au CNRS, fait actuellement l'objet d'une procédure disciplinaire pour avoir critiqué, dans un média, le rapprochement entre la gendarmerie et la police. En association avec un universitaire, il avait aussi écrit sur les manipulations autour des chiffres de la délinquance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
"AFFAIRE" MATELLY - Les MEDIAS en parlent ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 15Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Gendarmes Et Citoyens : le Forum PRINCIPAL :: Affaire Jean-Hugues MATELLY-
Sauter vers: