Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 Pont-de-Roide : le gendarme blessé fait feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
manubierstub
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 259
Age : 40
Emploi : Gendarme
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Pont-de-Roide : le gendarme blessé fait feu   Jeu 11 Juin 2009 - 22:17

je n'ai pas vu cet article sur ce forum ?

Citation :
Pont-de-Roide : le gendarme blessé fait feu

La nuit dernière, un ex-militaire de 35 ans a reçu une balle dans la jambe après avoir blessé un gendarme et menacé d'en tuer un autre.

Nuit rocambolesque pour deux gendarmes de Pont-de-Roide, dans le Pays de Montbéliard. Ils venaient d'être prévenus de la présence d'un casseur dans les rues de leur commune. Ce dernier déambulait dans la cité et venait de détériorer plusieurs cabines téléphoniques, un abri de bus ainsi que la vitrine de l'agence Adecco. Ce matin, les huit impacts visibles dans une vitrine garantie anti-émeutes attestaient de la violence des coups portés et donnaient un aperçu du projectile utilisé. Gros comme un poing et de forme parfaitement ronde.

Il était près de 3 h quand les gendarmes sont sortis de leur brigade. A cet instant, ils sont tombés nez à nez avec le suspect. L'homme a alors cherché à briser la vitre du fourgon, à l'aide d'une masse d'arme artisanale qu'il avait confectionnée avec une boule de pétanque soudée à une chaîne de vélo et reliée à un manche en métal. En accélérant, le conducteur a esquivé le coup mais la boule a atteint la vitre latérale, la détruisant complètement. Les deux gendarmes sont ensuite sortis de leur véhicule pour tenter de calmer le fauteur de troubles. Sans succès. Bien au contraire. L'irascible noctambule a brandi un couteau style commando long de 30 centimètres, avec une lame de 18 cm. Il en a porté un premier coup à l'un des gendarmes, âgé de 46 ans. La lame a provoqué une estafilade sur l'avant-bras et la main. Lors de l'intervention, le second représentant de la maréchaussée, un chef de 42 ans, a trébuché. Alors qu'il se trouvait au sol, l'homme armé a tenté de lui planter sa lame dans le corps. Le premier gendarme a dégainé son arme de service et tiré une balle dans la jambe du forcené, l'atteignant au mollet. Du côté de la compagnie de gendarmerie de Montbéliard, on invoque la légitime défense. Quant aux pompiers, ils ont transporté le blessé par balle vers l'hôpital de Montbéliard.

L'agresseur présumé est un ancien militaire de 35 ans domicilié dans le village de Noirefontaine, situé à quelque 5 kilomètres de Pont-de-Roide. Il était déjà connu pour des problèmes avec la justice, notamment liés au trafic de stupéfiants. Il aurait quitté son domicile et aurait marché, sous une pluie battante, pour se rendre à Pont-de-Roide. De source proche de l'enquête, le trentenaire qui souffrirait de problèmes psychiatriques, aurait cherché à mourir de façon retentissante. Ainsi, lorsque le gendarme lui a fait les sommations, bravache, il lui aurait répliqué : "Vas-y ! Tire !'' Une affaire qui rappelle immanquablement la récente prise d'otages dans une banque de Besançon. Il s'agissait déjà d'un ancien soldat qui disait vouloir mourir de façon médiatique.

Une grosse pensée pour des collègues de ma compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manubierstub.forumactif.com
manubierstub
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 259
Age : 40
Emploi : Gendarme
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: Pont-de-Roide : le gendarme blessé fait feu   Jeu 11 Juin 2009 - 22:20

Citation :
Pont-de-Roide L’agresseur des gendarmes interné

Le forcené de Noirefontaine, qui a contraint un gendarme à faire usage de son arme de service pour l’empêcher d’agresser un de ses collègues avec un poignard (Le Pays d’hier), a été interné hier soir à l’hôpital neuropsychiatrique de Novillars, près de Besançon.

Cet ancien militaire, âgé de 32 ans, a été interpellé avec beaucoup de difficultés dans la nuit de lundi à mardi par deux gendarmes de la communauté de brigades de Pont-de-Roide.
L’homme s’en était pris à une cabine téléphonique et à un abribus ainsi qu’à la vitrine d’une agence d’intérim, à Pont-de-Roide et il attendait les militaires de pied ferme à la sortie de la gendarmerie. Il était armé d’une masse de fabrication artisanale composée d’une chaîne de vélo sur laquelle était soudée une boule de pétanque.

Désespéré de la vie

Il n’a pas hésité à briser la vitre du fourgon de gendarmerie flambant neuf et les gendarmes, qui avaient pu esquiver le coup, ont bondi hors du véhicule pour l’interpeller. L’homme a alors brandi un long poignard muni d’une lame de 18 cm. Fonçant sur un gendarme, il l’a blessé à un bras. Comme le militaire était tombé à terre et que l’agresseur menaçait de le frapper avec le couteau, l’autre gendarme a sorti son arme. Après les sommations d’usage, il a fait feu. Touché au mollet, l’agresseur s’est effondré.
Les gendarmes ont immédiatement organisé son évacuation sur le centre hospitalier de Montbéliard. Après soins, il a pu être conduit dans les locaux de la gendarmerie où il a été entendu. Il a expliqué que, désespéré de la vie, il espérait que les gendarmes lui tirent dessus. Il peut dire qu’il s’en tire bien.
En attendant, l’homme, connu pour ses antécédents psychiatriques, a mis non seulement sa vie en danger, mais aussi -et gratuitement- celles des deux militaires. Il a été interné hier soir à l’hôpital neuropsychiatrique de Novillars, près de Besançon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://manubierstub.forumactif.com
cocopat
1 étoile
1 étoile


Nombre de messages : 51
Emploi : civil
Date d'inscription : 04/03/2009

MessageSujet: cela tourne au ridicule   Sam 13 Juin 2009 - 10:47

Les gendarmes ont donc le droit de mourir sans se défendre ?
La politique actuelle tourne au ridicule car voir que les forces de l'odre n'ose plus tirer même pour se défendre cela fait peur.
De plus je crois pas dire de bétise mais les gendarmes etant militaire peuvent tirer aprés sommation contrairement à la police qui ne peut tirer qu'en étant en légitime défense ( ce qui est ridicule ) .
Bref tant que l'on ne fera pas confiance aux forces de l'ordre pour arreter les délinquants et se défendre , Comment voulez vous que la police ou la gendarmerie soient craintes et respectées ?
Aux états unis c'est tout l'inverse , qui n'est pas forcement mieux, ils tirent pour un rien , un juste milieu serait plus idéal, mais surtout il faudrait que l'état croit en ses représentants de l'ordre et les appui, ce qui n'est pas le cas dans notre pays .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cti 41
4 étoiles
4 étoiles


Nombre de messages : 4550
Age : 70
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Pont-de-Roide : le gendarme blessé fait feu   Sam 13 Juin 2009 - 11:40

Prompt et complet rétablissement au blessé.
Félicitations pour avoir fait usage de l'arme et avoir sauvé ainsi la vie d'un collègue.
Dans des moments comme ça il n'y a pas de question à se poser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pont-de-Roide : le gendarme blessé fait feu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pont-de-Roide : le gendarme blessé fait feu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Archives du forum :: Blessés - Disparus-
Sauter vers: