Gendarmes Et Citoyens

Créé le 1er avril 2007
 
AccueilPortailCarteQui est quoi ?CalendrierFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrerMentions légalesLiens

Partagez | 
 

 Jusqu'ou va t'on aller?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Jusqu'ou va t'on aller?   Lun 2 Mar 2009 - 15:37

Rappel du premier message :

[b][i]JUSQU'OU VA ON ALLER?[/i][/b]
Les restrictions sont d'actualités et on nous presse comme des citrons.
On nous demande de faire plus avec moins.

Pour preuve, dans ma COB, le CB de la brigade de proximité qui part le 15 mars ne sera physiquement remplacé quand 2010 à la livraison de la nouvelle brigade alors que nous savons déja qui arrive et qu'il a eu l'affirmation de venir
-Un autre militaire de la brigade fille part à la retraite(pre-retraite à 18 ans) et ce dernier sera probablement pas remplacé toujours du fait de la construction de la nouvelle brigade.
-Un autre militaire toujours de la brigade fille, doit partir en juillet 2009 en BMO, et lui aussi ne sera pas vraissembablement pas remplacé avant 2010 toujours du fait de cette construction.

Dans la brigade fille un personnel va bientôt partir en congé maternité d'ici un mois et un autre militaire est muté le 15 avril. actuellement concernnat ce deuxième personnel nous ne savons pas si il sera remplacé. rien ne filtre.....

Donc avant l'été nous sommes à au moins 5 en effectif, alors que nous sommes en brigade cotière très chargé l'été. A cela afin de faire des éconnomies s'ajoute le fait que nous aurions des reservistes non fidélisés en renforts (C'est bien mais il va falloir trouver un active pour les promener en voiture (lol).

On nous dit que cela est faute d'argent pour les déménagements et que c'est pour cela que les personnels de la brigade fille ne seront probablement pas remplacés avant qu'il n'y ait la nouvelle brigade afin d'économiser un double déménagement.
Par contre on demande à un tutur adj/c en poste à la brigade mère de faire l'intérim comme Cb à la brigade fille pendant un an jusqu'à livraison de la nouvelle brigade, en, allant même a lui demander si il ne veut pas déménager sur la brigade fille à ses frais.
[b][/b]
[b][i]JE CROIS REVER..........MAIS C'est la vérité...........[/i][/b]
[b][/b]
Actuellement on nous demande de faire des services de plus en plus en tappant dans les gamelles. (COLTI, CONTROLES ALCCOLEMIES, INSTRUCTION COLLECTIVE, ETC.........[b]LE TOUT AVEC MOINS DE PERSONNEL.[/b]
[b]CELA COMMENCE A FAIRE TROP ET IL EST TEMPS QUE CELA CESSE.[/b]

[b] CERTES NOUS N'AVONS PAS LE DROIT DE MANIFESTER , MAIS LA GRIPPE EN PLEIN ETE 2009 PEUT ETRE D'ACTUALITE ET CELA SERAIT DROLE..............[/b]
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Christian
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 5419
Age : 65
Localisation : Var La Crau
Emploi : Matricule 113217X
Date d'inscription : 06/12/2008

MessageSujet: Re: Jusqu'ou va t'on aller?   Mar 3 Mar 2009 - 12:08

Christian a écrit:
Moi, lorsque le citoyen lambda me parlait des gendarmes, qui sont ceci, qui sont cela, qui se promènent toute la journée le "cul" dans l'estafette, payés à rien foutre, etc.....

cela m'énervait

comme cela m'énerve de vous lire et de constater que vous n'y connaissez rien dans le boulot des autres, et notamment des parlementaires.
Vous vous mettez au même niveau que ceux qui nous critiquent sans savoir. Mais après tout, ils s'en fichent, comme vous vous en fichez, le principal étant de dénigrer, de lâcher son fiel sur une caste inconnue mais oh combien honnie !!

Continuez, vous êtes sur la bonne voie, sur la voie des casos que vous cotoyez tous les jours.

Mais il est bien évident qu'il y a des choses à changer mais ce n'est pas en jetant l'anathème sur une partie de la société que vous ferez bouger les choses.

Cordialement

je te signale que j'avais déjà répondu dans mon premier post, voir en gras et souligner, pour que cela soit bien visible Embarassed
Je ne prenais pas partie dans mon DERNIER post, mais je pense que tu te rends compte que je n'ai pas la langue de bois et que pour ce qui est de la prise à partie, j'en prends ma part, non ?

Et je sais aussi aller à contre courant de la pensée d'une "majorité", je n'ai pas peur d'être en phase avec mes idées Wink

Cordialement

_________________
La liberté peut être définie de manière positive comme l'autonomie et la spontanéité
d'une personne douée de raison. La liberté est la possibilité de
pouvoir agir selon sa propre volonté, dans le cadre d'un système
politique ou social, dans la mesure où l'on ne porte pas atteinte aux
droits des autres
et à la sécurité publique.



Etre et durer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BULL51
1 étoile
1 étoile
avatar

Nombre de messages : 64
Localisation : marne
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Jusqu'ou va t'on aller?   Mar 3 Mar 2009 - 12:20

Il faut reconnaître que d'Artagnan Berrichon marque un point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jusqu'ou va t'on aller?   Mar 3 Mar 2009 - 12:21

Christian a écrit:

Mais il est bien évident qu'il y a des choses à changer mais ce n'est pas en jetant l'anathème sur une partie de la société que vous ferez bouger les choses.

Tu m'excuseras (ou pas mais cela ne me gène pas), mais ceux qui sont actuellement dans les rouages des hautes sphères de notre constitution, ne sont absolument plus représentatifs de ceux qui les ont élus leur permettant ainsi d'accéder à ce niveau, et encore plus loins (toujours selon moi), de représenter une quelconque partie de la société, mais belle et bien dans leur grande majorité, une bande de nantis privilégiés.
Revenir en haut Aller en bas
BULL51
1 étoile
1 étoile
avatar

Nombre de messages : 64
Localisation : marne
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Jusqu'ou va t'on aller?   Mar 3 Mar 2009 - 12:34

D'Artagnan Berrichon tu exprimes bien ce que beaucoup pensent tout bas ou refusent d'ouvrir les
yeux. Tu sais le français est ainsi fait, il aboye de loin mais quand il s'agit de dire publiquement ce qu'il a sur le
coeur, il n'y a plus personne. Cela a toujours existé et existera toujours. Je continue à dire: on tape sur le petit
(dont nous faisons partie) alors que d'autres en profitent pleinement. On pourrait débattre longuement sur le sujet,
on s'attirait très certainement les foudres de certains ceux justement, qui refusent d'admettre la vérité et qui ne
bougeront jamais leurs fesses (pour ne pas être grossier). On prend des coups et on ne sait pas répondre, non
on n'ose pas répondre. Je pense que tu es comme moi, tu n'aime pas l'injustice et souhaiterais voir changer
les choses. Vas faire comprendre ça à certains. Autant s'adresser à un mur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jusqu'ou va t'on aller?   Mar 3 Mar 2009 - 12:35

Sur le modèle de l'adage : "on est tous le con d'un autre", je rejoins christian pour dire que l'on est tous les nantis des autres.

On peut critiquer ces gens qui dorment à l'assemblée ou ailleurs, comme ces gens qui nous critiquent lorsqu'ils nous voient "le cul assis dans la bagnole".

Pourtant, nous sommes au service de ces gens, comme les parlementaires sont au service de l'ensemble des citoyens.

Christian a raison, ils font leur possible comme nous tous. Certes, ils sont bien payés, même grassement, mais leur niveau d'étude est souvent (voire quasiment toujours) supérieur au notre.

Dès l'instant où leurs décisions vont dans le bon sens, il n'y a rien à redire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jusqu'ou va t'on aller?   Mar 3 Mar 2009 - 12:40

17 a écrit:

Dès l'instant où leurs décisions vont dans le bon sens, il n'y a rien à redire.

Tu as surement raison "17", mais pour ce qui est de prendre des décisions qui vont dans le bon sens, il est certain depuis un bon moment, qu'elles vont surtout dans leur sens en confortant davantage leurs acquis à eux...
Revenir en haut Aller en bas
BULL51
1 étoile
1 étoile
avatar

Nombre de messages : 64
Localisation : marne
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: Jusqu'ou va t'on aller?   Mar 3 Mar 2009 - 12:54

17, quand tu dis : Christian a raison, ils font leur possible comme nous tous. Certes, ils sont bien payés, même
grassement, mais leur niveau d'étude est souvent (voire quasiment toujours) supérieur au notre.
Niveau d'études supérieurs ne veut pas dire forcément plus intelligent et moins magouilleur. Je ne vais pas
m'étendre sur le sujet, les actualités parlent d'elles même. Il y a assez de sujets télévisés, avec des experts en
la matière, pour dire ce qui en est réellement (à moins que eux aussi soient des "c..." et ne sachent pas de quoi ils
parlent. Ce sont des spécialistes en la matière et oeuvrent dans ce domaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jusqu'ou va t'on aller?   Mar 3 Mar 2009 - 13:01

Je voulais juste souligner le fait que dès l'instant où l'on a fait de longues études, il est normal que l'on touche un bon salaire.

Je ne vais pas rentrer dans la polémique stérile qui consiste à dire que tous les politiques sont des pourris, et qu'ils abusent tous de leurs privilèges.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jusqu'ou va t'on aller?   Mar 3 Mar 2009 - 13:12

17 a écrit:
Je voulais juste souligner le fait que dès l'instant où l'on a fait de longues études, il est normal que l'on touche un bon salaire. Je connais des fils de bonne famille qui font "carrière" dans les études, au point que quand ils ne savent plus quoi faire, ils font de la politique...

Je ne vais pas rentrer dans la polémique stérile qui consiste à dire que tous les politiques sont des pourris, et qu'ils abusent tous de leurs privilèges. Je ne dis pas qu'ils sont tous pourris, mais le simple fait qu'ils jouissent de privilèges me dérange assez... n'ont ils pas été abolis en 1792 ? Et pourtant le nombre de ceux qui en bénéficient aujourd'hui est supérieur à celui de ceux qui en bénéficiaient en 1789... Cherchez l'erreur...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jusqu'ou va t'on aller?   Mar 3 Mar 2009 - 13:15

Révolution, alors ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jusqu'ou va t'on aller?   Mar 3 Mar 2009 - 13:25

17 a écrit:
Révolution, alors ?!?

Mais très honnêtement, s'ils voulaient y pousser les plus pauvres, ils ne s'y prendraient pas autrement !

Et ce qui est valable pour notre Nation, l'est également au niveau mondial... depuis le temps que les pays dits "riches" exploitent sans retenue le malheur et la pauvreté des pays "en voie de développement" (depuis le temps ils ne se sont pas beaucoup développés mais ils s'enfoncent dans la pauvreté...), qui s'ils sont pauvres, n'en détiennent pas moins des ressources naturelles qui servent aux plus riches...

Alors ne pas vouloir entrevoir la possibilité d'une "révolution" relève actuellement de l'inconscience, comportement effectivement adopté par nos politiques à l'heure actuelle...

Revenir en haut Aller en bas
Christian
Membre de l'équipe G&C
Membre de l'équipe G&C
avatar

Nombre de messages : 5419
Age : 65
Localisation : Var La Crau
Emploi : Matricule 113217X
Date d'inscription : 06/12/2008

MessageSujet: Re: Jusqu'ou va t'on aller?   Mar 3 Mar 2009 - 13:39

Cela fait plaisir sur cette page, on a enfin fini de faire des généralités.
Déjà on ne parle plus que de ceux qui sont dans les très hautes sphères, cela en élimine déjà pas mal !

Maintenant, on est aussi toujours expert en quelque chose, et si on accepte qu'il peut y avoir plusieurs "vérités" on a également fait un grand pas vers la compréhension mutuelle.

Pour ma part, ce n'est pas tant le niveau d'étude qui m'interpelle, mais plutôt le niveau d'engagement de chacun.
Il faudrait peut être inventer la notion de mérite pour nos élus ?
mais malheureusement, dans une grande proportion, l'élu l'est en fonction de son parti politique. Souvent la qualité de l'homme passe au second plan.

Pour finir, je vais donner un exemple d'homme politique : le président du Sénat qui vient de quitter son perchoir à la Haute Assemblée.
Je le connais personnellement, j'ai pu suivre son parcours depuis près de 40 ans, même si je ne suis pas du même bord que lui, je dois admettre qu'il a énormément oeuvré pour son département, les Vosges, mais également pour le pays dans son ensemble du fait de la fonction qu'il a occupé.
Néanmoins, il y a des choses qui semble ne pas l'honorer si tant est que ce qui nous a été rapporté est vrai.
Il aurait bénéficié d'avantages exorbitants, disproportionnés, qui n'étaient absolument pas nécessaire à l'exercice républicain de la très haute fonction qu'il a occupé.

Mais à côté de cela, pour avoir été élu local, 1er adjoint d'une commune, j'ai également travaillé avec tous les parlementaires de ma région et des région limitrophes dans le cadre de projets inter-régionaux, j'ai pu constater l'engagement réel et total de ces élus.
Mais il n'en reste pas moins qu'actuellement, leurs indemnités sont sans commune mesure avec le travail effectué. Cela va trop loin, beaucoup trop loin (même si tous n'ont pas de voiture de fonction ni de chauffeur attitré Wink )

Alors oui, pour revenir au sujet initial de LEGARDIAN 30, il serait peut être temps de revoir tout cela en profondeur et ne pas toujours faire tout supporter par les mêmes.
Car comme l'a très bien écrit 17, pour faire évoluer les choses, que restera t'il ? plus que la révolution, et cela, ce n'est jamais bon car cela engendre trop de souffrances, trop de malheur.

Cordialement

_________________
La liberté peut être définie de manière positive comme l'autonomie et la spontanéité
d'une personne douée de raison. La liberté est la possibilité de
pouvoir agir selon sa propre volonté, dans le cadre d'un système
politique ou social, dans la mesure où l'on ne porte pas atteinte aux
droits des autres
et à la sécurité publique.



Etre et durer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bouchon
1 étoile
1 étoile


Nombre de messages : 53
Age : 50
Localisation : 33
Emploi : Gradé en BP
Date d'inscription : 28/11/2007

MessageSujet: Re: Jusqu'ou va t'on aller?   Mar 3 Mar 2009 - 13:52

Christian a écrit:

"mais sache que l'on ne se refait pas, et le style est sa marque de fabrique, c'est comme cela, l'on n'y peut rien"

Une marque de fafrique n'empêche pas le respect et la tolérance, on peut se remettre en question et revoir la méthode; on peut tout dire en y mettant les formes. L'art et la manière de bien communiquer... vaste sujet! Pour ma part, j'accepte la remise en question, seul moyen de se bonifier plus rapidement qu'avec les années qui passent, alors n'hésitez pas à rebondir sur ce qui vient d'être dit, j'en tiendrai compte... sauf si les propos sont irrespectueux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jusqu'ou va t'on aller?   Mar 3 Mar 2009 - 14:57

STOP.
J'ai crée ce post, mais il me semble que cela tourne au boudin, et plus rien n'est débattu concernant le post initial.
utilisez des messages privés pour vos coups de gueules. merci
Revenir en haut Aller en bas
Alain Rançon
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 492
Age : 59
Localisation : BETHUNE - Pas de Calais
Emploi : Gendarme - - Administrateur et délégué régional UNEO -
Date d'inscription : 12/07/2007

MessageSujet: Re: Jusqu'ou va t'on aller?   Mar 3 Mar 2009 - 17:03

Jusqu'où va - t - on aller ?????


Très bonne question, si nos chefs le savaient ils pourraient nous répondre, mais ils ne savent pas eux-mêmes.


Et je pense que ce n'est que le début car le pire s'annonce.


N'oublions pas que nous aussi nous alimentons les caisses de l'Etat......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rancon.alain@free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jusqu'ou va t'on aller?   Mar 3 Mar 2009 - 22:42

Non le diplôme ne suffit pas à justifier des salaires trop inégalitaires. Nous connaissons tous des gendarmes (grade) à BAC + 5, sont ils payés en proportion.....
Et nos proviseurs, inspecteurs d'académie et autres perçoivent ils autant, pourtant ils sont thésés pour la plupart. Les exemples sont sans doute légion, et lorsque l'on est un élu de la république, il est malgré tout sain de montrer l'exemple, mais si l'on est méritant !
Les postes de politiques se multiplient ( parlements européens par exemple) contraire à ce qui avait été annoncé, alors que les français souffrent terriblement et tremblent devant le risque de perdre un emploi.
Sans nier la grande qualité intellectuelle de ces politiques, il y a bien disproportion, surtout avec de l'argent public.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jusqu'ou va t'on aller?   Mar 3 Mar 2009 - 22:44

Alain Rançon a écrit:
Jusqu'où va - t - on aller ?????


Très bonne question, si nos chefs le savaient ils pourraient nous répondre, mais ils ne savent pas eux-mêmes.

Alors à quoi bon s'expriment-ils ou tentent-ils de le faire????

Et je pense que ce n'est que le début car le pire s'annonce.


N'oublions pas que nous aussi nous alimentons les caisses de l'Etat......
Revenir en haut Aller en bas
Spiderman
1 étoile
1 étoile
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 40
Localisation : champagne ardenne
Emploi : GM
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Jusqu'ou va t'on aller?   Mer 4 Mar 2009 - 11:45

+1 pour VOLDEMOR

On peut simplifier les choses en se demandant :Est ce que nos Politiques ont une compétence et une efficacité à la hauteur de leurs salaires et de leurs privilèges?

Je pense que si il y avait referendum sur le sujet la réponse serait sans appel...

Pour christian
Peut etre que la meme question posée au sujet des gendarmes et des policiers appelerait la meme réponse. Mais en l'occurence le sujet ici sont les politiques et de toute facons proportionnellement nous coutons moins cher en salaire ou en privilège!!!

Et pour info je suis MDL/C en mobile et j'ai un bac +4 comme quoi diplome ne rime pas forcement avec intelligence!!! (lol)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doorsider
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 139
Age : 45
Localisation : L.R
Emploi : BTP
Date d'inscription : 23/11/2007

MessageSujet: Re: Jusqu'ou va t'on aller?   Jeu 5 Mar 2009 - 9:00

Jusqu'ou va t on aller???
nous sommes dans un pays qui n'a plus d'argent ,j 'entends ça depuis 30 ans....
Nous sommes dans un pays ou on est mieux chômeur que travailleur, CMU, RSA, prime de ceci, prime de cela, 13ème mois de chômeur, pas (trop) d'impots, tu vas pleurer un peu, on te paie ta facture d'eau, tes poubelles, tu fais des gosses à la pelle, plein d'aides, la CAF ET TOUT LE RESTE; quand tu as les gosses, tu les laisse livrés à eux mêmes pendant que tu fumes des clopes en buvant café sur café devant les feux de l'amour, des fois qu'au détour d'une rue le boulot te tombe dessus, on est jamais trop prudent...
Tout ça, il faut le financer. Comme les pauvres (les vrais, les retraités qui gagnent 600 euros par mois après 45 ans de travail) sont de plus en plus pauvres, les riches de plus en plus riches et exonérés de pas mal d'impots et taxes grace à leurs investissements défiscalisants, les chômeurs et kassos en veulent toujours plus en en foutant toujours moins, qui paye? Toujours les mêmes cons, ceux qui travaillent, et quand tu fais partie de la classe moyenne, tu paie de plus en plus en gagnant toujours autant.
Et maintenant il va falloir faire encore plus avec beaucoup moins...
Voila ou on en est, dans quelques années le Français salarié imposable sera l'exclus de la société, le marginal, en plus si tu es fonctionnaire ou assimilé, rase les murs.
Alors qui sont les cons, ceux qui travaillent et qui paient pour les autres ou ceux qui profitent du système?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jusqu'ou va t'on aller?   Jeu 5 Mar 2009 - 12:04

Jusqu'où va t-on aller ? Là est bien la question... A être le pays des droits de l'homme et à s'en glorifier en voulant mettre absolument en application toutes les vertus qu'elle prêche depuis maintenant plus de 200 ans, la France attire pas mal de monde. Si un étranger en situation irrégulière chez nous vient à tomber malade sur le trottoir, il sera soigné gratuitement, nourri mis à l'abri s'il n'est pas carrément logé, et éventuellement aidé financièrement... Si vous Français, tombez malade dans les mêmes circonstances sur un trottoir aux USA, les passants vous regarderont simplement mourir sans broncher. Entre ces deux exemples, il y a certes une saine et demi-mesure à adopter, mais il faut savoir que tout cela se paye, et avec l'argent de ceux qui en gagne... Je pense tout simplement que nous n'avons plus les moyens de nous montrer si généreux vis à vis de ceux qui ne font que coûter à notre société sans retour, et à moins que l'on ne referme de façon plus équitable le robinet de l'asistanat tout azimut, l'avenir s'annonce bien noir... Certains commencent à parler de "révolution", et sans abonder en ce sens, il serait néanmoins totalement inconscient de ne pas vouloir concevoir et accepter que cela est malheureusement tout à fait possible. Les tensions sociales actuelles prouvent qu'au delà de la crise financière, il y a tout simplement "crise sociale", pour ne pas dire "crise de civilisation"... Alors effectivement, jusqu'où va t-on aller sans changer notre façon d'aider ceux qui en on besoin, avant d'avoir franchi le point de "non-retour" ? A mon avis, là est la vraie question.
Revenir en haut Aller en bas
panzers
2 étoiles
2 étoiles
avatar

Nombre de messages : 269
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Jusqu'ou va t'on aller?   Jeu 5 Mar 2009 - 16:22

J'ai une idée pour obtenir ce que l'on veut :
--Un peur de cirage sur le visage !!!--
--Parler créole !!!--
et hop le tour est joué ...
bon d'accord je sors !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jusqu'ou va t'on aller?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jusqu'ou va t'on aller?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gendarmes Et Citoyens :: Archives du forum :: Archives fonctionnement des brigades-
Sauter vers: