Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 suicide en gendarmerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
le-fieu
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: suicide en gendarmerie   Mar 23 Juin 2009 - 11:49

Bonjour à tous,

Quelle est la solution pour éviter ce drame dans notre institution !

Je vous laisse débattre ..........

Si quelqu'un connait les chiffres exacts de 2008 et 2009 !!!, je suis preneur

le fieu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: suicide en gendarmerie   Mar 23 Juin 2009 - 12:35

Loin de vouloir raviver une gueguerre off/s off il y a quelques temps , a l eogn une conférence était organisée par un grand spécialiste psycho civil concernant la prevention congre le suicide , nous étions conviés un représentant gendarme et gradé par unité a pénétere dans ce lieu saint qu'est l'amphi.

Et je puis vous dire que une des seules préocupations de nos " décieurs de demain " n'était pas d 'écoiuter les conseils de preven,tion du suicide dans notre arme par ce professeir d universite qui parraissait très documenté sur nos conditions de vie et de gtravail , non leur préoc^pation était l organisation de leur cérémonie et repas de fin de stage.
Ils ont même du être repris a l'ordre par le commandant de l'EOGN qui leur a demandé un minimum de respect.
Pire que des mômes
et ce sont des gens comme ça qu nous reprocheront 1/4 heuere de retard à une prise de service......

Dommage le discours de ce prof d université était édifiant et les conseils qu il donnait a des gens qui sont susceptibles de commander des hommes plus tard et l'attention a porter à certains cas , les changement d attitude , les réactions , les signes avant coureureurs d une déprime ( une vraie )........................
Revenir en haut Aller en bas
petitcowboy2930
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 216
Localisation : 30 GARD
Emploi : Pion d'échiquier
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: suicide en gendarmerie   Mar 23 Juin 2009 - 12:54

Un grand spécialiste psycho ???? C'est quoi ça, jamais vu et jamais entendu parler en 18 ans de service. Pourtant des choses, j'en ai vu quand même pas mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
schmitt01
1 étoile
1 étoile


Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 28/05/2008

MessageSujet: Re: suicide en gendarmerie   Mar 23 Juin 2009 - 13:20

Des chiffres sur le suicide, il n'y en aura jamais, car cela remettrai en question la façon de fonctionner de la Gendarmerie.
Il n'y a aucune écoute de la part des cadres et surtout aucune remise en question.
Il y a très peu d'humanité au sein de notre institution, car trop d'ambitions démesurées de nos chefs. C'est étonnant venant de personne sensées représenter "une force humaine".
Le mal être, les tensions entre collègues de travail sont exacerbés par le rythme de travail et par la vie en "communauté".
Mais bon....tout le monde s'en fout...depuis des années....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reguisou
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 945
Age : 64
Localisation : 21
Emploi : Pensionné à vie & chef d'entreprise
Date d'inscription : 06/08/2008

MessageSujet: Re: suicide en gendarmerie   Mar 23 Juin 2009 - 13:50

Le service de santé des armées détient les chiffres de toutes les armées, pour en avoir parlé avec un médecin-chef c'est la gendarmerie qui détient le "pompon".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CSG 23
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 210
Age : 44
Localisation : BTPCL 23
Emploi : GD APJ
Date d'inscription : 18/04/2008

MessageSujet: Re: suicide en gendarmerie   Mar 23 Juin 2009 - 14:38

+1000 pour Excelsior...

Tu as parfaitement résumé l'affaire ! d'autant plus qu'en "bas", le sentiment d'être du consommable a déjà fait son trou depuis belle lurette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le-fieu
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: suicide en gendarmerie   Mar 23 Juin 2009 - 17:18

schmitt01 a écrit:
Des chiffres sur le suicide, il n'y en aura jamais, car cela remettrai en question la façon de fonctionner de la Gendarmerie.
Il n'y a aucune écoute de la part des cadres et surtout aucune remise en question.
Il y a très peu d'humanité au sein de notre institution, car trop d'ambitions démesurées de nos chefs. C'est étonnant venant de personne sensées représenter "une force humaine".
Le mal être, les tensions entre collègues de travail sont exacerbés par le rythme de travail et par la vie en "communauté".
Mais bon....tout le monde s'en fout...depuis des années....

Cela résume la situation, concis ..... c'est dit, c'est fait au suivant ............
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olive841
1 étoile
1 étoile
avatar

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: suicide en gendarmerie   Mar 23 Juin 2009 - 19:05

Comment l'éviter ?
Déjà la question est pourquoi?
Pourquoi un père de famille se suicide la veille de la fête des pères?

Y a qu'a regarder les conditions de travail.
Regardez les grandes entreprises du style RENAULT ETC...;

Prenez le cas du gd de BT.
Faut être toujours à 100%, tout savoir traiter, connaître toutes les NE, NDS, Directives PARQUET, et j'en passe, avoir le sourire après s'être levé 3 ou 4 fois dans la nuit, rester courtois avec les cas soc, les alcoolos, les faux dépressifs.
Et quand vous faites une boulettes, c'est le drame, vous êtes un incapable un bon a rien et le pire des co....
Voilà pourquoi des gens biens, un jour craquent et malgré une femme charmante et de beaux enfants en bas âge, se tirent une balle dans les locaux de l'unité, pour montrer que le problème vient de là.
Ils ne se jetent pas d'un pont ou avalent des médocs, ils se tirent une balle avec leur arme de service.
La symbolique est forte, non ?

Courage aux veuves et aux enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clint
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2145
Localisation : Rhône-Alpes
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 13/09/2007

MessageSujet: Re: suicide en gendarmerie   Mar 23 Juin 2009 - 19:19

le-fieu a écrit:
..........
Quelle est la solution pour éviter ce drame dans notre institution !

Si quelqu'un connait les chiffres exacts de 2008 et 2009 !!!, je suis preneur

guisou a écrit:

Le service de santé des armées détient les chiffres de toutes les armées,
pour en avoir parlé avec un médecin-chef c'est la gendarmerie
qui détient le "pompon".

schmitt01 a écrit:

Des chiffres sur le suicide, il n'y en aura jamais, car cela remettrai en question la façon de fonctionner de la Gendarmerie.

Il n'y a aucune écoute de la part des cadres et surtout aucune remise en question.
Il y a très peu d'humanité au sein de notre institution, car trop d'ambitions démesurées de nos chefs.
C'est étonnant venant de personne sensées représenter "une force humaine".
Le mal être, les tensions entre collègues de travail sont exacerbés par le rythme de travail et par la vie en "communauté".

Mais bon....tout le monde s'en fout...depuis des années....


Bonjour à tous,

Le chiffre des suicides :
Hélas, je n'ai pas les chiffres des suicides annuels en gendarmerie ...
Comment les aurais-je d'ailleurs ?
Cependant, voici 2 liens renvoyant à des articles intéressants :

1) Une étude sur le suicide des militaires (pas seulement des gendarmes) entre 2001 et 2005 :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

2) Un second article (bien lire jusqu'en bas de page) où il est question d'une trentaine de suicides par an dans la gendarmerie !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Les solutions pour éviter ou limiter au maximum les suicides de gendarmes :
Difficile pour un non spécialiste "psy" de s'aventurer à donner des solutions.
Néanmoins, tous les suicides constatés ne sauraient avoir pour seule origine des problèmes dits "personnels" ou "familiaux".
Avant de trouver de solutions, on peut déjà faire le constat des facteurs susceptibles de déclencher un suicide.

Et schmitt01 en a énuméré quelques-uns. Voir ci-dessus.
Comme lui, je pense que les charges de travail, les tensions entre collègues ou entre gendarmes et hiérarchie, l'obligation de vivre ensemble (collègues et chefs) tout le temps, sans pouvoir changer d'horizon, tout cela a certainement un impact sur l'équilibre nerveux des gendarmes.

De plus, les horaires décalés, les repos insuffisants, les exigences tatillonnes de certains chefs, les injustices subies, voire la non-reconnaissance des services réels rendus, les imprévus fréquents dans la vie personnelle (par rapport aux projets individuels), le vécu particulièrement stressant au contact de la misère humaine, de la violence, des accidents, de la mort (pas de la mort propre, dans un lit, mais de la mort dans ce qu'elle a de plus hideux), etc...
Quel tableau déprimant !

Il faut vraiment être fort, bien dans sa tête et dans son corps, tous les jours et pendant des années et des années, pour surmonter tout cela !
Chapeau, mesdames et messieurs les gendarmes !
Les citoyens peuvent vous être reconnaissants des qualités que vous déployez à leur service.

Quant à votre institution, je pense qu'elle devrait améliorer les moyens départementaux ou régionaux de soutien psychologique de ses personnels.
Elle devrait peut-être également envisager une prévention des risques de suicides,
domaine assez délicat cependant, car pouvant porter atteinte à la vie privée.

Mais chaque gendarme se doit aussi d'être vigilant et attentif à l'égard de ceux qu'il côtoie,
pour pouvoir tirer le signal d'alarme, avant qu'il ne soit trop tard.

Si ces quelques idées, mises en pratique, pouvaient sauver, ne serait-ce qu'une seule vie humaine, j'en serais très heureux.
Chacun, à son niveau de compétence et responsabilité, doit se mobiliser.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mange du grain
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1376
Age : 53
Localisation : dans le 17, en SAINTONGE
Emploi : perfide chasseur de statistiues
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: suicide en gendarmerie   Mar 23 Juin 2009 - 19:30

nos offs s'en fichent de savoir ce qui peut nous arriver. nous sommes comme les DFUE consommables et en diminution. allez voir sur gendcom 2 suicides et rien pas un post. on ne compte pas. et comme d'hab les chiffres ne sont pas connus et bien cachés.
mange du grain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
drapeaublanc
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1804
Localisation : blue planet
Emploi : gendarme pousse cailloux
Date d'inscription : 17/03/2009

MessageSujet: Re: suicide en gendarmerie   Mar 23 Juin 2009 - 19:42

CLINT tes posts sont toujours aussi vrai, merci de ta sollicitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HEUREUX RETRAITE
1 étoile
1 étoile
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 69
Localisation : yonne
Emploi : retraité
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: suicide en gendarmerie   Mar 23 Juin 2009 - 19:46

je me souviens, mais cela remonte à quelques années en arrières, nous avions reçu une note, nous demandant de ne plus utiliser le mot "suicide" pour un militaire de l'arme, mais de qualifier cette mort violente d'acte de "auto....????" c'était en fait une solution pour faire diminuer (sur le papier) le nombre de suicide....et ben oui, même s'il y en avait cela ne s'appelait plus comme ça. En fait encore une solution pour fausser les statistiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CSG 23
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 210
Age : 44
Localisation : BTPCL 23
Emploi : GD APJ
Date d'inscription : 18/04/2008

MessageSujet: Re: suicide en gendarmerie   Mar 23 Juin 2009 - 20:09

+10000 pour olive841

Eh oui, avant on se devait de savoir tout faire mais maintenant on se doit de savoir tout faire bien et de façon irréprochable... L'erreur n'est pas admise et elle immédiatement sanctionnée, voire elle est sanctionnée même si elle a failli arriver, du préventif ! Le bâton, on connait, y'a pas de problême mais la carotte, ça fait bien longtemps qu'on l'a prise et vous savez où...

Désolé d'être cru mais c'est un constat non une affirmation à la légère.

certains diront qu'il y a du vécu mais regardez bien dans vos unités, GD ou GM d'ailleurs. Combien pensent qu'ils ne sont QUE du consommables ? Il serait d'ailleurs plus simple de compter ceux qu'ils ne le pensent pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
questewige
1 étoile
1 étoile
avatar

Nombre de messages : 91
Age : 39
Localisation : Gironde, bientôt de retour au milieu des GM
Emploi : Ancien GA et gendarme de coeur
Date d'inscription : 26/11/2008

MessageSujet: Re: suicide en gendarmerie   Mer 24 Juin 2009 - 11:58

Il me semble que déjà bien des posts on évoqué le sujet, et les débats sont toujours aussi enflammés à ce que je vois!

Comme à chaque fois, il ressort des facteurs majeurs comme surcharge de travail, manque de sommeil, pression de la hiérarchie, confrontation à des situations difficiles, sans oublier les soucis conjugaux, qu'ils découlent ou non des conditions de vie et de travail (on ne va pas non plus tout mettre sur le boulot).

Comme à chaque fois, on met en avant le manque de connaissances des personnels par rapport aux signes précurseurs qui font que des collègues se sentent en plus coupables de n'avoir rien vu venir et doivent continuer à vivre avec ça.

La dépression est une maladie, pour ceux que ça intéresse il y a également des tonnes de références sur le syndrome d'épuisement professionnel, le burn-out...

Il est dommageable que les demandes d'écoute des personnels ne soient pas mieux prises en compte, que ce soit par la hiérarchie ou les collègues qui jugent (c'est un boulet, il est faible, j'en passe et des meilleures...)

Seule une prise de conscience collectives et des efforts perso de recherche feront avancer les choses, car si on attend après l'institution, on continuera malheureusement à remettre sur la table des débats qui reviennent avec la parution de posts annonçant le suicide de tel ou tel collègue...

Bonnes recherches à tous, et bon courage à ceux qui ont eu à affronter ces drames...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
democratievitale
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 711
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: suicide en gendarmerie   Mer 24 Juin 2009 - 13:59

Citation :
Comme à chaque fois, il ressort des facteurs majeurs comme surcharge de travail, manque de sommeil, pression de la hiérarchie, confrontation à des situations difficiles, sans oublier les soucis conjugaux, qu'ils découlent ou non des conditions de vie et de travail (on ne va pas non plus tout mettre sur le boulot).


Un des ces facteurs est inevitable: "confrontation à des situations difficiles"
il me semble que c est inherent a votre metier, et cela ne PEUT pas s ameliorer vu la conjoncture actuelle (tensions sociales, mepris du bas peuple, pression des chiffres, reductions d effectifs etc).

Les autres facteurs de stress ne peuvent que vous conduire a la faute, suicide mais aussi mauvaise conduite, craquages en tout genre etc....
Ces fautes sont etalés sur la place publique ce qui pousse l opinion publique a ne pas vous apprecier a votre juste valeur, et donc la boucle est bouclée, vos conditions deperissent, les contacts avec les civils aussi.

Rien n est comparable, mais les cas sos, alcoolos, racailles et autres deviants sont des gens qui craquent aussi comme vous.

On est tous sur le meme bateau.

Les civils, pour une large majorité, sont prets a vous soutenir dans toutes vos revendications.

Nous souffrons aussi de vos conditions de travail et de tout ce qui en decoule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virginie01
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2074
Age : 50
Localisation : Quelque part....
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: suicide en gendarmerie   Mer 24 Juin 2009 - 15:07

clint : bravo pour ton post ! Concernant les militaires, certains se suicident quand ces derniers ont en OPEX vécu des choses très dures à vivre (décès d'un collègue dans leurs bras par exemple), ce lest arrivé à plus d'un ces derniers étant célibataires, leur collègue papa et mariés ils se demandent ensuite "pourquoi lui et pas moi ???"

Ce n'est pas parce que l'on est militaire qu'on a pas le droit de craquer mais votre hiérarchie ne l'entend pas sous cet angle, vous êtes avant tout des humains, vous vous cachez derrière une "carcasse" certes, mais le jour où cette dernière se casse, on voit le résultat !

Question : ne peut-on pas prévenir un tel acte de façon à l'éviter ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://militaires-gendarmes.buy-forum.com/
moblot2000
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 572
Localisation : RG EST
Emploi : GM
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: suicide en gendarmerie   Mer 24 Juin 2009 - 16:57

Un extrait du blog secret défense:
D'une armée à l'autre, les chiffres sont très variables. "Pour 100.000 personnes, Gendarmerie 27,1. Terre : 19,7. Air: 14,1. Mer 13,2. A rapprocher du ratio de la population civile d'environ 19 pour 100.000" On se suicide donc deux fois plus dans la Gendarmerie que dans la Marine.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et un extrait de l'interview d'un officier après le suicide d'un gendarme:

Dans notre institution, il y a moins de suicides que dans la société civile, parce que nos personnels sont sélectionnés et passent des tests psychotechniques. Un système qui n'est malheureusement pas infaillible. Il y a des gens qui se fragilisent à l'exercice du métier, et il faut savoir que nous sommes porteurs d'une arme, et que pour nous le passage à l'acte est beaucoup plus facile, et surtout irréversible. Chez nous, les gens sont protégés et encadrés. »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Nier un problème ne le résout pas. Pourtant, cela semble être la solution adoptée par la gendarmerie: ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virginie01
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2074
Age : 50
Localisation : Quelque part....
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: suicide en gendarmerie   Mer 24 Juin 2009 - 17:19

moblot2000 a écrit:
Un extrait du blog secret défense:
D'une armée à l'autre, les chiffres sont très variables. "Pour 100.000 personnes, Gendarmerie 27,1. Terre : 19,7. Air: 14,1. Mer 13,2. A rapprocher du ratio de la population civile d'environ 19 pour 100.000" On se suicide donc deux fois plus dans la Gendarmerie que dans la Marine.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et un extrait de l'interview d'un officier après le suicide d'un gendarme:

Dans notre institution, il y a moins de suicides que dans la société civile, parce que nos personnels sont sélectionnés et passent des tests psychotechniques. Un système qui n'est malheureusement pas infaillible. Il y a des gens qui se fragilisent à l'exercice du métier, et il faut savoir que nous sommes porteurs d'une arme, et que pour nous le passage à l'acte est beaucoup plus facile, et surtout irréversible. Chez nous, les gens sont protégés et encadrés. »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Nier un problème ne le résout pas. Pourtant, cela semble être la solution adoptée par la gendarmerie: ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire....

tout comme toi je ne suis pas d'accord avec les propos tenus par cet Officier !

Répondez lui que les Chasseurs aussi sont porteurs d'une arme et y a-t-il pour autant des suicides tout comme chez vous ? Facile de dire, ils ont une arme c'est plus facile, la question serait plutôt : qu'est-ce qui les pousse à bout ?

La pression ???
le surcroît de travail ??

allez savoir ! Mais se voiler la façe n'est pas bon, les Officiers feraient mieux de se poser les bonnes questions et non de touner autour du pot de façon à ne pas avoir les réponses qu'ils n'aimeraient pas avoir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://militaires-gendarmes.buy-forum.com/
clint
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2145
Localisation : Rhône-Alpes
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 13/09/2007

MessageSujet: Re: suicide en gendarmerie   Jeu 25 Juin 2009 - 20:10

le-fieu a écrit:
...........
Quelle est la solution pour éviter ce drame dans notre institution !
.....................

Trouvé encore un article et une étude concernant les suicides chez nos amis policiers.
Sans doute bien des similitudes avec les problèmes vécus par les gendarmes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrible
PPM, Référent, Conseiller
PPM, Référent, Conseiller


Nombre de messages : 33
Age : 49
Localisation : Basse-Normandie
Emploi : CB
Date d'inscription : 01/04/2009

MessageSujet: Re: suicide en gendarmerie   Ven 26 Juin 2009 - 9:06

Simplement pour répondre à Heureuxretraité le terme médical employé pour remplacer le mot suicide est : autolyse !

Je ne ferai aucun commentaire sur ce post, étant largement convaincu que tout ce que vous avez écrit est le strict reflet de la réalité..... C'est dingue comment certains "poulets" peuvent faire l'autruche parfois !!!!!!!!!!!!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: suicide en gendarmerie   Ven 26 Juin 2009 - 9:28

Sans vouloir faire de polémique , ni prendre de défense de qui ou quoique ce soit , sans nier le fait qu il y a des suicides dans notre institution les motIfs de ces actes ne sont peut-être pas toujours liés ( mais souvent sûrement ) a la mise en cause directe de la Gendarmerie.

Des raisons familiales , de santé , d'argent........même si c'est tentant ne tirons pas toujours sur l'ambulance , et je peux vous dire après l'expérience que je viens de vivre que je vais vachement relativiser maintenant.....................................COOOOOL RAOUL
Revenir en haut Aller en bas
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 70
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: suicide en gendarmerie   Ven 26 Juin 2009 - 9:54

D'accord avec toi excel MAIS:
Quand un gars a de gros problèmes, santé, famille ou autres, vivre dans un monde hyper-stressé par le boulot ça n'arrange rien et pour avoir frôlé ça dans ma jeunesse il arrive que des gens ne voient aucune solution à leurs problèmes autre que de tout arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chabal
3 étoiles
3 étoiles
avatar

Nombre de messages : 1101
Age : 59
Localisation : RHONE ALPES
Emploi : retraité gie actif
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: suicide en gendarmerie   Ven 26 Juin 2009 - 10:00

Le suicide est un mal-être dont au moins deux difficultés durables ne peuvent trouver de solution par l'individu. En partant du principe, où nous sommes tous vulnérables, il y a chez nous, notre "enfermement en caserne ", qui ne nous permet pas de pouvoir "évacuer" nos problèmes, ni prendre du recul. Ce qui entraine forcément une situation sans solution qui perdure, jusqu'au moment où il n' intervient plus qu'une seule alternative " le suicide". Hors pour cela nous sommes malheureusement bien équipés pour y parvenir.
Je pense avoir résumé la chose, mais je n'ai pas la science infuse.
En conclusion, le métier que nous faisons est-il responsable ? Ce sont les conditions énumérées ci-dessus qui font que par la force des choses, les ingrédients y contribuent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virginie01
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2074
Age : 50
Localisation : Quelque part....
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: suicide en gendarmerie   Ven 26 Juin 2009 - 11:17

cti 41 a écrit:
D'accord avec toi excel MAIS:
Quand un gars a de gros problèmes, santé, famille ou autres, vivre dans un monde hyper-stressé par le boulot ça n'arrange rien et pour avoir frôlé ça dans ma jeunesse il arrive que des gens ne voient aucune solution à leurs problèmes autre que de tout arrêter.

oui tout à fait OK avec excelsio et toi-même ! De plus vous avez une arme mais il n'y a pas que vous ! et il n'y a pas besoin d'arme pour se suicider, une corde suffit ! (je sais de quoi je parle de part ce que je vis).

chabal : celui qui en a marre de l'enfermement en caserne peut certyains week-end sortir, vous n'êtes pas de garde tous les week-end non plus vous avez des jours de repos heureusement !

De plus en plus de gens restent chez eux, ne prennent pas de vacances et c'est pas pour autant qu'ils mettent fin à leurs jours !

Ceci dit, la vie est de plus en plus difficile, certains (je pense) aimeraient sortir, s'aérer (ce qui leur ferait le plus grand bien) mais de part la conjoncture actuelle, faute de moyens ne le font pas car ils ont sûrement un objectif, le gendarme qui est toujours dans la caserne prévoit sûrement de faire construire une maison un jour ou l'autre, donc mettre de l'argent de côté, et donc restreind les sorties, les vacances ....

Je pense que le fait de serrer la ceinture, donc s'abstenir de vacan,ces (à l'extérieur ou très peu) ne suffit pas à ce corps de métier pour évacuer le stress que vous emmagasinez

mais je peux me tromper .....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://militaires-gendarmes.buy-forum.com/
TOPRA
Nouveau membre
Nouveau membre
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 40
Localisation : GARD
Emploi : Assistante comptable
Date d'inscription : 16/04/2008

MessageSujet: Re: suicide en gendarmerie   Ven 26 Juin 2009 - 15:40

En lisant tous ces posts, c'est bien triste de se rendre compte que le nombre de suicides est important sans pour autant savoir combien, de se rendre compte que la faute revient souvent à cette institution....
Vous êtes poussés à bout, considérés comme des pions qu'on manipule selon l'envie...
Ajouter à cela les difficultés que peuvent rencontrer tout le monde mais qui sont plus qu'asserbées dans cette institution mais aussi "l'enfermement" en caserne où rien ne peut permettre de souffler et vous obtenez le triste résultat de suicides réguliers en gendarmerie... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SIPM
4 étoiles
4 étoiles
avatar

Nombre de messages : 2042
Age : 61
Localisation : Lyon
Emploi : testeur harley davidson
Date d'inscription : 18/11/2008

MessageSujet: Re: suicide en gendarmerie   Ven 26 Juin 2009 - 15:49

si nous mettions en commun ceux de la police nationale, de la municipale, sans compter les gardiens de prison et les douaniers, nous aurions le vertige.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
potame
1er flocon
1er flocon


Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: suicide en gendarmerie   Ven 26 Juin 2009 - 15:59

de mon expérience personnel j'aurais passé à l'acte suite à une décision de la hiérarchie. d'ailleurs, j'ai fait part de mes remarques à un officier de la région à propos de la façon dont la gendarmerie a géré mon cas. Je vous résume : Ayant fait un infarctus sur une arrestation, après bien des déboires j'ai été classé G5 puis j'ai du demander une dérogation statutaire pour rester en GD.  Un jour, j'ai été convoqué au groupement pour m'indiquer de signer la décision du ministère indiquant le refus de la dérogation et de ma mise en retraite avec 900 € et quatre enfants à nourrir.  On m'a tout même demandé si je voulais un psy. j'ai refusé en rétorquant que je n'allais pas me suicider. Mais je pense que plusieurs collègues ayant un autre caractère auraient passés à l'acte car annoncer une telle décision sans prendre des précautions c'est inadmissible. bon je vous rassure après un recours et des examens médicaux j'ai été reclassé G3 et la décision du minstère est devenu caducque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virginie01
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 2074
Age : 50
Localisation : Quelque part....
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: suicide en gendarmerie   Ven 26 Juin 2009 - 16:00

SIPM a écrit:
si nous mettions en commun ceux de la police nationale, de la municipale, sans compter les gardiens de prison et les douaniers, nous aurions le vertige.

ce n'est pas sur le point de se faire, cela remettrait tout en cause !

mais il faut aussi parfois être réaliste !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://militaires-gendarmes.buy-forum.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: suicide en gendarmerie   Ven 26 Juin 2009 - 17:26

SIPM a écrit:
si nous mettions en commun ceux de la police nationale, de la municipale, sans compter les gardiens de prison et les douaniers, nous aurions le vertige.

et pis ça changerait quoi , des chiffres de plus pour alimenter des conversations stériles????????????????
Revenir en haut Aller en bas
democratievitale
3 étoiles
3 étoiles


Nombre de messages : 711
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: suicide en gendarmerie   Ven 26 Juin 2009 - 18:27

Les chiffres pourraient rendre la discussion un peu plus fertile justement
Si l on pouvait rapprocher le taux de suicide dans la police avec la moyenne nationnale, on pourrait commencer a parler en connaissance de cause.

Je ne suis pas certain que le taux de suicide dans la police soit bcp plus elevé que les taux d autres classes sociales; classes populaires, incarcerés, adolesents etc...
Le constater permettrait de comprendre bcp de chose sur notre societe.

La pression est lourde pour beaucoup dans ce pays et les raisons de cela ne sont pas forcement celles que l on nous montre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: suicide en gendarmerie   

Revenir en haut Aller en bas
 
suicide en gendarmerie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Archives du forum :: Blessés - Disparus-
Sauter vers: